En campervan

Articles dans cette catégorie :

Notre semaine de road trip en Cornouailles

En juillet, nous étions partis dans un comté d’Angleterre qui se situe à quelques heures à l’ouest de chez nous : les Cornouailles. En fait, c’est même l’extrême sud-ouest de l’Angleterre. Un peu l’équivalent de la Bretagne en version anglaise… C’est vrai qu’il y a pas mal de points communs : une côte sauvage magnifique, des criques avec des eaux turquoises et émeraudes, une impression de bout du monde, une grande fierté des habitants, de jolies maisons en pierre, du très bon poisson… Mais c’est différent de la Bretagne : la végétation, les reliefs, l’ambiance, le style d’architecture, la langue bien sûr !

Kynance Cove

Les Cornouailles est une région réputée pour sa beauté, appréciée des Anglais mais aussi des touristes étrangers. A l’origine, pour éviter d’avoir trop de monde, nous souhaitions y aller au printemps mais avec le confinement, nous avons dû changer nos plans et reporter notre voyage à l’été. Finalement, il n’y avait pas grand monde : les touristes étrangers n’étaient pas présents. Les locaux étaient d’ailleurs surpris en nous entendant parler français et comprenaient mieux notre présence dès que nous expliquions vivre dans le Hamphire. Bref, nous avons visité les Cornouailles dans des conditions idéales ! Un gros coup de cœur ! Nous sommes partis en campervan et avons essentiellement dormi dans notre camper mais pas toutes les nuits car nous avions envie d’un peu de confort après tant de vadrouille (nous avons enchaîné les Cornouailles après nos randos dans le Dartmoor National Park).

Avant de vous parler des coins merveilleux que nous avons découverts, je tiens à préciser que nous n’avions absolument rien préparer. Ni itinéraire, ni liste d’endroits à voir (à part un ou deux), ni idée d’où dormir ! Avec le campervan, c’est l’avantage, nous savions que nous pouvions improviser ! Nous nous sommes souvent arrêtés totalement au hasard… Nous avions vaguement décidé de commencer par Newquay et de tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre mais finalement nous avons fait des zigzags car nous avons passé plusieurs nuits au même spot.

Notre itinéraire à la découverte des Cornouailles :

Les lieux suivis d’un petit cœur sont ceux que nous avons préférés. Voici notre itinéraire improvisé, histoire de vous inspirer mais surtout n’hésitez pas à vous perdre en Cornouailles car c’est juste beau partout ! Notre itinéraire :

Suite de l’article

voyage van en famille

Voyage en van : nos expériences en famille à bord de notre VW California T6 !

Il y a deux ans, nous avions franchi le cap et acheté un campervan pour nos escapades en famille, après avoir plusieurs fois testé ce mode de voyage via des locations au Portugal, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Aujourd’hui, je voulais vous faire un retour d’expérience sur notre van aménagé, le VW California T6, et sur notre organisation pour profiter au mieux de la #campervanlife avec les enfants !

voyage van en famille

L’aménagement intérieur de notre campervan VW California T6 :

Je vous ai souvent montré notre campervan de l’extérieur et je vous ai maintes fois promis de vous montrer plus de photos de l’intérieur alors je m’y colle enfin !

Pour commencer, si vous préférez une vidéo, sachez que j’ai enregistré une story Instagram avec une visite guidée de notre van sur @MamanVoyage

Le Volkswagen California T6 est le plus récent des campers VW. L’intérieur de la version California a été agencé par le constructeur et cette gamme a été conçu pour 4 personnes (voir plus bas dans le questions-réponses si vous êtes une famille nombreuse). A présent, entrons dans le camper :

  • La banquette arrière : dans l’aménagement California, seules 2 personnes sont autorisées.
  • La cuisine avec deux feux à gaz et dessous un meuble de rangement pour mettre les courses et la vaisselle.
  • Un évier relié à la réserve d’eau de 30 litres
  • Un frigo (à gauche des feux) qui permet d’emmener pas mal de choses et qui est efficace en terme de refroidissement. Je le précise car lorsque nous avions loué d’autres vans moins modernes en Australie et en Nouvelle-Zélande, les réfrigérateurs n’étaient pas terribles.

Suite de l’article

visiter la New Forest

Angleterre magique : nous avons croisé une licorne dans la New Forest !

Il y a des endroits dont on n’attend pas grand chose et qui savent pourtant vous surprendre. La New Forest, dans le sud de l’Angleterre en fait partie. Au début, quand j’ai appris que l’endroit le plus connu et le plus réputé de notre région était une forêt, je me suis dit : « bon, ok, c’est pas mal une forêt, c’est toujours bien pour de belles balades en pleine nature ». Franchement, oui, j’aime la forêt mais j’avais pas mal d’images de forêts en tête et je ne voyais pas comment une nouvelle forêt allait me surprendre… Alors, forcément, pour notre première escapade week-end ici en Angleterre nous sommes juste partis à quelques minutes de chez nous pour découvrir cette New Forest. Et bien quelle surprise ! Croyez-moi, il y a forêt et forêt ! A peine notre campervan quittait l’autoroute pour rentrer dans l’immense forêt que nous avons été charmés par les paysages et les couleurs de cette fameuse New Forest. Des arbres bien sûr, mais aussi des prairies vallonées et des colines recouvertes de lavande (et/ou de bruyère ?)… ça commençait fort ! Et puis soudain nous avons vu un cheval, puis un poney, puis un cheval, puis dix poneys, puis dix chevaux ! Je sais pas vous, mais moi je n’étais jamais allée dans une forêt peuplée de chevaux et poneys en liberté ! C’est impressionnant ! Nous sommes bien sûr descendus de notre van pour marcher sur les chemins et là, rebelotte ! Chevaux, poneys, chevaux, poneys… Les enfants étaient ravis ! Et c’est pas tout ! Nous avons également vu des daims, des cerfs, des ânes et des vaches ! Que de vie ! Il paraît qu’il y a plus de 4000 poneys dans la New Forest !

visiter la New Forest Suite de l’article

saint-vaast-la-hougue

Notre road trip en famille dans le Cotentin

Fin août 2018, juste avant de prendre notre ferry pour l’Angleterre, nous avons fait un joli tour du Cotentin en famille. Une belle destination avec les enfants ! Nous avons longé la côte d’ouest en est, direction le Cap Cotentin pour commencer, puis nous avons fait étape à Cherbourg avant de continuer notre itinéraire sur la côte est dans le Val de Saire. Cette partie nord de la Manche donne des airs de bout du monde à la Normandie et ce n’est pas pour nous déplaire ! En plus, même en août, c’était calme, très agréable. Un coin de France qui mérite qu’on s’y attarde davantage ! Pour cette découverte du Cotentin, nous étions en campervan mais vous pouvez suivre le même itinéraire que nous en voiture !

Je vous le dis tout de suite (tant pis pour le suspens !). Mon endroit préféré a été Saint-Vaast-La-Hougue que vous pouvez voir ci-dessous :

saint-vaast-la-hougue

Notre itinéraire dans la Péninsule du Cotentin :

Nous avons commencé notre road trip dans le Cotentin à Gouville-sur-Mer et nous sommes allés jusqu’à Saint-Vaast-lz-Hougue. Pour chaque stop, je vous donne des idées de spots pour la nuit au cas où vous seriez vous aussi en campervan ou en camping-car. (également une adresse d’hébergement à la fin de l’article).

A l’ouest de Cherbourg : le Cap Cotentin

Gouville-sur-Mer : nous sommes arrivés dans le Cotentin par le sud-ouest car nous venions de Bretagne. Nous avons fait une première halte à Gouville-sur-Mer. Le vent soufflait très fort mais cela ne nous a pas empêchés de profiter de ces jolies cabanes colorées qui surplombent la mer.

Suite de l’article

en campervan à Veules les Roses

La Normandie en campervan : week-end à Veules-les-Roses

Depuis que nous avons notre campervan, la Normandie est régulièrement notre choix de destination pour le week-end car en partant de Paris, pour voir la mer sans faire trop de kilomètres, c’est la meilleure solution ! En juin, c’est à Veules-les-Roses que nous avons posé notre maison sur roues le temps d’un week-end. Nous aimons beaucoup ce petit village de Seine-Maritime où coule le plus petit fleuve de France (la Veules…). Mais bon, ce n’est pas vraiment la taille du fleuve qui nous attire mais le village tout mignon, la vue sur les falaises et les huîtres délicieuses du coin !

Notre spot pour la nuit, avec vue sur Veules-les-Roses et les falaises était juste magique ! Nous avons eu une superbe lumière au coucher du soleil. Les enfants ont eu un immense jardin pour eux tout seuls. Nous avons dîné dans ce cadre enchanteur, sans voisins, sans bruits, juste bercés par le son des vagues… La température était idéale. Nous n’avons pas eu besoin de mettre le chauffage, contrairement à notre week-end à Etretat quelques semaines plus tôt.

Alors bien sûr, nous avons mangé des huîtres, nous nous sommes baladés sur la plage, dans les ruelles… Les enfants ont pu faire du cerf-volant et observer la vie à marée basse… Un week-end comme on les aime !

en campervan à Veules les Roses


en campervan à Veules les Roses

en campervan à Veules les Roses

en campervan à Veules les Roses

en campervan à Veules les Roses

coucher du soleil veules

Petit clin d’oeil à notre future expatriation en Angleterre : ce drapeau flottait dans le ciel juste à côté de notre campervan :-)…

Informations pratiques pour un week-end en campervan à Veules-les-Roses :

Spot pour la nuit : nous utilisons l’application Park4night pour trouver un spot qui nous plaît. Comme nous connaissions Veules (relire mon article Un week-end en amoureux à Veules-les-Roses), nous savions déjà où nous voulions nous poser. Nous étions donc sur les hauteurs, avec la plus belle vue 🙂

Trajet : depuis Paris, il faut compter 2h de route.

Les huîtres : il y a un stand les samedis et dimanches matin face à la plage (M. et Mme Gallot).

Dieppe : pour nos repas (et pour ramener à Paris), nous avons fait samedi matin le stock d’excellents produits locaux sur le marché de Dieppe qui est un très beau marché… Et nous en avons profité pour commander un superbe plateau de fruits de mer au restaurant Le New Haven (on recommande !). Entre Dieppe et Veules-les-Roses il faut compter une demi-heure. Donc depuis Paris nous avons fait un triangle : d’abord Dieppe le samedi matin puis installation à Veules et retour à Paris le dimanche soir.

***

Et vous ? Vous connaissez Veules-les-Roses ?