Comme des Petits Princes au Sofitel Paris Le Faubourg !

Aujourd’hui je vous emmène dans les beaux quartiers parisiens direction le Faubourg Saint-Honoré ! Dans ce quartier dédié à la mode, au shopping et au luxe, nous sommes allés découvrir, à l’occasion d’un joli goûter familial, la nouvelle thématique enfants du Sofitel : Le Petit Prince ! Je suis une grande fan de ce chef d’œuvre de Saint-Exupéry donc j’ai adoré me retrouver plongée dans l’univers du Petit Prince le temps d’un après-midi. Les enfants connaissent aussi cette belle histoire et étaient ravis de passer du temps avec ce doux héros.

Ticoeur et Titpuce ont aussi participé à une chasse au trésor pour tenter de découvrir une pièce de monnaie en or (oui, du vrai !) créée par La Monnaie de Paris à l’effigie du Petit Prince. Hélas, il ne l’ont pas trouvée (bravo à l’heureuse petit gagnante !) mais ils sont revenus de leur chasse avec de grosses pièces en chocolat qui ont semblé les ravir tout autant !

Concrètement, si prochainement vous logez en famille dans tout Sofitel du Monde, alors vos enfants profiteront de l’offre « The Magnifique Family » : ils seront accueillis avec des accessoires Petit Prince : étiquettes pour les bagages, jeux, produits salle de bain, coloriages, etc. Même les draps auront les décors de ce joli monde imaginaire. De plus, pour chaque réservation, 2 euros sont reversés à la Fondation Antoine de Saint-Exupéry qui aide les jeunes à travers la planète (éducation, formation pro, sport…).

Titpuce, comme sa maman adore les hôtels 5 étoiles 😉

J’ai déjà logé au Sofitel Vieux-Port à Marseille : une très belle expérience dont je vous avais parlé (ah la terrasse et la vue sur le port !) et j’ai gardé un grand souvenir du confort de la literie et du design de la salle de bain. A l’époque, il n’y avait pas de thématique Petit Prince mais le confort était déjà princier ! En tout cas, au Sofitel Paris Le Faubourg nous n’avons pas dormi mais j’ai quand même visité une chambre famille : plutôt pas mal non ? Encore une fois, comme à Marseille, j’ai été séduite par la salle de bain et sa mise en valeur : la combinaison moderne vitre+rideaux offre un très bel effet suggestif…

***

Et puis quand on est rentré à la maison, il y en a un qui a littéralement dévoré ce livre exceptionnel qui m’émeut à chaque mot :

Plus d’infos sur le site du Sofitel.

Alors, avez-vous prévu prochainement de dormir en famille dans un Sofitel ? Vous passerez le bonjour au Petit Prince de notre part !


Billet classé dans : À Paris, Nos belles adresses

Entre voyages et nouveau travail : mon moment détente au Spa 28…

Cette semaine est particulière pour moi car je suis entre deux boulots, cela veut dire que j’ai du temps pour moi et ça c’est très précieux ! Après nos deux semaines de vacances à Valloire, en Irlande (je vous en parle bientôt) et en Allemagne (chez Omi & Opa), Ticoeur et Titpuce sont retournés à l’école et donc je suis sans voyage et sans boulot ;-). Le vrai chômage en somme ! Alors pour cette semaine de break je m’imaginais faire tout plein de choses mais une semaine ça passe trop vite et j’avais beaucoup de retard côté administratif, sans compter toutes les lessives à lancer après nos belles vacances de Pâques. Bref, au final, je ne me suis accordée qu’une seule parenthèse : je suis allée au Spa 28 car belle-maman m’avait offert un coupon pour mon anniversaire (qui est en février oui, mais je n’ai pas trouvé le temps avant !). Vous connaissez mon amour pour les Spas. J’en ai testé quelques uns à Paris : au Royal Monceau, à la Villa Thalgo, à l’hôtel Intercontinental, Les Cents Ciels à Boulogne, ou encore le Spa Guerlain au Trianon Palace Versailles. J’avais entendu du bien du Spa 28 donc il était sur ma to-do list depuis pas mal de temps. Alors ? C’était comment ?

Spa 28 ParisCrédit photo : Spa 28 – Hôtel Prince Régent

Le massage était personnalisé et très pro. L’idéal pour détendre mon haut du dos si crispé (est-ce à cause du vélo ??). La demi-heure de massage est passée trop vite mais l’effet détente a duré heureusement.. J’ai choisi l’huile aux fleurs de cerisiers, saison oblige…

Cerisier du parc de Sceaux : mes préférés…

Ensuite, comme j’y suis allée en solo, je me suis rendue compte que la piscine avait moins d’intérêt car généralement c’est l’endroit où j’aime bien papoter avec les copines, du moins quand la piscine est trop petite pour faire des longueurs. En plus, l’eau était trop froide pour moi donc cela ne m’a donné envie de m’éterniser. Par conséquent j’ai squatté le hammam que j’ai eu pour moi toute seule. Il est très agréable, très sombre, très apaisant et bien chaud. Après deux séances de hammam et une pause thé entre les deux (oui, je sais la vie est dure !) j’avais tellement chaud que j’ai quand même fini dans la piscine pour me rafraîchir et ça m’a fait du bien.

Spa 28A l’entrée du hammam

Les plus du Spa 28 ?

  • Super massage.
  • Accueil très pro.
  • Lieux et éclairages très agréables, très tamisés.
  • Peu de monde (j’y étais le jeudi à 10h).
  • Hammam petit mais très bien.
  • Peignoirs, serviettes et chaussons tout blancs tout neufs (le panier pour mettre nos affaires est très pratique).
  • Très bon rapport qualité prix quand on y va en matinée les mardis ou jeudis.

Les moins :

  • La piscine un peu fraîche, même si à la fin cela m’a moins dérangée qu’au début car j’étais bien réchauffée après le hammam.
  • Le temps qui passe trop vite : en plus du soin, on a accès 1h à l’espace Spa. En solo c’est un bon timing ; entre copines je pense que c’est un peu court.
  • Je ne suis pas fan des projections de photos au-dessus de la piscine même si c’est un grand classique.

Jamais sans mon maillot 😉

Pour la petite histoire, j’avais oublié mon maillot de bain à la maison ce qui m’a bien fait rire intérieurement car j’ai repensé à mon amusante expérience Spa en Allemagne. Il faut croire qu’ils ont l’habitude dans les Spas, en tout cas, au Spa 28, ils avaient un maillot de bain à me prêter, ouf, sauvée !

En conclusion, je trouve que le Spa 28 est un petit Spa intime et agréable. L’happy hour du matin (mardi, mercredi et jeudi) vaut vraiment le coup et le massage était très bien. J’y retournerai certainement. Une adresse à retenir et encore un grand merci à belle-maman pour le cadeau !

Et vous ? Des Spas à me conseiller sur Paris ?

Spa 28
28 Rue Monsieur le Prince
75006 Paris
(à deux pas de l’Odéon et des Jardins du Luxembourg)


Billet classé dans : À Paris, Spa

Sorties parisiennes #26

Voici un nouvel épisode de nos sorties parisiennes pour vous parler de mes coups de cœur culturels de ces trois derniers mois. Au programme : spectacle, pièces de théâtre, films et un sentiment de vraiment profiter de la beauté de Paris grâce à mes déplacements quotidiens à vélo. Car tous les jours de la semaine, depuis trois mois, je suis un très beau trajet à vélo pour me rendre au bureau (et oui, j’ai repris le chemin du boulot après nos mois en Tour du Monde… Réalité quand tu nous rattrapes ! ;-). Tous les matins, j’ai donc la chance de saluer la Dame de Fer de très près et je ne m’en lasse pas… Et puis même si je suis moins sortie depuis que je travaille, j’ai quand même bien profité de la Capitale et j’ai de belles découvertes à partager avec vous aujourd’hui.

Sorties à Paris sans les enfants :

Mon plus gros coup de cœur des ces derniers mois…

Reversible, le dernier spectacle des 7 doigts de la main : je vous parle chaque année de la troupe des 7 doigts de la main dont je ne rate aucun passage. De talentueux artistes qui viennent de Montréal et qui mêlent avec poésie les arts du cirque et la danse sur une superbe sélection musicale. Comme chaque année, j’ai retrouvé leur fraîcheur et leurs talents d’acrobates, jongleurs, équilibristes ; j’aime aussi la profondeur humaine de leur présence sur scène. Chacun de leur spectacle a toujours soulevé une question. Cette fois-ci le fil conducteur est la retour à nos racines (« Et si le passé était la clé de notre avenir ? »…). C’est Gypsy Snider qui a mis en scène Reversible. Elle avait déjà participé à la direction de Traces donc ce n’est sans doute pas un hasard que ces deux créations soient mes préférées. Les musiques, uniquement composées par des artistes de Montréal ont tout spécialement été créées pour ce spectacle ; elles sont vibrantes, puissantes (je viens de m’acheter la musique du spectacle tant j’ai accroché !). J’ai d’ailleurs apprécié l’excellente qualité du son dans la salle. Les plus belles parties du spectacle selon moi ? La danse avec les cerceaux, les acrobaties sur le mât chinois et le duo aérien et féminin avec corde et rubans. Je vous laisse découvrir la bande-annonce. Dernière précision : prenez des places près de la scène ou au premier rang au balcon ou encore le long des allées car sinon on est vite gêné par les personnes devant nous (il n’y a pas de pente et la scène n’est pas assez haute je trouve).

Reversible c’est jusqu’au 1er avril 2017 au Bataclan. Alors oui, forcément c’est très émouvant de se retrouver au Bataclan. J’ai vécu la poésie des 7 doigts de la main comme un hymne à la vie qui continue, sans jamais oublier le passé…

 

Crédit photos : Alexandre Galliez

La Peur de Stefan Zweig au théâtre Michel : si comme moi vous aimez l’univers de Zweig, allez-y car cette version de La Peur est très réussie. Résumé : « La pièce se déroule au rythme haletant des angoisses d’Irène, jeune femme adultère traquée par l’étrange compagne de son amant ». Pas une pièce pour se détendre mais une pièce qui fait réfléchir et nous hante longtemps après car elle décrit avec force les rouages psychologiques de la peur. Cette sortie était l’occasion d’une soirée avec Magalie, une lectrice que j’ai donc eu la chance de rencontrer grâce au blog et que j’ai plaisir à retrouver le temps de soirées filles. Promis, la prochaine fois on ira voir une pièce plus légère ;-). Jusqu’au 30 avril 2017.

La Dame Blanche au théâtre de la Renaissance : La pièce mérite son succès pour la qualité de la mise en scène, le jeu des acteurs et surtout les effets spéciaux qui ne sont sans doute pas simples à créer dans un théâtre. Par contre, l’histoire ne m’a pas intéressée plus que ça. Résumé : « Cette nuit là , Malo Tiersen n’aurait jamais dû prendre sa voiture. Il n’aurait jamais dû aller dans cette maison au milieu des bois. Il n’aurait jamais dû avoir cet accident. Et vous vous n’auriez jamais dû pousser la porte du Théâtre. » Petit conseil : regardez bien dernière vous, même avant que la pièce ne commence !!! Jusqu’au 29 avril 2017.

Rapidement, côté cinéma…

La La Land : j’ai adoré la musique et je ne voulais pas manquer ce film de Damien Chazelle car j’avais été très touchée par son Whiplash mais là j’avoue que j’ai été déçue car malgré les couleurs et les chansons que je continue d’écouter en boucle je trouve que le film manque de profondeur, qu’Emma Stone et Ryan Gosling sont certes tout beaux tout mignons mais un peu fades. L’histoire ne m’a pas transportée, sauf au tout début et les dix dernières minutes. En tout cas, pour avoir la pêche, je vous conseille d’écouter la première musique du film : « Another Day of Sun ».

Manchester by the sea : superbe mais grave. Le ton, la sensibilité et le milieu social m’ont rappelé les films de Ken Loach mais là il s’agit d’un film américain indépendant. C’est très dur, très vrai, très réaliste, très humain. Si j’avais vraiment connu la raison du drame qui est au cœur de ce film je n’y serais sans doute pas allée mais je ne regrette pas de l’avoir vu car ce film est une perle. Un film qui souligne avec humilité la fragilité et complexité de la vie.

Dalida : le jeu est très juste, l’actrice très émouvante et j’ai aimé retrouver tous les tubes de Dalida tout au long du film. Souvenirs, souvenirs de mon enfance…

Neruda : j’y suis allée car je suis fan de l’acteur mexicain Gael Garcia Bernal mais ce n’est ni son meilleur rôle ni son meilleur film. Des longueurs, des scènes un peu étranges mais au moins cela m’a permis de voir Neruda sous un autre angle que d’habitude (angle moins flatteur que juste son image de poète…).

Your Name : j’ai beaucoup aimé, pas mal de rebondissements dans l’histoire et de très beaux dessins qui m’ont replongée dans mes souvenirs de Tokyo et du Japon en général.

Lion : très beau, même s’il faut trop souvent sortir les mouchoirs parce qu’en plus c’est une histoire vraie. Un film qui comme l’Inde (où se passe une grande partie du film) permet de relativiser et de réfléchir aux chemins de vie… Et puis il est trop mignon le petit Saroo ! (Le grand aussi !? ;-)).

et au ciné avec les enfants…

Vaiana :  c’était sympa pour Noël et dépaysant. Les enfants ont aimé, moi sans plus : je n’ai pas du tout apprécié la musique et j’ai trouvé que le personnage de Te Ka faisait trop peur (ma puce m’a pressé bien fort la main.)

Ballerina : magnifique ! J’ai trouvé que c’était le meilleur dessin animé de ces derniers mois avec de très belles images de Paris et une histoire touchante, pour les petites filles qui rêvent de danser…

Les animaux fantastiques : Ticoeur est allé le voir avec son papa. Les deux ont beaucoup aimé mais il paraît que ce n’est pas un film pour moi ;-).

***

J’espère que vous aurez trouvé quelques idées de sorties dans cette sélection. Avec le tourbillon de la reprise du boulot (qui va de paire avec pas mal de fatigue) j’ai loupé tout plein d’expos : Chtchoukine, Disney, Magritte, le Lab14 et Circulation(s)… C’est que même à Paris les journées ne font pas plus de 24h ! Bref, pour les semaines à venir je me donne comme objectif plus d’expos, plus de sorties avec les enfants et au moins une sortie Spa avec les copines ;-).

Et vous ? Des coups de cœur de sorties sur Paris ou ailleurs ?


Billet classé dans : À Paris

Sorties parisiennes #25

 A présent que nous sommes de retour à Paris, je continue ma rubrique Sorties parisiennes car bien sûr nous avons repris notre rythme de sorties et nous sommes bien décidés à profiter au maximum des avantages de la vie à Paris pour contrer les inconvénients ;-). Pendant notre Tour du Monde, pas de cinéma, pas de théâtre mais beaucoup de musées quand même. En septembre et en octobre, nous nous sommes donc rattrapés en découvrant notamment de belles expos et de beaux spectacles, avec ou sans enfants. Voici donc des idées de sorties qui j’espère vous inspireront… N’hésitez pas à partager vos coups de cœur en commentaires !

Sorties à Paris avec les enfants :

Pendant les vacances de la Toussaint j’avais concocté un petit programme pour Ticoeur et Titpuce.

Expo Mexique (1900-1950) au Grand Palais : une très belle expo où 90% des œuvres sont adaptées à tous (nous avons juste évité de passer devant quelques tableaux obscurs à la fin de l’expo). Globalement les œuvres des peintres mexicains sont colorées et plaisent aux enfants. Le tableau préféré de Titpuce (et aussi le mien) est une œuvre de Diego Rivera (voir ci-dessous). Petite déception concernant l’expo : peu d’œuvres de Frida Kahlo. Jusqu’au 23 janvier 2017.

expo Mexique en famille

Le Bossu de Notre Dame au Théâtre de la Gaîté Montparnasse : c’est notre coup de cœur famille des vacances de la Toussaint. Franchement, une belle surprise. Ce n’est certes pas une grosse production avec de gros moyens mais c’est frais, drôle, aussi amusant pour les enfants que pour les parents ; les comédiens jouent bien et les chansons sont de qualité. Ma puce a adoré Esmeralda ! Bref, je recommande chaleureusement ce petit spectacle qui joue jusque fin décembre 2016. Billets à 10€.

bossu-gaite-aff-40x60

Musée de l’Homme : nous n’y étions pas retournés depuis sa réouverture. Le musée a énormément changé. Je ne l’ai pas reconnu. Il y a pas mal de choses intéressantes, parfois curieuses. Je pense que nous aurions dû participer à une visite guidée en famille car il n’est pas simple d’expliquer les différents squelettes préhistoriques aux enfants. Dans tous les cas, le musée propose une ouverture aux différentes cultures. Vers la fin de l’expo, ce bus nous a bien amusés et nous a rappelé quelques bons souvenirs de voyage…

Lire la suite


Billet classé dans : À Paris

Sorties parisiennes #24 : profiter de Paris avant notre départ

Mes sorties parisiennes du mois de novembre ont été limitées, assombries et marquées par les événements. Malgré tout, j’ai essayé de profiter de notre belle Capitale, encore et toujours. D’autant plus qu’avant de partir pour l’autre bout du Monde dans moins d’un mois, j’ai vraiment envie de « vivre » Paris. Vivre.

Notre Dame de Paris

Sorties parisiennes : un restaurant en amoureux.

Comme je vous l’ai déjà raconté, nous avons ce petit rituel avec mon chéri : nous nous sommes fixés de passer au moins une soirée en amoureux par mois. Mais exceptionnellement, en octobre, nous n’avons pas tenu notre promesse. Du coup, nous nous sommes rattrapés en novembre en dînant dans un de nos restaurants préférés à Paris : l’AG (initiales d’Alain Geeam, le chef). Nous connaissions déjà l’AG à Saint-Germain-des-Prés dans le 6iè arrondissement. Cette fois-ci, nous avons testé la nouvelle adresse aux Halles. C’était tout aussi bon et le cadre est vraiment spacieux, tamisé, élégant. Dans l’assiette, j’ai tout aimé. En entrée, je vous conseille le tartare de bar et huître avec granny smith, fenouil, pistache & yuzu. Je trouve que cette table parisienne est un excellent rapport qualité-prix (E+P+D : 39€). Vous m’en direz des nouvelles.

L’AG Restaurant : 14 rue Mondétour 75001 Paris – 01 42 61 37 17.

AG restaurant paris

AG restaurant paris   

Sorties parisiennes : pour les enfants.

En novembre, sur les conseils de Ma Poussette à Paris, j’ai emmené Ticoeur voir l’expo Chevaliers et Bombardes au Musée de l’Armée. Nous avons suivi la visite guidée qui était excellente. La guide a passionné les enfants pendant 1h30 en racontant des faits historiques et des anecdotes de la période 1415 à 1515, donc de la bataille d’Azincourt à la bataille de Marignan. Ticoeur était le plus jeune du groupe. La visite est normalement recommandée à partir de 7 ans. Il a adoré et a vraiment eu l’impression de plonger dans l’époque des chevaliers. Les explications sont ponctuées de jeux et de questions adaptés aux enfants. Une chouette expo pour les amoureux d’Histoire.

Jusqu’au 24 janvier 2016. Aux Invalides.

chevaliers

Musée de l'Armée

Cinéma :

Je n’ai vu que deux films ce mois-ci. Deux films très différents mais tous les deux très bien dans leur genre :

Seul sur Mars (de Ridley Scott) : Matt Damon se retrouve seul sur Mars suite à une expédition sur cette planète. Commence alors un parcours de survie que l’on suit avec tension. Les décors sont superbes. Un magnifique voyage dans l’espace. Néanmoins, par moment, j’ai eu l’impression de revoir Gravity et je reste perplexe quant à la crédibilité de l’ensemble. Je recommande quand même, pour les images, le rythme, la puissance, l’évasion et cet hymne à l’instinct de survie, plus fort que tout.

Nous trois ou rien (de Kheiron) : j’ai beaucoup aimé même si le mélange des genres m’a un peu perturbée par moment car le film oscille entre des scènes comiques voire burlesques et des scènes absolument sombres et dramatiques. Finalement, en y réfléchissant, j’ai trouvé que cette superposition des genres était intéressante et faisait ressort les idées avec beaucoup de simplicité. On suit dans le film l’histoire d’une famille qui a fui l’Iran vers la France. Les raisons de cet exil nous font réviser l’histoire et réfléchir sur l’actualité. Je n’en dis pas plus mais à voir !

sorties parisiennes

Je vous laisse avec un diapo de quelques unes de mes photos de Paris ; des photos que j’ai voulu revoir comme pour chasser un mauvais sort…

Il me reste deux semaines à passer à Paris  avant notre grand voyage et je compte bien en profiter !


Billet classé dans : À Paris