Voyages avec enfants

Astuces, idées et bons plans pour voyager avec nos enfants

Articles dans cette catégorie :

Préparer son premier voyage en campervan

Vous avez franchi le pas, vous avez loué un campervan pour vos prochaines vacances en famille (certains en ont peut-être même acheté un !) ? A présent, vous vous sentez plongés dans l’inconnu et vous aimeriez vous sentir prêts pour votre premier roadtrip ? Je vais essayer de partager avec vous, tous les trucs et astuces qui me semblent utiles pour une première expérience en campervan avec les enfants !

J’avais déjà répondu à de nombreuses questions pratiques concernant la vie en campervan, la fameuse « vanlife » … Donc pour tout sujet relatif à l’organisation de l’espace, des couchages, des toilettes, de l’eau, des rangements, du choix des spots pour dormir, etc, je vous laisse lire ou relire mon article vanlife : nos expériences en famille à bord de notre camper California  VW T6.

Aujourd’hui, j’aimerais me focaliser sur les préparatifs pour un premier roadtrip en campervan !

Premier voyage en van : qu’emporter dans vos bagages ?

Suite de l’article

Merci d’avoir été là en 2020

Je fais toujours un petit bilan voyages en fin d’année. Alors forcément, 2020 n’est pas l’année idéale pour ce genre d’exercice mais primo, il y a quand même eu quelques voyages et découvertes, surtout en Angleterre où nous vivons ; secundo, je souhaite vous passer un message qui ne concerne pas nos voyages mais VOUS, mes chères lectrices et lecteurs (si, si ! Je sais que vous êtes là les gars, au fond de la classe !). Je souhaite vous remercier, sincèrement et chaleureusement : merci ! Merci d’avoir été là en 2020. Et ce n’est pas rien !

Vous vous imaginez bien que tenir un blog voyages pendant une pandémie, ce n’est pas l’activité la plus porteuse. Mes « collègues » de la blogosphère voyage ont souvent subi des baisses de trafic d’environ 70% par rapport à 2019 ! Ici, je n’ai eu que 20% de trafic en moins car oui, j’ai certes dû perdre des âmes errantes qui atterrissaient ici par hasard en recherchant une destination sur Google mais j’ai gardé les meilleurs, le cœur de mon lectorat : VOUS qui nous suivez régulièrement, parfois depuis longtemps, qui avez peut-être même l’impression de commencer à nous connaître. Évidemment, avec près de 700 000 visiteurs, dont pas mal de timides, moi j’ai surtout l’impression de connaître celles qui commentent souvent mes articles (oui « celles » car je n’ai pas souvenir d’avoir reçu un commentaire d’un homme en 2020 !). Dans tous les cas, je suis très touchée que vous soyez venus me lire ici malgré une année où j’ai eu beaucoup moins de voyages à partager avec vous… Cela fait du bien de savoir que ce qu’on écrit est lu… Il est vrai que notre vie en Angleterre est un dépaysement en soi. Un dépaysement pour nous et donc peut-être pour vous ?

Ce sont donc sans surprise mes billets quasi hebdo sur notre quotidien en Angleterre qui ont constitué l’essentiel du trafic sur le blog tout au long de l’année (ils sont tous répertoriés ici par ordre chronologique). En plus de cette constante anglaise, il y a eu un pic de trafic cet été sur les destinations françaises que nous connaissons le plus, sur nos expériences du voyage en campervan et sur nos road trips à vélo.

Les années précédentes, je participais également à deux ou trois voyages de presse ou blogtrips. Étonnamment, j’ai reçu pas mal d’invitations cette année (comme quoi !) mais je n’ai pu en honorer aucune car elles étaient toutes en France ! Or, si vous me suivez, vous savez que le plus compliqué pour nous en 2020 était la difficulté pour nous rendre en France ! Entre le confinement qui a duré plus longtemps en Angleterre et la mise en place en août d’une quarantaine de 14 jours pour les personnes rentrant de France, c’était complexe ! D’ailleurs, ce n’est pas le fait de moins voyager, ni le fait d’avoir voyagé moins loin qui m’a pesé l’an dernier (toutes les destinations sont intéressantes et nous avons finalement, relativement pas mal bougé !) mais le fait que mon propre pays ait été (et continue d’être) l’un des plus inaccessibles. Nous pouvions aller ailleurs en Europe mais pas en France… Oui, c’était cela le plus dur. Jamais je n’ai autant eu l’impression d’être expatriée.

Mais revenons sur le positif et nos escapades 2020 qui sont venues ponctuer cette année « inoubliable » :

En février, avant que la pandémie ne s’empare de notre continent, nous sommes retournés à Naples pour une semaine en famille. Une ville si vibrante, si italienne, si pleine de vie ! A la fin de notre séjour, nous avons entendu ce qu’il se passait dans le nord du pays. L’alarme a retenti et résonné depuis la place St Marc et le Vésuve a semblé bien inoffensif à côté…

Pendant le confinement, nous avons usé nos baskets sur les mêmes chemins, encore et encore… Avec une chance inouïe : ici, tous les sentiers, qu’ils traversent la forêt ou suivent les rivières, nous mènent à la mer !

Bref, comme tout le monde, nous connaissons notre coin comme notre poche ! Notre gros voyage de l’année, prévu pour avril a bien sûr été annulé. C’était un voyage au Kenya où nous devions rendre visite à des amis qui y vivaient. Ils sont rentrés en Belgique depuis donc je ne sais pas ce que nous ferons de notre avoir dans le futur… Nous irons au Kenya ou ailleurs… pourquoi pas à Bruxelles pour commencer ! Nous n’avons jamais eu d’idées très arrêtées sur le choix des destinations…

Après le confinement, nous avons pu quitter notre coin et nous aventurer un peu plus loin, toujours en Angleterre. Je sais d’après vos retours que vous avez adoré notre road trip en Cornouilles.

 

En route vers ce magnifique comté, j’avais également eu un énorme coup de cœur pour le Dartmoor National Park, peu connu des touristes. Un enchantement pour les amoureux de la nature et les randonneurs.

dartmoor

A partir de l’été, nous avons fait beaucoup de voile. C’était un superbe sentiment de liberté. Et la liberté était devenue encore plus précieuse en 2020 !

Il y a également eu de belles retrouvailles avec des amis qui sont venus nous rendre visite en Angleterre, ma belle-famille, et aussi quelques personnes de ma famille. J’ai revu trois fois Stonehenge :-)…

Toujours en été, nous avons passé une semaine de randonnée dans le Val d’Aoste en Italie.

Enfin, à la Toussaint, à la toute dernière minute, nous avons profité de ce qu’ils appellent ici un « travel corridor » pour passer une semaine sur les îles d’Ulysse (Ithaque et Céphalonie… Un jour j’écrirai un article…). Nous y étions comme dans un rêve.

A cette période, notre petit coin d’Angleterre était si safe, le plus sûr du pays même…

Et puis vous connaissez les rebondissements de fin décembre : la nouvelle variante, la situation exponentiellement à la dérive et la décision hier soir d’un nouveau vrai confinement national avec fermeture des écoles (je vous en parlerai davantage dans mon prochain article sur notre vie en Angleterre) car je ne veux pas gâcher ce billet qui se veut plus optimiste.

Je souhaite donc rester sur une note positive : vous redire que pour nous le choix de la destination n’a jamais été un point très important depuis que nous voyageons et heureusement, surtout en 2020. L’essentiel, c’est d’être ensemble avec les yeux grands ouverts sur le Monde, de vivre chaque moment de sa vie comme un voyage, d’apprécier les petites comme les grandes escapades, d’être toujours prêt à improviser et de ne jamais avoir besoin de plus d’une heure pour boucler ses valises car parfois, il faut saisir l’instant ! Voyager c’est vivre, partager, aimer. Parfois, c’est seulement revivre, se souvenir, imaginer et espérer. Nous ne maîtrisons pas ce qu’il sera possible de réaliser en 2021 mais nous le réaliserons !

Tous mes vœux pour cette nouvelle année ! Et parce que je ne suis pas certaine de la tangibilité d’une telle phrase, je finirai par le mot du début, qui lui est 100% vrai : MERCI !

 

 

 

voyager en Angleterre

Voyager au Royaume-Uni après le Brexit

Suite à de nombreuses questions que je reçois, voici ce que le Brexit va changer pour voyager en Angleterre ou dans le reste du Royaume-Uni (donc également pour aller en Écosse, au Pays de Galles et en Irlande du nord).   

Article mis à jour en mars 2021 :

Rappel des dates clefs du Brexit :

  • Le 23 juin 2016, le Royaume-Uni a décidé, après référendum, de quitter l’Union Européenne.
  • Depuis le 31 janvier 2020, c’est officiel : le Brexit a eu lieu. Le UK ne fait plus partie de l’UE.
  • Jusqu’au 31 décembre 2020, nous sommes dans la période dite de transition : même si le Royaume-Uni n’est plus dans l’Union Européenne, tout fonctionne comme s’il était encore, le temps qu’un nouveau deal (ou no deal !) soit en place. Et comme vous le savez, ils ont du mal à se mettre d’accord. Rien n’est encore clair à un mois de l’échéance.
  • A partir du 1er octobre 2021 : les Français et autres ressortissants de l’Union Européenne (et les Suisses) devront se munir d’un passeport pour voyager au Royaume-Uni. La carte d’identité ne suffira plus. Donc entre le 1er janvier 2021 et le 30 septembre 2021, même si le Brexit est en vigueur, vous pourrez encore venir sans passeport, avec votre carte nationale d’identité. Ainsi, pour mes chers amis qui n’ont pas de passeport, pas d’excuse ! Nous vous attendons cet été ! Enfin, cela dépendra de monsieur Covid !!!

voyager en Angleterre

Ainsi, après le 1er octobre 2021, voici les formalités pour voyager en Angleterre et dans le reste du Royaume-Uni :

Suite de l’article

Le casse-tête des vacances de la Toussaint !

Autrefois, choisir une destination pour nos vacances était un plaisir et la préparation qui allait avec nous permettait déjà de nous évader avec légèreté. Depuis mars, tout est devenu compliqué, parfois stressant et clairement le seul art à maîtriser est celui de l’improvisation ! Je me plains un peu mais je n’oublie pas la chance que nous avons de pouvoir envisager de partir en vacances dans le contexte actuel. Se retrouver face au casse-tête des vacances de la Toussaint est somme toute un grand privilège : il nous reste des jours de congés, il nous reste du budget… Et je sais à quel point ce n’est pas le lot de tous….

Cela dit, même avec des conditions favorables, partir aux prochaines vacances de la Toussaint n’est pas un projet facilement réalisable tant que ce fichu virus squatte l’air que nous respirons !

A l’approche des vacances scolaires, j’aurais aimé me sentir sur de petits nuages roses, comme sur la photo, mais je suis plutôt dans le plus grand des brouillards !!!


Suite de l’article

5 randonnées en famille dans le Val d’Aoste

Fin août, nous sommes partis à la découverte du Val d’Aoste dans les Alpes italiennes. J’adore explorer l’Italie, pays de mes origines. De la Vallée d’Aoste je ne connaissais que la version enneigée car nous avions skié du côté de La Thuile à la frontière avec la France lors de notre semaine de ski à La Rosière. Cette fois-ci, nous avons découvert le Val d’Aoste version été, l’occasion parfaite pour de belles randonnées en famille ! Même si cette région est à deux pas des Alpes françaises, elle nous a offert un véritable dépaysement : les paysages de montagnes sont différents ; ainsi que le style des villages et la gastronomie bien sûr ! Aussi, tout au long de la vallée, nous avons pu apercevoir de nombreux petits châteaux perchés, constructions valdôtaines datant du Moyen-Age et nous avons même voyagé dans l’Antiquité à travers les vestiges romains à Aoste, capitale de la région (qui n’a donc pas que du jambon à offrir !).

Pour nous, l’objectif de ces vacances était de randonner avec les enfants (Ticoeur quasi 11 ans et Titpuce 8 ans et demi). Je précise qu’ils sont habitués à la rando et qu’ils marchent volontiers quand ce n’est pas trop facile :-). Nous avons fait des randos de niveaux très différents dont voici tous les détails…

Nos 5 randos en famille dans le Val d’Aoste :

1 – Courmayeur : rando du Val Ferret

Suite de l’article