En voyage : nos plus belles rencontres avec les animaux

Pour ce premier billet de l’année, j’avais envie de faire un tour d’horizon des plus belles rencontres animales de nos voyages, pour le plus grand plaisir des enfants mais aussi des parents. Croiser un animal que nous n’avons pas l’habitude de voir (et à Paris, comment dire,…à part les pigeons, rats et parfois lapins Porte Maillot…), c’est magique, surtout quand il s’agit d’un animal sauvage particulièrement beau ou impressionnant. Mon petit récap’ des animaux croisés en voyage me permettra aussi de réviser avant ma présentation à l’école maternelle de Titpuce où, à la demande de la maîtresse, je devrais intervenir prochainement en classe pour montrer aux enfants quelques photos de notre Tour du Monde et notamment des animaux que nous avons vus.

Voici donc un aperçu de nos plus belles rencontres avec des animaux…

Pendant notre Tour du Monde :

En Australie :

  • Des centaines de kangourous : de près, de loin et même dans notre jardin !
  • Des émeus au regard inquisiteur…
  • Des koalas, trop choux, trop mignon, souvent en train de dormir au sommet d’un eucalyptus.
  • Des quokkas : petit marsupial adorable en voie de disparation. On le trouve sur Rottnest Island au large de Perth.
  • Des dingos lors de notre passage dans le Centre Rouge : alors là c’est moins sympa comme bêbête mais carrément impressionnant de les entendre crier à la tombée de la nuit et de les apercevoir au loin… Nous sommes vite aller nous coucher dans notre Campervan !!!
  • Des raies géantes en bord de mer, juste à quelques centimètres de la plage, comme si elles voulaient nous dire bonjour.
  • Et les mythiques crocodiles alors ? On aurait pu en voir mais j’ai tout fait pour que ce ne soit pas le cas ! Donc nos rencontres se sont limitées à des panneaux déjà bien stressants !
  • Et tant de perruches et autres oiseaux colorés !

Avec les quokkas sur Rottnest Island

le quokkasTrop choux les quokkas !

rencontres animaux

voir des koalas en australie


A Bali :

  • Beaucoup de singes, à chaque temple…
  • De beaux poissons sous l’eau près de Pulau Menjangan.

 

En Nouvelle-Zélande, surtout des animaux marins :

  • De nombreuses otaries que ce soit sur l’île du nord ou l’île du sud
  • Une famille de lions de mers.
  • Des manchots aux yeux jaunes (mais nous n’avons pas réussi à croiser le manchot bleu car il sort de l’eau après la tombée de la nuit et seulement quand il veut !).
  • Des dizaines de dauphins qui ont suivi notre bateau dans le Milford Sound, un très beau fjord de l’île du sud.
  • Des albatros : immenses oiseaux majestueux que nous avons vu sur la Péninsule d’Otago.
  • Les kiwis : franchement pas incroyables mais si mythiques ! Le symbole de la Nouvelle-Zélande !

lions de mer

albatros

En Argentine :

  • Des lamas dans la région de Salta.
  • Des vigognes sur le salar.
  • Des coatis aux chutes d’Iguazu (sorte de gros ratons laveurs agressif)…
  • Des singes toujours aux chutes d’Iguazu…
  • De beaux oiseaux…

vigognes Salines GrandesVigognes traversant le salar…

Au Brésil :

  • Des singes sur Ilha Grande.
  • Des coatis : oui encore ! Et toujours agressifs !
  • Beaucoup d’oiseaux colorés dont l’ara bleu

Lors de nos précédents voyages au bout du monde :

  • De très nombreux éléphants lors de notre voyage en famille au Sri Lanka (et aussi un crocodile de loin…).
  • Des dromadaires bien curieux dans le désert aux Emirats et à Oman.
  • De nombreux dauphins à L’île Maurice.
  • Des tortues géantes aussi sur l’île Maurice.
  • Des dragons de Komodo en Indonésie (et ils font peur !)
  • Les envols de millions de chauve-souris en Thaïlande et en Birmanie.
  • Des singes et des oiseaux un peu partout et notamment beaucoup en Thaïlande.
  • Des lamas au Pérou.
  • Des tarsiers à l’air si craintif aux Philippines
  • Des centaines de millions de papillons monarques au Mexique : absolument magique ! Pour moi la rencontre animale la plus féerique !
  • Et heureusement je n’ai pas croisé d’ours à Yoosemite Park ! C’était ma grande crainte (encore plus maintenant après avoir vu « The Revenant » au cinéma !).
  • Et avant les enfants, nous avons fait beaucoup de plongée sous-marine. Ce sera l’occasion d’un billet sur nos spots préférés.

animaux en voyage

 tarsierAdorable petit tarsier (Philippines)

Lors de nos voyages en Europe :

  • Des sangliers en Sardaigne, au fond de notre jardin !
  • Des dauphins au large de la Sicile…
  • Des mouflons et des aigles en Corse en parcourant le GR20
  • Des marmottes à la montagne, près de Montdauphin… Animal pas très exotique mais qui plaît tant aux enfants !
  • Je ne compte plus les moutons au Royaume-Unis ! Par exemple, en Écosse ou dans le Yorkshire
  • Et puis rien de tel pour de petits Parisiens que séjourner à la ferme !

animaux

 

En conclusion, les deux pays où nous avons fait le plus de rencontres incroyables et quotidiennes avec les animaux ont été l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Évidemment, le rêve ce serait l’Afrique ! D’ailleurs, un couple d’amis vient de passer un an au Kenya et je vous conseille de faire un tour sur leur blog Un Pied Ici Un Pied là-bas pour voir de magnifiques photos d’animaux de la savane… Enfin, je ne vous ai pas parlé d’araignées, serpents ou autres petites bêtes affreuses car ces animaux-là ne font pas partie de nos meilleurs souvenirs et bien souvent nous avons fui avant de prendre une photo ;-).

***

Et vous ? Quelles rencontres avec les animaux vous ont le plus marqués vous ou vos enfants ?

 


Billet classé dans : Notre Tour du Monde 2016, Voyages avec enfants

Australie : nos randonnées dans les Blue Mountains

Je continue de vous faire découvrir des lieux que nous avons particulièrement appréciés lors de notre Tour du Monde en famille. Aujourd’hui, direction les célèbres Blue Mountains situées à environ 2h de Sydney. Je vous rappelle que nous avions passé une semaine chez des amis à Sydney, ma ville coup de cœur et nous en avons profité pour explorer les alentours, côté océan et côté montagnes. La randonnée, comme vous le savez, mon chéri et moi en sommes totalement fans mais randonner avec de jeunes enfants ce n’est pas toujours simple. Je voulais donc vous raconter comment nous nous sommes organisés pour découvrir les Blue Moutains avec Ticoeur (6 ans) et Titpuce (4 ans).

Pourquoi appelle-t-on ces montagnes « montagnes bleues » ? Non, non : les Schtroumpfs n’y habitent pas mais la teinte de la végétation est légèrement bleue du fait de la présence de grandes forêts d’eucalyptus. Maintenant que ce petit mystère est levé, je vous propose une balade sur les sentiers des Blue Mountains car ce coin de paradis est clairement un incontournable, que vous soyez dans la région de Sydney pour les vacances, pour travailler ou pour étudier lors d’un séjour linguistique en Australie : bref, c’est une étape 100% nature à ne pas manquer dans l’état du New South Wales (Nouvelle-Galle du Sud). En quelques mots, j’ai trouvé que les Blue Mountains avaient des airs du Grand Canyon mais avec tout plein de végétation !

Les points de vue et randonnées des Blue Mountains :

De nombreux points de vue sont accessibles en quelques pas :

  • Echo Point : c’est le point de vue le plus connu car c’est de là que l’on peut observer les Three Sisters, la célèbre formation rocheuse à trois pics. C’est superbe donc vous n’y serez pas seuls. De là, nous avons fait la mini-rando vers le « Three Sisters Bridge » (environ 20 minutes/facile).

Three sisters Blue mountains

  • Sublime Point : c’est mon coup de cœur et il n’y avait personne, ce qui a rajouté à la magie de ce point de vue que je vous conseille absolument.

randonnées Blue Mountains

randonnées Blue Mountains

randonnées Blue Mountains

Blue Mountains en famille

 

  • Leura Cascades (20 minutes) : facile et agréable avec les enfants. Juste après cette balade nous nous sommes posés pour pique-niquer sur une aire de jeux. Ticoeur et Titpuce ont apprécié la pause toboggans et balançoires.

randonnées Blue Mountains

  • Govett Leap : le point de vue est accessible sans marcher mais à partir de ce point il est possible de partir en randonnée. Avec mon chéri nous avons marché à tour de rôle pendant 40 minutes en direction d’une cascade (l’un marchait ; l’autre restait jouer avec les enfants). Sur le chemin il y a des escaliers (parfois glissants), de l’eau qui nous tombe dessus et des parties un peu boueuses. Donc pas la rando très facile. Nous avons trouvé bien de la faire sans les enfants.

randonnées Blue Mountains

randonnées Blue Mountains

img_9291-2

randonnées Blue Mountains

 

randonnées Blue Mountains

randonnées Blue Mountains

Il y a encore plein d ‘autres randonnées à découvrir une prochaine fois !

randonnées Blue Mountains

Conseils pratiques pour visiter les Blue Mountains en famille :

  • Être bien équipés : chaussures de rando ou bonnes baskets (nous avons vu des Australiens pieds nus sur des chemins difficiles !!), crème solaire, casquettes, eau, k-way, barres de céréales.
  • Choisir des randonnées adaptées à votre niveau et à celui des enfants (ou se contenter des points de vue accessibles sans rando). Demandez conseil à l’accueil du parc. 
  • Passer une nuit sur place : nous avons fait l’aller-retour dans la journée car nous étions basés à Sydney chez des amis mais nous pensons qu’une nuit sur place vaut vraiment le coup tant il y a de possibilités de balades.
  • Ne pas y aller lors d’un grand week-end comme Pâques ou autre fête.
  • Bien se renseigner quelques jours avant sur la météo et sur les risques d’incendies. En famille, n’y aller que si les conditions sont idéales.
  • Avec des enfants : ne pas hésiter à vous relayer pour les randonnées : pendant qu’un parent marche, l’autre fait une pause aire de jeux.
  • Emmener un pique-nique. Il y a des villages où vous trouverez des restaurants mais avec les enfants c’est plus simple et plus sympa de pique-niquer sur l’une des aires de jeux.
  • Nous étions en voiture ce qui était très pratique pour aller d’un point de vue à l’autre. La zone des Blue Mountains est très vaste (d’ailleurs nous n’avons vu qu’une petite partie).

randonnées Blue Mountains

randonnées Blue Mountains

Alors, elles ne sont pas magnifiques ces montagnes bleues ?

 

*Cet article contient un lien partenaire.


Billet classé dans : Notre Tour du Monde 2016

Notre visite d’Hobbiton dans le nord de la Nouvelle-Zélande

Comme je vous le disais dernièrement, je vais revenir sur certaines étapes de notre Tour du Monde pour vous présenter plus en détails certaines visites qui nous ont plu. Et justement, lors de notre roadtrip en famille dans le nord de Nouvelle-Zélande, j’avais évoqué le fait que nous étions passés par Hobbiton mais je ne vous en avais pas dit grand chose. Aujourd’hui, j’ai envie de vous montrer plus précisément, et en images cette excursion qui a eu beaucoup de succès auprès des enfants. A l’origine, le plus motivé d’entre nous pour cette visite c’était mon chéri qui est un fan inconditionnel du Seigneur des Anneaux mais j’avoue que j’ai également beaucoup aimé les lieux et que j’ai été ravie d’observer Ticoeur et Titpuce découvrir avec émerveillement le village des Hobbits (ils ne connaissent pas le film).

Hobbiton Nouvelle Zelande

Si vous avez vu les films de Peter Jackson ou que vous connaissez bien l’univers de Tolkien, vous savez à quoi vous attendre. Pour moi, c’était une surprise (car j’ai certes visionné ces beaux films au cinéma mais j’avoue m’être endormie à plusieurs reprises :-)). Voici pour commencer un petit tour en photos :

Hobbiton Nouvelle Zelande

Hobbiton Nouvelle Zelande

Lire la suite


Billet classé dans : Notre Tour du Monde 2016, Voyages avec enfants

Les coups de coeur de notre Tour du Monde en famille.

Après les questions sur notre retour, la question qui revient le plus souvent est : « quels ont été vos coups de coeur pendant ce voyage ? ». Vaste sujet ! Mais c’est vrai qu’il y a quand même des lieux auxquels nous pensons tout de suite quand on nous pose cette question. Evidemment, vous n’aurez pas la même réponse si vous vous adressez à Ticoeur, Titpuce, « Papa Voyage » ou moi-même. Alors je vais essayer de vous donner un aperçu des coups de coeur de notre Tour du Monde, par personne. Je tiens quand même à préciser qu’avoir des endroits préférés c’est une chose mais le plus beau dans cette expérience de voyage au long cours avec les enfants c’est le voyage en soi, dans son ensemble, au gré de nos envies, avec toujours cette richesse du partage en famille. Tous les lieux visités font partie de cette histoire que nous ne sommes pas près d’oublier et même ceux qui nous ont moins marqués sont riches en souvenirs inoubliables ! Je me suis limitée à vous citer une dizaine de coups de coeur par personne mais il y a tant endroits que nous avons adorés ! Je vous laisse relire mes articles pour les découvrir ;-).

Coups de coeur parmi les destinations de notre itinéraire :

Je vous rappelle notre itinéraire : Paris->Vietnam->Birmanie->Australie->NZ->Australie->Bali->NZ->Argentine->Brésil->Europe.

Mes coups de coeur : l’Australie y a une place privilégiée.

  • Notre circuit dans la région de Perth en Australie occidentale pour ses plages de rêve et ses autres paysages naturels.
  • La traversée de l’Outback en Australie (la traversée du désert du sud au nord en passant par le Centre Rouge).
  • La découverte des temples de Bagan en Birmanie.
  • La région de Hpa An en Birmanie.
  • Notre roadtrip dans la région de Salta en Argentine.
  • Les chutes d’Iguazu !!! Un truc de dingue ! A voir côté argentin et brésilien.
  • Notre semaine à Hoi An au Vietnam.
  • Nos balades en bateau sur le Mékong mais pas les villes de cette région, vraiment juste les moments sur l’eau.
  • Notre randonnée nocturne en Nouvelle-Zélande en compagnies des vers luisants (c’est féérique !).

Si je résume : j’ai surtout aimé les grands espaces, les déserts, les lieux remplis de sérénité… Et quant à l’Australie c’était la réalisation d’un vieux rêve

Coups de coeur Tour du MondeLes plages de l’Australie Occidentale

Coups de coeur Tour du MondeL’Outback (Australie)

Coups de coeur Tour du MondeBagan (Birmanie)

nord de l'argentineRégion de Salta (nord de l’Argentine)

Coups de coeur Tour du MondeLes chutes d’Iguazu

Les coups de coeur de Ticoeur : les animaux et les musées pour les enfants sont les grands gagnants.

  • Toutes les rencontres avec les animaux marins en Nouvelle-Zélande : manchots, lions de mer, otaries, albatros.
  • La visite de la grotte aux vers luisants (Waitomo glow worm cave) en Nouvelle-Zélande.
  • Le snorkeling à Bali.
  • Le parc des oiseaux à Iguaçu (Brésil).
  • La vie en campervan.
  • Les aires de jeux en Australie.
  • Le musée Te Papa à Wellington (nous y avons passé une journée entière tant c’est passionnant pour les enfants ET les parents).
  • Le musée des enfants à Buenos Aires (moi j’ai pas aimé mais pour les p’tits c’est sympa).

Coups de coeur Tour du MondeLions de mer en Nouvelle-Zélande (île du sud)

Lire la suite


Billet classé dans : Notre Tour du Monde 2016

Retour de Tour du Monde en famille : questions-réponses !

Suite à notre retour de Tour du Monde en famille, j’ai reçu pas mal de questions concernant justement ce retour : comment le vivons-nous ? Est-ce que ça va côté moral ? Comment les enfants réussissent-ils à s’adapter au rythme de la rentrée ? Et tant d’autres interrogations… J’ai donc essayé de recenser vos différents questionnements et je tente d’y répondre ici en 10 points. Surtout n’hésitez pas à me poser d’autres questions en commentaires !

retour tour du monde

 

1 – Rythme de vie :

Alors là j’ai l’impression que certains croient que notre Tour du Monde était une série de grasses mat’ mais pas du tout ! N’oubliez pas que les enfants n’ont que 4 et 6 ans donc le lever tôt nous n’y avons jamais échappé ! En gros, en voyage on avait le même rythme qu’à la maison : les enfants étaient endormis à 21h maxi et se réveillaient vers 7h30, tout comme à Paris. Parfois pour certaines expéditions (balades sur le Mékong, lever du soleil sur les temples de Bagan, rencontres avec les lions de mer en Nouvelle-Zélande…), nous avons même été plus matinaux que d’habitude. Donc pas de panne de réveil à notre retour !

En plus, comme nous avons passé les dernières semaines en Europe, nous n’avons plus le soucis du décalage horaire et c’est pas mal !

Certains s’inquiètent aussi du choc entre un planning libre qui change tous les jours au gré du voyage et le planning de la routine. Alors primo je n’aime pas du tout le mot « routine » qui est très péjoratif. Je n’ai jamais vu notre vie à Paris comme une routine ennuyeuse. Même au quotidien, il y a toujours des choses à découvrir, des sorties à organiser, du sport, des rencontres avec des amis et puis des escapades bien sûr ;-). C’est vrai qu’un emploi du temps scolaire c’est différent et plus répétitif mais je pense que c’est plutôt facile de s’adapter dans ce sens-là… En tout cas, Ticoeur et Titpuce adorent voyager mais n’ont pas de soucis à suivre un programme régulier…. Il y a un côté plus reposant dans la répétition… Et puis n’oublions pas que même en voyage on avait nos « petites habitudes » : école en fin d’après-midi, jeux de société avant le repas, histoire du soir avant de dormir…

2 – Retour à l’école :

La rentrée des classes a eu lieu la semaine dernière donc je peux vous en parler très concrètement. Tout d’abord Ticoeur et Titpuce étaient contents d’aller à l’école. Nous habitons à présent à quelques rues de notre ancien appartement mais nous ne dépendons plus de la même école. Le directeur de la Primaire et la directrice de la Maternelle nous ont reçus trois jours avant la rentrée pour nous faire visiter les lieux. C’était très sympa et pro de leur part.

Et donc ces premiers jours d’école ? Impec’ pour Ticoeur qui m’a déjà dit 10 fois que l’école c’était super ! Pour Titpuce c’est un peu différent. Elle est contente d’aller à l’école mais elle a quasi tout oublié ;-). Il faut dire qu’en tout dans sa petite vie elle n’a passé que trois mois à l’école de septembre à décembre 2015 et c’est déjà loin. Alors moi le premier jour j’ai cru bien faire en ne l’inscrivant pas à la cantine histoire que sa première journée soit tranquille, sauf que la seule chose dont elle semblait se souvenir de l’école c’était justement la cantine ! Donc quand je suis allée la chercher à 11h30, elle est arrivée en larmes et m’a dit « maman, ils m’ont pas donné à manger ! ». Le lendemain, je l’ai laissée au Centre de Loisirs jusqu’à 17h. Quand je suis allée la récupérer, la directrice a fait un appel au haut-parleur comme d’habitude en disant son nom et prénom. Sauf qu’elle ne venait pas. Au bout d’un certain temps les animateurs sont allés la chercher et lui ont demandé pourquoi elle n’allait pas vers l’accueil pour retrouver sa maman et elle leur a répondu qu’elle ne savait pas pourquoi on avait dit son nom au micro ! Bref, j’ai essayé de briefer un maximum de personnes pour leur expliquer qu’il fallait lui réexpliquer les fonctionnements de base et je suis certaine que ça ira très bien dès cette semaine.

Que ce soit Ticoeur ou Titpuce ils n’ont pas de copains dans la nouvelle école mais avec tous nos voyages, ils ont l’habitude d’aller à la rencontre d’enfants qu’ils ne connaissent pas (et qui ne parlent pas toujours leur langue) donc je ne m’inquiète pas et eux non plus d’ailleurs. Ticoeur fête bientôt ses 7 ans et nous avons tout simplement préparé des invitations pour les meilleurs amis de l’ancienne école avec qui nous avons gardé le contact.

De toute façon pour le sujet de l’école il faut encore quelques semaines avant de vous dire si tout va bien. Le temps d’observer si Ticoeur arrive à suivre, si je n’ai pas loupé quelque chose en gérant son CP… Il a appris à lire, écrire, calculer (et nager !) sans oublier que grâce au voyage il a appris tant de choses qui ne sont pas au programme : la géographie, les animaux, les plantes, les climats, les cultures, l’anglais… Donc je ne suis pas inquiète mais à suivre quand même !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

3 – Retour au boulot :

Pour « Papa Voyage » il s’agissait d’un congé sabbatique. Il est retourné au boulot le lendemain de notre arrivée à Paris (et ouf, il s’est rasé au passage !). Il a retrouvé le même poste dans son entreprise, avec le même chef. Il a organisé un petit pot de retour avec son équipe et son chef lui a gentiment demandé s’il fallait compter avec un 3iè congé sabbatique dans 6 ans ;-)… (je rappelle que d’après la loi il faut 6 ans entre chaque congé et que nous en sommes au 2iè. Le premier congé sabbatique c’était pour notre voyage de noces d’un an autour du Monde). Et bien oui pourquoi pas un 3iè congé sabbatique hein ?

Pour moi, côté boulot c’est le flou mais c’est indépendant du sujet « retour de voyage ». Je ne sais toujours pas ce que je veux faire dans la vie mais je ne suis pas certaine de le savoir un jour. Donc pour l’instant je continue en freelance en marketing digital et rédaction mais dans quelques semaines je vais réfléchir à faire ou pas un petit retour en entreprise (il y a aussi des considérations financières là-dedans)… Si je retourne en entreprise, reste à savoir dans quel métier !

4 – Nouvel appart :

Nous n’avons pas changé de quartier donc nous avons nos repères, de la famille et des amis près de chez nous. Nous avons rencontré pas mal de familles autour du monde qui prévoyaient un retour dans une autre ville que leur lieu d’origine et donc forcément c’est plus sport ; pour nous c’est le retour en terre connue. Nous avons quand même emménagé dans un nouvel appart et la grosse différence avec celui d’avant c’est que nous avons un balcon et ça fait du bien. Il reste que comme nous avons stocké nos affaires chez 10 personnes différentes (merci à toutes !) nous courons à gauche à droite pour récupérer un peu tout. Pas bien grave !

Pour la petite histoire, lorsque nous sommes rentrés dans notre nouvel appartement, Titpuce a demandé 10 fois si sa chambre était bien sa chambre. Nous avons dit oui. Résultat : quelques minutes plus tard nous avons découvert qu’elle avait écrit son prénom en rose fushia sur le mur : elle a marqué le territoire ! Sans doute un signe que nous sommes bien installés !

5 – Les côtés positifs du retour ?

Pour bien vivre un retour, une petite recette de base c’est de positiver. Donc voici quelques bons aspects du retour :

  • Les retrouvailles avec les gens que nous aimons (énorme point positif !).
  • Depuis que nous sommes à Paris et bien il fait beau ! Pas mal comme accueil !
  • J’ai pu remonter sur mon vélo et m’amuser à traverser tout Paris juste pour le plaisir d’admirer notre Capitale.
  • Les enfants sont ravis de retrouver certains jouets mais surtout leurs déguisements, trottinettes et vélos. Le premier soir, ils ont dormi avec TOUS leurs doudoux !
  • Je peux rejouer du piano ! (Vélo et Piano sont les deux seules choses matérielles qui m’ont manqué).
  • Nous pouvons prendre des bains quand nous voulons (rare de croiser des baignoires en voyage !).
  • Nous n’avons plus de soucis pour stocker nos photos sur l’ordinateur ;-).

6 – Les difficultés ?

Oui il y en a aussi mais pour l’instant il s’agit de petites difficultés :

  • Il n’est pas simple de parler de notre voyage. Le sujet est trop vaste. Le top c’est quand les amis ont lu le blog et posent juste quelques petites questions précises ;-). Pour contre, le « alors ce voyage ? » me plonge dans une vertigineuse rêverie…
  • Je ne sais pas quoi cuisiner. Franchement j’ai perdu l’habitude. En voyage nous avons peu cuisiné ou bien des choses  super simples adaptées à la vie nomade, notamment en camping-car mais je n’ai pas vraiment préparé de bons petits plats. Je n’ai plus de réflexes en la matière donc je me replonge dans mes carnets de recettes et je redécouvre ce que je sais faire…
  • Au début on a eu du mal à réaliser que les gens autour de nous nous comprenaient donc attention : on ne peut plus dire tout et n’importe quoi ici ;-).
  • J’ai essayé de porter à nouveau des talons mais c’est dur dur… Je me laisse quelques semaines avant de regagner 7 cm ;-).
  • Quelques petits soucis administratifs mais rien de lourd (internet, impôts, changements d’adresse…)
  • Après il y a quelques difficultés qui n’ont absolument rien à voir avec notre voyage mais la vie est comme ça, parfois y a des tuiles : revenir ou pas d’un Tour du Monde ne peut rien y changer… Au moins, on a l’énergie pour y faire face.

7 – Les souvenirs dans nos têtes :

Nos souvenirs sont tout frais. Nous parlons beaucoup de notre voyage entre nous, de nos souvenirs, de ce que nous avons préféré. Ticoeur se rappelle de détails incroyables : nom de tel hôtel à tel endroit, nom de nos hôtes, nom de chaque enfant croisé, vocabulaire en birman, portugais, etc. Titpuce et Ticoeur font pas mal de dessins qui représentent notre voyage. Certaines personnes me disent que c’est dommage car les enfants oublieront ce voyage mais primo il va se passer du temps avant qu’ils l’oublient et secondo il n’y a pas que les souvenirs actifs qui comptent. Un voyage ça nous marque, ça nous change, ça nous forme… C’est la somme de toutes nos expériences dans la vie qui fait qu’un jour nous sommes qui nous sommes et peu importe qu’on se souvienne ou non de ces expériences. Nous n’avons pas fait ce voyage pour cocher des pays, pour que Ticoeur et Titpuce puissent se dire « bon, j’ai vu le Vietnam, la Birmanie, l’Australie… donc je vais aller voir autre chose… ». Non, le but de notre voyage c’était le voyage en famille, tout simplement, pas le « cochage de destinations ». Nous avons plein de beaux souvenirs et ils dureront ce qu’ils dureront. Si ce n’est pas dans nos esprits, tout au fond de nous, ils resteront ; j’en suis certaine.

8 – Nos futurs projets de voyage :

Bien évidemment qu’on va continuer à voyager ! Avant notre Tour du Monde nous avons passé six belles années à bouger régulièrement avec nos enfants (plus de 70 escapades !). C’est notre mode de vie. On ne va pas changer ça ! Par contre on ne va pas aller bien loin à la Toussaint parce qu’il faut quand même cumuler quelques congés payés ;-). On pense commencer par des escapades week-ends en France.

9 – Et sur le blog ?

Pendant notre Tour du Monde j’ai essayé un maximum d’écrire en direct et donc mes articles correspondaient à quelques jours près à l’endroit où nous étions. Cela veut également dire que je n’ai pas souvent approfondi les sujets pour privilégier les informations pratiques par destination. A présent, j’ai envie de vous parler de visites, de lieux particuliers que nous avons aimés. Pour moi ce sera l’occasion de replonger dans notre beau voyage, de trier les photos, de bosser peut-être sur toutes les vidéos que j’ai filmées ; et pour vous, j’espère qu’il y aura de belles découvertes à la clef et de nouvelles envies de voyages. En parallèle, je vous parlerai encore de notre retour à Paris et de nos escapades week-ends de la rentrée. Il y aura donc un mix entre les souvenirs de notre Tour du Monde et des articles sur de jolis endroits en France.

10 – Conclusion/ pensée du moment :

Si je dois résumer, quand on me dit si ce n’est pas trop dur le retour, j’ai surtout envie de crier notre bonheur d’avoir fait ce voyage. C’était si beau, si grand, si fort que même si c’est fini pour l’instant je n’ai aucun regret : nous avons profité de la vie, de nos enfants, de notre jolie planète ; nous en avons tellement profité que nous nous sentons bien, aujourd’hui, maintenant. J’ai vécu des frustrations après une ou deux semaines de vacances, au moment de retourner au bureau mais après 8 mois vous savez on se dit surtout que nous avons vécu quelque chose d’exceptionnel. Quand on vit la vie dont on rêve il n’y a pas de place pour la déprime. Nous avions 8 mois devant nous ; nous les avons vécus en grand ; nous sommes heureux, unis et vous savez quoi ? Nous voyagerons encore, encore, et encore !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

retour tour du monde

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

retour tour du monde

En fait, ce n’est ni notre premier retour, ni le dernier ;-)… Et comme l’a écrit Apollinaire :

« Il faut voyager loin en aimant sa maison ».

 


Billet classé dans : Notre Tour du Monde 2016, Voyages avec enfants