Costa Brava en famille #1 : Calella de Palafrugell

De nos vacances de février en Espagne, je vous ai déjà parlé de notre étape à Barcelone. Il me reste à vous raconter notre petit roadtrip catalan le long de la Costa Brava avec une première étape à Calella de Palafrugell et ses environs.

palafrugell

Fraîchement arrivés à Barcelone nous avons récupéré notre voiture de location et nous sommes partis dans le nord de la Catalogne, le long de la côte avec l’envie de découvrir de jolis villages et de voir la mer.

Calella de Palafrugell adorable petit port de pêche….

Calella de Palafrugell est nichée au creux d’une calanque. En février il n’y avait personne. C’était parfait pour une balade sur la plage et dans le village. Nous avons eu un temps de rêve et les enfants ont passé un temps fou à jouer dans le sable pendant que nous les surveillions depuis la terrasse d’un café ;-).

Je pense que profiter de cet endroit hors saison est une chance car l’été il paraît qu’il y a bien trop de monde.  Nous avons en effet aimé la sérénité du village et ses jolies maisons majoritairement blanches. Par contre, les restaurants étaient quasiment tous fermés et nous n’avons pas trouvé d’hébergements non plus. Nous avons donc dû faire étape à 5 kilomètres de là, à Palafrugell mais ce n’était pas gênant (10 min en voiture). Palafrugell s’est avéré un point stratégique pour visiter les environs.

  palafrugell en famille  

vacances costa brava

palafrugell en famille

musee Dali en famille

Les plus beaux villages de Catalogne…

Ainsi, à partir de Palafrugell, nous sommes allés nous balader à Pals et à Peratallade, deux des plus beaux villages de Catalogne. J’ai eu une petite préférence pour Pals. Voici quelques photos…

Pals

Pals

Peratallade

Quelque part sur notre route…

Le Musée Dali à Figueres…

Le musée Dali situé à Figueres est-il adapté à une visite en famille ? Oui ! D’ailleurs, il y avait de nombreuses classes de maternelles qui étaient là en visite scolaire. 90% des œuvres sont même très amusantes pour les petits. Nous y avons passé deux heures. Il faut dire que la collection est très riche ! A noter qu’il y a quand même quelques tableaux qui traitent de la guerre ou qui font référence à l’étrange psychologie intérieure du peintre mais je dirais que c’est finalement trop abstrait pour que les enfants soient choqués. Titpuce n’a juste pas du tout aimé la présence de fourmis sur trop de dessins ;-). Dali a de drôle d’obsessions c’est sûr ! Enfin, je précise qu’en été il paraît que le musée est plein à craquer et qu’il vaut mieux réserver ses billets d’avance. Là, en février c’était tranquille à part les groupes scolaires.

visiter palafrugell

En sortant du musée, nous avons déjeuné dans un restaurant très sympathique et économique : El Lloc Café Carrer Pi i Margall, 11, Figueres.

Notre carnet d’adresses à Palafrugell :

Je rappelle encore une fois que nous avons logé à Palafrugell et non à Calella de Palafrugell. Donc, nous n’étions pas en bord de mer et Palafrugell n’a pas le charme de Calella mais c’est seulement à 10 minutes du village de pêcheurs et c’est un excellent emplacement pour explorer les alentours. De plus, il y a du choix côté hébergements et restaurants. Le vieux centre ville est petit mais plutôt agréable…

  • De Tres : cuisine locale très fine et fraîchement préparée. L’accueil était parfait et très chaleureux envers les enfants. De Tres : Carrer Giralt i Subirós, 3-5, Palafrugell
  • Can Felipe : un petit café situé non loin du resto. Rien de spécial mais il y avait une agréable ambiance très locale donc nous y avons pris un verre et joué au Uno avec les enfants en attendant que le restaurant ouvre ses portes (oui, en Espagne, ça ouvre un peu plus tard qu’en France !).
  • Arrels d’Emporda : un appart hôtel très propre, très moderne avec un excellent rapport qualité-prix (nous avons payé 76€ l’appartement pour 4). Nous avions un duplex très confortable avec deux vraies chambres et des petits balcons. Plus d’infos et réservation ici.

Voilà pour notre première étape en famille sur la Costa Brava. La prochaine fois, je vous emmènerai à Cadaquès, encore un peu plus au nord. Au final, en une semaine, nous avons vu peu de choses de cette jolie région mais nous avons tout aimé. Les articles sur le blog de Lalydo m’ont donné très envie de découvrir d’autres villages catalans donc nous retournerons très certainement en Catalogne pour une nouvelle virée en famille !

Et vous ? Connaissez-vous ce petit coin de Catalogne près de Calella de Palafrugell ?


Billet classé dans : Roadtrip, Plages, Voyages avec enfants

Barcelone en famille : tous nos conseils !

Pendant les vacances de février nous avons passé cinq jours à Barcelone avec les enfants et les grands-parents. Je voulais partager avec vous notre programme et nos conseils de visites pour un séjour en famille. Nous avons choisi un rythme plutôt tranquille : chaque début d’après-midi c’était repos pour les enfants, avec les grands-parents dans l’appartement que nous avions loué. Ainsi, nous étions tous ensemble en vadrouille dans les rues de Barcelone jusqu’à 14h environ et nous ressortions en fin d’après-midi juste pour aller au square. Pendant le temps calme à l’appartement (entre 14h et 16h) et parfois en soirée, mon chéri et moi en avons profité pour sortir un peu en amoureux : l’avantage de voyager à trois générations !

Barcelone en famille

âge des enfants : Ticoeur 7 ans et Titpuce 5 ans.

Je vais commencer par les visites que nous avons réalisées avec les enfants…

La Sagrada Familia : à ne pas manquer, même avec de jeunes enfants !

Comme je vous l’avais dit, lors de mes cinq précédents séjours à Barcelone, je n’ai jamais visité la Sagrada Familia, pure folie de Gaudi qui lui a consacré une bonne partie de sa vie. Cette cathédrale à l’architecture originale se visite très bien en famille. L’extérieur a beaucoup changé depuis la première fois où j’ai vu la Sagrada il y a 15 ans. Les travaux avancent vite je trouve, même s’il reste encore de nombreuses années pour que toutes les tours et l’entrée principale soient terminées. L’intérieur, lui est plutôt très abouti et on ne peut qu’être frappé par les volumes, les lumières, les formes. Au total, en comptant la partie musée située sous l’église nous avons passé 1h30 à la Sagrada ; les enfants ont bien aimé l’église ; par contre nous avons écourté la partie musée, très riche (au total, sans enfant, je pense qu’on peut passer au minimum 2h dans la Sagrada).

visiter la Sagrada

Nous avions réservé nos billets sur internet pour le premier créneau de la journée et nous sommes rentrés après seulement 5 minutes d’attente – c’était parfait. Nous avions pris les entrées simples (sans guide, sans audioguide, sans accès à la tour) et je trouve que c’était très bien comme ça car nous avons été déjà bien occupés et nous en avons pris plein les yeux. Tarif adultes : 15€ / Enfants (- de 10 ans) : gratuit. A noter, qu’il y a une petite aire de jeux bien pratique juste en face de la Sagrada (du côté de la porte de la Passion).

Montjuic et la Fondation Miró :

Une visite qui a eu beaucoup de succès auprès des enfants : la Fondation Joan Miró. Titpuce a déclaré « il fait des dessins bizarres quand même ! ». Ce musée est situé sur la colline de Montjuic, très agréable, avec toute sa verdure et ses vues sur Barcelone. Il est possible normalement d’y monter en téléphérique mais ce dernier était en maintenance. Comme c’est un budget ce téléphérique, ce n’était pas plus mal de prendre le bus. Pour le musée nous avons pris les billets sur place (12€ pour les adultes et gratuit pour les enfants).

Barcelone en famille

Le Parc de la Citadelle pour laisser courir les enfants…

J’étais souvent passée près de ce parc mais cette fois-ci, avec les enfants nous y avons vraiment passé du temps, pour aller voir la fontaine, le faux mammouth et tout simplement pour laisser gambader les enfants. Par contre, nous n’avons pas trouvé les aires de jeux terribles.

Barcelone avec enfants

Barcelone en famille

Barcelone en famille

Plage de la Barceloneta :

Même quand il fait trop froid pour se baigner, la plage est une valeur sûre avec les enfants. Pour y arriver nous avons traversé le quartier de la Barceloneta, fort sympathique (nous y avons déjeuné – voir adresses plus bas).

 

Barcelone en famille

Balades dans le quartier gothique :

Comme nous logions près de la Sagrada, pour toutes nos visites et balades de la journée, nous passions presque toujours par le centre et donc par le quartier Gothique que nous avons vu et revu par petits bouts. Nous sommes notamment repassés dans des lieux que nous aimons comme : le cloître de la Cathédrale (accès gratuit le matin), la place Real, la place devant Santa Maria del Pi, la place Sant Felip et l’église Santa Anna. Nous avons également fait un tour rapide dans le marché de la Boqueria et dans le marché Santa Catarina (moins touristique).

Barcelone en famille

Barcelone en famille

Barcelone en famille

Barcelone en famille

Barcelone en famille

Si vous n’êtes jamais allés à Barcelone, alors il ne faut pas oublier de mettre au programme :

Le Parc Güell (adapté pour toute la famille mais ce n’est pas dans le centre), les deux célèbres maisons : Casa Batlo, Casa Mila (au niveau du métro Passeig de Gracia), le Palau de la Musica (au moins le voir de l’extérieur – pour l’intérieur c’est uniquement en visite guidée et c’est peut-être mieux sans enfants). Cette fois-ci, nous ne sommes pas retournés à ces endroits mais il s’agit d’incontournables à Barcelone, à voir lors d’un premier séjour.

Pour un prochain séjour à Barcelone, il faudra emmener les enfants à :

Tibidabo : c’est un petit parc d’attraction à l’ancienne avec vue sur Barcelone. Nous n’avons pas pu y aller cette fois-ci car c’est fermé l’hiver.

CosmoCaixa : une sorte de Cité des Sciences avec notamment une grande serre qui permet de se croire dans la forêt amazonienne (c’est assez loin du centre donc à mettre au programme en cas de mauvais temps par exemple ou tout simplement pour faire plaisir aux enfants).

Les enfants ont adoré manger des tapas !

Le côté petites portions plaît bien aux enfants. Les nôtres ont particulièrement aimé les croquetas au jambon et les calamars. Également ludique pour les enfants : les pintxos, ces tapas présentés sur de longs pics. A noter qu’en famille nous mangions au restaurant le midi mais le soir nous avons dîné à l’appartement en prenant des tapas à emporter dans de petites cantines du quartier : c’est économique, cela nous a évité de devoir cuisiner pour six et surtout cela nous a permis de dîner à l’heure française et non à l’heure espagnole !

Barcelone en famille

Se déplacer dans Barcelone avec les enfants :

Nous avons tout simplement utilisé des cartes de métro (valables aussi dans les bus) chargées avec 10 trajets. Le tarif est le même pour les adultes et pour les enfants de plus de 5 ans (gratuit pour les moins de 5 ans). Il est possible de n’utiliser qu’une seule carte pour toute la famille donc c’est pratique. Avec cette même carte, nous avons fait notre trajet vers l’aéroport (le train se prend à la gare Sants). Pour visiter la ville nous avons mixé bus-métro et nos petits pieds. Je dois dire que ma Titpuce m’a épatée car elle a bien marché alors que d’habitude elle n’est pas fan des citytrips (elle préfère les marches dans la nature).

Et sans les enfants alors ?

Pendant que les grands-parents, Ticoeur et Titpuce se reposaient à l’appartement, nous avions un petit programme sans enfants. Nous avons visité Le Musée d’Art Moderne (MACBA), nous avons passé un après-midi au Spa pour mon anniversaire, nous avons flâné dans le quartier El Born que j’aime beaucoup et nous avons dîné chez un chef cuisinier qui reçoit chez lui (voir bonnes adresses ci-dessous).

Hors des entiers battus : La Colonia Guëll

Parce que nous connaissions Barcelone, pour changer un peu nous sommes partis en banlieue, en direction de la Colonia Güell. Je ne le conseille qu’aux personnes qui ont déjà bien fait le tour de Barcelone et qui sont fans de Gaudi. Sinon, pour un premier séjour en famille je ne le mettrai pas sur la to-do list. J’écrirai un billet sur le sujet à l’occasion.

Nos bonnes adresses à Barcelone :

  • Can Mano : restaurant à Barceloneta, sorte de petite cantine toute simple, très locale, poisson très frais et pas cher. Calle del Baluard, 12 Barcelone.
  • Santa Rita : c’est orignal puisqu’il ne s’agit pas vraiment d’un restaurant. Le chef cuisine chez lui et quelques tables sont dressées sans sa salle à manger. Super menu dégustation (c’était pour mon anniversaire). Menu unique qui change à chaque saison. Pour le coup, c’est mieux sans enfant car c’est une expérience gastronomique qui prend du temps (de 21h à minuit). Pour réserver c’est sur leur site (et il faut absolument réserver en avance !) : Santa Rita.
  • Le Spa Aire qui était mon cadeau d’anniversaire (à deux pas du parc de la Citadelle).
  • Hébergement : nous avions pris un appartement sur Airbnb juste en face de la Sagrada (super pour la vue !). C’était parfait (la proprio était super sympa, l’appart très joli) mais je ne vous le conseille que si, comme nous, vous le partagez à deux familles sinon c’est trop grand et donc vous pourriez trouver moins cher. A noter que le quartier de la Sagrada est résidentiel, ce n’est pas le centre mais c’est très bien connecté via le métro ou les bus. Si vous cherchez un logement plus central je vous conseille de regarder dans le quartier El Born, très animé et très pratique pour tout visiter. Si vous optez pour Airbnb et que vous souhaitez que je vous parraine, vous pouvez utiliser ce lien pour avoir 18 euros de réduction. Et si vous avez des hôtels adaptés aux familles à conseiller, n’hésitez pas à me donner vos bonnes adresses en commentaire car nous retournerons sans doute encore et encore à Barcelone !

Barcelone en familleAdmirant la Sagrada depuis notre appart…

 

Barcelone en famille

Et vous ? Avez-vous déjà visité Barcelone en famille ? Ou est-ce prévu prochainement ?


Billet classé dans : Citytrip, Voyages avec enfants

Découverte d’Arras et de son marché de Noël

Ce week-end nous avons découvert Arras à l’occasion de son marché de Noël. Nous y avons trouvé l’accueil chaleureux des villes du nord et nous sommes tombés sous le charme de son architecture aux parfums de Flandre avec notamment des bâtiments remarquables autour de la Grand-Place et de la place des Héros. Pour cette escapade à Arras, nous étions seulement avec Titpuce ; Ticoeur avait une rencontre d’escrime à Paris qu’il ne voulait pas manquer mais finalement c’est bien aussi de passer du temps avec un seul enfant pour lui consacrer une journée où il devient ou redevient enfant unique. Titpuce a bien profité de ses parents pour elle toute seule et bien sûr du marché de Noël !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

En arrivant à Arras, c’est en premier le beffroi qu’on aperçoit : il trône élégamment au centre de la vieille ville. Nous sommes montés au sommet pour une très belle vue sur Arras où moment même où le soleil pointait son nez !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sous le beffroi, c’est tout un ancien système de caves et de tunnels que nous avons visité : les boves d’Arras nous plongent dans l’histoire de la ville. Les pierres qui ont servi à bâtir les grands monuments de la région et de nombreuses demeures ont été extraites de ces souterrains. C’est également là que les marchands pouvaient entreposer les denrées vendues sur les grands marchés d’Arras. Puis, pendant les guerres, les boves ont servi de refuges aux habitants. Aujourd’hui, les Arrageois qui vivent dans la vieille ville possèdent des maisons avec une partie de ces anciennes caves. Il s’agit parfois de restaurants qui ont installé leur salle sous terre. La visite des boves est agréable en famille  : les enfants sont amusés par certains passages très bas qui sont adaptés à leur petite taille. Il y a un côté aventure qui a bien plu à Titpuce !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

doves_arras

En ressortant, nous avons salué la célèbre famille des géants d’Arras : Colas, Jacqueline et leur fils Dédé issus d’une tradition folklorique du 19iè siècle.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sur le marché, nous avons craqué pour quelques fromages du coin : le cœur d’Arras et  le maroilles… Mmm ça sentait bon dans mon sac à main !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après le déjeuner, direction le marché de Noël pour le plus grand bonheur de Titpuce. L’ambiance était au rendez-vous et le cadre de la Grand-Place donne du cachet au marché. On y retrouve de jolis stands et des manèges. Celui que Titpuce a préféré c’est le manège en forme de sapin géant : on peut monter en famille dans les boules du sapin et c’est parti pour un tour ou deux ou trois !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Informations pratiques :

  • Transports : nous avons pris le TGV depuis la Gare du Nord à Paris et en 1h nous étions arrivés !
  • Marché de Noël d’Arras : jusqu’au 30 décembre 2016. Pour éviter la foule mieux vaut s’y rendre avant 15h. Plus d’infos ici.
  • D’autres visites dans la région : j’avais déjà découvert la côte d’Opale il y a deux ans et je vous conseille ce bord de mer calme et sauvage. Toujours dans le Pas-de-Calais, nous avons sur notre to-do-list une visite de Lens notamment pour son musée du Louvre.

***

Bonnes adresses à Arras :

Je finis avec quelques bonnes adresses que nous avons testées et approuvées :

  • Maison Thibaut : un salon de thé où nous avons goûté deux spécialités : les petits cœurs d’Arras au subtil goût de pain d’épices et les petits rats en chocolat (fourrés à la praline craquante !). Maison Thibault, 50 Place des Héros, 62000 ArrasOLYMPUS DIGITAL CAMERA
  • Biotifull : un restaurant 100% bio au cadre très agréable, moderne et parfait pour un déjeuner équilibré en famille. La carte est courte mais tout était très bon et sain. J’ai particulièrement aimé le fait que dans le menu enfant, il y a les mêmes plats que pour les grands mais en petite portion. Biotifull, 22 rue de Strasbourg, 62000 Arras.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • A l’Andouillette d’Arras : cette boutique a la réputation d’élaborer les meilleures andouillettes de la ville. Nous sommes donc allés faire un tour dans cette petite charcuterie d’un autre temps. Accueil très sympa et l’andouillette est impressionnante (je viens de la cuisiner ce soir et donc je vous confirme que c’est la meilleure que nous ayons mangé !). A l’Andouillette d’Arras, 3 Rue du Marché au File, 62000 Arras.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il me reste à remercier l’office du tourisme du Pas-de-Calais et celui d’Arras pour leur invitation et leur super accueil ! Nous reviendrons !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et vous ? Connaissez-vous Arras ?


Billet classé dans : Citytrip, Voyages avec enfants

Vérone sous le signe de l’amour.

J’imagine que pour tout le monde Vérone évoque l’amour puisque Vérone est la ville des célèbres amants Roméo et Juliette dont l’histoire si passionnellement dramatique est le symbole d’un amour éternel ou d’un amour impossible, à vous de décider. Dans tous les cas, depuis que Shakespeare a repris cette légende (ou peut-être histoire vraie) qui existait déjà dans la littérature italienne et dans les récits du Moyen-Age, le monde entier a le cœur gonflé de poésie quand il pense à ces deux jeunes-gens et donc quand il pense à Vérone. Je ne déroge pas à la règle. Ainsi, si Venise est clairement la ville des amoureux ; Vérone est la ville des deux amoureux les plus inspirants, les plus parfaits, les plus absolus. Et maintenant que je suis allée à Vérone, je peux vous dire que la ville vit clairement sous le signe de l’amour mais pour bien d’autres raisons que Roméo et Juliette et j’espère vous le montrer à travers quelques photos et impressions.

visiter Vérone

Comment me suis-je retrouvée à Vérone ? Et bien, souvenez-vous que j’étais allée rendre visite à mes cousins près de Bologne début novembre. Or, un matin, mon cousin me fait la surprise de dire qu’on part à Vérone parce que je commence à avoir bien exploré la zone autour de Bologne et qu’il FAUT voir Vérone ! Alors on a changé de région, on a quitté l’Emilie-Romagne et en 1h30 de voiture nous avons atteint Vérone en Vénétie. Ah oui, parce que comme Venise sa grande sœur, Vérone est en Vénétie… Il y a vraiment quelque chose avec l’amour dans ce coin d’Italie ! J’en profite pour bien expliquer que Vérone est une petite ville. Il ne faut pas la comparer à Venise à part pour son ambiance chargée d’amour. A Venise, il vous faudra rester quatre jours minimum. A Vérone, une escapade à la journée permet de déjà réaliser un bon tour de la ville.

***

En arrivant à Vérone je suis tout de suite tombée sous le charme de son architecture. On commence par traverser l’immense Piazza Brà où se trouve le théâtre et déjà on passe devant un grand cœur. J’inscris mentalement sur ma to-do list : « aller voir un opéra dans l’arène de Vérone un soir en été »…

visiter Vérone

visiter Vérone

Puis on déambule à travers de très jolies ruelles. C’est si calme car encore une fois, comme souvent en Italie, le centre est interdit aux voitures et croyez-moi ça change la vie ! La Piazza delle Erbe est superbe, c’est la plus ancienne de la ville et elle a un charme fou !

visiter Vérone

Pour le déjeuner nous nous sommes posés à la Trattoria al Pompiere (Vicolo Regina d’Ungheria 5, Vérone) : c’était excellent. Je vous recommande cette adresse !

Juste après, nous sommes passés par la Piazza dei Signori, le Palazzo di Cansignorio et le Palazzo del Comune avec sa Torre dei Lamberti (la prochaine fois il faut que j’y monte pour la vue).

visiter Vérone

visiter Vérone

visiter Vérone

visiter Vérone

En suivant quelques touristes on se retrouve sous le pseudo balcon de Roméo & Juliette. Sans nul doute, l’endroit est charmant et la scène du balcon aurait pu y prendre place. La statut de Juliette est touchante également. Par contre, les touristes sont vraiment étranges car pour rendre hommage à ce « temple de l’amour » ils collent leur chewing-gums sur les murs !!! Et pire (oui c’est possible !), les hommes se prennent en selfies en touchant la poitrine de Juliette ! Moi je mettrais un panneau : interdit aux chewing-gums imprégnés de votre grossière salive et interdit aux grossiers goujats qui touchent et abîment la sculpture de Juliette. Vous croyez quoi les gars ? Que ça va vous rendre romantiques ? Je crois que ça commence mal pour vous ! D’après mon cousin, heureusement que nous étions en novembre car parfois il y a une queue impressionnante pour atteindre le balcon… Bref, vous l’aurez compris : passer par-là est anecdotique et vous trouverez plus d’amour dans tous les autres coins de Vérone. Petite parenthèse : il paraît que Shakespeare n’est jamais allé en Italie alors chapeau bas à ce grand homme pour avoir réussi à traduire l’âme de Vérone dans ses textes.

visiter Vérone

Juliette à Vérone

visiter Vérone

Nous avons marché jusqu’au Castelvecchio où nous avons traversé le Ponte Scaligero au-dessus du fleuve Adige…

visiter Vérone

visiter Vérone

visiter Vérone

 

Vérone romantique

Puis nous avons continué la balade vers la Basilique di San Zeno Maggiore puis vers l’église Sant’Anastasia avant d’atteindre le Ponte Pietra où les vues sur l’Adige sont absolument romantiques.

Vérone ville de l'amour

Enfin, les rayons du soleil sont devenus plus bas, plus cuivrés. Il était temps de quitter Vérone en me promettant d’y retourner avec mon chéri. Et en repassant sous le porche qui marque l’entrée de la vieille ville, il n’y avait qu’une seule question qui volait au-dessus de nos têtes : To love or not to love, that is the question ! 😉

visiter Vérone

Et vous ? Amoureux de Vérone ?

 


Billet classé dans : Voyages sans enfant

Mon escapade à Bologne

Début novembre, sur un coup de tête je suis partie retrouver mes cousins près de Bologne dans le nord de l’Italie. J’ai ainsi revu cette ville que j’aime beaucoup et qui mérite qu’on lui consacre un week-end, trois jours ou même une semaine si vous explorez les environs. Bologne est une ville qui offre énormément au voyageur : une belle architecture, un grand centre piétonnier, de majestueuses arcades, un voyage dans l’histoire et une ambiance étudiante très conviviale, sans oublier les délicieuses spécialités gastronomiques !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sans les enfants et sans mon chéri j’ai donc arpenté les rues de Bologne en commençant par les anciennes ruelles où se trouvent les commerces de bouche, autour de la Via Pescherie Vecchie : mortadelle, parmesan, jambon de Parme (on est juste à côté !) et tortellini (les pâtes de Bologne) ont la part belle dans les vitrines. On a envie de tout acheter et de tout goûter ! Vous ne mangerez plus de mortadelle bas de gamme après ça ;-).

visiter Bologne

visiter Bologne

Rentrer dans toutes ces délicieuses boutiques m’a ouvert l’appétit et ça tombait bien car sur la Piazza Maggiore, face au Duomo j’avais donné rendez-vous à une célèbre blogueuse italienne qui parle aussi de voyages avec enfants (Bimbi i viaggi). Nous avions beaucoup de choses à nous raconter entre deux cuillères de délicieuses pâtes fraîches maison. (Remarque : en ce moment la fontaine de Neptune située à l’entrée de la Piazza Maggiore est en travaux).

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après le déjeuner, j’ai continué vers une place que j’aime beaucoup (Santo Stefano) avec ses églises, son couvent et ses terrasses de café.

visiter Bologne

Non loin se dressent les deux célèbres tours de Bologne (Asinelli et Garisenda). Cette fois-ci je ne suis pas montée au sommet de la tour Asinelli car nous l’avions fait la dernière fois avec les enfants mais si vous découvrez Bologne pour la première fois il ne faut surtout pas manquer la vue depuis là-haut.

Bologne Italie

visiter Bologne

  Bologne Italie

On poursuit la balade : direction la via dell’Archiginnasio pour apprécier l’élégance des ses anciennes arcades. Puis je suis rentrée dans le Palais de l’Archiginnasio, bâtiment de la Renaissance où se trouvait le siège de l’université de Bologne. A propos d’université, la plus ancienne d’Europe est née au Moyen-Age à Bologne justement. Aujourd’hui encore, Bologne est clairement une ville universitaire.

visiter Bologne

Via Piella j’ai fait un passage obligé devant la « fenêtre » qui donne sur les anciens canaux de Bologne. Par contre, il n’y avait pas d’eau car il n’avait pas plu depuis longtemps. La photo est plus jolie avec de l’eau. Je vous laisse imaginer…

visiter Bologne

J’ai également profité de mon escapade à Bologne pour visiter la Pinacoteca Nazionale di Bologna avec ses œuvres classiques de peinture italienne. Vous y verrez des tableaux de Raffaello, Perugino, Giorgio Vasari, Bartolomeo Cesi, …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

***

Avec mes cousins, nous nous sommes baladés dans les ruelles de l’ancien ghetto juif, quartier fort animé en soirée… C’est l’endroit idéal pour dénicher une petite trattoria. Au passage, je précise que parler de « spaghettis à la Bolognaise » fait rire les locaux…  Car on ne dit pas « à la bolognaise » mais « al ragù », c’est-à-dire « au ragoût » , sous-entendu de viande et tomates. Les pâtes associées à cette célèbre recette sont les tagliatelle et non les spaghetti ! Bref, si vous ne souhaitez pas passer pour un touriste vous demanderez des tagliatelle al ragù et non des spaghettis à la bolognaise !

***

Informations Pratiques sur Bologne :

Comment s’y rendre ? Depuis Paris c’est 1h40 d’avion. J’avais pris des billets low costs à 20€ l’aller-retour !

Combien de temps prévoir à Bologne ? Je dirais que 3 jours c’est très bien si vous vous limitez à Bologne. Vous pourrez tout découvrir à pied. Son centre est piéton, c’est si reposant ! D’ailleurs, je déconseille de s’aventurer dans la ville en voiture car c’est très compliqué : il y a pas mal de zones à trafic limité. Si vous avez plus de temps, je vous conseille de prévoir une bonne semaine pour visiter d’autres villes d’Emilie-Romagne : Ferrara, Parme et Modène doivent impérativement faire partie de votre itinéraire ! Et si vous souhaitez louer une voiture pendant votre périple à Bologne, vous pouvez par exemple regarder sur AlloVoyages. En famille, je recommande clairement la voiture (comme nous l’avions fait il y a deux ans). Seul ou à deux, le train est très pratique depuis Bologne (cette fois-ci, en solo, je me suis déplacée en train).

Restaurant : Osteria dell’ Orsa,Via Mentana, 1, Bologne. Une trattoria fréquentée par les étudiants. Ambiance locale et petits prix garantis. C’est le QG de mon cousin ;-).

Hébergement : si vous connaissez de bonnes adresses à Bologne, n’hésitez pas à partager vos bons plans en commentaires. Personnellement, je logeais à Reggio d’Emilie où habite un de mes cousins. C’est une jolie petite ville située à 40 minutes de Bologne, petite vile que je vous invite à découvrir si vous passez plus de temps dans la région.

Avec ou sans enfants ? Bologne et toute la région d’Emilie-Romagne sont totalement adaptées à un voyage avec enfants. Je vous laisse relire mes billets sur notre semaine en Emilie-Romagne il y a deux ans, avec Ticoeur (5 ans) et Titpuce (2 ans). Cette année, j’ai laissé les enfants et mon chéri à la maison car c’était début novembre et donc il y avait école. Et puis, de temps en temps, c’est bien quand maman s’échappe un peu, non ? 😉

visiter Bologne

visiter Bologne

visiter Bologne

Bologne Italie

Et vous ? Vous connaissez Bologne ? Envie d’y aller ?

 

* Ce billet contient un lien partenaire.


Billet classé dans : Citytrip, Voyages avec enfants, Voyages sans enfant