Les coulisses de notre Tour du Monde en famille : déjà 4 mois !

Vous savez quoi ? C’est la mi-temps ! Et oui déjà. Notre projet de voyage autour du monde est un projet de 8 mois, de janvier à fin août et donc voici que nous venons de terminer notre 4iè mois de voyage en famille !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les moments forts en avril côté destination ? Melbourne et ses alentoursle Centre Rouge et notre arrivée à Bali (suivez-nous sur Facebook pour voir nos premières photos de Bali).

Alors, comme chaque mois, j’ai envie de vous raconter les coulisses de notre Tour du Monde pour que vous puissiez mieux cerner le quotidien d’une famille en voyage au long cours… De quoi vous parler cette fois-ci ?

Tout d’abord du 1er mai !

Quoi ? Que dit-elle ? La fête du travail lui manque alors qu’elle est en vacances ? Bon d’ailleurs, pas drôle le 1er mai qui tombe un dimanche… Le genre de chose qui m’aurait mise d’humeur noire quand j’allais au bureau ! La fête du muguet ? Bon j’adore cette petite fleur qui sent bon mais non, ce n’est pas le muguet qui me manque : ici à Bali en ce moment nous avons des fleurs de frangipaniers, des fleurs de lotus, des fleurs de nénuphars… Non, le truc c’est que le 1er mai c’est l’anniversaire de ma petite soeur ! Et elle me manque ! Non pas qu’on se voit tous les jours quand je suis à Paris mais bon, là on est vraiment loin… Alors Joyeux Anniversaire soeurette ! On pense bien à toi depuis l’autre bout du monde. Pourquoi vous parler de l’anniversaire de ma soeur ? Pour aborder un des aspects du voyage au long cours : on rate des moments importants. Des naissances, des anniversaires, des fêtes… J’aurais aimé être là pour la naissance de ma petite nièce dans quelques semaines (2iè bébé de mon petit frère), j’aurais aimé voir le bébé de ma copine, j’aurais aimé… Bref, vous voyez le tableau. Le calendrier est souvent ponctué d’heureux événements qu’on a plaisir à partager en famille ou entre amis et quand on voyage on passe à côté. On le sait, on l’accepte et ce n’est que pour 8 mois donc loin de moi l’envie de me plaindre. On profite de plein d’autres choses mais je voulais quand même souligner le manque d’occasions de boire du Champagne à l’autre bout du Monde ;-).

OLYMPUS DIGITAL CAMERAFleur de Lotus – Bali

L’école en voyage et la gestion du bilinguisme.

Je continue de vous parler de l’école car c’est un gros sujet pour nous. Comme vous le savez, nous n’avons pas abandonné l’école ; juste le bâtiment ;-). Notre Ticoeur continue son CP sur les routes et nous on continue d’improviser pour qu’il acquiert la lecture et l’écriture tout en découvrant le monde. La nouveauté ce mois-ci c’est qu’on a noté une petite lassitude : Ticoeur voulait toujours faire le double de ce qu’on lui demandait, lire toujours plus, enchaîner les pages d’exercices de mathématiques. En avril, il travaille toujours sérieusement mais il ne demande pas à faire plus. Evidemment c’est pas grave et je pense que c’est aussi le coup de barre naturel de tout écolier à cette époque de l’année mais on s’est dit qu’il était peut-être temps de changer un peu de routine. Du coup « Papa Voyage » a trouvé que c’était le bon moment pour commencer à lui apprendre à lire en allemand. On a emmené avec nous une dizaine de livres en français mais on a aussi un gros livre en allemand offert par Omi. Au début j’étais réticente et je ne voulais même pas emporter ce livre en voyage et puis « Papa Voyage » m’a convaincue d’essayer. En effet, avoir un enfant bilingue à l’oral c’est une chose ; mais avoir un enfant qui maîtrise également les deux langues à l’écrit c’est plus compliqué je trouve. J’ai d’abord pensé qu’il valait mieux qu’il maîtrise totalement la lecture en français avant de se mettre à l’allemand. Tout le monde est d’accord pour dire que le CP c’est crucial et qu’il faut vraiment bien acquérir la lecture. Mais des amis français qui vivent à l’étranger m’ont dit qu’il ne fallait pas non plus commencer trop tard l’écriture de la 2iè langue sinon l’enfant aurait du mal… Trop tôt ? Trop tard ? Difficile de savoir ce qui est mieux. Donc on y va en douceur. On force pas et on va voir ce que ça donnera. Si vous avez des témoignages d’apprentissage de deux langues à l’écrit je suis preneuse !

Et sinon on continue de respecter le calendrier scolaire et donc en avril c’était deux semaines de vacances !

voyager en campervanEn Australie, il a parfois fallu travailler avec le filet anti-mouches sur la tête !

OLYMPUS DIGITAL CAMERANotre artiste

L’étrange « allergie » aux pommes de Titpuce !

Alors là je vous avoue qu’on n’y comprend rien ! Titpuce a toujours mangé beaucoup de pommes. Lors de notre séjour dans la région de Perth en Australie en février dernier nous avons mangé des pommes tous les jours car c’était la saison et tout s’est bien passé. Idem en Nouvelle-Zélande. Mais, là, en avril quand on est retourné en Australie ça a commencé : soudain on a vu notre Titpuce recouverte de boutons, sur le visage, sur les bras, sur le ventre, sur les jambes, sur le dos… Bref, on a eu quelques instants d’inquiétude – elle n’a pas compris nos mines déconcertées car elle se sentait en pleine forme : « mais qu’est-ce que j’ai  ? Pourquoi tu me regardes comme ça maman ? »… Le temps qu’on la lave, qu’on vérifie qu’elle n’avait pas de piqûres d’insectes, qu’on lui change de vêtements et qu’on lui donne un antihistaminique au cas où… Bref, le temps de faire tout ça et tout avait disparu. Zéro fièvre et grande forme. Au bout de trois fois on a compris le lien avec les pommes. On a arrêté les pommes et il n’y a plus jamais eu de boutons. Sauf que c’est étrange. Pourquoi soudain cette réaction aux pommes ? En attendant on fait un voyage sans pomme et on testera les délicieuses pommes bio du jardin d’Omi et Opa à notre retour. Ensuite on ira voir un médecin si cette « allergie » se poursuit en Europe. J’espère que c’est passager, lié peut-être à une sorte de pommes ou à des pesticides. J’espère car c’est son fruit préféré. Bref une histoire à suivre ! En attendant Titpuce va très bien et profite de Bali où les fruits exotiques ne lui posent aucun problème. Ce mois-ci il est important de noter qu’elle a super bien marché ! Une vraie randonneuse du désert !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Autres petites galères :

  • On a oublié l’iPad chez nos amis à Sydney : heureusement, la poste australienne a été efficace : 2 jours après l’iPad nous attendait à Melbourne où il était donc arrivé avant nous !
  • On a perdu doudou Reine des Neiges quelque part dans le désert australien. Heureusement, Titpuce a aussi emmené doudou Mini et ces derniers temps elle préférait Mini.
  • Je n’arrête pas les échanges d’e-mails avec La Poste et notre banque pour divers problèmes – rien de bien grave mais on rame pour des choses qui semblent pourtant si simples !

Et le sport en voyage alors ?

C’est le dernier sujet que je voulais aborder mais je ferai un billet complet sur le sport en voyage tant j’ai de choses à raconter. En voyage, on change nos habitudes aussi côté sport : Ticoeur allait au judo toutes les semaines. Moi j’allais courir régulièrement et je faisais du yoga devant Youtube. Alors ça donne quoi en voyage ?

  • Plus de judo évidemment. Mais ça ne lui manque pas.
  • Pour le footing ça m’arrive mais c’est rare : il faut trouver le bon spot, le bon moment et le bon climat. C’est pas simple. Récemment j’ai quand même pu faire un footing extraordinaire car j’ai couru autour de Ayers Rock dans le Centre Rouge. C’était superbe ! 11km de rêve australien ! Mais à la place du running, en voyage je fais plus de rando, de vélo et de balades. 
  • Pour le yoga, j’ai pu continuer à regarder mes vidéos favorites au Vietnam car il y avait du super wifi partout et là en avril je suis contente car c’est pareil à Bali. Par contre, en Australie et en Nouvelle-Zélande comme j’avais acheté un forfait de données, j’étais trop limitée pour regarder des vidéos. Le yoga c’est important parce que c’est une activité que j’ai toujours faite avec les enfants et ils aiment beaucoup. C’est un moment de partage qui j’espère leur permet d’acquérir quelques bases de coordination des mouvements. Pour moi du coup, le yoga en famille c’est plus de la gym douce qu’un moment de calme et de méditation car Ticoeur et Titpuce rigolent pas mal quand ils prennent les poses ;-).
  • Natation : on aimerait que Ticoeur maîtrise la brasse avant notre retour (on y est presque mais pas encore car il manque de confiance en lui). Si vous avez une recette miracle ?
  • Enfin, ce mois-ci c’est le mois des inscriptions aux activités périscolaires dans notre quartier donc on en discute avec les enfants : à la rentrée Ticoeur veut faire de l’escrime et Titpuce veut faire de la danse. A suivre !

footing ayers rock

Avril le mois des retrouvailles :

Contrairement aux mois précédents avril n’a pas été  un mois de rencontres mais un mois de belles retrouvailles ! Mon chéri a revu un collègue à Melbourne et moi une copine qui s’est installée à Bali ! Enfin, nous avons retrouvé Virginie et sa petite famille (que nous avons rencontrée le mois dernier en Nouvelle-Zélande) et nous avons parcouru un bout de chemin ensemble, sur la Great Ocean Road : c’était top ! Cinq enfants ça met de l’ambiance !

kidsSur la Great Ocean Road – Australie

Voilà ! Je vous ai tout dit des coulisses de notre 4iè mois de voyage en famille et on a hâte de profiter à fond des 4 prochains parce qu’une chose est sûre : ça passe trop vite !

OLYMPUS DIGITAL CAMERAQuand on pose nos valises, ça ressemble à ça !

IMG_9943

Bonne fête du muguet à tous ! Et que le voyage continue !

24 réponses pour “Les coulisses de notre Tour du Monde en famille : déjà 4 mois !


  • Moi qui suis enceinte d’une petite, j’ai vraiment hâte de la voir grandir autour du monde !
    Quelle belle expérience 🙂
    Schuldi

    • J’espère ! Et même temps ça fait peur ! Ils nous mettent vraiment n’importe quoi sur les fruits ! Ce qui me fait hésiter c’est que j’ai bien lavé la pomme avant et j’ai même essayé de lui donner épluchée mais elle a toujours eu la même réaction. Seule la version compote de pommes passent encore.

  • Voici mon témoignage et mon opinion sur le bilinguisme (qui n’engage que moi!). Mes enfants sont bilingues anglais / français. Ils parlent les deux langues couramment depuis qu’ils sont tout petits et ont commencé à lire dans les deux langues à la maison à partir du C.P, c’est leur papa qui leur a appris tous les soirs, papa voyage a raison ;). Pour l’apprentissage de l’écrit en anglais, ils ont commencé en 6ème (ils n’avaient jamais écrit un mot d’anglais avant) et ont rattrapé leur retard en quelques mois. Je constate qu’ils ne font pratiquement pas de fautes d’orthographe en anglais. Ils maîtrisent mieux l’anglais que le français d’ailleurs. (petite précision tout de même: ils sont dans une école internationale et ont en moyenne 9h de cours en anglais) Ecrire dans deux langues au primaire ne semble pas poser de problème: l’enfant aura deux codes écrits, il les comparera, observera les différences et les ressemblances de fonctionnement, percevra intuitivement la fonction des mots dans la phrase et développera des compétences transversales. Des risques de confusion? Non, il peut y avoir des interférences mais ce sont des erreurs d’écritures normales qui peuvent être facilement corrigées. A mon avis, l’apprentissage de deux langues à l’écrit de façon simultanée semble être une bonne chose.
    Pour l’apprentissage de la natation, il faut qu’il prenne l’habitude de mettre la tête sous l’eau, une fois qu’il est habitué, il se sent plus en confiance, ensuite utiliser une frite en mousse et le faire nager dans une piscine avec la frite sous les bras. Pour nous cela a marché!
    Bonne continuation et ne stressez pas pour la lecture et l’écriture, les enfants ont des capacités extraordinaires, il ne faut pas les sous-estimer, tout se fait naturellement.

    • Merci beaucoup pour ces témoignages précieux ! Pour l’instant notre fils est surtout impressionné par la longueur de mots en allemand ;-).

  • Bonjour, ma fille est scolarisée en classe bilingue en Alsace (moitié du temps en allemand et l’autre moitié en français) en petite section. A priori, ils apprennent à lire en français en CP puis en allemand. Ils maîtrisent la lecture dans les 2 langues fin CE2. Dans les faits, ils lisent vite en allemand (dès fin CP) car l’allemand s’écrit comme il se prononce (contrairement au français avec les lettres muettes etc…).

    • Ils commencent donc l’allemand écrit vers le mois de janvier ? Merci beaucoup pour ce témoignage et oui en effet l’allemand c’est pus simple. Pour l’instant notre fils est surtout impressionné par la longueur des mots !

  • Les allergies arrivent souvent d’un coup. Mon mari a subitement été allergique aux carottes à 10 ans, mais seulement les carottes crues. Comme pour Tipuce, le fait de les cuire enlève le risque d’allergie. Idem pour le céleri, il ne mange pas de rémoulade mais le cuit pas de problème. Il ne peut pas éplucher les pommes de terre non plus, ses mains deviennent toutes rouges (le veinard) et un jour il a eu une giclure dans l’œil qui l’a fait gonflé! Il y a quelque chose qui disparaît (je ne sais plus le nom, son allergologue lui avait dit) lors de la cuisson. Le mieux est de consulter un allergologue à votre retour. Il fera un test de pomme dans la peau et vous serez fixé. Bonne continuation et profitez bien!

  • Toujours un plaisir que de te lire….
    Bon, pour le coup des pommes, à suivre. Etonnant en effet, une pomme reste une pomme… par contre, à voir ce qu’on lui a mis sur la peau en effet…. J’espère que cela n’a été que transitoire (mais étonnant que cela n’a pas touché d’autres fruits !).
    Cet éloignement me rappelle la période d’expat lorsqu’on est loin de tous les événements & lorsqu’on a un événement et que tous les autres st loin.
    Des bisous !!!

  • C’est tellement passionnant de te lire : on s rend compte que le voyage c’est pas simplement profiter des beautés du monde, c’est aussi continuer à gérer un quotidien, différent mais avec des contraintes quand même.

  • J’aime vraiment tes billets sur les coulisses, cela fait prendre conscience que tout n’est pas toujours rose et que même si elles sont différentes où que l’on soit , quoique l’on fasse les contraintes quotidiennes sont toujours à gérer. Je t’embrasse.

  • Super récit, merci! Quel voyage génial! ca fait bien envie.

    Pour la natation, habitant en Espagne, nous avions accès à une piscine quasi tous les jours. Du coup, notre fille s’est très vite débrouillée toute seule, d’abord avec une frite (soit au niveau des bras, soit façon cheval), qu’elle a lâché petit à petit (je dirais entre 3 et 4 ans) en prenant confiance. Après, elle ne nageait pas à proprement parler la brasse (d’ailleurs en Espagne, ils commencent plutôt par apprendre le crawl, plus « naturel »). L’apprentissage des mouvements vient plus tard. Mais elle se déplaçait à sa façon super fluidement et souvent sous l’eau.

    Pour le bilinguisme, elle a appris français (à la maison) et espagnol (à l’école) en parallèle sans aucun souci. Elle lit dans les 2 langues.
    Par contre, je me pose la même question pour l’écrit…On est rentrés en France, elle est en CE1. Je ne sais pas trop si ça vaut le coup de commencer maintenant l’apprentissage espagnol écrit…

    • On continue l’apprentissage de la lecture en allemand (pas l’écriture pour l’instant)….ça se passe bien !

  • Joli point de mi-parcours et reflexions interessantes! C’est vrai que ce n’est pas toujours facile de voyager a l autre bout du monde, d autant que les petits soucis de routine peuvent vite prendre un temps fou!
    Nous sommes un peu dans les memes questionnements que vous concernant l’acquisition de l’ecrit sur deux langues, en parallele. Sur le principe, nous etions plutôt contre. Et voila que les enfants deviennent demandeurs de « dechiffrage », tant en anglais qu’en francais. Ils distinguent bien les deux langues et selon le contexte, savent s’ils doivent s’attendre a du francais ou de l’anglais… Pas facile de s’opposer a leur curiosite… finalement, pour l’instant, on se laisse mener, on suit leur cheminement, et nous verrons ou nous allons…
    La reflexion de votre fils sur la longueur des mots allemands m’amuse bien! Cela me rappelle mes debuts dans cette langue, et je partageais bien ses sentiments!

  • Jadore lire « les dessous » du voyage ! Ayant un projet similaire (de 6mois) avec une petite qui aura 4 ans et peut être un 2eme qui aurait environ 2 ans (si bébé 2 s’installe vite 😉 ) je m’intéresse de près à votre voyage. Et c’est vrai que vu que je vous suis depuis le début des fois je me demande si cest pas « long » ! Parfois je me dit « tout ce qui s’est passé ici depuis et eux sont toujours là bas » (oui oui comme si je vous connaissais ^^) alors en organisant les choses, en ayant des visites et en faisant des pauses pour voir les copains ça doit le faire. Mais parfois je me demande si cette vie en autarcie (malgré le fait que le voyage soit parsemé de visites) ne procure pas un sentiment d’isolement.
    Je sais pas si vous ressentez ça parfois ?
    Merci d’avance pour votre témoignage 😉
    Bonne continuation !!!
    Merci pour le blog et IG ca fait tjs plaisir !

  • Mi-temps pour nous aussi, ça passe vite mais quand on se retourne et que l’on regarde tout ce que l’on a vécu depuis notre départ on se dit qu’on a vraiment eu un condensé de vie et de bonnes choses 🙂
    Profitez-bien de Bali, où nous venons nous aussi d’arriver. Peut-être nous croiserons-nous ! Pour le moment nous sommes à Sanur, le temps d’organiser la suite de notre périple.

  • Quelle video de yoga regardez vous avec vos enfants ? Tous vos conseils sont précieux merci de nous faire partager ces beaux moments

    • Ce n’est pas une vidéo spécialement adaptée aux enfants. C’est juste une prof de yoga que j’aime bien et les enfants suivent ;-). Donc il s’agit des vidéos de Tara Stiles (NewYorkaise). Par exemple commencez par le vidéo : « morning yoga for flexibility »…et si vous aimez elle en a beaucoup d’autres.

  • J’ai passé les yeux rapidement sur la dernière image… pour y revenir aussi rapidement. Je viens de publier (FB) une photo semblable de mes deux plus jeunes, sur une plage balinaise, en début de soirée et la ressemblance est intéressante 🙂

    Sur ce, à demain 😉

  • J’ai passé beaucoup de temps à regarder tes photos sur Instagram, puis ici. Il y a une telle énergie positive qui se dégagent de vous… Je n’ai pas encore d’enfants, mais te voir continuer à voyager intensément avec les tiens me rassure.

    Merci d’insuffler tes bonnes ondes sur la toile.

    Bises,
    Aline

    • Merci beaucoup pour ton message qui me touche beaucoup. Etant donné ton amour pour le voyage, c’est un mode de vie que tu n’abandonneras pas quand tu auras des enfants à mon avis ;-). Merci en tout cas pour ce gentil mot !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :5KdrkC