Les coulisses de notre Tour du Monde en famille : 6 mois !

Une grande étape, la moitié d’une année, un cap en quelque sorte… Au bout de 6 mois de voyage autour du monde je dirais que nous avons un rythme de croisière. Notre petite famille a sa routine, même en mode voyage car l’itinérance n’exclut pas les habitudes. Nous maîtrisons l’emballage-déballage de nos valises, nous jouons toujours aux mêmes jeux de société, nous sommes plutôt curieux et sportifs le matin (balades, visites, baignades) et l’après-midi on se repose et on fait l’école. Le soir, on aime bien regarder tous les quatre ensemble un épisode des Mystérieuses Cités d’Or. Nous avons continué de voyager lentement, comme le mois dernier, passant ainsi une semaine environ à chaque endroit de notre itinéraire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En juin, les moments forts côté destinations ont été :

  • Les chutes d’Iguazu, que nous avons admirées du côté argentin et du côté brésilien.
  • Notre arrivée au Brésil où pour l’instant nous avons surtout profité de la côte appelée « Costa Verde », un coin vraiment tranquille où nous avons savouré chaque étape -> voir article sur Paraty et bientôt un article sur Ilha Grande.

OLYMPUS DIGITAL CAMERASur la Costa Verde, Brésil

Du côté des enfants :

Vous êtes nombreux à me demander si une lassitude s’installe au bout de 6 mois, si les enfants réclament leurs copains par exemple. En fait, que ce soit au bout d’une semaine, d’un mois ou de 6 mois nous n’avons remarqué aucune différence : oui, ils pensent à leurs copains de temps en temps, ils en parlent ; nous avons appelé certains avec Skype et nous écrivons quelques cartes postales mais non, pas d’envie particulière de rentrer. Comme Ticoeur fêtera ses 7 ans en septembre et que nous nous installerons à nouveau dans notre quartier, il a bien sûr prévu d’inviter ses amis à son anniversaire et donc ce sera l’occasion de grandes retrouvailles.

En fait, depuis le début du voyage, que ce soit Ticoeur ou Titpuce leur gros sujet de conversation c’est Noël ! Ils nous parlent de leurs souhaits de cadeaux depuis le 1er janvier et ils continuent de nous en parler presque tous les jours. Mais pour le coup, être à Paris ou être à l’autre bout du Monde ça ne change pas que pour Noël va encore falloir attendre un peu ;-).

Titpuce nous explique aussi depuis le début que quand elle rentrera à Paris, elle ira chez les Moyens (parce qu’elle n’est plus petite !) et qu’elle fera de la danse. Pour les Moyens, ce sera bon en septembre mais pour la danse je n’ai pas trouvé de cours pour les enfants de 4 ans dans notre quartier donc il faudra qu’elle patiente jusqu’en 2017… 

Nos deux chéris ont reçu les confirmations de leurs inscriptions à l’école. Ticoeur ira bien en CE1 et il n’y aura pas de contrôle de son niveau car apparemment c’est seulement quand on manque une année scolaire complète ou plus (et encore je crois que les contrôles ne sont pas systématiques). En tout cas, rien de spécial pour nous et comme Ticoeur a bien appris à lire et écrire je suis d’accord avec le passage en classe supérieure. Donc direction le CE1 ! Pour Titpuce, la directrice de la maternelle a demandé à nous rencontrer deux jours avant la rentrée pour faire un point et discuter du retour à l’école avec la puce après ce grand voyage. Je trouve ça très bien, très professionnel de sa part.

Ticoeur a continué le snorkeling dans les eaux du Brésil et il aime toujours autant admirer les petits poissons.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et sinon, ils ont toujours autant la pêche nos amours !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Du côté des parents : 

L’école est finie ! Cela reposera un peu Ticoeur mais pour nous aussi ce sera les vacances ;-). Nous n’avons pas trouvé bien difficile de nous occuper chaque jour de faire un peu l’école mais sans cette obligation ce sera encore plus tranquille !

Pour moi le mois de juin a été très studieux car j’ai vraiment essayé d’apprendre le portugais/brésilien. Au bout d’un mois, j’ai fait des progrès et je me débrouille au quotidien au moins pour demander notre chemin, pour commander au restaurant et pour faire des achats. Je suis très très loin d’être à l’aise mais disons que j’ai acquis les bases qui nous permettent de voyager sereinement au Brésil. Quelle méthode ai-je utilisée ? Dans une auberge de jeunesse en Argentine, j’ai trouvé le Guide Conversation Portugais du Routard. Je ne connaissais pas cette collection mais c’est très bien conçu ! On cherche un mot clef et on trouve les phrases types que l’on souhaite connaître. 

Côté nourriture il y a petit craquage de ma part : oui la viande est excellente en Argentine et aussi au Brésil mais moi de la viande j’en mange avec parcimonie, pas 1kg par jour ! Du coup, les légumes verts me manquent, la cuisine asiatique me manque… Heureusement j’ai trouvé un truc super sain que j’adore au Brésil : l’açai. C’est un petit fruit, une baie d’Amazonie que l’on consomme sous forme de sorbet recouvert de céréales et parfois de bananes. C’est hyper bon, sans sucre ajouté et plein de vitamines ! Je mange un de ces grands bols par jour et ça fait du bien !

IMG_4642

Les petites galères : 

Pas grand chose ;-).

  • Perte d’un doudou de Titpuce… Le 3ième depuis le début du voyage !
  • Encore un oubli de l’iPad dans un hébergement. Mais encore une fois beaucoup de chance : nous avons oublié la tablette à Paraty, petite ville où nous avions prévu de repasser deux jours plus tard après un saut à Trindade donc nos super hôtes Airbnb ont mis l’iPad de côté et nous l’avons récupéré 48h après.

Les rencontres : 

En Amérique Latine ça continue d’être la misère côté rencontres avec d’autres voyageurs francophones (ou germanophones). Personne à l’horizon ! Après avoir croisé tant de monde en Asie et en Océanie ça nous fait un peu bizarre et oui, ça nous manque ! Je pense que l’Amérique Latine est moins populaire auprès des familles mais au point de ne voir personne, je ne m’y attendais pas. Pourtant, que ce soit dans les villages du nord argentin, à Iguazu ou sur la Costa Verde au Brésil, il s’agit vraiment de destinations tranquilles où l’on peut voyager en toute sécurité et zénitude avec des enfants… Bon, on attendra juillet pour croiser des familles et pas n’importe lesquelles d’ailleurs puisqu’en juillet nous avons prévu de passer voir ma famille en Sicile, mon grand-père près d’Aix-en-Provence et de revoir mes beaux-parents qui voyageront avec nous avant de nous accueillir en Allemagne. 

La suite ?

Et bien, comme je viens de le dire, courant juillet le programme c’est retour en Europe car c’est dans notre bon vieux Continent que nous poursuivrons notre voyage jusqu’à la rentrée scolaire.  A suivre !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voilà pour le petit bilan du 6iè mois de notre Tour du Monde en famille. N’hésitez pas si vous avez des questions !

 

20 réponses pour “Les coulisses de notre Tour du Monde en famille : 6 mois !


  • +1 pour l’açaï 😉 ! Et très bonne idée de rentrer par le sud de l’Europe, ça fait un retour en douceur et c’est un peu comme si vous aviez eu 8 mois d’été finalement (oui parce que l’hiver au Brésil, ça compte pas vraiment 🙂 ) ! Nous serons du côté de l’Italie, Slovénie et Croatie cet été, si jamais vous passez dans le coin !

  • Pas de questions, juste des remerciements! Votre tour du monde en famille me fait rêver depuis 6 mois, je ne loupe aucun épisode même si je ne commente jamais. Et je n’ai qu’une envie: en faire autant! Bonne fin de voyage à tous les 4, bravo pour votre courage et votre dynamisme tellement inspirants!

  • Bonjour, je suis vos aventures familiales depuis quelques mois avec une grande envie de faire à peu près pareil quand la possibilité se présentera. Si j’ai bien suivi (j’avoue que j’ai peut-être loupé des étapes), vous aviez un camping car en océanie? Qu’en avez-vous fait ensuite? Comment vous déplacez-vous en amérique du sud? Car ma grande question si on part, c’est « est-ce qu’il vaut mieux acheter un camping car (donc assez cher) ou payer son hébergement, mais donc budget plus aléatoire et surtout moins d’autonomie, surtout si airbnb ou couchsurfing… à bientôt! Laurène

    • Bonjour : nous avions loué un camping-car en Nouvelle-Zélande et un autre camping-car en Australie. En Argentine, nous avons loué une voiture. Au Brésil, nous avons pris le bus. Bref, on a opté pour la location de camping-car plutôt que l’achat car transporter un camping-car par les mers c’est cher ! Dans les pays où nous n’avons pas pris de camping-car nous avons varié entre Airbnb, auberges de jeunesses et hôtels.

  • C’est positif comme bilan, ça fait plaisir à lire! J’espère que le temps qui vous reste sera tout autant agréable 🙂

  • C’est toujours un régal de te lire et de regarder tes photos. Je voudrais avoir ton courage de tout plaquer pour foncer. A travers ton périple on s’évade et ça fait du bien.

  • Il vous reste encore deux mois à profiter, et à la rentrée on se voit pour que tu nous racontes tout!!!!!Vous avez trouvé un nouvel appart pour vous installer au retour?

  • À chaque bilan, je n’en reviens pas du temps qui passe. Profitez bien de l’Amérique du Sud avant le retour en Europe !

  • Cela nous fait bizarre de nous dire que dans moins de deux mois maintenant, on va rentrer nous aussi… Continuez à bien profiter tous les quatre, et RDV à Paris après le retour alors ? J’avais l’espoir de peut-être vous croiser en Amérique du Sud, mais je n’avais pas compris que vous rentriez en Europe pour l’été. Bonne poursuite de vadrouille en tout cas !

  • Sympa l’açaï, c’est à la mode ici à Paris. On en trouve depuis quelques mois chez Cojean 😉

    Nous avons hâte de vous revoir à votre retour. Vous viendrez nous rendre visite dans notre nouveau « chez nous »car nous aurons déménagé au Pecq.

    A très bientôt
    Karine

    • Top ! Je pourrai donc en remanger à Paris ! Hâte de voir votre nouvel appart ! Bises et à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :1OndBH