Notre vie en Angleterre #53 : ma première Christmas Party !

L’an dernier, nous étions déjà en Angleterre pendant la période des fêtes de fin d’année mais comme je ne travaillais pas encore, je n’avais pas expérimenté la Christmas party à l’anglaise ! D’habitude, je commence avec les news des enfants et de l’école mais pour une fois je vais d’abord vous parler de ma vie de working mom et donc de cette fameuse Christmas Party qui a eu lieu vendredi.

Déco de Noël à l’école des enfants

Ma première Christmas Party en Angleterre :

J’avais souvent entendu dire que les Anglais ne rigolaient pas avec leur Christmas Party. C’est vrai ! J’avais récemment lu un livre que d’ailleurs je vous recommande (Eleonor Oliphant is completely fine ou en français : Eleonor Oliphant va très bien de Gail Honeyman) dans lequel l’héroïne décrit le focus de ses collègues sur cette grande soirée annuelle. En France, j’ai toujours travaillé dans de grandes entreprises et il y avait de grosses soirées organisées à l’occasion de séminaires des ventes mais à Noël, c’était tout simplement chaque équipe qui se prévoyait son dîner au restaurant en petit comité. Ici, dans mon entreprise (également une multinationale), comme dans de nombreuses boîtes en Angleterre (il paraît), la soirée de Noël c’est la grosse fête annuelle pour tous les salariés. Cela fait deux mois que mes collègues m’en parlent en me faisant bien comprendre que c’est l’événement à ne pas rater ! Cela fait aussi deux mois qu’ils préparent les réservations de leurs taxis ou hôtels car clairement le ton est donné : la soirée de Noël c’est pour boire et pas qu’un peu ! Novice, j’avais demandé quel était le code vestimentaire et tout le monde m’avait dit : oh rien de trop classe, tu peux venir comme pour une journée de boulot mais avec une petite touche Noël. Alors vendredi, j’ai pris ma petite voiture (car j’avais décidé d’être raisonnable…) et j’avais juste mis des vêtements que j’aurais pu porter au bureau. Je suis arrivée avec une demi-heure de retard (à la française !?) et les 399 autres personnes de ma boîte étaient déjà là ! Et vous savez quoi ? Je ne me suis jamais sentie aussi underdressed !!! Tous les hommes avaient un costume trois pièces et un nœud papillon et toutes les filles avaient des robes à paillettes, ultra courtes avec des talons de 10 cm dans des nus-pieds prometteurs d’une longue torture ! Je vous passe la tonne de maquillage (ici c’est la mode des faux-cils, c’est horrible !). Bref, je n’étais vraiment pas dans le style et j’en ai voulu à mes collègues de ne pas m’avoir annoncé la couleur ! Mais j’aurais dû m’en douter car les Anglaises sont connues pour leurs tenues de soirée et je les ai souvent vues à Londres, dans le froid avec leurs jambes nues et leurs hauts talons en train d’attendre à l’entrée d’un pub ou d’un club.

La soirée a commencé au Prosecco (ça aussi, ça me déprime, les Anglais n’apprécient absolument pas le Champagne !) puis à 20h nous sommes passés à table (une cinquantaine de tables de 10 personnes). Nous avons commencé par faire craquer les Christmas crackers. Je connaissais cette tradition mais je ne savais pas qu’il fallait absolument croiser ses bras pour tenir les crackers avec ses voisins de table avant de tirer dessus. Je me suis donc fait rappeler à l’ordre !

Puis, il a été annoncé que le buffet était ouvert. Je me suis dit qu’avec 400 personnes ça allait être l’horreur côté logistique mais pas du tout ! Les Anglais sont plus civilisés que nous pour ce genre de choses ! Les tables y sont allées une à une, se sont servies rapidement en faisant tranquillement la queue et les hommes faisaient signe aux femmes de passer devant eux ;-). Au menu : un Sunday Roast (c’est le rôti de viande avec légumes, sauce gravy et Yorkshire pudding que les Anglais mangent traditionnellement le dimanche). J’ai fait remarquer à ma voisine que c’était un peu étrange que le plat du dimanche soit aussi le plat traditionnel pour Noël et elle m’a répondu : oui, chez nous c’est tous les dimanches Noël !

A présent le plus étonnant : en 30 minutes tout le monde avait englouti son repas ! C’est qu’ils avaient super faim car ils ne mangent jamais si tard les Anglais ! Et globalement, ils mangent très vite je trouve. Clairement, le repas n’avait aucune importance pour eux : à peine avais-je avalé ma dernière bouchée de cheesecake que mes voisins de table, soulagés de voir que j’avais enfin fini (la Française, ce boulet !), ont annoncé que nous allions passer aux choses sérieuses et lancer les « jeux à boire » car le but était évidemment de finir toutes les bouteilles qui étaient sur la table : il y avait une corbeille avec une quinzaine de bouteilles de bière et là mes collègues m’ont expliqué qu’on n’était pas anglais si on ne savait pas ouvrir une bouteille de bière sans décapsuleur ! Je ne suis pas anglaise, aucun doute ! Et effectivement, eux, ils sont super doués dans ce sport et m’ont clairement fait la démo pour chacune des 15 bouteilles ! Certaines filles ont préféré attaquer la bouteille de vin blanc (un vin classique de Nouvelle-Zélande, comme d’habitude, parce que vous comprenez, la France c’est trop loin !) ; enfin, il y avait enfin une bouteille de vin rouge qui m’a été attribuée en me disant que comme j’étais française je devais bien aimer le vin rouge (le beau cliché ! Et elle était où ma baguette, hein ?!) – en gros, cela les arrangeait bien car eux préfèrent la bière et le blanc. Ils m’ont avoué qu’ils n’aimaient pas le vin rouge. J’ai évité de leur expliquer qu’il y avait vin rouge et vin rouge. J’ai préféré rester discrète… discrète et sans paillettes :-).

Alors aux jeux à boire, j’ai assuré : une première personne donne le nom d’une célébrité anglaise et la personne d’à côté doit enchaîner avec le nom d’une autre célébrité en utilisant comme première lettre du prénom la première lettre du nom de famille de la célébrité précédente (Elton John…Jane Austin)… Mes collègues semblaient si surpris à chaque fois que je réussissais à trouver un nom ! Ils ont fait des « Oh ! » admiratifs quand j’ai sorti « William Shakespeare », étonnés que je connaisse !!! Je vivais en France les amis pas dans une caverne ! Après, je ne suis pas certaine qu’ils connaissent Molière ! (A mon tour d’avoir des préjugés ! C’est pas joli ça !). Bref, en moins d’une heure, tout était bu alors nous sommes passés dans la salle « disco » et finalement ce n’était pas très différent d’une soirée en France : une partie des gens sont allés faire la queue au bar et l’autre partie a investi le dance floor (surtout les filles). Au bout d’une heure, les filles avaient enlevé leurs chaussures et dansaient pieds nus en marchant dans quelques flaques de Gin Tonic ; j’en ai même vu posant malencontreusement leur pied sur un glaçon ;-). Côté musique, c’était parfait pour moi : c’était à fond années 80 ce qui me convient tout à fait mais j’étais surprise car la moyenne d’âge tournait plutôt autour des 30 ans que des 40. La plus grosse différence avec la France c’est que les Anglais maîtrisent mieux les paroles ! Ils connaissent TOUTES les paroles, pas seulement le refrain ;-)… Et ils ne se trompent jamais quand ils doivent faire les lettres de Y-M-C-A !

Je dois l’admettre, il y avait une très bonne ambiance, je suis restée danser jusqu’au bout (2h du mat’) et la dernière chanson était évidemment Last Christmas, une tradition en Angleterre ! Ensuite, ils ont tous pris leur taxi et je suis allée récupérer ma voiture (car la bouteille de mauvais rouge je ne l’ai pas bue, hein !). Heureusement, je n’avais pas besoin de prendre l’autoroute pour rentrer. Je suis passée par des routes tranquilles. Par contre, je n’étais pas seule à me balader la nuit dans ma campagne :  c’était l’heure de pointe des renards ! Je n’en ai jamais vu autant !

Autres news d’Angleterre :

  • Toujours au boulot, nous avons organisé notre Secret Santa (j’ai eu une belle écharpe) et pour l’occasion il fallait porter un Christmas Jumper. J’avais juste mis un pull rouge mais mes collègues avaient d’étranges pulls avec des lumières clignotantes !
  • Enfin, c’est quoi cette tradition du Elf on the shelf ? Est-ce arrivé en France ? Apparemment, cela vient des US. Un elfe se trouve dans la maison pour contrôler que les enfants sont sages avant Noël (par contre, l’elfe, lui, il fait plein de bêtises). Toutes les mamans de l’école ne parlent que de ça en ce moment car apparemment, toutes les nuits de décembre, il faut que les parents déplacent l’elfe dans leur maison afin que les enfants croient à cette légende. Donc certaines mamans règlent leur réveil à 6h du mat pour mettre en scène l’elfe (par exemple, l’elfe dans la baignoire ou l’elfe en train de boire du lait ou l’elfe qui a laissé des miettes sur la table… etc). Cela semble une vraie galère ! Heureusement que Ticoeur et Titpuce ne se sont pas mis à croire à l’elfe !
  • A l’école, Ticoeur et Titpuce ont gagné une nuit en boarding à l’école en échange de leur main d’œuvre pour décorer l’établissement avec les enfants pensionnaires. Ils ont adoré leur soirée ! Comme c’était un lundi et qu’ici tous les restos sont fermés le lundi (ah la province !), avec Papa Voyage, nous sommes tout simplement allés au cinéma et nous avons vu un très bon film : Le Mans 66 de James Mangold (Matt Damon et Christian Bale sont excellents !)…et puis le Mans, les rillettes !… La France quoi !
  • A propos de cinéma, j’ai été choquée de voir que Sorry we missed you, le dernier film de Ken Loach (un ANGLAIS !!!) ne passait quasi nulle part ! Dans tout le Hampshire, il n’y a eu qu’UNE séance un soir très tard ! Alors aujourd’hui je suis allée à Chichester exprès, à 40 km de chez nous, dans le comté voisin, dans un petit ciné indépendant. J’étais sacrément motivée me direz-vous ? Oui, j’adore Ken Loach et ses films qui dépeignent les travers de la société, qui nous montrent cette partie non négligeable de l’Angleterre qui souffre du système, qui n’arrive pas à joindre les deux bouts et qui n’a presque aucune chance de s’en sortir. C’est déprimant, certes, mais c’est réaliste et on ne devrait pas faire l’autruche… Mais vu la faible diffusion du film, je me suis demandée si ce n’était pas un complot du grand blond ! Il ne faut surtout pas montrer cette Angleterre-là au peuple ! Bref, si vous aussi vous aimez Ken Loach, allez voir son dernier film qui me semble mieux distribué en France ! Un grand grand merci au Chichester Cinema at New Park : heureusement qu’il reste des cinémas comme vous ! Oui, oui, ceci est un cinéma :

L’étonnant Chichester Cinema at New Park : petit ciné mais grande programmation !

  • Pendant que j’étais dans mon mini ciné, Papa Voyage et les enfants sont allés voir Frozen 2 dans une grande salle de ciné (plus commerciale ;-))… Apparemment c’était bien. Après nos films, nous nous sommes retrouvés dans le joli centre historique de Chichester pour une agréable balade hivernale :

Vous remarquerez au passage qu’il fait beau ; froid mais beau : c’est l’essentiel !

Belle semaine à tous ! Avec peut-être une Christmas Party au programme ?

Notre vie en Angleterre #52 : Christmas is coming!

En ce premier dimanche de l’Avent, plus de doute, Noël approche ! Et ici en Angleterre encore plus qu’en France je trouve ! Il y a des fêtes tous les jours : des fêtes de rue le jour où on allume les lumières, des processions aux lanternes, des marchés d’artisanat, des chants de Noël, des concours de décoration dans les villages et il y a même un concours à mon boulot : le concours du bureau le plus décoré ! Et ce n’est que le début ! C’est simple, à partir d’aujourd’hui, il y a tous les jours quelque chose de christmassy !

Mais je ne vais pas tourner la page du mois de novembre sans vous donner quelques news de ces deux semaines passées :

L’école en Angleterre :

Rugby : en ce moment, mon Ticoeur est en plein dans la saison du rugby à l’école et contrairement à l’an dernier, il n’est plus question de touch rugby. A présent, les matchs sont avec plaquage : je ne veux pas qu’on abîme mon Ticoeur !!! ;-)… Heureusement, ils y vont plus mollo que le XV de France et la troisième mi-temps est très raisonnable : thé et petits gâteaux au coin du feu.

Mon joueur de rugby préféré

Le hotsitting : qu’est-ce donc ? En cours d’anglais, Ticoeur a fait cette activité à la fois ludique et enrichissante alors comme je sais qu’il y a des professeurs des écoles parmi vous, je vous donne cette idée au cas où vous ne la connaîtriez pas déjà. Un enfant s’assoit sur une chaise devant tous les autres et la maîtresse décide qu’il est tel personnage du livre qu’ils sont en train d’étudier ; puis, les autres élèves l’interrogent comme s’il s’agissait d’une interview du personnage du livre. Par exemple, en ce moment, ils étudient un livre qui se passe pendant la première guerre mondiale ; Ticoeur est allé sur la chaise et devait s’imaginait dans la peau d’un soldat ; ses camarades lui ont donc demandé tout ce qu’ils voulaient savoir : qu’as-tu ressenti pendant les bombardements ? Quel a été le moment le plus difficile ? A quoi pensais-tu dans les tranchées ? … Ensuite, c’est un autre enfant (sur la base du volontariat, personne n’est obligé) qui passe sur la chaise. Ce jeu est très intéressant je trouve car il permet de travailler l’expression orale, d’exprimer des émotions, de vérifier la compréhension de l’histoire, de développer l’imagination aussi bien de l’enfant sur la chaise que de ses camarades qui l’interrogent.

Titpuce étudie Charlie and the chocolate factory en anglais, toujours l’Egypte en histoire et en géographie et enfin la table de six en math.

Math challenge : Ticoeur et une camarade de la classe supérieure ont été sélectionnés pour représenter leur « maison » au concours de math interhouse de l’école. Comme je vous l’ai souvent raconté, les épreuves interhouse sont aussi bien sportives, qu’académiques : il n’y a pas que le Quidditch ! ;-). Cela permet à chaque enfant de mettre en avant ses talents et de rapporter des points à sa « maison » selon ce qu’il sait faire.

Musique : Titpuce est assidue en chant donc nous allons continuer les cours particuliers de chant avec la prof de musique de l’école (elle avait commencé en septembre). Quant à Ticoeur, il est repassé du piano jazz au piano classique car son prof de piano trouve que cela lui correspond mieux.

Sleepover : Titpuce a été invitée à deux pyjamas parties chez ses copines. Elle adore ! La dernière fois, c’était hier soir et c’était chez une copine aventurière qui avait précisé d’emmener bottes en caoutchouc, vêtements pour la boue et sac de couchage pour camper ! Au programme, il y avait : grimper dans les arbres, marcher dans la forêt, construire des cabanes et dormir sous la tente !!! Ah ces Anglais, amoureux de la nature et pas frileux pour un sou ! Il fait 4 degrés et on est en novembre ? Et alors ?… Mais pour la petite histoire, finalement, elles ont fait tout le programme mais n’ont pas dormi dehors ;-). Ce sera pour une autre fois, je n’en doute pas !

Dans l’ambiance de Noël en Angleterre :

  • Nous sommes allés voir Casse-Noisette au théâtre de la petite ville d’à côté… C’était pas la production du siècle mais c’était une bonne introduction à la période de Noël et Titpuce aimant la danse classique…
  • Comme je vais toujours régulièrement à Londres pour mon travail, cela m’a permis de voir les jolies décos de Noël dans la capitale (relire mon article de l’an dernier : Londres à Noël).
Carnaby Street
Chez Liberty
Noël arrive dans notre sud de l'Angleterre !
Regent Street, déco de Noël à Londres
  • Absolument tous mes collègues ont fini leur shopping de Noël alors que je n’ai même pas commencé : ils sont très étonnés ! Dites-moi que je ne suis pas la seule à m’y prendre à la dernière minute ??
  • Enfin, aujourd’hui, la chorale dont je fais partie a donné un concert dans une jolie et vieille petite église du coin. Nous avons chanté 12 chansons ! C’était mon plus grand concert ! Ticoeur, Titpuce et Papa Voyage était dans le public. Un très bon moment pour partager dans une bonne ambiance le répertoire des chants de Noël anglais. Je me faisais la réflexion que je n’étais jamais allée autant à l’église que depuis que nous vivons en Angleterre ! Donc si finalement je gagne une petite place au paradis cela risque d’être dans la zone anglophone ;-).
  • Tout le monde a une couronne de Noël sur sa porte d’entrée. Je ne sais pas si c’est aussi le cas en France car clairement cela ne l’était pas à Paris mais bon, en appartement c’est moins adapté. Bref, l’an dernier, nous n’avions pas succombé à la mode du coin mais cette année Titpuce a voulu s’y coller elle-même et le résultat est plutôt très réussi !
Notre artiste

Je vous laisse avec quelques photos prises aujourd’hui à côté de chez nous… C’était une très belle journée dans notre sud de l’Angleterre…

Belle semaine à tous !

Un week-end à Stratford-upon-Avon sur les pas de Shakespeare

Nous habitons à deux heures de voiture de Stratford-upon-Avon. C’était donc l’escapade week-end idéale pour découvrir cette ville d’Angleterre célèbre pour le charme de ses vieilles bâtisses de l’époque des Tudors mais surtout connue car c’est la ville de William Shakespeare !

Si vous passez par ce coin d’Angleterre, entre Oxford et Birmingham, ne manquez pas de vous y arrêter. Il y a pas mal de visites possibles, adaptées aux enfants. Ticoeur et Titpuce ne connaissaient pas grand chose de l’œuvre de Shakespeare à part Roméo et Juliette ; et pourtant ils ont beaucoup aimé découvrir tous les lieux historiques de Stratford-upon-Avon. Il faut compter deux journées bien intenses pour tout visiter. Le mieux est d’acheter le billet qui donne accès à 5 lieux dédiés à Shakespeare (voir ici).

Voici les maisons et musées que nous vous conseillons à Stratford-upon-Avon :

  • La maison natale de Shakespeare ❤ : c’était bien de commencer par cette maison puisqu’elle raconte le début de l’histoire et les détails de l’enfance de Shakespeare. Il est donc né ici en 1564, fils de gantier (on peut essayer les gants). On y voit du mobilier d’époque dont le présumé berceau de Shakespeare. Dans certaines pièces, des guides nous racontent des anecdotes et répondent à nos questions. Ils sont particulièrement adorables avec les enfants mais je dois préciser que la plupart ne parlent qu’anglais.

Sans doute le premier lit de William Shakespeare

  • Hall’s Croft ❤ : c‘est la demeure où vécut la fille de Shakespeare avec son mari médecin. Par rapport à la maison natale de Shakespeare, on sent la montée en gamme, la richesse de la seconde génération. La maison est très bien conservée et contient de superbes meubles. On y voit aussi tout le matériel de médecine de l’époque.

  • Le cottage d’Anne Hathaway ❤ : Anne était la femme de Shakespeare. Elle et sa famille possédait ce charmant cottage à quelques kilomètres de Stratford-upon-Avon. La maison n’est pas bien grande mais les lieux sont vraiment jolis. Si je devais choisir une des maisons de la famille de Shakespeare au sens large, je choisirais celle-ci !

Le cottage d’Anne Hathaway

  • Shakespeare New Place : des 5 visites possibles avec le billet groupé, c’est l’endroit que nous avons le moins aimé. Peut-être qu’au soleil le jardin serait sympa… Pas indispensable.
  • Mary Arden’s farm ❤ : c’est là que vivait la mère de Shakespeare. De loin, c’est la maison qu’ont préférée les enfants ! Les lieux sont parfaits pour une visite en famille. On y découvre comment s’organisait la vie dans une grande ferme de l’époque. Des acteurs font vivre les lieux : déguisés en fermiers et fermières on peut les voir préparer un grand feu, cuisiner, faire le ménage, soigner les animaux. Toute la journée il y a des ateliers et activités pour les plus jeunes. Il y aurait de quoi y passer pas mal de temps ! Pour les enfants, c’est clairement la meilleure des cinq visites !

  • L’école de Shakespeare (Shakespeare’s Schoolroom and Guildhall) : le 2iè lieu préféré de Ticoeur et Titpuce. Ils ont adoré écrire avec une plume et apprendre comment se passait une journée de classe à l’époque de Shakespeare. Mon seul bémol c’est que le billet d’entrée est trop cher pour ce que c’est (cela ne fait pas partie du billet combiné). Pas de regret car les enfants ont aimé mais je ne le conseille pas forcément si vous ne parlez pas anglais car les informations les plus intéressantes sont données à l’oral par un comédien anglais qui joue le rôle du maître d’école.

La centre de Stratford-upon-Avon est parfait pour flâner entourés de maisons en colombages… On passe aussi devant le Royal Shakespeare Theatre où nous irons sans doute voir une pièce une autre fois (il est d’ailleurs possible de juste visiter l’intérieur).

Le Royal Shakespear Theatre

Nos bonnes adresses à Stratford-upon-Avon :

  • Hébergement : nous avons dormi à l’auberge de jeunesse YHA Stratford-upon-Avon. Je vous en ai déjà parlé : certaines auberges de jeunesse sont totalement adaptées aux familles, avec des chambres pour 4 ou 5, des salles communes kid friendly. Celle de Stratford-upon-Avon fait justement partie de ces auberges qui accueillent pas mal de familles. En plus, les lieux, certes un peu désuets ont quand même du cachet. Le tout est très économique. C’était vraiment une bonne option pour une nuit. En plus, pour les petits budgets, l’avantage est qu’il est possible de cuisiner. Nous avons testé le bar (excellent gin tonic !) et les enfants ont adoré le billard.

  • Restaurant : nous avons dîné au 33 The Scullery et c’était excellent ! Il faut réserver.
  • Salon de thé : nous vous conseillons de faire une petite pause dans le cadre chaleureux de Hobsons Patisseries pour une grosse part de gâteau anglais et une tasse de thé bien sûr !

***

En résumé, toute la famille a aimé Stratford-upon-Avon et nous avons tous beaucoup appris sur William Shakespeare !

Pour les fans de Shakespeare comme moi, je vous conseille en vrac :

  • Une escapade à Vérone… Très belle petite ville italienne où Shakespeare n’a d’ailleurs jamais mis les pieds !
  • Une week-end en amoureux à Londres pour aller voir Le Songe d’une Nuit d’été en ce moment au Bridge Theatre.
  • Revoir les films suivants : Shakespeare in Love de John Madden (1998) et Roméo + Juliet de Baz Luhrmann (1996). Pour les enfants, vous savez sans doute que Le Roi Lion est inspiré d’Hamlet même si je n’ai pas vu le côté « Hakuna Matata » dans Hamlet ;-).

Je terminerai par une citation de Shakespeare qui ne sera pas sans vous rappeler certains chaos politiques actuels : -).

“Tis the times’ plague, when madmen lead the blind.” King Lear, Shakespeare.
« C’est un malheur du temps que les fous guident les aveugles », le Roi Lear, Shakespeare.

Alors ? Tentés par un week-end en famille à Stratford-upon-Avon sur les pas de Shakespeare ?

Organiser son voyage en Chine

Je vous l’ai déjà raconté : depuis mon enfance, je suis fascinée par la Chine. A la fac, j’ai appris le mandarin et ensuite, dès que j’en ai eu l’occasion, j’ai voyagé dans ce grand pays. Aujourd’hui, je voulais donc vous donner quelques conseils si vous envisagez de visiter la Chine avec ou sans enfants.

Où aller en Chine ?

La première question qui se pose est : où aller en Chine ? J’ai mis un petit cœur devant mes endroits préférés.

Pékin , où nous nous étions posés pendant un mois avec Papa Voyage lors de notre voyage de noces. Il y a énormément de sites à visiter, de monuments, de parcs et de quartiers à découvrir. Nous avons eu la chance d’y aller quand il y avait encore beaucoup de vieux hutongs (ces anciens quartiers constitués de ruelles très étroites et d’habitations traditionnelles). Non loin de Pékin, la Grande Muraille de Chine est vraiment impressionnante ! Pékin est une ville très intéressante pour toute la famille. Ne pas manquer : le Temple du Ciel, la Cité interdite, le Palais d’été, etc. Une ville passionnante à tout âge !

La vie dans un hutong

La Grande muraille de Chine

Shanghai : j’aime bien Shanghai même s’il y a moins de visites historiques et culturelles qu’à Pékin. On y découvre la Chine d’aujourd’hui, la Chine ultra moderne, des quartiers branchés et des gratte-ciels… Pour un peu plus de calme, le quartier français est agréable. Non loin de Shanghai (enfin tout est relatif….), je conseille la ville de Hangshuo pour son immense lac de l’ouest et la possibilité de se balader à vélo à travers les champs de thé vertJe conseille aussi Suzhou pour ses canaux et ses palais. Il faut avoir conscience que Hangshuo et Suzhou sont des villes énormes. Si vous recherchez de jolis villages, je vous conseille Tongli . Enfin, Les Montagnes Jaunes sont très belles même si les chemins sont trop aménagés. L’avantage de choisir Shanghai comme base d’un voyage en Chine c’est la multitude d’escapades possibles dans la région au sens large avec des transports efficaces et des trajets pas trop longs donc c’est une option adaptée pour un voyage en Chine avec enfants.

Entre Pékin et Shanghai, j’ai beaucoup aimé le Mont Tian Shan. La montée est longue mais à l’arrivée c’est magique ! Il y a 6660 marches ! Etant donné l’effort physique, je dirais que vous pouvez y aller en famille uniquement si vos enfants sont assez grands et habitués à la rando.

Beaucoup de circuits proposent le triangle : Pékin – Xi’An et Shanghai. Pour le coup, je n’ai pas aimé Xi’An où j’ai été très déçue par les soldats en terre cuite (le site n’est absolument pas mis en valeur – on se croirait dans un vieux gymnase…). Donc moi je ne ferais pas le crochet par Xi’An et je privilégierais le sud de la Chine afin de poursuivre le voyage…

Dans le sud de la Chine, j’ai adoré les pics karstiques du côté de Yangshuo : il est possible de faire des balades bucoliques à vélo (ou en radeaux comme les Chinois). Dans la même région, il y a les très belles rizières en terrasse de Longsheng mais nous avions été déçus par l’accueil des locaux et par le côté trop touristique des lieux. Le sud reste cependant une région agréable pour un voyage en famille.

Dans le Yunnan, j’ai beaucoup aimé Lijiang pour sa vieille ville : il suffit de s’éloigner des quelques rues remplies de boutiques de souvenirs pour quitter la foule et découvrir d’autres très belles rues. J’ai bien aimé les gorges du Tigre mais je n’ai pas été trop fan de Dali, Kunming et la Forêt de pierres.

Enfin, je finis par une région que j’ai adorée mais que je ne recommande pas en famille (trop de grandes distances et trop d’inconfort) : la région près de Kashgar et notamment les paysages du côté du Lac Karakul

En quittant le fin fond de l’est de la Chine, nous avons suivi la route de la soie où deux sites m’ont marquée : les immenses dunes du désert de Gobi et les impressionnantes grottes bouddhiques de Tianshui.

Enfin, si nous retournons en Chine, nous irons en famille et nous choisirons la région de Chengdu avec notamment les pandas, le bouddha géant de Leshan et surtout le parc national Zhangjiajiè.

Voyager en Chine : les informations pratiques

  • Quand partir ? Je conseillerais le printemps. Pour toutes les destinations dont je vous ai parlé ci-dessus nous avons voyagé en avril-mai. Seule exception : Pékin où nous étions en janvier et où nous avions aimé l’ambiance avec la neige et le Nouvel An chinois (tout plein de feux d’artifice !).
  • Combien de temps ? Vous pouvez n’y rester que deux semaines si vous vous limitez à Shanghai+Pékin ou à une région en particulier mais je conseille d’y passer plus temps pour voir plusieurs facettes de la Chine et aussi parce que le visa n’est pas donné ! (voir ci-dessous).
  • Trajet : en avion comptez 11h30 pour Shanghai. Décalage horaire : + 7h.
  • Guide de voyage : nous avions le Lonely Planet Chine que nous avons trouvé très complet donc parfait pour un long séjour.
  • Visa :  il faut un visa pour aller en Chine et c’est devenu coûteux : 126€ par personne (60 euros par personne + 66 de frais de service – mêmes tarifs pour les enfants et les adultes). Dire que nous n’avions payé que 35 euros il y a 10 ans ! Raison de plus pour séjourner longtemps en Chine. Nous n’avions pas fait de vaccins particuliers mais consultez votre médecin qui saura vous conseiller. Pour se consoler du prix du visa, sachez que le budget sur place est plutôt économique ainsi que les billets d’avion.
  • Assurance : il existe des assurances spécialement conçues pour un voyage en Chine. Pour un long séjour, regardez par exemple l’offre d’ Allianz Travel.
  • Hébergement : en Chine, je conseille vivement le réseau des auberges de jeunesse car ce sont des hébergements de charme et de qualité avec des chambres doubles et des chambres familiales. Dans tous les cas, évitez les gros hôtels au charme communiste. Les guesthouses et les petites structures sont bien plus accueillantes et plus jolies.
  • Le mandarin : clairement, mes bases en mandarin m’ont aidée et m’ont permis de discuter avec les locaux qui sont particulièrement chaleureux et généreux (sauf les chauffeurs de taxi et autres racoleurs :-)…). A Pékin et à Shanghai vous trouverez facilement des gens qui parlent anglais. En dehors, le mieux est de demander toutes les informations à vos hôtes qui eux parleront certainement anglais.
  • La cuisine chinoise : j’adore ! Surtout la cuisine des stands de rue ! Ne pas manquer les soupes de nouilles fraîches et les jiazi maison (petits raviolis fourrés). Ne pas boire l’eau du robinet.
  • Autres tuyaux en vrac : achetez une carte SIM chinoise ainsi qu’un adaptateur pour les prises électriques ; pour la province, je vous conseille d’avoir du papier toilette avec vous car ce n’est pas toujours à la mode chez les Chinois ;  téléchargez une appli qui vous permettra de traduire le mandarin ; enfin, nous avions acheté des baguettes chinoises de voyage et nous avions trouvé très pratique d’avoir les nôtres (au lieu de consommer des baguettes en bambou jetables ou de vieilles baguettes en plastique douteux).

Et vous ? Vous connaissez la Chine ? Quelles sont vos régions préférées ?

*Cet article est proposé dans le cadre d’un partenariat avec Allianz Travel et contient des liens rémunérés.

Où partir pour les fêtes de fin d’année ?

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas ! Vous aurez donc certainement envie d’en profiter pour partir quelques jours en famille. Avez-vous déjà réservé quelque chose ? Ou cherchez-vous encore des idées de séjour pour Noël ou le Jour de l’An ?

Voici 5 idées qui j’espère vous inspireront pour organiser une escapade chaleureuse, festive et kid friendly pour les fêtes de fin d’année !

1 – Louer un ou plusieurs cottages Center Parcs avec des amis :

Nous avions testé cette option il y a quelques années. Nous étions partis en Normandie, aux Bois-Francs et nous avions réservé deux grands cottages pour passer du temps avec mes amis du lycée et leurs enfants. Pour nous, l’avantage de Center Parcs était la proximité à Paris, la possibilité de profiter des espaces aquatiques d’Aqua Mundo (avec ses grands toboggans) tout en étant à l’intérieur, bien au chaud malgré le froid extérieur. Le soir, nous avons cuisiné dans nos cottages et nous avons passé des soirées à refaire le monde ! Un tuyau : nous avions trouvé des offres très économiques en optant pour le week-end juste après le Nouvel An (pour la galette des rois !). Un seul regret : ne pas avoir testé le Spa ! Ce sera pour une prochaine fois ! Center Parcs dispose de six domaines en France mais ma petite sœur qui part chaque année à Center Parcs avec ses enfants aime également le domaine De Vossemeren, situé en Belgique, pour l’aire de jeux intérieure spéciale pirates et pour l’aquarium tropical.

Crédit Photo : Center Parcs
Crédit Photo : Center Parcs

2 – Direction les marchés de Noël !

Un autre classique des fêtes de fin d’année ! Comme nous fêtons toujours le jour de Noël en Allemagne c’est pour nous l’occasion de nous balader quelques jours avant sur le célèbre Marché de Noël à Stuttgart et sur les marchés des villages de la région. Je vous recommande tout particulièrement le Marché de Noël d’Esslingen (à 15km de Stuttgart) pour son caractère médiéval.

Kirchheim dans la région de Stuttgart

En France, nous avions aimé le Marché de Noël à Arras. Sans partir trop loin de Paris, le Marché de Noël de Janvry en Essonne est très typique, dans un décor d’époque : mon préféré en région parisienne (merci à ma lectrice Magalie qui nous l’a fait connaître !).

3 – Partir à la neige

Encore un classique que nous avons testé l’an dernier. Nous avions profité des montagnes enneigées et des cours de ski pour les enfants (très demandeurs de vacances au ski !) le temps d’une semaine à Montgenèvre à la frontière italienne. Cette année, nous optons à nouveau pour une semaine de ski dans les Alpes. Nous passerons le Nouvel An à Chamonix (si cliché ! Je sais !) avec des amis.

A propos de séjour à la neige eu moment des fêtes de fin d’année, nous aimerions bien partir en Laponie ou autre coin bien nordique : l’an prochain peut-être ?

Mes amours sur les pistes !

4 – Passer les fêtes de fin d’année sous le soleil des Tropiques !

Noël sous les Tropiques, c’est plutôt l’inverse de Noël au ski mais chaque option a son charme ! L’avantage de partir vers une lointaine île paradisiaque c’est bien sûr la météo (si comme moi vous adorez l’été et les baignades en mer !). En contre-partie, on n’est moins dans une ambiance Noël et on a du mal à réaliser que l’année se termine ! Parmi les destinations que nous avons déjà testées en famille, voici celles qui seraient parfaites en terme de météo au moment des fêtes de fin d’année : l’Ile Maurice, la Guadeloupe, la plupart des pays d’Asie du sud-est. Avant d’avoir des enfants, nous avions passé Noël au Mexique et c’était également une météo idéale !

Notre séjour à l’Ile Maurice

5 – Organiser un City trip dans une ville d’Europe

C’est toujours intéressant de découvrir comment se déroulent les fêtes de fin d’année dans d’autres grandes villes. Rien qu’en restant en Europe, il est possible d’être témoins de tout plein de coutumes différentes ! L’an dernier, nous avions découvert à quoi ressemblait Londres à Noël : avec toutes ses lumières, ses décorations, ses spectacles dans le West End et ses coutumes anglaises, des mince pies aux chorales dans la rue ! Un City Trip permet d’allier visites culturelles et festivités de fin d’année : un mix parfait !

Londres l’an dernier

Et vous ? Quoi de prévu pour les fêtes de fin d’année ?

* Article proposé dans le cadre d’un partenariat rémunéré avec Center Parcs.