Rando

Articles dans cette catégorie :

Grandes maisons de vacances pour se retrouver en famille ou entre amis

Dernièrement, je n’ai que le mot « retrouvailles » sur les lèvres, retrouvailles avec nos familles ou nos amis. Je pense que tout le monde en rêve en ce moment, non ? Encore faut-il trouver un hébergement adapté, une grande maison de vacances, une location ou un gîte suffisamment spacieux pour accueillir toute votre tribu ! Comme vous le savez, deux fois par an nous partons en vacances avec les grands-parents et parfois même avec oncle, tante et cousin ! Alors nous avons quelques bonnes adresses à partager avec vous ! 

Nos bonnes adresses de grandes villas en France :

Ci-dessous les hébergements où nous avons séjourné en famille agrandie, avec ma belle-famille ou entre amis. Pour chacune de ses locations, nous avons toujours privilégié la vue et l’espace pour dîner tous ensemble. Disons que ce sont nos deux critères essentiels après la propreté bien sûr ! Toutes ces maisons étaient bien équipées pour un séjour avec bébés et enfants (matériel à disposition sur demande tel que lit-parapluie et chaise-haute). Et heureusement car comme vous le savez, nous voyageons léger !

Cassis, Provence

Notre location à Cassis, dans le sud de la France, à deux pas des calanques. C’est la première villa que nous avons louée après la naissance de mon Ticoeur et nous y sommes retournés l’année suivante pour souffler sa première bougie ! Nous étions 6 adultes et un bébé. Les grands plus : la terrasse avec vue sur la mer et sur le Cap Canaille au coucher du soleil ! Pas de piscine.

Suite de l’article

5 balades nature à moins de 100 km de Paris

Vous le savez : nous sommes Parisiens même si nous avons quitté notre ville en septembre 2018 pour aller vivre dans un petit village de la côte anglaise. J’ai conscience que nous vivons l’épidémie totalement différemment des Parisiens ou autres habitants des grandes villes. Que tout est plus simple pour nous à la campagne entre les champs de fraises et la mer. Mais je suis restée Parisienne dans l’âme. Ma famille et la majorité de mes amis vivent à Paris et je ne peux que penser fortement à eux en cette période compliquée.

Avec le début du déconfinement, j’ai vu que certaines familles parisiennes se demandaient où partir se balader autour de Paris, en respectant la zone des 100km. Nous avons pas mal sillonné la Région Parisienne avec les enfants. Je voulais donc partager avec vous 5 idées de balades autour de Paris, des balades que nous aimons et que nous aurions envisagées en cette période pour prendre l’air et se mettre au vert. Il n’en reste pas moins que la situation est forcément très complexe en Île de France étant donné la densité de population et que la limite des 100 km n’aide pas vraiment à éviter les foules ! Mais bon, il faut faire avec les règles !

Certains préfèrent d’ailleurs ne pas sortir en se disant que ça va être compliqué de respecter les distances. Je sais que nous l’aurions tenté, avec prudence. Et que, comme à notre habitude, nous aurions choisi de décoller vers 8h du matin de la maison. Est-ce que cela suffit ? A vous de me dire ! Je vous propose en tout cas 5 balades nature à moins de 100 km de Paris !

1- Une balade vélo de Rambouillet à Maintenon sur la Véloscénie (Yvelines)

Il y a deux ans, en mai, nous avions parcouru un bout de la Véloscénie en famille. Notre deuxième journée était consacrée au tronçon entre Rambouillet et Maintenon, étape de 23 km que nous avions particulièrement appréciée car c’était une totale immersion dans la nature. Nous n’avions croisé absolument personne ! Donc même si en ce moment, il y a peut-être d’autres familles qui ont la même idée, je crois quand même que c’est la première sortie que nous aurions tentée ! Le vélo, c’est pas du goût de tout le monde ;-). Le chemin est très facile, plat et traverse la superbe forêt de Rambouillet. Parlons logistique : il y a des trains jusqu’à Rambouillet et on peut y mettre les vélos mais le train n’est pas l’idéal en ce moment. Si vous avez des portes-vélos, le mieux est d’aller en voiture jusqu’à Rambouillet. Là-bas, garez-vous proche de la piste cyclable. Voici le lien vers le site de la Véloscénie pour bien visualiser l’itinéraire. 23km aller ça fait 46 km aller-retour : c’est beaucoup pour de jeunes enfants mais évidemment vous pouvez faire demi-tour quand vous le souhaitez ! Voici les liens de nos articles sur Rambouillet et Maintenon. Si vous n’êtes pas fans de vélo, juste une balade à pied dans la très belle forêt de Rambouillet est aussi une option !

Distance de Paris centre et Rambouillet centre : 55km

 

Suite de l’article

lama de Valloire

Notre randonnée avec les lamas de Valloire

Lors de notre séjour à Valloire, après une belle matinée de ski avec les enfants, nous avons profité d’un grand soleil printanier pour nous inscrire à une randonnée en montagne avec des lamas. C’est ainsi qu’à 13h45 nous avions rendez-vous avec d’autres familles participantes et Gilles, notre guide, pour partir en direction du camp de base où vivent les lamas.

lama de Valloire

Là-bas, Gilles nous a d’abord présenté chaque animal : son prénom, son caractère, son histoire (Névé, Tio, Tchoupi, Vivace et les autres). Les enfants leur ont donné à manger puis  ils ont choisi quel lama ils voulaient mener. Titpuce a tout de suite eu un gros coup de cœur pour Arsouille, l’alpaga (l’alpaga est le plus petit et le plus doux des camélidés – sa laine est réputée), absolument craquant il est vrai. Ticoeur s’est occupé de Névé, un jeune lama très dynamique, puis il a changé plusieurs fois de lama pendant la rando car les enfants voulaient tourner. C’est ainsi que parents, enfants, grands-parents et lamas se sont retrouvés à marcher ensemble. Parfois on ne savait plus vraiment qui menait qui entre le lama ou l’enfant ;-). Dans tous les cas, les lamas sont des animaux très doux, très gentils et moins têtus que des ânes. Randonner avec des lamas c’est vraiment confortable et adapté pour toutes les générations ! Nous avons commencé par une grande montée pendant laquelle les enfants nous ont épatés par leur énergie. Je pense que mener des lamas dédouble le courage de nos p’tits chéris. Je peux vous affirmer que sur la dizaine de bambins présents aucun n’a traîné la patte, au contraire, que d’entrain ! On devrait toujours avoir un lama avec soi pour voyager non ? Pas de « mais quand est-ce qu’on arrive ? », « je veux plus marcher »… Les lamas n’ont pas hésité à grignoter quelques plantes en chemin. Les enfants ont commencé à avoir faim eux aussi, alors on s’est installé dans une clairière et Gilles leur a préparé des tartines à la confiture de myrtilles en leur racontant tout plein d’anecdotes concernant les lamas. Nous étions tous captivés.

Randonnee avec lama   Randonnee avec lama

Randonnee en famille

Randonnee avec lamaGilles, notre guide et ami des lamas

Le spot pour notre pause était magnifique, avec une vue incroyable sur le Grand Galibier (3228m), au sommet éblouissant. Il est temps de repartir, on marche toujours face à cette montagne fascinante et bientôt nous commençons la descente. Les parents récupèrent les lamas pendant que les enfants dévalent les pentes avec Gilles. Il s’est écoulé environ trois heures et nous ne les avons pas vu passer. Nous avons la tête pleine d’histoires de lamas et de rires d’enfants. Nous retournons au camp de base ; il est temps que les lamas se reposent et nous rentrons en mini-bus à la station. 

Face au Grand Galibier

grand galibier

Nous avons vraiment trouvé que c’était une des plus belles randonnées que nous ayons faite en famille. Gilles est un super guide, passionné et passionnant. Les enfants ont été fiers de mener les lamas sur les sentiers. Ils vont se souvenir longtemps de cette belle expérience. Quant à moi qui rêve de faire plus de rando avec les enfants, j’ai trouvé la solution : il faut absolument qu’on adopte un lama !

Randonnee avec lama

Randonnee avec lama

J’avais vu mes premiers lamas au Pérou et dernièrement nous avions recroisé des lamas lors de notre voyage dans le nord Argentine mais je n’avais jamais passé du temps avec eux et je n’imaginais pas leur endurance et leur caractère plutôt facile. Les lamas de Gilles sont eux originaires du Chili et de la Bolivie mais ils sont nés en France. Ils ont l’air de bien se plaire en Savoie en tout cas !

Bref, si vous venez à Valloire, ne manquez surtout pas la rando famille avec Gilles et ses lamas. Deux mamans lamas attendent un bébé donc la relève est assurée !

randonnee avec lama de Valloire

Je sais qu’il existe d’autres concepts de randonnées avec des animaux (ânes, chiens, cochons). Avez-vous déjà testé ? Ne trouvez-vous pas que c’est magique de voir comment soudain nos enfants aiment marcher ?

Un grand merci à Gilles pour cette découverte !

Informations pratiques pour la rando avec les lamas :

  • Inscriptions auprès de l’office du tourisme de Valloire.
  • Également plus d’informations sur le site des lamas de Valloire.
  • Possibilités de balades en toute saison. Ce doit être amusant de tester la rando raquettes avec les lamas !

Alors, tentés ?

activités Basse-Terre Guadeloupe

Quelles activités sur Basse-Terre en Guadeloupe ?

A part profiter des plus belles plages de l’archipel, quelles sont les activités possibles en Guadeloupe ? Et plus particulièrement sur Basse-Terre, surnommée l’île Émeraude ?  Une île qui offre un condensé de nature. Sur Basse-Terre, je suis passée de la mer à la forêt tropicale en quelques minutes ; j’ai croisé de magnifiques plages de sable doré avant d’entrer dans le Parc National ; j’ai découvert les fonds marins de la mer des caraïbes puis observé des cascades dans les hauteurs. On peut se balader au pied de La Soufrière, célèbre volcan de Guadeloupe le matin et partir sur de petits îlets l’après-midi… Basse-Terre offre un paysage varié, idéal pour le sport, les balades et les découvertes.

Les activités sur Basse-Terre en Guadeloupe que j’ai pu tester :

La plongée sous-marine :

Dans la Réserve du Commandant Cousteau située autour des îlets Pigeon à Bouillante, j’ai pu faire une plongée découverte avec un sympathique Dive Master du club Les Heures Saines. Comme j’ai le Padi Open Water, je peux plonger à 20 mètres ce que nous avons fait. Dans un joli décor corallien, j’ai entre autre vu des balistes, un gros poisson lion, des poissons perroquets, une murène, des poissons papillons, des thazards; des demoiselles, des poissons coffres et des castagnoles bleus. J’adore ce monde sous-marin ! Normalement, sur ce site il y a aussi des tortues mais nous y étions un peu trop tard pour les croiser. Pour ceux qui n’ont jamais plongé, le club organise des baptêmes dans cette même réserve : un cadre idéal pour débuter. Au fond de la mer, à 20 mètres justement, j’ai vu le buste du Commandant Cousteau, en hommage à ce grand homme.

A partir de quel âge est-il possible de plonger ? A partir de 8 ans.

Activités sur Basse-Terre en Guadeloupe

Activités sur Basse-Terre en Guadeloupe

plongée réserve Cousteau

La cascade aux écrevisses :

Sur la route de la traversée, sur Basse-Terre se trouve une très jolie cascade accessible en 10 minutes de marche : la Cascade aux Écrevisses. Cette balade est très facile et donc adaptée avec de jeunes enfants.

activités Basse-Terre Guadeloupe

Activités sur Basse-Terre en Guadeloupe

Bassin Bleu au cœur du Parc National :

Toujours sur Basse-Terre, une balade du côté de Bassin Bleu, m’a fait découvrir l’environnement enchanteur du Parc National de la Guadeloupe avec ses ravines et ses cascades. En version simple, vous pouvez faire une petite marche jusqu’à la première cascade. Pour les plus aventureux, il est possible de grimper plus en amont de la rivière pour s’essayer au canyoning. J’ai justement testé la version canyoning mais j’ai trouvé que le parcours n’était pas facile (descentes en rappel dans les cascades et petites sensations de vertiges au passage…). Il y a sans doute d’autres spots moins difficiles que la partie où nous étions et peut-être aussi qu’en vieillissant je deviens de plus en plus peureuse 😉

A partir de quel âge pour le canyoning ? A partir de 7 ans il est possible de faire de l’aquarando : une randonnée aquatique pour découvrir la forêt tropicale, et nager dans la rivière avec au programme des petits sauts et des glissades dans les toboggans naturels (c’est ce que j’ai préféré !). Pour le vrai canyoning (avec escalade et descente en rappel) je conseille plutôt cette activités aux ados et aux adultes sportifs.

 canyoning Guadeloupe  Cascade aux Ecrevisses

canyoning Guadeloupe

 

Achat de rhum dans une rhumerie artisanale :

Après le sport, le réconfort ! J’ai fait quelques achats à la rhumerie Longueteau qui fête ses 150 ans cette année. C’est la plus ancienne rhumerie de Guadeloupe, artisanale et familiale. L’usine est très pittoresque ;-). J’ai voulu faire d’autres achats de rhum à l’aéroport mais c’était une mauvaise idée car c’était beaucoup plus cher donc ne faites pas la même erreur que moi. Chez Longueteau je vous conseille le Rhum Vieux Select ou encore les rhums des parcelles n°1 et n°9 . Pour information, il est possible de ramener 10L dans nos valises car c’est la France. Par contre, ce ne serait pas très raisonnable 😉

Déjeuner dans un jardin exotique face aux Saintes :

Direction Le Jardin Malanga un petit hôtel très intimiste pour lequel j’ai eu un grand coup de cœur. Il est tenu par un jeune couple sympathique et dynamique : Claire et Laurent. Cet hôtel a la particularité de proposer des chambres dans une ancienne et superbe maison coloniale, au charme d’antan. La vue sur la mer et Les Saintes est incroyable. Je me verrais bien au bord de cette piscine dans cet endroit si paisible, non ? Je n’y ai pas dormi (la prochaine fois sans faute !) mais j’y ai déjeuné et c’était mon meilleur repas en Guadeloupe. Je vous recommande donc fortement le restaurant. Le jeune chef fait des merveilles pour nous régaler tout en délicatesse avec les saveurs des îles de Guadeloupe. Le Jardin Malanga est un hôtel adapté aux familles.

Jardin Malanga

 

Jardin Malanga

Jardin Malanga

Jardin Malanga Guadeloupe

Autres activités sur Basse-Terre en Guadeloupe :

Pour mon prochain passage dans les îles de Guadeloupe, j’aimerais voir sur Basse-terre…

  • Le jardin botanique à Deshaies. Ce jardin a d’ailleurs appartenu à Coluche.
  • Les chutes du Carbet (balade de 20 minutes dans la forêt tropicale pour découvrir ces chutes de 245 mètres de haut !).
  • Le parc des Mamelles pour observer la faune et la flore.
  • Des randonnées au pied du volcan La Soufrière ou même son ascension. C’est le plus haut sommet de Guadeloupe (1467m).

Et vous ? Des conseils d’activités sur Basse-Terre en Guadeloupe ?

Merci aux îles de Guadeloupe, à XL Airways, et au groupe hôtelier Des Hôtels et des îles pour ce séjour découverte.

Notre semaine au lac de Lugano

La région des lacs c’était depuis longtemps sur ma liste : lac de Lugano, lac de Côme, lac Majeur, lac de Garde et les autres… Un coin que je ne connaissais pas encore. Fin août, nous nous sommes posés une semaine au bord du lac de Lugano avec les enfants et les grands-parents. Le lac de Lugano se trouve à la frontière entre la Suisse et l’Italie. Notre maison était du côté suisse, à 6km de la frontière italienne, directement sur le lac. Loger à la frontière a quelque chose d’amusant car on la traverse plusieurs fois dans la journée selon les visites envisagées. Au final, on a dû passer 50% du temps en Suisse et 50% du temps en Italie : des vacances italo-suisses !

Âge de Ticoeur : presque 6 ans
Âge de Titpuce : 3 ans et demi

Pendant cette semaine sur le lac de Lugano nous nous sommes organisés une escapade d’une journée à Milan pour visiter l’Expo Universelle et nous avons passé une autre journée au bord du lac de Côme (je vous en parle prochainement). Aujourd’hui, je vous présente les bords du lac de Lugano car c’est le coin que nous avons le plus exploré.

A voir/à faire au bord du lac de Lugano :

  • le village de Porto Ceresio (Italie) : romantique, plein de charme, petit mais très vivant. Une belle ambiance familiale et une aire de jeux idéale pour les enfants.

  • le village de Gandria (Suisse) : village pittoresque avec ses ruelles et ses vieilles pierres

IMG_4751

  • le Monte San Giorgio (Suisse) : un site classé à l’UNESCO et c’est effectivement superbe ! Nous avons fait une petite rando facile d’1h40 vers le point de vue de Serpiano. Les enfants ont bien marché. Comme d’habitude, ils préfèrent la randonnée à une balade en ville. Le panorama à l’arrivée est époustouflant !

Lac de Lugano

IMG_4947

  • une balade dans les gorges de la Breggia (Italie) : un lieu étonnant je doit dire : on y croise d’étranges formations géologiques mais aussi une ancienne cimenterie désaffectée.

  • la ville de Lugano : une ville très aérée, très propre, très ordonnée et très riche. J’ai surtout aimé les bords du lac et le parc.

Lugano

Lugano

  • l’église et le baptistère à Riva San Vitale. Ce dernier est le bâtiment le plus ancien de la Suisse !

L’église Santa Croce

  • le musée des trains à Mendrisio (Suisse) : c’est fou le nombre de maquettes de trains dans ce musée ! Une collection immense ! Par contre, les salles sont un peu ennuyeuses… Il faudrait rendre ce musée plus vivant car il a un sacré potentiel. Ticoeur a aimé et comme il pleuvait c’était pratique de s’y réfugier.

  • le marché à Ponte Tresa (Italie) : très animé, il a lieu tous les jeudis on y trouve de très bons produits locaux mais aussi beaucoup de stands de vêtements inintéressants.
  • baignade dans le lac : sympa pour les adultes mais pas adapté aux jeunes enfants. Quand on sait que le lac de Lugano est très profond (presque 300 mètres à certains endroits !), ça impressionne, on y pense… Même avec des bouées ou brassards on n’était pas bien rassurés, du coup, nous avions rempli une petite piscine gonflable au bord du lac pour Ticoeur et Titpuce. Pour les grands, se baigner est agréable car le lac est immense et la vue superbe. Pour mon chéri, l’eau est trop froide (22°C quand nous y étions). Dans les villages, il y a de petites plages mais l’eau reste profonde.

Notre ponton

Plage à Porto Ceresio

En dehors de nos balades autour du Lac de Lugano, nous ne nous lassions pas de notre terrasse dont la vue était magique du matin au soir…

Suite de l’article