Les débuts de la diversification

Les débuts de la diversificationVoici notre petite expérience des débuts de la diversification.

Normalement la diversification se commence à 6 mois mais ça change sans arrêt (on reviendrait peut-être à 4 mois prochainement…). Et à mon époque (lointaine ;-)) on commençait encore plus tôt. Avec Ticoeur tout a débuté ainsi :

A 5 mois et demi : je décide de proposer purées et compotes. Nous sommes à deux semaines de ma reprise du boulot donc j’espère qu’il s’habitue déjà aux légumes et fruits afin de faciliter ses premiers jours avec sa nounou, d’autant plus qu’il refuse catégoriquement de boire au biberon. Zéro succès pour nos premiers essais. Quasiment tous les jours, nous avons essayé de lui faire goûter carottes, courgettes, pommes, haricots verts, pomme de terre, poire (en alternance bien sûr ! Pas tout mélangé !) : rien ne le tente  ; les premières fois il a quand même pris une cuillère ou deux dans la bouche avant de recracher, surpris par la texture et le goût ; les jours d’après, il ne veut même plus essayer. J’avais essentiellement tout préparé au Babycook avec des produits bio mais sur les conseils de certaines amies qui me disaient avoir eu plus de succès avec des produits industriels, j’ai essayé deux ou trois fois des petits pots et j’ai également tenté les purées surgelées de chez Picard. Rien n’y fait. Bien sûr, on ne le force pas mais on continue de proposer légumes et fruits en changeant un peu de stratégie : on lui donne de gros morceaux à tenir dans sa petite main car ce qui est certain, c’est qu’il préfère faire tout lui-même… Mais alors qu’il veut tout porter à sa bouche, les fruits et légumes le laissent indifférents et restent inexpressifs sur la table devant lui.

6 mois : on fait une pause ; on ne lui propose ni purées ni compotes en se disant qu’il n’était pas prêt et qu’en laissant passer quelques jours, ça pourrait lui redonner envie. En effet, ce doit être bien agaçant de se voir proposer tous les jours quelque chose qu’on aime pas. Je n’imagine pas trop que tous les matins on me serve une assiette de maïs alors que je n’aime vraiment pas ça : pendant notre voyage au Mexique c’était un peu le cas et ça ne m’avait pas trop enchantée 😉 Bref, méthode douce, allons-y molo. Un seul aliment l’intéresse mais il ne le mange pas vraiment : c’est le pain. Il adore mettre du pain (surtout un peu sec ou croustillant) à la bouche … ça doit faire du bien à ses gencives et ça l’occupe bien pendant que nous sommes au resto, il s’attaque à la corbeille !

6 mois et une semaine : la nounou essaie à son tour (qui sait ? Avec une autre personne ça peut mieux fonctionner…) mais nada ! Ticoeur n’est vraiment pas motivé après une semaine de purées et compotes préparées par la nounou, si motivée pour faire chauffer le Babycook !

6 mois et demi (l’âge de raison ;-)) : le déclic ! Alors qu’après les essais infructueux de la nounou nous avions décidé d’arrêter les purées et retenter de lui faire accepter mon lait au biberon pour le goûter tandis que pour le déjeuner je continuais de rentrer l’allaiter, ne voilà-t-il pas qu’un midi, après l’avoir allaité, je me prends un yaourt et que Ticoeur toujours sur mes genoux ouvre de grands yeux chargés de gourmandise et attrape ma cuillère pour la diriger vers sa bouche. Mmmm ! Il se régale… je lui donne quelques cuillères de plus et il les enchaîne bien volontiers. Pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt : on avait essayé tous les légumes et fruits possibles sans penser au yaourt qui mine de rien est forcément plus proche du lait en goût. J’étais trop conditionnée par ce qu’on nous dit de la diversification qui « doit » se faire avec des purées alors que, comme vous pouvez voir sur le carnet de santé, le yaourt peut être donné à partir de 6 mois sans problème. Au goûter, la nounou lui donne un grand pot de 120ml et le tour est joué : il n’en laisse pas une miette ! Les jours suivants, même succès. Ticoeur mange donc un grand yaourt au goûter. Est-ce suffisant ? Non, mais c’est un début. Le pédiatre explique que c’est très bien et aussi bien qu’un biberon de lait mais qu’il faudrait aussi qu’il mange 130g de compote. Quelques jours après la découverte du yaourt tout se débloque : Ticoeur veut bien tester les compotes et il les aime, mangeant d’abord quelques cuillères puis environ 60g et très vite il atteint les 130g recommandés ! Le goûter c’est donc réglé ! Pour le déjeuner, en plus de la tétée, on lui propose une purée de légumes. Il lui faut quelques jours pour s’y mettre mais ça marche : succès de la courgette, des haricots verts et surtout des brocolis ! Par contre la carotte c’est vraiment pas son truc ! (Peut-être parce que ça lui rappelle les premiers essais du mois dernier ou peut-être parce qu’il a les mêmes goûts que sa maman qui ne raffole pas des carottes non plus ;-)…). Côté viande, nous lui avons aussi fait goûter du jambon blanc haché et il aime bien.

7 mois : Ticoeur mange très bien avec au menu une tétée le matin,  130g de légumes verts + tétée le midi, 130g de compote+1 yaourt nature (120ml) au goûter et enfin tétée le soir. Maintenant, nous pensons augmenter un peu les doses car il finit absolument tout.

Donc pas de lait tiré, ni de lait maternisé : on continue tranquillement l’allaitement tout en faisant une transition vers l’alimentation solide avec les joies de découvrir ce qu’il lui plaît ou non… A suivre…

7 mois !

7 mois ! Que de changements ce mois-ci ! Tout d’abord, le gros scoop : pour son 7iè « moisiversaire », Ticoeur a fait sa première vraie grande nuit et a dormi de 21h 30 à 8 h du matin ! Pourvu que ça dure !

L’autre événement du mois, c’était la reprise du boulot : je deviens (bien malgré moi) une working mum stressée et fatiguée tandis que Ticoeur découvre sa nounou : ouf, ils s’entendent à merveille ! Refus de manger les premiers jours mais tout s’arrange au bout d’une semaine ; bébé prend le rythme : balade au parc avec nounou « Sissi », déjeuner avec maman, sieste, jeux, re-balade et accueil de maman les bras grands ouverts : il lève ses bras vers moi, un nouveau geste tout mignon qu’il fait depuis que nous ne passons plus 24h sur 24 ensemble…

Autre gros sujet : les premiers succès de la diversification. Je vous rappelle que Ticoeur refuse catégoriquement le biberon même si on essaie de lui donner mon lait avec. On a également essayé l’eau, le jus de fruit… Rien à faire, il bloque sur le biberon…Grosse crise de larmes que ce soit avec moi, la nounou, la famille, les amis… Bref, on laisse tomber : je rentre le midi pour l’allaiter ; pour le goûter, la nounou tente de lui faire manger de bonnes compotes maison mais pendant quelques jours, Ticoeur préfère sauter ce repas et attendre que je rentre le soir (il est têtu ce petit ! Mais de qui tient-il ??). Et puis un midi, alors que j’étais en train de manger un yaourt, il écarquille les yeux, me saute dessus et chope ma cuillère qu’il dirige résolument vers sa bouche et là… Grosse révélation ! Il adore et mange la moitié de mon yaourt !!! Du coup, nous sommes sauvés : fini les essais biberon et finie la grève du goûter, il mange un grand yaourt nature à la place d’un biberon de lait (et c’est équivalent donc tout va bien). En plus, prenant l’habitude de manger à la cuillère grâce à son dévorage de yaourts, il accepte finalement les compotes et semble bien les apprécier… Pour les purées de légumes, moins de succès mais ça s’améliore de jour en jour. Il a également testé le jambon blanc avec succès et aime toujours autant mordre dans le pain 😉

Sinon, le 7iè mois a aussi été le mois de sa première sortie en piscine, de ses premières « Converse » et de ses premiers pique-niques.

Vive les beaux jours !

Bébés nageurs : testé et approuvé !

Bébés nageurs : testé et approuvé !Hier, nous avons emmené Ticoeur pour la première fois aux bébés nageurs, en fait presque… Oui, je dis presque car dans la plupart des piscines, ce qu’on appelle « bébés-nageurs » ce sont des petits cours encadrés par un moniteur mais le problème c’est que les listes d’attente sont super longues !

L’eau est chauffée à 32 degrés et du matériel est mis à disposition des parents
Limite, il aurait fallu s’inscrire pendant la grossesse ou avant la conception ! … Résultat, dans la piscine près de chez nous, il y a plus de 6 mois d’attente donc on a laissé tomber. Mais on avait très envie de faire découvrir dès maintenant les joies de la baignade à Ticoeur donc nous sommes allés plus loin de la maison, à la piscine de Bois-Colombes dont le concept « bébés-nageurs » est plus ouvert : en fait, il s’agit juste d’un créneau horaire de deux heures réservé aux parents avec enfants de moins de 3 ans ; l’eau est chauffée à 32 degrés et du matériel est mis à disposition des parents comme la très pratique bouée en forme de 8 que vous pouvez voir sur la photo. Il y a aussi des jeux dans la pataugeoire, des tapis flottants, plusieurs modèles de bouées et dans la piscine, on peut profiter d’une « rivière » avec courant, d’un « champignon-fontaine » et de toboggans. Là-bas, pas de cours, pas d’encadrement mais au moins, pas de liste d’attente ! J’ai donc acheté un de ces paquets de couches spéciales pour la baignade (au passage, c’est pas donné !), préparé les maillots de bain et nous sommes partis aux aurores (9h) en bus pour Bois-Colombes. Nous n’avons pas regretté l’effort : Ticoeur a d’abord été concentré et observateur, se demandant bien où il était et ce qu’il se passait mais au bout de quelques minutes, il était si à l’aise que nous n’avions même pas besoin de le tenir, il s’appuyait tout seul sur sa bouée comme sur la photo et semblait bien s’amuser. Du haut de ses 6 mois, il a assuré ! Nous y retournerons avec plaisir, surtout qu’il y a un grand toboggan que le papa a envie d’essayer 😉

Plus d’infos sur le Centre Aquatique de Bois-Colombes ici. Attention, il faut nécessairement acheter une carte de 10 entrées. Pas de ticket à l’unité. Horaires : 9h30 à 11h30 le samedi matin.

En préparation de la garde partagée…

En préparation de la garde partagée...Si vous avez suivi, vous savez que nous avons trouvé une super nounou, « Sissi » et qu’au bout de 2 semaines j’affirme haut et fort que nous en sommes très contents : Ticoeur lui fait de grands sourires tous les matins, c’est la meilleure des preuves ; rien de tel pour bien me rassurer. Depuis le début du mois, Ticoeur est gardé tout seul, à notre domicile, mais la semaine prochaine, la maman de l’autre famille reprendra le travail donc nous alternerons le lieu de garde (1 semaine sur 2) et nous commencerons donc la garde partagée.

Voici une petite check-list de ce que nous avons préparé à cet effet :

Achat d’une poussette double (la maman de l’autre famille avait repéré un super modèle et a réussi à la trouver d’occasion sur ebay. Voir photo : pas mal non ? C’est la poussette »looping tango Sicile » pour ceux que ça intéresserait… On verra à l’usage mais elle semble parfaite !

Achat d’un lit parapluie pour accueillir la petite fille de la co-famille.

Les produits pour le lange seront fournis par la famille qui accueille – il se trouve que nous utilisons exactement les mêmes produits (liniment + cotons, eau et lingettes quand nécessaire).

Les repas (lait, légumes, fruits…) sont également fournis par la famille qui accueille : nos 2 enfants n’ont que 2 mois d’écart donc ce n’est pas trop compliqué à gérer. D’ailleurs, pour l’instant, ils ne sont qu’au lait…

– Le sac pour la journée : quand nous irons dans la co-famille, nous prévoirons le sac avec les affaires pour la journée (body et vêtements de rechange, couches, ses 2 ou 3 jouets préférés, blouson, bonnet, bavoir, lange)

Voilà, nous sommes prêts ! Enfin… Pour l’instant… A l’usage, nous verrons bien si nous avons oublié quelque chose… Des conseils ?

Pauses café après un retour de congé parental (FAQ)

Pauses café après un retour de congé parental (FAQ)Depuis une semaine, j’ai repris le boulot et je trouve amusant de constater que tout le monde au bureau me pose les mêmes questions qui doivent être les grands classiques à poser à toute maman reprenant le boulot….Donc si vous reprenez le travail prochainement, vous pauses café ressembleront à ça :

  • Question 1 : pas trop dur le retour ?
  • Réponse officielle (pour les chefs et collègues éloignés) : non, super, ça fait plaisir de vous revoir (humm !)
  • Réponse honnête (pour les amis-collègues) : si, c’est l’horreur, je suis trop crevée !
  • Question 2 :  tu ne t’es pas ennuyée pendant ton congé parental ?
  • Réponse officielle : disons que j’en ai bien profité, maintenant ça va car il a 6 mois…
  • Réponse honnête  : non, et d’ailleurs je l’aurais bien prolongé car à 6 mois c’est encore un p’tit bout…
  • Question 3 :  est-ce qu’il fait ses nuits ?
  • Réponse officielle  : pas tout à fait mais je gère…
  • Réponse honnête  : euh, vous avez vu ma tête ??!
  • Question 4 :  c’est pas trop la course ?
  • Réponse officielle  : je m’organise, j’habite à côté du bureau et j’ai une super nounou donc ça simplifie les choses
  • Réponse honnête  : je me sens totalement débordée !
  • Question 5 :  Alors ? Etre maman ça change la vie ?
  • Cette question-là je l’aime pas ; je sais pas pourquoi mais à chaque fois qu’on me la pose ça m’énerve… Donc là, je change de sujet et propose un deuxième café !

A part ça, comme j’ai la photo de Ticoeur sur le téléphone, je n’arrête pas de la montrer fièrement à tous mes collègues mais surtout de la regarder quand j’ai un petit coup de blues, genre petite nostalgie du congé parental 😉