Plages

Choisir la plage pour des voyages avec enfants c’est une valeur sûre ! Les enfants aiment tant la baignade, les châteaux de sables, les coquillages !

Les plus belles destinations plage en Europe ? Voici mes 3 préférées :

La Sardaigne avec les enfants

La Corse en famille

Une semaine à Minorque

Ces trois îles de la Méditerranée ont selon moi les plus jolies plages d’Europe !

Et ailleurs dans le Monde ? Nous avons adoré :

Les plages des îles de Guadeloupe

Les plages de l’île Maurice

Les plages des îles en Malaisie.

Articles dans cette catégorie :

Notre semaine de road trip en Cornouailles

En juillet, nous étions partis dans un comté d’Angleterre qui se situe à quelques heures à l’ouest de chez nous : les Cornouailles. En fait, c’est même l’extrême sud-ouest de l’Angleterre. Un peu l’équivalent de la Bretagne en version anglaise… C’est vrai qu’il y a pas mal de points communs : une côte sauvage magnifique, des criques avec des eaux turquoises et émeraudes, une impression de bout du monde, une grande fierté des habitants, de jolies maisons en pierre, du très bon poisson… Mais c’est différent de la Bretagne : la végétation, les reliefs, l’ambiance, le style d’architecture, la langue bien sûr !

Kynance Cove

Les Cornouailles est une région réputée pour sa beauté, appréciée des Anglais mais aussi des touristes étrangers. A l’origine, pour éviter d’avoir trop de monde, nous souhaitions y aller au printemps mais avec le confinement, nous avons dû changer nos plans et reporter notre voyage à l’été. Finalement, il n’y avait pas grand monde : les touristes étrangers n’étaient pas présents. Les locaux étaient d’ailleurs surpris en nous entendant parler français et comprenaient mieux notre présence dès que nous expliquions vivre dans le Hamphire. Bref, nous avons visité les Cornouailles dans des conditions idéales ! Un gros coup de cœur ! Nous sommes partis en campervan et avons essentiellement dormi dans notre camper mais pas toutes les nuits car nous avions envie d’un peu de confort après tant de vadrouille (nous avons enchaîné les Cornouailles après nos randos dans le Dartmoor National Park).

Avant de vous parler des coins merveilleux que nous avons découverts, je tiens à préciser que nous n’avions absolument rien préparer. Ni itinéraire, ni liste d’endroits à voir (à part un ou deux), ni idée d’où dormir ! Avec le campervan, c’est l’avantage, nous savions que nous pouvions improviser ! Nous nous sommes souvent arrêtés totalement au hasard… Nous avions vaguement décidé de commencer par Newquay et de tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre mais finalement nous avons fait des zigzags car nous avons passé plusieurs nuits au même spot.

Notre itinéraire à la découverte des Cornouailles :

Les lieux suivis d’un petit cœur sont ceux que nous avons préférés. Voici notre itinéraire improvisé, histoire de vous inspirer mais surtout n’hésitez pas à vous perdre en Cornouailles car c’est juste beau partout !

Newquay : après notre étape dans le Dartmoor National Park, nous avons roulé directement jusqu’à Newquay en Cornouailles. « Papa Voyage » y avait déjà séjourné avec des amis surfeurs à l’époque où il était étudiant à Londres. Newquay est en effet réputée pour le surf et si cela vous intéresse vous pourrez y suivre des cours à tout âge et en famille. Dans ce cas, vous choisirez sans aucun doute la plage de Fistral. Par contre, pour une baignade tranquille, je vous conseille la rivière Gannel qui commence à la plage de Crantock (voir photo ci-dessous) :

Attention : pour se baigner dans la rivière, il faut éviter la marée basse, sinon, vous n’aurez qu’une pataugeoire ! Cela dit, avec de très jeunes enfants cela peut être pratique ! A marée haute, vous verrez les locaux en paddle board. En surplomb de la rivière, il y a un super café, The Fern Pit Café, où la vue est incroyable et on vous pourrez déguster la langouste locale : j’ai adoré cet endroit !

Pas mal la couleur de l’eau non ? Et bien ce n’est que le début !

Holywell : non loin de Newquay, nous faisons halte sur cette plage que les enfants ont adoré ! Non seulement c’est une immense plage de sable fin avec ces jolis rochers dans la mer mais surtout, il y a de petites grottes cachées qui ont ravi Ticoeur et Titpuce ! Vraiment petites, donc ne vous attendez pas à grand chose mais c’est quand même l’aventure pour nos petits chéris ! Attention : il faut éviter la marée haute pour accéder et repartir des grottes.

Gwithian Beach : encore une grande plage où nous sommes arrivés pour dîner au coucher du soleil avant de nous poser quelques centaines de mètres plus loin, vers les terres, pour la nuit. (Comme souvent, il n’est pas permis de rester sur le parking de la plage pour la nuit).

vanlife en cornouailles

St Ives : le lendemain matin, nous avons rejoint Saint Ives. Nous sommes arrivés très tôt vers 8h et nous avons pris notre café au port de cette célèbre petite ville de Cornouailles. Jusque là tout allait bien. Il n’y avait que des locaux qui promenaient leur chien ou venaient également boire un café face au port. Puis, nous sommes partis marcher deux heures sur le chemin côtier et à notre retour à Saint Ives, il y avait une foule de touristes ! C’est d’ailleurs le seul endroit où nous avons vu du monde ! En haute saison, ce doit juste être l’horreur ! Pour nous, c’était déjà trop bondé. Nous avons déjeuné dans un petit resto de poissons qui ne paye pas de mine mais où nous avons très bien mangé : Mermaid Seafood Restaurant. Puis nous sommes partis au plus vite. En plus, à cause du Covid, le musée que nous souhaitions visiter à Saint Ives était fermé : il s’agit du musée en plein air de l’artiste Barbara Hepworth qui présente toutes ses sculptures dans un grand jardin. Une prochaine fois ! L’après-midi, nous sommes retournés sur la plage de Gwithian et, juste à côté, nous avons fait une longue marche du côté de Godrevy point où nous avons pu observer quelques phoques en suivant le chemin qui mène vers le phare.

Falmouth : là, notre itinéraire devient erratique : au lieu de continuer notre cercle, nous sommes passés sur la côte sud des Cornouailles, à Falmouth parce que nous avions vu que la prévision météo était meilleure au sud qu’au nord pour les jours suivants :-). Bref, nous voilà à Falmouth, petite ville bien plus calme que St Ives et très agréable.

Durgan Beach : à quelques kilomètres de Falmouth, nous avons découvert au hasard de notre marche ce magnifique havre de paix ! Un mini village de pêche, une petite plage aux eaux émeraudes et une végétation très dense le long du chemin côtier. What else? Une très belle petite rando !

itinéraire cornouailles

Porthleven : notre prochaine étape, choisie au hasard a été la petite ville de Porthleven qui pour le coup m’a vraiment fait penser à la Bretagne. L’ambiance y était sympa. Nous nous sommes posés en terrasse au pub et nous avons observé la vie dans le port pour nous reposer des balades de la journée.

Sennen Cove et Land’s end : la rando à Land’s end est une des plus connues de Cornouailles car on arrive ainsi au bout du bout de l’Angleterre et on y voit donc la première et dernière maison du pays. Nous sommes partis de Sennen Cove et avons marché jusqu’à Land’s end (en aller retour). La rando est superbe comme partout sur le chemin côtier, ni plus, ni moins. Les Anglais adorent surtout le fait de pouvoir dire qu’ils ont vu la pointe de leur pays. Attention : si vous ne souhaitez pas marcher, vous pouvez arriver en voiture jusqu’à Land’s end mais le parking est coûteux et il y aura du monde. Alors que finalement, le plus beau dans tout ça c’est le chemin, où nous y étions quasi seuls ! Après la rando, nous nous sommes posés dans un petit café face à la mer pour déguster le fameux cornish pasty (sorte de chausson à la viande et pommes de terre – pas une grosse révélation mais les enfants aiment bien).

rando famille cornouailles

Sur le sentier côtier, un peu partout en Cornouailles, vous croiserez des épaves…

Porthcurno, Pedn Vounder Beach, Tryrin Dynas, Logan Rock : la raison pour laquelle nous nous sommes arrêtés dans tous ces petits coins perdus (et proches les uns des autres) c’est que nous avons passé plusieurs nuits en campervan à Treen et que tous ces lieux étaient accessibles à pied depuis notre spot. Nous avons également aperçu le Minack Theatre de très loin mais nous ne sommes pas allés le visiter car primo il aurait fallu réserver plusieurs jours en avance (à cause du covid) mais aussi nous avions l’impression que ça ne valait pas trop le coup…

Porthcuno

cornouailles en famille

Minack theatre

Cadgwith : encore un joli mini village où nous avons fait une petite marche pour voir le Devils frying pan :

cornouailles en familleCadgwith

Lizard point : notre coup de cœur de la semaine ! Cette partie du chemin côtier est aussi sauvage que dans le reste des Cornouailles mais les pierres sont encore plus belles et l’arrivée à Kynance cove donne l’impression de débarquer dans un petit paradis des tropiques (à part la température !). Kynance Cove est un des spots les plus connus de Cornouailles et on comprend pourquoi ! Nous avons la chance de ne pas avoir grand monde quand nous y étions. Bref : rando magnifique et plage de rêve !

Kynance CoveKynance Cove

Les vagues ça décape ! Et l’eau est fraîche 😉

Lizard point

Mousehole : un village de pêche pittoresque, tout en pierre…

mousehole cornouailles 

Newlyn : une ville de pêche située juste après Mousehole et où nous avions décidé de nous arrêter pour déjeuner dans le super resto de poissons du coin : Mackerel Sky Seafood Bar. Un régal !

itinéraire cornouailles

meilleur resto cornouailles

Clairement, nous n’étions pas les seuls fans de poissons à Newlyn… Impressionnante rencontre dans le port :

St Michael Mont : comme je n’avais pas préparé ce voyage, j’ai vraiment été surprise quand au détour d’un virage j’ai cru voir le Mont Saint Michel ! En fait, c’est son petit cousin : St Michael Mont et il a beaucoup de charme aussi ! Je n’avais jamais entendu parler de son existence !

Newquay : et oui, on y repasse ! Nos dernières étapes sont donc sur la côte nord…

Bedruthan steps : J’ai adoré cette longue marche côtière pour admirer cette série de gros rochers inégaux…

série poldark

Daymer Bay : une pause tranquille, dans une baie tranquille…

cornouailles en famille

Port Isaac : encore un joli village où nous nous sommes arrêtés par hasard et où nous avons acheté quelques sandwichs aux crabes.

vacances en cornouailles

Tintagel : notre dernière étape en Cornouailles et je dois dire que c’est la seule qui nous a un peu déçus… Le paysage est superbe comme toujours mais le fameux châteaux de Tintagel se résume à quelques ruines peu éloquentes. Alors oui, c’est un lieu culte grâce à la légende d’Arthur mais nous n’avons pas senti la magie des lieux. Pour nous, la visite du château ne vaut pas la peine mais bon, ça reste personnel…

vacances en cornouailles

tintagel en famille

***

Au final, pendant notre semaine tout autour des Cornouailles, nous avons vu des criques incroyables et parcouru de longues sections du chemin côtier absolument spectaculaire ! Ne vous fixez pas nécessairement sur notre itinéraire car je crois que s’il y a bien une chose qui définit les Cornouailles c’est que c’est beau partout ! Franchement, des plages ou criques qui ne seraient que banales, nous n’en avons croisées aucune malgré notre itinéraire improvisé ! 

Précisons juste que le paradis a un petit prix :  il ne faut pas être frileux côté température de la mer et la météo peut être très changeante évidemment ;-).  Si cela ne vous arrête pas, alors les Cornouailles sont parfaites pour des vacances en famille et les amoureux de la nature !…

Où dormir dans les Cornouailles ?

En campervan : comme je le dis depuis deux ans, nous trouvons qu’il y a beaucoup moins de possibilités de spots sauvages en Angleterre qu’en France. Les Anglais qui ont des camper vans nous le disent aussi et aiment d’ailleurs passer leurs vacances en France pour cette raison (aussi parce que notre pays est trop beau évidemment !). Comme d’habitude, nous avons utilisé l’appli Park4night. Nous avons testé un spot juste derrière Gwithian Beach. Pas de charme particulier. Il s’agit d’un petit parking entouré de champ mais l’avantage est la proximité avec la plage où nous avons pu prendre notre dîner et petit déj. Voici le spot :

cornouailles en van

Puis, nous avons opté pour un spot à Treen où nous nous sommes posés pour plusieurs nuit. Il s’agit d’un grand terrain privé où le propriétaire permet de dormir contre 5£ (et il y a des toilettes payantes : 20 cents). L’avantage est qu’il y a de nombreuses jolies criques accessibles depuis ce spot et que nous n’avons trouvé aucun autre coin autorisé dans cette extrême ouest de la péninsule. Des champs se trouvent tout autour et on voit la mer au loin. Vous ne serez pas seuls car le terrain est immense et le prix attractif :

cornouailles en van

A l’hôtel : nous avons passé une nuit au Penventon Park Hotel à Redruth. Un petit craquage après plusieurs jours en campervan :-). Excellent petit déj. Cadre très chic et très british :

hotel cornouailles

En chambre d’hôte : nous recommandons également The Cedars B&B pour l’accueil, le super rapport qualité-prix et l’emplacement. Si vous souhaitez vous poser plusieurs jours au même endroit c’est une excellente base !

Nos tuyaux pour visiter les Cornouailles avec les enfants :

Quand visiter les Cornouailles ? La plupart des écoles d’Angleterre finissent l’année scolaire vers le 20 juillet donc pour éviter la foule de vacanciers, je vous conseille de venir début juillet dès que les vacances scolaires françaises commencent.

Le National Trust : cette organisation entretient le chemin côtier. Sur pas mal de parkings au départ de balades ou sur certaines plages, il faut souvent payer environ 5£ à chaque fois (parfois davantage !). Si en plus vous prévoyez quelques visites de lieux historiques, sites remarquables, châteaux ou jardins gérés par le National Trust dans le tout le pays alors au final vous allez très vite amortir l’abonnement annuel qui coûte 126£ pour une famille (tarif en 2020). Alors n’hésitez pas à faire vos calculs avant de venir (voir tous les détails sur le site du National Trust).

Les routes sont étroites : et relire mes conseils pour conduire en Angleterre. Avec notre camper, nous sommes parfois passés sur des routes qu’étaient guerre plus larges que notre véhicule. Nous touchions la végétation à droite et à gauche. Il y a des axes plus spacieux que d’autres (que doivent connaître les gros campings cars que nous avons croisés) mais hélas, il n’est pas possible de briefer le GPS ! Bref, plus votre véhicule sera petit, plus simple sera votre road trip ! heureusement, comme souvent, les Anglais sont très gentlemen même sur la route et quand une voiture arrive en face elle vous facilite souvent le passage.

road trip cornouailles

Les Cornouailles depuis la France : ce n’est pas la porte à côté. Je vous conseille de faire des haltes en chemin, par exemple dans le Hampshire pour visiter la New Forest, puis dans le Dorset et enfin dans le Devon avant d’atteindre le bout du monde de l’Angleterre ! « Mais alors, il va nous falloir un bon mois de vacances ? » Oui, voilà ! C’est ce que je voulais dire ;-)…Ou même deux car en rentrant des Cornouailles vous pourriez faire un crochet par Bath et les Cotswolds bien sûr !

Série Netflix : des lectrices m’ont conseillé la série Poldark qui leur avait donné envie de visiter les Cornouailles. Nous sommes en plein milieu de la première saison et je peux juste vous dire que les paysages sont encore plus beaux en vrai :-)… Et je vous préviens : je n’ai encore croisé aucun Anglais ressemblant de près ou de loin à Ross Poldark !!!

visiter les cornouailles 

cornouailles en famille

rando cornouailles

Alors ? Qui est tenté par les Cornouailles en famille ?

 

 

Grandes maisons de vacances pour se retrouver en famille ou entre amis

Dernièrement, je n’ai que le mot « retrouvailles » sur les lèvres, retrouvailles avec nos familles ou nos amis. Je pense que tout le monde en rêve en ce moment, non ? Encore faut-il trouver un hébergement adapté, une grande maison de vacances, une location ou un gîte suffisamment spacieux pour accueillir toute votre tribu ! Comme vous le savez, deux fois par an nous partons en vacances avec les grands-parents et parfois même avec oncle, tante et cousin ! Alors nous avons quelques bonnes adresses à partager avec vous ! 

Nos bonnes adresses de grandes villas en France :

Ci-dessous les hébergements où nous avons séjourné en famille agrandie, avec ma belle-famille ou entre amis. Pour chacune de ses locations, nous avons toujours privilégié la vue et l’espace pour dîner tous ensemble. Disons que ce sont nos deux critères essentiels après la propreté bien sûr ! Toutes ces maisons étaient bien équipées pour un séjour avec bébés et enfants (matériel à disposition sur demande tel que lit-parapluie et chaise-haute). Et heureusement car comme vous le savez, nous voyageons léger !

Cassis, Provence

Notre location à Cassis, dans le sud de la France, à deux pas des calanques. C’est la première villa que nous avons louée après la naissance de mon Ticoeur et nous y sommes retournés l’année suivante pour souffler sa première bougie ! Nous étions 6 adultes et un bébé. Les grands plus : la terrasse avec vue sur la mer et sur le Cap Canaille au coucher du soleil ! Pas de piscine.

Suite de l’article

Une semaine à Minorque

C’est notre voyage à Majorque l’an dernier qui nous a donné envie de partir à Minorque cette année : nous souhaitions profiter des Baléares mais avec moins de touristes car si Majorque est effectivement une belle destination elle est encore plus surchargée en août que les autres îles de la Méditerranée (selon notre expérience en tout cas mais nous commençons à avoir bien fait le tour de cette zone que j’aime tout particulièrement !).
Bref : objectif atteint ! Il y avait beaucoup moins de monde qu’à Majorque car tout simplement la capacité d’accueil en terme d’hébergements est beaucoup plus limitée  ; cela veut aussi dire que les prix sont un peu plus élevés et qu’il faut s’y prendre bien en avance.

Cala Macarelleta

Notre itinéraire d’une semaine à Minorque :

J1 : arrivée tardive du côté de Ciutadella : première balade du côté de son port pittoresque et de ses ruelles médiévales.


J2 : direction les plages ! Pour cette première journée, nous partons dans le sud-ouest qui est la partie la plus réputée pour ses belles criques. Nous nous posons d’abord à Son Saura , plage de sable blanc avec une eau peu profonde et peu de monde ; c’était parfait pour les enfants.

Son Saura

Puis, nous avons marché sur le Camino de Caballos (le chemin qui permet de faire le tour de l’île en bord de mer et qui autrefois était emprunté par les chevaux) jusqu’à Cala des Talaier (20 minutes de marche) ; et finalement, car nous avions envie de marcher davantage, nous avons poursuivi notre chemin jusqu’à Cala en Turqueta (30 minutes), très belle crique.

Cala en Turqueta

Déjeuner tardif à l’heure espagnole à Cala Blanca chez Blat i Raim où nous avons pris quelques tapas. Pendant l’heure chaude, nous quittons les plages et nous retournons nous balader dans Ciutadella en longeant les murs pour profiter de l’ombre.
En fin d’après midi, nous visitons la carrière de pierres située à la sortie de Ciutadella (Lithica Menorca). Les enfants ont bien aimé, surtout pour le labyrinthe !

Lithica Menorca


Vers 18h, nous ressortons à la mer ; direction Cala en Brut un spot où les gens viennent pour plonger depuis des rochers plus ou moins hauts : Ticoeur s’est laissé tenter par le premier niveau et moi aussi ! Repos à l’appartement (une loc Airbnb pas top donc je ne partage pas l’adresse…).
Puis observation du coucher du soleil à Pont d’en Gil. Nous finissons la journée avec une paella au restaurant Es Garbell : bonne ambiance locale car il y avait de la musique dans le bar d’à côté et c’était pratique pour les familles car il y a une pelouse devant la terrasse pour que les enfants puissent gambader (merci @madamemoustick pour l’adresse !).


J3 : Nous nous rendons à la plage d’Algaiarens que nous ne faisons que traverser pour nous rendre sur la magnifique plage des Bot (il faut escalader quelques pierres pour l’atteindre mais rien de méchant).

Plage des Bot

Pour le déjeuner, nous prenons juste des boissons et des pan con tomate sur la terrasse de la très belle finca Binissues.


Direction le point de vue le plus haut de l’île, Monte Toro accessible en voiture.

Fin d’après-midi sur la plage de la Cavalleria (du sable un peu rouge couleur argile) avant de rejoindre notre deuxième hébergement Airbnb du côté de Fornells dans une très belle résidence, avec une chouette terrasse mais l’hébergement est un peu vieillot.

Coucher du soleil depuis la terrasse du café Isabella Beach Club .

Dîner au restaurant Café del Nord (menu du jour économique).


J4 : Plage de Pregonda ou plus exactement la crique située juste avant cette plage avec de jolis rochers : l’eau est très claire mais il faut pas mal marcher pour y arriver.

Déjeuner à Fornells quelques tapas chez Sa Taula. Pendant l’heure chaude, on se met au frais dans le village de Mercadal où on déniche d’excellentes glaces chez Fary. Puis, direction la Plage de Son Bou : pas notre genre car trop de monde, trop grande plage, trop d’immeubles à l’arrière. Dîner barbecue chez Ca Na Marga (très bonnes grillades – c’est une spécialité de l’île mais choisissez les tables à l’intérieur car il y a plein de moustiques sur leur terrasse !).


J5 : nous partons pour Cala Galdana où nous garons la voiture avant de commencer notre petite rando jusqu’à Cala Mitjana qui s’est avérée notre crique préférée de ces vacances à Minorque ! Donc une petite plage à ne surtout pas manquer ! La marche depuis le parking ne dure que 10 min jusqu’à Mitjaneta où nous avons profité de cette mini plage quasi pour nous tout seuls jusqu’à 11h avant de rejoindre Cala Mitjana sa grande sœur. Entre les deux, il est possible de nager.


Pour le déjeuner, nous achetons quelques empanadas à la boulangerie Los Claveles à Ferreries et nous prenons un verre à l’ombre chez Feymar. Nous retournons ensuite à Fornells et nous faisons quelques devoirs de vacances pendant les heures chaudes. Nous prenons un dernier bain à la plage Tirant, nous dînons tôt chez Okapi puis nous partons observer le coucher du soleil au Cap Cavalleria  ! Et c’est là que l’aventure devient moins drôle : nous crevons un pneu en chemin ! Heureusement, il y avait une roue de secours dans le coffre. Papa Voyage a rapidement changé le pneu et nous sommes arrivés juste à temps pour le coucher du soleil. Pour info, le lendemain, nous avons échangé de voiture chez le loueur et il nous a facturé 70 euros pour le pneu crevé.


J6 : Balade dans le village de Binibequer Vell  : c’était le village le plus mignon de notre séjour mais étrangement il ne s’agit pas d’un vrai village mais d’un village de vacances construit dans les années 60. En même temps, si tous les villages de vacances pouvaient ressembler à celui-ci, ce serait pas mal !

Puis, baignade à Es Calo Blanc. Très bon déjeuner chez Oveja Negra à Punta Prima. Nous parcourons le petit marché situé en face du restaurant puis direction notre dernier hébergement qui s’est avéré notre coup de cœur de cette semaine à Minorque : Agriturismo Binissfullet. Les enfants profitent de la piscine des lieux.

Agriturismo Binissfullet : notre hébergement coup de coeur !

Nous prenons l’apéro au bar de la plage de Binibequer Nou, un joli spot. Puis, nous rentrons dîner dans notre agriturismo car les proprios sont des Italiens qui cuisinent super bien !
J7 : les enfants profitent encore de la piscine puis nous partons en rando vers l’immense grotte « Cova des de Coloms » (1h aller retour – se garer à Es Migjorn Gran).

Déjeuner dans le village d’Alienor au Café des Forns. Il pleut un peu. Balade dans la ville de Mahon. Quelques bâtiments intéressants mais nous avons trouvé que Mahon n’était pas incontournable…


J8 : l’objectif de la journée est de réussir à nous rendre sur la plage la plus réputée de l’île : Cala Macarelleta et Macarella. Car même si Minorque a moins de touristes que Majorque ; quand tout le monde veut se rendre sur la même plage ; ça devient problématique. L’accès à ces criques en voiture était fermé dès 7h 30 du matin car le parking était complet ! Nous avons donc décidé d’atteindre ces plages à pied, en suivant comme toujours le Camino de Caballos en 1h de marche depuis Cala Galdana. Finalement, c’était une meilleure option pour nous que la voiture car nous aimons marcher. Et bien sûr, nous sommes partis assez tôt, vers 9h pour ne pas souffrir de la chaleur. Donc oui cette plage est vraiment très belle :

Et nous conseillons d’y aller à pied pour les différents points de vue qui valent le coup entre Macarelleta et Macarella… mais en terme de plage, en fait nous avons préféré Cala Mitjena où en plus il y avait moins de monde.
J9 : départ tôt le matin.

Si je résume et que j’essaie de comparer un peu à Majorque :

Ce que nous avons aimé à Minorque :

  • Les criques sont magnifiques ! Et nombreuses ! Le décor naturel, la végétation, la couleur et la transparence de l’eau… c’est le top ! Côté baignade, nous avons préféré Minorque à Majorque mais je précise que Majorque est bien plus grande donc nous n’en avions pas fait tout le tour et qu’il nous reste de petits coins de paradis à dénicher sur Majorque.
  • La qualité du service : il y a des parkings gratuits pour toutes les plages. Tout est bien fléché. Il y a également des toilettes sur chaque parking.
  • La propreté des plages. Vraiment très agréable ! Les plages sont très soignées. Seule triste exception, comme partout : certains fumeurs (pas tous heureusement !) qui pensent qu’un mégot de cigarette n’est pas un déchet et qui les enfouissent dans le sable pour que les enfants les dénichent !!! Brrr !!!

Ce que nous avons moins aimé :

  • Peu de vieilles fincas traditionnelles contrairement justement à Majorque où nous avions loué une superbe maison en pierres et où il y avait du choix. A Minorque, il y a plutôt de petites résidences plus récentes, fort agréables mais moins traditionnelles donc.
  • Les villages et villes sont sympas mais nous avons vu de plus jolis villages et villes à Majorque.
  • Plus d’une semaine ce serait long car c’est une destination essentiellement pour la plage et l’île n’est pas grande comme son nom l’indique.

Enfin, je termine par d’autres décors typiques de Minorque : les pierres préhistoriques assez étranges, en forme de « T »…

Des moulins dans la plupart des villages…

Le fameux Camino de Caballos que nous avons tant emprunté pour atteindre les plages :

Quel budget pour des vacances en famille à Minorque ?

A titre indicatif, voici comment se sont réparties nos dépenses pour nous quatre : Location de voiture : 27€ / jour, déjeuners en boulagerie ou café : 20 € /jour, dîners au restaurant : 60 € /jour, hébergements : 190 € /nuit, divers : 3 € / jour soit un total de 2400 € sur place pour nous quatre. A cela, il faut rajouter 400€ d’avion aller/retour soit un total de 2800€ pour 8 jours. Evidemment, il y a moyen de dépenser moins (notamment en cuisinant) ou de dépenser plus ;-).

***

Bref, nous vous conseillons fortement de passer une semaine à Minorque si vous êtes amoureux de jolies criques dans des décors sauvages. Minorque est vraiment une petite perle de la Méditerrannée !

Alors ? Tentés par Minorque ?

La Crète en famille : notre roadtrip dans l’ouest de l’île

Au début des vacances de Pâques, nous sommes partis en Crète avec les enfants. Un superbe voyage en famille qui confirme notre goût pour la Grèce ! Vous vous souvenez ? En avril dernier, nous avions passé nos vacances dans le Péloponnèse ; puis, en juillet, nous avons fait le tour de Corfou en voilier. Ce que nous aimons en Grèce ? Les paysages, le climat, le petit budget, la cuisine (le poisson frais !) et surtout l’accueil chaleureux des locaux ! En Crète, nous avons trouvé une hospitalité et une générosité incroyable ! Bref, une destination à découvrir en famille sans hésitation !

Comme la Crète est grande, nous nous sommes concentrés sur la partie ouest de l’île et j’ai organisé le roadtrip ci-dessous, avec 9 nuits sur place. Côté météo, nous avons eu 7 jours de beau temps (18 degrés et grand ciel bleu) et 2 jours de pluie. Aussi, contrairement à l’an dernier à la même époque, la température de l’eau était fraîche (je dirais 16-17 degrés) donc nous ne nous sommes baignés qu’une fois. Disons qu’en avril, il est tout à fait possible d’avoir une mer plus chaude mais ce n’est pas garanti. De toute façon, mon programme était surtout orienté rando et paysages. Les sommets étaient encore enneigés. En ce début avril, sur les plages les plus connues de l’île, nous avons eu la chance d’être quasi seuls alors qu’en été il doit y avoir foule !

Elafonisi Beach sans la foule estivale ! Elle est pas belle la vie ?

La Crète en famille : notre itinéraire

  • Arrivée tardive à Chania.
  • Tour de la péninsule d’Akrotiri (c’est la péninsule où se trouve l’aéroport de Chania). A voir absolument : Limania Beach et les Monastères (Agia Triada, Gouverneto et les ruines du monastère Katholiko). Pause sur Marathi Beach et coucher du soleil à Stavros.
Monastère Agia Triada
Monastère Katholiko
Limania Beach
Limania Beach
Marathi Beach
Stavros
  • Direction le lac de Kournas puis la ville de Réthymnon – nuit près des gorges d’Imbros à l’auberge Panorama Askyfou (petit prix, très bon accueil et très bonne cuisine familiale).
Lac Kournas
Réthymnon
  • Randonnées dans les gorges d’Imbros. Déjeuner à Sfakia puis direction Loutro en bateau. Baignade. Dîner et nuit à Loutro. Alors, j’avais lu des critiques sur les forums comme quoi Loutro c’est mort, y a rien à faire ! Oui, c’est vrai mais pourquoi vouloir faire quelque chose ? Juste admirer ce village typique et reprendre des forces le soir sur une des nombreuses terrasses de restaurants dans un cadre franchement idyllique, ça vaut le coup !
Gorges d’Imbros
Loutro
Loutro
  • Randonnée dans les gorges d’Aradena (superbe mais pas pour les débutants !) puis nuit à Anopoli. Excellent accueil à l’auberge Anopoli rooms & tavern.
Aradena
  • Direction Chania. Musée de la typographie : on y découvre l’histoire de l’imprimerie et les machines sont exposées (Guttenberg, etc). Les enfants ont trouvé la visite intéressante. A prévoir si, comme nous, vous avez une journée de pluie, sinon, ce n’est pas incontournable.
  • Visite de Terra Creta (production d’huile d’olive). Très bien. Non loin se trouve le plus vieil olivier de Crète. Puis, direction la péninsule de Balos (hélas, il pleuviote encore).
Balos : ce serait plus joli au soleil !
  • Expédition vers la célèbre plage d’Elafonisi. Son sable a de légers reflets roses (c’est léger ! Il y a des gens qui truquent les photos sur les réseaux sociaux ! Ne vous attendez pas à un rose intense mais l’endroit est magique de toute façon et la balade est magique même si la mer est trop fraîche pour se baigner. Vraiment à voir ! Puis, rando dans les Gorges d’Irini.
Elafonisi (sans filtre ! La vraie couleur !)
Elafonisi
Gorges d’Irini
  • Plage de Phalasarna (celle-ci je la recommande plutôt quand il fait assez chaud pour se baigner) puis retour à Chania et balade dans la vieille ville. Le port vénitien et le phare ont beaucoup de charme !
Phalasarna Beach
Chania et son port vénitien
  • Matinée et déjeuner à Chania avant de prendre notre avion à 14h30.
Le port de Chania
Le phare de Chania

Remarques concernant notre itinéraire en Crète :

J’essaie d’anticiper les questions que vous allez me poser :-)…

  • Attention, notre itinéraire est orienté rando. Si vous enlevez de notre programme les grosses randos (gorges d’Imbros, gorges d’Aradena et gorges d’Irini), alors soit vous allez pouvoir prendre le temps de bien profiter des plages dont je vous ai parlées (mais alors partez entre mai et octobre pour une eau plus chaude), soit rajoutez des étapes plus à l’est de l’île pour compléter.
  • Notre programme pourrait tenir sur une semaine si on enlève : la journée lac Kournas + Réthymnon et la journée pluie à Chania avec le musée de la typographie.
  • Une bonne adresse à Chania ? Vous remarquerez que je vous ai donné nos bonnes adresses hébergements sauf à Chania. Alors voilà la raison : nous avons dormi 4 nuits dans une petite maison bien moderne, très propre avec une très belle vue depuis la terrasse à Agia Marina (c’est à un quart d’heure à l’ouest de Chania). L’hébergement en soi était très bien (voir ici) mais Agia Marina est une station balnéaire sans charme et complètement vide en avril. Donc, hors saison, je conseille de prendre une location dans la vieille ville de Chania qui elle est pleine de charme.
Vue de notre terrasse à Agia Marina

La Crète en famille : les informations pratiques

  • Se rendre en Crète : nous avons pris un vol Easyjet pour Chania (3h30 de vol depuis Londres – ce doit être similaire depuis Paris).
  • Décalage horaire : 1h de plus par rapport à la France
  • Location de voiture : nous avons loué une petite voiture (Fiat Panda) à l’aéroport de Chania pour 12 euros par jour (chez Avis mais nous avons tout simplement utilisé un comparateur de prix et choisi le moins cher).
  • Les repas : nous dépensions 30 euros à 4 pour manger bien copieusement ! Les portions sont grandes donc il suffit souvent de prendre 2 plats et 1 entrée ou même 2 entrées et 1 plat pour manger à 4 ! Ticoeur a adoré les jus d’orange frais ! Nous avons également adoré la pita de Sfakia servie avec du miel (parfais après une rando ou au petit déj), les petits chaussons farcis au fromage et aux épinards, les légumes verts et les poissons frais ! A chaque fois, les desserts sont offerts ainsi que le raki ! Un aubergiste a même voulu nous offrir une bouteille d’1 litre de raki en souvenir ! Nous avons réussi à réduire à 100ml après forte négociation !
  • Les randonnées : nous voulions vraiment que ce voyage soit un beau voyage de rando en famille. Je vais donc préparer un billet détaillé pour vous décrire les marches de notre programme, notamment nos longues randonnées dans les différentes gorges.

Et vous ? Tentés par la Crète ? Et si vous connaissez l’est de l’île, je veux bien vos conseils car nous comptons bien découvrir l’autre moitié l’an prochain !

Réserver ses vacances à la dernière minute : mon retour d’expérience


Côté organisation de nos vacances, je dois dire que c’est souvent tout ou rien : soit je m’y prends TRÈS en avance ; soit vraiment à la dernière minute.
Les fois où je suis organisée, je réserve nos billets d’avion/train environ quatre mois avant le départ, nos hébergements deux ou trois mois avant et la location de voiture un mois avant environ. Dans ces cas-là, je passe souvent un temps fou sur les préparatifs mais cela fait partie du voyage. J’essaie de dénicher de petites perles, de sélectionner nos visites avec soin et j’élabore un itinéraire détaillé. Cette année par exemple, nous partirons en Espagne, sur l’île de Minorque, à la fin août, et j’ai passé beaucoup de temps à préparer ce voyage. Je vous le raconterai en détails bien entendu !

Vivement les vacances !

Dans quel cas je réserve à la dernière minute ?

Souvent, je me retrouve à organiser les vacances à la dernière minute parce que :

  • Je croule sous le travail au boulot et je n’ai donc ni temps ni l’envie de passer mes soirées à organiser nos vacances.
  • Nous hésitons entre trop de destinations et finalement nous avons trop tardé à nous décider.
  • Je n’ai pas de visibilité sur mon agenda pro (par exemple, si je n’ai pas eu validation de mes congés au boulot ou encore si je cherche du travail et que je ne sais pas si j’en trouverai ou non…)
  • Quand nous étions en Tour du Monde, nous étions pas mal dans l’improvisation car en Tour du Monde, on ne peut franchement pas tout planifier ! Il faut se laisser porter au gré de ses envies sinon je pense que ce serait un enfer d’organisation !


Justement, pour l’Ecosse le mois dernier, j’ai dû improviser ! Car, comme vous le savez, j’ai repris un travail salarié depuis quelques semaines et j’avoue que je suis fatiguée par tout ce qu’il y a à assimiler donc je n’ai pas eu le temps de m’occuper de nos vacances ! En plus, je ne savais pas si j’aurais le droit de partir si peu de temps après mon arrivée dans l’entreprise (mais si ! Ouf !)…

Nos voyages à la dernière minute nous ont souvent réservé de belles surprises :

S’y prendre à la dernière minute a des avantages :

  • il y a toujours des offres de dernière minute que ce soit pour les vols ou les hébergements – il faut juste être ouverts à plusieurs destinations potentielles et ne pas avoir une idée trop précise. Bref : faire preuve de flexibilité !
  • J’apprécie de ne pas toujours devoir passer des soirées entières à préparer les vacances 🙂
  • A la dernière minute, on se laisse surprendre : on part dans une région ou un pays auquel on n’aurait pas pensé et on déniche le restaurant, la résidence ou l’hôtel qui vient tout juste d’ouvrir.
  • Quand on voyage en campervan, la non-organisation est de mise !

Des exemples où nous avons réservé les hébergements à la dernière minute sans aucune difficulté : l’Espagne, Malte, la Bretagne, la Dordogne, la montagne en général, et beaucoup d’autres destinations encore ! Évidemment, cela peut varier selon la saison et les effets de mode.

Et si vous manquez encore d’inspiration, Pierre & Vacances vous donne des idées de Résidence enfants, de la Normandie à la Méditerranée ainsi qu’un choix de réservations Dernières minutes pour cet été !

Mes amours à Marseillan-Plage

Les exceptions : dans quels cas je ne réserve pas à la dernière minute ?

J’évite de réserver à la dernière minute dans les cas suivants :

  • Pour le ski, car les prix deviennent exorbitants puisque pendant les vacances scolaires, il y a sans doute moins de capacité que de vacanciers. Il m’est arrivé de renoncer à partir au ski car je ne trouvais plus rien d’abordable. Maintenant je réserve environ six mois avant !
  • En groupe : quand nous partons en plus grand nombre (famille agrandie ou groupe d’amis).
  • Certains endroits se sont avérés tendus en terme d’offre hôtelière et donc par exemple, je vous conseille de vous y prendre bien en avance pour Bergen en Norvège, Milan en Italie, Amsterdam, l’île de Skye en Ecosse, Minorque…

Vous remarquerez que j’ai pas mal utilisé le “je” dans cet article car chez nous c’est plutôt moi qui suis en charge de l’organisation des vacances. Papa Voyage se concentre souvent sur la location de voiture (oui, trop cliché je sais !).

Alors, parmi vous, qui réserve ses vacances à la dernière minute cet été ?

* Billet proposé en partenariat avec Pierre & Vacances