Notre vie en Angleterre (semaine 40) : quand les enfants sont au Summer Camp

Depuis une semaine, les enfants sont en vacances mais… pas nous !!! Ô drame, ô désespoir ! Qu’ils me manquent mes nombreux jours de RTT ! En France, quand les parents travaillent, il y a généralement trois options : le centre de loisirs, la colonie de vacances ou les grands-parents. En Angleterre, le Summer Camp est un peu le mix entre le centre de loisirs et la colonie de vacances. Je dirais que c’est une colonie à la journée. Quand je discute avec des mamans anglaises de « nos jolies colonies de vacances », elles trouvent que les mamans françaises sont drôlement détendues (euh, en fait pas moi !…) pour laisser leurs bambins une à deux semaines loin de la maison (ici, de ce que j’ai vu, le max semble être une ou deux nuits avec les Scouts). En Summer Camp, les enfants ne sont pris en charge qu’à la journée ; les parents les emmènent le matin et les récupèrent le soir. Par contre, c’est mieux qu’un centre de loisirs car c’est au grand air avec des activités variées et un fonctionnement plus proche de la colo, dans un cadre agréable (fermes, manoirs, grands terrains…) …

Je reçois régulièrement des mails de lectrices qui me racontent qu’elles vont venir une ou deux semaines cet été en Angleterre et qui me demandent si j’ai des idées de ce que pourraient faire leurs enfants pour apprendre un peu d’anglais. Alors, je me suis dit que j’allais partager avec vous quelques informations sur les Summer Camps car cela me semble une option à creuser. Évidemment, dans ce cas, vous devez, vous aussi être en vacances. Mais si vous avez cette chance, vous pourriez réserver un hébergement dans un coin que vous aimeriez visiter (pourquoi pas découvrir le Dorset, le Devon, les Cotswolds, les Cornouilles, ou le Hamphire où nous vivons !… Les jolis coins anglais ne manquent pas !) ; puis, vous planifiez des jours pour les visites en famille et d’autres jours où vous inscrivez vos enfants en Summer Camp. Parce qu’en plus, le Summer Camp c’est flexible et ça se réserve à la journée ou même à la demi-journée !

Plus concrètement, pour Ticoeur et Titpuce, j’ai choisi un Summer Camp pas loin de mon travail. C’est un Summer Camp multi-activités sportives et créatives (tir à l’arc, tennis, poterie, sorties à la mer…). Pour choisir votre Summer Camp, vous pouvez voir quelques exemples sur ce site mais fouillez sur internet et vous devriez dénicher votre bonheur. Attention : souvent les repas sont non inclus dans le tarif (les enfants emmènent une lunch box – typique anglais !). Pour vous donner une idée, dans mon coin, les deux ou trois Summer Camps se sont alignés sur un tarif de 200£ la semaine (mais vous trouverez moins cher dans d’autres coins !). Dans tous les cas, c’est plus cher qu’un centre de loisirs mais il faudrait plutôt comparer à la colonie. Les colos en France sont souvent à 600€ la semaine, il me semble (donc disons que 200£ cela semble cohérent si on enlève le coût hébergement et transport). Mais surtout (et c’est pour ça que je vous donne le tuyau du Summer Camp) : c’est beaucoup moins cher que les séjours linguistiques ! C’est un concept différent, il est vrai, mais moi j’aime bien car : 1/ avec de jeunes enfants (école primaire), je n’oserai pas les envoyer en séjour linguistique (plus adapté pour des collégiens ou lycéens) 2/ au Summer Camp, il n’y a que des Anglais donc même s’il n’y a pas de cours, c’est la chance de vivre une immersion totale ! Je précise que cette idée que je vous donne n’est qu’une idée. Il resterait à valider auprès du Summer Camp qu’ils accepteraient bien votre enfant car potentiellement, la barrière de la langue pourrait être un frein. Mais, je suis certaine que dans les milliers de Summer Camps du pays, certains sont ouverts à l’idée d’accueillir des étrangers. D’ailleurs, en août dernier, nous avions hésité à mettre Ticoeur et Titpuce en Summer Camp une semaine pour commencer à les habituer à l’anglais. Nous ne l’avions pas fait car nous avons préféré profiter de la France jusqu’au bout mais sachez qu’ils auraient été acceptés.

Enfin, si vos enfants ne sont pas fans du multi-activités, sachez qu’il y a des Summer Camps mono-thématiques : foot, danse, tennis, équitation, voile… Les tarifs sont d’ailleurs souvent plus bas pour certains sport (foot, danse par exemple). Pour dénicher ces Summer Camps mono-activité, il suffit de chercher sur internet des clubs de sport dans le coin qui vous intéresse et, le cas échéant, ils auront une section « Summer Camp » sur leur site.

Ainsi, Ticoeur et Titpuce sont pour l’instant dans un Summer Camp multi-activités pour deux semaines. Puis, nous partirons enfin en vacances ! (En Ecosse…). A notre retour, ils feront une semaine de Summer Camp voile. Puis, il nous restera encore quelques jours à couvrir : Titpuce fera quelques jours au Poney Club et Ticoeur pense faire du tennis au club du village. Ensuite, direction le Summer Camp de Omi et Opa à Stuttgart ! :-).

Bref, merci de m’avoir lu jusqu’au bout. Je pense que le sujet Summer Camp n’intéresse pas tout le monde mais cette expérience fait partie de notre petite vie ici et potentiellement certains d’entre vous pourrait être tentés d’y inscrire leurs enfants à l’occasion de vacances en Angleterre !

Et chez vous ? Tentés par le Summer Camp à l’anglaise ?

PS : bon 14 juillet à tous ! Ici, y a pas :-)…

Notre vie en Angleterre (semaine 39) : l’école est finie !

Voilà une année scolaire qui se termine, une année bien spéciale pour Ticoeur et Titpuce : leur première année à l’école anglaise et quels progrès incroyables en si peu de temps ! Quelle intégration et que d’amis qu’ils seront ravis de retrouver à la rentrée ! Toutes mes inquiétudes d’avant le départ sont bien loin. Vraiment très loin. Ils sont si épanouis mes loulous dans leur nouvelle vie de l’autre côté de la Manche. Et que nous sommes fiers de tout ce qu’ils ont réussi à accomplir cette année malgré la barrière de la langue qui n’a finalement pas été une barrière bien longtemps. Si certains d’entre vous ont dans la tête de venir vivre au Royaume-Uni mais hésitent à cause des enfants alors n’hésitez pas ! Si vous le pouvez et si vous le voulez, venez tenter cette aventure ! Offrir aux enfants la possibilité d’apprendre l’anglais est un cadeau énorme pour leur futur ! Et au delà de la langue, il y a toute la richesse de la rencontre d’une autre culture, d’un autre pays et d’un système scolaire que je trouve meilleur qu’en France (en tout cas à l’école primaire – je ne sais pas pour la suite…).

Bref, une dernière semaine d’école avec un programme très chargé…

Dernière semaine d’école :

  • L’examen de piano de Ticoeur (son prof de musique sait de source sûre qu’il a réussi mais le jury de la Royal Academy of Music n’a pas encore communiqué les résultats).
  • Sports Day : journée 100% sport à l’école pour fêter la fin d’année. C’était l’occasion d’un pique-nique géant à l’école organisé par les parents supporters. Sports Day est apparemment une tradition dans toutes les écoles primaires du pays. Dans l’école de Ticoeur et Titpuce c’était aussi l’occasion que les trois « houses » s’affrontent une dernière fois.
Suite de l’article

Notre citytrip en famille à Varsovie

Je suis très en retard dans mes billets et donc ce n’est que maintenant que je prends le temps de vous raconter notre séjour à Varsovie fin mai (car, en Angleterre, les enfants sont en vacances la dernière semaine de mai…). Pourquoi Varsovie ? Tout d’abord, parce que nous avions aimé visiter Cracovie en famille quand Ticoeur et Titpuce étaient tout petits. Nous souhaitions donc retourner en Pologne et y découvrir d’autres villes. Secondo, à Paris, nous avons une amie polonaise qui connaît très bien Varsovie et qui nous a proposé de partir avec sa petite famille, tous ensemble le temps d’un grand week-end. C’est la première fois que je ne suis pas en charge de bâtir le programme et je dois dire que c’est drôlement reposant ! Merci à notre amie pour toutes les recherches et réservations ! En plus, c’est toujours un avantage quand on est avec quelqu’un qui connaît la langue et les coutumes locales… On découvre d’autres choses qu’on n’aurait pas trouvés tout seuls !

Alors, je ne sais pas quelles images vous avez en tête quand on vous dit « Varsovie » ? Mais j’imagine que vous pensez à l’architecture communiste, au béton, à la grisaille peut-être… Sachez donc que Varsovie a beaucoup à offrir et que c’est une capitale dynamique, avec une jolie vieille ville préservée, de grands espaces verts, une ambiance sereine, familiale, accueillante. Une ville très très propre. Bref, très agréable pour un séjour en famille ! En plus, côté budget, la Pologne ce n’est pas cher et on y mange de bonnes spécialités !

Varsovie
Vieille ville de Varsovie

Idées de visites à ne pas manquer :

Suite de l’article

Notre vie en Angleterre (semaine 38) : sur les planches !

De Portsmouth à Bournemouth en passant par Southampton, cette nouvelle semaine anglaise a clairement été sous le signe du spectacle ! Alors en voici un petit résumé en images…

Mardi soir, nous sommes allés en famille voir la comédie musicale Matilda au Mayflower à Southampton. Cette salle de spectacle au charme d’antan propose régulièrement de très bonnes productions qui viennent tout droit de Londres, qui plus est à des prix beaucoup plus abordables ! Bref, un très bon plan ! Maltida c’est bien sûr l’histoire inspirée du roman de Roal Dahl, un roman que nos enfants aiment beaucoup (un livre à mettre d’urgence sur la liste des lectures de vos enfants si ce n’est pas déjà fait !). Bref, Matilda The Musical est un très beau spectacle avec des enfants talentueux, de super chansons et de beaux décors. Nous avons passé une excellente soirée ! Certains d’entre vous me demandent des conseils de comédies musicales à découvrir lors d’un séjour en famille à Londres. Clairement, Matilda est une option qui plaira à toute la famille mais je trouve qu’il vaut mieux comprendre l’anglais. En effet, contrairement à d’autres spectacles (comme notamment Lion King que vous pouvez aller voir sans hésitations), il y a vraiment beaucoup de textes dans Matilda. Evidemment, si vous avez lu le livre, vous arriverez à suivre mais bon… je pense que vous passeriez à côté de quelque chose…

Matilda au Mayflower, Southampton
Suite de l’article

Notre vie en Angleterre (semaine 37) : les nuits à l’école !

Il ne reste plus que deux semaines d’école ! Incroyable, non ? Cette semaine de classe était très particulière pour Ticoeur : les enseignants ont tenté l’expérience d’une semaine 100% théâtre pour préparer la pièce de fin d’année. Seuls les cours de sport ont été maintenus dans l’après-midi. Mais sinon, chaque matin, pas d’anglais, pas de math, pas d’histoire… juste du théâtre ! Ticoeur a adoré et j’ai bien hâte de voir le fruit de toutes ces heures de travail et de répétition !

La grande nouveauté de la semaine c’est que mercredi soir les enfants ont pu tester le pensionnat ! Alors, en français, le mot « pensionnat » a quelques connotations négatives je trouve mais ici en Angleterre, les boarding schools c’est vraiment un autre concept ! En tout cas, dans notre école, le pensionnat est très chaleureux avec des petites chambres bien décorées, des surveillants qui maternent les enfants et leur proposent des activités dans une ambiance très bienveillante. En temps normal, sur plus de 200 élèves, il n’y a qu’une trentaine de pensionnaires (dont les parents vivent à Londres ou à l’étranger) mais mercredi, tous les enfants étaient invités à rester s’ils le désiraient. Ticoeur et Titpuce ont eu envie de tenter l’expérience, surtout pour passer une chouette soirée avec leurs copains et copines. Ils ont beaucoup aimé et nous aussi car nous avons enfin pu sortir en amoureux ! C’est si rare ici car pas simple de trouver une babysitter dans notre campagne ! Nous en avons donc profité pour tester un restaurant gastronomique, le Restaurant 27 à Portsmouth. C’était vraiment délicieux avec un menu en 6 temps. Le chef est anglais mais il définit sa cuisine comme étant « global French »… Ceci explique cela :-).

Pour Titpuce, la semaine était plus classique mais s’est terminée sur un événement qu’elle attendait avec impatience : la nuit de camping à l’école !

Suite de l’article