Une semaine à Minorque

C’est notre voyage à Majorque l’an dernier qui nous a donné envie de partir à Minorque cette année : nous souhaitions profiter des Baléares mais avec moins de touristes car si Majorque est effectivement une belle destination elle est encore plus surchargée en août que les autres îles de la Méditerranée (selon notre expérience en tout cas mais nous commençons à avoir bien fait le tour de cette zone que j’aime tout particulièrement !).
Bref : objectif atteint ! Il y avait beaucoup moins de monde qu’à Majorque car tout simplement la capacité d’accueil en terme d’hébergements est beaucoup plus limitée  ; cela veut aussi dire que les prix sont un peu plus élevés et qu’il faut s’y prendre bien en avance.

Cala Macarelleta

Notre itinéraire d’une semaine à Minorque :

J1 : arrivée tardive du côté de Ciutadella : première balade du côté de son port pittoresque et de ses ruelles médiévales.


J2 : direction les plages ! Pour cette première journée, nous partons dans le sud-ouest qui est la partie la plus réputée pour ses belles criques. Nous nous posons d’abord à Son Saura , plage de sable blanc avec une eau peu profonde et peu de monde ; c’était parfait pour les enfants.

Son Saura

Puis, nous avons marché sur le Camino de Caballos (le chemin qui permet de faire le tour de l’île en bord de mer et qui autrefois était emprunté par les chevaux) jusqu’à Cala des Talaier (20 minutes de marche) ; et finalement, car nous avions envie de marcher davantage, nous avons poursuivi notre chemin jusqu’à Cala en Turqueta (30 minutes), très belle crique.

Cala en Turqueta

Déjeuner tardif à l’heure espagnole à Cala Blanca chez Blat i Raim où nous avons pris quelques tapas. Pendant l’heure chaude, nous quittons les plages et nous retournons nous balader dans Ciutadella en longeant les murs pour profiter de l’ombre.
En fin d’après midi, nous visitons la carrière de pierres située à la sortie de Ciutadella (Lithica Menorca). Les enfants ont bien aimé, surtout pour le labyrinthe !

Lithica Menorca


Vers 18h, nous ressortons à la mer ; direction Cala en Brut un spot où les gens viennent pour plonger depuis des rochers plus ou moins hauts : Ticoeur s’est laissé tenter par le premier niveau et moi aussi ! Repos à l’appartement (une loc Airbnb pas top donc je ne partage pas l’adresse…).
Puis observation du coucher du soleil à Pont d’en Gil. Nous finissons la journée avec une paella au restaurant Es Garbell : bonne ambiance locale car il y avait de la musique dans le bar d’à côté et c’était pratique pour les familles car il y a une pelouse devant la terrasse pour que les enfants puissent gambader (merci @madamemoustick pour l’adresse !).


J3 : Nous nous rendons à la plage d’Algaiarens que nous ne faisons que traverser pour nous rendre sur la magnifique plage des Bot (il faut escalader quelques pierres pour l’atteindre mais rien de méchant).

Plage des Bot

Pour le déjeuner, nous prenons juste des boissons et des pan con tomate sur la terrasse de la très belle finca Binissues.


Direction le point de vue le plus haut de l’île, Monte Toro accessible en voiture.

Fin d’après-midi sur la plage de la Cavalleria (du sable un peu rouge couleur argile) avant de rejoindre notre deuxième hébergement Airbnb du côté de Fornells dans une très belle résidence, avec une chouette terrasse mais l’hébergement est un peu vieillot.

Coucher du soleil depuis la terrasse du café Isabella Beach Club .

Dîner au restaurant Café del Nord (menu du jour économique).


J4 : Plage de Pregonda ou plus exactement la crique située juste avant cette plage avec de jolis rochers : l’eau est très claire mais il faut pas mal marcher pour y arriver.

Déjeuner à Fornells quelques tapas chez Sa Taula. Pendant l’heure chaude, on se met au frais dans le village de Mercadal où on déniche d’excellentes glaces chez Fary. Puis, direction la Plage de Son Bou : pas notre genre car trop de monde, trop grande plage, trop d’immeubles à l’arrière. Dîner barbecue chez Ca Na Marga (très bonnes grillades – c’est une spécialité de l’île mais choisissez les tables à l’intérieur car il y a plein de moustiques sur leur terrasse !).


J5 : nous partons pour Cala Galdana où nous garons la voiture avant de commencer notre petite rando jusqu’à Cala Mitjana qui s’est avérée notre crique préférée de ces vacances à Minorque ! Donc une petite plage à ne surtout pas manquer ! La marche depuis le parking ne dure que 10 min jusqu’à Mitjaneta où nous avons profité de cette mini plage quasi pour nous tout seuls jusqu’à 11h avant de rejoindre Cala Mitjana sa grande sœur. Entre les deux, il est possible de nager.


Pour le déjeuner, nous achetons quelques empanadas à la boulangerie Los Claveles à Ferreries et nous prenons un verre à l’ombre chez Feymar. Nous retournons ensuite à Fornells et nous faisons quelques devoirs de vacances pendant les heures chaudes. Nous prenons un dernier bain à la plage Tirant, nous dînons tôt chez Okapi puis nous partons observer le coucher du soleil au Cap Cavalleria  ! Et c’est là que l’aventure devient moins drôle : nous crevons un pneu en chemin ! Heureusement, il y avait une roue de secours dans le coffre. Papa Voyage a rapidement changé le pneu et nous sommes arrivés juste à temps pour le coucher du soleil. Pour info, le lendemain, nous avons échangé de voiture chez le loueur et il nous a facturé 70 euros pour le pneu crevé.


J6 : Balade dans le village de Binibequer Vell  : c’était le village le plus mignon de notre séjour mais étrangement il ne s’agit pas d’un vrai village mais d’un village de vacances construit dans les années 60. En même temps, si tous les villages de vacances pouvaient ressembler à celui-ci, ce serait pas mal !

Puis, baignade à Es Calo Blanc. Très bon déjeuner chez Oveja Negra à Punta Prima. Nous parcourons le petit marché situé en face du restaurant puis direction notre dernier hébergement qui s’est avéré notre coup de cœur de cette semaine à Minorque : Agriturismo Binissfullet. Les enfants profitent de la piscine des lieux.

Agriturismo Binissfullet : notre hébergement coup de coeur !

Nous prenons l’apéro au bar de la plage de Binibequer Nou, un joli spot. Puis, nous rentrons dîner dans notre agriturismo car les proprios sont des Italiens qui cuisinent super bien !
J7 : les enfants profitent encore de la piscine puis nous partons en rando vers l’immense grotte « Cova des de Coloms » (1h aller retour – se garer à Es Migjorn Gran).

Déjeuner dans le village d’Alienor au Café des Forns. Il pleut un peu. Balade dans la ville de Mahon. Quelques bâtiments intéressants mais nous avons trouvé que Mahon n’était pas incontournable…


J8 : l’objectif de la journée est de réussir à nous rendre sur la plage la plus réputée de l’île : Cala Macarelleta et Macarella. Car même si Minorque a moins de touristes que Majorque ; quand tout le monde veut se rendre sur la même plage ; ça devient problématique. L’accès à ces criques en voiture était fermé dès 7h 30 du matin car le parking était complet ! Nous avons donc décidé d’atteindre ces plages à pied, en suivant comme toujours le Camino de Caballos en 1h de marche depuis Cala Galdana. Finalement, c’était une meilleure option pour nous que la voiture car nous aimons marcher. Et bien sûr, nous sommes partis assez tôt, vers 9h pour ne pas souffrir de la chaleur. Donc oui cette plage est vraiment très belle :

Et nous conseillons d’y aller à pied pour les différents points de vue qui valent le coup entre Macarelleta et Macarella… mais en terme de plage, en fait nous avons préféré Cala Mitjena où en plus il y avait moins de monde.
J9 : départ tôt le matin.

Si je résume et que j’essaie de comparer un peu à Majorque :

Ce que nous avons aimé à Minorque :

  • Les criques sont magnifiques ! Et nombreuses ! Le décor naturel, la végétation, la couleur et la transparence de l’eau… c’est le top ! Côté baignade, nous avons préféré Minorque à Majorque mais je précise que Majorque est bien plus grande donc nous n’en avions pas fait tout le tour et qu’il nous reste de petits coins de paradis à dénicher sur Majorque.
  • La qualité du service : il y a des parkings gratuits pour toutes les plages. Tout est bien fléché. Il y a également des toilettes sur chaque parking.
  • La propreté des plages. Vraiment très agréable ! Les plages sont très soignées. Seule triste exception, comme partout : certains fumeurs (pas tous heureusement !) qui pensent qu’un mégot de cigarette n’est pas un déchet et qui les enfouissent dans le sable pour que les enfants les dénichent !!! Brrr !!!

Ce que nous avons moins aimé :

  • Peu de vieilles fincas traditionnelles contrairement justement à Majorque où nous avions loué une superbe maison en pierres et où il y avait du choix. A Minorque, il y a plutôt de petites résidences plus récentes, fort agréables mais moins traditionnelles donc.
  • Les villages et villes sont sympas mais nous avons vu de plus jolis villages et villes à Majorque.
  • Plus d’une semaine ce serait long car c’est une destination essentiellement pour la plage et l’île n’est pas grande comme son nom l’indique.

Enfin, je termine par d’autres décors typiques de Minorque : les pierres préhistoriques assez étranges, en forme de « T »…

Des moulins dans la plupart des villages…

Le fameux Camino de Caballos que nous avons tant emprunté pour atteindre les plages :

Quel budget pour des vacances en famille à Minorque ?

A titre indicatif, voici comment se sont réparties nos dépenses pour nous quatre : Location de voiture : 27€ / jour, déjeuners en boulagerie ou café : 20 € /jour, dîners au restaurant : 60 € /jour, hébergements : 190 € /nuit, divers : 3 € / jour soit un total de 2400 € sur place pour nous quatre. A cela, il faut rajouter 400€ d’avion aller/retour soit un total de 2800€ pour 8 jours. Evidemment, il y a moyen de dépenser moins (notamment en cuisinant) ou de dépenser plus ;-).

***

Bref, nous vous conseillons fortement de passer une semaine à Minorque si vous êtes amoureux de jolies criques dans des décors sauvages. Minorque est vraiment une petite perle de la Méditerrannée !

Alors ? Tentés par Minorque ?

La Crète en famille : notre roadtrip dans l’ouest de l’île

Au début des vacances de Pâques, nous sommes partis en Crète avec les enfants. Un superbe voyage en famille qui confirme notre goût pour la Grèce ! Vous vous souvenez ? En avril dernier, nous avions passé nos vacances dans le Péloponnèse ; puis, en juillet, nous avons fait le tour de Corfou en voilier. Ce que nous aimons en Grèce ? Les paysages, le climat, le petit budget, la cuisine (le poisson frais !) et surtout l’accueil chaleureux des locaux ! En Crète, nous avons trouvé une hospitalité et une générosité incroyable ! Bref, une destination à découvrir en famille sans hésitation !

Comme la Crète est grande, nous nous sommes concentrés sur la partie ouest de l’île et j’ai organisé le roadtrip ci-dessous, avec 9 nuits sur place. Côté météo, nous avons eu 7 jours de beau temps (18 degrés et grand ciel bleu) et 2 jours de pluie. Aussi, contrairement à l’an dernier à la même époque, la température de l’eau était fraîche (je dirais 16-17 degrés) donc nous ne nous sommes baignés qu’une fois. Disons qu’en avril, il est tout à fait possible d’avoir une mer plus chaude mais ce n’est pas garanti. De toute façon, mon programme était surtout orienté rando et paysages. Les sommets étaient encore enneigés. En ce début avril, sur les plages les plus connues de l’île, nous avons eu la chance d’être quasi seuls alors qu’en été il doit y avoir foule !

Elafonisi Beach sans la foule estivale ! Elle est pas belle la vie ?

La Crète en famille : notre itinéraire

  • Arrivée tardive à Chania.
  • Tour de la péninsule d’Akrotiri (c’est la péninsule où se trouve l’aéroport de Chania). A voir absolument : Limania Beach et les Monastères (Agia Triada, Gouverneto et les ruines du monastère Katholiko). Pause sur Marathi Beach et coucher du soleil à Stavros.
Monastère Agia Triada
Monastère Katholiko
Limania Beach
Limania Beach
Marathi Beach
Stavros
  • Direction le lac de Kournas puis la ville de Réthymnon – nuit près des gorges d’Imbros à l’auberge Panorama Askyfou (petit prix, très bon accueil et très bonne cuisine familiale).
Lac Kournas
Réthymnon
  • Randonnées dans les gorges d’Imbros. Déjeuner à Sfakia puis direction Loutro en bateau. Baignade. Dîner et nuit à Loutro. Alors, j’avais lu des critiques sur les forums comme quoi Loutro c’est mort, y a rien à faire ! Oui, c’est vrai mais pourquoi vouloir faire quelque chose ? Juste admirer ce village typique et reprendre des forces le soir sur une des nombreuses terrasses de restaurants dans un cadre franchement idyllique, ça vaut le coup !
Gorges d’Imbros
Loutro
Loutro
  • Randonnée dans les gorges d’Aradena (superbe mais pas pour les débutants !) puis nuit à Anopoli. Excellent accueil à l’auberge Anopoli rooms & tavern.
Aradena
  • Direction Chania. Musée de la typographie : on y découvre l’histoire de l’imprimerie et les machines sont exposées (Guttenberg, etc). Les enfants ont trouvé la visite intéressante. A prévoir si, comme nous, vous avez une journée de pluie, sinon, ce n’est pas incontournable.
  • Visite de Terra Creta (production d’huile d’olive). Très bien. Non loin se trouve le plus vieil olivier de Crète. Puis, direction la péninsule de Balos (hélas, il pleuviote encore).
Balos : ce serait plus joli au soleil !
  • Expédition vers la célèbre plage d’Elafonisi. Son sable a de légers reflets roses (c’est léger ! Il y a des gens qui truquent les photos sur les réseaux sociaux ! Ne vous attendez pas à un rose intense mais l’endroit est magique de toute façon et la balade est magique même si la mer est trop fraîche pour se baigner. Vraiment à voir ! Puis, rando dans les Gorges d’Irini.
Elafonisi (sans filtre ! La vraie couleur !)
Elafonisi
Gorges d’Irini
  • Plage de Phalasarna (celle-ci je la recommande plutôt quand il fait assez chaud pour se baigner) puis retour à Chania et balade dans la vieille ville. Le port vénitien et le phare ont beaucoup de charme !
Phalasarna Beach
Chania et son port vénitien
  • Matinée et déjeuner à Chania avant de prendre notre avion à 14h30.
Le port de Chania
Le phare de Chania

Remarques concernant notre itinéraire en Crète :

J’essaie d’anticiper les questions que vous allez me poser :-)…

  • Attention, notre itinéraire est orienté rando. Si vous enlevez de notre programme les grosses randos (gorges d’Imbros, gorges d’Aradena et gorges d’Irini), alors soit vous allez pouvoir prendre le temps de bien profiter des plages dont je vous ai parlées (mais alors partez entre mai et octobre pour une eau plus chaude), soit rajoutez des étapes plus à l’est de l’île pour compléter.
  • Notre programme peut tenir sur une semaine si on enlève : la journée lac Kournas + Réthymnon et la journée pluie à Chania avec le musée de la typographie.
  • Une bonne adresse à Chania ? Vous remarquerez que je vous ai donné nos bonnes adresses hébergements sauf à Chania. Alors voilà la raison : nous avons dormi 4 nuits dans une petite maison bien moderne, très propre avec une très belle vue depuis la terrasse à Agia Marina (c’est à un quart d’heure à l’ouest de Chania). L’hébergement en soi était très bien (voir ici) mais Agia Marina est une station balnéaire sans charme et complètement vide en avril. Donc, hors saison, je conseille de prendre une location dans la vieille ville de Chania qui elle est pleine de charme.
Vue de notre terrasse à Agia Marina

La Crète en famille : les informations pratiques

  • Se rendre en Crète : nous avons pris un vol Easyjet pour Chania (3h30 de vol depuis Londres – ce doit être similaire depuis Paris).
  • Décalage horaire : 1h de plus par rapport à la France
  • Location de voiture : nous avons loué une petite voiture (Fiat Panda) à l’aéroport de Chania pour 12 euros par jour (chez Avis mais nous avons tout simplement utilisé un comparateur de prix et choisi le moins cher).
  • Les repas : nous dépensions 30 euros à 4 pour manger bien copieusement ! Les portions sont grandes donc il suffit souvent de prendre 2 plats et 1 entrée ou même 2 entrées et 1 plat pour manger à 4 ! Ticoeur a adoré les jus d’orange frais ! Nous avons également adoré la pita de Sfakia servie avec du miel (parfais après une rando ou au petit déj), les petits chaussons farcis au fromage et aux épinards, les légumes verts et les poissons frais ! A chaque fois, les desserts sont offerts ainsi que le raki ! Un aubergiste a même voulu nous offrir une bouteille d’1 litre de raki en souvenir ! Nous avons réussi à réduire à 100ml après forte négociation !
  • Les randonnées : nous voulions vraiment que ce voyage soit un beau voyage de rando en famille. Je vais donc préparer un billet détaillé pour vous décrire les marches de notre programme, notamment nos longues randonnées dans les différentes gorges.

Et vous ? Tentés par la Crète ? Et si vous connaissez l’est de l’île, je veux bien vos conseils car nous comptons bien découvrir l’autre moitié l’an prochain !

Week-end dans le Devon

Le temps d’un week-end, nous sommes partis dans le sud du Devon, entre le Dorset et les Cornouailles, du côté de Torquay, à la découverte de la Riviera anglaise. Comment avons-nous eu l’idée de passer quelques jours en famille dans le Devon ? Et bien, c’est à Agatha Christie que je dois la bonne idée d’une escapade dans ce joli coin d’Angleterre ! Vous vous souvenez ? Il y a quelques semaines, j’étais allée voir les Dix petits Nègres au théâtre, à Southampton, et alors que j’étais tranquillement installée au fond de mon siège, je me suis souvenue que la maison d’Agatha Christie se trouvait dans le Devon. J’avais rangé cette information dans un petit tiroir de mon cerveau car j’aime visiter les maisons des personnes célèbres qui m’intéressent. En regardant sur internet, j’ai alors vu que sa maison se trouvait à trois heures de chez nous ; puis, j’ai réservé une chambre dans un bel hôtel à Torquay et voilà ! Parfois, nos idées de voyages ne tiennent pas à grand-chose ! Par contre, je dois vous avouer que je n’avais aucune idée de ce que nous pourrions voir dans le Devon ! C’est seulement à la veille de notre départ que j’ai commencé à ébaucher un petit programme pour notre week-end.

Dittisham (Devon – Angleterre)

Les criques de la Riviera anglaise dans le sud du Devon :

Comme nous ne connaissions pas la Riviera anglaise, nous avons été surpris par les paysages que nous avons croisés : un air de « côte d’Azur » ! Avec des palmiers, de grandes villas, une végétation dense et des plages trop craquantes ! Je ne m’attendais pas à toutes ces petites criques de rêve ! Sincèrement, il aurait fait trois degrés de plus, je me serais baignée ! La mer était limpide, vêtue de turquoise et d’émeraude… Comme un parfum de grandes vacances ! Je commence donc par vous montrer ces calanques coups de cœur autour de Torquay et de Brixham :

Elberry Cove
Elberry Cove
Churston Cove
Churston Cove (photo prise avec drone)
Fish Cove
Maidencombe

A chaque fois, les enfants ont aimé les petits chemins qui menaient à ces criques, pour le côté aventure… Et je crois que ma Titpuce se serait bien baignée elle aussi ! En cette saison, nous étions seuls ou quasi seuls dans ces calanques anglaises. C’était parfait ! Nous aurions presque pu nous imaginer perdus sur une île déserte ! La Grande-Bretagne ! ;-)…

Pour atteindre ces criques ou pour passer de l’une à l’autre quand elles étaient proches, nous avons emprunté un chemin de randonnée appelé le South West Coast Path. En tout, ce chemin côtier s’étend sur 1000 kilomètres ! (C’est le genre de rando qui me plairait !). Nous aurons sans doute l’occasion de le recroiser que ce soit dans le Devon, le Dorset, les Cornouailles ou le Somerset ! (Oui, oui, nous comptons bien trouver le temps d’explorer tout « notre » sud-ouest de l’Angleterre !).

Brixham et le Berry Head

Nous avons beaucoup aimé Brixham, petite ville dont l’ambiance s’organise autour d’un port très vivant. Nous avons observé les bateaux de pêche, les casiers des pêcheurs et les maisons colorées le long des quais. Il y avait même un bateau de pirates !

Brixham
Brixham

Juste à côté de Brixham, nous nous sommes baladés sur le Berry Head, dans un décor de bout du monde… Une grande avancée sur la mer avec de hautes falaises et des vues vertigineuses. Nous avons marché jusqu’au phare (très petit ce phare pour le coup !), puis nous avons pris un thé et des gâteaux, au soleil, sur la terrasse de The Guardhouse Cafe.

Berry Head

Découverte de la rivière Dart : la maison d’Agatha Christie et les paysages romantiques…

Nous y voilà ! Nous l’avons donc visitée la maison d’Agatha Christie (Greenway) : une belle visite, très complète. Agatha Christie et son mari étaient de sacrés collectionneurs donc leur maison est remplie d’objets incroyables : même si Ticoeur et Titpuce ne connaissent pas Agatha Christie, ils ont été intrigués par cette demeure, véritable caverne d’Alibaba version anglaise :-). Aussi, tout est meublé, donc on a vraiment l’impression de rentrer dans l’univers de l’auteur, ce qui est vraiment un privilège car Agatha Christie était une personne très discrète. Nous pouvons même voir son dressing, ses vêtements et entendre un enregistrement de sa voix. En tout cas, nous comprenons pourquoi Agatha Christie aimait cette maison : l’emplacement est incroyable ! Les lieux lui ont d’ailleurs inspiré son livre Poirot joue le jeu (Dead Man’s Folly). Le domaine se trouve au bord de la rivière Dart et toutes les vues depuis le jardin sont doucement romantiques…

Greenway (maison d’Agatha Christie)
Rivière Dart
Agatha Christie était peut-être la dame aux Camélias !

Nous avons passé beaucoup de temps à parcourir le jardin. Je ne m’attendais pas à ce que celui-ci soit en fleurs mais avec les températures que nous avons depuis quelques semaines, tout avait fleuri : les magnolias et surtout les nombreuses espèces de camélias. Nous n’avions jamais vu autant de versions des camélias ! Une belle collection ! Et quelle chance d’avoir pu les admirer en février ! Sur leurs branches, il y avait pas mal d’adorables rouges-gorges !

rouge-gorge
Coucou toi !

Toujours sur la rivière Dart, juste en face de Greenway se trouve l’adorable village de Dittisham :

Dittisham

Ensuite, depuis le village de Kingswear, nous avons pris un ferry en direction de Dartmouth, un autre village pittoresque où nous avons mangé un excellent Fish & Chips chez Rockfish (ils ont également un restaurant à Brixham). Nous l’avons pris à emporter pour nous poser au bord de la rivière. A Kingswear, nous avons vu passer un train vapeur : sans doute sympa de prévoir un trajet sur ce vieux train avec les enfants (une prochaine fois !).

Dartmouth

Non loin de la rivière, sur notre chemin du retour vers Torquay, nous nous sommes arrêtés pour visiter une autre maison : Coleton Fishacre House & Garden. C’est une demeure qui date des années 20 et nous montre la vie d’une famille aisée à cette époque : une visite à prévoir si vous aimez l’Art déco et le design. Les enfants, eux n’ont pas accroché mais ils ont aimé le jardin, si exotique ! Avec des bambous, d’immenses fougères et une densité junglesque ! Nous avons marché jusqu’aux différents points de vue sur la mer…

Jardin de Coleton Fishacre

Torquay et Cockington

Torquay, c’est la grosse station balnéaire où nous avons posé nos valises. Comme nous préférons les petites criques et les endroits sauvages nous ne sommes restés à Torquay que pour y dormir. Le coucher du soleil sur la mer était d’ailleurs d’un rose incroyable !

Torquay

Torquay est très bien située pour rayonner dans la région. Nous n’avons jamais eu à rouler bien longtemps pour nos visites et balades… Voir la carte :

Non loin de Torquay, il ne faut pas manquer de passer dans le minuscule village de Cockington réputé pour ses vieux cottages aux toits de chaume.

Cockington

Où dormir à Torquay ?

J’ai une très bonne adresse à partager avec vous car j’ai trouvé que notre petit hôtel était une belle découverte : The Charterhouse. L’architecture de cette maison est typique du style de la Riviera anglaise. La suite famille est parfaite car les enfants dorment vraiment dans une petite pièce à part. La déco est très soignée et très british, le petit-déjeuner était gargantuesque et délicieux. Et si vous y allez en été, il y a même une petite piscine.

Et pour une prochaine fois dans le Devon

Le Devon c’est grand ! Le temps d’un week-end, nous nous sommes concentrés sur la zone Torquay-Brixham donc j’ai déjà établi une liste de ce que j’aimerais visiter une prochaine fois :

  • Le Dartmoor National Park
  • La vieille ville de Totnes
  • Les alentours de Salcombe (sud Devon)
  • Les criques dans le nord du Devon

Nous avons vraiment aimé notre escapade improvisée dans le Devon, sur la Riviera anglaise, donc je remercie Agatha ;-)…

Broadsands Beach (juste à côté de Elberry Cove)

Et vous ? Tentés par un séjour en famille dans le Devon ?

voyage à Malte

Nos vacances de la Toussaint à Malte

Pendant les vacances de la Toussaint, nous sommes partis une semaine à Malte. J’avais envie de chaleur, de baignades en mer, de la Méditerrannée de mes origines. J’avais surtout besoin de me ressourcer après nos premières semaines en Angleterre. Un changement de vie, surtout en famille, ce n’est pas de tout repos ! Et pour Ticoeur et Titpuce qui ont commencé l’école anglaise, les vacances étaient également le moment de souffler et de profiter du cocon familial… C’est sur Malte que nous avons jeté notre dévolu car tout simplement il n’y a pas beaucoup de destinations possibles depuis notre sud de l’Angleterre. C’est un choix qui nous convenait très bien. Nous étions déjà allés deux fois à Malte – c’était donc l’occasion de faire de nouvelles découvertes et de retrouver des endroits coups de coeur. Je ne sais pas vous mais moi j’adore revoir un endroit que j’ai aimé. J’adore voyager et découvrir de nouveaux pays mais j’aime tout autant retourner là où je me sens bien. A Malte, j’aime l’aspect culturel, la belle architecture des anciennes villes, les paysages méditerrannéens, les murs de pierres qui longent les routes, les figuiers de barbarie, la gastronomie d’influence italienne, les petites échelles qui invitent un peu partout à descendre se baigner en mer et puis j’aime surtout quand l’été qui se prolonge jusqu’en automne… C’est ça : j’avais besoin d’été, de baignades et de culture !

Quelles ont été nos visites pendant notre semaine à Malte ?

  • Lîle de Gozo : notre plus gros coup de coeur de ce séjour maltais… Je vous ai tout raconté dans mon billet sur nos trois jours sur Gozo.
  • La plage de Ghajn Tuffieha : la plus belle plage de Malte à notre avis. Le sable a une très belle couleur oranger, le cadre est sauvage, l’eau n’est pas trop profonde mais il y a des vagues : mon Ticoeur a adoré ! Nous y avons passé un après-midi, jusqu’au coucher du soleil. Le spot est idéal car situé à l’ouest. (NB : il y avait de petites méduses roses inoffensives – je ne sais pas si c’est une question de saison ?).

voyage à Malte

malte en famille

J’en profite pour vous prévenir qu’il n’y a pas tant de plages que ça à Malte. Il y a plein d’occasions de baignades, oui, mais pas forcément de grandes plages. Les Maltais ont installé des échelles le long des côtes rocheuses ou ont aménagé des piscines naturelles comme ici :

voyage à Malte

  • Les tours des Chevaliers de Malte : partout sur Malte, vous verrez les vestiges des tours qui permettaient de contrôler et protéger l’île. Notre préférée est la Tour Sainte-Agathe, la seule de couleur rouge…

voyage à Malte

  • Mdina : c’est la cité ancienne, c’est le voyage dans l’histoire, c’est se perdre dans le dédale des ruelles de la citadelle…

visiter Mdina Malte

  • A Rabat, juste à côté, nous avons visité les catacombes. Je ne sais pas trop dire pourquoi mais je suis fascinée par les catacombes – je ne manque pas l’occasion d’en visiter quand c’est possible (il faut absolument voir celles de Palerme en Sicile !). Disons que c’est un autre regard sur la culture d’un peuple. J’ai trouvé les catacombes de Rabat intéressantes par leur structure et leur nombre. La visite se repète un peu car les galeries se ressemblent mais c’est à voir et les enfants ont été intrigués.

voyage à Malte

voyage à Malte

  • Les temples de Hagar Qim et Mnajdra : j’ai hésité à y aller car il faut savoir que ces temples sont situés sous des hangars, afin qu’ils soient protégés du vent, de la mer… Et visuellement, ça enlève beaucoup de charme au lieu… Mais nous sommes passés outre, j’ai recadré les photos (;-)….) et nous avons tenté l’expérience. Les vestiges datent quand même du IV iè siècle avant JC ! J’ai été séduite par ces constructions parfois énigmatiques ; les enfants aussi donc aucun regret. En plus, la visite n’est pas très chère donc à voir !

voyage à Malte

  • La Valette et les Trois Cités : troisième fois que nous y allons et nous aimons toujours autant, surtout Birgu, la plus jolie des Trois Cités avec son fort et son quartier du Collachio dans lequel on peut se balader loin de toute animation. A La Valette, nous n’avons pas visité la célèbre Co-Cathédrale St John car nous y étions allés la dernière fois (et le billet d’entrée est cher), mais c’est à voir si vous venez pour la première fois. Cette fois-ci, nous nous sommes concentrés sur les jardins et les terrasses de cafés et c’était parfait :-). Entre La Valette et Birgu, nous nous déplacions en bateau.

voyage à Malte
voyage à Malte

voyage à Malte
voyage à Malte

Nous avons également fait un saut rapide à Sliema (en bateau) pour admirer La Valette depuis l’autre côté et revoir quelques salines. Par contre, il faut garder son regard vers la mer et faire abstraction des constructions bétonnées de cette station balnéaire.

La Valette

  • Marsaxlokk : notre première fois dans ce village de pêcheurs aux bateaux photogéniques (les luzzus). Regardez : ils ont des yeux ! Et l’un d’entre eux avait même des doudoux ! Ce village est idéal pour un déjeuner en terrasse en bord de mer.voyage à Malte
  • malte en famille
  • St Peter’s Pool : un spot à ne pas manquer juste à côté de Marsaxlokk. J’adore ce genre de criques à l’eau turquoise. Ce n’est pas adapté aux jeunes enfants, ni aux personnes qui ne savent pas nager. C’est un endroit où les gens vont pour sauter ou plonger dans la grande bleue. Avec Ticoeur on s’est bien amusé mais il a fallu rassurer Titpuce qui avait peur de nous voir disparaître dans le vide, même si ce n’est pas si haut non plus…

voyage à Malte
voyage à Malte

***

Informations pratiques pour visiter Malte :

  • Quelle saison ? La première chose sur laquelle j’aimerais insister c’est que pour moi, c’est une destination à éviter l’été (je vous aurais prévenus). Non seulement il fait trop chaud mais en plus c’est plein à craquer, avec des bouchons. C’est ce que les locaux nous ont dit mais je les crois car l’île n’est pas adaptée pour un gros trafic de voitures et il n’y a pas non plus tant de plages donc bon, voilà, pour moi, c’est pas une option. J’y suis allée une fois en janvier et deux fois en octobre et c’était très bien. Le printemps doit être parfait aussi. Côté températures, cette fois-ci nous avons eu 25 degrés dans l’air et 24 degrés dans la mer. Nous avons donc pu nous baigner (après, ce n’est pas garanti bien sûr…).
  • Où se poser ? Nous avions choisi d’avoir trois points de chute : 3 nuits sur Gozo, 2 nuits à Mellieha (dans cet apartement simple mais propre et spacieux) pour visiter le nord de Malte et 2 nuits à Birgula Casa Cara très soignée dans une demeure ancienne et typique – attention : on ne peut pas monter sur la terrasse avec les enfants) pour visiter la Capitale et le sud de l’île.

voyage à MalteBaie de Melliha

Sur la photo ci-dessous, le centre de Melliha semble si paisible au petit matin, n’est-ce pas ? Pourtant, cette nuit-là notre sommeil a été interrompu par… un tremblement de terre ! L’épicentre était au large de la Grèce. C’est la première fois que cela nous arrive et nous sommes contents de n’avoir vécu que la mini-version ! Les enfants, eux, n’ont rien senti… Heureux petits anges insouciants…

voyage à Malte

  • Le côté anglais : le passé britannique de Malte fait qu’il est facile de communiquer en anglais avec tout le monde (l’anglais est une langue officielle). Par contre, cela veut également dire qu’il faut conduire à gauche… Soyez surtout bien concentrés dans les ronds-points mais sinon, c’est facile, vous verrez ! Evidemment, nous, après deux mois en Angleterre, nous avons l’entraînement :-).
  • Guide de voyage : sur place, nous avons utilisé le GEOGuide Malte (qui m’a été offert). Il est très bien car de petite taille (il rentre facilement dans le sac à main), il est illustré de nombreuses photos et surtout j’ai trouvé qu’il était très actuel en terme d’informations, de prix, de visites. Il présente les essentiels en début de chaque partie et met en avant les lieux coups de coeur.

voyage à Malte

Nos bonnes adresses à Malte :

Nous avons bien mangé à Malte. La cuisine est influencée par la cuisine italienne et c’est tant mieux ! En plus, ça plaît aux enfants. Les fruits de mer et les pâtes sont à l’honneur !

voyage à Malte

Cafés et Restaurants à Malte :

  • Crystal Palace : une institution à Rabat pour manger sur le pouce les fameux pastizzis (sortes de petits chaussons fourrés aux petits pois ou au fromage ou encore au poulet) ; c’est une spécialité maltaise qui permet de déjeuner pas cher le midi. Vous trouverez des pastizzis partout sur l’île mais c’est vrai que ceux de cette adresse étaient particulièrement bons et tout chauds sortis du four.
  • Fior di Latte, glacier à Mdina : humm ! On se croirait en Italie !
  • Café Society : pour de très bons cocktails à déguster dans une rue très typique de La Valette.
  • Osteria.VE : une petite trattoria tenue par des Italiens. Les plats de pâtes sont excellents. Nous y avons mangé les deux soirs à Birgu.
  • La Reggia : terrasse très agréable face aux bateaux de pêcheurs à Marsaxlokk – cuisine de la mer très fine mais c’était moins copieux et un peu plus cher que d’autres restaurants de notre liste.
  • Bouquet Garni : excellent choix de poissons – un peu cher mais la qualité est au rendez-vous.
  • Nos bonnes adresses sur Gozo sont dans mon billet sur Gozo 🙂

voyage à Malte

Alors ? Tentés par des vacances à Malte ?

salines de Gozo

Trois jours sur l’île de Gozo

Comme je connaissais déjà La Valette et le nord de l’île principale, pour ce troisième voyage à Malte, j’avais très envie de passer du temps sur Gozo, cette île située au nord de l’archipel maltais. Nous y avons donc consacré la moitié de nos vacances et nous avons été ravis de ce choix ! Nous y avons passé trois nuits, soit un peu plus de trois jours et cela a été la plus belle partie de notre voyage !

Ce que nous avons aimé sur Gozo ? C’est Malte autrefois, c’est Malte en version plus tranquille, au rythme de la vie locale, ce sont de très beaux paysages qui offrent des possibilités de baignades et de balades dans de superbes décors naturels… Peut-être aussi que Gozo m’a rappelé l’ambiance de la Sicile de mon enfance, avec ses habitants qui sortent le soir et se posent sur une chaise devant chez eux ou devant la mer pour juste papoter avec leur famille, leurs amis, leurs voisins. La gastronomie m’a également rappelé la Sicile mais ça c’est le cas partout à Malte ! Il faut dire que « ma Sicile » n’est vraiment pas loin…

Gozo c’était très paisible. Nous avons croisé peu de monde pendant nos longues balades en bord de mer… Vous me direz, normal c’est la saison qui veut ça, octobre est calme… Oui, sans doute plus calme que l’été mais sur l’île de Malte il y avait beaucoup de monde ! Quand nous avons repris le ferry entre Gozo et Malte c’était comme un retour à la civilisation !

En un peu plus de trois jours sur place, voici notre programme sur Gozo :

Dimanche 21 octobre : Avec le ferry, nous arrivons sur Gozo vers 15h. Direction Marsalforn où nous posons nos valises. Balade en bord de mer, juste à côté, à Xwejni Bay, au pied d’une impressionnante butte argileuse. Les enfants s’amusent entre les grandes pierres puis nous démarrons de là pour longer les salines sur environ 2 kilomètres. Retour à Marsalforn.

salines de Gozo

gozo en famille   vacances à Gozo

visiter gozo

Lundi 22 octobre : Nous démarrons par Ramla Bay, la plage rouge que Titpuce a renommée « plage orange » et elle a bien raison ! Très belle plage en tout cas ! Après la baignade direction la grotte de Tal Mixta d’où l’on profite d’un super point de vue sur la plage. Nous sommes également montés vers la grotte de Calypso mais c’est moins bien car on ne voit pas la grotte et la vue est moins bien que depuis l’autre grotte. Déjeuner à Xaghra puis direction Victoria, la capitale de l’île : balade dans la citadelle et autour pour apprécier l’architecture des bâtiments. Retour à Marsalforn.

visiter Gozo

trois jours à Gozo

visiter Gozo

visiter Gozo

visiter Gozo

visiter Gozo

visiter Gozo  visiter Gozo

Mardi 23 octobre : Direction le sud de Gozo avec une première étape dans la jolie crique de Mgarr-ix-Xini puis longue balade sur les falaises de Ta’Cenc. Pause déjeuner à Xlendi. Puis nous explorons l’ouest de Gozo : pause photos à Dwejra pour profiter d’un bord de mer très sauvage avec d’énormes formations rocheuses. Il y avait même une arche jusqu’à l’an dernier (l’Azure Window) mais elle s’est effondrée à cause de l’érosion. Même sans l’arche l’endroit vaut le détour ! Nous passons devant l’église Ta’ Pinu à Gharb. Nous terminons par deux stops dans le nord ouest : à Wied-il-Mielah pour voir l’autre arche (qui elle n’est pas encore tombée…) mais attention car pour la voir il faut s’approcher d’une falaise donc il faut tenir les enfants bien éloignés. Puis juste à côté, nous avons voulu nous baigner dans la crique de Wied-il-Ghasri mais comme il y avait eu une averse quelques heures plus tôt, et que le vent soufflait fort, la crique n’avait plus ses couleurs émeraudes et la mer était trop dangereuse donc nous sommes rentrès à Marsalforn.

visiter Gozo

gozo en famille

visiter Gozo

vacances à Gozo

vacances à Gozo

vacances à Gozo

Mercredi 24 octobre : Ticoeur et Titpuce ont réclamé de retourner à Mgarr-ix-Xini pour se baigner. J’en ai bien profité aussi ! Ah oui, parce que j’ai oublié de vous dire mais pendant toutes nos vacances l’eau était à 23-24 degrés ! Même température dans l’air d’ailleurs… Puis direction Victoria à nouveau pour assister à un concert dans la Basilique St George (l’intérieur vaut le détour et contrairement à pas mal d’églises sur Malte, celle-ci est libre d’accès). Déjeuner tardif à Victoria et direction le ferry pour Malte !

vacances à Gozo

visiter Gozo

Informations pratiques pour un séjour sur l’île de Gozo :

Comment se rendre sur l’île de Gozo ? Nous sommes arrivés le matin à l’aéroport de La Valette où nous avons loué une voiture. Il faut environ 40 minutes pour se rendre au port dans le nord de l’île. Un ferry pour Gozo part toutes les 30 ou 45 minutes et la traversée dure 25 minutes environ. Ne soyez pas étonnés : on ne paye pas à l’aller mais seulement au retour (~25 euros pour une voiture et 4 personnes).

Gozo pour les enfants ? Ticoeur et Titpuce aiment les petites randos surtout quand le chemin est escarpé, qu’il y a du relief et des curiosités naturelles à observer donc ils ont aimé nos balades sur Gozo, surtout celle le long des salines et la montée vers la grotte au dessus de la plage rouge. Pour la baignade, attention : certaines criques ou plages ne sont pas toujours adaptées pour nager en toute sécurité. Il peut y avoir des courants ou une mer agitée et ce n’est pas toujours au même endroit donc voyez sur place. Nous avons eu pas mal de vent pendant notre séjour et donc pour nous, c’était la crique de Mgarr-Ix-Xini qui était la plus propice à une baignade tranquille en famille.

Et la prochaine fois sur Gozo ? La prochaine fois, nous ferons l’excursion vers l’île de Comino pour voir son joli lagon aux couleurs turquoises. Bien sûr, il faut éviter l’été car cet endroit est sans doute le plus visité du coin !

Nos bonnes adresses sur Gozo :

  • Restaurant Il-Kartell à Marsalfon : super fruits de mer et assiettes très copieuses ! Calamars grillés, spaghettis aux vongole et une terrasse en bord de la mer. Notre adresse coup de coeur !
  • Restaurant Latini Wine & Dine à Xaghra : Egalement spécialiste des produits de la mer – agréable terrasse au coeur du village avec vue sur l’église.
  • Le café Cup Cake à Victoria : parfait pour un déjeuner à petit prix (bons plats de pâtes…oui, aucun rapport avec les cup cakes !).
  • Le café Jubilee à Victoria : pour prendre un café au comptoir et admirer l’intérieur très vintage avant de continuer la balade dans Victoria.
  • Le Black Cat Café à Victoria : pour une pause gourmande (muffins, carrot cakes, etc)…. Dommage que ce soit tout petit petit…

  • Où dormir ? Peu importe où vous trouverez votre hébergement. L’île est petite donc vous pourrez tout parcourir depuis n’importe quel point. Les quatre coins de l’île sont intéressants donc je n’ai pas de conseils en terme de choix géographique pour se poser. Choisissez surtout un hébergement qui vous plaît ! Nous étions à Marsalforn où nous avons particulièrement aimé le choix de restaurants pour le soir. Je ne vous donne pas l’adresse de notre appartement (Airbnb) car c’était bien mais sans plus. En fait, je m’y suis pris à la dernière minute et les plus beaux hébergements étaient pris.

visiter Gozo

Il m’a fallu attendre un troisième voyage à Malte pour choisir de poser nos valises à Gozo mais ne faites pas la même erreur ! Je recommande Gozo même pour un premier voyage à Malte ! C’est un incontournable et un vrai coup de coeur !

Alors ? Tentés par Gozo ?