canal du midi étang de thau

En famille à Marseillan-Plage au camping Les Méditerrannées

Connaissez-vous Marseillan dans l’Hérault, juste après Sète au bord de la Méditerrannée ? Pour ma part, sur la côte languedocienne, j’ai passé de nombreux étés près de Perpignan ; je connais aussi la Camargue plus à l’est… Mais entre les deux, toute la zone autour de Montpellier, je ne connaissais pas du tout, jusqu’au week-end dernier, où le temps d’un reportage photos, nous avons séjourné à Marseillan-Plage dans une cabane en bord de mer. Nous étions plus précisément au Beach Garden, qui fait partie du camping haut de gamme Les Méditerrannées *****.

Arrivés au Beach Garden, nous avons d’abord posé nos affaires dans une cabane à quelques mètres de la mer. Le sable est déjà sous nos pieds ! Ticoeur et Titpuce sont ravis : la mer d’un côté et les piscines de l’autre ! Je me demande pourquoi le dicton est « heureux comme un poisson dans l’eau » ? Je pense qu’il faudrait le réinventer pour qu’il devienne : « heureux comme des enfants dans l’eau » ! Vous ne croyez pas ? Se baigner est vraiment une de leurs activités préférées et ils n’imaginent pas des vacances sans baignade au programme ! En plus, dans le sud de la France, en ce moment c’est clairement l’été : il faisait 28 degrés et la mer était à 23 degrés. Les piscines, elles sont toutes chauffées donc plus chaudes encore. Les espaces piscines sont vraiment superbes : avec plusieurs bassins, toboggans et de jolis aménagements. Il y a trois grandes zones de piscines, une dans chacun des 3 campings qui constituent Les Méditerrannées : Le Beach Garden, le Charlemagne et le Nouvelle Floride. Les trois espaces sont différents donc ça vaut le coup de passer de l’un à l’autre selon les envies… Par exemple, pour le jacuzzi, la piscine intérieure, et la piscine avec courant direction le Charlemagne… Titpuce nage encore avec les brassards (je croise les doigts pour que cet été, elle n’en ait plus besoin) donc elle a profité de tous les bassins. Ticoeur lui sait très bien nager depuis trois ans. Il nage une jolie brasse mais bizarrement, depuis quelques mois, il ne veut plus nager là où il n’a pas pied ! Plus le temps passe, plus son appréhension grandit et je n’arrive pas à le rassurer ! (Si vous avez des conseils ?). Bref, Ticoeur a donc apprécié qu’il y ait beaucoup de zones de baignade à 1m05 et n’a pas voulu les quitter sauf pour profiter des toboggans !

A la mer, les enfants se sont bien amusés avec notre bouée pastèque et tout simplement sur la plage pour constuire des châteaux de sable et ramasser des coquillages… La plage est très étendue, spacieuse et le sable est fin et doré, comme ce que je connais du côté de Perpignan et bien plus grande que ce que je connais sur la côte d’Azur. Dans l’eau, on a pied très loin ce que Ticoeur a évidemment adoré !

Marseillan Plage

Marseillan plage

A part les piscines et les plages, l’eau est très présente à Marseillan via d’autres activités – en effet, Marseillan est connue pour la conchyliculture et plus particulièrement pour l’ostréiculture (je ne savais même pas qu’on cultivait les huîtres en Méditerrannée !) : nous avons découvert cette activité chez Coqui Thau où le patron nous a expliqué son métier et sa passion. Nous avons goûté ses huîtres bien sûr et elles sont excellentes ! Chez Coqui Thau, on peut se poser au bord de l’étang de Thau pour un moment de dégustation dans un superbe cadre (style bassin d’Arcachon….) et on peut aussi vivre une expérience locale qui nous avons beaucoup plu : la Brasucade ! Il s’agit d’un barbecue géant de moules ! C’est vraiment impressionnant et convivial : il y a de grandes tablées et on se lève pour se servir de grandes assiettes de moules à chaque fois que la cloche retentit ! C’est très copieux, d’autant plus qu’avant les moules, il y a des centaines de sardines en guise de mise en bouche ! Tout était délicieux et économique : c’est vraiment une super expérience en famille !

Brasucade coqui thau

Je continue sur le thème de l’eau, avec le Canal du Midi, que nous avons longé à vélo jusqu’à ce qu’il se déverse dans l’étang de Thau…

Et le petit port de Marseillan

Marseillan

Enfin, nous avons visité la Réserve Naturelle Nationale du Bagnas qui a des airs de Camargue. C’est à 10 minutes en vélo depuis le camping. Les enfants ont trouvé amusant d’utiliser des jumelles pour observer les oiseaux. Le guide, absolument passionné a pris soin de soulever les enfants pour qu’ils regardent dans la longue vue pour voir encore plus grand… Néanmoins, la visite est très longue pour des enfants (quasi 3 heures) donc nous sommes partis avant la fin. Bientôt, il sera possible de parcourir sans guide le chemin qui longe la réserve donc cela permettra aux familles de rester le temps souhaité. Sinon, le mieux est de réserver la visite guidée spéciale enfants. Au final, en une heure de balade, c’était parfait pour nous : nous avons vu des grèbes huppés, des foulques macroules, des hérons cendrés, des hérons pourprés, des sternes, etc…

reserve Bagnas

Au camping, après toutes nos balades à vélo, Papa Voyage et moi avons profité d’un moment en amoureux au Spa. Le Spa « Bulle des sables » est situé au Beach Garden et le service est au top ! Les masseuses étaient géniales et le cadre très agréable, très propre : une vraie parenthèse zen que nous avons prolongée au hammam. Mais alors, où étaient Ticoeur et Titpuce ? Et bien, au mini-club ! Ils étaient bien au frais (en pleine chaleur de l’après-midi c’était parfait). Les deux animatrices étaient très sympas – au programme : loisirs créatifs et bataille d’eau dans la cour ! Avec une partie des enfants, Ticoeur et Titpuce ont pu pratiquer l’anglais et l’allemand : garde d’enfants avec immersion linguistique, l’idéal ! Et juste à côté du mini-club, il y a une aire de jeux avec un grand parcours d’aventure.

Au camping, l’autre coup de coeur des enfants a été le spectacle-cabaret du vendredi soir : des chansons et des chorégraphies qui nous ont fait voyager dans les années folles, les années disco, et les tubes actuels sans oublier une partie qui a eu beaucoup de succès avec une reprise des chansons du « Livre de la Jungle ». Toute l’équipe d’animation s’y colle et ils ont la pêche ! Les enfants étaient devant la scène, installés sur des tapis de yoga (pratique s’ils piquent du nez vers la fin) mais la plupart dansent en même temps que les artistes avec une énergie incroyable ! Au final, nous nous sommes couchés à 23h car Ticoeur et Titpuce voulaient absolument rester jusqu’au bout.

Du côté des parents, à part l’expérience Spa, nous avons eu un gros coup de coeur pour le restaurant Le Bistro situé au Beach Garden : c’est une cuisine gastronomique où tout est super frais et très bien présenté. Les recettes sont créatives. Nous avons trouvé le rapport qualité-prix excellent. Même le menu enfant était de grande qualité (des brochettes de boeuf très tendres, des tagliatelles délicieuses…). Le menu enfant c’est souvent le point faible des restos mais pas ici ! Bravo au chef !

Le Bistro camping Beach GardenLe Bistro – Beach Garden (seiche grillée)

Nous avons également mangé dans d’autres restaurants du camping : au Floride, nous avons aimé les pizzas maison et le poisson très frais ; au Charlemagne, il y a un petit espace jeux pour les enfants… pour une pause déjeuner à deux pas de la piscine (goûtez le plat de sèche à la sétoise).

***

Pour résumé, nous, les parents nous avons aimé le côté glamping : le confort de l’hébergement, la mer à deux pas, les espaces végétalisés, le Spa, le restaurant gastronomique… ; quand les enfants ont surtout aimé les activités (piscines, mer, spectacles) et les rencontres… Oui, parce que je crois que ce qui plaît le plus aux enfants quand nous allons au camping ce sont les autres enfants ! Même le temps d’un week-end, ils ont sympathisé avec les petites voisines de la cabane d’à côté. Ticoeur et Titpuce ont également aimé leur petite chambre qu’ils ne voulaient plus quitter à la fin !

camping les mediterrannées

Informations pratiques :

Transport : nous y sommes allés en TGV car nous ne restions qu’un week-end. Arrivée chanceuse à Montpellier (oui, un jour de grève c’était un miracle d’avoir notre TGV ! Il aurait dû nous emmener jusqu’à Agde mais il a arrêté le service à Montpellier… mais bon, cela aurait pu être pire !), puis nous avons rejoint en voiture le camping. Si vous partez pour les grandes vacances, faire tout le trajet en voiture vaut le coup et permet de bouger facilement sur place. Si vous n’êtes pas véhiculés, comme nous, louez des vélos : il y a tout plein de pistes cyclables dans le coin.

Le camping Les Méditerrannées : nous vous recommandons d’y aller hors saison ou juste au début ou à la fin de l’été – mais si vous voulez y aller en plein milieu des vacances scolaires, alors il faut réserver longtemps en avance car c’est vite complet. Pour la proximité de la mer, choisissez la partie Beach Garden ou Nouvelle Floride. Le Charlemagne c’est pour être plus au calme, à l’arrière. Dans tous les cas, vous aurez accès aux installations des trois campings et donc à toutes les piscines. Côté hébergement, il y a une offre pour tous les budgets : des emplacements tentes, camping-cars et des cabanes de différents styles et de différentes tailles. En traversant le camping à vélo, nous avons reperé des cabanes recouvertes de bambous, jolies et très design ! A l’intérieur des hébergements, il y a tout le confort nécessaire côté cuisine (avec notamment lave-vaiselle et machine à café ! Sinon, c’est pas les vacances non ?) douche et couchages confortables. C’est très propre. Pour le petit déjeuner, il y a des boulangeries sur le site : la baguette et les viennoiseries sont excellentes ! Nous avons vraiment apprécié nos petits-déjeuners pris sur la terrasse de notre cabane… Toutes les informations sur le site : Les Méditerrannées.

camping Les Mediterrannées

piscine camping

Alors clairement un week-end c’est bien trop court et il y a tant à découvrir dans la région qu’il faut absolument que nous y retournions ! Et vous ? Connaissez-vous Marseillan et ses alentours ?

Notre coup de coeur pour le Magne, dans le sud de la Grèce

Dans le sud de la Grèce, plus précisément dans le sud Péloponnèse, là où les contours du pays ressemblent au pis d’une vache, regardez la « mamelle » du milieu : c’est le Magne. Lors de nos vacances en Grèce, nous y avons passé deux nuits car j’avais lu plusieurs articles qui en vantait la beauté, encore préservée du tourisme… Et c’est bien vrai ! Le Magne, c’est vraiment magnifique et sauvage : nous avons enchaîné les criques et plages à l’eau limpide, turquoise et émeraude. Chaque jour, nous nous sommes baignés en étant souvent seuls sur la plage. Alors, oui, l’eau n’était qu’à 17-18 degrés mais d’après ce que nous ont dit les locaux, même l’été, il y a peu de monde…

Nous nous étions basés dans l’arrière-pays d’Areopoli. C’était idéalement situé pour visiter le Magne. Après, il faut savoir que les routes sont sinueuses et que le moindre petit trajet prend du temps… Donc mieux vaut rester plus de deux nuits (je dirais 3 ou 4), pour faire moins de voiture… Par contre, dans tous les cas, attention au le mal des transports si vos enfants sont fragiles dans les virages, ça va être compliqué… Sinon, direction le Magne sans hésiter ! Nous avons aimé la quiétude de cette région et les nombreux lieux de baignades dans des cadres enchanteurs !

Voici un tour d’horizon pour vous donner envie d’y aller ! Nous avons tourné dans le sens des aiguilles d’une montre…

visiter le Magne

Notre itinéraire dans le Magne :

  • Plage de Skoutari : baignade en arrivant dans le Magne en fin d’après-midi
  • Nuit à Drosopigi, tout petit village dans les terres, dans le nord du Magne.
  • Plage de Foneas (top baignade !)
  • Déjeuner à Stoupa (resto : Akrogiali).
  • Village de Limeni (très joli spot pour prendre un café)
  • Gerolimenas, petit port.
  • Vathia, village dans les terres avec ses vieilles tours…
  • Plage de Kokkala (pause photo, baignade la prochaine fois !)
  • Plage d’Alipa (super baignade !)
  • Plage de Kotronas (pause photo, baignade la prochaine fois !)
  • Nuit Drosopigi
  • Plage de Skoutari : dernière baignade avant de remonter le Péloponnèse, direction les sites archéologiques !

Je commence par les photos de la mer dans le Magne, de crique en crique, de village en village, de plage en plage…

visiter le Magne

visiter le Magne

 

visiter le Magne

Quant aux paysages dans les terres, c’est vallonné voire montagneux, c’est très désertique… On aperçoit de temps à autre d’étranges tours en pierres dans la partie sud…

visiter le Magne

visiter le Magne

visiter le Magne

Notre hébergement dans le Magne :

J’avais déniché une jolie maison, typique du Magne, sur Airbnb, à tout petit prix. L’intérieur est simple et la maison est divisé en quatre appartements indépendants. Il y avait donc d’autres familles dans la maison mais chacune à son entrée indépendante et sa terrasse donc ce n’était pas gênant. Nous avons beaucoup aimé les lieux, surtout la vue ! L’emplacement était parfait pour visiter le Magne et le seul restaurant du village était parfait ! Si cette adresse vous intéresse, c’est par ici et si vous souhaitez que je vous parraine sur Airbnb (vous aurez une réduction de 25€) c’est par .

La vue depuis notre chambre (au lever du soleil)…

coucher du soleil en Grèce

 

Alors ? Tentés par le Magne ?

 

 

Nos voyages en Espagne

A l’approche de l’été, voici un petit récap’ de tous nos voyages en Espagne avec les enfants. L’Espagne c’est une destination que nous aimons pour le soleil, la langue, la cuisine, le budget abordable, les jolies villes, l’ambiance… Alors, voici la liste de tous les coins d’Espagne, où nous sommes allés en famille :

Barcelone

Une ville où nous sommes allés plusieurs fois. Nous apprécions Barcelone pour sa richesse culturelle et tout ce qu’on peut y faire en famille. On peut y aller le temps d’un week-end mais on peut surtout largement y passer une semaine sans s’ennuyer. Les enfants ont aimé les oeuvres architecturales loufouques de Gaudi (ah la Sagrada !), les parcs, la plage… Ne manquez pas les vieux quartiers typiques comme El Born ou la Barceloneta. Voir l’article sur notre semaine en famille à Barcelone. Une ville où nous retournerons encore et encore !

La Costa Brava

A partir de Barcelone, nous avions loué une voiture pour parcourir une partie de la Costa Brava avec des stops dans d’adorables villages de bord de mer et jusqu’à la maison de Picasso à Cadaquès. Pour découvrir cette côte, nous avons apprécié voyager en février car il n’y avait personne ! En plus, je suis souvent allée en Espagne l’hiver et j’ai toujours eu du soleil ! Regardez ce ciel !

Valencia

Une ville géniale pour les enfants  ! Il y a beaucoup à découvrir en famille à Valencia (Oceanographic, Bioparc, parcs, musée des sciences et plage) et la ville est très jolie. je vous conseille de loger près de la Cathédrale. Valencia, c’est aussi l’endroit idéal pour tester une délicieuse paëlla. Je dirais juste qu’avec de jeunes enfants, il vaut mieux éviter les grosses chaleurs du milieu de l’été car c’est déjà bien au sud du pays. Cela dit, nous y étions en juillet et nous avons bien survécu car les parcs apportent de la fraîcheur et à la nuit tombée, il est vraiment agréable de se balader et de dîner en terrasse.

voyages en Espagne

voyages en Espagne

Alicante

Nous y avons une amie à qui nous avons rendu visite. C’était l’occasion de visiter Alicante et ses alentours sur la Costa Dorada.

Alicante

Lanzarote

Un gros coup de coeur pour cette île des Canaries aux paysages lunaires… Nous avons tout aimé à Lanzarote et je rêve d’y retourner : les enfants ont adoré les volcans, les curiosités de l’artiste César Manrique… les petites criques et les grandes plages ! C’est une île où passer les vacances en toute saison. La mer est toujours à 19 degrés à peu près, c’est un peu frais mais très agréable. Nous y avions loué une maison avec piscine et bien souvent, sur l’île, les piscines sont chauffées ce qui est vraiment un plus je trouve.

voyages en Espagne

Majorque

Nous y étions l’été dernier. Nous avons aimé les paysages sauvages du nord, les villages, le style des fincas (maisons traditionnelles), les plages et Palma, la Capitale. Pour éviter la foule, il vaut mieux ne pas y aller en août et il faut privélégier le nord plutôt que le sud. Une voiture est nécessaire pour bien profiter de l’île. A relire : nos vacances à Majorque.

Majorque

***

Et sans les enfants ? Je suis allée à Madrid (où j’ai même travaillé quelques mois), à Bilbao (avec son superbe Musée Guggenheim et sa cuisine basque), en Andalousie (avec un citytrip à Séville, ma ville andalouse préférée mais aussi une étape à Grenade pour voir l’Alhambra, une étape à Cordoue et dans de petits villages blancs…).

voyage EspagneSéville

Informations pratiques pour un voyage en Espagne :

  • Trajet : Nous y sommes toujours allés en avion, avec des compagnies low-cost et c’est un des gros avantages de cette destination : les vols sont vraiment pas chers, surtout de Paris ! Cela ma petite soeur qui va souvent en Espagne l’été avec sa famille choisit la voiture et c’est vrai que pour le nord du pays, ça ne fait pas si loin.
  • Hébergements : nous avons un peu tout testé : hôtels, locations d’appartements, maisons… Je ne sais pas si vous connaissez ou avez testé Interhome ? C’est un site qui vous permet de trouver des locations pour vos vacances dans 30 pays, avec un grand choix en Espagne, que ce soit une villa ou un appartement, à la mer, en ville, à la montagne ou à la campagne. Leur avantage est que les vacanciers ont à faire à des agences sur place pour les accueillir et les assister. Plus d’info sur vacances Espagne Interhome.
  • Location de voiture : pour l’instant, en Europe, nous n’avons pas trouvé pays moins cher que l’Espagne pour la location de voiture ! Parfois, nous n’avons payé que 5€ par jour !
  • Voyage avec enfants : Ticoeur et Titpuce aiment la mer, les artistes espagnols et les tapas. Aussi, comme les Espagnols mangent tard, c’est facile de trouver de la place pour manger tranquillement aux heures françaises de repas ;-).
  • La langue : que c’est beau l’espagnol ! Enfin, je ne connais que le castillan… Comme je vous l’avais raconté, j’ai appris l’espagnol au Pérou.

Et pour de prochains voyages en Espagne, voici notre to-do list :

  • Le désert des Bardenas Reales : j’adore ce genre de paysages comme dans les films western ! Regardez des photos : c’est incroyable !
  • Minorque : car il paraît que cela ressemble à Majorque mais qu’il y a beaucoup moins de touristes et plus de coins sauvages…
  • Ibiza : mon chéri y est souvent allé quand il était étudiant et il aimerait qu’on y retourne en famille, car Ibiza ce n’est pas que pour la fiesta !

Et vous ? Des coups de cœur à partager en Espagne ?

 

*article proposé en partenariat avec Interhome.

cinque terre

Nos voyages en Italie… côté mer !

L’Italie est mon deuxième pays, le pays de mes origines paternelles et je n’en suis pas peu fière car c’est vraiment un pays magnifique où nous allons très souvent avec les enfants. Je vous ai déjà parlé sur le blog de  nos citytrips à Rome, Milan, Venise, Vérone, Turin, Florence, Naples, Bologne et j’en passe ! Aujourd’hui, je voulais vous proposer un récapitulatif de nos vacances à la mer en Italie pour vous donner quelques idées de voyages à l’approche de l’été. Si vous cherchez à réserver des séjours en Italie pour votre famille, vous pouvez par exemple regarder les dernières offres sur Voyage-privé.com et relire tous mes billets italiens sur le blog (voir liens ci-dessous).

Voici donc un tour d’horizon de tous les bords de mer que nous avons testés en Italie avec les enfants. Pour certains de ces voyages, Ticoeur et Titpuce étaient bébés donc il s’agit de destinations 100% famille quelque soit l’âge de vos enfants…

Les Cinque Terre

Nous avons aimé les Cinque Terre pour le côté pittoresque de ces villages colorés en bord de mer. Il est possible de passer d’un village à l’autre à pied sur un petit chemin ou même de prendre le train entre certains villages. Je dirais juste qu’il vaut mieux éviter la poussette et choisir le portage si votre enfant est tout petit. Ticoeur avait 6 mois quand nous y sommes allés. Notre voyage dans les Cinque Terre.

cinque terre

Juste au-dessus des Cinque Terre, lors d’autres séjours, nous sommes aussi allés à Gênes pour visiter le très bel aquarium en bord de mer ainsi qu’à Portofino, très joli village de pêcheurs version chic :

Portofino

Les Pouilles

Les Pouilles c’était un gros gros coup de cœur ! Nous avons d’ailleurs très envie d’y retourner, que ce soit pour les plages, les villages en bord de mer, les fameux trulli dans l’arrière-pays (petites habitations étranges – voir deuxième photo) et aussi la cuisine : les orechiette toutes fraîches sont excellentes ainsi que la mozzarella locale et les gambas ! A relire : Notre voyage dans les Pouilles.

PouillesTrani

PouillesAlberobello

Naples et la côte amalfitaine

Rien que pour la pizza, il faut aller à Naples ! C’est la seule ville où je l’apprécie ! Mais Naples, c’est aussi un dépaysement total, un joyeux bazar, de beaux musées et surtout des alentours incroyables, entre le Vésuve, les vestiges de Pompéi, l’adorable île de Capri (je conseille de monter au sommet de l’île pour une vue incroyable) et toute la côte amalfitaine, à commencer par la jolie ville d’Amalfi… A relire : Notre halte à Naples.

Amalfi

La Sicile

C’est l’île de mes origines donc je vous en ai déjà beaucoup parlé. J’en ai visité quasi tous les recoins car j’y vais depuis toujours. En famille, c’est une super destination qui permet de mêler plages, histoire, volcan et les sites archéologiques (ne manquez surtout pas la vallées des temples d’Agrigente !). Côté cuisine, j’aime le mix entre les pâtes et les produits de la mer, sans oublier les cannoli au dessert, ou encore les glaces à la pistache locale… Avec les enfants, je trouve que Castellammare del Golfe et ses alentours constituent une très bonne première étape balnéaire, non loin de l’aéroport de Palerme et de nombreux centres d’intérêt (voir aussi mon billet récapitulatif sur la Sicile).

la mer en ItalieCastellammare del Golfo

La Sardaigne

C’est en Sardaigne que nous avons vu les plages les plus paradisiaques d’Italie, voire d’Europe ! Avec sable blanc et eaux limpides… Aucun trucage sur mes photos ! Je dirais que par rapport à la Sicile, il y a beaucoup moins de choses à visiter et c’est moins dépaysant ; par contre, pour la mer c’est vraiment le top du top ! Relire mon billet sur les plages de Sardaigne.

la mer en Italie

L’île d’Elbe

Pour nous rendre à l’île d’Elbe, en Toscane, nous avons pris un bateau à Piombino. L’île d’Elbe est très petite mais chaque port est très mignon. Nous en avons fait le tour en voilier et nous nous sommes baignés dans des eaux très claires, au niveau de jolies criques. Les plus belles plages sont sur la face nord de l’île. Il est également possible de faire de petites randonnées (par exemple, jusqu’au Mont Capanne). Enfin, comme vous savez, l’histoire de l’île est liée à notre cher Napoléon Bonaparte ! Relire : notre périple en voilier autour de l’île d’Elbe.

Après toutes ces belles vacances sur les plages italiennes, nous avons encore beaucoup à découvrir ! Sur notre to-do list pour de futurs voyages en Italie côté mer, il y a  :

  • Les Marches : pour son côté sauvage et ses plages sur l’Adriatique…
  • La Calabre : il parait qu’il y a peu de tourisme là-bas… ça nous tente !
  • Ischia : une autre île située face à Naples, juste parce que je viens de finir la saga L’Amica Geniale d’Elena Ferrante (« l’amie prodigieuse » en français…) et qu’une partie du livre se passe sur cette île…

Et vous ? Des coins préférés pour des vacances à la mer en Italie ?

***

*article proposé en partenariat avec Voyage-privé mais contenu 100% personnel et vécu… comme d’habitude !

etretat en campervan

La Normandie en campervan : week-end à Etretat

Maintenant que nous avons acheté un campervan, nous comptons bien en profiter le temps de quelques beaux week-ends en famille ! Pour l’instant, nous avons testé la Normandie en campervan, car forcément, de Paris c’est une région très accessible qui a l’avantage de nous conduire à la mer ; et ces derniers temps, qu’est-ce que j’ai vraiment envie de voir la mer !

Le week-end dernier, c’est à Etretat que nous avons fait escale, installant notre campervan au sommet des falaises face au célèbre arche et à l’aiguille creuse. Quelle chambre avec vue incroyable ! Alors oui, il y avait du vent et il faisait frais mais c’était un doux sentiment de liberté. Prendre de la hauteur, entendre le fracas des vagues et de regarder au loin, très loin… le rêve !

Comme à chaque fois que nous allons à Etretat, nous nous baladons le long de la plage, puis nous montons la falaise pour de belles vues en surplomb. Ma Titpuce nous a déclaré qu’elle avait le vertige mais disons qu’à Etretat ça peut bien se comprendre. J’avoue rester bien éloigner du bord moi aussi !

etretat en campervan

week-end en normandie

week-end a etretat

arche a etretat

normandie en campervan

Nous avons cuisiné dans notre campervan le midi mais le soir nous sommes allés à la crêperie dans le centre d’Etretat. Avant de dormir, j’ai admiré encore et encore la vue depuis « notre maison sur roue ». A la nuit tombée, les falaises sont éclairées. C’est romantique comme tout ! Ticoeur et Titpuce se sont couchés amusés dans leur tente sur le toit. Nous avons dû mettre le chauffage toute la nuit étant donné les températures et donc ça chauffe bien.  Le lendemain matin, nous avons pris un petit-déjeuner face à la mer avec une amie retrouvée par hasard au sommet d’une falaise (elle a aussi un campervan mais bon, quand même, le monde est petit !). Puis, nous sommes partis du côté de Fécamp pour visiter le Palais Bénédictine. Une visite que je vous conseille pour l’architecture des lieux. On y apprend aussi l’histoire de la liqueur Bénédictine, pas une boisson que j’apprécie particulièrement mais la visite est agréable et se termine par une dégustation dans un très joli salon du palais (il y a des jus de fruits pour les enfants, je vous rassure).

palais benedictine

 

Pour le déjeuner, nous nous sommes garés au sommet d’une falaise avec vue sur Fécamp. Nous y avons pique-niqué et les enfants ont apprécié la balade le long des bunkers… certes un épisode fort triste de l’Histoire mais ces drôles de blocs de béton ont éveillé leur curiosité et nous avons donné quelques explications. Et puis, nous avons encore admiré les falaises et la mer.

falaise fecamp

En rentrant un peu dans les terres, après quelques kilomètres, nous avons visité une ferme typique du pays de Caux, avec sa masure, son colombier, ses petites oies normandes et surtout ses pommiers puisque la famille qui vit dans cette ferme produit du cidre comme c’est souvent le cas dans la région. La visite était très intéressante donc n’hésitez pas si vous passez par là-bas (Eco-Musée de la Pomme et du Cidre à Bretteville du Grand Caux – attention aux horaires et jours de visite ! Le mieux c’est d’y aller en mai au moment de la floraison des pommiers). Nous avons acheté quelques bouteilles de cidre mais aussi de jus de pommes pour Ticoeur et Titpuce. Enfin, direction Paris après une belle escapade normande à bord de notre campervan !

 

En tout cas nous l’aimons bien notre campervan même s’il n’est pas aussi chou que celui des années 70. Nous pensons à le redécorer pour l’égayer un peu (si vous avez des idées ??) et aussi nous lui cherchons un petit nom. Nous allons peut-être juste l’appeler Cali puisqu’il s’agit du modèle California de Volkswagen… A voir, si on trouve plus original, mais Cali ça nous plaît bien…

Nos bonnes adresses à Etretat :

La crêperie Lann-Bihoué : accueil sympa, cadre soigné, parfait pour un repas avec les enfants. J’ai préféré leurs crêpes sucrées à leurs crêpes salées (45 Rue Notre Dame, 76790 Étretat).

La Mer à Boire : une boutique située devant la plage qui propose un large choix de produits locaux et un grand choix de calvados. Très bons conseils et accueil chaleureux du patron (Place du Général de Gaulle, 76790 Étretat).

Nous n’y sommes pas allés cette fois-ci mais nous conseillons aussi le Domaine Saint-Clair si vous cherchez un hôtel de charme – enfin, pour le midi, quand il fait beau, nous aimons déjeuner au restaurant du golf. Relire le récit de notre précédent séjour à Etretat.

Alors ? Inspirés par la Normandie en campervan ?