Idée voyage avec bébé : Les Cinque Terre

Je continue avec la rétrospective de nos voyages avec bébé. Après avoir emmené Ticoeur à Rome en janvier 2010, nous avons passé une semaine en Italie à la découverte des « Cinque terre », en mars 2010… C’était ma dernière semaine de congé parental avant la reprise donc je voulais profiter de bons moments en famille avant le difficile retour à la réalité… Voici les détails de ce voyage :

Âge de Ticoeur : 6 mois
Période du voyage : mars (et nous avons eu un grand soleil !)
Durée : une semaine
Avion : Easyjet jusqu’à Nice puis location de voiture
Logements : Je n’avais réservé que la première nuit car nous étions hors saison. Nous avons facilement trouvé des hôtels sur place (avec lits pour bébé).
Equipement pour bébé : le siège-auto et l’écharpe de portage. Pour les repas, j’allaitais encore.
Les incontournables : Les 5 villages pittoresques des Cinque Terre bien sûr : Monterosso, Vernazza, Corniglia, Manarola, Riomaggiore. Et puis j’ai bien aimé Gênes aussi.

Les « bébé plus » :

– une destination qui se prête aux longues balades en bord de mer (portage en écharpe)… on ne se lasse pas de marcher entre les villages des Cinque Terre
– un accueil adorable des Italiens quand ils nous voyaient débarquer avec bébé
– un beau soleil !

Les « bébé moins » :

– Ticoeur n’était pas particulièrement sage en voiture donc nous avons fait de nombreux stops sur la route… à chaque fois, avec vue sur la mer donc pas trop grave !
– Ticoeur ne faisait pas encore ses nuits donc j’étais pas mal fatiguée entre les longues marches, l’allaitement et les nuits MAIS ça m’a fait le plus grand bien de voyager avant ma reprise du boulot, donc ce serait à refaire je n’hésiterais pas.

Et maintenant, voici la visite en images…

Idée voyage avec bébé : Les Cinque Terre
Idée voyage avec bébé : Les Cinque Terre
Idée voyage avec bébé : Les Cinque Terre
Idée voyage avec bébé : Les Cinque Terre
Idée voyage avec bébé : Les Cinque Terre

Et vous, connaissez-vous Les Cinque Terre ? Avec ou sans enfant ?

 


Billet classé dans : Voyages avec bébé

Voyager avec bébé : choisir sa destination (1/2)

Vous êtes nombreuses à m’envoyer des messages en me demandant de vous conseiller sur le choix d’une destination de vacances avec bébé ou enfant en bas âge. Alors, évidemment, je n’ai pas encore fait le Tour du Monde avec bébé mais nous avons pas mal voyagé. Donc je me suis dit que j’allais vous faire un récap chronologique avec mon avis sur les destinations que nous avons testées, en espérant que cela pourra vous éclairer et vous donner quelques idées…

Cassis (sud de la France) – 1 semaine en octobre 2009 – Ticoeur a 3 semaines
Mon avis : le voyage en TGV est très facile (3h). Nous avions mis le cosy entre nos deux places et ça passait bien. Ticoeur n’a pas été perturbé par le changement de lieu et cela nous a fait le plus grand bien de nous retrouver en famille, en bord de mer, pour décompresser après l’accouchement, le retour cahotique à la maison et les (trop) nombreuses visites.
Logistique : nous avions loué une villa avec lit bébé donc nous n’avons emporté que le cosy et l’écharpe de portage. Pour le bain, j’utilisais la grande baignoire. Pour les repas : allaitement. Nous avions une voiture sur place mais elle n’a servi que pour aller à la gare TGV et au supermarché, nous n’avons pas bougé de la villa.
Intérêt de la destination : ***
Facilité de voyage avec bébé : ****

Stuttgart (Allemagne) – 1 semaine à Noël 2009 – Ticoeur a 3 mois
Mon avis : voyage encore une fois très facile en TGV (3h30) avec cosy entre nos 2 sièges. Sur place, Ticoeur a moins bien dormi qu’à la maison. Il semblait perturbé pour s’endormir.
Logistique : forcément aucun problème puisque nous étions chez mes beaux-parents qui ont parfaitement équipé la maison pour nous acueillir. Pour les repas : allaitement. Attention : il fait très froid ! Bien prévoir des vêtements chaud.
Intérêt de la destination : **
Facilité de voyage avec bébé : ****

Rome (Italie) – un grand week-end en février 2010 – Ticoeur a 5 mois
Mon avis : premier voyage en avion (environ 2h). Ticoeur a dormi tout le trajet. Sur place, Ticoeur a dormi comme à la maison (avec un seul réveil par nuit) mais il a dormi dans le grand lit entre nous 2. Rome se parcourt à pied donc nous avons fait de longues balades en ville et dans les musées, ce qui convient bien avec un bébé
Logistique : Nous n’avions emmené que l’écharpe de portage. Lit bébé à l’hôtel. Pour les repas : allaitement. Au restaurant, Ticoeur dormait dans l’écharpe. Parfois il se réveillait et pleurait donc on sortait quelques minutes pour ne pas déranger.
Intérêt de la destination : ****
Facilité de voyage avec bébé : ***
Les bonnes adresses ICI.

Voyager avec bébé : choisir sa destination (1/2)

Cinque Terre (Italie) – 2 semaines en mars 2010 – Ticoeur a 6 mois
Mon avis : trajet en avion impeccable (environ 1h30 pour Gênes). Sur place, beaucoup de longues balades à pied en bord de mer à travers de magnifiques villages donc encore une fois, parfait pour se promener avec un bébé. Par contre, Ticoeur a vraiment mal dormi la nuit (?). A noter : nous avons eu un temps de rêve !
Logistique : Nous n’avions emmené que l’écharpe de portage et le cosy (pour la voiture). Lit bébé dans les hôtels. Pour les repas : allaitement. Au restaurant, Ticoeur dormait dans l’écharpe. Parfois il se réveillait et pleurait donc on sortait quelques minutes pour ne pas déranger. Sur place, nous avions loué une voiture.
Intérêt de la destination : ****
Facilité de voyage avec bébé : **

Saint Malo (France) – un grand week-end en juin 2010 – Ticoeur a 9 mois
Mon avis : trajet en train impeccable (environ 3h). Sur place, balades en bord de mer et en ville. Nous en avons profité pour faire une thalassothérapie (Ticoeur pouvait venir avec nous dans la psicine et pendant les soins spécifiques, il allait dans la garderie de l’établissement). Il n’a pas trop aimé ces quelques heures de séparation (car pas le temps de faire une longue adaptation !). La nuit, il a dormi comme à la maison (avec un réveil par nuit).
Logistique : Nous n’avions emmené que l’écharpe de portage. Lit bébé dans l’hôtel. Pour les repas : petits pots et premières crêpes ! Pour nous restaurer, nous choisissions toujours des crêperies familiales et elles étaient équipées de chaises hautes.
Intérêt de la destination : ***
Facilité de voyage avec bébé : ****
Les bonnes adresses ICI.

Berlin (Allemagne) – un grand week-end en juillet – Ticoeur a 10 mois
Mon avis : trajet en avion impeccable (environ 2h). Sur place, visite à pied de la ville. Beaucoup de grands espaces. Très agréable. Musées. Ticoeur a fait toutes ses nuits (première fois que cela arrive en voyage). Attention, il faisait un temps caniculaire ! Je surveillais la température avec le babyphone.
Logistique : Nous n’avions emmené que l’écharpe de portage. Lit bébé dans l’hôtel. Pour les repas : petits pots et lait en poudre achetés sur place. Les restaurants étaient équipés de chaises hautes.
Intérêt de la destination : ***
Facilité de voyage avec bébé : ****

Voyager avec bébé : choisir sa destination (1/2)

île d’Elbe (Italie) – une semaine de voile en juillet 2010 – Ticoeur a 10 mois
Mon avis : trajet en avion impeccable (environ 2h). Sur le voilier, évidemment il faut rester très vigilant. Nous profitions de naviguer pendant ses très longues siestes en cabine (bercement des vagues) et nous faisions des pauses baignades avant et après ses siestes. Attention car il faut bien le protéger du soleil !
Logistique : Nous n’avions emmené que l’écharpe de portage et une bouée. Ticoeur dormait entre nous 2 dans la cabine. Pour les repas : petits pots et lait en poudre achetés sur place. La plupart du temps nous mangions à bord mais dans les quelques restaurants où nous sommes allés il n’y avait pas de chaises hautes.
Intérêt de la destination : ***
Facilité de voyage avec bébé : **

Ecosse (Royaume-Uni) – 3 semaines en août 2010 – Ticoeur a 11 mois
Mon avis : trajet en avion impeccable (environ 2h). Sur place, nous avons fait des vacances itinérantes en logeant dans des bed & breakfasts. Nous profitions de sa sieste pour changer de destination (maximum de 3h de voiture par jour). A chaque endroit, nous sommes restés 3 jours pour ne pas avoir trop d’étapes et profiter des belles randonnées qu’offre cette région. L’Ecosse en août c’est parfait pour que bébé n’ait pas trop chaud ! (environ 18 degrés).
Logistique : Nous avions emmené le cosy (pour la voiture de location), le lit parapluie et l’écharpe de portage qui s’est avérée très pratique pour nos longues randonnnées dans les Highlands. Chaises hautes dans tous les restos. Pour les repas : petits pots et lait en poudre achetés sur place. Penser à emmener une lotion anti-moustiques adaptée aux bébés car il peut y avoir pas mal de « midges » (sortes de petits moustiques). Finalement, j’ai été la seule à être piquée !
Intérêt de la destination : ****
Facilité de voyage avec bébé : ****
L’itinéraire et les bonnes adresses ICI.

Fès (Maroc) – 1 semaines en novembre 2010 – Ticoeur a 14 mois
Mon avis : trajet en avion impeccable (environ 2h30). Parfait pour les balades à pied dans la Médina qui est totalement piétonne. Petite excursion à Meknès (en train). Fès est une destination dépaysante, ensoleillée en novembre (20 degrés) et les enfants sont rois ! (surtout les p’tits gars ;-)) Ticoeur a très bien dormi mais il a eu peur une fois à cause de l’appel de la mosquée. Après, il s’est habitué…
Logistique : Nous n’avions emmené que le lit parapluie et l’écharpe de portage qui s’est avérée très pratique pour nos longues balades dans les ruelles étroites de la Médina et à travers la foule du souk. Pour les repas : quelques petits pots et lait en poudre ramenés de chez nous mais aussi couscous, fruits et autres spécialités locales. Pas de chaises hautes mais très bon accueil dans les restaurants.
Intérêt de la destination : ****
Facilité de voyage avec bébé : ***
Les bonnes adresses ICI.

Voyager avec bébé : choisir sa destination (1/2)

Je vous invite à découvrir la suite de nos voyages avec enfant
avec 10 autres idées de destinations !


Billet classé dans : Voyages avec bébé

Les chaises hautes : problème mondial ou parisien ?

La chaise haute est une denrée si rare que je suis étonnée que sa valeur ne soit pas cotée en bourse

chaise hauteComme vous l’avez déjà compris, nous adorons voyager avec Ticoeur… Seulement, évidemment, il y a toujours des petits soucis logistiques qui peuvent apporter quelques nuages au beau tableau idyllique : chaises hautes, lits bébé, tables à langer… tous les pays n’offrent pas les mêmes facilités et loin de là ! Pour moi, le plus gênant est le manque de chaises hautes dans les restaurants. Mais savez-vous quel est le pire endroit que nous ayons vu ? PARIS ! Oui, cette ville que j’adore, où je suis née et à qui je pardonne beaucoup mais pas ça…

C’est simple : dans les restos parisiens, la chaise haute est une denrée si rare que je suis étonnée que sa valeur ne soit pas cotée en bourse ! Et ceux qui vont au restaurant avec bébé/enfants sont si peu nombreux qu’ils passent pour des extra-terrestres. Certains clients nous dévisagent comme si nous nous arrivions avec un éléphant !éléfant

Je ne réclame pas qu’il y ait des chaises hautes dans TOUS les établissements : évidemment, ce n’est pas adapté pour les restos étoilés parce que le menu à 300 euros peut rendre les clients un peu nerveux, je comprends 😉 , ni pour les restos romantiques où les amoureux souhaitent entendre le battement de leurs cœurs etc… Mais bon, il y a quand même des milliers de restos qui se targuent d’offrir une cuisine et une ambiance familiale or, dans « familiale », il y a « famille », non ? Alors oui, la plupart des grandes chaînes sont équipées mais c’est quand même triste d’être obligé d’aller manger dans une chaîne non ? Et enfin, oui, il y a des exceptions, des petites adresses sympas que je chérie mais globalement c’est juste la catastrophe !

Du coup, on voit des familles qui se posent en terrasse, avec les poussettes sauf qu’on fait quoi les jours sans soleil ? Et mon Ticoeur dans la poussette, loin de la table, il est un peu frustré donc il finit par râler. Tout ça est d’autant plus triste que pas mal de restos me disent que nous sommes vraiment les bienvenus avec bébé mais qu’ils n’ont pas de chaises. Alors, nous, dans ce cas, on emmène la nôtre…Si si ! Cette chaise Ikéa à 12 euros qui se démonte en 2 secondes, qui ne pèse trois fois rien et dont nous glissons les pièces détachées dans le panier de la poussette. Autant vous dire que tous le monde nous regarde mais bon, je ne le fais qu’avec l’accord du gérant donc sans complexe ! Sauf que je me dis, cette fameuse chaise à 12 euros, ce n’est pas hors de prix pour un resto, non ? Donc quel est le problème ? Surtout quand le patron est d’accord pour accueillir les enfants ? Je ne comprends pas ! Et je suis d’autant plus intolérante sur le sujet que lors de nos voyages nous avons vu de beaux exemples :
chaise haute
palme d’or pour l’Ecosse où les restos proposent chaises hautes et tables à langer. Nous avons même vu des aires de jeux dans certains pubs ! Oui, cet endroit où vous, parents pouvez déguster une bière, tout décontractés parce que votre bébé joue sagement aux puzzles sur de la grosse moquette.

médaille d’argent pour la Malaisie et pour Phnom Penh au Cambodge où tous les restos, mêmes les boui-bouis dans la rue ou sur la plage avaient des chaises hautes (même rouillées ;-)) ! Et là nous parlons de pays en développement voire sous-développés. Et bien ils auraient des leçons à donner à notre capitale ! D’ailleurs, 90% avaient justement cette fameuse chaise suédoise (ou une copie made in China ;-))…

carton rouge à l’Italie où nous n’avons pas vu l’ombre d’une chaise bébé lors de nos voyages à Rome, Elbe et Cinque Terre. Dans un mois, la Sicile : on verra si je revois mon jugement…

un prix du meilleur espoir à donner aux provinces françaises hors Paris : c’est inégal mais il y a aussi de beaux exemples à citer en France, comme à Saint Malo où toutes les crêperies où nous avons atterri étaient équipées ; ou encore les restos où nous étions allés sur la route des vins près de Bordeaux ; par contre, nous avons galéré à Marseille et à Aix-en-Provence. Après, évidemment, il ne s’agit là que de mon expérience et je serais ravie de connaître la vôtre et vos impressions sur les villes où vous vivez.

chaise haute toilettes– enfin, je décerne le prix de l’équipement le plus insolite à Singapour où en allant aux toilettes, je suis tombée nez à nez avec une chaise haute placée à côté de la cuvette afin que les mamans puissent faire ce qu’elles ont à faire sans être encombrées d’un bébé dans les bras : hallucinant non ? Mais pas bête du tout ! Regardez :

Bref, Paris a beaucoup à apprendre du reste du Monde et du reste de la France. A l’heure de la mondialisation et de la globalisation, il serait temps que ma ville préférée soit à la hauteur ! Ou aurait-elle besoin d’une chaise ?


Billet classé dans : À Paris, Voyages avec bébé, Sorties à Paris

18 mois pour Ticoeur et déjà 7 pays de visités !

18 mois, c’était le mois de son plus grand voyage

18 moisEncore une fois, le temps file et Ticoeur a fêté ses 18 mois, du haut de son petit gabarit, de plus en plus à l’aise avec la marche. Il fait maintenant de grandes distances à pied et n’hésite pas à traverser tout le square sans même se soucier de s’il nous voit ou pas. Il part sans cesse à l’assault de toutes les petites poussettes roses qu’il aperçoit : jouet incroyable que cette petite poussette qui plaît aussi bien aux filles qu’aux garçons et crée donc de véritables guerres des sexes dans tous les squares du pays …ça commence bien !

Ticoeur développe aussi son petit caractère et son 18iè mois aura été le mois du « NON », qu’il prononce bien fermement pour faire valoir ses choix. Notamment, il a décidé, que « non » il ne voulait pas qu’on le prenne en photo donc si on a le malheur de lui poser la question avant de shooter, cela donne ce que vous voyez ci-contre ! Il faut dire qu’il a de quoi faire une overdose notre bébé avec les milliers de photos prises depuis sa naissance. Quand on pense au peu de clichés qu’il y avait pour ma génération… heureusement que la technologie a changé, sinon on pourrait croire que nos parents ne nous aimaient pas 😉

Enfin, 18 mois, c’était le mois de son plus grand voyage : 2 semaines et demi en Asie ; du coup, il en est à 7 pays visités depuis sa naissance : l’Italie (avec un voyage aux Cinque Terre, un week-end à Rome et un tour de l’île d’Elbe), l’Ecosse, l’Allemagne, le Maroc, le Cambodge, la Malaisie et Singapour… Nous espérons que ce n’est qu’un début et que nous continuerons de vivre notre passion du voyage en famille !

Je profite d’ailleurs de ce billet pour vous indiquer que la rubrique « carnet d’adresses » est à jour : vous y trouverez les coordonnées de tous les hôtels, restaurants ou boutiques que nous avons aimés lors de nos voyages ou de nos balades à Paris.


Billet classé dans : Voyages avec bébé, Ton histoire

Voyager avec un bébé… (Italie Part 2)

Voyager avec un bébé… (Italie Part 2)Après le super week-end que nous avions passé à Rome, on s’est dit qu’il fallait remettre ça car notre bébé est fait pour la Dolce Vita, c’est certain !

Du coup, avion pour Nice, location de voiture et nous voilà partis sur les routes de la côte fleurie, direction les Cinque Terre, cinq adorables petits villages bien pittoresques à quelques kilomètres au sud de Gênes dans la région « Liguria ». En chemin, nous avons fait escale à Porto Maurizio et à Gênes histoire de ne pas avoir de trop longs trajets en voiture.

Alors, comment s’organise un voyage avec bébé ?

La veille : il faut boucler les valises sans oublier l’essentiel : couches, gigoteuse, vêtements, trousse de toilette et surtout le siège auto pour Ticoeur. Miracle, j’avais tout pris, pour lui en tout cas, mais pour moi j’avais oublié tous mes pantalons pour la semaine ! Il faut dire qu’au milieu des préparatifs, nous avons reçu la nounou (trouvée in extremis) pour signer le contrat de garde partagée avec l’autre famille.  Il faudra d’ailleurs que je vous parle de l’heureuse élue…

Le transport : le trajet en avion s’est encore super bien passé. Siège auto en soute, voyage gratuit pour bébé (merci Air France) et gros dodo tout au long du voyage… La voiture de loc, c’est une autre paire de manche…Qui a dit que les bébés étaient toujours sages en voiture et que ça les faisait dormir ??? Ben, c’est pas toujours vrai ! Bref, il a fallu faire pas mal de stop tétée ou câlins…Bon, c’est pas si grave quand on longe la mer, toute pause a son charme…

Couchage/nuits : on n’avait pas prévu de lit parapluie pour Ticoeur (ces engins sont vraiment lourds, pas vraiment adaptés au voyage itinérant) et on n’avait rien réservé sur place sauf la première nuit à Porto Maurizio. En fait, mars étant la saison basse, tous les hôtels ou B&Bs étaient vides donc facile côté organisation. Pour faire dormir Ticoeur , c’était variable : certains hôtels ont des lits parapluie mais en général, ils ont surtout des lits d’appoint pour un troisième couchage donc nous mettions le matelas par terre et le tour était jouer ! Sauf qu’au milieu de la nuit, nous avons souvent pris Ticoeur dans notre lit, entre nous, pour ne pas trop le déboussoler le p’tit choux  car il s’est réveillé bien plus souvent que d’habitude…Et oui, tout n’est pas rose, rose quand on décide de voyager avec bébé…mais le jeu en vaut la chandelle !

Les repas : un avantage de l’allaitement que j’apprécie tout particulièrement c’est justement ce soucis logistique en moins concernant les repas de bébé. Je trouve qu’allaiter offre vraiment une liberté plus grande pour les balades, les voyages… Rien de plus facile que de s’arrêter sur un gros rocher ou un banc face à la mer pour la pause gastronomique de Ticoeur ! Pour nos repas, il faut faire preuve de plus d’organisation : le midi nous mangions sur le pouce ce qui n’est pas difficile dans un pays où les parts de pizzas et les focaccias vous font de l’oeil ; pour le soir, on a toujours mangé au resto en gérant des scenari variés mais grosso modo ça se passait bien. Quelques conseils : aller au resto dès l’ouverture pour que l’endroit soit calme et s’assurer d’être les premiers servis, faire manger bébé avant, prévoir deux ou trois jeux et surtout adapter le choix de son menu en fonction de l’humeur de bébé : un plat de pâtes vite fait quand Ticoeur se montrait ronchon et le super menu gastro quand il était tout sourire et restait sagement assis sur nos genoux.  Au final, nous avons bien pu profiter de la délicieuse cuisine locale.

Les bons moments : donc, à part les nuits un peu agitées, les vacances c’est toujours aussi bien ! Ticoeur s’intéressait à tout, regardait de partout avec son air curieux (la mer et les animaux avaient sa préférence). Il a apprécié les bains dans les grandes baignoires d’angle des hôtels, les moments de jeu avec ses  parents ébahis, passer dans les bras de nos hôtes absolument charmés par sa frimousse surtout les bonnes soeurs chez qui nous avons passé la dernière nuit en Italie dans la Villa Garnier (maison du grand architecte, tenue par des religieuses). Elles ont fait un accueil « divin » à Ticoeur et se sont bien occupées de lui (ah, si l’une d’entre elles avaient voulu faire nounou à Paris, nous l’aurions prise sans hésiter !). Au programme pour bébé, il y avait aussi les longues balades avec son papa pendant que maman faisait la sieste 😉 Et bien sûr, poser sur des centaines de photos, pour ne pas changer !

Et vous, des vacances avec un bébé, ça vous fait peur ? Pour nous, l’expérience a été une fois de plus convaincante et je rêve déjà de notre prochaine escapade à 3 !


Billet classé dans : Voyages avec bébé