classe de mer

Classe de mer : son premier voyage sans maman !

Depuis lundi, mon Ticoeur est en classe de mer en Bretagne et j’essaie de survivre ;-). C’est la première fois qu’il part en voyage sans moi et en plus c’est pour deux semaines ! Nous avions quand même testé l’expérience de la semaine chez les grands-parents l’an dernier donc c’était déjà une première « longue » séparation et tout s’était très bien passé… Mais, même si le programme de Omi aurait de quoi faire pâlir tout planning de Centre de Loisirs, un séjour dans la famille c’est différent d’une classe de mer (ou classe découverte ou colonie)… parce que justement, ce n’est pas dans la famille, qu’il faut faire confiance à des inconnus et que c’est aussi l’expérience de la vie en communauté avec plein d’autres enfants… Donc c’est enrichissant ? Oui clairement ! Surtout que j’ai confiance en la maîtresse, et que les animateurs inconnus qui travaillent dans ce centre en Bretagne ont beaucoup d’expérience et enchaîchent les accueils de groupes d’enfants depuis des années… Et puis quel programme ! Voile, catamaran, pêche en mer, musées, crêperie : la Bretagne c’est le rêve, aucun doute ! Malgré tout l’intérêt que je vois dans ce séjour marin, il n’en reste pas moins que c’est difficile pour moi… Pourquoi ? Parce que je suis une maman anxieuse (euphémisme ?) mais aussi parce que j’ai eu une expérience marquante, un peu traumatisante justement en classe de mer en Bretagne quand j’avais l’âge de Ticoeur : lors de mon premier cours d’optimiste, je suis tombée dans la Manche, en plein mois de mars alors que je ne savais pas nager ! Bien sûr, j’avais un gilet de sauvetage et je n’ai donc pas été en danger, mais le choc de la chute, l’eau glaciale, la peur quand je me suis retrouvée sous le bateau et l’énorme stress de mon instituteur sont autant d’émotions encore gravées dans mon cerveau !… Alors, oui, je sais, il n’y a aucune raison pour que mon Ticoeur tombe du bateau, et puis il a un gilet lui aussi, et en plus il nage super bien et en plus il a dû hériter des gênes de son papa qui est skippeur à ses heures perdues mais rien à faire, la classe de mer ça me donne des frissons et oui, j’aurais préféré une classe verte ou une classe de neige :-). Cela dit, pour cet été nous avons loué un voilier à Corfou, donc disons que les cours de voile et de catamaran de Ticoeur lui permettront d’aider son papa à bord en juillet prochain (je dompte ma peur de la mer vous voyez !).

classe de mer

Mais je sais aussi, que si je repense à mon traumatisme de la classe de mer c’est parce que globalement je ne suis pas 100% sereine quand mes enfants ne sont pas avec moi… ça, ça a toujours été, et comme je vous l’avais dit, un des gros avantages que je voyais à notre Tour du Monde c’est que je n’allais pas les quitter des yeux mes amours ;-). Cela dit, évidemment c’est bien pour les enfants de mettre un peu les voiles (pour rester dans le thème !) et cela me fera du bien à moi aussi sans doute, pour me détacher de mes peurs idiotes et de mon côté maman flipée… Je suis certaine que je trouverai que Ticoeur a grandi et je serai fière de lui. Je suis en tout cas infiniment reconnaissante envers la maîtresse qui donne des nouvelles tous les soirs aux parents malgré ses journées déjà bien chargées !

Donc au final, la classe de mer c’est une top expérience mais je le dirai seulement quand mon Ticoeur sera de retour, ok ? Et vous ? Comment avez-vous vécu la première colo ou première classe de mer/de neige/verte de votre enfant ?

 

Après notre Tour du Monde, Papa Voyage a choisi de travailler au 9/10iè…

Une fois n’est pas coûtume, je voulais vous parler de notre petite organisation au quotidien, quand nous sommes à Paris et pas en voyage ;-). Si vous vous souvenez bien, après la naissance de Titpuce, j’avais décidé de travailler au 4/5iè. Je n’avais pas ressenti ce besoin après la naissance de Ticoeur mais avec deux enfants j’ai eu envie d’avoir tous mes mercredis avec eux, pour profiter d’eux à 100% et pour faire une coupure dans la semaine de travail, afin de ralentir un peu et me ressourcer en famille, même si, on est bien d’accord, s’occuper de deux enfants n’est pas de tout repos ! Jusqu’aux 3 ans de ma puce, j’ai ainsi travaillé à temps partiel, sur ce rythme que j’ai beaucoup apprécié malgré les quelques inconvénients dont je vous avais parlé. Jusqu’aux 3 ans de l’enfant, il s’agit en fait d’un « congé parental à temps partiel » et l’employeur ne peut pas le refuser. Puis les enfants ont grandi… Puis nous sommes partis en Tour du Monde… Puis, nous sommes revenus et nous avons repris le travail mais à quel rythme ?

Au début, à notre retour sur Paris, nous avons Papa Voyage et moi repris à temps plein. Il faut dire que nous avions vraiment bien profité des enfants pendant notre long voyage et que nos économies avaient quelque peu fondu… De plus, les rythmes scolaires avaient changé et les enfants devaient aller à l’école le mercredi matin donc le 4/5iè avait moins d’intérêt. Mais au bout d’un an à Paris, nous voulions à nouveau trouver plus de temps pour les enfants et c’est Papa Voyage qui a eu l’idée et l’envie de demander un 9/10iè à son employeur. Ce dernier n’était pas obligé d’accepter puisque les enfants ont plus de 3 ans mais il a accepté ! Et c’est ainsi que depuis septembre 2017 Papa Voyage ne travaille pas le mercredi après-midi afin de s’occuper des enfants. Comment cela se passe-t-il ?

Alors, la première semaine, Papa Voyage a un peu souffert, genre il découvrait que ce n’était pas des vacances ! Emmener Titpuce à la danse classique et réussir à lui faire un chignon a été une rude épreuve ! Le soir-même, je l’ai trouvé fatigué et comme il n’avait pas encore signé son avenant au boulot, j’ai cru qu’il allait revenir sur sa décision. Mais non ! Dès la deuxième semaine, il avait trouvé le rythme et l’énergie. Son employeur l’a autorisé à travailler de la maison le mercredi matin jusqu’à 13h ce qui rend la logistique encore plus simple. Ainsi, Papa Voyage va chercher les enfants après la cantine. Et pour le chignon au cours de danse classique, il a tout simplement réussi à faire pitié aux autres mamans qui l’aident à tour de rôle ;-). D’ailleurs, le mercredi, Papa Voyage ne croise que des mamans… Le temps partiel chez les papas n’est pas encore très courant, il faut croire… A présent, Papa Voyage est très attaché à son nouveau rythme et il risque fort de renouveler l’expérience à la rentrée prochaine. A suivre !

Mon conseil : si vous passez au 9/10iè je pense que le danger est de ne pas réussir à partir du bureau le mercredi midi donc à mon avis, il vaut mieux négocier un télétravail le mercredi matin ou choisir de faire du 4/5iè une semaine sur deux, ce qui revient aussi à 9/10iè ! Après, si vous pouvez vous permettre le 4/5iè je pense que cela fait une meilleure coupure, mais bien sûr, la baisse de salaire est plus conséquente. A réfléchir donc !

Dans tous les cas, que ce soit à la maison ou en voyage, notre philosophie est la même : profiter un maximum de nos enfants chéris qui grandissent trop vite ! Les regarder regarder le Monde…

Et vous ? Quelle expérience avez-vous du travail à temps partiel ? Y-at-il d’autres papas qui s’y collent ?

expo Lego super héros DC

Sorties parisiennes #31

Au mois d’avril, nous avons découvert trois expositions 100% famille ! Et je me suis accordée une petite sortie théâtre sans enfants… Donc si vous passez à Paris prochainement ou si vous y vivez, voici nos recommandations  du moment :

Les expositions à ne pas manquer et à découvrir en famille :

L’exposition LEGO des Super-héros DC – The Art of the Brick.

Gros coup de coeur ! Et une belle surprise car je m’attendais à ne voir que des représentations exactes des héros en LEGO, or, l’artiste Nathan Sawaya invente et crée autour de ces personnages. On admire donc de véritables oeuvres d’art, fruit de son imagination, de son âme d’enfant… Parfois, il s’agit de prouesses techniques (comment faire tenir une grande cape en LEGO ?!). Le point commun de toutes les oeuvres c’est le mouvement dont le rendu est toujours très réussi, ainsi que l’expression des visages : le Joker m’a beaucoup intimidée ! De plus, mon super héros préféré c’est Batman et je pense qu’il en est de même pour l’artiste étant donné le nombre de créations autour de ce personnage. Par contre, comme nous ne sommes pas de grands amateurs de comics, il y avait quelques héros que nous ne connaissions pas mais cela n’empêche pas d’apprécier l’expo. Ticoeur et Titpuce ont tant aimé cette expo que nous en avons fait deux fois le tour ! A ne pas manquer ! Jusqu’au 19 août 2018 à La Villette (Espace Chapiteau).

expo Lego super héros DC

expo Lego super héros


L’Enfance des Lumières au Musée Cognacq-Jay

Voici une exposition qui nous a fait voyager au 18iè siècle. A travers quatre thèmes (l’éducation, la famille, la santé, le jeu), Ticoeur et Titpuce ont pu découvrir comment vivaient les enfants au 18iè siècle. L’approche est très ludique car il y a des modules avec des petits jeux, puzzles et accessoires à manipuler. Les enfants ont adoré le tapis représentant un jeu de l’oie géant ! Je dirais que cette petite exposition est surtout un beau prétexte pour découvrir ou redécouvrir le Musée Cognacq-Jay dans le Marais : on y trouve du mobilier (ne manquez pas le lit à la polonaise !), des objets, de la porcelaine et des tableaux (de Canaletto, Guardi, Fragonard, Boucher…) collectionnés par M. Ernest Cognacq, fondateur de la Samaritaine, et son épouse Mme Jay, le tout dans le superbe décor d’un hôtel particulier classé. Entrée gratuite. Expo jusqu’au 29 juillet 2018.

expo Cognacq Jay

jeu de l'oie géant

musée Cognacq Jay

Artistes et Robots au Grand Palais.

Une exposition très visuelle qui nous a beaucoup plu. Chaque artiste a utilisé des robots pour construire son oeuvre… On se demande parfois qui est l’artiste : l’homme ou le robot ? Cette expo répond à cette question… Je ne vous en dis pas plus ! Allez-y ! Jusqu’au 9 juillet 2018 au Grand Palais.

artistes et robots

artistes et robots

Et au théâtre, sans les enfants :

Je recommande la pièce Adieu Monsieur Haffmann de Jean-Philippe Daguerre. L’histoire ? « Paris, 1942. Le port de l’étoile jaune pour les Juifs est décrété. Joseph Haffmann propose à son employé Pierre Vigneau de lui confier sa bijouterie, s’il accepte de le cacher en attendant que la situation s’améliore. Pierre prendra-t-il le risque d’héberger clandestinement son “ancien” patron dans les murs de la boutique ? Et si oui, à quelle condition ? »…

J’ai beaucoup aimé le jeu des comédiens et aussi la justesse des sentiments évoqués. La situation est dramatique et complexe ; le pacte passé entre M. Haffmann et M. Vigneau est si incongru qu’il ne peut être que le signe de grands désespoirs et pourtant j’ai trouvé qu’il y avait de beaux moments d’humanité dans cette histoire. Le thème et la tension dans la pièce m’ont un peu rappelé Le Repas des Fauves, pièce que j’avais adorée, mais heureusement c’est moins noir. A voir ! Au Petit Montparnasse, jusqu’au 3 juin 2018.

critique Adieu M HaffmannCrédit photo : théâtre Montparnasse

A venir :

  • L’expo à la Fondation Louis Vuitton : nous l’avons vue hier. Très bien ! Je vous en parle dans mon billet récap’ de mai.
  • L’expo Klimt : sur notre to-do list de mai !
  • Les 7 doigts de la main à la Seine Musicale : vous le savez, je suis fan ! Ils reviennent en juin avec leur spectacle Reversible que j’aime beaucoup et que je vous conseille fortement si vous aimez les acrobaties, la danse, la musique et la poésie !

Et vous, des conseils de sorties à Paris ?

 

 

Visite d’Athènes en famille (et un cadeau Cartoville à gagner !)

Athènes a été la première étape de notre voyage en Grèce pendant les vacances de Pâques. Nous avons eu un gros coup de coeur pour cette capitale que nous ne connaissions pas encore. Nous avons aimé l’ambiance, les vieux quartiers avec leurs rues piétonnées (pratique avec les enfants !), les nombreuses terrasses de cafés et puis bien sûr les vestiges de la Grèce antique !

Voici donc en photos, notre visite d’Athènes en famille… C’est parti !

L’Acropole : toute la famille a adoré ! Ticoeur et Titpuce ont bien gambadé entre les ruines et les temples. Nous y sommes allés en fin d’après-midi car il y avait moins de monde et la lumière était plus belle.

Athènes

Filopappou : super aussi avec les enfants, car on se retrouve en pleine nature, à grimper au sommet d’une colline pour apercevoir la vue sur l’Acropole. Nous y sommes allés à la fraîche après le petit déjeuner. Bizarrement, nous avons croisé des tortues !?

Photo prise depuis Filopappou

Le musée de l’Acropole : très riche, presque trop pour de jeunes enfants donc nous ne l’avons pas visité dans ses moindres détails mais c’est très bien fait, très moderne avec de nombreux vestiges et il y avait même une maquette de l’Acropole en Légo ! Egalement, un café avec une belle terrasse avec vue sur l’Acropole.

La relève de la garde sur la place Syntagma : la tenue officielle et les chaussures des gardes ont bien amusé les enfants !

Le Jardin National et sa grande aire de jeux (les enfants restent des enfants !)

Le stade olympique (panathinaïko Stadio) : gros succès auprès de Ticoeur et Titpuce qui se sont pris pour des athlètes et ont couru autour du stade pendant que les parents ont admiré l’architecture des lieux. Visite avec audioguide.

Les ruines du temple Stiles olympiou dios :

Balade dans le quartier de l’Agora :

Le marché central (Kentriki agora) : avec ses impressionnants étals de poissons et de viande. Et le marché aux puces (Monastiraki, place avissinias)…

Quelques églises : Mikri Mitropoli, Kapnikarea…

Le petit port : à côté du gros port du Pirée se trouve le petit port Mikrolimano où nous avons pris un verre pour profiter du bord de mer…

En tout, nous sommes restés 3 jours à Athènes : 2 jours au début de notre séjour et 1 journée à la fin avant de prendre notre avion tard le soir. Sans enfant, nous aurions même prévu davantage de jours car la ville a beaucoup à offrir côté musées, balades et terrasses pleines de charme ! Avec les enfants, nous nous sommes concentrés sur les sites archéologiques qui leur ont beaucoup plu. La seule chose que nous aurions vraiment aimé mettre au programme mais nous n’avons pas eu le temps c’était d’aller voir le coucher du soleil depuis le sommet de la colline Lycabette. Cela doit être magnifique car on profite d’une vue à 360 degrès qui va jusqu’à la mer. Ce sera pour la prochaine fois !

La colline Lycabette au loin

Bonnes adresses à Athènes :

Taverne Saïta : Chouette petite terrasse, au calme près d’un square dans le quartier de Plaka. Bon rapport qualité-prix (30 à 40 euros à 4) – Kidathineon 21, Athènes

Psaromezedes Antonia : Très bon restaurant de poisson à petits prix. Par contre c’est excentré. N’y allez pas exprès mais parfait si vous passez par là… 34 Isminis Xenofontos, Athènes

Glaces Da Vinci : un peu partout en ville car c’est une chaîne qui fait de bonnes glaces italiennes.

Klimataria : joli décor et cuisine typique –  2 Pl. Theatrou, Athènes

Pour l’hébergement nous avions pris un grand appartement dans le joli quartier de Plaka où je conseille de loger. Nous avions réservé via Airbnb. Je vous rappelle que si vous le souhaitez je peux vous parrainner afin que nous gagnions vous et moi des réductions (voici le lien de parrainage).

Tentez de gagner un guide Cartoville de votre choix !

Pour nous repérer dans Athènes, nous avions avec nous un guide Cartoville. Quel est le concept ? Il s’agit d’un petit guide sous forme de plusieurs cartes géographiques cartonnées à déplier (une carte par quartier). Sur chaque carte sont positionnés les centres d’intérêt avec un descriptif et aussi des bonnes adresses restaurants, cafés, bars et shopping. Il s’agit donc d’un format très visuel et pratique qui se glisse dans le sac. Vous pouvez n’emporter que le guide Cartoville ou le prendre en complément d’un guide de voyage (le gros guide de voyage pour les longues descriptions des lieux à visiter, avec les contextes historiques et Cartoville pour vous repérer dans la ville en un clin d’oeil).

Aujourd’hui, les éditions Gallimard me permettent de vous faire gagner le guide Cartoville de votre choix ! Comment  ?

  • Consultez la liste de tous les guides Cartoville (il en existe 125 ! Donc naviguez bien sur les 7 pages du site !) et repérez celui qui vous intéresse. Vous verrez que certains sont dédiés à des city trips en famille.
  • Laissez-moi un commentaire pour me dire le Cartoville que vous souhaitez et pourquoi.
  • Pour remercier notre partenaire n’hésitez pas à le suivre : @Cartoville sur Facebook ou sur Twitter ou sur Instagram.
  • Vous avez jusque dimanche 6 mai à minuit pour participer (vous devez résider en France métropolitaine).
  • Je designerai alors l’heureuse personne qui recevra son guide Cartoville et j’annoncerai le nom du gagnant sur la page Facebook de Maman Voyage

Bonne chance à tous !

Edit du 7 mai 2018 : merci à toutes pour votre participation ! C’est Agnès qui remporte le guide Cartoville de son choix (envoie-moi un mail avec tes coordonnées).

 

voyage en Grèce

Notre premier voyage en Grèce continentale

Il n’y a pas beaucoup de pays d’Europe que nous n’avons pas visités en famille mais la Grèce en faisait partie. Je connaissais seulement Corfou (d’ailleurs, c’est là que nous passerons une partie de nos vacances cet été !). Alors, pour notre premier voyage en Grèce continentale il fallait faire des choix et j’ai comme d’habitude passé beaucoup de temps pour construire un itinéraire sur 8 jours, ce qui est bien trop court ! Donc sans aucun doute, nous retournerons en Grèce car toute la famille a aimé cette belle destination ensoleillée qui nous a permis de combiner visites culturelles et plages. Pour le moment, je vais partager avec vous quelques informations qui j’espère vous seront utiles si vous prévoyez aussi de futures vacances en Grèce avec les enfants, ce que je vous conseille fortément car pour nous c’est un gros coup de coeur !!!

voyage en Grèce

Notre itinéraire d’une semaine en Grèce :

J1 : arrivée à Athènes – tout de suite, nous en aimons l’ambiance. Nous logeons dans le quartier historique et pittoresque de Plaka, le quartier le plus touristique, très agréable et idéalement situé pour les visites. De notre appart, nous voyons l’Acropole !

J2 : Athènes – Visite de Plaka, de l’Acropole, du centre et du stade olympique. Mon prochain billet sera un article 100% Athènes pour vous donner toutes les informations et il y aura même possibilité de gagner un guide Cartoville !

J3 : Athènes – Visite des jardins, du marché, de la cathédrale, de l’agora… Puis nous récupérons notre voiture de location et direction le Magne ! Une heure après avoir quitté Athènes, nous traversons le canal de Corinthe et nous rejoignons le Magne en milieu d’après-midi. Nous posons nos valises près de Areopolis dans le nord du Magne et nous partons directement nous baigner ! (L’eau était très fraîche à environ 17 degrés mais ça le faisait !)…

canal de corinthe

J4 : le Magne – J’avais lu pas mal d’articles qui parlaient de cette région comme d’une région préservée du tourisme, sauvage et très belle tout au sud du Péloponnèse (c’est le doigt du milieu quand on regarde les trois doigts en bas sur la carte). C’était absolument magnifique ! Je consacrerai également un billet à ce coin de paradis où chaque crique était un enchantement à découvrir après avoir traversé de beaux panoramas.

J5 : le Magne suite et fin. Nous entamons la remontée. Visite de Mistra, ancienne cité byzantine, très bien préservée. Arrivée à notre hôtel à Nauplie puis balade dans la ville, très agréable avec son centre piéton, fleuri et en bord de mer. Nous nous sommes même baignés.

Mistra

Mistra

Nauplie

la grèce en famille

J6 : Nauplie et les sites archéologiques de Tyrinthe, Epidaure et Mycènes. Je ferai également un billet sur tous les sites archéologiques visités durant notre voyage. Nuit à Nauplie.

Epidaure

J7 : Le site archéologique de Néméa (à 45 minutes de Nauplie) puis direction Delphes avec une pause au Monastère de Osios Loukas sur la fin du trajet. C’est un monastère qui est encore en activité avec de superbes peintures dans l’église et le cloître ; cadre apaisant. Nous posons nos valises dans le village de montagne d’Arachova situé à 20 minutes de voiture du site de Delphes. Le village est très mignon et nous arrivons pendant une fête locale (St Georges).

Nemea

J8 : Visite de Delphes à l’ouverture du site puis direction Athènes où nous profitons du port puis d’une plage située non loin de l’aéroport (après deux jours sans voir la mer, les enfants réclamaient déjà !). Décollage en fin de soirée.

Delphes

Conseils et Informations pratiques pour un voyage en Grèce avec les enfants :

Saison : nous avons trouvé que les vacances de Pâques c’était parfait ! Côté température il faisait entre 24 et 28 degrés. Pour moi et les enfants c’était même assez pour profiter de la mer (mais trop froid pour Papa Voyage !). Il y avait peu de monde (sauf à l’Acropole) et les paysages étaient verdoyants avec tout plein d’orangers, de jasmins, de coquelicots et autres fleurs. Nous n’envisagerions absolument pas de visiter les sites archéologiques en été à cause de la chaleur. Bref, avril c’était très bien mais d’autres mois doivent être agréables, avant ou après l’été !

Itinéraire : par rapport à notre itinéraire, j’ai regretté de ne pas avoir prévu une nuit de plus dans le Magne. C’est vraiment très beau et les enfants ont adoré les baignades dans ce coin… Il y a beaucoup de belles petites plages et elles sont désertes ! Aussi, je précise que notre itinéraire est speed (nous ne pouvions pas prendre plus de vacances cette fois-ci hélas !) donc n’hésitez pas à enlever quelques étapes… Notamment, Delphes c’est un site incontournable mais cela fait rouler pas mal d’heures en plus donc il vaut peut-être mieux le combiner avec un tour des Météores, plutôt qu’avec le Péloponnèse… Après, si vous pouvez partir plus de jours, c’est top ! Une étape classique que nous n’avons pas eu le temps d’inclure dans notre périple c’est la ville fortifiée de Monemvasia (une prochaine fois !). Aussi, Athènes nous a beaucoup plu et nous aurions pu y consacrer plus de temps mais avec les enfants j’ai trouvé que c’était la bonne dose de ville donc nous y retournerons en amoureux  !

Location de voiture et conduite : nous n’avions loué notre voiture qu’à partir du 3iè jour pour quitter Athènes. La plupart des loueurs proposent en effet de combiner un départ du centre ville et une restitution à l’aéroport (ou l’inverse) sans frais supplémentaires. Nous avons trouvé qu’il était très facile de conduire sur les routes du Péloponnèse. Il y avait très peu de trafic. Nous avons rendu notre véhicule à l’aéroport.

Budget : nous avons dépensé 100 euros pour l’aller-retour Paris/Athènes par personne, puis en moyenne 75 euros/nuit pour l’hébergement. J’avais réservé en hôtels et en logements Airbnb. Nous avons quasi tout le temps mangé au restaurant et ça nous coûtait entre 30 et 35 euros à quatre ! En plus, c’était très copieux ! Il suffit souvent de commander pour un ou deux adultes et déjà on n’arrive pas à tout finir ! Pour le prix de la location de voiture, il faut que je fouille dans mes mails ;-).

Avion : le trajet Paris-Athènes dure 3 heures environ. Côté décalage horaire, il y a une heure de plus en Grèce.

Avec les enfants : Ticoeur et Titpuce ont surtout aimé le Magne pour les plages et aussi la plupart des sites archéologiques (l’Acropole d’Athènes, Epidaure et Néméa). Ils ont également vadrouillé sans soucis dans Athènes car avec les nombreuses rues piétonnes du vieux centre c’est très confortable ! Aussi, ils adorent les histoires de la mythologie grecque qu’ils ont lues ou écoutées avant le voyage, ce qui aide à rendre les visites de ruines plus intéressantes :-). Comme je le disais plus haut, je n’envisagerais pas de visiter le Péloponnèse en juillet/août car il y a peu d’ombres sur les sites archéologiques. Côté nourriture locale, Ticoeur et Titpuce ont beaucoup aimé les boulettes de viande, le fromage frit, les boulettes de courgettes, les calamars et les jus d’oranges pressées !

Alors ? Tentés par la Grèce ? Vous connaissez déjà ? Ne manquez pas mes prochains billets sur Athènes, sur le Magne et sur les sites archéologiques !