Notting Hill en famille

Visiter le quartier de Notting Hill à Londres est l’occasion d’une balade très agréable et incontournable qui est tout à fait adaptée avec des enfants. J’ai découvert Notting Hill il y a bien longtemps, en solo, mais j’ai vraiment plaisir à y retourner en famille. Notting Hill est connu pour ses alignements de maisons aux couleurs pastel et pour son marché d’antiquités sur Portobello road. C’est un quartier chic et j’ai même l’impression qu’il devient de plus en plus chic à chaque fois que j’y retourne. Pourtant, à l’origine, il s’agissait d’un quartier populaire et cosmopolite qui a vu naître le célèbre carnaval de Notting Hill (événement musical qui a lieu fin août). Aujourd’hui, Notting Hill est un quartier très touristique, surtout depuis le film Coup de foudre à Notting Hill et surtout les jours de grand marché (vendredi et samedi). Alors, avec des enfants, le premier conseil que je vous donne c’est d’éviter ces jours à moins que vous aimiez les bains de foule ! Le mieux, c’est du lundi au jeudi (il y aura quelques stands aussi – le dimanche : pas de marché du tout). Le deuxième conseil c’est de ne pas limiter votre balade à Portobello road : éloignez-vous et arpentez les rues perpendiculaires qui sont beaucoup plus calmes. Ci-dessous, je vous propose un petit guide pour visiter Notting Hill avec vos enfants :

Visiter Notting Hill en famille : Que voir ? Que faire ?

Démarrez la balade à la station de métro Notting Hill Gate (Circle line ou District Line ou Central Line). A partir de Notting Hill Gate, vous vous déplacerez vers le nord, pour rejoindre et suivre Portobello road, jusqu’à Lancaster road, puis vous bouclerez (ou plutôt zigzaguerez, selon votre inspiration car toutes les rues sont belles !) pour retourner au point de départ en passant par d’autres rues qu’à l’aller. Comptez une demi-journée pour profiter tranquillement de Notting Hill.

  • Portobello road : c’est l’artère la plus connue du quartier, avec ses boutiques, son marché, son ambiance et donc ses touristes !
  • Rentrez chez Alice’s Antiques sur Portobello Road : cette vieille boutique pleine à craquer de petites antiquités est adorable et les enfants seront contents de reconnaître la boutique que l’on voit dans le dernier film Paddington. Même si vous n’avez pas vu le film, la boutique est trop chou !

sur les traces de Paddington

Notting Hill en famille

  • Les maisons aux couleurs pastel, aux couleurs intenses ou les allées toutes blanches : longer par exemple Denbigh Terrace, Colville Square, Arundel Gardens, Pembridge road,… et tant d’autres ! Je vous laisse vous perdre ! Si vous n’êtes pas en overdose de couleurs, vous pouvez aussi explorer le sud de Notting Hill Gate. Du côté de Callcott Street. L’avantage c’est qu’il n’y a pas de touristes de ce côté-là.

parcours dans notting hill

Notting Hill en famille

visiter Notting Hill

  • Les « mews » : Notting Hill ne se résume pas à ses grandes maisons victoriennes. Prêtez attention aux petites impasses (appelées Mews) en anglais… et vous y verrez de petites maisons en briques pleines de charme…. Mignonne celle-ci non ? C’est St Luke’s mews. Je l’ai trouvée par hasard et j’ai vu ensuite sur une pancarte que c’est un des lieux du tournage de Love Actually. Il n’y avait personne. Je pense que tous les touristes sont plutôt sur les traces de Coup de Foudre à Notting Hill.

Notting Hill mews

  • Sur Westbourne Grove : encore un autre style à découvrir avec des boutiques chics et des restaurants sympas .
  • Un stop devant l’Electric cinema dans le nord de Portebello road : c’est le plus vieux ciné de Londres. Selon la programmation et l’âge de vos enfants, vous pouvez tester cette salle qui offre la possibilité de s’allonger sur de grandes banquettes en velour ! En ce moment, il y a la suite des Animaux Fantastiques (Ticoeur et Papa Voyage vous le recommande !). Bon, évidemment, il faut parler anglais. Vous remarquerez que plus on monte Portobello Road, plus on devine comment Notting Hill devait être il y a quelques années…

Notting Hill en famille

  • Initier les enfants au Street Art : juste après le cinéma vous verrez cette adorable oeuvre du célèbre artiste Banksy :

Notting Hill en famille

  • Se poser dans un square : par exemple, nous avions fait une pause avec Ticoeur dans le Colville Square Garden. Attention : certains petits squares ne sont pas ouverts au public car ils ne sont utilisables que par les résidents qui vivent autour (c’est fréquent à Londres). J’ai retrouvé la photo prise dans ce square… Il a grandi mon Ticoeur !

  • Biscuitteers : ils sont spécialistes des biscuits avec glaçage. C’est si joli qu’il faut passer devant leur vitrine. Après, je trouve que c’est très cher, donc je ne le mets pas dans ma liste « où manger ? »… Juste le plaisir des yeux au 194 Kensington Park road.

Notting Hill en famille

Notting Hill à Noël

  • Ramener des souvenirs pas encombrants : dans les boutiques de souvenirs, j’ai bien aimé les bodies Notting Hill ou les petites chaussettes London…

Londres en famille

  • Le pub The Churchill Arms (au sud de Notting Hill Gate) : j’y suis passée cette semaine et j’ai été impressionnée par leur déco de Nöel ! Il faut croire qu’un seul sapin ça suffisait pas. Il faudra qu’on y retourne pour voir la version de nuit !

Notting Hill à Noël

Visiter Notting Hill en famille : où manger ?

  • Gail’s : pour un café ou un petit déjeuner (qui fait office de déjeuner).  L’endroit est simple et familial (il y a des chaises hautes). A la base c’est une boulangerie. Il y en a plusieurs dans Londres. Si vous y allez au moment de Noël, vous pouvez goûter leurs Mince Pies (petits gâteaux de Noël anglais – ceux de Gail’s sont bien acidulés comme j’aime !) – 138 Portobello Rd.

  • Ganger & co : très bons déjeuners et brunchs dans un joli cadre. Le seul hic : c’est bruyant mais comme souvent à Londres ! Mieux vaut y aller tôt. 175 Westbourne Grove, London.
  • Et pour déjeuner dans un pub typique : The Prince Edward, 73 Princes Square, London. Chaises hautes disponibles.
  • Daylesford : une grande épicerie bio où il y a de bonnes petites choses pour le goûter (à droite, ce sont les Mince Pies)…

bonnes adresses en famille

Dormir à Notting Hill ?

A Notting Hill, il y a très peu d’hôtels car c’est résidentiel et c’est un quartier assez cher. Donc si vous avez envie d’y loger, le mieux est de louer un appartement ou une maison. Je vous laisse regarder sur Airbnb, par exemple, ce bel appartement et je vous invite à relire mes conseils pour bien choisir votre hébergement sur Airbnb. Je vous rappelle aussi que je peux vous parrainer (utilisez ce lien ) : vous aurez 25€ de réduction et moi 15€ (je les utiliserai à Londres d’ailleurs !). Pour une location à Notting Hill, il faut prévoir environ 150€ à 200€ par nuit et surtout, mieux vaut réserver bien en avance car Notting Hill est très demandé. Pour baisser le budget, souvent nous choisissons de dormir dans l’est de Londres et nous prenons le métro pour visiter Notting Hill.

A proximité de  Notting Hill :

Pour continuer votre balade dans Londres, près de Notting Hill, vous trouverez :

  • Holland Park : un parc très arboré et valloné qui a beaucoup de charme. Les enfants pourront y gambader. Ne manquez pas de passer devant le petit étang japonais. Et attention aux écureuils qui ne sont pas farouches !

Holland Park en famille

  • Little Venice : j’aime beaucoup ce coin qui me fait penser à Amsterdam et où j’ai l’impression qu’il y a peu de touristes. Vous y verrez des péniches et des canaux. Un chouette café tout bariolé juste à côté (parfait pour déjeuner) :  Beany Green, 6C Sheldon Square, London.

Little Venice Londres

Il ne vous reste plus qu’à revoir, en anglais bien sûr, Coup de foudre à Notting Hill (le film qui m’a fait aimer Hugh Grant) et avec les enfants le super Paddington 2 (le film qui m’a donné envie de quitter Hugh Grant :-)) ! Et ensuite,… direction Londres et Notting Hill !

parcours dans Notting Hill

La prochaine fois, Ticoeur et Titpuce vous emmèneront dans un autre quartier de Londres… Très connu également :-)… Alors, ça vous dit de visiter Londres avec nous, quartier par quartier ? Je vous parlerai des grands classiques mais aussi des plus méconnus.

Coup de foudre ou coup de coeur pour Notting Hill ? That is the question!

Notre deuxième fois aux Studios Harry Potter

Nous avions déjà visité les Studios Harry Potter en 2012, l’année de leur ouverture au public. A l’époque, j’avais offert cette visite à « Papa Voyage » pour ses 40 ans lors d’un de nos passages à Londres. A l’époque, c’était lui le seul fan à la maison. Ticoeur n’avait que 3 ans et Titpuce était un bébé donc ils ne se souvenaient même pas de cette visite. Depuis, j’ai trois fans d’Harry Potter à la maison et c’est pas tous les jours facile de suivre ! Quand nous avons annoncé aux enfants que nous partions vivre en Angleterre pour deux ans, ils nous ont demandé si nous pouvions retourner aux Studios Harry Potter, situés près de Londres. J’ai dû céder à la pression des fans :-). Et surtout j’aurais fait n’importe quoi pour que mes petits amours ne soient pas trop tristes de quitter la France… Alors si Harry Potter a ce pouvoir de leur faire aimer l’Angleterre moi je dis « vive Harry Potter ! ».

La bonne surprise c’est que depuis 2012, les studios se sont agrandis et offrent plus de décors aux visiteurs. Ainsi, nous avons découvert pour la première fois :

  • Le Poudlard Express et le Quai 9 ¾ : on peut rentrer dans le train qui est vraiment celui qui a été utilisé dans tous les films. Ce train se trouve aux studios depuis 2015.

Aragog Studios Harry Potter

visiter les Studios Harry Potter

  • La maison d’enfance d’Harry Potter : depuis 2015, on peut rentrer dans le salon des Dursley.

visiter les Studios Harry Potter

  • La forêt interdite : elle a été rajoutée en 2017… Attention à Aragog !

la forêt interdite Harry Potter

  • Aussi, partout dans les studios on trouve des vidéos explicatives des tournages, des décors, des effets spéciaux ainsi que des interviews des acteurs. Par rapport à 2012, il y a donc plus d’explications, plus de contenus. Je dirais même qu’on peut faire l’économie de l’audio-guide. Si mes souvenirs sont bons, dans l’audio-guide (que nous avions pris en 2012), vous aurez en plus des anecdotes.

Les autres parties des décors sont toujours aussi impressionnantes même pour une non-fan comme moi. J’aime tout particulièrement le grand hall de Poudlard, la salle des potions et le chemin de traverse. Je vous laisse avec quelques photos que vous pourrez comparer à mon article de 2012 : que Ticoeur a grandi !

Potions Studios Harry Potter

Grand Hall Harry Potter

Studios Harry Potter Londres        visiter les Studios Harry Potter

visiter les Studios Harry Potter

Studios Harry Potter en famille

2012 versus 2018 : le plus grand choc pour moi c’est de voir comme Ticoeur a grandi !

Studios Harry Potter Londres

visiter les Studios Harry Potter

visiter les Studios Harry Potter

Comme je le disais, les studios sont très beaux et donc même sans être fan, on apprécie la visite pour la qualité des décors. Evidemment, si vous avez vu les films c’est encore mieux ! Chez nous, Papa Voyage a lu tous les livres et vu tous les films : Ticoeur a lu tous les livres et vu les trois premiers films. Titpuce a également vu les trois premiers films mais en fermant les yeux pendant certaines scènes ; enfin, moi j’ai vu un des films au cinéma mais je ne sais même plus lequel tant c’est pas mon truc :-). Par contre, je suis en train de lire les livres en VO, en audio-book parce que c’est un excellent moyen de progresser en anglais (qualité du texte et qualité du narrateur) et parce que j’aimerais réussir à suivre quelques conversations à la maison :-)…

Voici un petit recoin que j’aime beaucoup, le parfait exemple de cette ambiance créée dans les studios…

Ce qui est également très impressionnant c’est de se dire qu’on est vraiment à l’endroit des tournages. Il ne s’agit pas d’un parc d’attractions, ni de décors factices construits après coup. Les huit films ont été tournés dans ces studios, de 2001 à 2010, en utilisant ces décors, de très haute qualité (quasi des oeuvres d’art !). Le visiteur peut également découvrir tous les accessoires : costumes, perruques, baguettes, meubles etc… Le soin apporté au moindre détail est bluffant ! Ils avaient du budget :-). Aussi, c’est fou de se dire que les acteurs alors enfants ont passé leur vie dans ces studios : ils ont même eu école sur place ! Drôle d’enfance et adolescence en tout cas !

Informations pratiques pour visiter les studios Harry Potter :

Achetez les billets sur le site officiel et pas ailleurs -> Warner Bros Studios Tour – Il existe tout un tas d’arnaques d’agences qui vendent les billets plus chers qu’ils ne sont ! Et comme c’est déjà un budget, autant ne pas en rajouter. Ainsi, pour une famille de 4, l’entrée est officiellement à 140£ (prix 2018). Les enfants de moins de 4 ans ne payent pas.

Réservez longtemps à l’avance -> à peine installés dans notre petit coin du sud de l’Angleterre, mi-septembre, nous avons pris des billets pour les Studios Harry Potter et nous n’avons eu de la place que pour mi-novembre, soit deux mois plus tard ! Il peut même y avoir 3 mois d’attente en haute saison donc le plus tôt est le mieux !

Transport : attention, les Studios Harry Potter sont à 30 kilomètres de Londres ! Vous pouvez prendre le train à Euston Station (proche de St Pancras), jusqu’à la station Watford Junction (ce que nous avions fait la première fois – comptez 50min). C’est environ ~12£ l’aller retour pour un adulte (1/2 tarif pour les enfants à partir de 5 ans) et c’est un peu moins cher si vous utilisez l’Oyster Card pour payer vos billets de train. Une fois à Watford Junction, il y a une navette pour les Studios (2,50£ par trajet – 15 minutes). Au final, il faut partir de Londres une bonne heure, voir 1h30 avant l’heure de votre billet d’entrée. Vous avez 30 minutes pour rentrer dans les studios à partir de l’heure inscrite sur vos billets. Pour notre 2iè fois aux studios, nous avons pris la voiture. Le parking est gratuit.

Temps de visite et autres infos : nous avons passé 3h30 dans les Studios et j’ai vu ensuite que c’était le temps moyen conseillé par Warner Bros Studios. Les enfants auront donc sûrement faim. Sachez que vous pouvez emmener votre pique-nique et le manger dans le café sité au milieu du parcours. Si vous venez en hiver, ne laissez pas vos manteaux aux vestiaires car une partie des décors est en extérieur. Enfin, il y a une très belle boutique qui comblera les fans d’Harry Potter !

Enfin, n’hésitez pas si vous avez d’autres questions !

Alors ? Tentés pour visiter les Studios Harry Potter ?

vue sur Downtown Abbey

Notre vie en Angleterre (semaine 7) : l’école est finie, les poux et Downton Abbey !

Cette semaine était la dernière avant les vacances de la Toussaint qui vont nous faire un bien fou ! En effet, ces sept premières semaines en Angleterre ont été très intensives, surtout pour les enfants qui doivent apprendre l’anglais mais aussi pour moi car je trouve le dépaysement plus grand que je ne le pensais… Vous êtes nombreux à m’écrire que notre coin semble très sympa, et c’est vrai que nous sommes servis côté nature et paysages entre la mer et la forêt mais je ne peux nier que Paris me manque ! C’est surtout l’absence d’activités culturelles et autres sorties citadines qui me pèse… C’est si calme ici ! Parfois je peux marcher une heure en bord de mer sans croiser personne ! Idem dans les marais… Et quand je croise quelques promeneurs, il s’agit souvent de retraités qui sortent leurs chiens… Il y a bien quelques mamans qui m’ont invitée à prendre un café (oui un café, pas un thé !) ou à faire un peu de shopping (c’est d’ailleurs adorable de leur part de penser à moi)… Et puis je fais du sport et de la musique… Mais néanmoins je rêverais de sorties au théâtre, au cinéma, au musée, au restaurant, dans un bar à cocktails, et avec mes copines of course!… Remarquez, ce n’est pas à Paris que nous partons pour les vacances mais à Malte ! Je vous raconterai notre voyage bien sûr. En attendant, voici un résumé de notre semaine anglaise :

L’apprentissage de l’anglais : Titpuce fait des bonds en compréhension. Elle est vraiment capable de me raconter tout ce qu’elle fait en classe et la maîtresse m’a confirmé que ma puce comprenait les instructions, les excercices, les énoncés. En lecture, comme je vous l’ai dit, elle a eu le déclic, donc même si elle ne comprend pas tout ce qu’elle lit, elle sait le déchiffrer et elle est très friande de livres, au point que la maîtresse m’a prêté une dizaine de petits livres pour les vacances. Donc maintenant que Titpuce comprend davantage et lit, la parole devrait se débloquer bientôt ! Une copine de classe l’a invitée (elle et toutes les autres petites filles de la classe !!! Ils sont fous ces Anglais !) à une pyjama party qui aura lieu fin novembre. Je me demandais si cela ne la stresserait pas un peu mais elle m’a tranquillement répondu que ce sera super car d’ici là elle saura parler anglais. Ce que je sais avec ma puce c’est que lorsqu’elle a décidé quelque chose, elle s’y tient donc nous verrons ! Hier, elle m’a même dit que nous pouvions rester plus de deux ans en Angleterre ! Ce qui est certain, c’est que toutes ces remarques sont le signe qu’elle se sent très bien ici même si elle ne parle pas la langue et je pense que la qualité de l’école y est clairement pour quelque chose. Quant à Ticoeur, tout roule : une maman m’a même dit que son fils pensait que Ticoeur savait très bien parler anglais avant d’arriver… Clairement il avait dû enregistrer pas mal de vocabulaire à l’oreille, sans doute lors de nos voyages ou en regardant des dessins animés mais j’avoue que j’ai l’impression d’un miracle ! Je ne vais pas me plaindre en tout cas ! Il est complètement intégré !

Le livret scolaire : avec la fin de ce premier half-term (demi-trimestre), chaque enfant a reçu son livret. Encore une fois, j’ai pu apprécier le système anglosaxon qui donne autant d’importance aux efforts qu’aux résultats. Ainsi, pour chaque matière, il y a deux colonnes avec une notation A, B, C, D : une colonne mesure le résultat et la deuxième colonne mesure l’effort. Ainsi, Ticoeur et Titpuce ont eu le maximum (A) pour chaque matière dans la colonne effort et un mix de A et B en résultat… Enfin, une troisième colonne indique le niveau du travail demandé… Je m’explique : en anglais, ma puce a eu des devoirs bien plus simples que le reste de sa classe (des livres plus faciles à lire) donc son « B » en anglais est un « B » sur un niveau « très facile »… J’aime ce système de notation relatif et non absolu, qui permet d’avoir des bonnes notes quand on progresse et qu’on fait des efforts. Bravo à mon Ticoeur qui, en maths, a obtenu un « A » avec un niveau de travail demandé « très élevé »  (je vous avais expliqué qu’il y a des sous-groupes de travail dans la classe et Ticoeur est dans le groupe des petits cracks en maths)…. Bref une évaluation à trois dimensions qui permet d’évaluer l’enfant de manière très personnalisée et positive ! Cela fait du bien au moral et je suis certaine que pour chaque enfant c’est un système beaucoup plus motivant !

Le français : Depuis que Titpuce fait rapidement ses devoirs d’anglais (depuis une dizaine de jours) nous avons le temps de faire un peu de français. C’est d’ailleurs elle qui me l’a demandé : le rêve ! Donc je n’abuse pas et je la laisse choisir ce qu’elle veut faire… de la lecture, de l’écriture cursive (les Anglais écrivent en script) ou des maths, selon son envie. En support, j’ai : la méthode de lecture syllabique « Sami et Julie », des livres « premières lectures » des éditions Nathan (les mêmes que nous avions emmenés lors de notre Tour du Monde pour gérer le CP de Ticoeur) et un cahier d’exercices « l’année de CP » de chez Bordas. Quant à Ticoeur, je le laisse juste lire des livres et au rythme auquel il les dévore je pense que son français s’entretient bien. D’ailleurs, il vient de finir « Georges et les secrets de l’univers » de Stephen Hawking (il recommande !) et même s’il l’a lu en français, il en a fait un exposé en anglais devant sa classe. J’aurais aimé être une petite souris pour l’entendre parler de trous noirs et d’espace en anglais ! Enfin, le français c’est pas que dans les livres : les enfants adorent écouter les Lacs du Connemara, Belle-Ile-en-mer et la chanson du Hérisson à la maison !

Les cours de natation : alors ça c’est la bête noire de Titpuce ! Ne pas parler anglais la gêne beaucoup moins que le fait de ne pas savoir nager ! Elle vit très mal ce « retard en natation ». En France, dans l’école de notre quartier, elle aurait justement commencé la natation cette année, au CP… Mais ici, cela fait déjà trois ans que ses camarades de classe ont piscine une fois par semaine ! Vous imaginez l’écart ! Alors, elle sait se débrouiller pour nager une jolie brasse avec une ceinture ou une frite en mousse mais en Angleterre, les enfants commencent par le crawl, ou la nage du petit chien au début ; pas de brasse… Donc chaque lundi, elle va à reculons à l’école à cause de la natation. Mais à présent elle est demandeuse : elle veut vite apprendre et ne plus être à l’écart de ses camarades de classe donc nous sommes en train de voir si un moniteur de natation pourrait lui donner des cours individuels dans la piscine de l’école après la classe. La nage c’est vraiment une priorité ici dans la Hampshire et j’avoue qu’en France je n’ai pas été assez insistante sur ce point. Je lui ai souvent proposé de faire des stages intensifs mais elle ne voulait pas et je ne l’ai pas forcée… Bref, on va s’y coller dès la rentrée des vacances de la Toussaint ! Quant à Ticoeur, il ne savait nager que la brasse et la brasse coulée en arrivant mais il est passé au crawl (un crawl tranquille pour l’instant). Forcément, c’est plus simple quand on sait déjà nager…

Course d’orientation : pour fêter l’arrivée des vacances, l’école a organisé une course d’orientation géante pour le dernier jour de classe. L’idée, comme souvent ici, est de mélanger les âges pour apprendre aux grands à être bienveillants et protecteurs avec les petits. Et les petits, eux sont stimulés par les grands. J’adore ! Toujours ces bonnes idées à prendre… Les enfants étaient en équipe de 5, tout âge confondu et les frères et soeurs sont forcément ensemble. Ticoeur et Titpuce ont beaucoup aimé et en plus ils ont eu grand ciel bleu !

Vocabulaire : le mot que j’ai appris cette semaine ? Oh, je m’en serais bien passée ! C’est une maman qui sur WhatsApp a alerté les autres mamans qu’elle avait vu plein de « nits » dans les cheveux de sa fille ! Alors je connaissais « lice » pour les poux… « nits » c’est tout simplement les lentes… (je suis certaine que vous êtes contents de l’apprendre !). Et oui, on n’y échappe pas en Angleterre ! Ils sont partout nos amis ! Mais ouf, rien chez nous pour l’instant… Cela dit, j’ai trouvé intéressant de lire la brochure communiquée par l’infirmerie de l’école et par la municipalité : ils recommandent de ne pas utiliser de produits anti-poux (trop chimiques, toxiques) mais d’utiliser beaucoup de démêlant. Je n’avais jamais entendu parlé de cette méthode… J’avais essayé une méthode naturelle complètement inefficace (l’huile de coco… zéro effet et une gal!re absolue pour le rinçage !) mais donc ici les mamans anglaises achètent une grosse bouteille de démêlant premier prix, en mettent une tonne sur les cheveux des enfants avant de passer le peigne fin spécial poux et renouvellent l’opération trois fois par semaine. On ne peut pas dire que le démélant soit un produit totalement naturel mais pour sûr c’est mieux que les anti-poux, pus facile à rincer et moins cher ! Donc à tester !

Et en vrac :

  • Les mamans ont adopté leur look d’automne et donc l’indispensable absolu ce sont les bottes en caoutchouc ! Non pas qu’il pleuve mais la rosée est très importante et c’est vrai que j’ai les baskets trempées donc il va peut-être falloir que j’adopte la mode locale. Mes chaussures à talons, elles, ne sont pas sorties du placard depuis que nous sommes ici !
  • Il n’y a plus de grosses araignées dans la maison : ouf ! Saison terminée…
  • J’ai fait ma première brioche maison et je vais m’y coller plus souvent car je n’ai toujours pas trouvé de bonne boulangerie ici…
  • J’ai commencé à écouter Harry Potter en audiobook pour améliorer mon accent anglais. Je vous conseille vivement la version lue par Jim Dale dans un superbe anglais…
  • Une belle mobilisation à Londres contre le Brexit et sa tournure actuelle… Mais bon, on ne sait toujours pas où on va, ni quand, ni comment…
  • Nous sommes allés voir Downton Abbey car ce n’est qu’à 45 minutes de chez nous, toujours dans le Hampshire… Nous avons fait une petite rando avec des vues sur cette superbe demeure (le Highclere Castle de son vrai nom). Demeure qui ouvre quelques fois ses portes au public mais à un prix … à trois chiffres !

vue sur Downtown AbbeyVue depuis Beacon Hill (Burghclere)

  • Et toujours de longues balades dans mon village. Oui, oui, ok c’est joli :-)… Et étrangement, il fait encore beau ! Vous commencez à connaître le coin aussi :-)… Et en regardant les photos vous comprendrez aussi pourquoi je me sens un peu perdue seule au bout du monde !

sud Angleterre
sud Angleterre
sud Angleterre
sud Angleterre

sud Angleterre

Juste après la course d’orientation : l’école est finie !

Vive les vacances ! A l’heure où vous lirez cet article nous serons dans l’avion pour Malte… à nous les vacances ! Nous avons choisi cette île pour le soleil, la chaleur, les cités anciennes (la culture quoi !) et les petits villages de pêcheurs. J’espère que nous pourrons même nous baigner ! (Parce que bon, on vit à la mer mais voilà quoi !…). Et même temps, nous serons toujours en territoire anglophone donc ça ne nous changera pas totalement !

Et vous ? Vous partez où pour la Toussaint ?

 

visiter la New Forest

Angleterre magique : nous avons croisé une licorne dans la New Forest !

Il y a des endroits dont on n’attend pas grand chose et qui savent pourtant vous surprendre. La New Forest, dans le sud de l’Angleterre en fait partie. Au début, quand j’ai appris que l’endroit le plus connu et le plus réputé de notre région était une forêt, je me suis dit : « bon, ok, c’est pas mal une forêt, c’est toujours bien pour de belles balades en pleine nature ». Franchement, oui, j’aime la forêt mais j’avais pas mal d’images de forêts en tête et je ne voyais pas comment une nouvelle forêt allait me surprendre… Alors, forcément, pour notre première escapade week-end ici en Angleterre nous sommes juste partis à quelques minutes de chez nous pour découvrir cette New Forest. Et bien quelle surprise ! Croyez-moi, il y a forêt et forêt ! A peine notre campervan quittait l’autoroute pour rentrer dans l’immense forêt que nous avons été charmés par les paysages et les couleurs de cette fameuse New Forest. Des arbres bien sûr, mais aussi des prairies vallonées et des colines recouvertes de lavande (et/ou de bruyère ?)… ça commençait fort ! Et puis soudain nous avons vu un cheval, puis un poney, puis un cheval, puis dix poneys, puis dix chevaux ! Je sais pas vous, mais moi je n’étais jamais allée dans une forêt peuplée de chevaux et poneys en liberté ! C’est impressionnant ! Nous sommes bien sûr descendus de notre van pour marcher sur les chemins et là, rebelotte ! Chevaux, poneys, chevaux, poneys… Les enfants étaient ravis ! Et c’est pas tout ! Nous avons également vu des daims, des cerfs, des ânes et des vaches ! Que de vie ! Il paraît qu’il y a plus de 4000 poneys dans la New Forest !

visiter la New Forest
visiter la New Forest

visiter la New Forest

lavande anglaise

âne New Forest

Et puis soudain… nous sommes tombés nez à nez avec… une licorne !!! :-)…

licorne

Suite de l’article

Chronique de notre installation en Angleterre

Tout est allé si vite ! Tant de personnes que je n’ai pas eu le temps de voir avant de quitter Paris ! Et nous voici arrivés dans notre petit coin du Hampshire, sur la côte, dans le sud de l’Angleterre !

Comme notre expatriation en Angleterre a été une surprise, nous avons improvisé et géré notre déménagement sans renoncer à nos vacances. En juillet, il a donc fallu :

  • trouver des déménageurs pour faire traverser nos 25m3 d’affaires outre-Manche et me rendre compte que je ne tenais qu’à deux choses : mon piano et mon vélo ;-)… Et aussi à mon citronnier !
  • harceler l’agence immobilière en Angleterre car nous avions trouvé une maison début juin et un mois après nous n’avions toujours pas de bail (on se plaint de l’administratif en France…). Finalement, bail signé la veille de l’arrivée du camion !
  • mettre en location notre appartement en meublé (donc nous avons dû racheter des meubles). Nous avons trouvé des locataires au bout d’une semaine et il s’agit d’une famille très sympa : ça compte !
  • aller chez le coiffeur à Paris (je ne vais quand même pas confier mes cheveux aux Anglais !)
  • faire des visites de contrôles pour toute la famille chez le dentiste et l’ophtalmo… il y aura bien des médecins en Angleterre mais avec la réputation du NHS (la sécu anglaise), on ne sait jamais !
  • désinscrire officiellement les enfants de l’école auprès de la mairie… Et oui, monsieur le maire c’est encore nous qui partons !
  • refaire les passeports et cartes d’identités qui approchent de la date d’expiration car ce sera plus compliqué à gérer à distance.
  • regarder les Anglais perdre au foot ;-)… En vrai, je n’aime pas du tout le foot mais autant arrivés en « champions », non ?
  • ouvrir un compte en banque au UK (c’est super simple !)
  • lire tous les articles sur le Brexit… et se dire que ça craint !
  • faire quelques stocks de bouteilles le temps d’un week-end en Champagne, de quoi tenir 2 ans 🙂
  • partir en voyage comme nous l’avions prévu  : Allemagne, voile à Corfou, la Corrèze et bientôt la Bretagne.

A présent, nous voici en Angleterre :

  • les enfants ont découvert notre immense maison et sont trop contents d’avoir un jardin ! Aussi, vu le nombre de chambres (6 !!!) ils ont décidé de dormir séparément, ce qu’ils ne faisaient pas à Paris… C’est mignon de les voir aménager leur espace.
  • la maison est si grande que nous regardons pour acheter quelques meubles supplémentaires et surtout des lits pour accueillir les amis ! Heureusement, on trouve pas mal de jolies choses chez John Lewis (sorte de BHV anglais) et Ikéa n’est jamais bien loin ;-).
  • nous apprécions les températures plus douces après la canicule en France.
  • nous comprenons déjà qu’il n’y a pas besoin d’arroser la pelouse car la pluie est toujours prévue à un moment de la journée 😉
  • nous avons parcouru notre village en trottinette jusqu’à la mer… Sommes-nous les seuls à avoir des trottinettes ? J’ai l’impression…
  • pendant que Papa Voyage est au travail, on déballe les cartons. Mauvaise nouvelle : le piano a deux rayures et un lit est abîmé (on va tester l’assurance !). Par contre, le citronnier va très bien après une semaine en container sans eau ni lumière…
  • nous sommes allés au pub avec les kids : fish and chips et aire de jeux au programme. Une bonne ambiance familiale…
  • je viens d’inscrire les enfants à la bibliothèque. Nous avons emprunté des livres mais il reste à… apprendre l’anglais !!!
  • vendredi, les enfants vont pouvoir visiter leur école car le directeur n’est pas parti en vacances et nous accueille gentiment. Nous achèterons aussi les fameux uniformes.
  • des voisins nous ont chaleureusement accueillis (ça change de Paris !)
  • nous avons mis des adaptateurs dans toutes les pièces 🙂
  • nous cherchons un opérateur pour avoir le téléphone et internet donc là en vous écrivant j’explose mon forfait Bouygues 😉
  • je viens de tester mes premiers kilomètres en roulant à gauche…  en fait c’est tout comme en France :  j’aime pas conduire !
  • nous faisons les annonces pour acheter une voiture : je pense la choisir petite et automatique pour me faciliter la tâche de « maman taxi ».
  • Titpuce a préparé une lettre pour sa copine à Paris et le texte commence ainsi : « je t’ai déjà un peu oubliée… » 🙂

En tout cas, ça fait très bizarre de voir ses affaires partir dans le camion, de passer d’une grande ville à un petit coin perdu d’Angleterre, de se retrouver dans une grande maison en briques rouges (un peu vieillotte mais sans moquette dans toutes les pièces ouf !)… de commencer cette nouvelle vie qu’on n’avait pas anticipée… Je crois que ça me fait un effet plus étrange que notre départ en tour du monde… Finalement, nous ne sommes pas très loin (à 50 minutes d’avion de Paris !) mais je me sens sur une autre planète, très dépaysée, très décalée, plus « surprise » car moins préparée psychologiquement… Le tour du Monde a été une décision mûrie ; notre départ en Angleterre ressemble davantage à une petite folie. Aussi, la remarque du loueur de voiture m’a laissée perplexe : « What? You’re moving from Paris to here right before Brexit?? »... et il a bien ri ; moi beaucoup moins… j’espère que tout ira bien ! Mais comme dit notre ami Bob « everything’s gonna be alright! »… En attendant, on découvre, on s’installe, on s’adapte et on boit du Ricard à l’apéro ;-). Pour dire correctement au revoir à la France, nous finirons le mois d’août par des vacances en Bretagne ! Non mais !

Alors, vous nous suivez dans nos aventures anglaises ?