En campervan

Articles dans cette catégorie :

Notre semaine de road trip en Cornouailles

En juillet, nous étions partis dans un comté d’Angleterre qui se situe à quelques heures à l’ouest de chez nous : les Cornouailles. En fait, c’est même l’extrême sud-ouest de l’Angleterre. Un peu l’équivalent de la Bretagne en version anglaise… C’est vrai qu’il y a pas mal de points communs : une côte sauvage magnifique, des criques avec des eaux turquoises et émeraudes, une impression de bout du monde, une grande fierté des habitants, de jolies maisons en pierre, du très bon poisson… Mais c’est différent de la Bretagne : la végétation, les reliefs, l’ambiance, le style d’architecture, la langue bien sûr !

Kynance Cove

Les Cornouailles est une région réputée pour sa beauté, appréciée des Anglais mais aussi des touristes étrangers. A l’origine, pour éviter d’avoir trop de monde, nous souhaitions y aller au printemps mais avec le confinement, nous avons dû changer nos plans et reporter notre voyage à l’été. Finalement, il n’y avait pas grand monde : les touristes étrangers n’étaient pas présents. Les locaux étaient d’ailleurs surpris en nous entendant parler français et comprenaient mieux notre présence dès que nous expliquions vivre dans le Hamphire. Bref, nous avons visité les Cornouailles dans des conditions idéales ! Un gros coup de cœur ! Nous sommes partis en campervan et avons essentiellement dormi dans notre camper mais pas toutes les nuits car nous avions envie d’un peu de confort après tant de vadrouille (nous avons enchaîné les Cornouailles après nos randos dans le Dartmoor National Park).

Avant de vous parler des coins merveilleux que nous avons découverts, je tiens à préciser que nous n’avions absolument rien préparer. Ni itinéraire, ni liste d’endroits à voir (à part un ou deux), ni idée d’où dormir ! Avec le campervan, c’est l’avantage, nous savions que nous pouvions improviser ! Nous nous sommes souvent arrêtés totalement au hasard… Nous avions vaguement décidé de commencer par Newquay et de tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre mais finalement nous avons fait des zigzags car nous avons passé plusieurs nuits au même spot.

Notre itinéraire à la découverte des Cornouailles :

Les lieux suivis d’un petit cœur sont ceux que nous avons préférés. Voici notre itinéraire improvisé, histoire de vous inspirer mais surtout n’hésitez pas à vous perdre en Cornouailles car c’est juste beau partout !

Newquay : après notre étape dans le Dartmoor National Park, nous avons roulé directement jusqu’à Newquay en Cornouailles. « Papa Voyage » y avait déjà séjourné avec des amis surfeurs à l’époque où il était étudiant à Londres. Newquay est en effet réputée pour le surf et si cela vous intéresse vous pourrez y suivre des cours à tout âge et en famille. Dans ce cas, vous choisirez sans aucun doute la plage de Fistral. Par contre, pour une baignade tranquille, je vous conseille la rivière Gannel qui commence à la plage de Crantock (voir photo ci-dessous) :

Attention : pour se baigner dans la rivière, il faut éviter la marée basse, sinon, vous n’aurez qu’une pataugeoire ! Cela dit, avec de très jeunes enfants cela peut être pratique ! A marée haute, vous verrez les locaux en paddle board. En surplomb de la rivière, il y a un super café, The Fern Pit Café, où la vue est incroyable et on vous pourrez déguster la langouste locale : j’ai adoré cet endroit !

Pas mal la couleur de l’eau non ? Et bien ce n’est que le début !

Holywell : non loin de Newquay, nous faisons halte sur cette plage que les enfants ont adoré ! Non seulement c’est une immense plage de sable fin avec ces jolis rochers dans la mer mais surtout, il y a de petites grottes cachées qui ont ravi Ticoeur et Titpuce ! Vraiment petites, donc ne vous attendez pas à grand chose mais c’est quand même l’aventure pour nos petits chéris ! Attention : il faut éviter la marée haute pour accéder et repartir des grottes.

Gwithian Beach : encore une grande plage où nous sommes arrivés pour dîner au coucher du soleil avant de nous poser quelques centaines de mètres plus loin, vers les terres, pour la nuit. (Comme souvent, il n’est pas permis de rester sur le parking de la plage pour la nuit).

vanlife en cornouailles

St Ives : le lendemain matin, nous avons rejoint Saint Ives. Nous sommes arrivés très tôt vers 8h et nous avons pris notre café au port de cette célèbre petite ville de Cornouailles. Jusque là tout allait bien. Il n’y avait que des locaux qui promenaient leur chien ou venaient également boire un café face au port. Puis, nous sommes partis marcher deux heures sur le chemin côtier et à notre retour à Saint Ives, il y avait une foule de touristes ! C’est d’ailleurs le seul endroit où nous avons vu du monde ! En haute saison, ce doit juste être l’horreur ! Pour nous, c’était déjà trop bondé. Nous avons déjeuné dans un petit resto de poissons qui ne paye pas de mine mais où nous avons très bien mangé : Mermaid Seafood Restaurant. Puis nous sommes partis au plus vite. En plus, à cause du Covid, le musée que nous souhaitions visiter à Saint Ives était fermé : il s’agit du musée en plein air de l’artiste Barbara Hepworth qui présente toutes ses sculptures dans un grand jardin. Une prochaine fois ! L’après-midi, nous sommes retournés sur la plage de Gwithian et, juste à côté, nous avons fait une longue marche du côté de Godrevy point où nous avons pu observer quelques phoques en suivant le chemin qui mène vers le phare.

Falmouth : là, notre itinéraire devient erratique : au lieu de continuer notre cercle, nous sommes passés sur la côte sud des Cornouailles, à Falmouth parce que nous avions vu que la prévision météo était meilleure au sud qu’au nord pour les jours suivants :-). Bref, nous voilà à Falmouth, petite ville bien plus calme que St Ives et très agréable.

Durgan Beach : à quelques kilomètres de Falmouth, nous avons découvert au hasard de notre marche ce magnifique havre de paix ! Un mini village de pêche, une petite plage aux eaux émeraudes et une végétation très dense le long du chemin côtier. What else? Une très belle petite rando !

itinéraire cornouailles

Porthleven : notre prochaine étape, choisie au hasard a été la petite ville de Porthleven qui pour le coup m’a vraiment fait penser à la Bretagne. L’ambiance y était sympa. Nous nous sommes posés en terrasse au pub et nous avons observé la vie dans le port pour nous reposer des balades de la journée.

Sennen Cove et Land’s end : la rando à Land’s end est une des plus connues de Cornouailles car on arrive ainsi au bout du bout de l’Angleterre et on y voit donc la première et dernière maison du pays. Nous sommes partis de Sennen Cove et avons marché jusqu’à Land’s end (en aller retour). La rando est superbe comme partout sur le chemin côtier, ni plus, ni moins. Les Anglais adorent surtout le fait de pouvoir dire qu’ils ont vu la pointe de leur pays. Attention : si vous ne souhaitez pas marcher, vous pouvez arriver en voiture jusqu’à Land’s end mais le parking est coûteux et il y aura du monde. Alors que finalement, le plus beau dans tout ça c’est le chemin, où nous y étions quasi seuls ! Après la rando, nous nous sommes posés dans un petit café face à la mer pour déguster le fameux cornish pasty (sorte de chausson à la viande et pommes de terre – pas une grosse révélation mais les enfants aiment bien).

rando famille cornouailles

Sur le sentier côtier, un peu partout en Cornouailles, vous croiserez des épaves…

Porthcurno, Pedn Vounder Beach, Treryn Dinas, Logan Rock : la raison pour laquelle nous nous sommes arrêtés dans tous ces petits coins perdus (et proches les uns des autres) c’est que nous avons passé plusieurs nuits en campervan à Treen et que tous ces lieux étaient accessibles à pied depuis notre spot. Nous avons également aperçu le Minack Theatre de très loin mais nous ne sommes pas allés le visiter car primo il aurait fallu réserver plusieurs jours en avance (à cause du covid) mais aussi nous avions l’impression que ça ne valait pas trop le coup…

Porthcuno

cornouailles en famille

Minack theatre

Cadgwith : encore un joli mini village où nous avons fait une petite marche pour voir le Devils frying pan :

cornouailles en familleCadgwith

Lizard point : notre coup de cœur de la semaine ! Cette partie du chemin côtier est aussi sauvage que dans le reste des Cornouailles mais les pierres sont encore plus belles et l’arrivée à Kynance cove donne l’impression de débarquer dans un petit paradis des tropiques (à part la température !). Kynance Cove est un des spots les plus connus de Cornouailles et on comprend pourquoi ! Nous avons la chance de ne pas avoir grand monde quand nous y étions. Bref : rando magnifique et plage de rêve !

Kynance CoveKynance Cove

Les vagues ça décape ! Et l’eau est fraîche 😉

Lizard point

Mousehole : un village de pêche pittoresque, tout en pierre…

mousehole cornouailles 

Newlyn : une ville de pêche située juste après Mousehole et où nous avions décidé de nous arrêter pour déjeuner dans le super resto de poissons du coin : Mackerel Sky Seafood Bar. Un régal !

itinéraire cornouailles

meilleur resto cornouailles

Clairement, nous n’étions pas les seuls fans de poissons à Newlyn… Impressionnante rencontre dans le port :

St Michael Mont : comme je n’avais pas préparé ce voyage, j’ai vraiment été surprise quand au détour d’un virage j’ai cru voir le Mont Saint Michel ! En fait, c’est son petit cousin : St Michael Mont et il a beaucoup de charme aussi ! Je n’avais jamais entendu parler de son existence !

Newquay : et oui, on y repasse ! Nos dernières étapes sont donc sur la côte nord…

Bedruthan steps : J’ai adoré cette longue marche côtière pour admirer cette série de gros rochers inégaux…

série poldark

Daymer Bay : une pause tranquille, dans une baie tranquille…

cornouailles en famille

Port Isaac : encore un joli village où nous nous sommes arrêtés par hasard et où nous avons acheté quelques sandwichs aux crabes.

vacances en cornouailles

Tintagel : notre dernière étape en Cornouailles et je dois dire que c’est la seule qui nous a un peu déçus… Le paysage est superbe comme toujours mais le fameux châteaux de Tintagel se résume à quelques ruines peu éloquentes. Alors oui, c’est un lieu culte grâce à la légende d’Arthur mais nous n’avons pas senti la magie des lieux. Pour nous, la visite du château ne vaut pas la peine mais bon, ça reste personnel…

vacances en cornouailles

tintagel en famille

***

Au final, pendant notre semaine tout autour des Cornouailles, nous avons vu des criques incroyables et parcouru de longues sections du chemin côtier absolument spectaculaire ! Ne vous fixez pas nécessairement sur notre itinéraire car je crois que s’il y a bien une chose qui définit les Cornouailles c’est que c’est beau partout ! Franchement, des plages ou criques qui ne seraient que banales, nous n’en avons croisées aucune malgré notre itinéraire improvisé ! 

Précisons juste que le paradis a un petit prix :  il ne faut pas être frileux côté température de la mer et la météo peut être très changeante évidemment ;-).  Si cela ne vous arrête pas, alors les Cornouailles sont parfaites pour des vacances en famille et les amoureux de la nature !…

Où dormir dans les Cornouailles ?

En campervan : comme je le dis depuis deux ans, nous trouvons qu’il y a beaucoup moins de possibilités de spots sauvages en Angleterre qu’en France. Les Anglais qui ont des camper vans nous le disent aussi et aiment d’ailleurs passer leurs vacances en France pour cette raison (aussi parce que notre pays est trop beau évidemment !). Comme d’habitude, nous avons utilisé l’appli Park4night. Nous avons testé un spot juste derrière Gwithian Beach. Pas de charme particulier. Il s’agit d’un petit parking entouré de champ mais l’avantage est la proximité avec la plage où nous avons pu prendre notre dîner et petit déj. Voici le spot :

cornouailles en van

Puis, nous avons opté pour un spot à Treen où nous nous sommes posés pour plusieurs nuit. Il s’agit d’un grand terrain privé où le propriétaire permet de dormir contre 5£ (et il y a des toilettes payantes : 20 cents). L’avantage est qu’il y a de nombreuses jolies criques accessibles depuis ce spot et que nous n’avons trouvé aucun autre coin autorisé dans cette extrême ouest de la péninsule. Des champs se trouvent tout autour et on voit la mer au loin. Vous ne serez pas seuls car le terrain est immense et le prix attractif :

cornouailles en van

A l’hôtel : nous avons passé une nuit au Penventon Park Hotel à Redruth. Un petit craquage après plusieurs jours en campervan :-). Excellent petit déj. Cadre très chic et très british :

hotel cornouailles

En chambre d’hôte : nous recommandons également The Cedars B&B pour l’accueil, le super rapport qualité-prix et l’emplacement. Si vous souhaitez vous poser plusieurs jours au même endroit c’est une excellente base !

Nos tuyaux pour visiter les Cornouailles avec les enfants :

Quand visiter les Cornouailles ? La plupart des écoles d’Angleterre finissent l’année scolaire vers le 20 juillet donc pour éviter la foule de vacanciers, je vous conseille de venir début juillet dès que les vacances scolaires françaises commencent.

Le National Trust : cette organisation entretient le chemin côtier. Sur pas mal de parkings au départ de balades ou sur certaines plages, il faut souvent payer environ 5£ à chaque fois (parfois davantage !). Si en plus vous prévoyez quelques visites de lieux historiques, sites remarquables, châteaux ou jardins gérés par le National Trust dans le tout le pays alors au final vous allez très vite amortir l’abonnement annuel qui coûte 126£ pour une famille (tarif en 2020). Alors n’hésitez pas à faire vos calculs avant de venir (voir tous les détails sur le site du National Trust).

Les routes sont étroites : et relire mes conseils pour conduire en Angleterre. Avec notre camper, nous sommes parfois passés sur des routes qu’étaient guerre plus larges que notre véhicule. Nous touchions la végétation à droite et à gauche. Il y a des axes plus spacieux que d’autres (que doivent connaître les gros campings cars que nous avons croisés) mais hélas, il n’est pas possible de briefer le GPS ! Bref, plus votre véhicule sera petit, plus simple sera votre road trip ! heureusement, comme souvent, les Anglais sont très gentlemen même sur la route et quand une voiture arrive en face elle vous facilite souvent le passage.

road trip cornouailles

Les Cornouailles depuis la France : ce n’est pas la porte à côté. Je vous conseille de faire des haltes en chemin, par exemple dans le Hampshire pour visiter la New Forest, puis dans le Dorset et enfin dans le Devon avant d’atteindre le bout du monde de l’Angleterre ! « Mais alors, il va nous falloir un bon mois de vacances ? » Oui, voilà ! C’est ce que je voulais dire ;-)…Ou même deux car en rentrant des Cornouailles vous pourriez faire un crochet par Bath et les Cotswolds bien sûr !

Série Netflix : des lectrices m’ont conseillé la série Poldark qui leur avait donné envie de visiter les Cornouailles. Nous sommes en plein milieu de la première saison et je peux juste vous dire que les paysages sont encore plus beaux en vrai :-)… Et je vous préviens : je n’ai encore croisé aucun Anglais ressemblant de près ou de loin à Ross Poldark !!!

visiter les cornouailles 

cornouailles en famille

rando cornouailles

Alors ? Qui est tenté par les Cornouailles en famille ?

 

 

voyage van en famille

Voyage en van : nos expériences en famille à bord de notre VW California T6 !

Il y a deux ans, nous avions franchi le cap et acheté un campervan pour nos escapades en famille, après avoir plusieurs fois testé ce mode de voyage via des locations au Portugal, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Aujourd’hui, je voulais vous faire un retour d’expérience sur notre van aménagé, le VW California T6, et sur notre organisation pour profiter au mieux de la #campervanlife avec les enfants !

voyage van en famille

L’aménagement intérieur de notre campervan VW California T6 :

Je vous ai souvent montré notre campervan de l’extérieur et je vous ai maintes fois promis de vous montrer plus de photos de l’intérieur alors je m’y colle enfin !

Suite de l’article

visiter la New Forest

Angleterre magique : nous avons croisé une licorne dans la New Forest !

Il y a des endroits dont on n’attend pas grand chose et qui savent pourtant vous surprendre. La New Forest, dans le sud de l’Angleterre en fait partie. Au début, quand j’ai appris que l’endroit le plus connu et le plus réputé de notre région était une forêt, je me suis dit : « bon, ok, c’est pas mal une forêt, c’est toujours bien pour de belles balades en pleine nature ». Franchement, oui, j’aime la forêt mais j’avais pas mal d’images de forêts en tête et je ne voyais pas comment une nouvelle forêt allait me surprendre… Alors, forcément, pour notre première escapade week-end ici en Angleterre nous sommes juste partis à quelques minutes de chez nous pour découvrir cette New Forest. Et bien quelle surprise ! Croyez-moi, il y a forêt et forêt ! A peine notre campervan quittait l’autoroute pour rentrer dans l’immense forêt que nous avons été charmés par les paysages et les couleurs de cette fameuse New Forest. Des arbres bien sûr, mais aussi des prairies vallonées et des colines recouvertes de lavande (et/ou de bruyère ?)… ça commençait fort ! Et puis soudain nous avons vu un cheval, puis un poney, puis un cheval, puis dix poneys, puis dix chevaux ! Je sais pas vous, mais moi je n’étais jamais allée dans une forêt peuplée de chevaux et poneys en liberté ! C’est impressionnant ! Nous sommes bien sûr descendus de notre van pour marcher sur les chemins et là, rebelotte ! Chevaux, poneys, chevaux, poneys… Les enfants étaient ravis ! Et c’est pas tout ! Nous avons également vu des daims, des cerfs, des ânes et des vaches ! Que de vie ! Il paraît qu’il y a plus de 4000 poneys dans la New Forest !

visiter la New Forest Suite de l’article

saint-vaast-la-hougue

Notre road trip en famille dans le Cotentin

Fin août 2018, juste avant de prendre notre ferry pour l’Angleterre, nous avons fait un joli tour du Cotentin en famille. Une belle destination avec les enfants ! Nous avons longé la côte d’ouest en est, direction le Cap Cotentin pour commencer, puis nous avons fait étape à Cherbourg avant de continuer notre itinéraire sur la côte est dans le Val de Saire. Cette partie nord de la Manche donne des airs de bout du monde à la Normandie et ce n’est pas pour nous déplaire ! En plus, même en août, c’était calme, très agréable. Un coin de France qui mérite qu’on s’y attarde davantage ! Pour cette découverte du Cotentin, nous étions en campervan mais vous pouvez suivre le même itinéraire que nous en voiture !

Je vous le dis tout de suite (tant pis pour le suspens !). Mon endroit préféré a été Saint-Vaast-La-Hougue que vous pouvez voir ci-dessous :

saint-vaast-la-hougue

Notre itinéraire dans la Péninsule du Cotentin :

Nous avons commencé notre road trip dans le Cotentin à Gouville-sur-Mer et nous sommes allés jusqu’à Saint-Vaast-lz-Hougue. Pour chaque stop, je vous donne des idées de spots pour la nuit au cas où vous seriez vous aussi en campervan ou en camping-car. (également une adresse d’hébergement à la fin de l’article).

A l’ouest de Cherbourg : le Cap Cotentin

Gouville-sur-Mer : nous sommes arrivés dans le Cotentin par le sud-ouest car nous venions de Bretagne. Nous avons fait une première halte à Gouville-sur-Mer. Le vent soufflait très fort mais cela ne nous a pas empêchés de profiter de ces jolies cabanes colorées qui surplombent la mer.

Les plages de Siouville et de Surtainville : de jolies plages même si la météo ne nous a pas permis de tester la baignade !

plage la hague

Spots pour la nuit : ici ou ici

Le Nez de Jobourg : un endroit sauvage où nous avons fait notre première longue balade côtière pour admirer les falaises.

cap cotentin

Goury : encore une belle balade revigorante pour admirer le phare Goury, appelé également phare de La Hague. Il mesure 800 mètres de haut !

cap cotentin

cotentin en campervan

Omonville-la-Rogue : encore une balade en famille que je vous conseille pour profiter du côté sauvage et verdoyant de La Hague avec son relief très découpé et son paysage qui nous a rappelé l’Irlande ! (La météo nous a aussi rappelé l’Irlande !)

cap cotentin

spot campervan pour la nuit.

Visite de Cherbourg avec les enfants :

Nous nous sommes arrêtés une journée à Cherbourg le temps de découvrir la vieille ville mais surtout pour visiter la Cité de la Mer, un lieu incontournable pour les enfants ! Le sous-marin Le Redoutable est juste incroyable ! Relisez mon article complet pour préparer votre visite de La Cité de le Mer. A Cherbourg, nous avons bien vérifié qu’il y avait des parapluies :-).

cherbourg

Nous y avons également découvert un bon petit resto (voir nos bonnes adresses à la fin de l’article).

A l’est de Cherbourg : le Val de Saire

Cette partie du Cotentin a été notre préférée ! J’ai beaucoup aimé Barville et Saint-Vaast. Ticoeur et Titpuce ont beaucoup aimé grimper sur le phare de Gatteville. En plus, pour cette deuxième partie de notre itinéraire nous avons eu une super météo  (nous ne sommes donc peut-être pas objectifs concernant la comparaison de la côte à l’ouest et à l’est de Cherbourg ;-).

Anse du Brick : jolie crique où la couleur de l’eau m’a presque tentée mais j’ai été un peu frileuse à cause du vent !

Le Cotentin en famille

Le cap Lévi :  nous nous y sommes baladés pour découvrir le fort et le phare du cap Lévi :

Le Cotentin en famille 

Le Cotentin en famille             

Spot pour la nuit : une aire de camping-car privée – 5 € la nuit avec une vue très sympa.

Le Phare de Gatteville : les enfants ont beaucoup aimé la visite de ce phare ! Leur coup de cœur dans le Cotentin !

le cotentin en famille

le cotentin en famille

le cotentin en famille

le cotentin en famille

le cotentin en famille

Possibilité de spot campervan/camping-car pour la nuit.

Barfleur : Nous avons aimé l’ambiance paisible de cette petite ville, ses nombreux bateaux de pêcheurs et ses petites maisons en pierre.

itineraire cotentin

barfleur

Spot pour la nuit en campervan.

Plage de Réville : notre plage coup de cœur !

le cotentin en famille

plage du cotentin

le cotentin en famille

Spot pour la nuit ici ou ici.

Saint-Vaast-la-Hougue

Saint-Vaast-la-Hougue a été mon coup de cœur dans le Cotentin. Cette petite ville est réputée pour ses huîtres et je vous confirme qu’elles sont excellentes !

barfleur

huîtres saint vaast

le cotentin en famille

le cotentin en famille

A Saint-Vaast, nous avons dévalisé la Maison Gosselin une magnifique épicerie fine où nous avons fait le plein de produits locaux et acheté quelques caisses de vins car leur cave est juste impressionnante par la qualité de sa sélection ! Avant de partir vivre en Angleterre, il était important de faire quelques stocks :-).

maison gosselin

Informations pratiques pour visiter le Cotentin en famille :

Nous avons passé 4 jours dans la Péninsule du Cotentin mais je dirais que pour bien en profiter nous aurions préféré avoir une semaine. Un week-end dans le Cotentin est également une bonne idée qui vous donnera l’envie d’y retourner ! (Depuis Paris, Cherbourg n’est qu’à trois heures).

Office du tourisme : le site de Manche Tourisme nous a été très utile pour préparer les étapes de notre itinéraire et les spots pour notre campervan.

Nos bonnes adresses restaurants : nous nous sommes régalés chez au restaurant à Barfleur. Pour les autres repas, nous avons cuisiné dans notre campervan (lire mon article complet sur notre organisation en van).

  • Le Melting Pot à Cherbourg : Cuisine du monde dans ce petit resto qui ne paye pas de mine mais où nous nous sommes régalés.

  • Le Panoramique à La Pernelle : très bon, cadre soigné, accueil adorable et quelle vue ! Nous nous nous y sommes arrêtés en rentrant de la plage de Réville.

le panoramique cotentin

  • Le Café de France à Barfleur : une institution à Barfleur – ambiance brasserie un peu bruyante à la bonne franquette. Nous y avons mangé quelques moules.

Où dormir ? Nous avons visité le Cotentin en campervan mais un soir il y a eu une forte pluie, il faisait très frais et nous avons eu envie d’un peu de confort après plusieurs nuits en van :-). Pour ceux qui veulent en savoir davantage sur notre organisation en campervan, c’est par ici :  notre expérience du campervan en famille. Pour ceux qui préfèrent dormir entre de vrais murs, voici où nous avons passé une nuit : Château Le Val. L’endroit a beaucoup de charme par contre je préfère prévenir : c’est plutôt rustique. C’est la vie de château mais en toute simplicité. Cela mériterait un petit rafraîchissement de la déco, des meubles et de la salle de bain (et il n’y a pas de wifi). Malgré tout, les lieux ont quelque chose, une âme sans doute – un château atypique… Nous aurions aimé boire un verre dans le pigeonnier aménagé en bar mais cela fermait au moment où nous sommes arrivés.

Nous avons également repéré ces deux hébergements pour notre prochaine visite :

En effet, comme nous nous installons en Angleterre en face de Cherbourg, nous aurons certainement l’occasion de repasser par là quand nous rentrerons en France en ferry !

  • Le Prieuré St Pierre de La Luthumière : chambre d’hôte dans une belle demeure de caractère (possibilité de réserver une chambre familiale avec cuisine : toujours pratique avec les enfants !).
  • La Closerie d’Azalie : pour la version chambre d’hôte haut de gamme (suite familiale alliant élégance et grand confort !).

***

Je vous laisse avec quelques photos de nos soirées en campervan face à la Manche… De quoi vous donner envie de voyager en van non ?

la manche en famille

***

Pour nous, cette dernière escapade en France avant de partir nous installer en Angleterre a été une belle manière de dire au revoir à la France. C’était émouvant ! Une nouvelle vie nous attend avec la rentrée des classes dans quelques jours, dans une école anglaise pour Ticoeur et Titpuce ! Je compte sur vous pour nous suivre dans nos aventures d’expatriés dans le sud de l’Angleterre.

Nos autres découvertes dans la Manche : Les îles Chausey.

Et vous ? Tentés par le Cotentin en famille ?

en campervan à Veules les Roses

La Normandie en campervan : week-end à Veules-les-Roses

Depuis que nous avons notre campervan, la Normandie est régulièrement notre choix de destination pour le week-end car en partant de Paris, pour voir la mer sans faire trop de kilomètres, c’est la meilleure solution ! En juin, c’est à Veules-les-Roses que nous avons posé notre maison sur roues le temps d’un week-end. Nous aimons beaucoup ce petit village de Seine-Maritime où coule le plus petit fleuve de France (la Veules…). Mais bon, ce n’est pas vraiment la taille du fleuve qui nous attire mais le village tout mignon, la vue sur les falaises et les huîtres délicieuses du coin !

Notre spot pour la nuit, avec vue sur Veules-les-Roses et les falaises était juste magique ! Nous avons eu une superbe lumière au coucher du soleil. Les enfants ont eu un immense jardin pour eux tout seuls. Nous avons dîné dans ce cadre enchanteur, sans voisins, sans bruits, juste bercés par le son des vagues… La température était idéale. Nous n’avons pas eu besoin de mettre le chauffage, contrairement à notre week-end à Etretat quelques semaines plus tôt.

Alors bien sûr, nous avons mangé des huîtres, nous nous sommes baladés sur la plage, dans les ruelles… Les enfants ont pu faire du cerf-volant et observer la vie à marée basse… Un week-end comme on les aime !

en campervan à Veules les Roses


en campervan à Veules les Roses

en campervan à Veules les Roses

en campervan à Veules les Roses

en campervan à Veules les Roses

coucher du soleil veules

Petit clin d’oeil à notre future expatriation en Angleterre : ce drapeau flottait dans le ciel juste à côté de notre campervan :-)…

Informations pratiques pour un week-end en campervan à Veules-les-Roses :

Spot pour la nuit : nous utilisons l’application Park4night pour trouver un spot qui nous plaît. Comme nous connaissions Veules (relire mon article Un week-end en amoureux à Veules-les-Roses), nous savions déjà où nous voulions nous poser. Nous étions donc sur les hauteurs, avec la plus belle vue 🙂

Trajet : depuis Paris, il faut compter 2h de route.

Les huîtres : il y a un stand les samedis et dimanches matin face à la plage (M. et Mme Gallot).

Dieppe : pour nos repas (et pour ramener à Paris), nous avons fait samedi matin le stock d’excellents produits locaux sur le marché de Dieppe qui est un très beau marché… Et nous en avons profité pour commander un superbe plateau de fruits de mer au restaurant Le New Haven (on recommande !). Entre Dieppe et Veules-les-Roses il faut compter une demi-heure. Donc depuis Paris nous avons fait un triangle : d’abord Dieppe le samedi matin puis installation à Veules et retour à Paris le dimanche soir.

***

Et vous ? Vous connaissez Veules-les-Roses ?