Rando

Articles dans cette catégorie :

vélo électrique en famille

Vélo électrique, montagnes et marmottes à Guillestre

J’ai commencé à vous raconter dernièrement que nous avions passé quelques jours à la montagne, dans les Hautes-Alpes, cet été à l’occasion du Festival Potes de MarmoT’s. Cela nous a permis de découvrir le petit village de Guillestre et ses environs.

Pour nos déplacements, j’avais un vélo électrique et une remorque pour transporter Ticoeur et Titpuce. L’assistance électrique, j’avais déjà testée au printemps en Bretagne mais autant dire qu’avec les pentes des Alpes, j’ai encore plus apprécié ce confort ! Faire du vélo avec les enfants aurait été complètement impossible sinon ! Donc, une solution magique, que je vous recommande si vous passez vos vacances à la montagne l’été. Bien sûr, cela reste du sport. Si, si ! Parce qu’on pédale (ce n’est pas un Solex comme semblent le penser certaines personnes). On réalise réellement un effort ; c’est juste que les pentes nous paraissent beaucoup plus douces. Monter jusqu’à la ferme des 4 vents s’est avéré un jeu d’enfant !

A Guillestre, les vélos électriques, les sièges-vélos et les remorques se louent juste à côté de l’office du tourisme chez Guil E Bike.Vous pouvez, si vous préférez, vous inscrire à des balades à vélo organisées et guidées. Dans la remorque, comme d’habitude, les enfants étaient ravis et puis ils étaient fiers de leur maman qui arrivait à tirer la carriole dans les pentes les plus raides (ah, oui, j’ai omis de leur expliquer ce qu’était l’assistance électrique !!). Le matériel est en excellent état.

vélo électrique en familleA La ferme des 4 vents

Qu’avons-nous découvert dans les environs de Guillestre ?

Suite de l’article

volcan Lanzarote

Les volcans de Lanzarote

Je vous ai déjà donné tous les détails pratiques de notre voyage à Lanzarote et je vous ai également montré les plus belles plages de l’île. Il me reste à vous parler des volcans, parce que clairement, si vous êtes fans de volcans, les Canaries sont faites pour vous !

Lanzarote est appelée « l’île aux 1000 volcans » et s’il n’y en a pas peut-être pas mille (je ne trouve pas de chiffres officiels…) il est vrai que là-bas on est entouré de centaines de volcans ! Notre maison de location avait d’ailleurs une vue à 360°C sur les volcans. J’ai adoré ! On a l’impression de voyager sur la lune !
Bref, les volcans c’est une vraie passion chez moi ! Je vous ai déjà montré les plus beaux volcans que j’ai eu l’occasion d’approcher de près dans le Monde ! Et bien malgré tous les volcans que j’ai déjà vus, j’en ai eu plein les yeux à Lanzarote parce que tout simplement je n’en avais jamais vu autant d’un coup ! C’est un véritable jardin volcanique !

volcan Lanzarote

Les enfants ont beaucoup aimé ces décors et surtout la visite du Parc National de Timanfaya, le grand parc des volcans situé au sud-ouest de Lanzarote. C’est une partie que l’on parcourt en bus touristique (pour ne pas abîmer le site). Cette balade permet de voir les volcans de plus près et d’admirer Las Montañas del Fuego. Le tour dure 45 minutes pour parcourir 14km à travers le parc national, endroit ô combien volcanique puisqu’il a vu naître une centaine de volcans entre 1730 et 1736 (le 18iè siècle était chaud là-bas !!). Très beau point de vue depuis la Montaña Rajada et arrêt photo obligé devant le cratère Corazoncillo et ses couleurs rougeoyantes.

Suite de l’article

Potes de MarmoT’s : direction Guillestre en famille !

Vous connaissez le Festival Potes de MarmoT’s ? C’est un festival pour les enfants organisé par Guillestre dans les Hautes-Alpes. La 3iè édition aura lieu les 16, 17 et 18 août et cette fois-ci nous y serons ! L’an dernier, nous avions déjà voulu y aller mais cela tombait pendant nos vacances en Norvège. Cette année, à nous les spectacles de rue, les activités en plein air, les ateliers créatifs, la découverte des richesses locales, le grand air de la montagne et… les marmottes ! Oui, n’oublions pas les marmottes car il y a en beaucoup juste à côté de Guillestre, à Eygliers et je suis certaine que Ticoeur et Titpuce vont les adorer !

Guillestre2Guillestre – crédit photo : ville de Guillestre

Impression

 

Dans deux semaines, j’irai donc au festival avec Ticoeur et Titpuce, sans le papa retenu par son travail mais je vais y arriver !!!

J’ai hâte d’assister aux spectacles et aux déambulations féériques pour la beauté des costumes !

fee

Et puis, mes copines amoureuses de la montagne m’ont encore plus donné envie d’y aller car elles y étaient l’an dernier :

Sandrine n’habite pas très loin (enfin du point de vue d’une Parisienne ;-)) ; elle a donc la chance de profiter de ces montagnes toute l’année et elle ne risque pas de manquer cette nouvelle édition du Festival ! Il faut dire que l’an dernier, elle en a profité à 200%  : des spectacles hauts en couleurs de La Compagnie Cilou avec des costumes merveilleux, des spectacles de marionnettes géantes, des ateliers de peinture de jouets en bois du Queyras, des visites de fermes, balades en calèches, tours en tracteur et puis la pêche à la truite ! Clairement une activité pour mon Ticoeur !

Cette année, les spectacles sont différents mais tout aussi prometteurs. A chaque fois, ils sont adaptés au jeune public, sélectionnés pour leur qualité (pour plaire aux enfants certes aussi aux parents c’est important !) et mêlent plusieurs arts : musique, danse, humour, magie, lumières…

Le spectacle « 2 secondes » de la compagnie Petit Monsieur me tente bien car il raconte de manière visuelle tous les déboires pour monter une tente pop-up ! Après mon récent article sur le camping, c’est un petit spectacle pour moi et je pense que ça va bien faire rire les enfants !

image_tente

Karine va chaque année en vacances par là-bas alors elle connaît le coin, ses jolies randonnées et ses bonnes adresses fromagères ;-). Après avoir découvert le Festival Potes de MarmoTs l’an dernier, elle y retourne cette année ! Comme elle est passionnée de cuisine, je suis certaine de la croiser à l’atelier fabrication d’hamburgers avec des produits locaux : le « Mac Guil » (au restaurant la Durance à Saint Clément)… Miam, miam ! Pour éliminer, nous irons certainement faire des balades à vélo électrique pour profiter des décors sans trop nous fatiguer dans les côtes 😉

ldda_potedemarmots_2015_vecc81lo_ecc81lectrique

Enfin, Virginie qui adore les montagnes hiver comme été m’a parlé de la chouette ambiance du festival, des activités qui ont plu à ses enfants et aussi de la beauté du Parc Naturel du Queyras ! Personnellement j’ai souvent skié par là-bas (Vars-Risoul) mais je ne connais pas du tout la version été de ces montagnes !

montagnecrédit photo : guillestre.free.fr

pourkoipas

Il y a aura aussi un grand final le mardi soir avec notamment un spectacle de cerfs volants lumineux et pyrotechniques (par Festivol) ! Hâte de voir ça !

***

Information pratiques :

Festival Potes de Marmot’s

Dates : 16-17 et 18 août 2015 à Guillestre et alentours

Tous les jours, il y a des activités pour tous les âges mais chaque journée met l’accent sur une tranche d’âge :
Journée « Baby MarmoT’s » (0-6 ans) : lundi
Journée « MarmoTon’s » (6-12 ans) : dimanche
Journée « Sors de ton Trou » (12-15 ans) : mardi
Consultez le détail du programme et retrouvez les dernières infos sur la page FB du festival
Les spectacles de rue et la plupart des animations sont gratuites – certains ateliers spécifiques et spectacles sont payants et sur inscription (entre 2€ et 15€)

ldda_potedemarmots_2015_macaronInfos sur Guillestre : voir le site de l’office du tourisme notamment pour la liste des hébergements

Transport : pour l’aller, j’ai opté pour le train de nuit Paris->Montdauphin (une nouvelle expérience !) – pour le retour : train en journée (6h) afin de profiter du grand final le mardi soir – sur place, ce sera vélo électrique et remorque ! Tout comme j’aime !

Bien sûr, je vous enverrai tout plein de photos en live sur les réseaux sociaux !

Alors, on s’y retrouve ?

camping en famille

Petit guide du camping en famille

Durant nos nombreux voyages en famille, nous avons quelques fois opté pour le camping dans des versions très différentes car il existe mille et une manières de camper. Voici les modes de camping que nous avons testés avec les enfants :

En version « tente » :
C’est de loin la version la plus sportive et la version que nous avons le moins souvent choisie 😉 La première fois, j’ai même cru que nous ne recommencerions pas tant j’avais mal dormi ! C’était quasiment une nuit blanche pour moi !

Alors pourquoi le camping en tente ?

  • Cela fait plaisir aux enfants
  • On est proche de la nature (trop proche ??)
  • C’est très économique surtout si on choisit des campings tout simples et c’est donc intéressant pour les familles nombreuses
  • Cela permet d’improviser même en haute saison : là j’avoue que c’est l’aspect que j’aime le plus car quand nous avons longé l’Atlantique l’an dernier en vélo (voir mon article sur la Vélodyssée en famille), nous ne savions pas d’avance combien de kilomètres par jour nous pouvions parcourir donc je n’avais pas réservé d’hébergements. Chaque après-midi en arrivant quelque part on choisissait le camping le plus proche et il y avait toujours de la place pour notre tente (même autour du 14 juillet) alors que d’autres types de logements étaient complets. De même, en août à Bergen lors de notre roadtrip en Norvège, il n’y avait plus de place dans aucun hôtel, donc nous étions contents d’avoir emmené la tente pour au cas où car nous avons trouvé sans soucis un camping à la sortie de la ville.

camping en famille

Que faut-il importer à minima quand on veut camper en famille ?

  • Une tente ! Mais dans notre cas, pas n’importe laquelle car comme nous nous déplaçons souvent à vélo, il faut que notre tente soit compacte et légère car nous la transportons sur le garde-boue. Nous avons une tente Husky Braver 3 idéale pour voyage en mode vélo+camping. C’est une 3 places mais elle est parfaite pour nous 4 (les enfants ont 6 et 3 ans). Notre modèle n’existe plus (il coûtait 160€) mais il y a des tentes à peu près équivalentes chez le même fabricant. Un critère important : il faut qu’il y ait une partie vestibule qui permet de se mettre à l’abri et de mettre à l’abri les bagages en cas de pluie. Ensuite, il existe des modèles avec des chambres séparées mais ils sont plus lourds (attention, cette tente sera trop petite si vos enfants sont plus âgés que les nôtres).
  • 2 matelas gonflables de très bonne qualité pour moi et mon chéri (depuis que nous avons ces matelas, je dors enfin sous la tente !). Il s’agit du modèle : NeoAir Camper de Thermarest (7,6 cm d’épaisseur – Croyez-moi ça change la vie ! On a quand même investi 100€ par pièce dans cette histoire mais ça vaut la peine !). Il est disponible dans quasi tous les magasins de sport.
  • 2 matelas 3/4 couvrant des épaules au bassin pour un adulte mais nous les utilisons comme matelas pour les enfants. Modèle : Forclaz A100 – Quechua chez Decathlon. C’est pas le top du matelas mais ils ont l’avantage d’être ultra légers et les enfants dorment super bien sans avoir les soucis de confort que nous avons donc cela nous semble très bien (25€ par pièce).
  • 2 sacs de couchages adultes + 1 sac de couchage junior de qualité + 1 gigoteuse pour Titpuce (depuis qu’elle est bébé, nous utilisons la gigoteuse sous la tente. Nous lui achèterons un sac de couchage junior quand elle aura 4 ans). La gamme des sacs de couchage est très large et les prix varient énormément selon les températures pour lesquels ils sont prévus et selon le poids. C’est sans doute l’accessoire le plus personnel. Nous avons pris l’entrée de gamme (environ 30€) car nous campons en climat tempéré (+ de 10°c). Enfin, nous n’utilisons pas de coussins gonflables, nous préférons empiler quelques vêtements dans une taie d’oreiller en coton. Edit 2018 : après avoir eu froid à plusieurs reprises, nous avons investi dans des sacs de couchage plus haut de gamme en plume d’oie (modèle : Valandre Swing 500).
  • La vaisselle : une casserole, 4 bols en plastiques, 4 fourchettes, 1 Opinel, 1 petit réchaud, un briquet : cela vous paraît peu j’imagine, surtout si vous êtes de grands fans et de grands habitués du camping mais encore une fois, comme nous ne campons qu’en dépannage quand nous ne trouvons pas d’hébergement, ou que nous campons lors d’un roadtrip en vélo, nous nous encombrons le moins possible et nous ne cuisinons que des pâtes le soir et du thé le matin. Nous achetons les cartouches de gaz au camping ou en station service.
  • 2 lampes frontales + 1 lampe qui s’accroche dans la tente

Quels sont les désagréments du camping en tente ?

  • La météo : monter la tente sous la pluie n’est pas drôle du tout. Aussi, quand la pluie tombe pendant la nuit, ça fait pas mal de bruit. Et puis quand il faut plier la tente le lendemain et qu’elle est trempée c’est pas terrible ! Enfin, parfois les conditions climatiques sont assez stressantes ! Rappelez-vous de notre orage au camping de Cap-Ferret l’an dernier.
  • Les insectes : je vérifie toujours bien la tente avant de rentrer dedans. Prévoir aussi un anti-moustique. Enfin, l’insecte qui m’a bien stressé en Norvège l’an dernier c’est la tique ! Une morsure de tique peut être très dangereuse (je ferai un article sur le sujet en prévention).
  • C’est sport ! Monter la tente, plier la tente… Même quand on a l’habitude c’est contraignant !

Suite de l’article

ile de batz en famille

Notre journée en famille sur l’île de Batz

Pour le grand week-end du 1er mai, nous sommes partis en Bretagne, dans le Finistère, à Roscoff et Carantec. La Bretagne nous y allons souvent mais le Finistère c’était la première fois que j’y retournais depuis ma classe de mer, en CM1, à Plougasnou. A l’époque, mon expérience avait été intense et inoubliable puisque j’étais tombée à l’eau pendant mon premier cours de voile ! (et oui, j’ai testé, la Manche est très froide au mois de mars !!!). Depuis, j’ai épousé un skipper, j’ai voyagé en voilier et j’ai toujours eu envie de retourner dans le Finistère pour y vivre d’autres aventures… moins tumultueuses !

Au départ de Roscoff, une de nos découvertes de la région a été l’île de Batz, célèbre pour sa beauté et son dépaysement. En effet, malgré une météo peu clémente ce jour-là, nous sommes tombés sous le charme insulaire de ce petit bout de terre… Tout a commencé à 10h au port de Roscoff où nous avons pris le bateau pour l’île de Batz. Une fois arrivés, nous sommes partis en balade à pied. Ticoeur et Titpuce ont assuré. Il faut dire qu’ils adorent marcher quand le terrain est irrégulier : rochers, criques, plages, chemins de terre, sentiers… avec leurs coupe-vent et leurs bottes en caoutchouc ils étaient bien équipés pour nos petites randonnées sur l’île.

ile de batz en famille Suite de l’article