Dans l’ambiance de Noël à Reims

Avec décembre qui vient de commencer, nous avons eu envie d’une escapade week-end sur le thème de Noël. C’est sur Reims que nous avons jeté notre dévolu, avec l’envie de découvrir son marché de Noël au pied de la Cathédrale (un beau programme pour les enfants !) et profiter de la culture locale autour du Champagne (un beau programme pour les parents !). Lors de notre précédente excursion champenoise, nous nous étions baladés du côté d’Epernay. Cette fois-ci c’est à Reims que nous avons posé notre valise (oui, oui, une seule valise pour quatre !). Et côté hébergement, nous avons eu la chance d’être invités par le Novotel Reims Tinqueux situé juste avant l’entrée dans la ville. Samedi matin, nous n’avons surtout pas oublié d’ouvrir les surprises de notre calendrier de l’Avent (il y a des priorités les matins de décembre !) puis nous avons roulé pendant 1h45 (depuis Paris) en écoutant des contes de Noël en français et en allemand (mes petits bilingues assurent tandis que moi je m’endors pendant les histoires en allemand !). 

Arrivés à Reims, quelle joie de constater que malgré des températures bien fraîches (-2°C), nous avions un grand soleil et donc une très belle lumière d’hiver !

Noël à reims

Installation dans notre chambre au Novotel, chambre à la décoration festive pour célébrer les 50 ans de cette chaîne d’hôtel qui pense toujours aux familles… La déco est toute douce et les enfants ont  vite pris possession des lieux et déposé leurs doudoux sur leurs lits. 

L’hôtel aussi s’est mis à l’heure de Noël…

Novotel Reims Tinqueux

Vite, on part profiter des rayons du soleil, pour admirer les vitraux de la Cathédrale. Nous avons beaucoup aimé les différents styles, qu’il s’agisse des belles rosaces ou des vitraux plus modernes comme ceux de Chagall : que de couleurs et de formes !

week-end à Reims

Reims à Noël

Visiter Reims inclut forcément de plonger dans l’histoire du Champagne et de ses grandes maisons. Nous sommes allés au Domaine Pommery où nous avons été impressionnés par les immenses caves dont les volumes offrent un excellent terrain de jeux aux artistes ! Nous avons tous les quatre aimé les oeuvres d’art surdimensionnée…

art cave pommery

Pommery visite

La visite se termine par une dégustation du Brut Royal Pommery pour les grands et… de jus de raisin pour les petits !

visite cave pommery en famille

Sur le marché de Noël, on retrouve de nombreux stands tout autour de la Cathédrale. Nous avons craqué pour une étoile lumineuse que nous allons installer sur notre balcon. Sur le côté droit de la Cathédrale, il y a un espace enfants où se trouve la crèche ainsi qu’une cabane avec des automates qui nous racontent la légende du Père-Noël. Mais clairement le grand « plus » en décembre à Reims c’est l’illumination de la Cathédrale à 18h avec un spectacle sons et lumières.

Reims à Noël

Noël à reims

Le spectacle dure 25 minutes : nous étions bien emmitouflés car il faisait bien froid ! Alors même si nous étions tentés par un vin chaud, nous avons plutôt opté pour la pause Champagne au stand Lanson (on vous conseille le Lanson extra-âge blanc de blanc) car on est à Reims ou on ne l’est pas ! Et pour que Ticoeur et Titpuce se réchauffent aussi, nous avons acheté des rochers coco et chocolat qui sortaient du four sur le stand alsacien juste à côté… Sans doute très bons car ils ne nous ont rien laissé !

Reims à Noël

Pour le dîner, direction un bistrot gastronomique incontournable à Reims : Au Petit Comptoir. C’était parfait ! Le cadre, l’accueil et les spécialités testées ! Avec une cuisine d’influence champenoise mais pas que… puisque j’ai adoré les Saint-Jacques façon asiatique, suivi de mon pressé de veau (je n’ai pas eu de place pour le dessert !). Pour les enfants, le chef prépare en plus petit et plus adapté un plat de la carte de votre choix. Le cadre est très chic mais l’ambiance décontractée. Au Petit Comptoir, 17 rue de Mars, Reims.

La cassolette de Saint-Jacques à l’asiatique

Le plat de Ticoeur avant de verser la délicieuse sauce à la truffe…

Et notre dernière coupe de la journée 😉

***

Alors, le lendemain, au buffet du petit-déjeuner, il y avait un grand choix mais après le délicieux dîner de la veille, personnellement j’ai fait léger… Ticoeur et Titpuce ont surtout mangé salé comme leur papa (ah, les origines allemandes !).

Que vous dire d’autre ? Et bien à Reims, il n’y a pas que la Cathédrale qui est jolie… Tout le vieux centre est très agréable et un peu plus loin, nous avons également beaucoup aimé la Basilique Saint-Rémi que voici :

week-end à Reims

Une dernière chose : si vous envisagez de passer prochainement à Reims et de dormir au Novotel Reims Tinqueux alors précisez-bien que vous venez de la part de Maman Voyage et vous aurez un accueil personnalisé (surprise !). Chambre famille à 115€ petit-déjeuner inclus (et promo à 79€ entre le 22 décembre et le 7 janvier au Novotel Reims Tinqueux ou au Novotel Suites Reims Centre avec le code NOEL).

Alors ? Envie d’une escapade de Noël à Reims ?


Billet classé dans : Citytrip, Voyages avec enfants

Notre étape sur Grande-Terre, Guadeloupe

Après vous avoir présenté l’ensemble de notre itinéraire en Guadeloupe, voici le détail de notre première étape, sur Grande-Terre. Nous avons dormi à Port-Louis dans le nord de l’île et à partir de là nous avons rayonné et réalisé quelques excursions pour explorer une partie de Grande-Terre. Lors de cette étape, nous avions encore le décalage horaire à gérer, ce qui nous a valu des réveils très matinaux et des soirées bien courtes mais finalement ce n’est pas plus mal car le soleil se couche tôt. Il faisait nuit un peu avant 18h… Et le matin, nous étions sur les plages avant tout le monde !

plage de la caravellePlage de La Caravelle, Sainte-Anne

A quelques kilomètres de Port-Louis, nous avons aimé :

  • La plage de la Chapelle où nous avons déjeuné, au restaurant Zion Train : très sympa, avec vue sur la mer et de bonnes langoustes dans l’assiette !

plage d ela chapelle

  • La Grande Vigie : où nous avons fait une mini-rando…

grande terre Guadeloupe

  • La Porte d’enfer : jolie crique où nous avons repéré le restaurant chez Coco pour une prochaine fois.

  • A Port-Louis même il ne faut surtout pas manquer la très belle plage du Souffleur. Attention juste aux yen-yens (petits moucherons bien agaçants mais pas méchants qui peuvent arriver par moment).

grande terre Guadeloupe

  • Le calme de Port-Louis… Parfois trop calme (pas de resto, quasi personne dans les ruelles) mais de superbes couchers de soleil !…

port louis coucher du soleil

  • Les ruines d’une prison d’esclaves à Petit-Canal … un petit air des temples d’Angkor non ?

morne-à-l'eau

  • Le cimetière de Morne-à-l’eau : tout en damier et à étages, avec une animation toute particulière à l’approche de la Toussaint…

Dans le sud de Grande-Terre :

  • La célèbre plage de la Caravelle à Sainte-Anne. Très belle, rien à dire. Il n’y avait même pas trop de monde alors que c’est un coin touristique et que le Club Med est juste devant cette plage. Ticoeur et Titpuce ont été intrigués par ces petits visiteurs curieux qui passaient entre les palmiers :

plage de sainte anne

Grande Terre Guadeloupe

  • Un très bon glacier à Sainte-Anne avec des parfums exotiques mais un savoir-faire italien chez Gelato et Capuccino.
  • Le Memorial ACte, musée sur l’histoire de l’esclavage (Pointe-à-Pitre) : je l’avais déjà visité mais j’avais envie d’y retourner en famille. Certaines lectrices m’ont demandé sur Facebook s’il s’agissait d’un musée adapté aux enfants et bien cela dépend… L’audio-guide n’est pas adapté au jeune public et s’il fallait tout lire dans le musée, les enfants s’y ennuieraient. Le mieux c’est que les adultes orientent les enfants dans le musée en commentant le strict nécessaire pour qu’ils comprennent. Ce qui est exposé est en tout cas adapté aux enfants : il y a de l’art africain, de l’art tout court, des objets, des tableaux, des mini-dessins animés, des masques… Par contre, j’ai décidé de ne pas leur lire les articles du « code noir » car j’ai jugé que c’était trop dur, et je n’ai pas tout expliqué. Néanmoins Ticoeur et Titpuce ont compris ce qu’était l’esclavage ; ils ont posé beaucoup de questions du type « mais pourquoi ? » – bref, ils ont appris, ils ont été touchés mais nous les avons quand même protégés des détails en ne leur résumant pas les très nombreuses informations de l’audio-guide. Au total, avec les enfants nous avons passé 1h dans le musée. Sans enfant j’y avais passé 2h30.

memorial acte en famille

Et encore d’autres endroits et d’autres photos dans un billet que j’avais écrit il y a 3 ans lors de mon précédent séjour sur Grande-Terre.

A Pointe-à-Pitre, nous avons laissé la voiture de location au port et nous avons pris un bateau en direction de Marie-Galante, 2iè étape de nos vacances en Guadeloupe : une île hors du temps à découvrir dans mon prochain article !

Et vous ? Des coins préférés sur Grande-Terre ?

 


Billet classé dans : Roadtrip, Voyages avec enfants

Nos vacances en Guadeloupe

Pendant les vacances de la Toussaint nous sommes partis en Guadeloupe où nous avons vécu une merveilleuse parenthèse estivale : 28 degrés dans l’eau et dans l’air ! Cela faisait un bien fou de revoir le soleil, la mer et de ressortir les shorts et maillots de bain ! Nous en avions grand besoin après une rentrée bien chargée côté boulot. La Guadeloupe, je l’avais découverte pour la première fois il y a quasi deux ans et j’avais eu un gros coup de cœur qui m’avait donné envie d’y retourner en famille.

vacances en Guadeloupe

J’avais aimé les paysages bien verts, les belles plages de Guadeloupe, l’ambiance, le dépaysement tout en ayant le confort d’être en France… J’avais également particulièrement apprécié mon premier séjour grâce à Rachel, une super guide qui sait transmettre sa passion pour les îles de Guadeloupe. Je lui avais promis de revenir lui faire un petit coucou et promesse tenue avec des retrouvailles émouvantes !

Alors, il y avait des endroits que je voulais revoir : Port-Louis sur Grande-Terre et Deshaies sur Basse-Terre donc j’ai mis ces deux points de chute sur notre itinéraire et puis j’ai rajouté Marie-Galante en troisième point de chute car je ne connaissais pas du tout et que j’avais entendu le plus grand bien de cette île réputée pour son authenticité et la gentillesse de ses habitants.

Donc 3 étapes pour nos vacances en Guadeloupe :

Plan Guadeloupe

  • 2 nuits à Port-Louis sur Grande-Terre : pour revoir la plage du Souffleur mais pas que..

  • 3 nuits à Marie-Galante à Grand-Bourg : pour vivre au ralenti…

  • 5 nuits à Bouillante sur Basse-Terre : pour revoir la plage de Deshaies juste au nord et pour nager avec les tortues à Malendure,…

Deshaies Guadeloupe

Pour le programme précis sur chaque île (Grande-terre, Basse-Terre, Marie-Galante), je vais tout simplement écrire un billet pour chacune de nos étapes. A suivre donc !

Nos hébergements en Guadeloupe :

J’avais des critères bien précis en tête : je voulais dormir en gîte afin d’avoir la possibilité de cuisiner et j’ai surtout cherché des gîtes tenus par des familles afin que Ticoeur et Titpuce aient des compagnons de jeux. Voici donc ce que j’ai trouvé :

  • A Marie-Galante (Grand-Bourg): gros coup de cœur pour Le gîte jaune (et oui, il est tout jaune !) tenu par une famille nombreuses (4 enfants et un 5iè en route !). La famille vit sur le même terrain et leur maison c’est la maison du bonheur ! Des personnes très accueillantes et très inspirantes ! Ticoeur et Titpuce ont aimé profité de la piscine et jouer avec les deux plus jeunes. Je conseille donc ce gîte trouvé sur Airbnb (voir ici). Et j’en profite pour vous redire que je peux vous parrainer si vous n’êtes pas encore client Airbnb (en cliquant sur mon lien de parrainage … ainsi nous gagnons vous et moi une réduction !).

vacances en Guadeloupe

  • A Bouillante (Malendure) : magnifique endroit que nous conseillons à 100% ! Il s’agit des Jardins de l’Espérance (ici sur Airbnb). Le gîte est très mignon, le jardin tropical très dense avec une chouette piscine à disposition. Le rapport qualité-prix est excellent.

  • A Port-Louis : un petit studio que… nous ne recommandons pas… celui que je voulais vraiment était déjà pris… Le soucis à Port-Louis c’est que l’offre d’hébergements est très restreinte car ce n’est pas un coin touristique. Si vous voulez y séjourner je vous conseille donc de vous y prendre bien en avance. Sinon, pour un premier séjour en Guadeloupe, prévoyez de vous poser à Sainte-Anne ou Saint-François, certes dans la partie la plus touristique de l’île mais vous y trouverez un grand choix d’hébergements (et de très belles plages aussi !).

Autres informations pratiques pour des vacances en Guadeloupe :

  • Décalage horaire : il était de 6h quand nous sommes arrivés et au moment du passage à l’heure d’hiver en métropole, il n’y avait plus que 5h.
  • Trajet en avion : depuis Paris le trajet a duré 9h à l’aller et 8h au retour. Nous avons réservé nos billets avec XL Airways car c’était tout simplement les moins chers et sur un long trajet, à quatre, le prix est essentiel ! J’avais déjà voyagé avec eux la dernière fois donc j’avais confiance dans la qualité de cette compagnie aérienne française. Le personnel de bord est sympa. Au moins cher pour les vacances de la Toussaint les billets étaient de 450 euros l’aller-retour par personne environ (et un peu moins pour les enfants) – repas et bagage en soute inclus. En ce moment, il y a des billets à 399€ l’A/R ! Il faut juste prévoir votre propre tablette sur laquelle vous pourrez visualiser le programme de bord (ou vos films !). Il y a aussi quelques écrans dans l’avion mais les films sont moins bien et moins nombreux que ceux proposés sur tablette. Enfin, j’ai préféré le vol retour car nous avions pris un vol de nuit ce qui est bien plus pratique pour tenir 8h et pour commencer à absorber le décalage horaire.
  • Location de voiture : c’est moins cher qu’en Métropole car la concurrence est rude ! Vous trouverez donc de très nombreux loueurs avec des tarifs autour de 20-25 euros par jour. Nous avons choisi CARribean location sur les conseils d’une amie et c’était très sérieux – en plus il s’agit d’une petite entreprise locale tenue par un couple adorable qui viendra vous chercher à l’aéroport (les sièges-auto étaient inclus).
  • Formalité/Santé : pour les Français, la carte d’identité suffit. Côté santé, rien de spécial mais il faut prévoir des anti-moustiques spécial tropiques.
  • Que ramener de Guadeloupe ? Nous avons ramené de la confiture de goyave, du « sucrococo » (sorte de caramel à la noix de coco) et puis bien sûr beaucoup de rhum (pas original !) que nous avons acheté en Bib pour un transport plus sûr en soute (les bouteilles ça peut casser !).

Un petit mot concernant les conséquences du cyclones Maria. Pour nous touristes il y avaient peu d’indices du passage du cyclone mais les locaux nous ont souvent dit « là il y avait plus d’arbres avant… » et puis nous avons vu quelques câbles électriques mal en point et nous avons entendu parler de villages qui n’avaient pas encore récupéré le téléphone. Les Saintes (autres îles de Guadeloupe) ont été très touchées si j’ai bien compris. Nous avons aussi remarqué l’éloignement des tortues à Malendure : elles sont plutôt à 200 mètres de la plage que juste au bord, ce qui nécessite de bien nager ! Enfin, ce qui m’a le plus frappée concernant le passage du cyclone c’est la première remarque des Guadeloupéens quand on leur demande d’en parler : ils évoquent immédiatement leur grande tristesse pour leurs voisins en Dominique qui eux ont vraiment beaucoup souffert…

Alors ? Qui a prévu de partir en Guadeloupe en famille ?

 


Billet classé dans : Plages, Voyages avec enfants

Sorties parisiennes #28 : Emilie Jolie, West Side Story…

De beaux spectacles découverts dernièrement avec et sans enfants dans notre chère Capitale.

Emilie Jolie à La Comedia

Tout d’abord, la toute nouvelle mise en scène de la célèbre comédie musicale Emilie Jolie a eu un énorme succès auprès de toute la famille et cela fait deux semaines que Ticoeur et Titpuce chantent tous les airs en duo à tue-tête ! Ils sont prêts pour les planches ! Cette comédie musicale que les parents connaissent forcément bien car elle date des années 80 montre qu’elle sait conquérir les nouvelles générations. Le spectacle avait été un gros triomphe en 1984 au Cirque d’Hiver et en 2002 à Mogador – vous connaissez sans doute les versions chantées par Johnny Hallyday, Julien Clerc, Françoise Hardy, Zazie… La version 2017 proposée à La Comedia depuis le 21 octobre offre une mise en scène très réussie (de Philippe Chatel et Laurent Serrano), des chanteurs talentueux et de beaux costumes bien fantaisistes (surtout celui de la sorcière !), des effets de lumières et de vidéo pour nous offrir encore plus d’évasion. Dans le rôle de la petite Emilie, plusieurs adorables petites chanteuses montent sur scène en alternance. Ainsi selon les jours, vous pourrez applaudir Zoé, Johanna ou encore la célèbre Gloria des Kids United. Nous avons vu Zoé et elle était parfaite ! Les artistes savent mettre l’ambiance et forcément tout le monde a envie de chanter et de danser avec eux sur les airs les plus connus comme la Chanson du Hérisson, la Chanson de l’Autruche et bien sûr la fameuse Chanson d’Emilie Jolie et du Grand Oiseau. Ticoeur et Titpuce aiment aussi beaucoup la chanson de l’extraterrestre et celle des Lapins Bleus pour ses paroles qu’ils trouvent très « rigolotes » ! Donc une histoire qui continue de faire rêver petits et grands, un spectacle à voir et à revoir et une immersion dans le tendre monde imaginaire des enfants dans lequel tout le monde a envie d’aider Emilie Jolie à tourner les pages de son livre et à trouver le prince charmant qui aidera la sorcière à redevenir une princesse…

« Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie de dévore pas votre rêve » (citation d’Antoine de Saint-Exupery reprise par Philippe Chatel dans Emilie Jolie).

Lire la suite


Billet classé dans : À Paris

Week-end en amoureux à Veules-Les-Roses

Cet été comme vous le savez, nous avions laissé les enfants aux grands-parents en Allemagne pendant quasi deux semaines. La séparation n’a pas été évidente pour moi mais au moins nous en avons profité pour nous offrir une escapade en amoureux du côté de Veules-les-Roses en Normandie, en Seine-Maritime sur la Côte d’Albâtre. Le village nous a beaucoup plu. Il a beaucoup de charme. Nous avons tranquillement déambulé dans les ruelles pittoresques ; nous avons également fait de longues balades en bord de mer pour admirer les falaises blanches. Evidemment, nous avons mangé des huîtres absolument délicieuses (elles sont très réputées et méritent leur réputation !). Pour l’anecdote, Veules est le plus petit fleuve de France.

Voilà quelques images de Veules-les-Roses et ses alentours. Pour ceux qui se demanderaient : oui, il y a vraiment des roses à Veules-les-Roses !

veules les roses

veules les roses

veules les roses 

veules les roses

veules les roses

Jamais nous n’étions partis aussi loin des enfants (entre la Normandie et Stuttgart, il y a presque 800km !) mais notre escapade a été un grand bol d’air qui nous a fait du bien. C’était un week-end très zen, très calme et très improvisé. D’ailleurs, nous n’avons même pas réussi à trouver une chambre pour la nuit à Veules car nous nous y sommes pris à la dernière minute. Nous sommes donc allés dormir du côté de Dieppe, petite ville fort sympathique située à une demi-heure de Veules-Les-Roses. Là encore, ça a été une belle découverte, dans un autre style, certes mais très sympa avec une bonne ambiance et une chouette vie locale (très beau marché, plein de restaurants de poissons, petit port…).

week-end Dieppe

Et juste à la sortie de la ville, nous logions à Puys où les falaises sont particulièrement belles et d’un blanc brillant. Pas étonnant donc que cette côte se nomme la Côte d’Albâtre !

veules les roses

falaise dieppe

week-end normandie

Carnet d’adresses :

La Belle de Puys : très jolie chambre d’hôte, très romantique donc parfait en amoureux. C’est une expérience sur les traces de George Sand, Alexandre Dumas et Marcel Proust.

belle de puys

L’Auberge du Vieux Puys : magnifique vue depuis la terrasse et bonne cuisine.

puys

Et ne pas rater les huîtres de Monsieur Gallot juste devant la plage Veules-Les-Roses !

huitre veules

Et vous ? Vous connaissez Veules-Les-Roses et la Côte d’Albâtre ?


Billet classé dans : Voyages sans enfant