Préparer son premier voyage en campervan

Vous avez franchi le pas, vous avez loué un campervan pour vos prochaines vacances en famille (certains en ont peut-être même acheté un !) ? A présent, vous vous sentez plongés dans l’inconnu et vous aimeriez vous sentir prêts pour votre premier roadtrip ? Je vais essayer de partager avec vous, tous les trucs et astuces qui me semblent utiles pour une première expérience en campervan avec les enfants !

J’avais déjà répondu à de nombreuses questions pratiques concernant la vie en campervan, la fameuse « vanlife » … Donc pour tout sujet relatif à l’organisation de l’espace, des couchages, des toilettes, de l’eau, des rangements, du choix des spots pour dormir, etc, je vous laisse lire ou relire mon article vanlife : nos expériences en famille à bord de notre camper California  VW T6.

Aujourd’hui, j’aimerais me focaliser sur les préparatifs pour un premier roadtrip en campervan !

Premier voyage en van : qu’emporter dans vos bagages ?

  • Voyager léger : vous me connaissez, je conseille toujours d’emmener un minimum de bagages.
  • Organisation des sacs : c’est pratique s’il y a un petit sac par personne afin que chacun trouve facilement ses affaires. Chez nous, c’est organisé ainsi : un petit sac de sport pour Papa Voyage, le plus petit format de la valise cabine pour moi, une valise cabine standard pour les enfants (à l’intérieur je sépare en deux parties distinctes).
  • Les trousses de toilettes et serviettes : nous les mettons dans un des rangements proches de l’évier, et non dans le coffre. De même, nous suspendons nos serviettes près de l’évier et nous choisissons des serviettes en micro-fibres car elles sont fines et sèchent rapidement.
  • Linge de lit : il vous faut 2 draps-housses doubles (un pour le lit du haut, un pour le lit du bas). Puis, sur un séjour très court, type week-end, nous emmenons nos couettes de la maison. Pour un voyage d’une semaine ou plus, comme nous avons plus d’affaires, nous préférons emmener nos sacs de couchage qui prennent moins de place. En supplément, j’emmène des petites couvertures fines en polaire (comme dans l’avion) en cas de nuit fraîche. Nous utilisons aussi les couvertures polaires le soir autour de la table de camping quand la soirée est fraîche (en Angleterre, c’est tout le temps ; dans le sud de la France, ça ira !). J’emmène toujours nos oreillers habituels même si ce n’est pas l’option la plus compacte. C’est si confortable !
  • Un équipement chacun pour la pluie et pour le froid : même en été, il est prudent d’emmener un coupe-vent, un pull ou une polaire… Car pour manger dehors le soir ou tôt le matin, il peut faire frais.
  • En été, les tongs c’est pratique pour ne pas avoir à enfiler des baskets à chaque fois que l’on souhaite sortir du van (surtout pour les enfants et surtout pour aller aux toilettes).
  • Les pyjamas ne sont pas dans le coffre mais dans un rangement à l’intérieur du van, proche des couchages. C’est personnel, mais moi je préfère dormir en T-shirt + short ou leggings plutôt qu’en pyjama car je trouve cela plus pratique pour aller aux toilettes ou encore dans le cas, heureusement très rare, où quelqu’un nous demanderait de partir (si nous sommes sur un emplacement de camping sauvage toléré mais pas clairement autorisé… en gros, cela nous est arrivé une fois au Portugal que la police frappe à la vitre du van pour nous signaler que nous pouvions rester une nuit mais pas deux :-).
  • Un grand sac pour tout le linge sale.
  • Des petits jeux de sociétés pour les veillées dans le van ou à l’extérieur. Nous aimons : Gang des Castors, Dobble Kids, Uno, Skyjo, le Tarot…
  • Un carnet pour tenir le journal de bord : cela fait de bons souvenirs ! D’ailleurs, vous pouvez demander aux enfants de le tenir.
  • Les petits accessoires utiles : la lampe-torche pour aller aux toilettes (si pas de téléphone), un rouleau d’essuie-tout, des rouleaux de papier toilettes et enfin, j’aime bien prendre une petite balayette car on a vite fait de ramener un paquet de sable et de terre dans le van ! Allez, je vous ferai peut-être une check-list si ça vous dit !

Premier voyage en van : les équipements bien utiles

  • Un petit BBQ portable : il sera peut-être fourni par votre loueur ou disponible en option. Je trouve que c’est très pratique car étant donné que la kitchenette à l’intérieur du van est évidemment petite, je trouve facile, agréable et confortable d’utiliser le BBQ pour griller ce dont vous avez envie après une longue journée de visites ou de plages !
  • Les sièges-autos : les réhausseurs sont plus simples à mettre dans un coin pour la nuit. Les gros sièges-autos devront sans doute aller sur les sièges avant pour libérer les lits.
  • Chargeur : nous utilisons un petit chargeur branché sur l’une des prises 12v du camper afin de recharger nos téléphones et notre appareil photo la nuit quand nous ne sommes pas raccordés à l’électricité (ce qui est toujours notre cas car même en camping, on ne prend pas l’option « électricité » qui est généralement payante). Quelques fois, nous avons besoin d’emmener un ordinateur : dans ce cas, nous emportons un convertisseur 12v/220v en plus.
  • Une nappe de pique-nique : je trouve que c’est pratique pour ne pas avoir à sortir table et chaises de camping quand on a envie d’une pause déj’ rapide.
  • Jeux d’extérieur : ballon de foot, frisbee, boomerang, cerf-volant… ils sont toujours dans un des tiroirs de rangement de notre van (dans notre cas, dans le tiroir sous la banquette arrière).
  • Les toilettes : vous n’en aurez pas forcément besoin si vous choisissez l’option camping ou l’option toilettes publiques mais sachez qu’il est possible d’acheter ou louer des petits toilettes portables (en ce moment en Angleterre c’est très utile car à cause de la pandémie, les campings n’ont pas le droit d’ouvrir leurs sanitaires !). Il existe des toilettes sèches et écolo du type Bivvy Loo ou des toilettes chimiques, qui peuvent d’ailleurs s’utiliser avec des produits moins chimiques (Porta Potti est la marque la plus connue). Les deux options ont leurs avantages et inconvénients… Je vous laisse creuser si le sujet toilettes vous intéresse….

Premier voyage en van : penser aux repas… et aux apéros !

  • Faire les courses : personnellement, je pars avec les placards de la kitchenette remplis à bloc car même si clairement, nous n’utilisons jamais tout (on essaie de se faire quelques restaurants). Je prévois généralement beaucoup de paquets de pâtes, du riz, de la semoule, des biscuits, des céréales et des conserves… pour dépanner. Pensez aux condiments et épices !
  • Remplir le frigo : l’avantage dans le van, c’est qu’on a un frigo donc là encore on peut faire le plein au rayon frais. Ainsi, on a tout pour le petit-déjeuner et on peut même avoir nos boissons bien fraîches pour l’apéro :-).
  • Un menu pour la semaine ? Si vous êtes du genre très organisé, vous pouvez vous préparer une petite liste d’idées repas pour la semaine pour ne plus avoir besoin d’y réfléchir pendant le voyage. Dans tous les cas, pensez à des recettes familiales rapides et faciles (BBQ + salades, pâtes sauce tomate, carbonara, omelettes en tout genre, risotto…).
  • Cuisiner d’avance : les plus téméraires pourraient préparer quelques plats d’avance et les emmener dans des bocaux. Par exemple, quand j’ai le temps (ça m’arrive !), j’aime bien faire un grand bocal de ratatouille : froide ou chaude, cela me permet d’avoir un accompagnement sain pour plusieurs repas… 
  • Un bidon d’eau potable car la réserve d’eau du van est réservée à la cuisine et à la toilette.
  • De vrais verres pour l’apéro ! Souvent, dans la cuisine du van, on a de la vaisselle incassable (en mélamine par exemple). C’est très pratique et cela me convient pour manger mais pour boire, je préfère vraiment de vrais verres (surtout pour le vin !). Donc nous emmenons toujours quatre petits verres comme ceux de la cantine (ils ne sont vraiment pas fragiles) + deux verres de vin. Pour que les verres à pied ne se cassent pas en route, je les mets dans un mug ou couchés dans une boîte tupperware. Pareil pour le thé, j’aime boire dans de vrais mugs et pour le coup, s’ils sont bien épais, ce n’est pas fragile.
  • Accessoires et ustensiles de cuisine : nous avons une casserole qui fait passoire, c’est très pratique ! N’oubliez pas non plus : une poêle, une spatule, une louche, un ouvre-boîte, un tire-bouchon, un décapsuleur, des allumettes, des sacs poubelle, des boîtes hermétiques pour mettre les restes, un couteau-suisse, un torchon, et enfin une éponge + du liquide vaisselle écolo.

Premier voyage en van : destination et itinéraire

  • La France, un super pays pour les débutants : avec notre campervan, nous avons pas mal voyagé en France et nous avons trouvé que c’était facile, avec un grand nombres de spots, de tout type, pour la nuit.
  • En haute saison, les côtes sont très demandées donc pour trouver des campings moins chers et plus calmes, mieux vaut être à quelques kilomètres dans l’arrière-pays. D’ailleurs, si vous envisagez le camping sauvage, sur les côtes, en été, c’est majoritairement interdit et ce sera contrôlé.
  • Dans d’autres pays d’Europe : il y des différences concernant les prix des campings, le confort des campings, le droit de faire du camping sauvage ou non… Donc il faut bien se renseigner avant. Vous pouvez relire notre article sur notre roadtrip en camper VW au Portugal. En Angleterre, nous trouvons les campings plus chers qu’en France et le camping sauvage est officiellement interdit partout (avec quelques tolérances). En Allemagne, il y a de beaux campings. Dans le nord de l’Italie, nous avons un peu galéré pour trouver des emplacements. Nous n’avons pas testé d’autres pays.
  • Itinéraire improvisé ou préparé : on associe la vanlife à la liberté et c’est vrai… On peut tout à fait partir sans planifier son itinéraire et c’est d’ailleurs ce que nous avons fait en France dans 100% des cas. En Angleterre, et surtout à cause de la pandémie, nous avons dû planifier davantage car il nous fallait réserver des campings. Je dirais que tout est possible. Après, si vous souhaitez absolument dormir dans un camping choisi avec soin alors il vaut mieux réserver, surtout en été sur les côtes.
  • Le choix du type de campings : petits campings, grands campings, camping sauvage, terrain d’une ferme, aire de camping,  jardin d’un particulier… Tout existe ! Nous avons particulièrement une préférence pour les accueils chez les producteurs agricoles ou viticoles :-). Attention : quand on va chez un privé, on ne peut pas débarquer à minuit. Généralement, nous appelons dans l’après-midi et veillons à arriver avant le dîner. En retour pour l’accueil chez un fermier/privé/agriculteur, nous lui achetons des produits. Nous utilisons Park4Night pour repérer quelques endroits mais aussi tout simplement Google Maps en tapant « camping » dans une zone géographique donnée. Si l’improvisation ne vous tente pas trop, et surtout pour une première fois, n’hésitez pas à faire vos réservations de campings d’avance sur internet.
  • Trouver son rythme : un rythme qui nous convient bien c’est d’aller dans un vrai camping tous les 3 jours environ pour profiter de bonnes douches chaudes et refaire le plein d’eau si besoin. A vous de trouver votre rythme !

Nuit chez un viticulteur

Premier voyage en van : conduire un campervan

  • Manœuvrabilité : Cela dépend du modèle mais globalement, si vous avez choisi un campervan récent, vous allez avoir la direction assistée et une caméra à l’arrière pour vous guider sur l’écran quand vous vous garez.
  • Format : je trouve que c’est très agréable à conduire car on est un peu en hauteur. Je dirais que j’ai juste besoin de me concentrer davantage pour me garer (car ça me change de ma petite Polo !) et quand les routes sont étroites (comme ici dans le sud-ouest de l’Angleterre), je préfère laisser le volant à Papa Voyage car moi, j’ai tout le temps l’impression que ça ne passe pas, alors que ça passe !…. Franchement, ça va aller, ne vous inquiétez pas ! L’avantage du campervan c’est justement que ce n’est pas aussi encombrant qu’un camping-car.

Premier voyage en van : transformer son van pour la nuit

  • Pour le couchage du bas : Si comme moi, vous n’êtes pas débrouillard, transformer la banquette arrière en lit et tourner les sièges avant n’est pas instinctif mais c’est très simple donc une fois que quelqu’un vous l’aura montré (par exemple le loueur), vous saurez le faire sans soucis ! C’est un peu comme avec les clic-clacs !
  • Pour le couchage du haut : dans notre cas, le toit se lève quand j’appuie juste sur un bouton. Bien penser à rabaisser le toit avant de repartir ! Si, si, vous verrez, parfois on oublie ! Lors de notre location au Portugal, nous avions un vieux modèle de camper VW : dans ce cas, il fallait monter la tente de toit manuellement mais c’était très simple.
  • Maman solo : parce qu’on m’a posé la question, sachez qu’il n’y aucun soucis si vous êtes une maman solo ! Transformer un van pour la nuit n’est pas une affaire d’hommes…

Premier voyage en van : respecter l’environnement et les autres

  • On ne laisse pas de trace : c’est une règle essentielle et cela l’a toujours été mais avec l’engouement actuel pour les vacances en van, il est important que tout le monde joue le jeu. En camping sauvage, c’est d’autant plus important que si l’on souhaite profiter de la tolérance pour ce type de spots, il faut vraiment être respectueux de la nature.
  • Le bruit : le soir, faire attention à la présence ou non d’habitations si vous êtes en camping sauvage et respectez vos voisins d’emplacement si vous êtes au camping ou sur une aire. Globalement, nous n’avons pas de soucis avec ce point-là car généralement on se couche tôt, bien fatigués par les balades au grand air. Nous n’avons pas eu de voisins bruyants non plus… En même temps, comme je l’ai dit plus tôt, nous recherchons avant tout des coins isolés, des terres agricoles ou de petits campings.

Premier voyage en van : s’inspirer des autres familles qui aiment la vanlife

Une nouvelle communauté : si vous me suivez sur instagram, vous savez qu’avec Magali du blog Les Voyages de Tao, nous avons créé une communauté de familles amoureuses de la vanlife :  n’hésitez pas à suivre @vanfamillefrance car nous y partageons des photos et expériences de toutes les familles qui voyagent souvent ou ponctuellement en campervan !

 

***

Alors ? Qui teste le voyage en van et en famille cet été ? Dans quelle région ?

 

 

 

 



Commentaires

  1. Félicitations . Très sympathiques vos commentaires « vie réelle » en van .
    Ma femme et moi ( quasí ‘ 70 ans 😉 ) nous sentons prêts à repartir à l’ aventure grâce à vous . Expériences longues et approfondies de très ( très très ) longs périples en Coccinelle VW 1300 aménagée en …van pour dormir …
    Le Westfalia T1 ou T2 des hippies était notre rêve .
    Ex de voyage : Namur Belgique – New Delhi Inde et surtout Agra pour montrer le Taj Mahal à ma jeune épouse . Trois mois AR . Camping sauvage ( Iran, Afghanistan, Pakistan …) . Aucun souci . Été …1975 .
    Ces dernières années , car jacking pont Europe à Strasbourg , voiture volée à Montpellier, vitré brisee à Paris . Le monde change rapidement . Le problème de la sécurité bord de route soulevé par certains est évident 😱
    Bons voyages avec P’tit Coeur, et PtitePuce qui grandiront des étoiles pleins les yeux .
    Philippe L
    Namur Belgique

    • Que d’aventures ! Cela a dû être une expérience incroyable ces longs périples en Coccinelle ! Aviez-vous pris de nombreuses photos de ces voyages ? En 1975, je venais juste au monde… Et oui, le monde a bien changé ! Nous essayons néanmois d’en profiter en maximum dès que cela est possible. Un grand merci pour votre message, Christine


Laisser un commentaire

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :RIKPdX

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.