en voilier à Corfou

Notre semaine en voilier du côté de Corfou

La passion pour la voile c’est Papa Voyage. Il est skipper à ses heures perdues. Il a pris beaucoup de cours de voile depuis le plus jeune âge et si je l’avais écouté, on aurait fait notre tour du monde en voilier ! Sauf que moi je n’ai pas trop le pied marin, ni l’expérience pour ce genre d’aventure alors on se contente de louer un voilier de temps en temps. Avant d’avoir des enfants, nous avons navigué le long des côtes en Croatie et, avec enfant, nous avons réalisé un  tour de l’île d’Elbe avec Ticoeur. Par contre, depuis la naissance de Titpuce nous n’avions pas renouvelé l’expérience car on trouvait que les enfants étaient trop petits. Début juillet, nous nous sommes lancés et nous avons choisi la mer ionienne pour naviguer et nous avons loué un voilier à Corfou, en Grèce. Pourquoi avons-nous choisi Corfou ?

  • Nous avons aimé notre dernier voyage en famille en Grèce (l’ambiance, les gens, le poisson et le budget !).
  • J’étais déjà allée à Corfou avec une amie il y a longtemps et j’avais de bons souvenirs de cette île côté paysages (île très verte même en été).
  • Papa Voyage a beaucoup navigué le long de la Croatie donc là finalement c’était dans le prolongement, donc même style de navigation.
  • Nous avions pensé aux Cyclades mais le fameux meltem (vent local) peut être violent et difficile à gérer quand on n’a pas l’habitude, alors avec des enfants, bof, bof… mieux vaut y aller si vous prenez aussi les services d’un skipper qui connaît très bien le coin.
  • Corfou est bien connectée à Paris et à Stuttgart, or comme les grands-parents allemands venaient avec nous, c’était important.

en voilier à Corfou

Notre itinéraire en voilier sur la mer ionienne à partir de Corfou :

J1 : On récupère notre voilier à la marina de Gouvia (à 15 min de taxi de l’aéroport de Corfou). Départ vers le sud. Vent faible. Nuit au mouillage à Petriti. Super resto de poissons : Limnopoula Fish Taverne.

J2 : Direction le sud – déjeuner au niveau des îlots près de Mourtos – baignade – nuit au mouillage à Parga. Super resto : Villa Rossa.

J3 : Direction Paxos – Déjeuner et baignade près de l’îlot Nicolaos – Nuit dans le port de Gaïos. Resto : La Vista.

J4 : Direction Antipaxos – très belles falaises et grottes devant nos yeux. Nuit au mouillage à Lakka. Resto : Paxoimida.

J5 : Baignade à Orkos beach (très beau). Cap sur le continent, vers Syveta. Baignade à End Bay. Nuit dans le port de Syveta. Resto : Blue cost.

J6 : Direction le nord – on cible Kassiopi – il y a beaucoup de vent – notre foc se déchire ! J’ai bien stressée ! Super resto : Chez Kami.

J7 : Direction Kouloura avec uniquement la grand voile (donc trois fois plus lentement), puis retour à Gouvia et nuit au port.

Après avoir rendu le voilier, nous avons passé deux jours dans la ville de Corfou, avec le mal de terre !

itinéraire voile corfou

en voilier à Corfou

en voilier à Corfou

Corfou en famille

en voilier à Corfou

vacances à Corfou

        en voilier à Corfou  en voilier à Corfou

voyage à Corfou avec enfants

restaurants Corfou

Et les enfants sur le voilier c’est comment ?

  • Sécurité : la règle était stricte – les enfants avaient toujours leur gilet de sauvetage sur eux sauf en cabine (et même en cabine si forte houle et vent fort). Sur le pont, Ticoeur et Titpuce restaient dans le carré ; pas de balade sur les côtés ou à l’avant du bateau.
  • Ticoeur a adoré les pauses, pas tant pour les baignades (il n’aime toujours pas quand il n’a pas pieds même s’il sait nager…) mais pour pêcher. Et il a pêché quasi tous nos déjeuners ! J’étais impressionnée ! Titpuce, elle a toujours besoin des brassards pour nager (un jour, on y arrivera !). Dans tous les cas, nous faisions nos pauses déjeuner et baignades dans des zones vraiment paradisiques avec de l’eau limpide couleur turquoise et émeraude… le top ! Nous avions une petite échelle pour descendre dans l’eau. Et il y avait toujours quelqu’un qui restait à bord bien sûr…
  • Les petits moussaillons : ils ont aimé tenir la barre (surtout Ticoeur) mais ça les lasse au bout d’un certain temps. Ils ont aimé apprendre les différents noeuds marins. Ticoeur m’a appris pas mal de vocabulaire sur la navigation grâce à son séjour en classe de mer et aussi parce qu’il a adoré feuilleter le livre des Glénans (la bible de la voile). Il lit et retient tout ce qui lui passe sous les yeux !
  • Ils n’ont absolument pas eu le mal de mer (alors qu’ils sont facilement malades en voiture) même quand il y avait pas mal de houle et que donc je leur avais dit de rester dans la cabine.
  • Sur le pont, les enfants ont pu jouer à des jeux de société quand il y avait peu de vent (tous les matins) ou écouter Omi qui leur racontait des histoires en allemand. Ticoeur a aussi raconté pas mal d’histoires et de blagues : un vrai moulin à paroles !
  • Vers 18h nous débarquions dans un petit port ou dans une crique au mouillage et nous avons toujours dîné au restaurant (nous avions un petit dinghy pour rejoindre la côte). Mmm les calamars frits ! Les enfants adorent ça et nous aussi !
  • Les enfants ont très bien dormi mais nous avons sacrément souffert des moustiques : nous avions un anti-moustique bio qui fonctionne un peu mais la prochaine fois je prends l’anti-moustique spécial tropiques !
  • Avec deux jeunes enfants je recommande qu’il y ait au minimum deux personnes qui assurent en voilier. Pour nous, c’était Papa Voyage et Opa. Et au total c’était vraiment bien qu’il y ait 4 adultes pour 2 enfants. Je ne partirais pas avec moins d’adultes tant que les enfants sont jeunes.
  • Un moment magique ? Nous étions tous fous comme des enfants quand nous avons croisé des dauphins au large d’Antipaxos ! Quelle belle rencontre !
  • Si c’était à refaire ? Et bien je pense qu’un catamaran c’est encore plus rassurant et plus adapté à une croisière bateau avec enfants. Papa Voyage est un puriste et préfère naviguer en voilier. C’est sans doute mieux pour les sensations mais en tant que maman flippée je trouve que le catamaran c’est plus tranquille : bateau plus stable, bel espace habitable et pas le stress de la quille… Bref, pour un premier essai, et avec des enfants, je conseillerais un catamaran. Si la prochaine fois on loue un cata, je vous ferai un article comparatif voilier versus catamaran.

en voilier à Corfou

en voilier à Corfou

Corfou en famille

Remarques sur notre voilier et sur la navigation en mer ionienne :

  • Nous avons beaucoup aimé le modèle de notre bateau : un Bavaria Cruiser 37.
  • Par contre, nous avons eu une mauvaise surprise : le foc s’est complètement déchiré quand le vent est monté à Beaufort 4. Ce n’est pas normal. Le loueur n’avait pas assez bien entretenu sa voile et nous, nous n’avions pas pris le temps d’inspecter la voile de près. Cela nous servira de leçon pour la prochaine fois ! Heureusement il n’a pas essayé de nous faire payer quelque chose. Il connaissait l’état de sa voile. Je ne vous donnerai donc pas les coordonnées de notre petit loueur indépendant, trop petit finalement… il y a de grandes compagnies de location bien établies dans le coin qui ont donc plus d’expériences et de moyens pour entretenir les bateaux.
  • Côté vent : tous les jours se ressemblaient : vent faible le matin venant du sud ; puis calme plat à midi et beau vent venant du nord l’après-midi. Nous avons dû utiliser le moteur par moment, surtout en fin de matinée, en direction d’une crique pour le déjeuner.
  • Les paysages étaient très beaux, tout particulièrement autour de Paxos et Antipaxos (deux ilôts situés au sud de Corfou). Nous nous arrêtions tantôt côté Corfou, tantôt côté Grèce continentale.
  • Il y avait beaucoup de monde et beaucoup de bateaux, avec des ports plutôt petits donc il faut gérer les approches avec beaucoup d’attention. Nous avions trouvé que c’était plus simple en Croatie. Pour Corfou, il vaut mieux cibler juin ou septembre si vous le pouvez.

en voilier à Corfou

une semaine à Corfou

Bref, on en a pris plein les yeux, la mer était superbe, la voile nous a offert de beaux moments de liberté, on s’est régalé côté poissons, on a passé une merveilleuse semaine en famille et… on est resté très vigilant par rapport à la mer et au vent !

Et vous ? Avez-vous déjà passé des vacances à Corfou en famille ? La version voilier vous tente ?

ville de corfou

Deux jours dans la ville de Corfou

Nous rentrons tout juste d’une semaine à Corfou en famille où nous avons navigué en voilier sur la mer ionienne, le long des côtes. Avant de vous raconter en détails nos aventures en bateau au large de cette belle île grecque, je vais tout simplement commencer par vous présenter la Capitale de l’île : la ville de Corfou (Kerkyra en grec). Nous y avons passé deux jours, le temps de bien profiter de cette cité marquée par les différentes influences liées à son histoire : on y retrouve notamment des traces de la domination byzantine et de la période vénitienne. En tout cas, pour nous, deux thèmes qui reviennent cette année : d’une part la Grèce, puisque nous étions dans le Péloponnèse à Pâques et d’autre part la voile, puisque Ticoeur était en classe de mer en mai.

ville de corfou

Voici une petite visite de la ville de Corfou en images…

Se balader dans la vieille ville de Corfou est globalement très agréable et pratique avec les enfants car tout l’espace est piéton.

Le Liston est une des rues à ne pas manquer : les architectes se seraient inspirés de la rue de Rivoli à Paris… En tout cas, il y a de belles arcades. Autrefois, seuls les nobles avaient le droit de se balader le long de cette avenue prestigieuse. Ils étaient sur une liste de personnes privilégiées d’où le nom « Liston ».

liston corfou

En moins pompeux, j’ai beaucoup aimé les vieilles ruelles en général, qui ne sont pas sans rappeler l’ambiance des villes du sud de l’Italie, avec du linge aux balcons.

ville de corfou

Je vous recommande d’arpenter la rue Gkilford particulièrement jolie. Traverser le marché est également intéressant : beaucoup de poissonneries et on peut même se poser pour déguster une assiette de calamars et de sardines.

Voici l’église Saint-Spyridon… Jettez un coup d’oeil à l’intérieur (se couvrir les épaules pour cela).

La Casa Parlante est une ancienne demeure qui se visite pour découvrir l’intérieur d’une famille bourgeoise du 19iè siècle (visite adaptée aux enfants – un peu moins d’une heure).

casa parlante

Voici le Vieux-Fort et la petite marina Mandraki à ses pieds…

ville de corfou

On pénètre dans la citadelle…

deux jours à corfou

Et on découvre ce temple… A vrai dire, on peut aussi monter jusqu’au phare pour une très belle vue sur Corfou mais c’était fermé au moment où nous y étions.

Un lieu de baignade non loin du Vieux-Fort :

corfou en famille

Le musée des arts asiatiques : beau bâtiment de l’extérieur et belle collection d’objets asiatiques qui mériteraient une meilleure mise en valeur. A noter que juste à côté, il y a un parc très agréable et une aire de jeux pour les enfants.

visiter Corfou en famille

Et enfin notre coup de coeur restaurant : Fishalida. Nous y avons dîné deux fois tant nous avons aimé. L’adresse à ne pas manquer pour les amateurs de poissons ! Fishalida, 11 Lochagou Spiridonos Vlaikou 1, Kerkira (à deux pas du marché).

Dans les alentours, nous avons visité l’Achilleion, appelé également Villa de Sissi. En effet, l’impératrice Sissi a été la maîtresse des lieux. Elle était complètement fan de la civilisation hellénique (et d’Achille !). Elle aimait se retirer à Corfou loin des obligations de la cour, notamment après la mort de son fils Rodolphe qu’elle a beaucoup pleuré en admirant la superbe vue depuis son palais. Il faut absolument prendre l’audioguide pour avoir d’intéressants détails sur la vie de Sissi à Corfou. Pour se rendre à l’Achilleion, il suffit de prendre un bus bleu (ligne 10) dans le centre de Corfou pendant environ 30 minutes (10 km), jusqu’au village de Gastouri. Là-bas, nous avons déjeuné dans la Taverne Lefteris Psistaria, simple, économique et sympa. Voici le palais d’Elisabeth…

villa sissi corfou

apollon

villa sissi corfou

J’espère que vous avez apprécié notre visite de Corfou en famille. Pour moi, c’était une deuxième fois dans cette jolie ville méditerranéenne. Pour nous y rendre, nous avons eu 3 heures de vol depuis Paris.

Enfin, pour découvrir le reste de l’île, je vous propose de lire mon article sur notre semaine à Corfou avec les enfants ! Nous avions choisi de nous déplacer en voilier mais bien sûr, il est également très pratique de louer une voiture pour faire le tour de l’île !

Et vous ? Vous connaissez Corfou ?

Epidaure en famille

Suite et fin de notre voyage en Grèce : les sites archéologiques

Après vous avoir parlé d’Athènes et des plages du Magne dans le sud du Péloponnèse, je termine par un tour d’horizon des sites archéologiques que nous avons visités en Grèce. Plutôt que de vous les présenter dans une logique géographique ou chrononologique, je vais les classer par préférence en commençant par celui qui nous avons le plus aimé… Je ne parlerai pas de l’Acropole (à ne surtout pas manquer !!!) que je vous ai déjà montré dans mon billet sur notre séjour à Athènes… Sur chaque site, j’ai pris le temps de raconter l’histoire ou les légendes aux enfants. Ticoeur avait lu plusieurs livres de mythologie avant le voyage, ce qui donnait plus d’intérêt aux visites.

Delphes :

Gros coup de coeur pour ce site qui a l’avantage de posséder de belles ruines dans un décor montagneux (nous sommes au pied du Mont Parnasse). Le relief rajoute à l’esthétique des lieux (et donc ça grimpe !). Je précise aussi que Delphes n’est pas dans le Péloponnèse. Pour y aller, il faut rouler deux heures vers l’ouest en partant d’Athènes. A Delphes, c’est le dieu Apollon qui est à l’honneur (on y voit le temple et le théâtre du dieu soleil) et on se rappellera les histoires sur la Pythie et les oracles. Tout en haut, le théâtre offre un beau point de vue. A l’opposé, en contrebas, on admire le tholos, avec ses trois colonnes, sa forme arrondie et la chaîne de montagnes en arrière-plan. Nous souhaitions également voir le gymnase mais l’accès de celui-ci était condamné lors de notre passage.

Delphes

Delphes

sites archéologiques grecs

sites archéologiques grecs

Epidaure :

J’ai hésité à mettre Epidaure en premier de mon classement tant j’ai aimé son théâtre mais disons que le site est moins varié, moins complet puisque justement, on n’y va que pour le théâtre antique. Mais quel théâtre ! Vraiment superbe ! Nous avons choisi de nous y rendre une heure avant la fermeture et c’était parfait pour profiter du site sans touristes (je précise que nous y étions en avril, pas en août :-)). Le théâtre date du IViè siècle avant J-C et il est très bien conservé. Juste à côté se trouve le sanctuaire d’Asclépios : ce n’est pas exceptionnel mais cela explique l’histoire des lieux. En effet, à l’époque, les populations se rendaient là-bas pour se faire soigner par la médecine des songes (mystérieux non ?!) et comme il y avait de nombreux pélerins en visite, il fallait un théâtre pour les divertir. Pour visiter Epidaure le mieux est de se baser à Nauplie qui est une agréable petite ville où il fait bon séjourner et flâner en fin de journée. Ticoeur et Titpuce ont aimé tester la sonorité du théâtre, en se positionnant en son milieu…

Epidaure en famille

sites archéologiques grecs

sites archéologiques grecs

Némée :

Ce site est peu visité. Nous étions seuls lors de notre passage. Je trouve cela étrange car il est vraiment très sympa et son côté désert permet de prendre de jolies photos des colonnes du temple de Zeus. Petite révision de mythologie : c’est ici qu’Héraclès a tué le fameux lion de Némée. Alors oui, le site n’est pas très grand mais il mérite qu’on s’y arrête sur la route entre Athènes et Nauplie. C’est un tout petit détour. On y trouve aussi un stade mais côté stade, les enfants ont préféré de loin celui que nous avons visité à Athènes.

sites archéologiques grecs

Mycènes :

A Mycènes, le paysage autour rajoute à l’intérêt de la visite. Le site permet de découvrir des curiosités architecturales. Nous avons particulièrement aimé la Porte des Lions et les tombes monumentales dans lesquelles il est possible de pénétrer. Les autres vestiges sont plus pauvres (Il reste peu de pierres) donc il est difficile de s’imaginer les lieux. Il y a aussi de petits souterrains qui ont plu aux enfants. Mycènes est une ancienne cité qui a été fondée par Persée. A noter qu’il y a aussi un riche musée sur le site. Mycènes se visite à partir de Nauplie.

Mycènes

grèce en famille

sites archéologiques grecs

site archeologique grec

 

Tirynthe :

A Tirynthe, on est impressionné par la muraille. En fait, on la voit de l’extérieur, en passant sur la route en voiture, mais mon chéri voulait voir ces pierres de plus près donc nous avons pris des billets pour ce lieu. C’est vrai que le mur d’enceinte est impressionnant et qu’il est bien conservé alors qu’il date du XIViè siècle avant J-C ! Tirynthe est juste à côté de Nauplie.

Tirynthe

Et partout, sur tous les sites, beaucoup de coquelicots ! Saison oblige…

coquelicots

J’espère que ce petit tour d’horizon vous aura donné envie de découvrir les sites archéologiques de la Grèce antique. Et je rajouterais que si vous aimez les belles pierres, il faut également relire mon artcicle sur les temples grecs situés en Sicile !

Et vous ? Amoureux de vieilles pierres ?

Notre coup de coeur pour le Magne, dans le sud de la Grèce

Dans le sud de la Grèce, plus précisément dans le sud Péloponnèse, là où les contours du pays ressemblent au pis d’une vache, regardez la « mamelle » du milieu : c’est le Magne. Lors de nos vacances en Grèce, nous y avons passé deux nuits car j’avais lu plusieurs articles qui en vantait la beauté, encore préservée du tourisme… Et c’est bien vrai ! Le Magne, c’est vraiment magnifique et sauvage : nous avons enchaîné les criques et plages à l’eau limpide, turquoise et émeraude. Chaque jour, nous nous sommes baignés en étant souvent seuls sur la plage. Alors, oui, l’eau n’était qu’à 17-18 degrés mais d’après ce que nous ont dit les locaux, même l’été, il y a peu de monde…

Nous nous étions basés dans l’arrière-pays d’Areopoli. C’était idéalement situé pour visiter le Magne. Après, il faut savoir que les routes sont sinueuses et que le moindre petit trajet prend du temps… Donc mieux vaut rester plus de deux nuits (je dirais 3 ou 4), pour faire moins de voiture… Par contre, dans tous les cas, attention au le mal des transports si vos enfants sont fragiles dans les virages, ça va être compliqué… Sinon, direction le Magne sans hésiter ! Nous avons aimé la quiétude de cette région et les nombreux lieux de baignades dans des cadres enchanteurs !

Voici un tour d’horizon pour vous donner envie d’y aller ! Nous avons tourné dans le sens des aiguilles d’une montre…

visiter le Magne

Notre itinéraire dans le Magne :

  • Plage de Skoutari : baignade en arrivant dans le Magne en fin d’après-midi
  • Nuit à Drosopigi, tout petit village dans les terres, dans le nord du Magne.
  • Plage de Foneas (top baignade !)
  • Déjeuner à Stoupa (resto : Akrogiali).
  • Village de Limeni (très joli spot pour prendre un café)
  • Gerolimenas, petit port.
  • Vathia, village dans les terres avec ses vieilles tours…
  • Plage de Kokkala (pause photo, baignade la prochaine fois !)
  • Plage d’Alipa (super baignade !)
  • Plage de Kotronas (pause photo, baignade la prochaine fois !)
  • Nuit Drosopigi
  • Plage de Skoutari : dernière baignade avant de remonter le Péloponnèse, direction les sites archéologiques !

Je commence par les photos de la mer dans le Magne, de crique en crique, de village en village, de plage en plage…

visiter le Magne

visiter le Magne

 

visiter le Magne

Quant aux paysages dans les terres, c’est vallonné voire montagneux, c’est très désertique… On aperçoit de temps à autre d’étranges tours en pierres dans la partie sud…

visiter le Magne

visiter le Magne

visiter le Magne

Notre hébergement dans le Magne :

J’avais déniché une jolie maison, typique du Magne, sur Airbnb, à tout petit prix. L’intérieur est simple et la maison est divisé en quatre appartements indépendants. Il y avait donc d’autres familles dans la maison mais chacune à son entrée indépendante et sa terrasse donc ce n’était pas gênant. Nous avons beaucoup aimé les lieux, surtout la vue ! L’emplacement était parfait pour visiter le Magne et le seul restaurant du village était parfait ! Si cette adresse vous intéresse, c’est par ici et si vous souhaitez que je vous parraine sur Airbnb (vous aurez une réduction de 25€) c’est par .

La vue depuis notre chambre (au lever du soleil)…

coucher du soleil en Grèce

 

Alors ? Tentés par le Magne ?

 

 

voyage en Grèce

Notre premier voyage en Grèce continentale

Il n’y a pas beaucoup de pays d’Europe que nous n’avons pas visités en famille mais la Grèce en faisait partie. Je connaissais seulement Corfou (d’ailleurs, c’est là que nous passerons une partie de nos vacances cet été !). Alors, pour notre premier voyage en Grèce continentale il fallait faire des choix et j’ai comme d’habitude passé beaucoup de temps pour construire un itinéraire sur 8 jours, ce qui est bien trop court ! Donc sans aucun doute, nous retournerons en Grèce car toute la famille a aimé cette belle destination ensoleillée qui nous a permis de combiner visites culturelles et plages. Pour le moment, je vais partager avec vous quelques informations qui j’espère vous seront utiles si vous prévoyez aussi de futures vacances en Grèce avec les enfants, ce que je vous conseille fortément car pour nous c’est un gros coup de coeur !!!

voyage en Grèce

Notre itinéraire d’une semaine en Grèce :

J1 : arrivée à Athènes – tout de suite, nous en aimons l’ambiance. Nous logeons dans le quartier historique et pittoresque de Plaka, le quartier le plus touristique, très agréable et idéalement situé pour les visites. De notre appart, nous voyons l’Acropole !

J2 : Athènes – Visite de Plaka, de l’Acropole, du centre et du stade olympique. Mon prochain billet sera un article 100% Athènes pour vous donner toutes les informations et il y aura même possibilité de gagner un guide Cartoville !

J3 : Athènes – Visite des jardins, du marché, de la cathédrale, de l’agora… Puis nous récupérons notre voiture de location et direction le Magne ! Une heure après avoir quitté Athènes, nous traversons le canal de Corinthe et nous rejoignons le Magne en milieu d’après-midi. Nous posons nos valises près de Areopolis dans le nord du Magne et nous partons directement nous baigner ! (L’eau était très fraîche à environ 17 degrés mais ça le faisait !)…

canal de corinthe

J4 : le Magne – J’avais lu pas mal d’articles qui parlaient de cette région comme d’une région préservée du tourisme, sauvage et très belle tout au sud du Péloponnèse (c’est le doigt du milieu quand on regarde les trois doigts en bas sur la carte). C’était absolument magnifique ! Je consacrerai également un billet à ce coin de paradis où chaque crique était un enchantement à découvrir après avoir traversé de beaux panoramas.

J5 : le Magne suite et fin. Nous entamons la remontée. Visite de Mistra, ancienne cité byzantine, très bien préservée. Arrivée à notre hôtel à Nauplie puis balade dans la ville, très agréable avec son centre piéton, fleuri et en bord de mer. Nous nous sommes même baignés.

Mistra

Mistra

Nauplie

la grèce en famille

J6 : Nauplie et les sites archéologiques de Tirynthe, Epidaure et Mycènes. Je ferai également un billet sur tous les sites archéologiques visités durant notre voyage. Nuit à Nauplie.

Epidaure

J7 : Le site archéologique de Némée (à 45 minutes de Nauplie) puis direction Delphes avec une pause au Monastère de Osios Loukas sur la fin du trajet. C’est un monastère qui est encore en activité avec de superbes peintures dans l’église et le cloître ; cadre apaisant. Nous posons nos valises dans le village de montagne d’Arachova situé à 20 minutes de voiture du site de Delphes. Le village est très mignon et nous arrivons pendant une fête locale (St Georges).

Nemea

J8 : Visite de Delphes à l’ouverture du site puis direction Athènes où nous profitons du port puis d’une plage située non loin de l’aéroport (après deux jours sans voir la mer, les enfants réclamaient déjà !). Décollage en fin de soirée.

Delphes

Conseils et Informations pratiques pour un voyage en Grèce avec les enfants :

Saison : nous avons trouvé que les vacances de Pâques c’était parfait ! Côté température il faisait entre 24 et 28 degrés. Pour moi et les enfants c’était même assez pour profiter de la mer (mais trop froid pour Papa Voyage !). Il y avait peu de monde (sauf à l’Acropole) et les paysages étaient verdoyants avec tout plein d’orangers, de jasmins, de coquelicots et autres fleurs. Nous n’envisagerions absolument pas de visiter les sites archéologiques en été à cause de la chaleur. Bref, avril c’était très bien mais d’autres mois doivent être agréables, avant ou après l’été !

Itinéraire : par rapport à notre itinéraire, j’ai regretté de ne pas avoir prévu une nuit de plus dans le Magne. C’est vraiment très beau et les enfants ont adoré les baignades dans ce coin… Il y a beaucoup de belles petites plages et elles sont désertes ! Aussi, je précise que notre itinéraire est speed (nous ne pouvions pas prendre plus de vacances cette fois-ci hélas !) donc n’hésitez pas à enlever quelques étapes… Notamment, Delphes c’est un site incontournable mais cela fait rouler pas mal d’heures en plus donc il vaut peut-être mieux le combiner avec un tour des Météores, plutôt qu’avec le Péloponnèse… Après, si vous pouvez partir plus de jours, c’est top ! Une étape classique que nous n’avons pas eu le temps d’inclure dans notre périple c’est la ville fortifiée de Monemvasia (une prochaine fois !). Aussi, Athènes nous a beaucoup plu et nous aurions pu y consacrer plus de temps mais avec les enfants j’ai trouvé que c’était la bonne dose de ville donc nous y retournerons en amoureux  !

Location de voiture et conduite : nous n’avions loué notre voiture qu’à partir du 3iè jour pour quitter Athènes. La plupart des loueurs proposent en effet de combiner un départ du centre ville et une restitution à l’aéroport (ou l’inverse) sans frais supplémentaires. Nous avons trouvé qu’il était très facile de conduire sur les routes du Péloponnèse. Il y avait très peu de trafic. Nous avons rendu notre véhicule à l’aéroport.

Budget : nous avons dépensé 100 euros pour l’aller-retour Paris/Athènes par personne, puis en moyenne 75 euros/nuit pour l’hébergement. J’avais réservé en hôtels et en logements Airbnb. Nous avons quasi tout le temps mangé au restaurant et ça nous coûtait entre 30 et 35 euros à quatre ! En plus, c’était très copieux ! Il suffit souvent de commander pour un ou deux adultes et déjà on n’arrive pas à tout finir ! Pour le prix de la location de voiture, il faut que je fouille dans mes mails ;-).

Avion : le trajet Paris-Athènes dure 3 heures environ. Côté décalage horaire, il y a une heure de plus en Grèce.

Avec les enfants : Ticoeur et Titpuce ont surtout aimé le Magne pour les plages et aussi la plupart des sites archéologiques (l’Acropole d’Athènes, Epidaure et Néméa). Ils ont également vadrouillé sans soucis dans Athènes car avec les nombreuses rues piétonnes du vieux centre c’est très confortable ! Aussi, ils adorent les histoires de la mythologie grecque qu’ils ont lues ou écoutées avant le voyage, ce qui aide à rendre les visites de ruines plus intéressantes :-). Comme je le disais plus haut, je n’envisagerais pas de visiter le Péloponnèse en juillet/août car il y a peu d’ombres sur les sites archéologiques. Côté nourriture locale, Ticoeur et Titpuce ont beaucoup aimé les boulettes de viande, le fromage frit, les boulettes de courgettes, les calamars et les jus d’oranges pressées !

Alors ? Tentés par la Grèce ? Vous connaissez déjà ? Ne manquez pas mes prochains billets sur Athènes, sur le Magne et sur les sites archéologiques !