Notre itinéraire en famille à la découverte de l’Irlande du Nord

Pendant les vacances de Pâques nous sommes partis à la découverte de l’Irlande du Nord (Grande-Bretagne) et de Dublin (en République d’Irlande). L’Irlande du Nord est depuis longtemps sur notre to-do list voyages : pour la Chaussée des Géants et pour le musée du Titanic ; et puis personnellement l’histoire du conflit nord-irlandais – la période des Troubles – m’a beaucoup marquée ado, à l’époque où j’étais grande fan de U2.

Je ne suis pas une adapte de la série Games of Thrones mais cela aurait pu être une autre raison pour un voyage dans cette partie de l’Irlande car on y trouve de nombreux lieux du tournage, lieux effectivement très beaux puisque nous avons eu l’occasion d’en croiser sur notre route.

Pour préparer notre itinéraire j’ai passé pas mal de temps, donc je me dis que cela pourrait vous servir si je partage aujourd’hui avec vous les étapes de notre roadtrip, en vous donnant également nos conseils et nos bonnes adresses pour un voyage en famille. C’est parti ?

cote antrim en famille

Age des enfants : Ticoeur 7 ans et demi / Titpuce : 5 ans.

Période : nous sommes partis la 2iè semaine d’avril. Donc une météo un peu fraîche (10 degrés environ) mais comme le temps est très changeant nous avons aussi vu le soleil et profité de belles lumières. Le gros avantage c’est qu’il y avait très peu de touristes (apparemment l’été il y a vraiment foule).

L’itinéraire de notre voyage en famille dans le nord de l’Irlande :

Jour 1 : Belfast

Après avoir atterri à Dublin (située en République d’Irlande), nous avons récupéré notre voiture de location et nous sommes directement partis pour l’Irlande du Nord (nous avons passé la frontière sans nous en rendre compte ! Donc pas de contrôle… Je ne pensais pas). Au bout d’une heure nous atteignons Belfast. Là-bas, dégustation de notre premier burger des vacances et surtout visite du Musée du Titanic. Premier pub des vacances dans le centre ville et dîner dans l’appartement que nous avions réservé.

Jour 2 : Belfast et la côte d’Antrim

Le matin nous allons à la découverte des murals de Belfast, témoignage du conflit passé. Nous avons été surpris de voir que les grillages et les portes qui séparaient les quartiers protestants et catholiques sont encore là. Nous reprenons la route en direction de la côte d’Antrim. De très beaux arrêts en route :

  • Torr Head* : superbe point de vue.
  • Ballycastle : pause déjeuner et super aire de jeux dans cette agréable station balnéaire.
  • The Dark Hedges* : magnifique ! Donc il paraît que c’est connu grâce à la série Games of Thrones. D’ailleurs cela pose des problèmes de fréquentation à la haute saison car les arbres centenaires ne supportent pas de voir défiler tant de voiture.  Nous nous sommes garés au début de l’allée et nous l’avons parcouru à pied pour respecter les arbres et pour l’ambiance plus mystérieuse…
  • Kinbane Castle
  • Dunseverick*
  • Carrick-a-Rede : nous ne sommes pas montés sur la passerelle à touristes car cela nous a semblé cher pour ce que c’était. Par contre, la balade dans les hauteurs est très agréable et offre un beau point de vue.
  • The Dunluce Castle* : nous y avons croisé Céline et sa famille du blog ParisPageblog (le monde est petit !). C’était super pour les enfants et pour nous. Nous avons organisé de nous revoir quelques jours plus tard car nos itinéraires se recoupaient. Rencontrer des familles quand on voyage en famille c’est vraiment un idéal, synonyme de bons moments et de chouettes souvenirs !

visiter Belfast

itineraire irlande du nord

the dark hedges

Dunluce castle
Nuit à Portrush.

Jour 3 : La Chaussée des Géants et la suite de la côte d’Antrim

Lire la suite


Billet classé dans : Roadtrip, Voyages avec enfants

Entre voyages et nouveau travail : mon moment détente au Spa 28…

Cette semaine est particulière pour moi car je suis entre deux boulots, cela veut dire que j’ai du temps pour moi et ça c’est très précieux ! Après nos deux semaines de vacances à Valloire, en Irlande (je vous en parle bientôt) et en Allemagne (chez Omi & Opa), Ticoeur et Titpuce sont retournés à l’école et donc je suis sans voyage et sans boulot ;-). Le vrai chômage en somme ! Alors pour cette semaine de break je m’imaginais faire tout plein de choses mais une semaine ça passe trop vite et j’avais beaucoup de retard côté administratif, sans compter toutes les lessives à lancer après nos belles vacances de Pâques. Bref, au final, je ne me suis accordée qu’une seule parenthèse : je suis allée au Spa 28 car belle-maman m’avait offert un coupon pour mon anniversaire (qui est en février oui, mais je n’ai pas trouvé le temps avant !). Vous connaissez mon amour pour les Spas. J’en ai testé quelques uns à Paris : au Royal Monceau, à la Villa Thalgo, à l’hôtel Intercontinental, Les Cents Ciels à Boulogne, ou encore le Spa Guerlain au Trianon Palace Versailles. J’avais entendu du bien du Spa 28 donc il était sur ma to-do list depuis pas mal de temps. Alors ? C’était comment ?

Spa 28 ParisCrédit photo : Spa 28 – Hôtel Prince Régent

Le massage était personnalisé et très pro. L’idéal pour détendre mon haut du dos si crispé (est-ce à cause du vélo ??). La demi-heure de massage est passée trop vite mais l’effet détente a duré heureusement.. J’ai choisi l’huile aux fleurs de cerisiers, saison oblige…

Cerisier du parc de Sceaux : mes préférés…

Ensuite, comme j’y suis allée en solo, je me suis rendue compte que la piscine avait moins d’intérêt car généralement c’est l’endroit où j’aime bien papoter avec les copines, du moins quand la piscine est trop petite pour faire des longueurs. En plus, l’eau était trop froide pour moi donc cela ne m’a donné envie de m’éterniser. Par conséquent j’ai squatté le hammam que j’ai eu pour moi toute seule. Il est très agréable, très sombre, très apaisant et bien chaud. Après deux séances de hammam et une pause thé entre les deux (oui, je sais la vie est dure !) j’avais tellement chaud que j’ai quand même fini dans la piscine pour me rafraîchir et ça m’a fait du bien.

Spa 28A l’entrée du hammam

Les plus du Spa 28 ?

  • Super massage.
  • Accueil très pro.
  • Lieux et éclairages très agréables, très tamisés.
  • Peu de monde (j’y étais le jeudi à 10h).
  • Hammam petit mais très bien.
  • Peignoirs, serviettes et chaussons tout blancs tout neufs (le panier pour mettre nos affaires est très pratique).
  • Très bon rapport qualité prix quand on y va en matinée les mardis ou jeudis.

Les moins :

  • La piscine un peu fraîche, même si à la fin cela m’a moins dérangée qu’au début car j’étais bien réchauffée après le hammam.
  • Le temps qui passe trop vite : en plus du soin, on a accès 1h à l’espace Spa. En solo c’est un bon timing ; entre copines je pense que c’est un peu court.
  • Je ne suis pas fan des projections de photos au-dessus de la piscine même si c’est un grand classique.

Jamais sans mon maillot 😉

Pour la petite histoire, j’avais oublié mon maillot de bain à la maison ce qui m’a bien fait rire intérieurement car j’ai repensé à mon amusante expérience Spa en Allemagne. Il faut croire qu’ils ont l’habitude dans les Spas, en tout cas, au Spa 28, ils avaient un maillot de bain à me prêter, ouf, sauvée !

En conclusion, je trouve que le Spa 28 est un petit Spa intime et agréable. L’happy hour du matin (mardi, mercredi et jeudi) vaut vraiment le coup et le massage était très bien. J’y retournerai certainement. Une adresse à retenir et encore un grand merci à belle-maman pour le cadeau !

Et vous ? Des Spas à me conseiller sur Paris ?

Spa 28
28 Rue Monsieur le Prince
75006 Paris
(à deux pas de l’Odéon et des Jardins du Luxembourg)


Billet classé dans : À Paris, Spa

Notre randonnée avec les lamas de Valloire

Lors de notre séjour à Valloire, après une belle matinée de ski avec les enfants, nous avons profité d’un grand soleil printanier pour nous inscrire à une randonnée en montagne avec des lamas. C’est ainsi qu’à 13h45 nous avions rendez-vous avec d’autres familles participantes et Gilles, notre guide, pour partir en direction du camp de base où vivent les lamas.

lama de Valloire

Là-bas, Gilles nous a d’abord présenté chaque animal : son prénom, son caractère, son histoire (Névé, Tio, Tchoupi, Vivace et les autres). Les enfants leur ont donné à manger puis  ils ont choisi quel lama ils voulaient mener. Titpuce a tout de suite eu un gros coup de cœur pour Arsouille, l’alpaga (l’alpaga est le plus petit et le plus doux des camélidés – sa laine est réputée), absolument craquant il est vrai. Ticoeur s’est occupé de Névé, un jeune lama très dynamique, puis il a changé plusieurs fois de lama pendant la rando car les enfants voulaient tourner. C’est ainsi que parents, enfants, grands-parents et lamas se sont retrouvés à marcher ensemble. Parfois on ne savait plus vraiment qui menait qui entre le lama ou l’enfant ;-). Dans tous les cas, les lamas sont des animaux très doux, très gentils et moins têtus que des ânes. Randonner avec des lamas c’est vraiment confortable et adapté pour toutes les générations ! Nous avons commencé par une grande montée pendant laquelle les enfants nous ont épatés par leur énergie. Je pense que mener des lamas dédouble le courage de nos p’tits chéris. Je peux vous affirmer que sur la dizaine de bambins présents aucun n’a traîné la patte, au contraire, que d’entrain ! On devrait toujours avoir un lama avec soi pour voyager non ? Pas de « mais quand est-ce qu’on arrive ? », « je veux plus marcher »… Les lamas n’ont pas hésité à grignoter quelques plantes en chemin. Les enfants ont commencé à avoir faim eux aussi, alors on s’est installé dans une clairière et Gilles leur a préparé des tartines à la confiture de myrtilles en leur racontant tout plein d’anecdotes concernant les lamas. Nous étions tous captivés.

Randonnee avec lama   Randonnee avec lama

Randonnee en famille

Randonnee avec lamaGilles, notre guide et ami des lamas

Le spot pour notre pause était magnifique, avec une vue incroyable sur le Grand Galibier (3228m), au sommet éblouissant. Il est temps de repartir, on marche toujours face à cette montagne fascinante et bientôt nous commençons la descente. Les parents récupèrent les lamas pendant que les enfants dévalent les pentes avec Gilles. Il s’est écoulé environ trois heures et nous ne les avons pas vu passer. Nous avons la tête pleine d’histoires de lamas et de rires d’enfants. Nous retournons au camp de base ; il est temps que les lamas se reposent et nous rentrons en mini-bus à la station. 

Face au Grand Galibier

grand galibier

Nous avons vraiment trouvé que c’était une des plus belles randonnées que nous ayons faite en famille. Gilles est un super guide, passionné et passionnant. Les enfants ont été fiers de mener les lamas sur les sentiers. Ils vont se souvenir longtemps de cette belle expérience. Quant à moi qui rêve de faire plus de rando avec les enfants, j’ai trouvé la solution : il faut absolument qu’on adopte un lama !

Randonnee avec lama

Randonnee avec lama

J’avais vu mes premiers lamas au Pérou et dernièrement nous avions recroisé des lamas lors de notre voyage dans le nord Argentine mais je n’avais jamais passé du temps avec eux et je n’imaginais pas leur endurance et leur caractère plutôt facile. Les lamas de Gilles sont eux originaires du Chili et de la Bolivie mais ils sont nés en France. Ils ont l’air de bien se plaire en Savoie en tout cas !

Bref, si vous venez à Valloire, ne manquez surtout pas la rando famille avec Gilles et ses lamas. Deux mamans lamas attendent un bébé donc la relève est assurée !

randonnee avec lama de Valloire

Je sais qu’il existe d’autres concepts de randonnées avec des animaux (ânes, chiens, cochons). Avez-vous déjà testé ? Ne trouvez-vous pas que c’est magique de voir comment soudain nos enfants aiment marcher ?

Un grand merci à Gilles pour cette découverte !

Informations pratiques pour la rando avec les lamas :

  • Inscriptions auprès de l’office du tourisme de Valloire.
  • Également plus d’informations sur le site des lamas de Valloire.
  • Possibilités de balades en toute saison. Ce doit être amusant de tester la rando raquettes avec les lamas !

Alors, tentés ?


Billet classé dans : Rando, Voyages avec enfants

Ski en famille à Valloire

Pour bien commencer les vacances de Pâques, nous sommes partis au ski à Valloire le temps d’un grand week-end de quatre jours. C’était notre troisième séjour ski en famille et encore une fois nous avons opté pour le printemps, sans aucun regret car la neige était au rendez-vous (de la bonne neige en plus !) ainsi que le soleil. Côté stations, je vous avais déjà raconté qu’enfant et ado je skiais aux vacances de février, de Pâques et même la première semaine de juillet, toujours en colonie, donc j’ai vraiment pu tester de très nombreuses stations des Alpes mais je ne connaissais pas encore Valloire. Alors quand la station nous a invités à venir y passer quelques jours, nous avons eu très envie de la découvrir d’autant plus que c’est une station qui a la réputation d’attirer les familles. Et en effet, nous y avons croisé de très nombreux couples avec de jeunes enfants donc l’ambiance familiale était clairement au rendez-vous ! C’était d’ailleurs idéal pour Titpuce et Ticoeur qui ont pu sympathiser avec d’autres enfants à l’hôtel ou lors d’activités l’après-midi après le ski.

Valloire en famille

Le ski à Valloire, pour les petits et pour les grands :

Je vous l’avais dit : lors de notre retour de tour du monde, la seule chose qui avait manqué à Ticoeur et Titpuce c’était la neige et le ski donc ils attendaient avec impatience d’y retourner. Ticoeur avait débuté le ski à 4 ans et demi et n’avait pas trop aimé ; puis, la deuxième fois, à 5 ans et demi, il a carrément adoré, et Titpuce qui avait alors 3 ans avait accroché dès le début. Cette année, à 7 ans et demi et 5 ans, j’avais deux enfants très motivés pour suivre leurs cours de ski, le matin à l’ESF, au début dans le même groupe (L’Ourson), puis Ticoeur a progressé en flèche et a changé de groupe. Dès le premier jour, après le cours, il a voulu continuer avec son papa ou avec moi sur les pistes. Pour Titpuce, le cours de l’ESF c’était juste la bonne dose et elle a beaucoup aimé (« maman c’était trop bien le ski » m’a-t-elle dit à la fin de notre séjour), c’est l’essentiel ; je la sentais trop fatiguée pour enchaîner sur les pistes comme son frère. Donc à chaque enfant son rythme… Et quand on ne veut pas skier toute la journée, le printemps c’est idéal pour le choix d’activités possibles l’après-midi (je vous parlerai de notre super rando avec des lamas ! Un coup de cœur !).

Et le ski pour les parents ?

Lire la suite


Billet classé dans : Ski, Voyages avec enfants

Costa Brava en famille #2 : Cadaquès

Je continue de vous raconter notre roadtrip en famille sur la Costa Brava. Après notre première étape à Calella de Palafrugell, nous avons poursuivi notre route jusqu’à Cadaquès, un adorable port de pêcheurs. Cadaquès est également très connue car non loin se trouve la maison où vécurent Salvator Dali et sa femme Gala. Avec les enfants, nous avons aimé faire une petite rando en bord de mer, déguster de délicieuses pâtisseries locales et découvrir l’univers loufoque de la maison Dali, une visite complémentaire à la visite du Musée Dali à Figueres (visite dont je vous ai parlé dans mon précédent billet).

Visite du village de Cadaquès :

Cadaquès est le village le plus oriental d’Espagne. Donc comme disait Dali, c’est ici qu’on voit le soleil en premier. Un honneur ! Les ruelles sont vraiment pleines de charme et très tranquilles en février en tout cas. Idéal pour la flânerie. A l’intérieur de l’église Santa Maria de Cadaquès le prêtre nous a fait une petite visite guidée improvisée et très intéressante. Pour marcher plus longuement, nous avons longé le sentier côtier en direction du phare car les enfants avaient envie de rando.

Cadaques en famille

 

Cadaques en famille

Cadaques en famille

Cadaques en famille

 

Cadaques en famille

Cadaques en famille

Cadaques en famille

 

Cadaques en famille

Cadaques en famille

La maison de Dali à Port Lligat :

Surtout, pensez à réserver vos billets pour la maison de Dali car comme ce n’est pas bien grand, le nombre de visiteurs par jour est limité.

Dans cette crique située légèrement à l’écart du village de Cadaquès on découvre l’endroit où, à partir de 1930, Dali et sa muse Gala ont vécu à l’abri des regards de la famille de l’artiste qui n’appréciait pas leur relation. La maison est parsemée d’objets ou détails originaux. Le jardin blanc et aquatique m’a rappelé l’architecture des constructions de César Manrique à Lanzarote. L’artiste a dû s’inspirer de Dali.

Pour réserver vos tickets pour la maison Dali c’est ICI.

Maison Dali Cadaques

Maison Dali Cadaques

Maison Dali Cadaques

Nos bonnes adresses pour un séjour en famille à Cadaquès :

  • Casino l’Amistat : le bar où se retrouve les locaux. Plaça Doctor Trèmols, Cadaqués.
  • La Mallorquina : la pâtisserie de Cadaquès où vous pourrez goûter aux taps, de petits gâteaux-éponges légers et sucrés. La Mallorquina, Plaça Doctor Trèmols, 8, Cadaqués
  • L’hôtel Rec de Palau : un hôtel que j’ai réservé à la va-vite quelques jours avant notre départ en vacances et quelle surprise en arrivant ! La vue sur Cadaquès est juste incroyable depuis la terrasse ! L’intérieur de la chambre est un peu vieillot mais il y a une cuisine et c’est spacieux. Délicieux petit-déjeuner et encore une fois, rien que pour la vue c’est the place to be ! Hôtel Rec de Palau, Cadaquès.

Cadaques en famille

Cadaques en famille

La suite de notre roadtrip catalan vous la connaissez : nous avons passé une semaine à Barcelone où ma puce et moi avons fêté nos anniversaires. Partout, le soleil nous a accompagnés. Comme quoi, l’Espagne en hiver ça m’a toujours réussi !

 Et vous ? Connaissez-vous Cadaquès ?


Billet classé dans : Roadtrip, Voyages avec enfants
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE