Notre vie en Angleterre #49 : un automne au vert, Portsmouth, et la vie à l’école…

Des petites news d’Angleterre en vrac…

Les tops moments :

Des amis de Paris sont venus passer un week-end chez nous. Cela nous a fait trop plaisir de les revoir et de leur faire découvrir notre sud de l’Angleterre. Même si un week-end c’est très court, nous avons eu le temps de visiter les bateaux du Historic Dockyard à Portsmouth : le HMS Warrior, navire de la reine Victoria :

Puis, nous sommes rentrés à l’intérieur d’un vieux sous-marin de la Royal Navy :

Et enfin, nous avons visité le HMS Victory (le plus beau !) où périt l’Amiral Nelson lors de la bataille de Trafalgar :

Nous sommes aussi allés dans la New Forest pour voir les poneys et admirer les couleurs d’automne avant de nous réchauffer dans un pub très typique. Finalement, la végétation est encore bien verte et les couleurs d’automne ne sont que de faibles reflets… A suivre dans quelques semaines !

Les poneys de la New Forest
Les vieux arbres de la New Forest

Enfin, nous sommes allés à Winchester, ancienne capitale d’Angleterre où se trouve une célèbre cathédrale…

Cathédrale de Winchester

Et bien chanter maintenant !

Toujours dans les bons moments, il y a eu le concert de musique jazz à l’école, les enfants qui ont chanté dans la chorale enfants et moi dans la chorale adultes… Une bien belle soirée, avec des artistes invités de qualité, une soirée qui nous fait oublier que nous sommes au fin fond de la province 😉

Il y a aussi eu le Harvest Festival avec les enfants qui ont encore une fois chanté dans la chorale pour célébrer les moissons, l’automne…

Il y a eu des interhouses à l’école : épreuves pendant lesquelles les trois « houses »de l’école s’affrontent dans une ambiance amicale. Il y a eu des épreuves de natation, de foot et de hockey sur gazon. Les parents sont supporters et c’est bien sympa !

Concentration de mon joueur préférée 🙂

Les galères du moment :

« Papa Voyage » et les enfants ont été acceptés pour le pre-settle status (pour rappel, à cause du Brexit, les Européens doivent réaliser des démarches pour pouvoir rester au UK). Le problème ? Pour l’instant, me concernant, je n’ai aucune nouvelle alors que j’ai fait la demande en même temps qu’eux ! Et me voilà perdue dans un labyrinthe administratif… La galère ! Il faut dire que je cumule les tares : non seulement je suis française mais je suis aussi italienne ! Le gouvernement UK a peut-être fait une overdose européenne en consultant mon dossier :-). A suivre ! Je dis « galère du moment » en parlant de mon petit cas personnel mais si on pense au Brexit en général, c’est une galère qui dure déjà depuis plus de 3 ans et qui n’est hélas pas finie !

A part ça, j’en ai marre des araignées qui comme l’an dernier nous envahissent ! Je n’arrive toujours pas à m’y faire ! A chaque fois que j’en croise une, je rêve de retourner vivre à Paris :-)… Mais bon, avec Halloween qui approchent disons que ça nous met dans l’ambiance !

Bienvenus dans notre jardin !

Sinon, évidemment les jours raccourcissent et je n’aime pas ça du tout ! Surtout quand je me lève aux aurores pour partir travailler à Londres… Brrrr ! Mais bon, une fois là-bas, je prends un bain de grande ville et ça réveille !

Londres ! Encore et toujours !

Comme je n’aime pas finir sur une touche négative, voici une photo prise aujourd’hui lors de notre petite balade près de la maison… Un bel automne encore bien vert donc !

Allez ! Dernière ligne droite avant les vacances scolaires ! Nous avons hâte car nous partirons quatre jours à la découverte de Bath ! Et pour vous ? Quoi de prévu pour les vacances de la Toussaint ?

Une semaine à Minorque

C’est notre voyage à Majorque l’an dernier qui nous a donné envie de partir à Minorque cette année : nous souhaitions profiter des Baléares mais avec moins de touristes car si Majorque est effectivement une belle destination elle est encore plus surchargée en août que les autres îles de la Méditerranée (selon notre expérience en tout cas mais nous commençons à avoir bien fait le tour de cette zone que j’aime tout particulièrement !).
Bref : objectif atteint ! Il y avait beaucoup moins de monde qu’à Majorque car tout simplement la capacité d’accueil en terme d’hébergements est beaucoup plus limitée  ; cela veut aussi dire que les prix sont un peu plus élevés et qu’il faut s’y prendre bien en avance.

Cala Macarelleta

Notre itinéraire d’une semaine à Minorque :

J1 : arrivée tardive du côté de Ciutadella : première balade du côté de son port pittoresque et de ses ruelles médiévales.


J2 : direction les plages ! Pour cette première journée, nous partons dans le sud-ouest qui est la partie la plus réputée pour ses belles criques. Nous nous posons d’abord à Son Saura , plage de sable blanc avec une eau peu profonde et peu de monde ; c’était parfait pour les enfants.

Son Saura

Puis, nous avons marché sur le Camino de Caballos (le chemin qui permet de faire le tour de l’île en bord de mer et qui autrefois était emprunté par les chevaux) jusqu’à Cala des Talaier (20 minutes de marche) ; et finalement, car nous avions envie de marcher davantage, nous avons poursuivi notre chemin jusqu’à Cala en Turqueta (30 minutes), très belle crique.

Cala en Turqueta

Déjeuner tardif à l’heure espagnole à Cala Blanca chez Blat i Raim où nous avons pris quelques tapas. Pendant l’heure chaude, nous quittons les plages et nous retournons nous balader dans Ciutadella en longeant les murs pour profiter de l’ombre.
En fin d’après midi, nous visitons la carrière de pierres située à la sortie de Ciutadella (Lithica Menorca). Les enfants ont bien aimé, surtout pour le labyrinthe !

Lithica Menorca


Vers 18h, nous ressortons à la mer ; direction Cala en Brut un spot où les gens viennent pour plonger depuis des rochers plus ou moins hauts : Ticoeur s’est laissé tenter par le premier niveau et moi aussi ! Repos à l’appartement (une loc Airbnb pas top donc je ne partage pas l’adresse…).
Puis observation du coucher du soleil à Pont d’en Gil. Nous finissons la journée avec une paella au restaurant Es Garbell : bonne ambiance locale car il y avait de la musique dans le bar d’à côté et c’était pratique pour les familles car il y a une pelouse devant la terrasse pour que les enfants puissent gambader (merci @madamemoustick pour l’adresse !).


J3 : Nous nous rendons à la plage d’Algaiarens que nous ne faisons que traverser pour nous rendre sur la magnifique plage des Bot (il faut escalader quelques pierres pour l’atteindre mais rien de méchant).

Plage des Bot

Pour le déjeuner, nous prenons juste des boissons et des pan con tomate sur la terrasse de la très belle finca Binissues.


Direction le point de vue le plus haut de l’île, Monte Toro accessible en voiture.

Fin d’après-midi sur la plage de la Cavalleria (du sable un peu rouge couleur argile) avant de rejoindre notre deuxième hébergement Airbnb du côté de Fornells dans une très belle résidence, avec une chouette terrasse mais l’hébergement est un peu vieillot.

Coucher du soleil depuis la terrasse du café Isabella Beach Club .

Dîner au restaurant Café del Nord (menu du jour économique).


J4 : Plage de Pregonda ou plus exactement la crique située juste avant cette plage avec de jolis rochers : l’eau est très claire mais il faut pas mal marcher pour y arriver.

Déjeuner à Fornells quelques tapas chez Sa Taula. Pendant l’heure chaude, on se met au frais dans le village de Mercadal où on déniche d’excellentes glaces chez Fary. Puis, direction la Plage de Son Bou : pas notre genre car trop de monde, trop grande plage, trop d’immeubles à l’arrière. Dîner barbecue chez Ca Na Marga (très bonnes grillades – c’est une spécialité de l’île mais choisissez les tables à l’intérieur car il y a plein de moustiques sur leur terrasse !).


J5 : nous partons pour Cala Galdana où nous garons la voiture avant de commencer notre petite rando jusqu’à Cala Mitjana qui s’est avérée notre crique préférée de ces vacances à Minorque ! Donc une petite plage à ne surtout pas manquer ! La marche depuis le parking ne dure que 10 min jusqu’à Mitjaneta où nous avons profité de cette mini plage quasi pour nous tout seuls jusqu’à 11h avant de rejoindre Cala Mitjana sa grande sœur. Entre les deux, il est possible de nager.


Pour le déjeuner, nous achetons quelques empanadas à la boulangerie Los Claveles à Ferreries et nous prenons un verre à l’ombre chez Feymar. Nous retournons ensuite à Fornells et nous faisons quelques devoirs de vacances pendant les heures chaudes. Nous prenons un dernier bain à la plage Tirant, nous dînons tôt chez Okapi puis nous partons observer le coucher du soleil au Cap Cavalleria  ! Et c’est là que l’aventure devient moins drôle : nous crevons un pneu en chemin ! Heureusement, il y avait une roue de secours dans le coffre. Papa Voyage a rapidement changé le pneu et nous sommes arrivés juste à temps pour le coucher du soleil. Pour info, le lendemain, nous avons échangé de voiture chez le loueur et il nous a facturé 70 euros pour le pneu crevé.


J6 : Balade dans le village de Binibequer Vell  : c’était le village le plus mignon de notre séjour mais étrangement il ne s’agit pas d’un vrai village mais d’un village de vacances construit dans les années 60. En même temps, si tous les villages de vacances pouvaient ressembler à celui-ci, ce serait pas mal !

Puis, baignade à Es Calo Blanc. Très bon déjeuner chez Oveja Negra à Punta Prima. Nous parcourons le petit marché situé en face du restaurant puis direction notre dernier hébergement qui s’est avéré notre coup de cœur de cette semaine à Minorque : Agriturismo Binissfullet. Les enfants profitent de la piscine des lieux.

Agriturismo Binissfullet : notre hébergement coup de coeur !

Nous prenons l’apéro au bar de la plage de Binibequer Nou, un joli spot. Puis, nous rentrons dîner dans notre agriturismo car les proprios sont des Italiens qui cuisinent super bien !
J7 : les enfants profitent encore de la piscine puis nous partons en rando vers l’immense grotte « Cova des de Coloms » (1h aller retour – se garer à Es Migjorn Gran).

Déjeuner dans le village d’Alienor au Café des Forns. Il pleut un peu. Balade dans la ville de Mahon. Quelques bâtiments intéressants mais nous avons trouvé que Mahon n’était pas incontournable…


J8 : l’objectif de la journée est de réussir à nous rendre sur la plage la plus réputée de l’île : Cala Macarelleta et Macarella. Car même si Minorque a moins de touristes que Majorque ; quand tout le monde veut se rendre sur la même plage ; ça devient problématique. L’accès à ces criques en voiture était fermé dès 7h 30 du matin car le parking était complet ! Nous avons donc décidé d’atteindre ces plages à pied, en suivant comme toujours le Camino de Caballos en 1h de marche depuis Cala Galdana. Finalement, c’était une meilleure option pour nous que la voiture car nous aimons marcher. Et bien sûr, nous sommes partis assez tôt, vers 9h pour ne pas souffrir de la chaleur. Donc oui cette plage est vraiment très belle :

Et nous conseillons d’y aller à pied pour les différents points de vue qui valent le coup entre Macarelleta et Macarella… mais en terme de plage, en fait nous avons préféré Cala Mitjena où en plus il y avait moins de monde.
J9 : départ tôt le matin.

Si je résume et que j’essaie de comparer un peu à Majorque :

Ce que nous avons aimé à Minorque :

  • Les criques sont magnifiques ! Et nombreuses ! Le décor naturel, la végétation, la couleur et la transparence de l’eau… c’est le top ! Côté baignade, nous avons préféré Minorque à Majorque mais je précise que Majorque est bien plus grande donc nous n’en avions pas fait tout le tour et qu’il nous reste de petits coins de paradis à dénicher sur Majorque.
  • La qualité du service : il y a des parkings gratuits pour toutes les plages. Tout est bien fléché. Il y a également des toilettes sur chaque parking.
  • La propreté des plages. Vraiment très agréable ! Les plages sont très soignées. Seule triste exception, comme partout : certains fumeurs (pas tous heureusement !) qui pensent qu’un mégot de cigarette n’est pas un déchet et qui les enfouissent dans le sable pour que les enfants les dénichent !!! Brrr !!!

Ce que nous avons moins aimé :

  • Peu de vieilles fincas traditionnelles contrairement justement à Majorque où nous avions loué une superbe maison en pierres et où il y avait du choix. A Minorque, il y a plutôt de petites résidences plus récentes, fort agréables mais moins traditionnelles donc.
  • Les villages et villes sont sympas mais nous avons vu de plus jolis villages et villes à Majorque.
  • Plus d’une semaine ce serait long car c’est une destination essentiellement pour la plage et l’île n’est pas grande comme son nom l’indique.

Enfin, je termine par d’autres décors typiques de Minorque : les pierres préhistoriques assez étranges, en forme de « T »…

Des moulins dans la plupart des villages…

Le fameux Camino de Caballos que nous avons tant emprunté pour atteindre les plages :

Quel budget pour des vacances en famille à Minorque ?

A titre indicatif, voici comment se sont réparties nos dépenses pour nous quatre : Location de voiture : 27€ / jour, déjeuners en boulagerie ou café : 20 € /jour, dîners au restaurant : 60 € /jour, hébergements : 190 € /nuit, divers : 3 € / jour soit un total de 2400 € sur place pour nous quatre. A cela, il faut rajouter 400€ d’avion aller/retour soit un total de 2800€ pour 8 jours. Evidemment, il y a moyen de dépenser moins (notamment en cuisinant) ou de dépenser plus ;-).

***

Bref, nous vous conseillons fortement de passer une semaine à Minorque si vous êtes amoureux de jolies criques dans des décors sauvages. Minorque est vraiment une petite perle de la Méditerrannée !

Alors ? Tentés par Minorque ?

Notre vie en Angleterre #48 : les 10 ans de Ticoeur et du blog !

Une semaine très intense entre mes nombreux déplacements à Londres et l’anniversaire de Ticoeur !

Fêter son anniversaire à l’anglaise :

Je ne sais pas si vous vous souvenez mais l’an dernier, comme nous venions d’arriver en Angleterre et que Ticoeur ne connaissait pas encore bien ses camarades de classe, nous n’avions fêté son anniversaire qu’en famille, à la maison.

Cette année, il avait hâte de pouvoir inviter ses amis. Comme je vous l’ai raconté, en Angleterre, il est très fréquent d’inviter toute la classe et de réserver une activité plutôt que d’inviter chez soi. En même temps, les deux sont liés car il ne serait pas simple d’avoir toute une classe à la maison !
Heureusement, nous avons remarqué que pour les plus grandes classes, il arrive souvent que ne soient invités que les camarades de classe préférés. Au final, Ticoeur a souhaité inviter 10 enfants pour une session d’accrobranche dans la forêt du côté de Southampton. Dix enfants c’est quand même les trois quarts de sa classe ! C’est son côté sociable qu’il tient de son papa j’imagine :-)…

Accrobranche


Une autre coutume anglaise que nous n’avons pas suivi pour le coup, c’est que très souvent, pour le goûter, il y a un snack salé du genre saucisses ou pizzas et frites ou jack potato with beans et il est souvent possible de réserver ce goûter salé auprès des organisateurs de l’activité ; le gâteau d’anniversaire est quant à lui distribué en portion à la fin de la fête et chaque enfant l’emporte à la maison. J’ai plutôt géré à la française : j’ai fait des tonnes de crêpes et un gâteau au chocolat pour les bougies : les enfants ont tout mangé et certains m’ont dit que c’était le meilleur repas sucré qu’ils avaient pris de leur vie ! Pour d’autres c’était les meilleures crêpes qu’ils avaient mangé ces 10 dernières années :-)… Bref, vive les recettes françaises !
Une autre coutume anglaise consiste à ne pas ouvrir les cadeaux : nous avons suivi cette règle mais surtout parce que ce n’était pas très pratique dans la forêt et aussi nous n’avons pas trop eu le temps. Pour les cadeaux, nous avions orienté tout le monde vers des livres en anglais car Ticoeur adore lire mais notre bibliothèque est évidemment plutôt française avec quelques livres en allemand également. Bref, les enfants ont été super généreux : chaque enfant lui a offert ses livres préférés, des classiques de la littérature junior. Le top ! Surtout que nous n’aurions pas forcément su quoi choisir… Je vous mets une photo des livres offerts car cela peut vous donner des idées de lectures en anglais pour vos enfants. Ou des idées de lectures tout court car ces livres existent traduits en français.

idées lecture en anglais

A propos d’idée de cadeaux dans le style anglais : nous avons offert à Ticoeur une illustration signée, en édition limitée réalisée par un des illustrateurs de l’univers des films Harry Potter. Un grand choix d’illustrations se trouvent dans la très belle boutique House of MinaLima qu’il ne faut pas manquer lors d’un week-end à Londres si vous êtes grand fan d’Harry Potter ! Même si vous n’y achetait rien, l’endroit vaut la visite !

Titpuce a elle aussi participé à un anniversaire car une petite de sa classe fêtait ses 8 ans. La fête a eu lieu au club équestre. Autant vous dire que Titpuce a adoré cet anniversaire ! Elle réclame toujours pour faire de l’équitation… On verra !

A l’école anglaise :

  • Ticoeur a été sélectionné pour un concours de sciences de la région ; avec trois autres enfants, il a représenté son école. Ils n’ont pas gagné mais ils se sont bien amusés car ce genre de concours est fait dans un esprit ludique avec du travail pratique en équipe ; pas du tout un concours avec des copies, des tables, un silence absolu et une atmosphère de compétition …. Toujours cette approche pédagogique anglaise que je préfère à notre système trop sérieux, trop académique je trouve. Pour vous donner une idée concrète, voici en quoi consistait le concours de sciences : construction d’un haut-parleur par chaque équipe ; expérience chimique pour reconnaître des fluides en les mixant et enfin analyse du comportement des larves de mouches au microscope :-)… Ticoeur nous en a parlé pendant deux jours !
  • Pour les parents, cette semaine, il y a eu une réunion d’information sur les écoles secondaires : j’y suis allée afin de mieux comprendre le système scolaire anglais après l’école primaire : c’était intéressant… je vais essayer de digérer tout ça ; pour l’instant je n’ai pas encore compris pourquoi la plupart des Français expat trouvent que l’école anglaise est bien mieux en primaire mais moins bien au collège : il faut que je creuse mais n’hésitez pas à me laisser un commentaire si vous avez une expérience du secondaire en Angleterre…

Brexit or not Brexit


Nous sommes toujours dans un épais brouillard. En attendant, vous le savez sans doute mais les Européens doivent faire une demande de settlement status afin de pouvoir rester au Royaume-Uni après le Brexit. En théorie, ils nous ont vendu une procédure très simple, un petit formulaire à remplir avec envoi de la copie de notre passeport. Pour commencer nous avons bien galéré car il faut un téléphone androïd pour faire cette démarche alors que nous n’avons que des iPhones :-). Papa Voyage a dû demander à son service IT de nous prêter un Samsung et cela lui a brisé le cœur :-). Pour l’instant nous n’avons reçu l’accord de settlement que pour Papa Voyage : pas de news ni pour moi ni pour les enfants alors que nous avons fait la demande en même temps… pas mal d’Européens galèrent avec ce process et n’ont pas de nouvelles donc non, ce n’est pas si simple et c’est un peu stressant quand même étant donné le personnage qui loge au 10 Downing Street…
A suivre !

Parfois il pleut en Angleterre 😉

Je vous vante toujours la météo dans notre sud de l’Angleterre mais lundi dernier il est tombé toute la pluie que nous n’avons pas eu cette année ! C’était flippant !
Surtout parce lundi je devais prendre la voiture pour me rendre à la gare car je travaillais à Londres. Pour aller à la gare j’avais le choix entre la Nationale et l’autoroute et la conductrice inexpérimentée que je suis a fait le mauvais choix. J’ai choisi la Nationale alors que le revêtement aurait été de meilleure qualité sur l’autoroute. Résultat : je me suis retrouvée à traverser des piscines, avec les pneus à moitié recouverts d’eau. Je ne voyais rien entre la pluie et les éclaboussures torrentielles à chaque fois que je traversais une piscine ! Je n’avais jamais conduit dans de telles conditions et impossible de s’arrêter en bord de route. Le soir, j’ai entendu à la radio qu’une femme avait été secourue par les pompiers car elle avait noyé son moteur en traversant une de ces piscines et ne pouvait plus sortir de sa voiture tant elle était entourée d’eau ! Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour aller travailler !

What else?

Tap dance !
Je crois que je vous avais dit qu’en plus de la danse classique, Titpuce fait à présent des claquettes. En Angleterre, les enfants qui font de la danse se limitent rarement à un seul style. Ils sont inscrits en classique, moderne et claquettes. Les claquettes c’est vraiment plus populaire ici qu’en France et du coup, ça m’a donné envie d’en refaire moi aussi : Il y a 20 ans, pendant mon année à Chicago, j’avais également pris des cours de claquettes pour vivre l’expérience américaine jusqu’au bout. Je suis un peu rouillée depuis le temps mais ça me détend pas mal et puis je pourrais m’entraîner avec ma puce.

J’ai testé le système de santé :
Cette semaine, j’avais une échographie de contrôle à faire à l’hôpital : c’était la première fois que je testais le système médical anglais et tout s’est plutôt bien passé. Il n’y a même pas besoin d’avancer les dépenses.  Les médecins ne m’ont rien trouvé donc ils doivent être super compétents ! La petite anecdote c’est que mon RDV était à 13h et soudain le médecin me demande si ça ne me dérange pas de servir de cobaye pour une étudiante qui apprend à faire des échographies car depuis ce matin 8h, avec des rendez-vous toutes les 20 minutes, elles n’avaient pas encore reçu une personne slim, or c’est l’idéal pour tout bien observer à l’écran ! C’est inquiétant mais hélas pas étonnant : je vois bien qu’il y a beaucoup plus de personnes en surpoids ici qu’en France et les mauvaises habitudes alimentaires en sont sans aucun doute la raison. Je me suis donc sacrifiée pour la science et la formation des jeunes médecins anglais !

La voile : les enfants ont profité du club de voile au village car il ne reste plus qu’un mois avant la fermeture de la saison. Il y avait énormément de vent ! C’était vraiment difficile !

Titpuce emportée par le vent !

Vocabulaire en anglais : je vous le dis souvent mais j’ai vraiment l’impression de stagner en anglais ; alors quand j’apprends quelque chose j’aime bien le partager ici. Au boulot, j’ai entendu une personne utiliser l’expression anglaise suivante : « Make hay while the sun shines » … en gros : « réjouis-toi tant que le soleil brille »… Une expression dans l’esprit carpe diem… une expression qui m’a bien plu !

Cinéma : je suis allée voir Downton Abbey le jour de sa sortie. C’était très sympa, exactement dans l’esprit de la série… Il faut d’ailleurs que je réserve déjà nos billets si je veux réussir à visiter cette demeure cette année ! Les réservations se font des mois à l’avance !

Les 10 ans du blog : cadeau inside !

Et oui, j’ai créé ce blog quelques jours avant la naissance de Ticoeur ! Et donc petit bonus pour ceux qui auront eu le courage de me lire jusqu’ici ! Je vous propose un cadeau pour vous remercier d’être de plus en plus nombreux à lire nos aventures en Angleterre et ailleurs ! J’ai préparé un colis gourmand avec des spécialités anglaises. Pas de partenariat, pas de sponsoring, juste un petit cadeau de ma part pour marquer le coup ! Encore un anniversaire fêté sous le signe de l’Angleterre !
Vous avez envie de goûter quelques produits anglais ?

  • Dites-moi en commentaire votre spécialité anglaise préférée sucrée ou salée
  • Vous avez jusque mercredi 2 octobre à 21h (heure française) pour participer
  • Le ou la gagnante sera annoncée à la fin de cet article

Bonne chance à tous !

PS : ouf ! Je n’irai qu’une journée à Londres la semaine prochaine !

EDIT du jeudi 3 octobre : merci à toutes pour vos participations ! Et surtout merci de nous suivre ici régulièrement ! C’est « Take Time and Travel » qui remporte le colis gourmand anglais qui partira donc en direction de la Lorraine ! Bravo !

Notre vie en Angleterre #47 : l’été indien

Voici les dernières news d’Angleterre ! La semaine dernière, la météo nous a donné l’impression d’être encore en vacances, surtout que nous avons découvert une nouvelle plage dans notre sud :

West Wittering, Angleterre

A l’école anglaise :

  • Titpuce a participé à son premier match de hockey sur gazon contre une autre école de la région et elle s’est sacrément bien débrouillée ! Même sa maîtresse était étonnée car les sports co ce n’est pas son truc. Nous l’avons complimentée et demandé et si elle aimait le hockey ; elle nous a répondu : « oui et j’y arrive bien car j’ai beaucoup joué au mini-golf avec Omi et Opa ! ». Comme quoi ! Merci le mini-golf !
  • Son autre passion du moment : les cours d’Histoire ! Elle étudie la vie de Toutânkhamon et elle adore ! Dire qu’en mai dernier, lors de notre week-end à Paris j’ai failli emmener les enfants à la Villette pour voir la fameuse expo Toutânkhamon mais je ne l’ai pas fait car j’avais peur de la foule. A Paris, vous pouvez encore profiter de cette expo jusqu’au 22 septembre et ensuite, il se trouve que l’expo viendra à Londres ! J’ai beaucoup entendu parler du prix élevé de cette expo et bien sachez qu’à Londres ce sera deux fois plus cher ! Dommage ! Et je ne suis pas certaine que nous puissions éviter la foule… Bref, si vous l’avez vue, je veux bien que vous me donniez votre avis (ça vaut le coup ?)
  • L’étude : maintenant que Titpuce est en Year 3, elle peut rester à l’étude pour faire ses devoirs avec la maîtresse alors que l’an dernier elle faisait ses devoirs avec moi. Donc cela me fait moins de travail et pour elle c’est mieux, surtout pour l’anglais. En plus, cela me permet de la récupérer à 17h15 après le bureau. Nous ne la laissons pas tous les jours non plus car elle a ses activités extra-scolaires le mercredi (danse) et le vendredi (natation). Les cours de natation ont lieu dans la piscine de l’école. Pratique ! Avant l’étude, il y a un petit goûter. Ma puce a découvert le jus de blackcurrant (cassis), très populaire ici et elle est devenue accro !
  • Ticoeur lui a été sélectionné pour un concours de sciences de la région. Il continue aussi les répétitions intensives de théâtre.
  • La chorale de l’école est toujours aussi active que ce soit pour les enfants ou les adultes. Les enfants peuvent y participer s’ils le souhaitent juste après la cantine. Ticoeur et Titpuce y vont et préparent une chanson du film Aladdin pour le premier concert qui aura lieu en octobre à l’école. Les chorales c’est vraiment un aspect très anglais des écoles en Angleterre et on aime !
  • Ticoeur continue les cours particuliers de piano. Cette année, il fait du jazz plutôt que du classique. Titpuce voulait faire du violon, puis de la flûte traversière… finalement, elle a opté pour le chant. Comme pour les instruments, il s’agit du cursus de la Royal Academy of Music. Il y a des examens à chaque niveau. Pour son premier niveau, ma puce prépare une chanson de Mary Poppins (Let’s go fly a kite) ainsi que la chanson principale de The Beauty and the Beast donc so far so good!

Moi qui avais peur d’avoir moins de choses à vous raconter pour cette deuxième année scolaire en Angleterre 🙂

Et à part l’école ? Quoi de neuf pour nous en Angleterre ?

  • Hier, c’était l’anniversaire de Papa Voyage. Nous en avons profité pour tester un pub qui permet de manger dans un bien joli jardin so british!
  • Comme les enfants, je continue de chanter dans la chorale adultes. Nous préparons déjà les chants pour Rembrance Day (11 novembre) donc les chants sont plutôt tristes mais très beaux et encore une fois, cela me permet de découvrir des musiques et chansons que nous ne connaissons pas en France. Ainsi, même si je suis assez frustrée car j’ai l’impression de ne plus faire de progrès en anglais, au moins, j’apprends d’autres aspects de la culture anglaise grâce aux chants et grâce aux cours d’Histoire-Géo des enfants (ce week-end Ticoeur devaient apprendre les fleuves et montagnes du Royaume-Uni).
  • Au boulot, il y avait concours de gâteaux afin de récolter des fonds pour une association qui s’occupe de chiens. C’est typique anglais ! Et les gâteaux l’étaient aussi ! A part ça, on a travaillé :-).

Escapade sur la plage de West Wittering

Comme chez vous, il fait un temps de rêve en ce moment. Nous sommes allées à la plage et cette fois-ci je me suis baignée ! Ticoeur aussi. L’eau était à 18 degrés et il faisait 23 degrés dehors. La mer était très claire et la plage bien grande. Il s’agit de West Wittering près de Chichester, dans le West Sussex.

West Wittering – Chichester

Le Hampshire où nous vivons c’est top pour la voile mais pour les belles plages il nous faut soit rouler une heure vers l’ouest direction le Dorset ; soit une heure vers l’est pour profiter de West Wittering. Une autre option c’est l’île de Wight juste en face de chez nous mais il faut prendre le ferry.

Et vous ? Vous profitez aussi de l’été indien ? Les enfants ont pris le rythme à l’école ?

L’Ecosse en famille : une semaine dans l’Argyll

Fin juillet, nous avons passé une semaine en Ecosse en famille, avec les enfants et les grands-parents. Nous avions déjà testé l’Ecosse avec bébé alors que Ticoeur n’avait que 11 mois. A l’époque, nous avions choisi de visiter les Highlands et de découvrir Edimbourg, la capitale écossaise. Pour ce deuxième voyage en Ecosse, nous avons choisi l’Argyll, la région juste au sud des Highlands. Vous en connaissez sans doute la ville principale : Oban.

L’objectif était pour nous de découvrir un coin différent et aussi d’éviter les zones les plus touristiques de l’Ecosse. En tout cas, nous étions bien tranquilles, souvent seuls ou avec peu de monde. Cela dit, dans les Highlands, et partout en Ecosse, je trouve qu’il n’est vraiment pas difficile de sortir des sentiers battus car cela ne manque pas de coins sauvages et déserts !

Kerrera Island – Argyll – Scotland

Notre programme d’une semaine dans l’Argyll :

  • Visite d’Inveraray et de son château : la petite ville historique d’Inveraray est très agréable avec ses maisons toutes blanches et sa vue sur le Loch Fyne. Nous avons visité le château qui est encore habité. Il appartient au Clan Campbell et nous avons bien aimé les intérieurs pour les meubles et les objets, témoins de l’histoire de la famille du duc d’Argyll. En plus, certaines scènes de l’épisode de Noël de Downton Abbey ont été tournées dans ce château. Petite parenthèse : nous n’habitons pas loin de « Downton Abbey » (Highclere Castle) dans notre sud de l’Angleterre mais nous n’avons pas réussi à visiter cette demeure pour l’instant car il faut réserver des mois en avance ou payer un prix conséquent (nous allons prendre nos tickets pour avril 2020 !) donc la version écossaise de l’épisode de Noël c’était parfait pour se plonger dans l’univers de la série. A Inveraray, il y a d’excellents restaurants (voir nos bonnes adresses ci-dessous).
Inveraray Castle
Inveraray Castle
Inveraray Castle
Sur la rive du Loch à Inveraray
  • Oban et notre superbe rando sur l’ile de Kerrera : la petite ville d’Oban est connue pour son whisky et ses fruits de mer. Pour nous, c’était l’occasion d’une excursion sur la petite île de Kerrera située juste en face à 5 min de ferry (que nous avons pris au sud de Oban et non au port car moins cher et plus tranquille). Nous avons adoré notre longue balade sur Kerrera, île piétonne, sauvage, comme une mini Ecosse. Nous avons opté pour le sentier qui mène aux ruines du Gylen Castle. La-bas, les vues sont à couper le souffle ! En chemin, nous nous sommes arrêtés pour manger au salon de thé que vous ne pourrez pas manquer car il suffit de suivre les théières ! Comptez une grosse demi-journée pour profiter de l’île. De retour a Oban, nous sommes montés vers l’amphithéâtre qui surplombe la ville. L’architecte s’est inspiré du Colisée à Rome… Bon, ce n’est pas encore le Colisée mais la vue vaut le coup !
Oban
Oban
Direction l’île de Kerrera
Suivez les théières pour trouver le super salon de thé sur Kerrera
Kerrera Island
Kerrera Island
Kerrera Island
Kerrera Island
Oban
Vue sur Oban depuis l’amphithéâtre
  • Le canal de Crinan et ses jolies écluses : une autre jolie balade, très facile car sans dénivelé. Nous avons marché le long de la seconde moitié du canal car nous souhaitions voir l’arrivée sur la mer. Les écluses sont très fleuries et à l’embouchure, il y avait encore un sympathique salon de thé pour nous poser.
Crinan Canal
Crinan Canal
  • Les ruines du Kilchurn castle situées en bordure du Loch Awe. J’ai adoré l’esthétique de ces ruines ! Nous étions quasi seuls en fin de journée pour admirer les lieux (accès gratuit). Non loin du château ne manquez pas de visiter l’église St Conan.
Kilchurn castle
St Conan Church
  • A Kilmartin, nous sommes aussi montés vers un petit château en ruines (ben oui c’est l’Ecosse !) et nous nous sommes baladés du côté des menhirs et autres pierres mystérieuses (sympa mais moins impressionnants que ceux que nous avions vus en Bretagne dans le Morbihan).
Kilmartin
  • La péninsule de Kintyre : à partir de cette étape, nous avons quitté notre hébergement ainsi que les grands-parents et nous continuons en campervan. Direction la péninsule de Kintyre. Nous avons commencé par le petit village de Tarbert avant d’atteindre les belles plages de la côte ouest. Je vous parlais de coins déserts en introduction de mon article : en voici un ! Plus nous allions vers le sud, plus nous avions l’impression d’être seuls au monde. Afin de nous dégourdir les jambes, nous sommes montés vers un point de vue choisi au hasard. Je suis ravie que Ticoeur et Titpuce aiment de plus en plus la rando ! Sur le retour, nous sommes passés par la distillerie de Glen Scotia : accueil très sympathique et il fallait bien voir une distillerie mais leur whisky n’est pas mon préféré… Je les préfère plus tourbés (comme le Lagavulin).
Tarbert
La péninsule de Kintyre
La péninsule de Kintyre
La péninsule de Kintyre – pause déjeuner avec notre camper
La péninsule de Kintyre
La péninsule de Kintyre
Distillerie
  • Loch Lomond : toujours en campervan, nous faisons étape au Loch Lomond que nous connaissions déjà de notre précédent voyage en Ecosse. Les bords du lacs offrent de beaux panoramas pour un pique-nique !
au bord du Loch Lomond
au bord du Loch Lomond
  • Enfin, entre Loch Lomond et Glasgow, nous avons atteint le Devil’s Pulpit, un lieu absolument magique mais attention, attention c’est une balade périlleuse ! Les lieux ne sont absolument pas sécurisés ; le chemin est glissant et il ne faudrait surtout pas tomber au fond de cet espèce de ravin ! Papa Voyage est descendu seul en éclaireur (il faut compter 10-15 min de descente) ; puis, je m’y suis aventurée très lentement, avec Ticoeur, pendant que Papa Voyage est resté en haut avec Titpuce car cela nous semblait trop difficile pour elle. Nous étions équipés de bottes de pluie. Bref, ce n’est pas infaisable mais il faut être très prudent pour ne pas tomber dans l’escalier, ni depuis les bords du ravin. Ticoeur est un enfant très attentif et je suis toujours passée devant lui pour sécuriser ses pas. Pour les fans de la série Outlander : je ne le savais pas mais il parait que l’on voit le Devils’ Pulpit dans un épisode de la saison 1.
Devils’ Pulpit
la descente raide, glissante et boueuse : Devils’ Pulpit

Si vous pouvez rester plus d’une semaine en Ecosse c’est mieux :-). A l’origine, nous devions partir deux semaines mais comme je venais de trouver du travail, il n’était pas évident de poser deux semaines. Si vous restez plus de temps dans l’Argyll, le top c’est de découvrir d’autres îles : Arran me tente beaucoup ; ou pourquoi pas Mull (mais celle-ci est plus touristique).

L’Ecosse en famille : informations pratiques

  • Le transport : pour l’Argyll, l’aéroport le plus proche est Glasgow mais c’est également faisable depuis Edimbourg. Nous concernant, nous avons traversé toute l’Angleterre, depuis notre village de la côté sud, en campervan avec une nuit en chemin.
  • Le décalage horaire : 1h de moins qu’en France
  • Quand partir en Ecosse ? De mai à octobre c’est la meilleure saison. Nous étions partis en août la première fois et en juillet cette fois-ci. C’était parfait ! Surtout cette année car l’Europe souffrait de la canicule mais pas nous ! Nous avons eu 26 degrés le jour du pic de chaleur ce qui est très rare en Ecosse ! Sinon, il faisait autour de 18-20.
  • Les repas : j’adore les fruits de mer en Ecosse !
  • Les dépenses sur place : budget similaire à la province en France.
  • Les midges ! La plaie ! Sorte de mini moustiques. Les piqûres démangent beaucoup et sont souvent petites mais nombreuses. Nous y avons échappé pendant tout notre séjour sauf le dernier soir ! Titpuce et moi avons été dévorées ! Heureusement ce n’est pas dangereux et ne transmet pas de maladies. Mettez juste un répulsif par prévention (sur place, en pharmacie, on trouve des produits spécialement conçus contre les midges).
  • En campervan en Ecosse : c’était très sympa même si pas toujours évident de dénicher le bon spot. Il y a néanmoins plus de possibilités gratuites qu’en Angleterre.
  • Visite de distilleries : lors de notre premier séjour en Ecosse, dans les Highlands les enfants n’étaient pas admis dans les distilleries. Dans l’Argyll, les distilleries que nous avons croisées acceptaient les enfants. Dans tous les cas, vérifiez avant d’entreprendre la visite d’une maison de whisky.

Nos bonnes adresses dans l’Argyll :

  • Hébergement : une grande maison trouvée sur Airbnb (9 couchages) en bord de loch – c’était parfait pour un séjour avec ma belle-famille : Tigh na Bruiach lodge. Si vous n’êtes pas encore inscrits sur Airbnb, utilisez mon lien de parrainage et vous aurez une remise de 25 euros sur votre séjour. Les enfants étaient fans du jacuzzi en rentrant le soir :-).
Notre hébergement
  • Restaurant à Inveraray : The George. Un vieux pub, très typique et cuisine excellente !
  • Salon de thé sur Kerrera : Kerrera Tea garden and Bunkhouse, un lieu très mignon. Des plats légers et gourmands pour le déjeuner ou une pause sucrée. Vous pourrez vous poser au soleil ou à l’intérieur avec une déco voyage.
  • Cabane de poissons à Oban : sur le port à Oban, il ne faut pas manquer la cabane de fruits de mer (elle est verte et vous verrait du monde devant). On se pose comme on peut sur le quai pour déguster des barquettes de crevettes et de coquillages.

Alors tentés par l’Ecosse ? Et tout particulièrement par l’Argyll ?