ville de corfou

Deux jours dans la ville de Corfou

Nous rentrons tout juste d’une semaine de croisière en voilier en Grèce sur la mer ionienne. Avant de vous raconter en détail nos aventures en bateau (cela vous intéresse ?), je vais tout simplement commencer par vous présenter la Capitale de l’île : la ville de Corfou (Kerkyra en grec). Nous y avons passé deux jours, le temps de bien profiter de cette cité marquée par les différentes influences liées à son histoire : on y retrouve notamment des traces de la domination byzantine et de la période vénitienne. En tout cas, pour nous, deux thèmes qui reviennent cette année : d’une part la Grèce, puisque nous étions dans le Péloponnèse à Pâques et d’autre part la voile, puisque Ticoeur était en classe de mer en mai.

ville de corfou

Voici une petite visite de la ville de Corfou en images…

Se balader dans la vieille ville de Corfiou est globalement très agréable et pratique avec les enfants car tout l’espace est piéton.

Le Liston est une des rues à ne pas manquer : les architectes se seraient inspirés de la rue de Rivoli à Paris… En tout cas, il y a de belles arcades. Autrefois, seuls les nobles avaient le droit de se balader le long de cette avenue prestigieuse. Ils étaient sur une liste de personnes privilégiées d’où le nom « Liston ».

liston corfou

En moins pompeux, j’ai beaucoup aimé les vieilles ruelles en général, qui ne sont pas sans rappeler l’ambiance des villes du sud de l’Italie, avec du linge aux balcons.

ville de corfou

Je vous recommande d’arpenter la rue Gkilford particulièrement jolie. Traverser le marché est également intéressant : beaucoup de poissonneries et on peut même se poser pour déguster une assiette de calamars et de sardines.

Voici l’église Saint-Spyridon… Jettez un coup d’oeil à l’intérieur (se couvrir les épaules pour cela).

La Casa Parlante est une ancienne demeure qui se visite pour découvrir l’intérieur d’une famille bourgeoise du 19iè siècle (visite adaptée aux enfants – un peu moins d’une heure).

casa parlante

Voici le Vieux-Fort et la petite marina Mandraki à ses pieds…

ville de corfou

On pénètre dans la citadelle…

ville de corfou

Et on découvre ce temple… A vrai dire, on peut aussi monter jusqu’au phare pour une très belle vue sur Corfou mais c’était fermé au moment où nous y étions.

Un lieu de baignade non loin du Vieux-Fort :

ville de corfou

Le musée des arts asiatiques : beau bâtiment de l’extérieur et belle collection d’objets asiatiques qui mériteraient une meilleure mise en valeur. A noter que juste à côté, il y a un parc très agréable et une aire de jeux pour les enfants.

visiter Corfou en famille

Et enfin notre coup de coeur restaurant : Fishalida. Nous y avons dîné deux fois tant nous avons aimé. L’adresse à ne pas manquer pour les amateurs de poissons ! Fishalida, 11 Lochagou Spiridonos Vlaikou 1, Kerkira (à deux pas du marché).

Dans les alentours, nous avons visité l’Achilleion, appelé également Villa de Sissi. En effet, l’impératrice Sissi a été la maîtresse des lieux. Elle était complètement fan de la civilisation hellénique (et d’Achille !). Elle aimait se retirer à Corfou loin des obligations de la cour, notamment après la mort de son fils Rodolphe qu’elle a beaucoup pleuré en admirant la superbe vue depuis son palais. Il faut absolument prendre l’audioguide pour avoir d’intéressants détails sur la vie de Sissi à Corfou. Pour se rendre à l’Achilleion, il suffit de prendre un bus bleu (ligne 10) dans le centre de Corfou pendant environ 30 minutes (10 km), jusqu’au village de Gastouri. Là-bas, nous avons déjeuné dans la Taverne Lefteris Psistaria, simple, économique et sympa. Voici le palais d’Elisabeth…

villa sissi corfou

apollon

villa sissi corfou

J’espère que vous avez apprécié la visite de Corfou. Pour moi c’était une deuxième fois dans cette jolie ville méditerranéenne. Pour nous y rendre, nous avons eu 3 heures de vol depuis Paris.

Dans mon prochain article, nous larguerons les amarres au large de Corfou et je vous emmènerai sur la mer Ioninenne à bord de notre voilier !

Visiter Ferrare Italie

Et partir me ressourcer en Italie… Du côté de Ferrare…

En mai, j’ai eu besoin de retourner dans le pays de mes origines : l’Italie. Entre de gros changements au boulot et le stress d’avoir mon Ticoeur en classe de mer, je me suis dit que la Dolce Vita me permettrait de me ressourcer un peu. Alors, rien de tel que partir une semaine pour rendre visite à mes cousins italiens ! Plus exactement, je me suis posée à Ferrare, très belle petite ville médiévale située à 40 minutes de Bologne, capitale d’Emilie-Romagne. Je vous ai souvent parlé de cette région que j’aime beaucoup et où il y a tant à découvrir. Je vous ai déjà montré pas mal de photos de mes week-ends à Bologne ; aujourd’hui, j’avais donc plutôt envie de vous montrer Ferrare… C’est parti pour la visite !

Que voir à Ferrare en Italie ?

A Ferrare (Ferrara en italien…oui c’est facile !), vous croiserez d’abord le Château d’Este, datant du 14iè siècle et qu’il est possible de visiter pour avoir de belles vues sur les toits de la ville…

Visiter Ferrare Italie

Visiter Ferrare Italie

La rue la plus connue et la plus médiévale de la ville est la Via delle Volte où se trouvaient autrefois tous les commerçants…

Visiter Ferrare Italie

Visiter Ferrare Italie

La Cathédrale est superbe (mais façade en travaux en ce moment), ainsi que les arcades qui la longent : c’est la loggia des Marchands

Visiter Ferrare Italie

Un des bâtiments les plus connus est le Palazzo dei Diamanti. Pourquoi le mot « diamants » ? Car les pierres de sa façade sont taillées en forme de diamants, ce qui est assez impressionant !

Visiter Ferrare Italie

Ce gros vilain c’est Savonarola, un prête réformateur, anti-humaniste du 15iè siècle. Pourquoi ériger une statue pour lui ? Bizarre mais le bonhomme a bien été puni pour sa méchanceté puisqu’il est mort pendu puis brûlé à Florence ! En tout cas la statue est terriblement expressive !

Visiter Ferrare Italie

Ne manquez pas non plus de faire le tour de la ville le long des remparts qui datent du 12iè siècle…

remparts Ferrare

Le cimetière vaut aussi le coup d’oeil car son architecture est fort originale…

visiter Ferrare

Autre lieu à visiter : le Palazzo Schifanoia, mais il est fermé en ce moment.

Que voir dans les alentours de Ferrare en Italie ?

En partant de Ferrare, on peut longer le Pô à vélo. A une heure de route en voiture, on peut visiter Comacchio surnommée la Petite Venise, connue pour son pont particulier : le Trepponti qui, comme son nom l’indique est un pont à trois côtés.

Comacchio

Comacchio

A une heure de route de Ferrare, il y a aussi l’abbaye de Pomposa dont les fresques du 14iè siècle sont superbes.

fresques Pomposa

Bien sûr, il faut aller à Bologne, la capitale de la région. A ne surtout pas manquer ! Très belle architecture et paradis de la gastronomie ! Et puis, toutes les autres belles villes d’Emilie-Romagne vous tendent les bras : Parme (et ses jambons !), Modène (et son vinaigne balsamique !) et Reggio Emilia…

Bonnes adresses à Ferrara :

  • Le restaurant Il Mandolino pour goûter aux délicieuses spécialités locales : les cappellacci (sortes de gros raviolis) à la courge ou aux épinards & ricotta (52 via delle Volte). Les pâtes sont fabriquées sous nos yeux.
  • Le Jazz Club Ferrara : de bons concerts de jazz au pied du château.
  • Al Brindisi : pour apprécier un verre de vin italien dans une des plus vieilles oenoteca de la région.
  • Hébergement économique : l’auberge de jeunesse Ostello Estense, qui possède des chambres familiales (simples mais petit budget et très propres).

Visiter Ferrare

***

Enfin, de manière générale, en Italie, j’aime les petits prix au restaurant et surtout le concept d’aperitivo : vous connaissez ? A l’heure de l’apéritif, vous payez juste le prix d’un verre et vous avez accès à tout un buffet à volonté de charcuteries, fromages, petits fours… ! Inutile d’aller dîner après ça !

l'aperitivo en Italie

J’aime aussi la langue italienne et puis l’accueil chaleureux de mes cousins ;-). Enfin, je suis rentrée à Paris avec de gros stocks de parmesan (c’est 2 fois moins cher qu’en France) dans l’idée de tenir les six prochains mois mais deux kilos ce n’était pas assez : nous l’avons déjà bien descendu ! J’aurais dû opter pour les plus gros exemplaires de la boutique :

Visiter Ferrare Italie

Informations pratiques visiter Ferrara :

Trajet : depuis Paris, j’ai pris l’avion jusqu’à Bologne (1h40 de vol), puis, de l’aéroport il y a des bus directs pour Ferrare (1h de trajet – 15€). Ou bien, vous pouvez prendre une navette de l’aéroport jusqu’à la gare centrale de Bologne (30 minutes – 6€) puis un train pour Ferrare (40 minutes – 4€).

Guide de voyage : pour l’ensemble de l’Emilie-Romagne où je vais régulièrement, j’utilise le guide Italie du Nord (collection « Coup de coeur » Géo Guide) qui présente l’essentiel avec de belles photos.

Quelle saison pour visiter Ferrare ? Dans toute la plaine du Pô il peut y avoir pas mal de brouillard en hiver donc mieux vaut y aller aux beaux jours. Et si vous pouvez, allez-y pour le festival des Montgolfières qui a lieu chaque année en septembre.

Alors, tentés par Ferrare ?

 

Epidaure en famille

Suite et fin de notre voyage en Grèce : les sites archéologiques

Après vous avoir parlé d’Athènes et des plages du Magne dans le sud du Péloponnèse, je termine par un tour d’horizon des sites archéologiques que nous avons visités en Grèce. Plutôt que de vous les présenter dans une logique géographique ou chrononologique, je vais les classer par préférence en commençant par celui qui nous avons le plus aimé… Je ne parlerai pas de l’Acropole (à ne surtout pas manquer !!!) que je vous ai déjà montré dans mon billet sur notre séjour à Athènes… Sur chaque site, j’ai pris le temps de raconter l’histoire ou les légendes aux enfants. Ticoeur avait lu plusieurs livres de mythologie avant le voyage, ce qui donnait plus d’intérêt aux visites.

Delphes :

Gros coup de coeur pour ce site qui a l’avantage de posséder de belles ruines dans un décor montagneux (nous sommes au pied du Mont Parnasse). Le relief rajoute à l’esthétique des lieux (et donc ça grimpe !). Je précise aussi que Delphes n’est pas dans le Péloponnèse. Pour y aller, il faut rouler deux heures vers l’ouest en partant d’Athènes. A Delphes, c’est le dieu Apollon qui est à l’honneur (on y voit le temple et le théâtre du dieu soleil) et on se rappellera les histoires sur la Pythie et les oracles. Tout en haut, le théâtre offre un beau point de vue. A l’opposé, en contrebas, on admire le tholos, avec ses trois colonnes, sa forme arrondie et la chaîne de montagnes en arrière-plan. Nous souhaitions également voir le gymnase mais l’accès de celui-ci était condamné lors de notre passage.

Delphes

Delphes

sites archéologiques grecs

sites archéologiques grecs

Epidaure :

J’ai hésité à mettre Epidaure en premier de mon classement tant j’ai aimé son théâtre mais disons que le site est moins varié, moins complet puisque justement, on n’y va que pour le théâtre antique. Mais quel théâtre ! Vraiment superbe ! Nous avons choisi de nous y rendre une heure avant la fermeture et c’était parfait pour profiter du site sans touristes (je précise que nous y étions en avril, pas en août :-)). Le théâtre date du IViè siècle avant J-C et il est très bien conservé. Juste à côté se trouve le sanctuaire d’Asclépios : ce n’est pas exceptionnel mais cela explique l’histoire des lieux. En effet, à l’époque, les populations se rendaient là-bas pour se faire soigner par la médecine des songes (mystérieux non ?!) et comme il y avait de nombreux pélerins en visite, il fallait un théâtre pour les divertir. Pour visiter Epidaure le mieux est de se baser à Nauplie qui est une agréable petite ville où il fait bon séjourner et flâner en fin de journée. Ticoeur et Titpuce ont aimé tester la sonorité du théâtre, en se positionnant en son milieu…

Epidaure en famille

sites archéologiques grecs

sites archéologiques grecs

Némée :

Ce site est peu visité. Nous étions seuls lors de notre passage. Je trouve cela étrange car il est vraiment très sympa et son côté désert permet de prendre de jolies photos des colonnes du temple de Zeus. Petite révision de mythologie : c’est ici qu’Héraclès a tué le fameux lion de Némée. Alors oui, le site n’est pas très grand mais il mérite qu’on s’y arrête sur la route entre Athènes et Nauplie. C’est un tout petit détour. On y trouve aussi un stade mais côté stade, les enfants ont préféré de loin celui que nous avons visité à Athènes.

sites archéologiques grecs

Mycènes :

A Mycènes, le paysage autour rajoute à l’intérêt de la visite. Le site permet de découvrir des curiosités architecturales. Nous avons particulièrement aimé la Porte des Lions et les tombes monumentales dans lesquelles il est possible de pénétrer. Les autres vestiges sont plus pauvres (Il reste peu de pierres) donc il est difficile de s’imaginer les lieux. Il y a aussi de petits souterrains qui ont plu aux enfants. Mycènes est une ancienne cité qui a été fondée par Persée. A noter qu’il y a aussi un riche musée sur le site. Mycènes se visite à partir de Nauplie.

Mycènes

grèce en famille

sites archéologiques grecs

site archeologique grec

 

Tirynthe :

A Tirynthe, on est impressionné par la muraille. En fait, on la voit de l’extérieur, en passant sur la route en voiture, mais mon chéri voulait voir ces pierres de plus près donc nous avons pris des billets pour ce lieu. C’est vrai que le mur d’enceinte est impressionnant et qu’il est bien conservé alors qu’il date du XIViè siècle avant J-C ! Tirynthe est juste à côté de Nauplie.

Tirynthe

Et partout, sur tous les sites, beaucoup de coquelicots ! Saison oblige…

coquelicots

J’espère que ce petit tour d’horizon vous aura donné envie de découvrir les sites archéologiques de la Grèce antique. Et je rajouterais que si vous aimez les belles pierres, il faut également relire mon artcicle sur les temples grecs situés en Sicile !

Et vous ? Amoureux de vieilles pierres ?

Notre coup de coeur pour le Magne, dans le sud de la Grèce

Dans le sud de la Grèce, plus précisément dans le sud Péloponnèse, là où les contours du pays ressemblent au pis d’une vache, regardez la « mamelle » du milieu : c’est le Magne. Lors de nos vacances en Grèce, nous y avons passé deux nuits car j’avais lu plusieurs articles qui en vantait la beauté, encore préservée du tourisme… Et c’est bien vrai ! Le Magne, c’est vraiment magnifique et sauvage : nous avons enchaîné les criques et plages à l’eau limpide, turquoise et émeraude. Chaque jour, nous nous sommes baignés en étant souvent seuls sur la plage. Alors, oui, l’eau n’était qu’à 17-18 degrés mais d’après ce que nous ont dit les locaux, même l’été, il y a peu de monde…

Nous nous étions basés dans l’arrière-pays d’Areopoli. C’était idéalement situé pour visiter le Magne. Après, il faut savoir que les routes sont sinueuses et que le moindre petit trajet prend du temps… Donc mieux vaut rester plus de deux nuits (je dirais 3 ou 4), pour faire moins de voiture… Par contre, dans tous les cas, attention au le mal des transports si vos enfants sont fragiles dans les virages, ça va être compliqué… Sinon, direction le Magne sans hésiter ! Nous avons aimé la quiétude de cette région et les nombreux lieux de baignades dans des cadres enchanteurs !

Voici un tour d’horizon pour vous donner envie d’y aller ! Nous avons tourné dans le sens des aiguilles d’une montre…

visiter le Magne

Notre itinéraire dans le Magne :

  • Plage de Skoutari : baignade en arrivant dans le Magne en fin d’après-midi
  • Nuit à Drosopigi, tout petit village dans les terres, dans le nord du Magne.
  • Plage de Foneas (top baignade !)
  • Déjeuner à Stoupa (resto : Akrogiali).
  • Village de Limeni (très joli spot pour prendre un café)
  • Gerolimenas, petit port.
  • Vathia, village dans les terres avec ses vieilles tours…
  • Plage de Kokkala (pause photo, baignade la prochaine fois !)
  • Plage d’Alipa (super baignade !)
  • Plage de Kotronas (pause photo, baignade la prochaine fois !)
  • Nuit Drosopigi
  • Plage de Skoutari : dernière baignade avant de remonter le Péloponnèse, direction les sites archéologiques !

Je commence par les photos de la mer dans le Magne, de crique en crique, de village en village, de plage en plage…

visiter le Magne

visiter le Magne

 

visiter le Magne

Quant aux paysages dans les terres, c’est vallonné voire montagneux, c’est très désertique… On aperçoit de temps à autre d’étranges tours en pierres dans la partie sud…

visiter le Magne

visiter le Magne

visiter le Magne

Notre hébergement dans le Magne :

J’avais déniché une jolie maison, typique du Magne, sur Airbnb, à tout petit prix. L’intérieur est simple et la maison est divisé en quatre appartements indépendants. Il y avait donc d’autres familles dans la maison mais chacune à son entrée indépendante et sa terrasse donc ce n’était pas gênant. Nous avons beaucoup aimé les lieux, surtout la vue ! L’emplacement était parfait pour visiter le Magne et le seul restaurant du village était parfait ! Si cette adresse vous intéresse, c’est par ici et si vous souhaitez que je vous parraine sur Airbnb (vous aurez une réduction de 25€) c’est par .

La vue depuis notre chambre (au lever du soleil)…

coucher du soleil en Grèce

 

Alors ? Tentés par le Magne ?

 

 

Nos voyages en Espagne

A l’approche de l’été, voici un petit récap’ de tous nos voyages en Espagne avec les enfants. L’Espagne c’est une destination que nous aimons pour le soleil, la langue, la cuisine, le budget abordable, les jolies villes, l’ambiance… Alors, voici la liste de tous les coins d’Espagne, où nous sommes allés en famille :

Barcelone

Une ville où nous sommes allés plusieurs fois. Nous apprécions Barcelone pour sa richesse culturelle et tout ce qu’on peut y faire en famille. On peut y aller le temps d’un week-end mais on peut surtout largement y passer une semaine sans s’ennuyer. Les enfants ont aimé les oeuvres architecturales loufouques de Gaudi (ah la Sagrada !), les parcs, la plage… Ne manquez pas les vieux quartiers typiques comme El Born ou la Barceloneta. Voir l’article sur notre semaine en famille à Barcelone. Une ville où nous retournerons encore et encore !

La Costa Brava

A partir de Barcelone, nous avions loué une voiture pour parcourir une partie de la Costa Brava avec des stops dans d’adorables villages de bord de mer et jusqu’à la maison de Picasso à Cadaquès. Pour découvrir cette côte, nous avons apprécié voyager en février car il n’y avait personne ! En plus, je suis souvent allée en Espagne l’hiver et j’ai toujours eu du soleil ! Regardez ce ciel !

Valencia

Une ville géniale pour les enfants  ! Il y a beaucoup à découvrir en famille à Valencia (Oceanographic, Bioparc, parcs, musée des sciences et plage) et la ville est très jolie. je vous conseille de loger près de la Cathédrale. Valencia, c’est aussi l’endroit idéal pour tester une délicieuse paëlla. Je dirais juste qu’avec de jeunes enfants, il vaut mieux éviter les grosses chaleurs du milieu de l’été car c’est déjà bien au sud du pays. Cela dit, nous y étions en juillet et nous avons bien survécu car les parcs apportent de la fraîcheur et à la nuit tombée, il est vraiment agréable de se balader et de dîner en terrasse.

voyages en Espagne

voyages en Espagne

Alicante

Nous y avons une amie à qui nous avons rendu visite. C’était l’occasion de visiter Alicante et ses alentours sur la Costa Dorada.

Alicante

Lanzarote

Un gros coup de coeur pour cette île des Canaries aux paysages lunaires… Nous avons tout aimé à Lanzarote et je rêve d’y retourner : les enfants ont adoré les volcans, les curiosités de l’artiste César Manrique… les petites criques et les grandes plages ! C’est une île où passer les vacances en toute saison. La mer est toujours à 19 degrés à peu près, c’est un peu frais mais très agréable. Nous y avions loué une maison avec piscine et bien souvent, sur l’île, les piscines sont chauffées ce qui est vraiment un plus je trouve.

voyages en Espagne

Majorque

Nous y étions l’été dernier. Nous avons aimé les paysages sauvages du nord, les villages, le style des fincas (maisons traditionnelles), les plages et Palma, la Capitale. Pour éviter la foule, il vaut mieux ne pas y aller en août et il faut privélégier le nord plutôt que le sud. Une voiture est nécessaire pour bien profiter de l’île. A relire : nos vacances à Majorque.

Majorque

***

Et sans les enfants ? Je suis allée à Madrid (où j’ai même travaillé quelques mois), à Bilbao (avec son superbe Musée Guggenheim et sa cuisine basque), en Andalousie (avec un citytrip à Séville, ma ville andalouse préférée mais aussi une étape à Grenade pour voir l’Alhambra, une étape à Cordoue et dans de petits villages blancs…).

voyage EspagneSéville

Informations pratiques pour un voyage en Espagne :

  • Trajet : Nous y sommes toujours allés en avion, avec des compagnies low-cost et c’est un des gros avantages de cette destination : les vols sont vraiment pas chers, surtout de Paris ! Cela ma petite soeur qui va souvent en Espagne l’été avec sa famille choisit la voiture et c’est vrai que pour le nord du pays, ça ne fait pas si loin.
  • Hébergements : nous avons un peu tout testé : hôtels, locations d’appartements, maisons… Je ne sais pas si vous connaissez ou avez testé Interhome ? C’est un site qui vous permet de trouver des locations pour vos vacances dans 30 pays, avec un grand choix en Espagne, que ce soit une villa ou un appartement, à la mer, en ville, à la montagne ou à la campagne. Leur avantage est que les vacanciers ont à faire à des agences sur place pour les accueillir et les assister. Plus d’info sur vacances Espagne Interhome.
  • Location de voiture : pour l’instant, en Europe, nous n’avons pas trouvé pays moins cher que l’Espagne pour la location de voiture ! Parfois, nous n’avons payé que 5€ par jour !
  • Voyage avec enfants : Ticoeur et Titpuce aiment la mer, les artistes espagnols et les tapas. Aussi, comme les Espagnols mangent tard, c’est facile de trouver de la place pour manger tranquillement aux heures françaises de repas ;-).
  • La langue : que c’est beau l’espagnol ! Enfin, je ne connais que le castillan… Comme je vous l’avais raconté, j’ai appris l’espagnol au Pérou.

Et pour de prochains voyages en Espagne, voici notre to-do list :

  • Le désert des Bardenas Reales : j’adore ce genre de paysages comme dans les films western ! Regardez des photos : c’est incroyable !
  • Minorque : car il paraît que cela ressemble à Majorque mais qu’il y a beaucoup moins de touristes et plus de coins sauvages…
  • Ibiza : mon chéri y est souvent allé quand il était étudiant et il aimerait qu’on y retourne en famille, car Ibiza ce n’est pas que pour la fiesta !

Et vous ? Des coups de cœur à partager en Espagne ?

 

*article proposé en partenariat avec Interhome.