Et la douceur de Marie-Galante…

Je continue le récit de notre voyage en Guadeloupe avec notre étape à Marie-Galante. J’avais hâte de découvrir cette île réputée pour sa douceur de vivre et l’accueil de ses habitants. Et bien c’est vrai, totalement vrai ! Nous avons passé trois belles journées, reposantes et joyeuses ; nous avons profité de plages paradisiaques et pourtant quasi désertes. Il faut dire que de nombreux touristes ne viennent à Marie-Galante qu’en excursion à la journée mais nous conseillons vraiment d’y passer au moins une nuit – pour nous, trois jours c’était parfait pour se mettre dans l’ambiance !

Voici un petit horizon de ce que nous avons vu et aimé à Marie-Galante :

Je commence par la beauté des plages, avec mon coup de coeur pour Anse Canot dans le nord-ouest…

Ensuite, il y a eu un grand moment d’émotion que Ticoeur et Titpuce ne sont pas prêts d’oublier : totalement par hasard, alors que nous quittions la plage de Petite-Anse au moment où le soleil se couchait, nous avons aperçu des bébés tortues ! Il y avait une éclosion qui avait lieu juste là, sous nos yeux ! Il restait 2 ou 3 familles sur la plage. Nous avons profité de ce spectacle de la nature, en chuchotant, en les respectant et en admirant toute l’énergie déployer par ces petites tortues qui pleines de courage se jettent dans l’océan ! Je leur souhaite un beau voyage. Pour nous, c’étaient vraiment des minutes magiques !!!

tortues Marie-Galante

tortues marie-galante

Dans le sud-est, il ne faut pas manquer la grande plage la Feuillère avec ses cocotiers :

plages Marie-Galante

plages Marie-Galante

A Marie-Galante, la spécialité c’est… le rhum ! Une visite s’imposait donc ! Nous avons choisi la Distillerie Poisson (visite libre et rapide mais gratuite) et nous avons beaucoup aimé leur rhum : le Père Labat. Sinon, il y a aussi deux autres distilleries : Bielle et Bellevue. De quoi ramener quelques bons souvenirs ! (Nous avons choisi la version en BIB pour ne pas risquer de casser des bouteilles en soute et aussi c’est plus léger).

Côté balade nature, nous avons fait un tour dans le nord de Marie-Galante à Gueule Grand Gouffre :

Près de Grand-Bourg où nous logions nous avons apprécié la balade au Château Murat où il est possible de voir les ruines d’une ancienne distillerie…

Sinon, sur les routes, on voit pas mal de moulins car ces derniers étaient utilisés pour activer les machines qui permettent de presser la canne à sucre.

Et puis Marie-Galante c’était aussi des moments de farniente, des couchers du soleil, des bons moments dans la famille chez qui nous logions, de belles rencontres, des sourires et des apéro rhums et accras !

Nos adresses coups de coeur sur Marie-Galante :

  • Le restaurant O Vivier : on déguste de très bons plats autour de la piscine. En attendant d’être servis on peut donc se défouler dans l’eau ! C’est parfait avec les enfants.
  • Le Sun 7 Beach : pour déguster un excellent cocktail au coucher du soleil
  • Le Gîte Jaune : notre super hébergement ! Je vous ai donné toutes les infos dans mon article sur notre itinéraire en Guadeloupe. C’est auprès de nos hôtes que nous avons également réservé une voiture pour les 3 jours.

Sun 7 Beach

Comment se rendre à Marie-Galante :

Il existe plusieurs liaisons bateaux selon le port d’où vous partez. Nous avons choisi d’embarquer à Pointe-à-Pitre car nous venions de finir notre étape sur Grande-terre. Nous avons laissé notre voiture de location au port (et oui, du coup on paye une location de voiture pour rien mais il serait compliqué de la rendre pour la reprendre…). Nous avons voyagé avec la compagnie « Express des îles » car les horaires nous convenaient mieux mais vous pouvez aussi regarder les horaires de « Valferry » pour comparer. Les prix sont quasi identiques. Durée du trajet : 1h.

guadeloupe en famille

Alors ? Tentés par Marie-Galante ? Là, en plein hiver, je revêrais d’y retourner !

plage de la caravelle

Notre étape sur Grande-Terre, Guadeloupe

Après vous avoir présenté l’ensemble de notre itinéraire en Guadeloupe, voici le détail de notre première étape, sur Grande-Terre. Nous avons dormi à Port-Louis dans le nord de l’île et à partir de là nous avons rayonné et réalisé quelques excursions pour explorer une partie de Grande-Terre. Lors de cette étape, nous avions encore le décalage horaire à gérer, ce qui nous a valu des réveils très matinaux et des soirées bien courtes mais finalement ce n’est pas plus mal car le soleil se couche tôt. Il faisait nuit un peu avant 18h… Et le matin, nous étions sur les plages avant tout le monde !

plage de la caravellePlage de La Caravelle, Sainte-Anne

A quelques kilomètres de Port-Louis, nous avons aimé :

  • La plage de la Chapelle où nous avons déjeuné, au restaurant Zion Train : très sympa, avec vue sur la mer et de bonnes langoustes dans l’assiette !

plage d ela chapelle

  • La Grande Vigie : où nous avons fait une mini-rando…

grande terre Guadeloupe

  • La Porte d’enfer : jolie crique où nous avons repéré le restaurant chez Coco pour une prochaine fois.

  • A Port-Louis même il ne faut surtout pas manquer la très belle plage du Souffleur. Attention juste aux yen-yens (petits moucherons bien agaçants mais pas méchants qui peuvent arriver par moment).

grande terre Guadeloupe

  • Le calme de Port-Louis… Parfois trop calme (pas de resto, quasi personne dans les ruelles) mais de superbes couchers de soleil !…

port louis coucher du soleil

  • Les ruines d’une prison d’esclaves à Petit-Canal … un petit air des temples d’Angkor non ?

morne-à-l'eau

  • Le cimetière de Morne-à-l’eau : tout en damier et à étages, avec une animation toute particulière à l’approche de la Toussaint…

Dans le sud de Grande-Terre :

  • La célèbre plage de la Caravelle à Sainte-Anne. Très belle, rien à dire. Il n’y avait même pas trop de monde alors que c’est un coin touristique et que le Club Med est juste devant cette plage. Ticoeur et Titpuce ont été intrigués par ces petits visiteurs curieux qui passaient entre les palmiers :

plage de sainte anne

Grande Terre Guadeloupe

  • Un très bon glacier à Sainte-Anne avec des parfums exotiques mais un savoir-faire italien chez Gelato et Capuccino.
  • Le Memorial ACte, musée sur l’histoire de l’esclavage (Pointe-à-Pitre) : je l’avais déjà visité mais j’avais envie d’y retourner en famille. Certaines lectrices m’ont demandé sur Facebook s’il s’agissait d’un musée adapté aux enfants et bien cela dépend… L’audio-guide n’est pas adapté au jeune public et s’il fallait tout lire dans le musée, les enfants s’y ennuieraient. Le mieux c’est que les adultes orientent les enfants dans le musée en commentant le strict nécessaire pour qu’ils comprennent. Ce qui est exposé est en tout cas adapté aux enfants : il y a de l’art africain, de l’art tout court, des objets, des tableaux, des mini-dessins animés, des masques… Par contre, j’ai décidé de ne pas leur lire les articles du « code noir » car j’ai jugé que c’était trop dur, et je n’ai pas tout expliqué. Néanmoins Ticoeur et Titpuce ont compris ce qu’était l’esclavage ; ils ont posé beaucoup de questions du type « mais pourquoi ? » – bref, ils ont appris, ils ont été touchés mais nous les avons quand même protégés des détails en ne leur résumant pas les très nombreuses informations de l’audio-guide. Au total, avec les enfants nous avons passé 1h dans le musée. Sans enfant j’y avais passé 2h30.

memorial acte en famille

Et encore d’autres endroits et d’autres photos dans un billet que j’avais écrit il y a 3 ans lors de mon précédent séjour sur Grande-Terre.

A Pointe-à-Pitre, nous avons laissé la voiture de location au port et nous avons pris un bateau en direction de Marie-Galante, 2iè étape de nos vacances en Guadeloupe : une île hors du temps à découvrir dans mon prochain article !

Et vous ? Des coins préférés sur Grande-Terre ?

 

vacances en Guadeloupe

Nos vacances en Guadeloupe

Pendant les vacances de la Toussaint nous sommes partis en Guadeloupe où nous avons vécu une merveilleuse parenthèse estivale : 28 degrés dans l’eau et dans l’air ! Cela faisait un bien fou de revoir le soleil, la mer et de ressortir les shorts et maillots de bain ! Nous en avions grand besoin après une rentrée bien chargée côté boulot. La Guadeloupe, je l’avais découverte pour la première fois il y a quasi deux ans et j’avais eu un gros coup de cœur qui m’avait donné envie d’y retourner en famille.

vacances en Guadeloupe

J’avais aimé les paysages bien verts, les belles plages de Guadeloupe, l’ambiance, le dépaysement tout en ayant le confort d’être en France… J’avais également particulièrement apprécié mon premier séjour grâce à Rachel, une super guide qui sait transmettre sa passion pour les îles de Guadeloupe. Je lui avais promis de revenir lui faire un petit coucou et promesse tenue avec des retrouvailles émouvantes !

Alors, il y avait des endroits que je voulais revoir : Port-Louis sur Grande-Terre et Deshaies sur Basse-Terre donc j’ai mis ces deux points de chute sur notre itinéraire et puis j’ai rajouté Marie-Galante en troisième point de chute car je ne connaissais pas du tout et que j’avais entendu le plus grand bien de cette île réputée pour son authenticité et la gentillesse de ses habitants.

Donc 3 étapes pour nos vacances en Guadeloupe :

Plan Guadeloupe

  • 2 nuits à Port-Louis sur Grande-Terre : pour revoir la plage du Souffleur mais pas que..

  • 3 nuits à Marie-Galante à Grand-Bourg : pour vivre au ralenti…

  • 5 nuits à Bouillante sur Basse-Terre : pour revoir la plage de Deshaies juste au nord et pour nager avec les tortues à Malendure,…

Deshaies Guadeloupe

Pour le programme précis sur chaque île (Grande-terre, Basse-Terre, Marie-Galante), je vais tout simplement écrire un billet pour chacune de nos étapes. A suivre donc !

Nos hébergements en Guadeloupe :

J’avais des critères bien précis en tête : je voulais dormir en gîte afin d’avoir la possibilité de cuisiner et j’ai surtout cherché des gîtes tenus par des familles afin que Ticoeur et Titpuce aient des compagnons de jeux. Voici donc ce que j’ai trouvé :

  • A Marie-Galante (Grand-Bourg): gros coup de cœur pour Le gîte jaune (et oui, il est tout jaune !) tenu par une famille nombreuses (4 enfants et un 5iè en route !). La famille vit sur le même terrain et leur maison c’est la maison du bonheur ! Des personnes très accueillantes et très inspirantes ! Ticoeur et Titpuce ont aimé profité de la piscine et jouer avec les deux plus jeunes. Je conseille donc ce gîte trouvé sur Airbnb (voir ici). Et j’en profite pour vous redire que je peux vous parrainer si vous n’êtes pas encore client Airbnb (en cliquant sur mon lien de parrainage … ainsi nous gagnons vous et moi une réduction !).

vacances en Guadeloupe

  • A Bouillante (Malendure) : magnifique endroit que nous conseillons à 100% ! Il s’agit des Jardins de l’Espérance (ici sur Airbnb). Le gîte est très mignon, le jardin tropical très dense avec une chouette piscine à disposition. Le rapport qualité-prix est excellent.

  • A Port-Louis : un petit studio que… nous ne recommandons pas… celui que je voulais vraiment était déjà pris… Le soucis à Port-Louis c’est que l’offre d’hébergements est très restreinte car ce n’est pas un coin touristique. Si vous voulez y séjourner je vous conseille donc de vous y prendre bien en avance. Sinon, pour un premier séjour en Guadeloupe, prévoyez de vous poser à Sainte-Anne ou Saint-François, certes dans la partie la plus touristique de l’île mais vous y trouverez un grand choix d’hébergements (et de très belles plages aussi !).

Autres informations pratiques pour des vacances en Guadeloupe :

  • Décalage horaire : il était de 6h quand nous sommes arrivés et au moment du passage à l’heure d’hiver en métropole, il n’y avait plus que 5h.
  • Trajet en avion : depuis Paris le trajet a duré 9h à l’aller et 8h au retour. Nous avons réservé nos billets avec XL Airways car c’était tout simplement les moins chers et sur un long trajet, à quatre, le prix est essentiel ! J’avais déjà voyagé avec eux la dernière fois donc j’avais confiance dans la qualité de cette compagnie aérienne française. Le personnel de bord est sympa. Au moins cher pour les vacances de la Toussaint les billets étaient de 450 euros l’aller-retour par personne environ (et un peu moins pour les enfants) – repas et bagage en soute inclus. En ce moment, il y a des billets à 399€ l’A/R ! Il faut juste prévoir votre propre tablette sur laquelle vous pourrez visualiser le programme de bord (ou vos films !). Il y a aussi quelques écrans dans l’avion mais les films sont moins bien et moins nombreux que ceux proposés sur tablette. Enfin, j’ai préféré le vol retour car nous avions pris un vol de nuit ce qui est bien plus pratique pour tenir 8h et pour commencer à absorber le décalage horaire.
  • Location de voiture : c’est moins cher qu’en Métropole car la concurrence est rude ! Vous trouverez donc de très nombreux loueurs avec des tarifs autour de 20-25 euros par jour. Nous avons choisi CARribean location sur les conseils d’une amie et c’était très sérieux – en plus il s’agit d’une petite entreprise locale tenue par un couple adorable qui viendra vous chercher à l’aéroport (les sièges-auto étaient inclus).
  • Formalité/Santé : pour les Français, la carte d’identité suffit. Côté santé, rien de spécial mais il faut prévoir des anti-moustiques spécial tropiques.
  • Que ramener de Guadeloupe ? Nous avons ramené de la confiture de goyave, du « sucrococo » (sorte de caramel à la noix de coco) et puis bien sûr beaucoup de rhum (pas original !) que nous avons acheté en Bib pour un transport plus sûr en soute (les bouteilles ça peut casser !).

Un petit mot concernant les conséquences du cyclones Maria. Pour nous touristes il y avaient peu d’indices du passage du cyclone mais les locaux nous ont souvent dit « là il y avait plus d’arbres avant… » et puis nous avons vu quelques câbles électriques mal en point et nous avons entendu parler de villages qui n’avaient pas encore récupéré le téléphone. Les Saintes (autres îles de Guadeloupe) ont été très touchées si j’ai bien compris. Nous avons aussi remarqué l’éloignement des tortues à Malendure : elles sont plutôt à 200 mètres de la plage que juste au bord, ce qui nécessite de bien nager ! Enfin, ce qui m’a le plus frappée concernant le passage du cyclone c’est la première remarque des Guadeloupéens quand on leur demande d’en parler : ils évoquent immédiatement leur grande tristesse pour leurs voisins en Dominique qui eux ont vraiment beaucoup souffert…

Alors ? Qui a prévu de partir en Guadeloupe en famille ?

 

Grande-Terre Guadeloupe

Que voir sur Grande-Terre en Guadeloupe ?

Comme vous le savez, nous sommes actuellement en Birmanie. La connexion internet est trop mauvaise pour que je puisse charger des photos sur le blog. Mais n’ayez crainte, vous aurez tous les détails dès que possible sur ce beau pays. En attendant, je vais publier quelques articles que j’avais préparés avant de partir. Voici aujourd’hui la suite de mes coups de cœur en Guadeloupe. Je vous avais déjà parlé des activités à ne pas manquer sur Basse-Terre, voici donc ce que je recommande de voir sur Grande-Terre dans les îles de Guadeloupe :

Le Mémorial ACTe à Pointe-à-Pitre : une visite à ne pas manquer

Le Mémorial ACTe a été inauguré en juillet 2015. A l’intérieur on retrouve avec émotion toute l’histoire de l’esclavage, de l’antiquité à nos jours. J’ai été bouleversée, touchée par cette histoire dont on connaît déjà certaines horreurs. Le Mémorial ACTe n’oublie aucun détail… On y voit le Code Noir dont on peut tourner les pages numériques, des photos, des œuvres d’art, des instruments de musique, des documents, des maquettes… Tout nous chante la douleur des esclaves. On ressent de l’écœurement, de l’incompréhension mais on a aussi envie de garder espoir en l’humanité, de garder les yeux ouverts même aujourd’hui car l’esclavage continue dans de nombreux pays. On se pose aussi beaucoup de questions : comment de grands hommes ont pu laisser faire ça pendant tant d’années ? Une phrase de Napoléon m’a beaucoup marquée et choquée :

 «La liberté est un aliment pour lequel l’estomac des nègres n’est pas préparé».

Enfin, la scénographie du mémorial est très réussie, dramatique, solennelle… On traverse des salles sombres avec d’immenses hauteurs sous plafond. Une ambiance qui correspond tout à fait au contenu des lieux. De l’extérieur, le Mémorial ACTe a des airs du MUCEM à Marseille. Les entrelacs de la façade symbolisent des racines car le mémorial retourne aux origines, aux causes de la traite des esclaves et nous projette aussi dans un futur sans oubli : les souvenirs sont préservés, retenus par ces racines architecturale. Le bâtiment est définitivement tourné vers la mer, en mémoire aux esclaves qui arrivaient au port à Point-à-Pitre.

Le Mémorial ACTe est une visite incontournable. Notre devoir de mémoire. C’est le plus grand musée au monde consacré à l’esclavage. J’ai eu les larmes aux yeux et la gorge nouée à la fin de la visite (j’y suis restée 2h). J’aimerais que tout le monde y fasse un pèlerinage…

Info pratique : la visite se fait avec un audioguide mais avec les enfants on peut faire une visite guidée plus adaptée. Cela dit je n’ai pas testé la visite pour enfants mais j’imagine que ce n’est pas pour les tout-petits.

Mémorial Acte

Mémorial Acte Guadeloupe

Le marché de Pointe-à-Pitre :

On continue avec une balade au marché de Pointe-à-Pitre pour observer les étals de fruits et légumes, les poissons, les fleurs et les jolis madras…

Pointe-à-Pitre

Suite de l’article

Interview voyage #2 : la Guadeloupe

Comme ma nouvelle rubrique « interview voyage » semble vous plaire puisque vous avez aimé lire l’interview de Céline sur l’Inde, je continue avec une destination tout aussi attirante : la Guadeloupe que Lalydo vient nous faire découvrir. Alors partons tous ensemble vers les Caraïbes pour ce magnifique voyage…

« J’ai adoré découvrir Les Saintes, un véritable paradis sur terre et la Soufrière. »

De quel voyage souhaites-tu nous parler ? Je souhaite vous parler de la Guadeloupe, que j’ai découverte avec mon homme à l’occasion de notre voyage de noces. Nous sommes partis pendant 2 semaines il y a à peine 2 mois. Nous avons passé notre première semaine en Grande-Terre, puis nous sommes partis 3 jours aux Saintes et enfin nous avons terminé par Basse-Terre. Cela nous a permis de bien profiter de chaque endroit.

Quels sont tes plus beaux souvenirs là-bas ? Il y en a des tas, c’est toujours difficile de faire un choix. J’ai adoré découvrir Les Saintes, un véritable paradis sur terre et la Soufrière. C’est très impressionnant de gravir un volcan encore en activité ! Et puis l’île offre tellement de diversité que l’on est sans cesse émerveillé.

Une anecdote ? Une petite galère à nous raconter ?  Durant notre séjour, nous avions un ami qui était sur l’île pratiquement aux mêmes dates que nous. Il passait tout son séjour sur Basse-Terre et il était convenu que nous retrouvions dans cette région dès que nous y serions en deuxième semaine. Au milieu de la première semaine, alors que nous visitions la Pointe la plus au Nord de Grande Terre, qu’elle ne fut pas notre surprise de tomber sur notre ami complètement par hasard ! On s’est croisé sur un parking, à 15 secondes près on se loupait. Le hasard fait bien les choses et nous avons passé une superbe journée tous les 3 !

Une bonne adresse à nous donner ? 2 même ! La première, L’Insolente aux Saintes : une cuisine originale dans un cadre vraiment magnifique et Le Rocher De Malendure, en Basse-Terre (plage de Malendure) pour leur cuisine raffinée et la vue sur la mer. Deux excellentes adresses pour deux excellents moments !

Recommandes-tu cette destination pour un voyage avec bébé ? Nous sommes un couple sans enfant et avons vraiment fait notre voyage en fonction de nous. Les balades que nous nous sommes choisies ne peuvent pas toutes se faire avec des enfants en bas âge. Mais comme je le disais précédemment, l’ile offre tellement de diversité qu’il est possible de faire tout un tas d’autres choses avec bébé !

Merci beaucoup Lalydo pour ce beau témoignage et voici quelques photos que tu partages avec nous :
Interview voyage #2 : la Guadeloupe