voyage à Malte

Nos vacances de la Toussaint à Malte

Pendant les vacances de la Toussaint, nous sommes partis une semaine à Malte. J’avais envie de chaleur, de baignades en mer, de la Méditerrannée de mes origines. J’avais surtout besoin de me ressourcer après nos premières semaines en Angleterre. Un changement de vie, surtout en famille, ce n’est pas de tout repos ! Et pour Ticoeur et Titpuce qui ont commencé l’école anglaise, les vacances étaient également le moment de souffler et de profiter du cocon familial… C’est sur Malte que nous avons jeté notre dévolu car tout simplement il n’y a pas beaucoup de destinations possibles depuis notre sud de l’Angleterre. C’est un choix qui nous convenait très bien. Nous étions déjà allés deux fois à Malte – c’était donc l’occasion de faire de nouvelles découvertes et de retrouver des endroits coups de coeur. Je ne sais pas vous mais moi j’adore revoir un endroit que j’ai aimé. J’adore voyager et découvrir de nouveaux pays mais j’aime tout autant retourner là où je me sens bien. A Malte, j’aime l’aspect culturel, la belle architecture des anciennes villes, les paysages méditerrannéens, les murs de pierres qui longent les routes, les figuiers de barbarie, la gastronomie d’influence italienne, les petites échelles qui invitent un peu partout à descendre se baigner en mer et puis j’aime surtout quand l’été qui se prolonge jusqu’en automne… C’est ça : j’avais besoin d’été, de baignades et de culture !

Quelles ont été nos visites pendant notre semaine à Malte ?

  • Lîle de Gozo : notre plus gros coup de coeur de ce séjour maltais… Je vous ai tout raconté dans mon billet sur nos trois jours sur Gozo.
  • La plage de Ghajn Tuffieha : la plus belle plage de Malte à notre avis. Le sable a une très belle couleur oranger, le cadre est sauvage, l’eau n’est pas trop profonde mais il y a des vagues : mon Ticoeur a adoré ! Nous y avons passé un après-midi, jusqu’au coucher du soleil. Le spot est idéal car situé à l’ouest. (NB : il y avait de petites méduses roses inoffensives – je ne sais pas si c’est une question de saison ?).

voyage à Malte

malte en famille

J’en profite pour vous prévenir qu’il n’y a pas tant de plages que ça à Malte. Il y a plein d’occasions de baignades, oui, mais pas forcément de grandes plages. Les Maltais ont installé des échelles le long des côtes rocheuses ou ont aménagé des piscines naturelles comme ici :

voyage à Malte

  • Les tours des Chevaliers de Malte : partout sur Malte, vous verrez les vestiges des tours qui permettaient de contrôler et protéger l’île. Notre préférée est la Tour Sainte-Agathe, la seule de couleur rouge…

voyage à Malte

  • Mdina : c’est la cité ancienne, c’est le voyage dans l’histoire, c’est se perdre dans le dédale des ruelles de la citadelle…

visiter Mdina Malte

  • A Rabat, juste à côté, nous avons visité les catacombes. Je ne sais pas trop dire pourquoi mais je suis fascinée par les catacombes – je ne manque pas l’occasion d’en visiter quand c’est possible (il faut absolument voir celles de Palerme en Sicile !). Disons que c’est un autre regard sur la culture d’un peuple. J’ai trouvé les catacombes de Rabat intéressantes par leur structure et leur nombre. La visite se repète un peu car les galeries se ressemblent mais c’est à voir et les enfants ont été intrigués.

voyage à Malte

voyage à Malte

 

  • Les temples de Hagar Qim et Mnajdra : j’ai hésité à y aller car il faut savoir que ces temples sont situés sous des hangars, afin qu’ils soient protégés du vent, de la mer… Et visuellement, ça enlève beaucoup de charme au lieu… Mais nous sommes passés outre, j’ai recadré les photos (;-)….) et nous avons tenté l’expérience. Les vestiges datent quand même du IV iè siècle avant JC ! J’ai été séduite par ces constructions parfois énigmatiques ; les enfants aussi donc aucun regret. En plus, la visite n’est pas très chère donc à voir !

voyage à Malte

  • La Valette et les Trois Cités : troisième fois que nous y allons et nous aimons toujours autant, surtout Birgu, la plus jolie des Trois Cités avec son fort et son quartier du Collachio dans lequel on peut se balader loin de toute animation. A La Valette, nous n’avons pas visité la célèbre Co-Cathédrale St John car nous y étions allés la dernière fois (et le billet d’entrée est cher), mais c’est à voir si vous venez pour la première fois. Cette fois-ci, nous nous sommes concentrés sur les jardins et les terrasses de cafés et c’était parfait :-). Entre La Valette et Birgu, nous nous déplacions en bateau.

 

voyage à Malte
voyage à Malte

voyage à Malte
voyage à Malte

Nous avons également fait un saut rapide à Sliema (en bateau) pour admirer La Valette depuis l’autre côté et revoir quelques salines. Par contre, il faut garder son regard vers la mer et faire abstraction des constructions bétonnées de cette station balnéaire.

La Valette

  • Marsaxlokk : notre première fois dans ce village de pêcheurs aux bateaux photogéniques (les luzzus). Regardez : ils ont des yeux ! Et l’un d’entre eux avait même des doudoux ! Ce village est idéal pour un déjeuner en terrasse en bord de mer.voyage à Malte
  • malte en famille

 

  • St Peter’s Pool : un spot à ne pas manquer juste à côté de Marsaxlokk. J’adore ce genre de criques à l’eau turquoise. Ce n’est pas adapté aux jeunes enfants, ni aux personnes qui ne savent pas nager. C’est un endroit où les gens vont pour sauter ou plonger dans la grande bleue. Avec Ticoeur on s’est bien amusé mais il a fallu rassurer Titpuce qui avait peur de nous voir disparaître dans le vide, même si ce n’est pas si haut non plus…

voyage à Malte
voyage à Malte

***

Informations pratiques pour visiter Malte :

  • Quelle saison ? La première chose sur laquelle j’aimerais insister c’est que pour moi, c’est une destination à éviter l’été (je vous aurais prévenus). Non seulement il fait trop chaud mais en plus c’est plein à craquer, avec des bouchons. C’est ce que les locaux nous ont dit mais je les crois car l’île n’est pas adaptée pour un gros trafic de voitures et il n’y a pas non plus tant de plages donc bon, voilà, pour moi, c’est pas une option. J’y suis allée une fois en janvier et deux fois en octobre et c’était très bien. Le printemps doit être parfait aussi. Côté températures, cette fois-ci nous avons eu 25 degrés dans l’air et 24 degrés dans la mer. Nous avons donc pu nous baigner (après, ce n’est pas garanti bien sûr…).
  • Où se poser ? Nous avions choisi d’avoir trois points de chute : 3 nuits sur Gozo, 2 nuits à Mellieha (dans cet apartement simple mais propre et spacieux) pour visiter le nord de Malte et 2 nuits à Birgula Casa Cara très soignée dans une demeure ancienne et typique – attention : on ne peut pas monter sur la terrasse avec les enfants) pour visiter la Capitale et le sud de l’île.

voyage à MalteBaie de Melliha

Sur la photo ci-dessous, le centre de Melliha semble si paisible au petit matin, n’est-ce pas ? Pourtant, cette nuit-là notre sommeil a été interrompu par… un tremblement de terre ! L’épicentre était au large de la Grèce. C’est la première fois que cela nous arrive et nous sommes contents de n’avoir vécu que la mini-version ! Les enfants, eux, n’ont rien senti… Heureux petits anges insouciants…

voyage à Malte

  • Le côté anglais : le passé britannique de Malte fait qu’il est facile de communiquer en anglais avec tout le monde (l’anglais est une langue officielle). Par contre, cela veut également dire qu’il faut conduire à gauche… Soyez surtout bien concentrés dans les ronds-points mais sinon, c’est facile, vous verrez ! Evidemment, nous, après deux mois en Angleterre, nous avons l’entraînement :-).
  • Guide de voyage : sur place, nous avons utilisé le GEOGuide Malte (qui m’a été offert). Il est très bien car de petite taille (il rentre facilement dans le sac à main), il est illustré de nombreuses photos et surtout j’ai trouvé qu’il était très actuel en terme d’informations, de prix, de visites. Il présente les essentiels en début de chaque partie et met en avant les lieux coups de coeur.

 

voyage à Malte

Nos bonnes adresses à Malte :

Nous avons bien mangé à Malte. La cuisine est influencée par la cuisine italienne et c’est tant mieux ! En plus, ça plaît aux enfants. Les fruits de mer et les pâtes sont à l’honneur !

voyage à Malte

Cafés et Restaurants à Malte :

  • Crystal Palace : une institution à Rabat pour manger sur le pouce les fameux pastizzis (sortes de petits chaussons fourrés aux petits pois ou au fromage ou encore au poulet) ; c’est une spécialité maltaise qui permet de déjeuner pas cher le midi. Vous trouverez des pastizzis partout sur l’île mais c’est vrai que ceux de cette adresse étaient particulièrement bons et tout chauds sortis du four.
  • Fior di Latte, glacier à Mdina : humm ! On se croirait en Italie !
  • Café Society : pour de très bons cocktails à déguster dans une rue très typique de La Valette.
  • Osteria.VE : une petite trattoria tenue par des Italiens. Les plats de pâtes sont excellents. Nous y avons mangé les deux soirs à Birgu.
  • La Reggia : terrasse très agréable face aux bateaux de pêcheurs à Marsaxlokk – cuisine de la mer très fine mais c’était moins copieux et un peu plus cher que d’autres restaurants de notre liste.
  • Bouquet Garni : excellent choix de poissons – un peu cher mais la qualité est au rendez-vous.
  • Nos bonnes adresses sur Gozo sont dans mon billet sur Gozo 🙂

voyage à Malte

Alors ? Tentés par des vacances à Malte ?

salines de Gozo

Trois jours sur l’île de Gozo

Comme je connaissais déjà La Valette et le nord de l’île principale, pour ce troisième voyage à Malte, j’avais très envie de passer du temps sur Gozo, cette île située au nord de l’archipel maltais. Nous y avons donc consacré la moitié de nos vacances et nous avons été ravis de ce choix ! Nous y avons passé trois nuits, soit un peu plus de trois jours et cela a été la plus belle partie de notre voyage !

Ce que nous avons aimé sur Gozo ? C’est Malte autrefois, c’est Malte en version plus tranquille, au rythme de la vie locale, ce sont de très beaux paysages qui offrent des possibilités de baignades et de balades dans de superbes décors naturels… Peut-être aussi que Gozo m’a rappelé l’ambiance de la Sicile de mon enfance, avec ses habitants qui sortent le soir et se posent sur une chaise devant chez eux ou devant la mer pour juste papoter avec leur famille, leurs amis, leurs voisins. La gastronomie m’a également rappelé la Sicile mais ça c’est le cas partout à Malte ! Il faut dire que « ma Sicile » n’est vraiment pas loin…

Gozo c’était très paisible. Nous avons croisé peu de monde pendant nos longues balades en bord de mer… Vous me direz, normal c’est la saison qui veut ça, octobre est calme… Oui, sans doute plus calme que l’été mais sur l’île de Malte il y avait beaucoup de monde ! Quand nous avons repris le ferry entre Gozo et Malte c’était comme un retour à la civilisation !

En un peu plus de trois jours sur place, voici notre programme sur Gozo :

Dimanche 21 octobre : Avec le ferry, nous arrivons sur Gozo vers 15h. Direction Marsalforn où nous posons nos valises. Balade en bord de mer, juste à côté, à Xwejni Bay, au pied d’une impressionnante butte argileuse. Les enfants s’amusent entre les grandes pierres puis nous démarrons de là pour longer les salines sur environ 2 kilomètres. Retour à Marsalforn.

salines de Gozo

gozo en famille   vacances à Gozo

visiter gozo

Lundi 22 octobre : Nous démarrons par Ramla Bay, la plage rouge que Titpuce a renommée « plage orange » et elle a bien raison ! Très belle plage en tout cas ! Après la baignade direction la grotte de Tal Mixta d’où l’on profite d’un super point de vue sur la plage. Nous sommes également montés vers la grotte de Calypso mais c’est moins bien car on ne voit pas la grotte et la vue est moins bien que depuis l’autre grotte. Déjeuner à Xaghra puis direction Victoria, la capitale de l’île : balade dans la citadelle et autour pour apprécier l’architecture des bâtiments. Retour à Marsalforn.

visiter Gozo

trois jours à Gozo

visiter Gozo

visiter Gozo

visiter Gozo

visiter Gozo

visiter Gozo  visiter Gozo

Mardi 23 octobre : Direction le sud de Gozo avec une première étape dans la jolie crique de Mgarr-ix-Xini puis longue balade sur les falaises de Ta’Cenc. Pause déjeuner à Xlendi. Puis nous explorons l’ouest de Gozo : pause photos à Dwejra pour profiter d’un bord de mer très sauvage avec d’énormes formations rocheuses. Il y avait même une arche jusqu’à l’an dernier (l’Azure Window) mais elle s’est effondrée à cause de l’érosion. Même sans l’arche l’endroit vaut le détour ! Nous passons devant l’église Ta’ Pinu à Gharb. Nous terminons par deux stops dans le nord ouest : à Wied-il-Mielah pour voir l’autre arche (qui elle n’est pas encore tombée…) mais attention car pour la voir il faut s’approcher d’une falaise donc il faut tenir les enfants bien éloignés. Puis juste à côté, nous avons voulu nous baigner dans la crique de Wied-il-Ghasri mais comme il y avait eu une averse quelques heures plus tôt, et que le vent soufflait fort, la crique n’avait plus ses couleurs émeraudes et la mer était trop dangereuse donc nous sommes rentrès à Marsalforn.

visiter Gozo

gozo en famille

visiter Gozo

vacances à Gozo

vacances à Gozo

vacances à Gozo

Mercredi 24 octobre : Ticoeur et Titpuce ont réclamé de retourner à Mgarr-ix-Xini pour se baigner. J’en ai bien profité aussi ! Ah oui, parce que j’ai oublié de vous dire mais pendant toutes nos vacances l’eau était à 23-24 degrés ! Même température dans l’air d’ailleurs… Puis direction Victoria à nouveau pour assister à un concert dans la Basilique St George (l’intérieur vaut le détour et contrairement à pas mal d’églises sur Malte, celle-ci est libre d’accès). Déjeuner tardif à Victoria et direction le ferry pour Malte !

vacances à Gozo

visiter Gozo

Informations pratiques pour un séjour sur l’île de Gozo :

Comment se rendre sur l’île de Gozo ? Nous sommes arrivés le matin à l’aéroport de La Valette où nous avons loué une voiture. Il faut environ 40 minutes pour se rendre au port dans le nord de l’île. Un ferry pour Gozo part toutes les 30 ou 45 minutes et la traversée dure 25 minutes environ. Ne soyez pas étonnés : on ne paye pas à l’aller mais seulement au retour (~25 euros pour une voiture et 4 personnes).

Gozo pour les enfants ? Ticoeur et Titpuce aiment les petites randos surtout quand le chemin est escarpé, qu’il y a du relief et des curiosités naturelles à observer donc ils ont aimé nos balades sur Gozo, surtout celle le long des salines et la montée vers la grotte au dessus de la plage rouge. Pour la baignade, attention : certaines criques ou plages ne sont pas toujours adaptées pour nager en toute sécurité. Il peut y avoir des courants ou une mer agitée et ce n’est pas toujours au même endroit donc voyez sur place. Nous avons eu pas mal de vent pendant notre séjour et donc pour nous, c’était la crique de Mgarr-Ix-Xini qui était la plus propice à une baignade tranquille en famille.

Et la prochaine fois sur Gozo ? La prochaine fois, nous ferons l’excursion vers l’île de Comino pour voir son joli lagon aux couleurs turquoises. Bien sûr, il faut éviter l’été car cet endroit est sans doute le plus visité du coin !

Nos bonnes adresses sur Gozo :

  • Restaurant Il-Kartell à Marsalfon : super fruits de mer et assiettes très copieuses ! Calamars grillés, spaghettis aux vongole et une terrasse en bord de la mer. Notre adresse coup de coeur !
  • Restaurant Latini Wine & Dine à Xaghra : Egalement spécialiste des produits de la mer – agréable terrasse au coeur du village avec vue sur l’église.
  • Le café Cup Cake à Victoria : parfait pour un déjeuner à petit prix (bons plats de pâtes…oui, aucun rapport avec les cup cakes !).
  • Le café Jubilee à Victoria : pour prendre un café au comptoir et admirer l’intérieur très vintage avant de continuer la balade dans Victoria.
  • Le Black Cat Café à Victoria : pour une pause gourmande (muffins, carrot cakes, etc)…. Dommage que ce soit tout petit petit…

  • Où dormir ? Peu importe où vous trouverez votre hébergement. L’île est petite donc vous pourrez tout parcourir depuis n’importe quel point. Les quatre coins de l’île sont intéressants donc je n’ai pas de conseils en terme de choix géographique pour se poser. Choisissez surtout un hébergement qui vous plaît ! Nous étions à Marsalforn où nous avons particulièrement aimé le choix de restaurants pour le soir. Je ne vous donne pas l’adresse de notre appartement (Airbnb) car c’était bien mais sans plus. En fait, je m’y suis pris à la dernière minute et les plus beaux hébergements étaient pris.

visiter Gozo

Il m’a fallu attendre un troisième voyage à Malte pour choisir de poser nos valises à Gozo mais ne faites pas la même erreur ! Je recommande Gozo même pour un premier voyage à Malte ! C’est un incontournable et un vrai coup de coeur !

Alors ? Tentés par Gozo ?

La valette en famille

Notre vie en Angleterre (semaine 8) : quand on part une semaine à Malte… !

Où a été prise cette photo ? En Angleterre ? Non, à Malte ! A La Valette plus exactement… En effet, à Malte, on voit encore quelques traces de la période où l’île était une colonie britannique (de 1814 à 1964), avec notamment quelques cabines téléphoniques, des boîtes aux lettres mais surtout la langue puisque l’anglais est la deuxième langue officielle parlée à Malte après le maltais. Alors, est-ce un hasard si nous avons passé une semaine de vacances dans cette île anglophone ? Pas du tout ! C’est totalement lié à notre expatriation dans le sud de l’Angleterre, car voyez-vous, une des premières questions que je me suis posée quand j’ai su que nous partions vivre dans la province anglaise c’est « mais comment allons-nous faire pour voyager autant qu’avant ?« . Parce qu’à Paris, nous étions vraiment gâtés en terme de connexions entre les trains et les avions ; on pouvait aller presque partout ! Et souvent, depuis la Capitale, les vols ne sont pas très chers par rapport aux aéroports de province… Alors, dès que nous avons quitté Paris, j’ai regardé quelles destinations internationales étaient desservies depuis Southampton et Bournemouth et j’ai pleuré !!! Pour résumé, depuis Southampton je peux surtout aller à Paris (c’est déjà pas mal pour une Parisienne !) et de Bournemouth et bien il y a des vols pour… Malte ! Parce que beaucoup d’Anglais passent leurs vacances à Malte justement pour la langue… Alors, comme nos critères étaient de partir dans le sud de l’Europe pour prolonger l’été et profiter de nos derniers bains de mer, et bien Malte c’était juste parfait ! En plus, on s’est dit que le côté ex-colonie britannique nous permettrait de prolonger notre expérience anglaise : nous avons conduit à gauche avec grande facilité :-)… Et bien sûr, partout, on pouvait parler anglais (même si, entre eux, les Maltais parlent plutôt maltais).

C’est ma troisième fois à Malte, donc j’avais une idée du programme pour la semaine afin de revoir des coins que nous aimons et en découvrir de nouveaux. Je vous raconte tout cela bientôt dans un article dédié à Malte ! Je peux déjà vous dire que notre coup de coeur a été Gozo ! Vous pouvez voir nos photos sur Instagram

Et pour le côté anglais de l’île : et bien, en vrai, à Malte on se croirait plus en Sicile qu’en Angleterre, surtout côté paysages et gastronomie ! Cependant, les enfants ont pu pratiquer un peu d’anglais au restaurant et surtout ils n’arrêtaient pas de nous demander « comment on dit ça en anglais ? »… Je les ai même surpris en train de tout le temps dire « sorry » comme de vrais petits Anglais !!  La maîtresse de Titpuce lui avait donné à lire un livre par jour et j’ai été ravie de voir l’enthousiame de ma puce pour cette session de lecture quotidienne en anglais ! Donc même en vacances, il faut croire qu’ils n’en avaient pas marre d’apprendre leur nouvelle langue ! Et puis, Ticoeur et Titpuce sont toujours en train de s’inventer des histoires et des chansons à longueur de journée et bien figurez-vous que certaines étaient en anglais !

Mais je vous rassure : nous n’avons pas trop pensé à l’école, ni à l’Angleterre et nous avons vraiment été dépaysés par nos vacances sour le soleil de Malte avec de belles baignades et de belles balades en famille !

vacances à Malte

Excellente semaine à tous et à bientôt pour le récit de nos aventures à Malte !

Vue Larmor Baden

Encore le Golfe du Morbihan !

Nous venons de passer une semaine dans le Golfe du Morbihan avec toute ma belle-famille. Mais vous ne deviez pas être en Angleterre me direz-vous ? Et bien oui, on était parti mais on est vite revenu ;-).

C’est juste que notre expatriation en Angleterre n’était pas prévue et que nos vacances en famille étaient réservées depuis Noël. Pour avoir une belle loc’ pour neuf personnes, je m’y prends bien en avance ! Cette fois-ci, j’ai choisi le Golfe du Morbihan, parce que j’aime beaucoup, parce ma belle-famille a visité plusieurs coins de Bretagne mais pas celui-ci ; parce que j’y ai de beaux souvenirs, que j’aime son côté sauvage, sa baie protégée et moi, j’ai l’impression qu’il y fait tout le temps beau ! (En tout cas, plusieurs fois par jour comme on dit !). Alors, si vous suivez le blog, vous savez que, lors de précédents voyages, nous avions déjà découvert le coin de Carnac, que nous avions fait du vélo jusqu’au bout de la Presqu’île de Quiberon, que j’avais eu un coup de coeur pour l’Ile aux Moines… Donc, nous sommes retournés à ces endroits et nous en avons découvert d’autres. Cette fois-ci, nous étions basés à Larmor-Baden. Ticoeur, lui, a suivi un stage de catamaran car après son séjour en classe de mer il en redemandait ! Il a adoré ses matinées en mer. Quelle bonne mine il a mon petit marin ! Il m’a tant donné envie que j’ai voulu louer un petit voilier le dernier jour, un Laser… sauf que moi j’ai pas le pied marin et qu’il y avait beaucoup de vent alors j’ai été très impressionnée (en fait, j’ai même eu très peur !!!) parce que je m’attendais à rester tranquillement assise dans le bateau et pas du tout ! Nous avons failli chavirer toutes les deux minutes ! J’étais épuisée ! Heureusement que Papa Voyage était avec moi et qu’il a rattrappé le bateau à chacun de mes virements de bord ! A part ce passage émotion qui m’apprendra à faire mon intrépide alors que je ne le suis pas du tout quand il s’agit de la mer, on a passé une semaine en douceur entre baignades (si, si, à 19 degrés moi je me baigne volontiers), dégustation d’huîtres, balades sur les îles à pied ou à vélo, menhirs, dolmens, excellentes crêpes, pêche à pied, et ambiance sur les marchés…

Vue Larmor Baden

Et puis surtout il y a eu les couchers de soleil face à l’île aux Moines, les moments en famille, les cousins qui jouent et rient ensemble mêlant le français, l’allemand, l’anglais, le polonais… Mais vous êtes d’où nous demande-t-on souvent ? Et bien ça dépend à qui vous posez la question car dans la famille c’est le gros melting-pot ! Et encore, y avait pas mon père pour chanter en sicilien ! Bref, une très belle semaine bretonne et un Golfe du Morbihan toujours aussi magique ! Je peux déjà vous le dire : nous y retournerons encore une prochaine fois car nous n’avons toujours pas arpenté l’île d’Arz, ni celle de Houat. J’aimerais aussi faire quelques randonnées du côté de la Presqu’île de Rhyuis… Les paysages du Golfe du Morbihan, on ne s’en lasse pas, non ?

Golfe du Morbihan

Golfe du Morbihan

catamaran à Baden

Quiberon la sauvage

Quiberon cote sauvage

Golfe du Morbihan

 

Auray Morbihan


Ile aux Moines

en famille dans le Golfe du Morbihan

 

vacances Golfe du Morbihan

Les meilleurs moments de notre petit programme dans le Golfe du Morbihan :

  • Balade sur l’île de Berder
  • La plage des 7 îles (merci à la lectrice qui me l’a conseillé)
  • Baignade agitée sur la côté sauvage à Quiberon
  • Le vélo sur l’île aux moines avec une pause pour déguster d’excellentes huîtres chez Ets Martin (là encore, merci à la lectrice qui m’a donné ce tuyau).
  • La crêperie La Goélette à Baden (délicieuses !)
  • Le marché de Vannes pour son ambiance et la beauté de cette ville
  • Promenade dans le port de Saint-Goustan (Auray).
  • En quittant le Golfe du Morbihan en direction de Rennes il y a le Poète Ferrailleur et les Menhirs de Monteneuf : à ne pas manquer ! (je vous en parle bientôt !)

coucher de soleil Golfe du Morbihan

D’après vos réactions sur les réseaux sociaux j’ai l’impression que vous étiez nombreux en vacances dans le Golfe du Morbihan cet été, je me trompe ?

 

en voilier à Corfou

Notre semaine en voilier du côté de Corfou

La passion pour la voile c’est Papa Voyage. Il est skipper à ses heures perdues. Il a pris beaucoup de cours de voile depuis le plus jeune âge et si je l’avais écouté, on aurait fait notre tour du monde en voilier ! Sauf que moi je n’ai pas trop le pied marin, ni l’expérience pour ce genre d’aventure alors on se contente de louer un voilier de temps en temps. Avant d’avoir des enfants, nous avons navigué le long des côtes en Croatie et, avec enfant, nous avons réalisé un  tour de l’île d’Elbe avec Ticoeur. Par contre, depuis la naissance de Titpuce nous n’avions pas renouvelé l’expérience car on trouvait que les enfants étaient trop petits. Début juillet, nous nous sommes lancés et nous avons choisi la mer ionienne pour naviguer et nous avons loué un voilier à Corfou, en Grèce. Pourquoi avons-nous choisi Corfou ?

  • Nous avons aimé notre dernier voyage en famille en Grèce (l’ambiance, les gens, le poisson et le budget !).
  • J’étais déjà allée à Corfou avec une amie il y a longtemps et j’avais de bons souvenirs de cette île côté paysages (île très verte même en été).
  • Papa Voyage a beaucoup navigué le long de la Croatie donc là finalement c’était dans le prolongement, donc même style de navigation.
  • Nous avions pensé aux Cyclades mais le fameux meltem (vent local) peut être violent et difficile à gérer quand on n’a pas l’habitude, alors avec des enfants, bof, bof… mieux vaut y aller si vous prenez aussi les services d’un skipper qui connaît très bien le coin.
  • Corfou est bien connectée à Paris et à Stuttgart, or comme les grands-parents allemands venaient avec nous, c’était important.

en voilier à Corfou

Notre itinéraire en voilier sur la mer ionienne à partir de Corfou :

J1 : On récupère notre voilier à la marina de Gouvia (à 15 min de taxi de l’aéroport de Corfou). Départ vers le sud. Vent faible. Nuit au mouillage à Petriti. Super resto de poissons : Limnopoula Fish Taverne.

J2 : Direction le sud – déjeuner au niveau des îlots près de Mourtos – baignade – nuit au mouillage à Parga. Super resto : Villa Rossa.

J3 : Direction Paxos – Déjeuner et baignade près de l’îlot Nicolaos – Nuit dans le port de Gaïos. Resto : La Vista.

J4 : Direction Antipaxos – très belles falaises et grottes devant nos yeux. Nuit au mouillage à Lakka. Resto : Paxoimida.

J5 : Baignade à Orkos beach (très beau). Cap sur le continent, vers Syveta. Baignade à End Bay. Nuit dans le port de Syveta. Resto : Blue cost.

J6 : Direction le nord – on cible Kassiopi – il y a beaucoup de vent – notre foc se déchire ! J’ai bien stressée ! Super resto : Chez Kami.

J7 : Direction Kouloura avec uniquement la grand voile (donc trois fois plus lentement), puis retour à Gouvia et nuit au port.

Après avoir rendu le voilier, nous avons passé deux jours dans la ville de Corfou, avec le mal de terre !

itinéraire voile corfou

en voilier à Corfou

en voilier à Corfou

Corfou en famille

en voilier à Corfou

vacances à Corfou

        en voilier à Corfou  en voilier à Corfou

voyage à Corfou avec enfants

restaurants Corfou

Et les enfants sur le voilier c’est comment ?

  • Sécurité : la règle était stricte – les enfants avaient toujours leur gilet de sauvetage sur eux sauf en cabine (et même en cabine si forte houle et vent fort). Sur le pont, Ticoeur et Titpuce restaient dans le carré ; pas de balade sur les côtés ou à l’avant du bateau.
  • Ticoeur a adoré les pauses, pas tant pour les baignades (il n’aime toujours pas quand il n’a pas pieds même s’il sait nager…) mais pour pêcher. Et il a pêché quasi tous nos déjeuners ! J’étais impressionnée ! Titpuce, elle a toujours besoin des brassards pour nager (un jour, on y arrivera !). Dans tous les cas, nous faisions nos pauses déjeuner et baignades dans des zones vraiment paradisiques avec de l’eau limpide couleur turquoise et émeraude… le top ! Nous avions une petite échelle pour descendre dans l’eau. Et il y avait toujours quelqu’un qui restait à bord bien sûr…
  • Les petits moussaillons : ils ont aimé tenir la barre (surtout Ticoeur) mais ça les lasse au bout d’un certain temps. Ils ont aimé apprendre les différents noeuds marins. Ticoeur m’a appris pas mal de vocabulaire sur la navigation grâce à son séjour en classe de mer et aussi parce qu’il a adoré feuilleter le livre des Glénans (la bible de la voile). Il lit et retient tout ce qui lui passe sous les yeux !
  • Ils n’ont absolument pas eu le mal de mer (alors qu’ils sont facilement malades en voiture) même quand il y avait pas mal de houle et que donc je leur avais dit de rester dans la cabine.
  • Sur le pont, les enfants ont pu jouer à des jeux de société quand il y avait peu de vent (tous les matins) ou écouter Omi qui leur racontait des histoires en allemand. Ticoeur a aussi raconté pas mal d’histoires et de blagues : un vrai moulin à paroles !
  • Vers 18h nous débarquions dans un petit port ou dans une crique au mouillage et nous avons toujours dîné au restaurant (nous avions un petit dinghy pour rejoindre la côte). Mmm les calamars frits ! Les enfants adorent ça et nous aussi !
  • Les enfants ont très bien dormi mais nous avons sacrément souffert des moustiques : nous avions un anti-moustique bio qui fonctionne un peu mais la prochaine fois je prends l’anti-moustique spécial tropiques !
  • Avec deux jeunes enfants je recommande qu’il y ait au minimum deux personnes qui assurent en voilier. Pour nous, c’était Papa Voyage et Opa. Et au total c’était vraiment bien qu’il y ait 4 adultes pour 2 enfants. Je ne partirais pas avec moins d’adultes tant que les enfants sont jeunes.
  • Un moment magique ? Nous étions tous fous comme des enfants quand nous avons croisé des dauphins au large d’Antipaxos ! Quelle belle rencontre !
  • Si c’était à refaire ? Et bien je pense qu’un catamaran c’est encore plus rassurant et plus adapté à une croisière bateau avec enfants. Papa Voyage est un puriste et préfère naviguer en voilier. C’est sans doute mieux pour les sensations mais en tant que maman flippée je trouve que le catamaran c’est plus tranquille : bateau plus stable, bel espace habitable et pas le stress de la quille… Bref, pour un premier essai, et avec des enfants, je conseillerais un catamaran. Si la prochaine fois on loue un cata, je vous ferai un article comparatif voilier versus catamaran.

en voilier à Corfou

en voilier à Corfou

Corfou en famille

Remarques sur notre voilier et sur la navigation en mer ionienne :

  • Nous avons beaucoup aimé le modèle de notre bateau : un Bavaria Cruiser 37.
  • Par contre, nous avons eu une mauvaise surprise : le foc s’est complètement déchiré quand le vent est monté à Beaufort 4. Ce n’est pas normal. Le loueur n’avait pas assez bien entretenu sa voile et nous, nous n’avions pas pris le temps d’inspecter la voile de près. Cela nous servira de leçon pour la prochaine fois ! Heureusement il n’a pas essayé de nous faire payer quelque chose. Il connaissait l’état de sa voile. Je ne vous donnerai donc pas les coordonnées de notre petit loueur indépendant, trop petit finalement… il y a de grandes compagnies de location bien établies dans le coin qui ont donc plus d’expériences et de moyens pour entretenir les bateaux.
  • Côté vent : tous les jours se ressemblaient : vent faible le matin venant du sud ; puis calme plat à midi et beau vent venant du nord l’après-midi. Nous avons dû utiliser le moteur par moment, surtout en fin de matinée, en direction d’une crique pour le déjeuner.
  • Les paysages étaient très beaux, tout particulièrement autour de Paxos et Antipaxos (deux ilôts situés au sud de Corfou). Nous nous arrêtions tantôt côté Corfou, tantôt côté Grèce continentale.
  • Il y avait beaucoup de monde et beaucoup de bateaux, avec des ports plutôt petits donc il faut gérer les approches avec beaucoup d’attention. Nous avions trouvé que c’était plus simple en Croatie. Pour Corfou, il vaut mieux cibler juin ou septembre si vous le pouvez.

en voilier à Corfou

une semaine à Corfou

Bref, on en a pris plein les yeux, la mer était superbe, la voile nous a offert de beaux moments de liberté, on s’est régalé côté poissons, on a passé une merveilleuse semaine en famille et… on est resté très vigilant par rapport à la mer et au vent !

Et vous ? Avez-vous déjà passé des vacances à Corfou en famille ? La version voilier vous tente ?