Véloscénie #1 : Rambouillet, sa forêt, sa bergerie et ses rapaces…

Rentrons à présent dans le détail de notre roadtrip en famille sur la Véloscénie avec comme première étape Rambouillet. Pour nous c’était une découverte car même si ce n’est pas loin de Paris nous n’avions jamais eu l’occasion d’y aller. Alors qu’avons-nous visité à Rambouillet avec les enfants ?

La Forêt de Rambouillet

En premier lieu c’est la forêt qui nous a plu et que nous avons explorée à vélo. La Véloscénie passe par cette forêt mais il y a tout plein d’autres sentiers que vous pouvez emprunter. Les allées rectilignes obéissent à un plan en étoile qui était prévu à l’époque pour la chasse à courre. Malgré une petite pluie nous avons bien profité de ce cadre très nature et c’était vraiment un plaisir de pédaler au calme, sur des chemins très faciles, sans croiser la moindre voiture, au milieu des chênes et des pins.

La Bergerie Nationale de Rambouillet

Cela faisait longtemps que j’avais envie d’y aller car avec les enfants on aime découvrir les fermes de la région parisienne pour nous évader un peu de la vie citadine. La Bergerie Nationale de Rambouillet a été notre gros coup de cœur à Rambouillet : le cadre est très agréable, les animaux très bien soignés, avec de beaux espaces de vie et puis surtout la ferme est tenue et animée par des passionnés qui nous ont fait une visite des lieux en prenant le temps de tout bien expliquer aux enfants et de leur faire caresser les animaux en douceur. Il y avait même de petits agneaux qui venaient de naître et qui étaient trop choux ! Puis nous avons fait un tour en calèche sur le domaine de la ferme. Enfin, nous avons assisté à une démonstration de chiens de berger : c’est impressionnant ! Entre les moutons, les veaux, les chevaux, les lapins, les poules et les bébés animaux, les enfants ont été enchantés. La magie était au rendez-vous et ce avec beaucoup de pédagogie. Une visite à ne pas manquer ! Avant de repartir nous avons acheté un pot de rillettes de poules en souvenir, pour nos pauses pique-niques vélo ! Miam ! Toutes les infos, sur le site de la Bergerie Nationale de Rambouillet, avec notamment tout le programme des activités : visites guidées, soins aux animaux, traite des vaches, animations saisonnières..

Bergerie Nationale Rambouillet

L’Espace Rambouillet

Le grand plus de l’Espace Rambouillet c’est la rencontre avec les rapaces. On découvre de nombreuses espèces de faucons, vautours, aigles, chouettes, etc… En plus, on les voit vraiment de près. Si vous arrivez au bon moment vous aurez la chance de voir le spectacle des Rapaces. Nous l’avons raté car nous avons été retardés par une averse mais ce n’est que partie remise. Rambouillet n’est vraiment pas loin de Paris donc nous y retournerons. En tout cas, nous avons fait une belle balade au vert et les enfants ont été très intrigués et intéressés par tous ces rapaces dont certains ont de drôles de têtes ! Dans l’Espace Rambouillet, il y a aussi des cerfs, des biches, des sangliers, alors faut ouvrir les yeux ! Enfin, il y a un parcours dans les arbres « L’Odyssée Verte » qui permet d’avoir un autre point de vue sur la forêt : à faire s’il y a peu de monde. Enfin, je vous conseille la petite cafétéria « Pan & Pasti » à l’entrée du parc : c’est bon, frais et pas cher avec de délicieux cocktails de fruits frais maison.

 

Dormir à Rambouillet chez Huttopia

Nous avons dormi aux milieux de la forêt, en pleine nature, chez Huttopia dans une très jolie cabane en bois. Le tout a beaucoup de charme et l’hébergement était très confortable. Il est possible d’opter pour la partie camping (quand le soleil est au rendez-vous hein !) ou encore pour une roulotte, une tente canadienne ou tente trappeur. Les enfants ont profité de l’aire de jeux dans les derniers rayons du soleil et nous avons mangé une pizza sur place (cuite au feu de bois !) avant de profiter d’allumer nous aussi un petit feu de bois dans notre cabane si mignonne et douillette. Nous avons passé une très belle soirée ensoleillée et nous ne savions pas encore que la météo tournerait complètement par la suite… La nuit a été très reposante, totalement au calme. Pour le petit-déjeuner nous avions commandé boissons, pain et viennoiseries à l’accueil d’Huttopia : on a fait le plein d’énergie avant de remonter sur nos vélos ! Nous avons très envie de retourner chez Huttopia avec des amis le temps d’un week-end, surtout quand il fera bien chaud pour profiter de leur grande piscine naturelle !

Côté météo, notre étape à Rambouillet a plutôt été très pluvieuse mais j’ai admiré mon Ticoeur qui n’a pas perdu sa motivation ! Après nos belles visites à Rambouillet et nos kilomètres à vélo à travers la forêt, nous avons mis le cap sur Maintenon, notre deuxième étape sur la Véloscénie :  je vous parle très vite !

Et vous ? Vous connaissez Rambouillet ?


Billet classé dans : À vélo, Voyages avec enfants

Comme une envie de retourner en Ecosse…

Vous connaissez mon amour pour la Grande-Bretagne. L’Ecosse tient une place toute particulière dans mes souvenirs car c’est là que nous avons passé nos premières grandes vacances d’été en famille quand mon Ticoeur avait 11 mois. C’était déjà en août 2010 donc il est temps de retourner dans cette région si verdoyante, apaisante, vallonnée, sauvage et culturelle à la fois, destination parfaite pour un voyage avec enfants car on y trouve tout le confort possible et une grande qualité d’accueil : nous avons d’excellents souvenirs de toutes ces chaises hautes dans les restaurants et de super espace jeux-enfants dans les pubs !

Dans ma tête encore plein de belles images des paysages écossais avec un gros coup de cœur pour Isle Of Skye !

voyage en Ecosse

Résumé de notre périple en Ecosse :

En 10 jours, nous avions eu le temps de voir Edimbourg et Glasgow côté villes, de randonner autour de Glencoe, de traverser une bonne partie des Highlands et de profiter de la superbe île de Skye. Nous avions choisi l’Ecosse car Ticoeur était encore bébé et donc nous souhaitions ne pas partir trop loin et ne pas avoir de températures trop élevées (nos vacances tombaient en août). Et la pluie ? Et bien très peu voyez-vous : un jour avec des averses mais sinon que du soleil ! Je vous invite à relire mon billet sur notre voyage en Ecosse avec bébé.

voyage en Ecosse

voyage en Ecosse
voyage en Ecosse

Quel programme si nous retournons en Ecosse  ?

Nous aimerions découvrir d’autres îles comme Isle of Arran, Isle of Mull et l’île d’Islay, réputée pour son whisky ;-). D’ailleurs, un ami nous conseille toujours de participer un jour à la Fête du Whisky qui a lieu en mai chaque année. Cela me tente beaucoup mais ce serait alors pour un voyage sans enfants !

En fait, pour faire plaisir aux enfants et voir des milliers de Vikings, j’aimerais assister au Festival Up Helly Aa à Lerwick, sur les îles Sheltand. Ce festival a lieu chaque année en janvier (le dernier mardi) : torches de feu, drakkars, danses, musique…

Toujours sur le thématique Viking il y a le Largs Viking Festival – du 2 au 10 septembre 2017 – un festival qui commémore la bataille de Largs en 1263, entre le roi écossais Alexandre III et le roi norvégien Håkon IV. On peut alors se balader dans un village Viking reconstitué, admirer des démonstrations de fauconnerie avec des chouettes et assister à la reconstitution de la bataille entre vikings. Un feu d’artifice conclut l’événement.

Aussi, cet été, dans la très belle ville d’Edimbourg il y a Le Tattoo, un festival qui a lieu du 4 au 26 août 2017 avec un spectacle de lumières, de danse et de cornemuse, dans le décor enchanteur du château d’Édimbourg.

visiter Edimbourg en famille

Vous trouverez aussi d’autres idées de visites en Ecosse sur le site de VisitScotland.

Enfin, une journaliste du Monde a réalisé un très beau reportage : Un regard sur l’Ecosse – à lire sans modération !

Le reportage est complété par de petites vidéos. Celle ci-dessous résume bien 3 choses que j’aime en Ecosse : la faible densité de population, la richesse du patrimoine et le whisky ;-)… (à consommer avec modération pour le coup !).

 
Alors motivés par des vacances en Ecosse ?

 

***

*Article proposé en partenariat avec VisitScotland.


Billet classé dans : Voyages avec enfants

Nos aventures en famille sur la Véloscénie

Début mai, nous avons eu très envie de reprendre nos sorties vélo en famille. Nous avons déjà testé de nombreuses pistes cyclables en France mais il manquait la Véloscénie à notre liste. Qu’est-ce-que la Véloscénie ? Un beau parcours à vélo qui va de Paris au Mont Saint-Michel. La classe non ? Alors évidemment, sur un week-end de trois jours nous n’avons pas réalisé tout le trajet. Nous avons choisi la partie entre Rambouillet et Chartres en passant par Maintenon. La grande nouveauté par rapport à nos escapades vélo des années précédentes ? C’est que Ticoeur a pédalé lui aussi ! En effet, si vous vous souvenez bien, lors de nos derniers périples à vélo, nous avons voyagé avec les enfants confortablement installés dans une remorque. Mais les enfants ont grandi et la carriole est devenue étroite pour eux. Nous l’avons vendue à l’automne dernier et comme Ticoeur sait faire du vélo, nous nous sommes dit qu’il s’en sortirait si on partait en voyage itinérant. Nous n’avons pas mis la barre trop haute côté longueur des trajets et nous étions rassurés par la possibilité de raccourcir nos étapes si besoin en montant tout simplement dans un train pour quelques kilomètres. Bref, le voyage à vélo que je vous propose ci-dessous est vraiment accessible à tous, même si vous n’êtes pas de grands cyclistes et même pour des enfants débutants en vélotourisme. Alors, c’est parti ?

la véloscénie en famille

70 km en famille sur la Véloscénie

Départ (vendredi soir) : 6km de vélo pour rejoindre Rambouillet en train+vélo.

Pour démarrer votre parcours sur la Véloscénie, vous pouvez tout simplement commencer à Paris mais avec Ticoeur qui débutait en vélotourisme je n’étais pas confiante de le faire pédaler dans le chaos parisien. Comme nous habitons près de la Gare Saint-Lazare, nous avons donc pris un train pour Versailles en montant les vélos dans le train. A Versailles, nous avons pédalé entre la Gare Rive droite et la Gare Chantiers. Alors oui c’est du vélo en ville mais rien à voir avec Paris ! Il nous a fallu 15 minutes et c’était très simple. Si vous ne connaissez pas Versailles, je vous conseille d’ailleurs de choisir cette ville pour votre première étape sur la Véloscénie et ne manquez surtout pas la visite du célèbre Château de Versailles.

Comme nous connaissons déjà bien Versailles, nous avons opté pour un deuxième train qui nous a conduit de Versailles Chantiers à Rambouillet dont j’avais hâte de découvrir la forêt. Ainsi Rambouillet a été notre première étape.

On s’est posé chez Huttopia Rambouillet :

la veloscenie en famille

huttopia rambouillet

huttopia rambouilletNuit à Huttopia Rambouillet.

Jour 1 (samedi) : 23 km de Rambouillet à Maintenon

Visite de l’Espace Rambouillet (célèbre pour ses rapaces) puis visite de la Bergerie Nationale de Rambouillet. Après nos nombreux kilomètres dans la forêt (nous avons fait pas mal de détours), nous avons sorti notre jocker TER ! C’est pratique car le train passe souvent et sans réservation nous avons pu improviser de monter dedans (les vélos sont acceptés bien sûr !). Au total, nous avons quand même parcouru 23 km. Si vous souhaitez tout parcourir à vélo, l’étape officielle de la Véloscénie est de 16 km entre Rambouillet et Epernon + 17km entre Epernon et Maintenon (donc 33km en tout). Vous pouvez également monter dans le train à Epernon. Ainsi, vous modulez la longueur de vos étapes en fonction de votre énergie !

rapaces espace rambouilletLes rapaces de l’Espace Rambouillet

la veloscenie en famille

bergerie nationale rambouilletLa Bergerie Nationale de Rambouillet

Arrivée à  l’hôtel Castel Maintenon (et la joie d’avoir fini une belle étape !) :

Jour 2 (dimanche) : 29 km de Maintenon à Chartres

Visite du château de Maintenon puis étape 100% vélo jusqu’à Chartres (très beau tronçon !). A Chartres, nous visitons la Maison Picassiette. Balade nocturne dans la ville pour admirer Chartres en Lumières.

 

visiter maintenon en famille

la véloscénie en famille

A Chartres, le soleil sort enfin !

La Maison Picassiette

On se pose à la Villa Saint Pierre, très mignonne chambre d’hôte située dans le centre de Chartres :

Chartres en Lumières : La Cathédrale

 

Jour 3 (lundi) : 12 km à Chartres – retour en train à Paris

Visite de la Cathédrale de Chartres, du centre ville, balade vélo sur la voie verte. Retour en TER à Paris (train direct pour la gare Montparnasse ou si vous préférez arriver à Saint Lazare, vous changez comme nous à Versailles.)

Vieux Chartres

La Véloscénie traverse Chartres

 

Bien préparer sa sortie vélo en famille :

  • Quel équipement ? Nous avions deux vélo adultes. Sur le vélo de mon chéri : deux sacoches vélo et un siège-vélo pour Titpuce. Sur mon vélo : une sacoche vélo. Pour Ticoeur : vélo enfant. Nous avions aussi quatre ponchos pour la pluie (et ça nous a bien servi !) et enfin, quatre casques bien sûr !
  • Entraînement avant le voyage ? Ticoeur n’avait jamais fait de voyages itinérants à vélo avant ce grand week-end sur la véloscénie ; par contre, nous avions organisé plusieurs sorties vélo de 10 à 15 kilomètres dans le Bois de Boulogne.
  • Longueur des étapes ? Ce n’était pas simple d’évaluer combien de kilomètres Ticoeur pourrait pédaler par jour. Quand nous partions avec les enfants dans la remorque nous fixions nos étapes à 70km or là il fallait clairement s’adapter à son âge. J’ai donc demandé conseil autour de moi, lu quelques avis sur les forum et j’en suis arrivée à la conclusion que 20 à 25km était la bonne dose. C’était parfait ! Pour ce premier essai, nous avons choisi un parcours où il était possible de monter dans un train à chaque étape si nécessaire. A présent, je suis 100% confiante que nous pourrons organiser dans le futur des voyages à vélo avec des étapes de 20 à 25km voire un peu plus.
  • Autres conseils  : nous avons installé sur le vélo de Ticoeur un petit compteur. Ce petit accessoire s’est avéré fort utile car regarder la vitesse et voir défiler les kilomètres ça l’a bien motivé ! Bizarrement, nous avons remarqué que Ticoeur avait chaque jour un petit coup de fatigue au bout de 5 kilomètres mais passer ce cap on ne pouvait plus l’arrêter et il ne cessait pas de nous doubler ! Enfin, pour une première fois, un week-end de 3 jours c’était une durée idéale.
  • Pourquoi choisir la Véloscénie ? Le parcours était simple, bien indiqué, le terrain plat. Nous avons pédalé sur des chemins de forêt, sur des voies vertes, des pistes cyclables et sur des routes de campagne (avec peu de passage de voitures). Finalement, il n’y a que dans les villes qu’il fallait faire un peu attention mais Rambouillet, Maintenon et Chartres sont bien tranquilles par rapport à Paris. Pas d’inquiétude donc, même si comme la maman anxieuse que je suis vous répéterez tout le temps « roule bien à droite » ! Bref, la Véloscénie c’est facile et adapté pour les familles ! Plus d’infos sur le site de la Véloscénie (en chemin, nous l’avons régulièrement consulté pour trouver des aires de pique-nique).

Il me reste à vous dire à quel point j’étais fière de mon Ticoeur qui a pédalé comme un chef, avec sourire et motivation, et ce malgré une météo capricieuse : un vrai petit cycliste ! Dans mes prochains articles, je vous parlerai de chaque étape, de nos découvertes à Rambouillet, à Maintenon et à Chartres !

Et vous ? Motivés par un road trip en famille sur la véloscénie ?


Billet classé dans : À vélo, Voyages avec enfants

10 raisons de choisir l’île Maurice pour un voyage en famille

Vous me demandez souvent où partir pour un premier grand voyage en famille, avec de jeunes enfants ou même avec un bébé et à chaque fois je conseille l’île Maurice car nous-mêmes nous y avons passé un mois après la naissance de Titpuce. Elle avait 4 mois et Ticoeur 2 ans et demi. Alors, pourquoi cette destination m’apparaît-elle comme idéale pour un voyage avec de jeunes enfants ? Voici 10 raisons qui j’espère vous donneront envie de choisir l’île Maurice !

1 – L’île Maurice, une destination reposante.

Bébé vient de naître ? Vous enchaînez les nuits blanches ou interrompues ? Personnellement, entre la césarienne, l’allaitement et les réveils la nuit, j’étais bien fatiguée ; en choisissant l’île Maurice j’avais vraiment en tête de me reposer ce qui a été le cas ! Nos vacances mauriciennes ont été l’occasion de trouver notre équilibre à quatre et pour passer des journées en toute zénitude. L’environnement est très calme ce qui est parfait pour les enfants également.

2 – Une mer calme grâce au lagon.

Pas de grosses vagues (préférez quand même la côte ouest de l’île Maurice car il peut y avoir plus de vent à l’est). Le lagon permet aussi de faire barrière et donc vous ne croiserez pas de … méchants requins ! L’idéal pour profiter de l’Océan Indien et laisser barboter les enfants.

3 – De super activités pour les enfants.

Par exemple, à l’île Maurice, nous avons aimé voir des dauphins de très prêt, visiter le Jardin de Pamplemousse, tout découvrir sur le sucre à L’Aventure du Sucre, partir en excursion sur l’île aux Cerfs, admirer les animaux au parc La Vanille… Et il y a encore plein d’autres idées de visites à l’île Maurice.

Au Parc la Vanille

Croiser des dauphins au petit matin…

4- L’île Maurice, une destination sûre.

Pas de problèmes de sécurité, pas de problème particulier niveau sanitaire et pas de palu ! Nous avions quand même emmené des produits anti-moustiques adaptés aux jeunes enfants pour éviter les piqûres mais au final nous n’avions même eu de moustiques. Les pharmacies sont bien équipées.

5 – Le sourire des Mauriciens.

Les Mauriciens ne volent pas leur réputation concernant leur accueil et leur gentillesse ! Sans exception, nous n’avons rencontré que des personnes charmantes, souriantes et adorables avec les enfants.

6 – Des hébergements habitués à recevoir des familles.

Pour l’hébergement il y a vraiment toute la gamme possible. On a souvent à l’esprit le cliché des grands hôtels très chics pour couples en voyage de noces mais c’est réducteur : nous avions testé de très beaux hôtels familiaux ainsi que de petites chambres d’hôte.

7 – Une cuisine délicieuse et tout ce qu’il faut pour le repas des enfants.

J’adore la cuisine de l’île Maurice que je trouve très fine, avec un grand choix de poissons frais et des plats agréablement parfumés. Si vous avez besoin de lait ou petits pots pour bébé, il y a tout ce qu’il faut dans les grands supermarchés de l’île. A deux ans et demi, Ticoeur avait aimé les plats à base de riz ou de nouilles sautées avec poulet ou poisson. Aussi côté jus de fruits frais c’est un régal ! 

8 – Pas de grandes distances à parcourir pour découvrir l’île.

Que vous choisissiez comme nous de louer une voiture ou que vous utilisiez les services d’un chauffeur, dans tous les cas vous apprécierez le peu de kilomètres à parcourir pour découvrir l’île. Au maximum nous avions roulé deux heures sur une journée et sur un mois nous avions choisi trois points de chute. Si vous ne partez qu’une semaine à 10 jours un seul point de chute suffit.

9 – Peu de décalage horaire.

Il y a environ 10h d’avion (pour les enfants, je conseille les vols de nuit) mais côté décalage horaire avec la France c’est seulement 2h en été et 3h en hiver. C’est pratique et pas très perturbant.

10 – Des plages de rêve bien sûr !

L’île Maurice est réputée pour ces nombreuses plages. Vous trouverez forcément votre bonheur. Je vous avais déjà donné la liste de mes plages préférées à l’île Maurice.

L’île aux Cerfs

J’en reviens pas comme elle était petite ma princesse !

***

Budget : sur place on trouve toute la gamme possible côté hébergements. Repas et transports sont abordables. Au final, le plus coûteux c’est l’avion donc si vos enfants ont moins de deux ans profitez-en vite tant qu’ils voyagent gratuitement (pour eux, il faut juste payer les taxes aéroport).

Quand partir ? Durant notre hiver c’est très bien mais d’autres périodes sont agréables. La première fois nous y étions en mai et nous avions eu très beau temps. La deuxième fois c’était en décembre et c’était grand soleil !

***

Alors ? Tentés par l’île Maurice pour un premier grand voyage en famille ?

 

*Billet proposé en partenariat avec l’office du Tourisme de l’île Maurice.


Billet classé dans : Plages, Voyages avec enfants

Visites en famille à Lausanne et dans ses environs.

Comme je vous l’ai raconté dans mon billet précédent, pour le week-end du 1er mai nous sommes partis à Lausanne, en Suisse, avec le TGV Lyria et pour cette première fois à Lausanne avec les enfants nous avons choisi des activités 100% famille qui n’ont effectivement pas manqué de plaire à Titpuce et Ticoeur. Voici donc les trois coups de cœur en question :

Le Musée Olympique (au bord du Lac à Lausanne).

En arrivant devant le Musée Olympique on est d’abord saisi par le cadre, l’architecture du bâtiment, les jardins et les installations artistiques qui rendent hommage au sport comme le souhaitait Pierre de Coubertin, fondateur des Jeux Olympiques modernes. Puis, à l’intérieur du Musée Olympique, on découvre l’esprit des JO, les valeurs humaines de l’olympisme, les impacts sur la société à travers l’histoire. La scénographie est très réussie. Dans l’exposition nous avons beaucoup aimé la salle avec toutes les torches olympiques des débuts jusqu’à aujourd’hui. Personnellement, j’ai été très intéressée par l’exposition des affiches, l’influence sur la mode et les films extraits des cérémonies d’ouverture ; les enfants ont également adoré la collection des mascottes ! Au dernier étage, on trouve un café, le Café TOM très sympa avec une superbe vue sur le Lac Léman. Dans le parc, on peut admirer de très belles sculptures sportives et colorées signées par exemple Niki de Saint-Phalle, Calder ou encore Botero. Le Musée Olympique – 1, quai d’Ouchy – Lausanne.



Métro : Ouchy-Olympique (ou 20 minutes à pied depuis le centre de Lausanne).

Chaplin’s World (à Vevey  ~ 30 minutes de Lausanne)

Ticoeur et Titpuce avaient déjà vu des extraits de films de Chaplin à l’école mais avec le musée Chaplin’s World ils ont eu une véritable immersion dans le monde de Charlot. Nous avons d’abord découvert la partie studio de cinéma avec des extraits de films, des décors, des reconstitutions de scènes et des acteurs en cire (Chaplin’s World est mis en scène par Grévin). Les enfants ont particulièrement aimé les effets spéciaux de la cabane qui bouge et les décors de la prison. Chaque salle est très ludique pour les enfants. Puis, nous avons visité Le Manoir, c’est-à-dire la maison où ont vécu Charlie Chaplin et sa grande famille après leur expulsion des Etats-Unis : on pénètre alors dans l’univers intime et familial de ce clown, acteur, scénariste dont j’ai vu quasi tous les films et que j’ai donc pu faire découvrir à Ticoeur et Titpuce. J’ai trouvé la visite très émouvante. Enfin, nous avons terminé par une balade dans le parc de sa demeure. Chaplin’s World, avec la scénographie très moderne des studios, le réalisme des poupées de cire et l’histoire du Manoir constitue un très bel hommage au grand Chaplin. Une visite à ne pas manquer ! Chaplin’s World, Route de Fenil 2, Corsier sur Vevey.

musee Chaplin Vevey

maison Chaplin Vevey

maison Chaplin Vevey

Chaplin Lausanne

Comment y aller depuis Lausanne ? Train jusqu’à Vevey puis bus 212 jusqu’à l’arrêt « Chaplin ». Très bonne fréquence de passage. Nous avons acheté nos billets train+bus sur l’appli de la SBB-CFF (l’équivalent SNCF en Suisse) juste avant de nous rendre à Vevey.

Swiss Vapeur Parc (à Bouveret  ~ 1h de Lausanne).

Le parc Swiss Vapeur est avant tout un lieu qui vit grâce à des passionnés qui viennent faire découvrir leurs modèles réduits au public. Il est possible de monter à bord de trains de toutes les époques, à l’échelle des enfants. Les trains avec le plus de charme sont les trains vapeurs qui fonctionnent véritablement au charbon avec les mêmes mécanismes que les trains vapeur grandeur nature. Tout au long des trajets on découvre des décors de taille réduite, représentations d’endroits connus en Suisse. Au total 1500 m de rails à parcourir. Circuler à bord de jolis petits trains, autant vous dire que cela a beaucoup plu à Ticoeur et Titpuce et au papa aussi d’ailleurs ! Un conseil : le week-end il vaut mieux arriver tôt. Pour vous donner une idée, nous sommes arrivés à l’ouverture, à 10h et nous avions tout le parc pour nous. Vers 11h30 il a commencé à y avoir pas mal de monde ce qui crée un peu d’attente au niveau des petites gares, mais il y avait quand même beaucoup de trains en circulation et beaucoup de place sur chaque train. Swiss Vapeur Parc, Route de la Plage, Port-Valais.

Comment y aller depuis Lausanne ? A l’aller nous avons pris deux trains : Lausanne->Saint Maurice puis Saint-Maurice->Bouveret. Au retour, nous sommes montés sur un superbe bateau entre Bouveret et Vevey puis train jusqu’à Lausanne. Nous avons préféré l’option bateau (en plus c’était moins cher) mais il y en a peu donc regardez bien les horaires. Pour réserver aussi bien le train que le bateau, nous avons utilisé l’appli de la SBB-CFF. Pour le train, il vaut mieux réserver à l’avance pour avoir de meilleurs tarifs.

Bateau Lac Leman

***

Les trois visites que je viens de vous présenter ont particulièrement enchanté les enfants et sont totalement adaptées à un séjour à Lausanne en famille mais bien sûr il y a d’autres découvertes à ne pas manquer à Lausanne : par exemple la Cathédrale, la Collection de l’Art Brut, la tour Sauvabelin ou encore le Palais de Rumine (Musée cantonal des Beaux-Arts). Dans un prochain billet je vous emmènerai des vieilles rues de Lausanne jusqu’au bord du Lac Léman et je partagerai avec vous nos bonnes adresses.

***

Donc voilà de quoi bien occuper un grand week-end à Lausanne avec les enfants ! N’hésitez pas à nous donner en commentaire d’autres idées de visites. Pour se rendre à Lausanne depuis Paris c’est 3h35 de trajet et bien sûr c’est encore moins si vous montez en gare de Dijon ou de Dole. Pour réserver vos billets c’est sur le site du TGV Lyria notre partenaire train pour ce voyage (merci encore !). Alors ? Direction Lausanne en famille ?


Billet classé dans : Citytrip, Voyages avec enfants