Articles avec l'étiquette Angleterre:

Nos 10 randonnées dans le Lake District avec les enfants

Avec un peu de retard, je vous raconte notre semaine de vacances rando en famille dans le Lake District. Nous avons eu une météo de rêve et donc cela nous a permis d’entreprendre de nombreuses randonnées. Ticoeur et Titpuce (9 et 11 ans) assurent en terme de marche en montagne ! Il faut dire qu’ils n’en sont pas à leur première expérience ! Je vais donc vous décrire les randos que nous avons choisies en essayant de vous donner une indication du niveau de difficulté mais vous êtes bien sûr les meilleurs juges concernant les capacités de vos enfants.

Tout d’abord, où est situé le Lake District ? Dans le nord-est de l’Angleterre, juste avant l’Ecosse. Beaucoup de personnes ne semblent pas réaliser qu’il y a des montagnes en Angleterre. Il est vrai que le Lake District n’est pas très visité par les touristes internationaux mais pour les Anglais c’est une région incontournable qui a beaucoup de succès auprès des amoureux de la montagne. Alors oui, c’est vrai, les montagnes anglaises ne sont pas bien hautes par rapport aux Alpes mais ne croyez-pas que c’est un terrain pour les débutants : les dénivelés sont très importants car on démarre souvent au niveau de la mer. En terme de paysages, le Lake District a son propre caractère et ses paysages typiques. Notamment, comme indiqué dans son nom, il y a énormément de lacs (16 principaux et d’autres plans d’eau plus petits). Au final, on circule entre les lacs et on monte sur les sommets qui les bordent pour de superbes panoramas !

Nos 10 randonnées en famille dans le Lake District :

Je les ai tout simplement classées dans l’ordre où nous les avons faites et j’ai mis nos temps de marche sachant que nous sommes plus rapides que la moyenne :-).

Scafell Pike, le plus haut sommet d’Angleterre : 4h45 – niveau moyenne voire difficile –  environ 900 mètres de dénivelé (on démarre à 90m et on monte à 978m). Il y a plusieurs itinéraires possibles. Nous n’avons pas choisi le plus court car ce ne n’est pas le plus beau. En plus, en optant pour notre itinéraire vous aurez moins de marcheurs sur votre chemin. Pour la montée, nous sommes donc passés par « the corridor route » (voix nord) et nous avons mis 3h pour atteindre le pic. L’ascension est superbe ! Plus intéressante et incontournable que le sommet en soi. Une fois au sommet de l’Angleterre, nous sommes redescendus par une voix plus directe et donc plus empruntée (1h45 pour descendre).

 

Et donc voici le sommet de l’Angleterre !… Ma stratégie était de commencer la semaine avec le plus haut dénivelé histoire de pouvoir se dire que tous les autres nous paraîtront plus simples :-)… Mais forcément, pour un premier jour, c’est costaud !

Le soir, juste aux pieds du Scafell Pike et de notre hébergement, se trouve Wast Water : nous avons adoré ce petit lac ! Quelques enfants s’y baignaient mais je préviens : c’est froid !

Old Man of Coniston : 2h55 – Difficulté moyenne – environ 600m de dénivelé (on passe de 200 à 800). La montée ne nous a pris qu’1h25 car le chemin est aménagé comme un grand escalier naturel, ce qui permet de ne pas trop zigzaguer. En chemin, on voit de vieilles mines de cuivre désaffectées, traces du passé historique de la région. Jolie vue au sommet puis descente par la voie sud en 1h30 (peu de monde du côté sud car ça rallonge un peu mais encore une fois, ça faut le coup !). Par rapport à hier, les enfants ont dit que c’était « trop facile » !

   

De retour sur le parking, il y avait un de ces typiques ice cream vans anglais… Une chance pour les enfants ! C’était parfait pour les faire patienter le temps que je cuisine quelques pâtes dans notre van…

Harter Fell : 2h – facile mais traitre ! Dénivelé de 300m environ. 1h de montée et 1h de descente par le même chemin, très mouillé ! Heureusement la vue m’a fait oublier cette marche fort boueuse ! Les chaussures de rando c’est important. Ticoeur et moi étions en baskets pour cette rando facile et ça a été l’enfer ! Pieds archi trempés, impression d’avoir mijoté dans de la bouse de vache, odeur atroce… Je vous vends du rêve là ! Sans rire, même quand il fait beau et qu’il n’a pas plu depuis longtemps, le sol peut être très humide. On avait eu le même soucis lors de nos randonnées en Ecosse. Les enfants ont aimé le petit passage d’escalade sur la fin :

Hartell fell

 

Red Pike : 3h40- 625m de dénivelé. Niveau difficile. Nous nous sommes garés sur la parking de Buttermere (5£). On marche ensuite quasi à plat le long du lac jusqu’à la superbe cascade Scale Force (1h) puis il faut encore 1h20 jusqu’au sommet. La redescente est périlleuse car elle se fait dans des petits éboulis… On glisse et on tombe ! On finit aussi rouge que la terre de cette montagne qui porte bien son nom ! Une version simple et familiale consiste à se limiter à la cascade. D’ailleurs, personne n’allait vers le sommet à part nous :-).

Louggrigh Fell : 3h incluant une longue pause déjeuner – Niveau facile – Un peu moins de 300m de dénivelé. Nous avons mis 45 minutes jusqu’au sommet puis nous sommes redescendus en passant par une grotte.

 

 

Puis nous avons fait une pause snack dans le jardin de la maison de Rydel Mount (demeure du poète anglais William Wordsworth) avant de retourner à notre parking (White Moss car park à 2£ de l’heure).

Aira Force : 1h – niveau très facile – on suit un circuit dans le sens des aiguilles d’une montre pour admirer cette cascade sous tous ses angles. Le point de vue à ne pas manquer est celui du début. J’ai moins aimé que Scale Force car trop aménagé et plus fréquenté mais c’est joli !

Cat Bells : 2h – niveau facile – côté dénivelé on passe de 80m à 450m – il y a pas mal de familles sur cette petite rando dont le profil de la montagne et la vue en font une randonnée très populaire. Il y a plusieurs itinéraires possibles. Nous sommes partis de Brakenburn. L’ascension nous a pris 50 minutes. C’est vraiment une rando idéale pour les débutants car on se croirait sur de hauts sommets, avec de belles arêtes mais en fait ce n’est pas très haut et c’est facile d’accès.

cat bells

rando lake district famille 

cat bells

cat bells 

Helvellyn : 4h30 – niveau difficile – 750m de dénivelé – mon coup de cœur absolu ! Les plus beaux paysages de notre semaine et un chemin de crêtes que les enfants ont adoré ! (Plus cela ressemble à de l’escalade plus ça leur plaît !). Parking normalement à 7£ mais les machines étaient en panne (ouf ! :-)).

Helvellyn

 Helvellyn

Helvellyn

Helvellyn

Blencartha : 2h – niveau moyen – 670m de dénivelé mais qui passent bien :-). Nous avons mis 1h40 pour monter et 25 minutes pour descendre. Honesty Box au parking de Threlkeld (on donne ce qu’on veut).

Blencartha

   Blencartha

 

Juste avant de démarrer cette rando, nous nous étions arrêtés devant ce site mégalithique absolument magique que nous avons eu pour nous tout seuls car nous étions matinaux : Castlerigg Stone Circle

stone circle

stone circle

Hallin Fell : 2h avec pauses et détours – niveau facile – on y a croisé quelques familles. De très belles vues sur le lac de Ullswater. Une rando fort sympathique adaptée aux débutants et aux jeunes enfants.

Hallin Fell

Hallin Fell 

Informations pratiques pour visiter le Lake District :

Période de notre voyage : première semaine de juin (cela correspond à une semaine de vacances scolaires en Angleterre). Nous avons trouvé qu’en une semaine, nous avions bien pu profiter du Lake District mais on peut facilement s’imaginer y rester deux semaines ! Il y a énormément de montagnes, de lacs et de chemins de randonnées à découvrir ! Il y a également des petites villes ou villages anglais qui valent le détour mais, primo, nous souhaitions un séjour 100% randonnée et secondo, c’est dans les villages qu’il y a du monde (car oui, il est possible de profiter du Lake District sans faire de rando)… Nous préférons les sommets et les grands espaces !

Météo : excellente mais c’est une chance ! Cette région est réputée pour la pluie ! Dans tous les cas, je conseille la période mai à septembre pour maximiser les chances de beau temps et ne pas avoir froid.

Hébergements : nous avons dormi 3 nuits dans un petit Airbnb du côté du Scafell Pike (partie sud-ouest du Lake District) puis 4 nuits dans le camping The Quiet Site (partie nord-est du Lake District), deux emplacements géographiquement opposés afin de profiter de toute la région. J’ai également cherché à éviter les hébergements de la partie centrale du Lake District car c’est là que tout le monde va :-).

Comment s’y rendre ? Le centre du Lake District (Windermere) est à 5h de Londres, 5h15 du port de Southampton ou Portsmouth, 6h30 de Douvres et à seulement 1h30 depuis les aéroports de Liverpool ou Manchester. Si vous visitez l’Ecosse dans le même voyage, alors comptez 2h30 entre Glasgow et le centre du Lake District.

Alors ? Envie de découvrir les montagnes du Lake District ?

D’autres articles pour les amoureux de randonnées en famille ? Relisez par exemple : Nos randos dans le Val d’Aoste en Italie ou Nos randos avec bébé à La Réunion.

Notre semaine de road trip en Cornouailles

En juillet, nous étions partis dans un comté d’Angleterre qui se situe à quelques heures à l’ouest de chez nous : les Cornouailles. En fait, c’est même l’extrême sud-ouest de l’Angleterre. Un peu l’équivalent de la Bretagne en version anglaise… C’est vrai qu’il y a pas mal de points communs : une côte sauvage magnifique, des criques avec des eaux turquoises et émeraudes, une impression de bout du monde, une grande fierté des habitants, de jolies maisons en pierre, du très bon poisson… Mais c’est différent de la Bretagne : la végétation, les reliefs, l’ambiance, le style d’architecture, la langue bien sûr !

Kynance Cove

Les Cornouailles est une région réputée pour sa beauté, appréciée des Anglais mais aussi des touristes étrangers. A l’origine, pour éviter d’avoir trop de monde, nous souhaitions y aller au printemps mais avec le confinement, nous avons dû changer nos plans et reporter notre voyage à l’été. Finalement, il n’y avait pas grand monde : les touristes étrangers n’étaient pas présents. Les locaux étaient d’ailleurs surpris en nous entendant parler français et comprenaient mieux notre présence dès que nous expliquions vivre dans le Hamphire. Bref, nous avons visité les Cornouailles dans des conditions idéales ! Un gros coup de cœur ! Nous sommes partis en campervan et avons essentiellement dormi dans notre camper mais pas toutes les nuits car nous avions envie d’un peu de confort après tant de vadrouille (nous avons enchaîné les Cornouailles après nos randos dans le Dartmoor National Park).

Avant de vous parler des coins merveilleux que nous avons découverts, je tiens à préciser que nous n’avions absolument rien préparer. Ni itinéraire, ni liste d’endroits à voir (à part un ou deux), ni idée d’où dormir ! Avec le campervan, c’est l’avantage, nous savions que nous pouvions improviser ! Nous nous sommes souvent arrêtés totalement au hasard… Nous avions vaguement décidé de commencer par Newquay et de tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre mais finalement nous avons fait des zigzags car nous avons passé plusieurs nuits au même spot.

Notre itinéraire à la découverte des Cornouailles :

Les lieux suivis d’un petit cœur sont ceux que nous avons préférés. Voici notre itinéraire improvisé, histoire de vous inspirer mais surtout n’hésitez pas à vous perdre en Cornouailles car c’est juste beau partout ! Notre itinéraire :

Suite de l’article

Dartmoor national park

5 randos en famille dans le Dartmoor National Park

Nous sommes rentrés d’Italie hier soir et j’ai déposé les enfants à l’école ce matin. Nous voici donc de retour dans notre routine anglaise ! Je vous raconterai notre rentrée ce week-end. En attendant, j’ai encore bien l’esprit en vacances et j’en profite pour vous parler du Dartmoor National Park où nous avons passé un week-end en juillet. Ce parc national est situé dans le Devon, dans le sud-ouest de l’Angleterre. Hélas, pour l’instant vous ne pouvez pas venir au UK mais je vous invite à garder l’idée pour une prochaine fois car c’est vraiment une très belle destination 100% nature ! Que de grands espaces et de formations géologiques intéressantes ! Un gros coup de cœur qui mérite une halte en famille. Franchement, avec tant de grands espaces, j’ai davantage eu l’impression d’être aux US ! Un endroit très dépaysant et atypique je trouve !

Dartmoor national park

Le Dartmoor National park est immense, sauvage et connu pour ces tors. Qu’est-ce donc ? Des collines coiffées de gros rochers en granit que les enfants ont adoré escalader. Il n’y a pas moins de 170 tors dans le parc national ! Nous nous sommes arrêtés à quelques unes et c’était déjà un bel échantillon qui nous a donné envie d’en explorer d’autres. En plus des tors, il y a des cascades, des carrières de pierres, des moutons, des poneys et de jolis villages ! Notre objectif était de randonner donc nous avons privilégié les marches dans la nature plutôt que le tour des villages. L’avantage pour randonner en famille c’est que la durée et le niveau de chaque rando est totalement flexible : on peut choisir un parking proche ou éloigné d’une tor… on peut marcher d’une tor vers un autre ou rouler entre les deux. Sur place, on peut escalader ou pas selon l’âge des enfants… Bref, c’est pour tous les niveaux ! Je n’indiquerai donc pas les durées car vous pouvez marcher 15 minutes ou 1h ou 10h ;-)… Nous avons à peu près consacré deux heures de rando à chaque spot…

Nos 5 randos en famille dans le Dartmoor National Park

1 – Haytor

C’est la plus connue car c’est tout simplement la première grande tor que l’on croise en arrivant dans le parc depuis l’est. Elle est impressionnante. Nous sommes évidemment montés au sommet, d’un côté puis de l’autre, admirant les personnes qui pratiquaient l’escalade sur les parois plus raides.

Dartmoor national park

Suite de l’article

Visiter Portsmouth en famille

Voici un petit guide qui vous permettra d’organiser votre programme pour un, deux ou trois jours en famille à Portsmouth. C’est une destination idéale pour un grand week-end à l’anglaise. Comme vous le savez, nous habitons juste à côté donc nous y allons régulièrement. Ainsi, nous avons fait le tour des visites possibles donc j’aimerais partager avec vous une liste des lieux que nous avons préférés ainsi que quelques conseils pratiques pour bien profiter de Portsmouth avec les enfants :

Visiter le Portsmouth Historic Dockyard :

C’est clairement l’endroit le plus visité de Portsmouth et c’est parfait pour les enfants ! Le Historic Dockyard c’est beaucoup de bateaux à découvrir : il y aurait même de quoi y passer plusieurs jours ! Les billets ne sont pas donnés mais il y a tant à voir que ça vaut le coup. Voici, dans notre ordre de préférence, les visites à mettre sur votre programme :

  • La bateau de l’Amiral Nelson : Le HMS Victory. C’est le plus beau bateau et le plus intéressant ! Nous l’avons visité plusieurs fois et nous ne nous en lassons pas. Pour les enfants, cela permet de bien s’imprégner de la bataille de Trafalgar (1805), la plus grande bataille navale de l’Histoire ! Les Anglais l’ont gagnée contre la France et l’Espagne. C’était donc une grosse défaite pour l’armée de Napoléon Bonaparte. Pour les Anglais, cette bataille correspond aussi à la mort de leur héros national puisque l’Amiral Nelson y a perdu la vie. Dans le navire (incroyablement bien entretenu), on voit les lieux où dormaient les marins, on voit les armes, les cordages, l’ancre, les cuisines, les appartements du commandant, l’infirmerie et l’endroit exact où est mort Nelson. Le bateau est superbe ! Un incontournable ! A noter que l’audioguide est excellent et qu’il y a une version pour les enfants. Pour la petite histoire, quand j’étais ado, en voyage linguistique dans la banlieue de Londres, j’ai pris un bus dans le mauvais sens, pensant aller dans le centre de Londres mais à la place je suis arrivée à Portsmouth ! J’avais 15 ans ! Mon premier gros stress de voyageuse alors inexpérimentée ! Heureusement, le chauffeur du bus, un papa adorable et gentil (je suis bien tombée !) a téléphoné à l’organisme avec lequel j’étais partie et s’est engagé à me ramener à mon point de départ sur son trajet du retour. Par contre, comme il avait une longue pause à Portsmouth, il m’a fait visiter le HMS Victory ! Ce bateau est donc très particulier pour moi…

Suite de l’article

Visiter les Cotswolds en famille

Aujourd’hui, je souhaitais vous parler d’un coin d’Angleterre où nous sommes déjà allés deux fois en famille : les Cotswolds. Une destination que je vous conseille vivement si vous aimez la campagne anglaise (the typical english countryside !), cette campagne telle qu’on se l’imagine, soignée, verte et apaisante, ponctuée de vieux villages en pierre.

Les Cotswolds, pour vous situer un peu, c’est dans l’ouest de l’Angleterre, au nord de Bath, à l’ouest d’Oxford et à environ 2h de chez nous. Un coin d’Angleterre où les Londoniens et surtout les gens d’Oxford aiment passer le week-end au calme. Nous nous y sommes arrêtés cet été pendant quelques jours, en campervan et nous y sommes retournés à la Toussaint avec les grands-parents. Les Cotswolds, c’est une chaîne de collines, un endroit resté figé dans le passé : à cause du relief, le train ne pouvait pas traverser cette région qui est donc restée à l’écart du monde moderne et qui a conservé de vieux villages très pittoresques, tout en vieilles pierres, dans le cadre vallonné d’une belle campagne anglaise… Dans les Cotswolds, on admire les vieux cottages avec leurs toits de chaumes, la lumière dorée sur les belles pierres en fin d’après-midi ; on prend le thé avec des scones et on visite quelques lieux historiques…

Suite de l’article