Notre vie en Angleterre #54 : les années 20, les Cotswolds et Hayling Island à vélo

En ce début janvier, j’ai pas mal vadrouillé, entre mes habituels déplacements à Londres, un séminaire boulot dans les Cotswolds et nos sorties vélo en famille dans notre sud de l’Angleterre. Côté météo, ce n’est pas terrible en semaine mais nous avons un grand soleil le week-end : c’est mieux que l’inverse et parfait pour nos balades à vélo que nous n’espérions pas reprendre avant le printemps !

Hayling Island

Je commence par la petite vie anglaise des enfants :

  • L’école a fêté ses 100 ans. A cette occasion, les enfants pouvaient venir déguisés sur le thème des années 20. Nous avons farfouillé dans nos placards pour tenter de dénicher de quoi coller à peu près à l’époque. Les instits étaient également déguisés et ont organisé des ateliers années 20 : Titpuce était dans un groupe qui a tourné un film en noir et blanc muet et comique ! C’était trop chou !
  • A la rentrée, Titpuce a eu une nouvelle maîtresse car sa classe ayant atteint 18 élèves, le directeur a décidé qu’il était temps d’ouvrir une deuxième classe de Year 3 (équivalent CE1). Je précise qu’il s’agit d’une école privée. Dans le public les classe sont comme en France des classes de 30. Par contre, en France j’ai souvenir que les enfants sont également 30 dans le privé ce qui est impensable ici. Bref, maintenant, Titpuce est dans une classe de 9 pour les maths, l’anglais et les sciences ; les deux classes se réunissent pour les autres matières (Histoire, géo, le français, le sport…).
  • Ticoeur est toujours à fond sur les répétitions de théâtre après la classe ou à l’heure du déjeuner. La représentation sera à la fin de ce trimestre, j’ai hâte de le voir sur scène ! En piano, il est repassé à la musique classique qui semble lui convenir mieux que le jazz.
  • En sport, ce trimestre c’est hockey pour Ticoeur et netball pour Titpuce, deux sports très anglais qu’ils continuent donc de découvrir.

Suite de l’article

2020 : to be or not to be en Angleterre !

Tout d’abord belle et heureuse année 2020 à tous ! Un grand merci à vous de suivre nos aventures en Angleterre ou ailleurs !

Pour nous, les vacances ont été excellentes, avec au programme un grand roadtrip, de notre sud de l’Angleterre jusqu’à Arras ; puis direction Stuttgart dans ma belle-famille ; puis Chamonix pour le ski et enfin Paris dans ma famille ! Cela faisait un bien fou de retrouver les siens, des amis de longues dates, la cuisine française et les montagnes ! Je vous raconterai tous les détails de notre périple et notamment de notre semaine à la neige dans un prochain billet.

Car aujourd’hui, j’aimerais vous parler de l’Angleterre et de 2020. Pour ceux qui suivent, cette année, en août, cela fera 2 ans que nous serons en Angleterre. Or, le contrat de « Papa Voyage » était pour 2 ou 3 ans. Donc dans les semaines qui viennent, il va falloir décider si nous rentrons en France fin août ou pas… Décision complexe qui dépend aussi de facteurs externes donc rien n’est certain à ce stade mais c’est clairement le sujet du moment.

Mes petits Anglais

Alors pourquoi rester en Angleterre ?

  • Certainement pas pour la qualité du pain dans ce pays ! Mais comment est-ce possible de ne même pas réussir à mélanger de l’eau et de la farine !!!
  • Ni pour les joies de l’incertitude concernant les tenants et aboutissants du Brexit…
  • Ni pour la déprimante non-vie culturelle de notre région !…
  • Ni pour le peu de jours de congés ! L’horreur pour voyager !

Mais voici les raisons essentielles qui font pencher la balance vers une année de plus :

  • Pour le boulot de « Papa Voyage » le mieux serait de prolonger la mission d’un an pour le suivi de son projet… Cette raison est une raison valable mais pas vraiment choisie donc heureusement qu’il y a une autre raison clef…
  • Pour l’école anglaise : si vous nous suivez régulièrement vous savez à quel point nous préférons l’école en Angleterre et de loin. Une anecdote qui m’a beaucoup touchée : Ticoeur a écrit une lettre au Père Noël (pour faire croire à Titpuce que le Père Noël existait ;-)…) et il a donc fait une petite liste des cadeaux qu’il souhaitait. D’ailleurs, nos petits amours ont écrit leur lettre en anglais, tout naturellement ! Bref, sur la liste de Ticoeur, il y avait : « Stay in England ». J’en ai eu les larmes aux yeux… Et puis même si les enfants parlent déjà super bien anglais, nous pensons qu’une année de plus consoliderait leur connaissance de la langue… Je crois d’ailleurs que c’est une préoccupation de pas mal de familles expatriées : on n’aimerait pas que nos enfants oublient l’anglais au retour car c’est un véritable atout, une richesse à conserver précieusement… En même temps, quelle est la bonne année scolaire pour rentrer en France ? C’est une autre question qui revient souvent, surtout pour Ticoeur car il faudra qu’il « saute une classe » puisqu’il a dû « redoubler » en arrivant ici car les Anglais considèrent l’âge de l’enfant au 31 août et non au 31 décembre pour déterminer leur classe… Ticoeur est né fin septembre donc en France, en septembre 2020, il devrait rentrer en 6iè (au collège ! Déjà !) alors qu’ici ce sera l’équivalent CM2 (year 6). Pour Titpuce il n’y a pas ce soucis de devoir sauter un niveau car elle est de février… Il y aura plutôt le soucis de devoir rattraper le niveau en français car pour l’instant on n’y est pas !
  • Le cadre de vie : au delà de ces deux raisons principales, il y le fait que nous aimons le climat ici, la nature, la proximité de la mer et qu’il y a encore tant de jolis coins à découvrir sur l’île… D’ailleurs, un retour en France ne serait pas nécessairement un retour à Paris ! Et oui, moi, la Parisienne j’écris cela ! Le bruit, la foule, la pollution, je ne pourrai plus…
  • Enfin, du côté de mon boulot, j’ai un CDI donc je n’ai pas de soucis pour rester plus longtemps…

Bref, il y aura prochainement pas mal de discussions au bureau pour « Papa voyage » et des discussions à la maison autour d’un plateau « bières et cheddar » (ah non c’est vrai qu’on a ramené le Ricard et le saucisson ! Ouf !)…. Donc 2020 est une année qui sera 100% anglaise… ou pas !

D’ailleurs, quand je dois prendre des décisions, je ressemble un peu à un de mes amis anglais au village :

On dit souvent que l’on a tendance à croire que « l’herbe est toujours plus verte ailleurs » mais il se trouve que l’herbe EST vraiment plus verte en Angleterre ! Littéralement ! Si, si ! Ils doivent la peindre chaque nuit ;-).

Mais assez parlé de l’Angleterre ! En 2020, il y a aura de beaux projets de voyages qui commencent à se concrétiser : en février nous retournerons enfin en Italie, à Naples, et en avril nous rendrons visiter à des amis… au Kenya !

Et chez vous ? Quels projets pour 2020 ? De grandes décisions à prendre ? De beaux voyages prévus ?

 

 

Noël à l’anglaise

 

Les Christmas Carols : j’adore !

Je commence par la tradition de Noël qui me plaît le plus ici en Angleterre : les chants de Noël ! Rien de tel que les Christmas Carols pour propager l’esprit de Noël ! Les chorales amateurs sont à tous les coins de rues ; les gens se réunissent pour chanter autour du grand sapin, au cœur des villages, donc dehors dans le froid, ou alors dans les églises ou dans les écoles… Comme je fais partie d’une chorale, autant vous dire qu’en décembre nous sommes très occupés ! J’ai été étonnée de voir que dans les églises il y a des concerts de Christmas Carols sans aucune messe (Carols service). Certains chants sont religieux d’autres non : après une chanson sur Jésus on enchaîne sans transition avec Jingle Bells ;-). Avec ma chorale, nous avons chanté dans une vieille église du village et le révérend nous a chaleureusement remerciés en nous disant que grâce à nous l’église était archi comble ! A l’école, il y a également eu une soirée spéciale Christmas Carols, une très belle soirée aux chandelles dans le grand hall pour écouter la chorale des enfants. Si vous venez à Londres pour les fêtes, ne manquez pas d’assister à un concert de Christmas Carols sur Trafalgar Square autour du sapin ou dans les églises. Enfin, ici, Noël ne serait pas Noël sans Last Christmas de George Michael !

Les mince pies et le Christmas pudding : les desserts de Noël

Avant de vivre en Angleterre, je pensais que je n’aimais pas les mince pies car je n’avais goûté qu’à des versions industrielles bas de gamme. Depuis, j’ai changé d’avis car des mince pies maison c’est vraiment bon ! Vous pouvez aussi en trouver en boulangerie (sur la photo il s’agit d’une mince pie de chez Gail’s Bakery, une chaîne de boulangeries à Londres). En version supermarché, je trouve que les meilleures sont les Deluxe de chez Marks & Spencers mais ce n’est pas aussi bien que les versions artisanales. Au Moyen-Age, les mince pies contenaient de la viande, des fruits et des épices et normalement, on ne mangeait pas la pâte autour qui ne servait qu’à obtenir une cuisson à l’étouffée… Au fil des ans, la viande a disparu de la recette et la partie biscuits s’est améliorée… Les mince pies peuvent aussi se déguster avec du beurre au Brandy mais je préfère sans.

Avant de vivre Angleterre, je pensais que je n’aimais pas le Christmas pudding. Depuis, je n’ai absolument pas changé d’avis ! C’est trop sucré, trop fort en goût, trop bourratif ! Vraiment pas pour moi ! Ce gâteau se prépare plusieurs mois avant Noël (super côté fraîcheur !). Il contient fruits secs et alcool mais contrairement aux mince pies la texture est trop lourde. Testez et vous me direz !

  Mince pie

Les Christmas crackers

Vous connaissez sans doute les Christmas crackers : un petit rouleau qui contient un mini cadeau, des blagues (du niveau de Carambar !). Avant le repas de Noël, on tire dessus avec son voisin de table qui tient l’autre extrémité du cracker : cela fait un bruit de pétard et la personne qui obtient le plus gros morceau du cracker gagne le cadeau. Depuis ma Christmas Party au boulot, j’ai appris qu’il fallait croiser ses bras !

Les Pantomimes au théâtre

Une expérience à vivre une fois (pas forcément deux :-)) ! L’an dernier, nous sommes allés voir notre premier pantomime. Il s’agit d’une sorte de show, comédie musicale contenant des chants, des sketches, des gags et une grosse mise en scène. Les comédiens sont souvent des célébrités et s’habillent dans le genre drag-queens. L’humour est bien lourd mais les décors et les chansons peuvent être de grande qualité selon les théâtres et les comédiens sur scène. C’est une tradition typique : passer une soirée en famille au théâtre pour voir un pantomime. Nous avons aimé découvrir cette tradition mais lorsque nous sommes allés en voir un deuxième nous avons trouvé que c’était très similaire, même genre de gags, même genre d’humour lourd donc nous n’irons pas forcément en revoir encore un. Si vous venez à Londres, les pantomimes qui ont beaucoup de succès sont par exemple : Cindarella au Lyric Hammersmith, White Christmas au Dominion Theatre, Dick Whittington and his cat (le spectacle que nous avons vu l’an dernier à Southampton) au Hackney Empire. Je précise qu’il vaut mieux être à l’aise en anglais.

Et la Nativity Play à l’école…

La Nativity play, c’est une grande tradition dans toutes les écoles ici : les enfants de petites classes préparent une pièce de théâtre (souvent drôle et contenant des chants) sur la naissance de Jésus. Mes collègues parlent encore de leur Nativity Play plus de 20 à 30 ans après ! Devoir jouer le rôle d’un âne, d’un mouton, d’un ange ou d’un dromadaire ça marque un Anglais pour la vie ;-). L’an dernier, ma puce a joué dans la Nativity Play de son école : elle était la sage-femme qui devait aider Marie à accoucher !

Santa’s Grotto

Pas très différent de chez nous, c’est juste le vocabulaire qui m’amuse : en France les enfants rencontrent le Père Noël dans sa « maison du Père Noël » mais ici on parle de « grotte ». Le Père Noël serait-il un homme des cavernes ???

Le Chrismas Jumper parce que le ridicule de tue pas…

Cette tradition ne date que des années 80 et vient des US mais clairement les Anglais l’ont largement adoptée ! En ce moment, rien de plus drôle que de voir tous les adultes porter des Christmas Jumpers dans les pubs ! Au boulot et à l’école il y a un Christmas Jumper Day et c’est l’occasion de donner un peu d’argent à des œuvres de charité : par exemple, pour avoir le droit de venir en Christmas Jumper à l’école plutôt qu’en uniforme, les enfants vont donner 1£ à une association caritative qui apportent des cadeaux de Noël à des enfants défavorisés. Au boulot, nous avons fait des dons pour une œuvre de charité qui assure une place au chaud pour les SDF à Noël. Tout au long de l’année, les Anglais donnent globalement souvent de l’argent au quotidien pour soutenir des associations. Comme vous voyez, Ticoeur et Titpuce ont leur Christmas Jumper et c’est mignon sur eux mais moi je me suis contentée de porter un pull rouge. Je ne suis pas fan de ces pulls à lumières électriques que mes collègues adorent ! Un collègue m’a dit avoir 10 Christmas Jumpers dans sa garde-robe car il ne porte quasi que ça en décembre pour aller au pub !

Des cartes de Noël par milliers !

Qu’est-ce qu’ils aiment écrire et recevoir des cartes de Noël les Anglais ! Toute la classe écrit à toute la classe. Il y a une boîte aux lettres à l’entrée de l’école : je croyais naïvement que c’était pour écrire au Père Noël mais non ! C’est pour écrire à ses camarades de classe ! Titpuce et Ticoeur ne sont pas encore au niveau des Anglais : Titpuce a décidé de n’écrire qu’à ses amis et Ticoeur ne veut pas en écrire du tout. Mon avis est que l’intention est bonne mais écrire des dizaines de cartes pour juste dire Joyeux Noël à des personnes qu’on voit tous les jours, cela ne me semble pas très utile et c’est beaucoup de papier ;-). Dans leur maison, les Anglais décorent la cheminée ou les murs avec toutes les cartes reçues !
 

Les décorations : Too much is not enough! (trop n’est pas assez !)

Il n’y a pas qu’en Angleterre qu’on peut voir  plein de décorations de Noël mais le niveau est tout de même élevé ici ! Les Anglais aiment faire dans la quantité et parfois dans le bien kitsch ! Dans mon village, il y a des maisons hallucinantes avec des néons de toutes les couleurs, ça clignote, ça fait du bruit et c’est flashy ! Souvent, ils en font trop ! Mais parfois c’est conçu avec beaucoup de goût, comme à Londres par exemple (relire mon article de l’an dernier sur Noël à Londres).

Londres

Près de mon village, il y a un village plus pittoresque, plus traditionnel où les habitants ont tous choisi d’accrocher un sapin au-dessus de leur porte… c’est très beau et moins bling-bling-casino-bingo que dans mon village !

Secret Santa :

L’origine de cette tradition n’est pas claire mais bon vous connaissez le concept : une personne doit faire un cadeau à une autre personne qui ne sait pas qui lui fait son cadeau… Cela s’organise souvent au bureau. Cette année, j’ai reçu une belle écharpe rose bonbon toute douce de la part d’une collègue (je pense que mon Secret Santa était une fille !). Souvent, il est donné un budget maximum mais le concept que je préfère c’est lorsqu’il est imposé que le cadeau soit fait maison ;-). Globalement, je ne suis pas fan de cette tradition du Secret Santa car 80% des cadeaux sont souvent des choses inutiles made in China !

Christmas Fayres

Le mot « fayre » est un mot ancien que les Anglais utilisent à Noël pour parler des petites foires de Noël organisées un peu partout pour vendre des produits locaux, des produits artisanaux, souvent au profit d’associations caritatives. Tout au long du mois de décembre, il y a des Christmas Fayre dans quasi toutes les salles des fêtes et aussi dans les écoles. Les produits vendus sont donc souvent typiquement anglais. C’est sympa mais le cadre n’est souvent pas très joli (salle quelconque).

Marchés de Noël

Franchement, avec mon mari allemand, j’ai du mal avec les marchés de Noël qui ne font qu’imiter ce qu’est un vrai marché de Noël ! Dans beaucoup de villes ici, on trouve des marchés de Noël qui n’ont aucun charme (le marché de Noël de Southampton est affreux !), ça vend de la saucisse pour faire genre et les stands sont pleins à craquer de produits de basse qualité. C’est juste rigolo de voir qu’on trouve du « mulled Gin » et du « mulled cider » en déclinaison du vin chaud !

Comme je vous l’ai déjà raconté, je n’aime aucun des marchés de Noël à Londres. N’y allez pas pour ça ! Pour l’instant, le seul marché de Noël que j’ai vu en Angleterre et que j’ai trouvé authentique c’est celui de Winchester, une ville située à 30 minutes de chez nous. On y trouve le même style de produits que sur les Christmas Fayre (produits artisanaux assez chers d’ailleurs) dans un cadre plein de charme, au pied de la Cathédrale. J’aime surtout ces jolis stands, de style anglais, où l’on peut acheter marrons chauds ou autres friandises :

The elf on the shelf : l’elfe sur l’étagère restera au placard !

Cette tradition est très récente et elle est née aux Etats-Unis suite à la publication d’un livre pour enfants qui raconte l’histoire d’un elfe qui surveille les enfants juste avant Noël pour voir s’ils sont sages. Depuis, les familles américaines (et donc anglaises) achètent un elfe qu’il doivent déplacer chaque nuit pour que les enfants croient qu’il est « vivant ». L’histoire veut que l’elfe fasse plein de bêtises ! C’est donc l’horreur pour les parents qui doivent mettre en scène l’elfe du 1er au 24 décembre : une nuit il a renversé le lait, une autre nuit il a pris un bain, une autre nuit il a laissé des miettes sur la table du salon, etc ! Toutes les mamans de l’école en parlent car c’est une vraie contrainte ! Heureusement, chez nous, pas d’elfe !

Le 25 décembre : le déroulé

Évidemment, il y a des variantes selon les familles mais le plus souvent : rien de spécial le 24 au soir. Le 25 au matin, les enfants ouvrent les petits cadeaux qui sont dans leurs stockings (les grosses chaussettes) puis les gros cadeaux sous le sapin dans un deuxième temps, après le petit déj’ par exemple ou après le déjeuner (pauvres enfants ! ;-)). Le repas traditionnel, c’est la dinde farcie, comme chez nous mais beaucoup préfèrent cuisiner une autre viande, à la manière d’un Sunday Roast (rôti du dimanche avec gravy et légumes). Pendant que la dinde cuit, les Anglais vont à l’église (une minorité) ou au pub (la plupart !) ou aux deux ! Le repas de Noël dure quasi toute la journée. Le lendemain, ils mangent les restes, regardent des matchs à la télé, jouent à des jeux de société ou fêtent une deuxième fois Noël.

Le discours de la Reine

Le 25 décembre après-midi, la Reine fait son discours et apparemment les Anglais l’écoutent !

A Christmas carol de Charles Dickens : à lire et à relire à chaque Noël !

A Christmas carol de Charles Dickens est un grand classique de la littérature anglaise, un conte pour les enfants et les adultes. Un incontournable ! Pas d’excuse, vous pouvez le trouver en français (Un chant de Noël) :

La veille de Noël, Scrooge, vieil homme aigri et solitaire préfère passer la soirée tout seul, sans sa famille et sans aucune festivité. Mais les esprits de Noël viennent lui rendre visite et l’entraînent dans son passé, son présent, puis lui montrent ce que sera son futur s’il persiste à ignorer le bonheur des choses simples et le bonheur des siens…

Boxing day : un jour férié de plus !

Voilà un aspect du Noël anglais que j’adore ! Le 26 décembre est férié ! Pas de boulot ! Un top cadeau de Noël ! D’ailleurs, nombreux sont les pays où le 26 est férié ! Il faudrait vraiment harmoniser cette tradition dans toute l’Europe !

***

J’espère que ce petit aperçu des traditions anglaises vous aura plongé dans l’ambiance de Noël ! De notre côté, nous vivons toute la magie de décembre ici dans notre village du sud de l’Angleterre. J’ai encore deux concerts de Christmas Carols prévus cette semaine ! Par contre, le jour J nous serons en Allemagne dans ma belle-famille puis à Paris pour la galette des Rois ! Bref, notre Noël à nous sera très europééen ! Et pour vous ? Quoi de prévu ?

Notre vie en Angleterre #53 : ma première Christmas Party !

L’an dernier, nous étions déjà en Angleterre pendant la période des fêtes de fin d’année mais comme je ne travaillais pas encore, je n’avais pas expérimenté la Christmas party à l’anglaise ! D’habitude, je commence avec les news des enfants et de l’école mais pour une fois je vais d’abord vous parler de ma vie de working mom et donc de cette fameuse Christmas Party qui a eu lieu vendredi.

Déco de Noël à l’école des enfants

Ma première Christmas Party en Angleterre :

J’avais souvent entendu dire que les Anglais ne rigolaient pas avec leur Christmas Party. C’est vrai ! J’avais récemment lu un livre que d’ailleurs je vous recommande (Eleonor Oliphant is completely fine ou en français : Eleonor Oliphant va très bien de Gail Honeyman) dans lequel l’héroïne décrit le focus de ses collègues sur cette grande soirée annuelle. En France, j’ai toujours travaillé dans de grandes entreprises et il y avait de grosses soirées organisées à l’occasion de séminaires des ventes mais à Noël, c’était tout simplement chaque équipe qui se prévoyait son dîner au restaurant en petit comité. Ici, dans mon entreprise (également une multinationale), comme dans de nombreuses boîtes en Angleterre (il paraît), la soirée de Noël c’est la grosse fête annuelle pour tous les salariés. Cela fait deux mois que mes collègues m’en parlent en me faisant bien comprendre que c’est l’événement à ne pas rater ! Cela fait aussi deux mois qu’ils préparent les réservations de leurs taxis ou hôtels car clairement le ton est donné : la soirée de Noël c’est pour boire et pas qu’un peu ! Novice, j’avais demandé quel était le code vestimentaire et tout le monde m’avait dit : oh rien de trop classe, tu peux venir comme pour une journée de boulot mais avec une petite touche Noël. Alors vendredi, j’ai pris ma petite voiture (car j’avais décidé d’être raisonnable…) et j’avais juste mis des vêtements que j’aurais pu porter au bureau. Je suis arrivée avec une demi-heure de retard (à la française !?) et les 399 autres personnes de ma boîte étaient déjà là ! Et vous savez quoi ? Je ne me suis jamais sentie aussi underdressed !!! Tous les hommes avaient un costume trois pièces et un nœud papillon et toutes les filles avaient des robes à paillettes, ultra courtes avec des talons de 10 cm dans des nus-pieds prometteurs d’une longue torture ! Je vous passe la tonne de maquillage (ici c’est la mode des faux-cils, c’est horrible !). Bref, je n’étais vraiment pas dans le style et j’en ai voulu à mes collègues de ne pas m’avoir annoncé la couleur ! Mais j’aurais dû m’en douter car les Anglaises sont connues pour leurs tenues de soirée et je les ai souvent vues à Londres, dans le froid avec leurs jambes nues et leurs hauts talons en train d’attendre à l’entrée d’un pub ou d’un club.

La soirée a commencé au Prosecco (ça aussi, ça me déprime, les Anglais n’apprécient absolument pas le Champagne !) puis à 20h nous sommes passés à table (une cinquantaine de tables de 10 personnes). Nous avons commencé par faire craquer les Christmas crackers. Je connaissais cette tradition mais je ne savais pas qu’il fallait absolument croiser ses bras pour tenir les crackers avec ses voisins de table avant de tirer dessus. Je me suis donc fait rappeler à l’ordre !

Puis, il a été annoncé que le buffet était ouvert. Je me suis dit qu’avec 400 personnes ça allait être l’horreur côté logistique mais pas du tout ! Les Anglais sont plus civilisés que nous pour ce genre de choses ! Les tables y sont allées une à une, se sont servies rapidement en faisant tranquillement la queue et les hommes faisaient signe aux femmes de passer devant eux ;-). Au menu : un Sunday Roast (c’est le rôti de viande avec légumes, sauce gravy et Yorkshire pudding que les Anglais mangent traditionnellement le dimanche). J’ai fait remarquer à ma voisine que c’était un peu étrange que le plat du dimanche soit aussi le plat traditionnel pour Noël et elle m’a répondu : oui, chez nous c’est tous les dimanches Noël !

A présent le plus étonnant : en 30 minutes tout le monde avait englouti son repas ! C’est qu’ils avaient super faim car ils ne mangent jamais si tard les Anglais ! Et globalement, ils mangent très vite je trouve. Clairement, le repas n’avait aucune importance pour eux : à peine avais-je avalé ma dernière bouchée de cheesecake que mes voisins de table, soulagés de voir que j’avais enfin fini (la Française, ce boulet !), ont annoncé que nous allions passer aux choses sérieuses et lancer les « jeux à boire » car le but était évidemment de finir toutes les bouteilles qui étaient sur la table : il y avait une corbeille avec une quinzaine de bouteilles de bière et là mes collègues m’ont expliqué qu’on n’était pas anglais si on ne savait pas ouvrir une bouteille de bière sans décapsuleur ! Je ne suis pas anglaise, aucun doute ! Et effectivement, eux, ils sont super doués dans ce sport et m’ont clairement fait la démo pour chacune des 15 bouteilles ! Certaines filles ont préféré attaquer la bouteille de vin blanc (un vin classique de Nouvelle-Zélande, comme d’habitude, parce que vous comprenez, la France c’est trop loin !) ; enfin, il y avait enfin une bouteille de vin rouge qui m’a été attribuée en me disant que comme j’étais française je devais bien aimer le vin rouge (le beau cliché ! Et elle était où ma baguette, hein ?!) – en gros, cela les arrangeait bien car eux préfèrent la bière et le blanc. Ils m’ont avoué qu’ils n’aimaient pas le vin rouge. J’ai évité de leur expliquer qu’il y avait vin rouge et vin rouge. J’ai préféré rester discrète… discrète et sans paillettes :-).

Alors aux jeux à boire, j’ai assuré : une première personne donne le nom d’une célébrité anglaise et la personne d’à côté doit enchaîner avec le nom d’une autre célébrité en utilisant comme première lettre du prénom la première lettre du nom de famille de la célébrité précédente (Elton John…Jane Austin)… Mes collègues semblaient si surpris à chaque fois que je réussissais à trouver un nom ! Ils ont fait des « Oh ! » admiratifs quand j’ai sorti « William Shakespeare », étonnés que je connaisse !!! Je vivais en France les amis pas dans une caverne ! Après, je ne suis pas certaine qu’ils connaissent Molière ! (A mon tour d’avoir des préjugés ! C’est pas joli ça !). Bref, en moins d’une heure, tout était bu alors nous sommes passés dans la salle « disco » et finalement ce n’était pas très différent d’une soirée en France : une partie des gens sont allés faire la queue au bar et l’autre partie a investi le dance floor (surtout les filles). Au bout d’une heure, les filles avaient enlevé leurs chaussures et dansaient pieds nus en marchant dans quelques flaques de Gin Tonic ; j’en ai même vu posant malencontreusement leur pied sur un glaçon ;-). Côté musique, c’était parfait pour moi : c’était à fond années 80 ce qui me convient tout à fait mais j’étais surprise car la moyenne d’âge tournait plutôt autour des 30 ans que des 40. La plus grosse différence avec la France c’est que les Anglais maîtrisent mieux les paroles ! Ils connaissent TOUTES les paroles, pas seulement le refrain ;-)… Et ils ne se trompent jamais quand ils doivent faire les lettres de Y-M-C-A !

Je dois l’admettre, il y avait une très bonne ambiance, je suis restée danser jusqu’au bout (2h du mat’) et la dernière chanson était évidemment Last Christmas, une tradition en Angleterre ! Ensuite, ils ont tous pris leur taxi et je suis allée récupérer ma voiture (car la bouteille de mauvais rouge je ne l’ai pas bue, hein !). Heureusement, je n’avais pas besoin de prendre l’autoroute pour rentrer. Je suis passée par des routes tranquilles. Par contre, je n’étais pas seule à me balader la nuit dans ma campagne :  c’était l’heure de pointe des renards ! Je n’en ai jamais vu autant !

Autres news d’Angleterre :

  • Toujours au boulot, nous avons organisé notre Secret Santa (j’ai eu une belle écharpe) et pour l’occasion il fallait porter un Christmas Jumper. J’avais juste mis un pull rouge mais mes collègues avaient d’étranges pulls avec des lumières clignotantes !
  • Enfin, c’est quoi cette tradition du Elf on the shelf ? Est-ce arrivé en France ? Apparemment, cela vient des US. Un elfe se trouve dans la maison pour contrôler que les enfants sont sages avant Noël (par contre, l’elfe, lui, il fait plein de bêtises). Toutes les mamans de l’école ne parlent que de ça en ce moment car apparemment, toutes les nuits de décembre, il faut que les parents déplacent l’elfe dans leur maison afin que les enfants croient à cette légende. Donc certaines mamans règlent leur réveil à 6h du mat pour mettre en scène l’elfe (par exemple, l’elfe dans la baignoire ou l’elfe en train de boire du lait ou l’elfe qui a laissé des miettes sur la table… etc). Cela semble une vraie galère ! Heureusement que Ticoeur et Titpuce ne se sont pas mis à croire à l’elfe !
  • A l’école, Ticoeur et Titpuce ont gagné une nuit en boarding à l’école en échange de leur main d’œuvre pour décorer l’établissement avec les enfants pensionnaires. Ils ont adoré leur soirée ! Comme c’était un lundi et qu’ici tous les restos sont fermés le lundi (ah la province !), avec Papa Voyage, nous sommes tout simplement allés au cinéma et nous avons vu un très bon film : Le Mans 66 de James Mangold (Matt Damon et Christian Bale sont excellents !)…et puis le Mans, les rillettes !… La France quoi !
  • A propos de cinéma, j’ai été choquée de voir que Sorry we missed you, le dernier film de Ken Loach (un ANGLAIS !!!) ne passait quasi nulle part ! Dans tout le Hampshire, il n’y a eu qu’UNE séance un soir très tard ! Alors aujourd’hui je suis allée à Chichester exprès, à 40 km de chez nous, dans le comté voisin, dans un petit ciné indépendant. J’étais sacrément motivée me direz-vous ? Oui, j’adore Ken Loach et ses films qui dépeignent les travers de la société, qui nous montrent cette partie non négligeable de l’Angleterre qui souffre du système, qui n’arrive pas à joindre les deux bouts et qui n’a presque aucune chance de s’en sortir. C’est déprimant, certes, mais c’est réaliste et on ne devrait pas faire l’autruche… Mais vu la faible diffusion du film, je me suis demandée si ce n’était pas un complot du grand blond ! Il ne faut surtout pas montrer cette Angleterre-là au peuple ! Bref, si vous aussi vous aimez Ken Loach, allez voir son dernier film qui me semble mieux distribué en France ! Un grand grand merci au Chichester Cinema at New Park : heureusement qu’il reste des cinémas comme vous ! Oui, oui, ceci est un cinéma :

L’étonnant Chichester Cinema at New Park : petit ciné mais grande programmation !

  • Pendant que j’étais dans mon mini ciné, Papa Voyage et les enfants sont allés voir Frozen 2 dans une grande salle de ciné (plus commerciale ;-))… Apparemment c’était bien. Après nos films, nous nous sommes retrouvés dans le joli centre historique de Chichester pour une agréable balade hivernale :

Vous remarquerez au passage qu’il fait beau ; froid mais beau : c’est l’essentiel !

Belle semaine à tous ! Avec peut-être une Christmas Party au programme ?

Notre vie en Angleterre #52 : Christmas is coming!

En ce premier dimanche de l’Avent, plus de doute, Noël approche ! Et ici en Angleterre encore plus qu’en France je trouve ! Il y a des fêtes tous les jours : des fêtes de rue le jour où on allume les lumières, des processions aux lanternes, des marchés d’artisanat, des chants de Noël, des concours de décoration dans les villages et il y a même un concours à mon boulot : le concours du bureau le plus décoré ! Et ce n’est que le début ! C’est simple, à partir d’aujourd’hui, il y a tous les jours quelque chose de christmassy !

Mais je ne vais pas tourner la page du mois de novembre sans vous donner quelques news de ces deux semaines passées :

L’école en Angleterre :

Rugby : en ce moment, mon Ticoeur est en plein dans la saison du rugby à l’école et contrairement à l’an dernier, il n’est plus question de touch rugby. A présent, les matchs sont avec plaquage : je ne veux pas qu’on abîme mon Ticoeur !!! ;-)… Heureusement, ils y vont plus mollo que le XV de France et la troisième mi-temps est très raisonnable : thé et petits gâteaux au coin du feu.

Mon joueur de rugby préféré

Le hotsitting : qu’est-ce donc ? En cours d’anglais, Ticoeur a fait cette activité à la fois ludique et enrichissante alors comme je sais qu’il y a des professeurs des écoles parmi vous, je vous donne cette idée au cas où vous ne la connaîtriez pas déjà. Un enfant s’assoit sur une chaise devant tous les autres et la maîtresse décide qu’il est tel personnage du livre qu’ils sont en train d’étudier ; puis, les autres élèves l’interrogent comme s’il s’agissait d’une interview du personnage du livre. Par exemple, en ce moment, ils étudient un livre qui se passe pendant la première guerre mondiale ; Ticoeur est allé sur la chaise et devait s’imaginait dans la peau d’un soldat ; ses camarades lui ont donc demandé tout ce qu’ils voulaient savoir : qu’as-tu ressenti pendant les bombardements ? Quel a été le moment le plus difficile ? A quoi pensais-tu dans les tranchées ? … Ensuite, c’est un autre enfant (sur la base du volontariat, personne n’est obligé) qui passe sur la chaise. Ce jeu est très intéressant je trouve car il permet de travailler l’expression orale, d’exprimer des émotions, de vérifier la compréhension de l’histoire, de développer l’imagination aussi bien de l’enfant sur la chaise que de ses camarades qui l’interrogent.

Titpuce étudie Charlie and the chocolate factory en anglais, toujours l’Egypte en histoire et en géographie et enfin la table de six en math.

Math challenge : Ticoeur et une camarade de la classe supérieure ont été sélectionnés pour représenter leur « maison » au concours de math interhouse de l’école. Comme je vous l’ai souvent raconté, les épreuves interhouse sont aussi bien sportives, qu’académiques : il n’y a pas que le Quidditch ! ;-). Cela permet à chaque enfant de mettre en avant ses talents et de rapporter des points à sa « maison » selon ce qu’il sait faire.

Musique : Titpuce est assidue en chant donc nous allons continuer les cours particuliers de chant avec la prof de musique de l’école (elle avait commencé en septembre). Quant à Ticoeur, il est repassé du piano jazz au piano classique car son prof de piano trouve que cela lui correspond mieux.

Sleepover : Titpuce a été invitée à deux pyjamas parties chez ses copines. Elle adore ! La dernière fois, c’était hier soir et c’était chez une copine aventurière qui avait précisé d’emmener bottes en caoutchouc, vêtements pour la boue et sac de couchage pour camper ! Au programme, il y avait : grimper dans les arbres, marcher dans la forêt, construire des cabanes et dormir sous la tente !!! Ah ces Anglais, amoureux de la nature et pas frileux pour un sou ! Il fait 4 degrés et on est en novembre ? Et alors ?… Mais pour la petite histoire, finalement, elles ont fait tout le programme mais n’ont pas dormi dehors ;-). Ce sera pour une autre fois, je n’en doute pas !

Dans l’ambiance de Noël en Angleterre :

  • Nous sommes allés voir Casse-Noisette au théâtre de la petite ville d’à côté… C’était pas la production du siècle mais c’était une bonne introduction à la période de Noël et Titpuce aimant la danse classique…
  • Comme je vais toujours régulièrement à Londres pour mon travail, cela m’a permis de voir les jolies décos de Noël dans la capitale (relire mon article de l’an dernier : Londres à Noël).
Carnaby Street
Chez Liberty
Noël arrive dans notre sud de l'Angleterre !
Regent Street, déco de Noël à Londres
  • Absolument tous mes collègues ont fini leur shopping de Noël alors que je n’ai même pas commencé : ils sont très étonnés ! Dites-moi que je ne suis pas la seule à m’y prendre à la dernière minute ??
  • Enfin, aujourd’hui, la chorale dont je fais partie a donné un concert dans une jolie et vieille petite église du coin. Nous avons chanté 12 chansons ! C’était mon plus grand concert ! Ticoeur, Titpuce et Papa Voyage était dans le public. Un très bon moment pour partager dans une bonne ambiance le répertoire des chants de Noël anglais. Je me faisais la réflexion que je n’étais jamais allée autant à l’église que depuis que nous vivons en Angleterre ! Donc si finalement je gagne une petite place au paradis cela risque d’être dans la zone anglophone ;-).
  • Tout le monde a une couronne de Noël sur sa porte d’entrée. Je ne sais pas si c’est aussi le cas en France car clairement cela ne l’était pas à Paris mais bon, en appartement c’est moins adapté. Bref, l’an dernier, nous n’avions pas succombé à la mode du coin mais cette année Titpuce a voulu s’y coller elle-même et le résultat est plutôt très réussi !
Notre artiste

Je vous laisse avec quelques photos prises aujourd’hui à côté de chez nous… C’était une très belle journée dans notre sud de l’Angleterre…

Belle semaine à tous !