Un week-end à Stratford-upon-Avon sur les pas de Shakespeare

Nous habitons à deux heures de voiture de Stratford-upon-Avon. C’était donc l’escapade week-end idéale pour découvrir cette ville d’Angleterre célèbre pour le charme de ses vieilles bâtisses de l’époque des Tudors mais surtout connue car c’est la ville de William Shakespeare !

Si vous passez par ce coin d’Angleterre, entre Oxford et Birmingham, ne manquez pas de vous y arrêter. Il y a pas mal de visites possibles, adaptées aux enfants. Ticoeur et Titpuce ne connaissaient pas grand chose de l’œuvre de Shakespeare à part Roméo et Juliette ; et pourtant ils ont beaucoup aimé découvrir tous les lieux historiques de Stratford-upon-Avon. Il faut compter deux journées bien intenses pour tout visiter. Le mieux est d’acheter le billet qui donne accès à 5 lieux dédiés à Shakespeare (voir ici).

Voici les maisons et musées que nous vous conseillons à Stratford-upon-Avon :

  • La maison natale de Shakespeare ❤ : c’était bien de commencer par cette maison puisqu’elle raconte le début de l’histoire et les détails de l’enfance de Shakespeare. Il est donc né ici en 1564, fils de gantier (on peut essayer les gants). On y voit du mobilier d’époque dont le présumé berceau de Shakespeare. Dans certaines pièces, des guides nous racontent des anecdotes et répondent à nos questions. Ils sont particulièrement adorables avec les enfants mais je dois préciser que la plupart ne parlent qu’anglais.

Sans doute le premier lit de William Shakespeare

  • Hall’s Croft ❤ : c‘est la demeure où vécut la fille de Shakespeare avec son mari médecin. Par rapport à la maison natale de Shakespeare, on sent la montée en gamme, la richesse de la seconde génération. La maison est très bien conservée et contient de superbes meubles. On y voit aussi tout le matériel de médecine de l’époque.

  • Le cottage d’Anne Hathaway ❤ : Anne était la femme de Shakespeare. Elle et sa famille possédait ce charmant cottage à quelques kilomètres de Stratford-upon-Avon. La maison n’est pas bien grande mais les lieux sont vraiment jolis. Si je devais choisir une des maisons de la famille de Shakespeare au sens large, je choisirais celle-ci !

Le cottage d’Anne Hathaway

  • Shakespeare New Place : des 5 visites possibles avec le billet groupé, c’est l’endroit que nous avons le moins aimé. Peut-être qu’au soleil le jardin serait sympa… Pas indispensable.
  • Mary Arden’s farm ❤ : c’est là que vivait la mère de Shakespeare. De loin, c’est la maison qu’ont préférée les enfants ! Les lieux sont parfaits pour une visite en famille. On y découvre comment s’organisait la vie dans une grande ferme de l’époque. Des acteurs font vivre les lieux : déguisés en fermiers et fermières on peut les voir préparer un grand feu, cuisiner, faire le ménage, soigner les animaux. Toute la journée il y a des ateliers et activités pour les plus jeunes. Il y aurait de quoi y passer pas mal de temps ! Pour les enfants, c’est clairement la meilleure des cinq visites !

  • L’école de Shakespeare (Shakespeare’s Schoolroom and Guildhall) : le 2iè lieu préféré de Ticoeur et Titpuce. Ils ont adoré écrire avec une plume et apprendre comment se passait une journée de classe à l’époque de Shakespeare. Mon seul bémol c’est que le billet d’entrée est trop cher pour ce que c’est (cela ne fait pas partie du billet combiné). Pas de regret car les enfants ont aimé mais je ne le conseille pas forcément si vous ne parlez pas anglais car les informations les plus intéressantes sont données à l’oral par un comédien anglais qui joue le rôle du maître d’école.

La centre de Stratford-upon-Avon est parfait pour flâner entourés de maisons en colombages… On passe aussi devant le Royal Shakespeare Theatre où nous irons sans doute voir une pièce une autre fois (il est d’ailleurs possible de juste visiter l’intérieur).

Le Royal Shakespear Theatre

Nos bonnes adresses à Stratford-upon-Avon :

  • Hébergement : nous avons dormi à l’auberge de jeunesse YHA Stratford-upon-Avon. Je vous en ai déjà parlé : certaines auberges de jeunesse sont totalement adaptées aux familles, avec des chambres pour 4 ou 5, des salles communes kid friendly. Celle de Stratford-upon-Avon fait justement partie de ces auberges qui accueillent pas mal de familles. En plus, les lieux, certes un peu désuets ont quand même du cachet. Le tout est très économique. C’était vraiment une bonne option pour une nuit. En plus, pour les petits budgets, l’avantage est qu’il est possible de cuisiner. Nous avons testé le bar (excellent gin tonic !) et les enfants ont adoré le billard.

  • Restaurant : nous avons dîné au 33 The Scullery et c’était excellent ! Il faut réserver.
  • Salon de thé : nous vous conseillons de faire une petite pause dans le cadre chaleureux de Hobsons Patisseries pour une grosse part de gâteau anglais et une tasse de thé bien sûr !

***

En résumé, toute la famille a aimé Stratford-upon-Avon et nous avons tous beaucoup appris sur William Shakespeare !

Pour les fans de Shakespeare comme moi, je vous conseille en vrac :

  • Une escapade à Vérone… Très belle petite ville italienne où Shakespeare n’a d’ailleurs jamais mis les pieds !
  • Une week-end en amoureux à Londres pour aller voir Le Songe d’une Nuit d’été en ce moment au Bridge Theatre.
  • Revoir les films suivants : Shakespeare in Love de John Madden (1998) et Roméo + Juliet de Baz Luhrmann (1996). Pour les enfants, vous savez sans doute que Le Roi Lion est inspiré d’Hamlet même si je n’ai pas vu le côté « Hakuna Matata » dans Hamlet ;-).

Je terminerai par une citation de Shakespeare qui ne sera pas sans vous rappeler certains chaos politiques actuels : -).

“Tis the times’ plague, when madmen lead the blind.” King Lear, Shakespeare.
« C’est un malheur du temps que les fous guident les aveugles », le Roi Lear, Shakespeare.

Alors ? Tentés par un week-end en famille à Stratford-upon-Avon sur les pas de Shakespeare ?

Où partir pour les fêtes de fin d’année ?

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas ! Vous aurez donc certainement envie d’en profiter pour partir quelques jours en famille. Avez-vous déjà réservé quelque chose ? Ou cherchez-vous encore des idées de séjour pour Noël ou le Jour de l’An ?

Voici 5 idées qui j’espère vous inspireront pour organiser une escapade chaleureuse, festive et kid friendly pour les fêtes de fin d’année !

1 – Louer un ou plusieurs cottages Center Parcs avec des amis :

Nous avions testé cette option il y a quelques années. Nous étions partis en Normandie, aux Bois-Francs et nous avions réservé deux grands cottages pour passer du temps avec mes amis du lycée et leurs enfants. Pour nous, l’avantage de Center Parcs était la proximité à Paris, la possibilité de profiter des espaces aquatiques d’Aqua Mundo (avec ses grands toboggans) tout en étant à l’intérieur, bien au chaud malgré le froid extérieur. Le soir, nous avons cuisiné dans nos cottages et nous avons passé des soirées à refaire le monde ! Un tuyau : nous avions trouvé des offres très économiques en optant pour le week-end juste après le Nouvel An (pour la galette des rois !). Un seul regret : ne pas avoir testé le Spa ! Ce sera pour une prochaine fois ! Center Parcs dispose de six domaines en France mais ma petite sœur qui part chaque année à Center Parcs avec ses enfants aime également le domaine De Vossemeren, situé en Belgique, pour l’aire de jeux intérieure spéciale pirates et pour l’aquarium tropical.

Crédit Photo : Center Parcs
Crédit Photo : Center Parcs

2 – Direction les marchés de Noël !

Un autre classique des fêtes de fin d’année ! Comme nous fêtons toujours le jour de Noël en Allemagne c’est pour nous l’occasion de nous balader quelques jours avant sur le célèbre Marché de Noël à Stuttgart et sur les marchés des villages de la région. Je vous recommande tout particulièrement le Marché de Noël d’Esslingen (à 15km de Stuttgart) pour son caractère médiéval.

Kirchheim dans la région de Stuttgart

En France, nous avions aimé le Marché de Noël à Arras. Sans partir trop loin de Paris, le Marché de Noël de Janvry en Essonne est très typique, dans un décor d’époque : mon préféré en région parisienne (merci à ma lectrice Magalie qui nous l’a fait connaître !).

3 – Partir à la neige

Encore un classique que nous avons testé l’an dernier. Nous avions profité des montagnes enneigées et des cours de ski pour les enfants (très demandeurs de vacances au ski !) le temps d’une semaine à Montgenèvre à la frontière italienne. Cette année, nous optons à nouveau pour une semaine de ski dans les Alpes. Nous passerons le Nouvel An à Chamonix (si cliché ! Je sais !) avec des amis.

A propos de séjour à la neige eu moment des fêtes de fin d’année, nous aimerions bien partir en Laponie ou autre coin bien nordique : l’an prochain peut-être ?

Mes amours sur les pistes !

4 – Passer les fêtes de fin d’année sous le soleil des Tropiques !

Noël sous les Tropiques, c’est plutôt l’inverse de Noël au ski mais chaque option a son charme ! L’avantage de partir vers une lointaine île paradisiaque c’est bien sûr la météo (si comme moi vous adorez l’été et les baignades en mer !). En contre-partie, on n’est moins dans une ambiance Noël et on a du mal à réaliser que l’année se termine ! Parmi les destinations que nous avons déjà testées en famille, voici celles qui seraient parfaites en terme de météo au moment des fêtes de fin d’année : l’Ile Maurice, la Guadeloupe, la plupart des pays d’Asie du sud-est. Avant d’avoir des enfants, nous avions passé Noël au Mexique et c’était également une météo idéale !

Notre séjour à l’Ile Maurice

5 – Organiser un City trip dans une ville d’Europe

C’est toujours intéressant de découvrir comment se déroulent les fêtes de fin d’année dans d’autres grandes villes. Rien qu’en restant en Europe, il est possible d’être témoins de tout plein de coutumes différentes ! L’an dernier, nous avions découvert à quoi ressemblait Londres à Noël : avec toutes ses lumières, ses décorations, ses spectacles dans le West End et ses coutumes anglaises, des mince pies aux chorales dans la rue ! Un City Trip permet d’allier visites culturelles et festivités de fin d’année : un mix parfait !

Londres l’an dernier

Et vous ? Quoi de prévu pour les fêtes de fin d’année ?

* Article proposé dans le cadre d’un partenariat rémunéré avec Center Parcs.

10 idées pour visiter Bath en famille

Au début des vacances de la Toussaint, nous sommes partis à Bath le temps d’un long week-end. Mes beaux-parents sont venus d’Allemagne pour visiter Bath avec nous et surtout pour fêter leurs noces d’or en famille ! Mon beau-frère, ma belle-sœur et mon petit neveu (qui vivent à Londres) nous ont également rejoints. Et c’est ainsi que nous avons passé un grand week-end en famille agrandie à la découverte d’une des plus belles villes d’Angleterre !

Bath n’est qu’à deux heures de chez nous mais nous attendions cette réunion de famille avant d’y mettre les pieds. L’expérience était donc doublement positive : une belle fête de famille et une ville qui ne m’a pas déçue ! Tant de monde m’ayant dit que Bath était superbe, mes attentes étaient hautes et pourtant, je dois dire que cette ville est à présent ma ville préférée en Angleterre après Londres (mais Londres est forcément à part). Évidemment, je n’ai pas encore visité toutes les grandes villes, notamment dans le nord du pays…

Week-end à Bath en famille : que visiter ?

Voici 10 idées de visites en famille dans la ville de Bath…

  • Les bains romains (The Roman Baths) ❤ : absolument magnifiques ! Il s’agit des bains romains les mieux conservés et les plus grands qui existent ! Le système de canalisation et le circuit naturel d’eau chaude fonctionnent encore ! En déambulant de salle en salle, on s’imagine à quoi devait ressembler ce Spa géant à l’époque des Romains. Les enfants ont été complètement captivés par cette visite (il y a un audioguide pour les petits, en français ou en anglais). Juste un conseil : n’y allez pas un samedi ou un dimanche (nous avons attendu le lundi) car il paraît qu’il y a tant de monde qu’on se marche dessus et que la visite devient moins agréable. Aussi, réservez vos billets en ligne la veille au plus tard afin de payer moins cher. Juste à côté, il existe des thermes où il est possible de se baigner mais c’est interdit aux enfants donc ce sera pour une autre fois.

  

  • The Royal Crescent : au centre de la ville, une architecture saisissante !

  • The Circus : idem, quelle architecture !

  • Pulteney bridge : un pont plein de charme avec la rivière Avon en contrebas et la vieille ville de Bath au-dessus. De très belles vues…

  • Prior Park ❤ : le jardin romantique et anglais à souhait ! Il est très grand donc nous y avons fait une balade d’1h30 à rythme lent avec enfants et grands-parents puis pause au café pour… un thé ! L’entrée est payante mais ça vaut le coup. Et si comme nous vous avez la carte du National Trust c’est gratuit (je conseille d’acheter cette carte si vous comptez visiter beaucoup de sites en Angleterre, hors Londres). Il faudrait que j’écrive un article pour vous en parler…
  • Royal Victoria Park : parc gratuit de la ville dont l’intérêt numéro un est son aire de jeux géante ! Le paradis des petits ! Nous ne savions plus où regarder pour les surveiller !

  • L’abbaye de Bath avec de très belles voûtes à l’intérieur (entrée avec donation de son choix).

  • Le centre historique : toutes les vieilles rues, ruelles et passages du centre avec ses boutiques, ses salons de thé et ses restaurants… sans oublier de passer devant le très beau Royal Theatre.
  • Randonner sur la Skyline, un long chemin balisé très nature qui fait un grand tour de Bath et permet de profiter de vues (lointaines) sur la ville. Nous n’avons fait qu’un petit bout pour prendre quelques photos mais nous ferons cette rando en entier une autre fois.

  • Côté musées :  le musée le plus adapté aux enfants est le musée de la mode, Fashion Museum (qui nous a été conseillé par nos hôtes). Mais nous avons préféré nous balader longuement dans la ville pour profiter du magnifique soleil d’automne. Il y a aussi le musée Holburne (art) et le centre Jane Austin. 

Nous avons tranquillement visité Bath en trois jours. J’ai trouvé que c’était la durée idéale. Puis, nous sommes restés à Bath les deux jours suivants et nous en avons profité pour visiter quelques villages des Cotswolds ❤ (à 30 minutes)…

Castle Combe

Bradford on Avon

…Ainsi que Bristol (à 40 minutes) :

Marina de Bristol

Pont suspendu de Clifton , Bristol

Et si vous n’y êtes jamais allés, je vous conseille une escapade vers Stonehenge (à 50 minutes).

Nos bonnes adresses à Bath :

  • Notré hébergement : Apsley House . Une adresse de charme, un B&B de grande qualité. Tout était parfait : le charme anglais, la demeure du siècle dernier, l’accueil, le petit déjeuner. Nous voulions marquer le coup pour les 50 ans de mariage de mes beaux-parents. C’est donc un budget élevé mais un excellent rapport qualité-prix. A noter que les chambres familiales sont pour deux adultes et un enfant. Ticoeur est donc allé dormir dans la chambre de Omi et Opa. A noter que nous avions réservé de longs mois en avance car cet hébergement est très demandé, surtout pendant les vacances scolaires.

  • Marborough Tavern : un pub classique avec un accueil chaleureux. Très bien pour goûter aux classiques anglais bien exécutés. Un peu bruyant mais cela fait partie de l’expérience.
  • Clayon’s Kitchen, gastro pub : un pub plus haut de gamme avec des plats plus élaborés et très copieux. Très bon accueil également.
  • The Scallop shell, cantine de fruits de mer : les moules étaient excellentes ! Nous sommes tous fans de poissons donc c’était l’adresse idéale.
  • Remarque sur les restaurants : depuis que nous vivons en Angleterre c’est la première fois que des restaurants me signalent qu’ils refusent les enfants. J’ai appelé quatre restaurants à Bath qui n’ont pas voulu de nous ! Donc vérifiez avant de réserver. Bath est aussi très connue pour les séjours en amoureux. Ceci explique peut-être cela… Par contre, les restaurants que je viens de citer plus haut étaient vraiment très très kid friendly ! Les familles sont accueillies avec un grand sourire !
Bath, Somerset

Alors ? Tentés par Bath ? Vous connaissez déjà ?

Une semaine à Minorque

C’est notre voyage à Majorque l’an dernier qui nous a donné envie de partir à Minorque cette année : nous souhaitions profiter des Baléares mais avec moins de touristes car si Majorque est effectivement une belle destination elle est encore plus surchargée en août que les autres îles de la Méditerranée (selon notre expérience en tout cas mais nous commençons à avoir bien fait le tour de cette zone que j’aime tout particulièrement !).
Bref : objectif atteint ! Il y avait beaucoup moins de monde qu’à Majorque car tout simplement la capacité d’accueil en terme d’hébergements est beaucoup plus limitée  ; cela veut aussi dire que les prix sont un peu plus élevés et qu’il faut s’y prendre bien en avance.

Cala Macarelleta

Notre itinéraire d’une semaine à Minorque :

J1 : arrivée tardive du côté de Ciutadella : première balade du côté de son port pittoresque et de ses ruelles médiévales.


J2 : direction les plages ! Pour cette première journée, nous partons dans le sud-ouest qui est la partie la plus réputée pour ses belles criques. Nous nous posons d’abord à Son Saura , plage de sable blanc avec une eau peu profonde et peu de monde ; c’était parfait pour les enfants.

Son Saura

Puis, nous avons marché sur le Camino de Caballos (le chemin qui permet de faire le tour de l’île en bord de mer et qui autrefois était emprunté par les chevaux) jusqu’à Cala des Talaier (20 minutes de marche) ; et finalement, car nous avions envie de marcher davantage, nous avons poursuivi notre chemin jusqu’à Cala en Turqueta (30 minutes), très belle crique.

Cala en Turqueta

Déjeuner tardif à l’heure espagnole à Cala Blanca chez Blat i Raim où nous avons pris quelques tapas. Pendant l’heure chaude, nous quittons les plages et nous retournons nous balader dans Ciutadella en longeant les murs pour profiter de l’ombre.
En fin d’après midi, nous visitons la carrière de pierres située à la sortie de Ciutadella (Lithica Menorca). Les enfants ont bien aimé, surtout pour le labyrinthe !

Lithica Menorca


Vers 18h, nous ressortons à la mer ; direction Cala en Brut un spot où les gens viennent pour plonger depuis des rochers plus ou moins hauts : Ticoeur s’est laissé tenter par le premier niveau et moi aussi ! Repos à l’appartement (une loc Airbnb pas top donc je ne partage pas l’adresse…).
Puis observation du coucher du soleil à Pont d’en Gil. Nous finissons la journée avec une paella au restaurant Es Garbell : bonne ambiance locale car il y avait de la musique dans le bar d’à côté et c’était pratique pour les familles car il y a une pelouse devant la terrasse pour que les enfants puissent gambader (merci @madamemoustick pour l’adresse !).


J3 : Nous nous rendons à la plage d’Algaiarens que nous ne faisons que traverser pour nous rendre sur la magnifique plage des Bot (il faut escalader quelques pierres pour l’atteindre mais rien de méchant).

Plage des Bot

Pour le déjeuner, nous prenons juste des boissons et des pan con tomate sur la terrasse de la très belle finca Binissues.


Direction le point de vue le plus haut de l’île, Monte Toro accessible en voiture.

Fin d’après-midi sur la plage de la Cavalleria (du sable un peu rouge couleur argile) avant de rejoindre notre deuxième hébergement Airbnb du côté de Fornells dans une très belle résidence, avec une chouette terrasse mais l’hébergement est un peu vieillot.

Coucher du soleil depuis la terrasse du café Isabella Beach Club .

Dîner au restaurant Café del Nord (menu du jour économique).


J4 : Plage de Pregonda ou plus exactement la crique située juste avant cette plage avec de jolis rochers : l’eau est très claire mais il faut pas mal marcher pour y arriver.

Déjeuner à Fornells quelques tapas chez Sa Taula. Pendant l’heure chaude, on se met au frais dans le village de Mercadal où on déniche d’excellentes glaces chez Fary. Puis, direction la Plage de Son Bou : pas notre genre car trop de monde, trop grande plage, trop d’immeubles à l’arrière. Dîner barbecue chez Ca Na Marga (très bonnes grillades – c’est une spécialité de l’île mais choisissez les tables à l’intérieur car il y a plein de moustiques sur leur terrasse !).


J5 : nous partons pour Cala Galdana où nous garons la voiture avant de commencer notre petite rando jusqu’à Cala Mitjana qui s’est avérée notre crique préférée de ces vacances à Minorque ! Donc une petite plage à ne surtout pas manquer ! La marche depuis le parking ne dure que 10 min jusqu’à Mitjaneta où nous avons profité de cette mini plage quasi pour nous tout seuls jusqu’à 11h avant de rejoindre Cala Mitjana sa grande sœur. Entre les deux, il est possible de nager.


Pour le déjeuner, nous achetons quelques empanadas à la boulangerie Los Claveles à Ferreries et nous prenons un verre à l’ombre chez Feymar. Nous retournons ensuite à Fornells et nous faisons quelques devoirs de vacances pendant les heures chaudes. Nous prenons un dernier bain à la plage Tirant, nous dînons tôt chez Okapi puis nous partons observer le coucher du soleil au Cap Cavalleria  ! Et c’est là que l’aventure devient moins drôle : nous crevons un pneu en chemin ! Heureusement, il y avait une roue de secours dans le coffre. Papa Voyage a rapidement changé le pneu et nous sommes arrivés juste à temps pour le coucher du soleil. Pour info, le lendemain, nous avons échangé de voiture chez le loueur et il nous a facturé 70 euros pour le pneu crevé.


J6 : Balade dans le village de Binibequer Vell  : c’était le village le plus mignon de notre séjour mais étrangement il ne s’agit pas d’un vrai village mais d’un village de vacances construit dans les années 60. En même temps, si tous les villages de vacances pouvaient ressembler à celui-ci, ce serait pas mal !

Puis, baignade à Es Calo Blanc. Très bon déjeuner chez Oveja Negra à Punta Prima. Nous parcourons le petit marché situé en face du restaurant puis direction notre dernier hébergement qui s’est avéré notre coup de cœur de cette semaine à Minorque : Agriturismo Binissfullet. Les enfants profitent de la piscine des lieux.

Agriturismo Binissfullet : notre hébergement coup de coeur !

Nous prenons l’apéro au bar de la plage de Binibequer Nou, un joli spot. Puis, nous rentrons dîner dans notre agriturismo car les proprios sont des Italiens qui cuisinent super bien !
J7 : les enfants profitent encore de la piscine puis nous partons en rando vers l’immense grotte « Cova des de Coloms » (1h aller retour – se garer à Es Migjorn Gran).

Déjeuner dans le village d’Alienor au Café des Forns. Il pleut un peu. Balade dans la ville de Mahon. Quelques bâtiments intéressants mais nous avons trouvé que Mahon n’était pas incontournable…


J8 : l’objectif de la journée est de réussir à nous rendre sur la plage la plus réputée de l’île : Cala Macarelleta et Macarella. Car même si Minorque a moins de touristes que Majorque ; quand tout le monde veut se rendre sur la même plage ; ça devient problématique. L’accès à ces criques en voiture était fermé dès 7h 30 du matin car le parking était complet ! Nous avons donc décidé d’atteindre ces plages à pied, en suivant comme toujours le Camino de Caballos en 1h de marche depuis Cala Galdana. Finalement, c’était une meilleure option pour nous que la voiture car nous aimons marcher. Et bien sûr, nous sommes partis assez tôt, vers 9h pour ne pas souffrir de la chaleur. Donc oui cette plage est vraiment très belle :

Et nous conseillons d’y aller à pied pour les différents points de vue qui valent le coup entre Macarelleta et Macarella… mais en terme de plage, en fait nous avons préféré Cala Mitjena où en plus il y avait moins de monde.
J9 : départ tôt le matin.

Si je résume et que j’essaie de comparer un peu à Majorque :

Ce que nous avons aimé à Minorque :

  • Les criques sont magnifiques ! Et nombreuses ! Le décor naturel, la végétation, la couleur et la transparence de l’eau… c’est le top ! Côté baignade, nous avons préféré Minorque à Majorque mais je précise que Majorque est bien plus grande donc nous n’en avions pas fait tout le tour et qu’il nous reste de petits coins de paradis à dénicher sur Majorque.
  • La qualité du service : il y a des parkings gratuits pour toutes les plages. Tout est bien fléché. Il y a également des toilettes sur chaque parking.
  • La propreté des plages. Vraiment très agréable ! Les plages sont très soignées. Seule triste exception, comme partout : certains fumeurs (pas tous heureusement !) qui pensent qu’un mégot de cigarette n’est pas un déchet et qui les enfouissent dans le sable pour que les enfants les dénichent !!! Brrr !!!

Ce que nous avons moins aimé :

  • Peu de vieilles fincas traditionnelles contrairement justement à Majorque où nous avions loué une superbe maison en pierres et où il y avait du choix. A Minorque, il y a plutôt de petites résidences plus récentes, fort agréables mais moins traditionnelles donc.
  • Les villages et villes sont sympas mais nous avons vu de plus jolis villages et villes à Majorque.
  • Plus d’une semaine ce serait long car c’est une destination essentiellement pour la plage et l’île n’est pas grande comme son nom l’indique.

Enfin, je termine par d’autres décors typiques de Minorque : les pierres préhistoriques assez étranges, en forme de « T »…

Des moulins dans la plupart des villages…

Le fameux Camino de Caballos que nous avons tant emprunté pour atteindre les plages :

Quel budget pour des vacances en famille à Minorque ?

A titre indicatif, voici comment se sont réparties nos dépenses pour nous quatre : Location de voiture : 27€ / jour, déjeuners en boulagerie ou café : 20 € /jour, dîners au restaurant : 60 € /jour, hébergements : 190 € /nuit, divers : 3 € / jour soit un total de 2400 € sur place pour nous quatre. A cela, il faut rajouter 400€ d’avion aller/retour soit un total de 2800€ pour 8 jours. Evidemment, il y a moyen de dépenser moins (notamment en cuisinant) ou de dépenser plus ;-).

***

Bref, nous vous conseillons fortement de passer une semaine à Minorque si vous êtes amoureux de jolies criques dans des décors sauvages. Minorque est vraiment une petite perle de la Méditerrannée !

Alors ? Tentés par Minorque ?

L’Ecosse en famille : une semaine dans l’Argyll

Fin juillet, nous avons passé une semaine en Ecosse en famille, avec les enfants et les grands-parents. Nous avions déjà testé l’Ecosse avec bébé alors que Ticoeur n’avait que 11 mois. A l’époque, nous avions choisi de visiter les Highlands et de découvrir Edimbourg, la capitale écossaise. Pour ce deuxième voyage en Ecosse, nous avons choisi l’Argyll, la région juste au sud des Highlands. Vous en connaissez sans doute la ville principale : Oban.

L’objectif était pour nous de découvrir un coin différent et aussi d’éviter les zones les plus touristiques de l’Ecosse. En tout cas, nous étions bien tranquilles, souvent seuls ou avec peu de monde. Cela dit, dans les Highlands, et partout en Ecosse, je trouve qu’il n’est vraiment pas difficile de sortir des sentiers battus car cela ne manque pas de coins sauvages et déserts !

Kerrera Island – Argyll – Scotland

Notre programme d’une semaine dans l’Argyll :

  • Visite d’Inveraray et de son château : la petite ville historique d’Inveraray est très agréable avec ses maisons toutes blanches et sa vue sur le Loch Fyne. Nous avons visité le château qui est encore habité. Il appartient au Clan Campbell et nous avons bien aimé les intérieurs pour les meubles et les objets, témoins de l’histoire de la famille du duc d’Argyll. En plus, certaines scènes de l’épisode de Noël de Downton Abbey ont été tournées dans ce château. Petite parenthèse : nous n’habitons pas loin de « Downton Abbey » (Highclere Castle) dans notre sud de l’Angleterre mais nous n’avons pas réussi à visiter cette demeure pour l’instant car il faut réserver des mois en avance ou payer un prix conséquent (nous allons prendre nos tickets pour avril 2020 !) donc la version écossaise de l’épisode de Noël c’était parfait pour se plonger dans l’univers de la série. A Inveraray, il y a d’excellents restaurants (voir nos bonnes adresses ci-dessous).
Inveraray Castle
Inveraray Castle
Inveraray Castle
Sur la rive du Loch à Inveraray
  • Oban et notre superbe rando sur l’ile de Kerrera : la petite ville d’Oban est connue pour son whisky et ses fruits de mer. Pour nous, c’était l’occasion d’une excursion sur la petite île de Kerrera située juste en face à 5 min de ferry (que nous avons pris au sud de Oban et non au port car moins cher et plus tranquille). Nous avons adoré notre longue balade sur Kerrera, île piétonne, sauvage, comme une mini Ecosse. Nous avons opté pour le sentier qui mène aux ruines du Gylen Castle. La-bas, les vues sont à couper le souffle ! En chemin, nous nous sommes arrêtés pour manger au salon de thé que vous ne pourrez pas manquer car il suffit de suivre les théières ! Comptez une grosse demi-journée pour profiter de l’île. De retour a Oban, nous sommes montés vers l’amphithéâtre qui surplombe la ville. L’architecte s’est inspiré du Colisée à Rome… Bon, ce n’est pas encore le Colisée mais la vue vaut le coup !
Oban
Oban
Direction l’île de Kerrera
Suivez les théières pour trouver le super salon de thé sur Kerrera
Kerrera Island
Kerrera Island
Kerrera Island
Kerrera Island
Oban
Vue sur Oban depuis l’amphithéâtre
  • Le canal de Crinan et ses jolies écluses : une autre jolie balade, très facile car sans dénivelé. Nous avons marché le long de la seconde moitié du canal car nous souhaitions voir l’arrivée sur la mer. Les écluses sont très fleuries et à l’embouchure, il y avait encore un sympathique salon de thé pour nous poser.
Crinan Canal
Crinan Canal
  • Les ruines du Kilchurn castle situées en bordure du Loch Awe. J’ai adoré l’esthétique de ces ruines ! Nous étions quasi seuls en fin de journée pour admirer les lieux (accès gratuit). Non loin du château ne manquez pas de visiter l’église St Conan.
Kilchurn castle
St Conan Church
  • A Kilmartin, nous sommes aussi montés vers un petit château en ruines (ben oui c’est l’Ecosse !) et nous nous sommes baladés du côté des menhirs et autres pierres mystérieuses (sympa mais moins impressionnants que ceux que nous avions vus en Bretagne dans le Morbihan).
Kilmartin
  • La péninsule de Kintyre : à partir de cette étape, nous avons quitté notre hébergement ainsi que les grands-parents et nous continuons en campervan. Direction la péninsule de Kintyre. Nous avons commencé par le petit village de Tarbert avant d’atteindre les belles plages de la côte ouest. Je vous parlais de coins déserts en introduction de mon article : en voici un ! Plus nous allions vers le sud, plus nous avions l’impression d’être seuls au monde. Afin de nous dégourdir les jambes, nous sommes montés vers un point de vue choisi au hasard. Je suis ravie que Ticoeur et Titpuce aiment de plus en plus la rando ! Sur le retour, nous sommes passés par la distillerie de Glen Scotia : accueil très sympathique et il fallait bien voir une distillerie mais leur whisky n’est pas mon préféré… Je les préfère plus tourbés (comme le Lagavulin).
Tarbert
La péninsule de Kintyre
La péninsule de Kintyre
La péninsule de Kintyre – pause déjeuner avec notre camper
La péninsule de Kintyre
La péninsule de Kintyre
Distillerie
  • Loch Lomond : toujours en campervan, nous faisons étape au Loch Lomond que nous connaissions déjà de notre précédent voyage en Ecosse. Les bords du lacs offrent de beaux panoramas pour un pique-nique !
au bord du Loch Lomond
au bord du Loch Lomond
  • Enfin, entre Loch Lomond et Glasgow, nous avons atteint le Devil’s Pulpit, un lieu absolument magique mais attention, attention c’est une balade périlleuse ! Les lieux ne sont absolument pas sécurisés ; le chemin est glissant et il ne faudrait surtout pas tomber au fond de cet espèce de ravin ! Papa Voyage est descendu seul en éclaireur (il faut compter 10-15 min de descente) ; puis, je m’y suis aventurée très lentement, avec Ticoeur, pendant que Papa Voyage est resté en haut avec Titpuce car cela nous semblait trop difficile pour elle. Nous étions équipés de bottes de pluie. Bref, ce n’est pas infaisable mais il faut être très prudent pour ne pas tomber dans l’escalier, ni depuis les bords du ravin. Ticoeur est un enfant très attentif et je suis toujours passée devant lui pour sécuriser ses pas. Pour les fans de la série Outlander : je ne le savais pas mais il parait que l’on voit le Devils’ Pulpit dans un épisode de la saison 1.
Devils’ Pulpit
la descente raide, glissante et boueuse : Devils’ Pulpit

Si vous pouvez rester plus d’une semaine en Ecosse c’est mieux :-). A l’origine, nous devions partir deux semaines mais comme je venais de trouver du travail, il n’était pas évident de poser deux semaines. Si vous restez plus de temps dans l’Argyll, le top c’est de découvrir d’autres îles : Arran me tente beaucoup ; ou pourquoi pas Mull (mais celle-ci est plus touristique).

L’Ecosse en famille : informations pratiques

  • Le transport : pour l’Argyll, l’aéroport le plus proche est Glasgow mais c’est également faisable depuis Edimbourg. Nous concernant, nous avons traversé toute l’Angleterre, depuis notre village de la côté sud, en campervan avec une nuit en chemin.
  • Le décalage horaire : 1h de moins qu’en France
  • Quand partir en Ecosse ? De mai à octobre c’est la meilleure saison. Nous étions partis en août la première fois et en juillet cette fois-ci. C’était parfait ! Surtout cette année car l’Europe souffrait de la canicule mais pas nous ! Nous avons eu 26 degrés le jour du pic de chaleur ce qui est très rare en Ecosse ! Sinon, il faisait autour de 18-20.
  • Les repas : j’adore les fruits de mer en Ecosse !
  • Les dépenses sur place : budget similaire à la province en France.
  • Les midges ! La plaie ! Sorte de mini moustiques. Les piqûres démangent beaucoup et sont souvent petites mais nombreuses. Nous y avons échappé pendant tout notre séjour sauf le dernier soir ! Titpuce et moi avons été dévorées ! Heureusement ce n’est pas dangereux et ne transmet pas de maladies. Mettez juste un répulsif par prévention (sur place, en pharmacie, on trouve des produits spécialement conçus contre les midges).
  • En campervan en Ecosse : c’était très sympa même si pas toujours évident de dénicher le bon spot. Il y a néanmoins plus de possibilités gratuites qu’en Angleterre.
  • Visite de distilleries : lors de notre premier séjour en Ecosse, dans les Highlands les enfants n’étaient pas admis dans les distilleries. Dans l’Argyll, les distilleries que nous avons croisées acceptaient les enfants. Dans tous les cas, vérifiez avant d’entreprendre la visite d’une maison de whisky.

Nos bonnes adresses dans l’Argyll :

  • Hébergement : une grande maison trouvée sur Airbnb (9 couchages) en bord de loch – c’était parfait pour un séjour avec ma belle-famille : Tigh na Bruiach lodge. Si vous n’êtes pas encore inscrits sur Airbnb, utilisez mon lien de parrainage et vous aurez une remise de 25 euros sur votre séjour. Les enfants étaient fans du jacuzzi en rentrant le soir :-).
Notre hébergement
  • Restaurant à Inveraray : The George. Un vieux pub, très typique et cuisine excellente !
  • Salon de thé sur Kerrera : Kerrera Tea garden and Bunkhouse, un lieu très mignon. Des plats légers et gourmands pour le déjeuner ou une pause sucrée. Vous pourrez vous poser au soleil ou à l’intérieur avec une déco voyage.
  • Cabane de poissons à Oban : sur le port à Oban, il ne faut pas manquer la cabane de fruits de mer (elle est verte et vous verrait du monde devant). On se pose comme on peut sur le quai pour déguster des barquettes de crevettes et de coquillages.

Alors tentés par l’Ecosse ? Et tout particulièrement par l’Argyll ?