L’Australie d’Adélaïde à Darwin : notre traversée de l’Outback en famille

Nous avons longuement hésité avant de nous lancer dans l’aventure de la traversée de l’Outback en famille. C’est quand même plus de 7000km et pas mal de désert ! Ce n’est pas un projet à prendre à la légère, surtout quand on voyage avec des enfants. Donc nous avons fait pas mal de recherches, nous nous sommes bien renseignés et finalement nous avons franchi le pas sans inquiétude. Je dois d’ailleurs remercier Bianca du blog La Grande Déroute qui a déjà effectué cette traversée en famille il y a quelques temps et dont le témoignage m’a largement rassurée. C’est donc en toute sérénité que nous avons entamé la traversée de l’Australie du sud au nord, à la découverte de l’Outback en passant par le fameux Centre Rouge donc je rêvais depuis longtemps. Nous avons effectué cette traversée en campervan, pendant deux semaines. Si cette grande ligne droite ne vous tente pas, vous pouvez bien sûr prendre l’avion vers Alice Springs et faire une boucle d’une semaine dans le Centre Rouge mais je ne peux que vous encourager à opter pour toute la traversée : c’est une expérience exceptionnelle en terme de paysages et d’aventures, et c’est tout à fait envisageable en famille avec un peu de préparation !

traversée de l'outback en famille

Jour 1 : Adélaïde->Port Augusta (305km)

Nous faisons le plein de courses à Adélaïde (jolie ville sur laquelle je ferai un billet) et nous partons pour la première étape de notre traversée du sud au nord de l’Australie. Ce n’est clairement pas encore un décor de désert aride qui nous attend ce jour-là mais c’est très désert quand même ! On se pose avant Port-Augusta pour la nuit, en bord de mer justement car on se dit qu’on ne la verra pas pendant longtemps.

Spot pour la nuit : Winninowie Conservation Park (gratuit).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Jour 2 : Port Augusta->Coober Pedy (540km)

Nous voilà sur la fameuse « Stuart Highway » et nous arrivons très vite dans le désert. L’aventure commence vraiment !

traversée de l'OUtback en famille

En chemin, nous faisons une pause à Woomera, une ville militaire où les enfants sont contents d’observer des avions et fusées. On ne croise personne. C’est pas très accueillant mais on fait notre pique-nique du midi devant les engins du ciel.

traversée de l'outback en famille

Plus loin sur la route, on s’arrête pour admirer un immense désert de sel (Lake Hart) et prendre des photos, avant d’arriver à Coober Pedy vers 17h, juste à temps pour aller observer le « feeding time » des bébés kangourous à l’orphelinat de kangourous. Sympa pour les enfants et nous avons la chance de voir un kangourou de 7 mois.

traversée de l'outback en famille

Coober Peddy

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nuit à Coober Pedy sur le petit terrain de Gary, un australien super accueillant (5$ – prix d’amis ;-)).

Jour 3 : Coober Pedy

On décide de rester une journée à Coober Pedy car on n’a pas envie d’enchaîner les kilomètres. De plus, cette ville nous intrigue. Elle est habitée par des chercheurs d’opale. L’ambiance est particulière et il y a pas mal de choses à visiter. Nous choisissons de faire la visite guidée dans la mine « Umoona Opal Mine ». C’est très intéressant et notre guide a les yeux qui brillent quand il nous parle de sa quête de l’opale. Nous visitons ensuite une maison souterraine. En effet, à Coober Pedy la majorité des habitants vivent sous terre pour supporter la chaleur. Dans leur maison il fait toujours 23 degrés quelque soit la température extérieure.

traversée de l'outback en famille

Vers 16h on part juste au nord de la ville pour observer les Breakaways : superbes paysages où ont été tournées certaines scènes de Mad Max III ou encore Priscilla Queen of the Desert

traversée de l'outback en famille

traversée de l'outback en famille

Nuit à Coober Pedy sur le petit terrain de Gary (5$).

Jour 4 : Coober Pedy->Uluru (Ayers Rock) – 750km

C’est notre plus longue étape. On a le temps d’écouter pas mal de musique dans la voiture et les enfants se racontent des histoires. A l’arrivée, quelle récompense ! On profite de la beauté d’Ayers Rock au coucher du soleil.

Nuit au Uluru campground (48$).

traversée de l'outback en famille

Jour 5 : Uluru Kata Tjuta National Park

A 8h on participe à la balade guidée au pied du rocher rouge. C’est un ranger aborigène qui nous accompagne pendant 2h30. C’est très intéressant. Il nous parle de légendes, de cérémonies, de vie autrefois, de faune et de flore et il nous montre certaines peintures rupestres. Juste après je me lance dans un footing autour du rocher ! Ben oui 11 km c’est parfait !

En milieu d’après-midi on se balade aux Olgas. On commence la rando « Valley of The Winds » mais on ne fait qu’un bout (on atteint le 2iè lookout – c’est parfait avec les enfants). On met 2h aller-retour.

Nuit au Uluru campground (48$).

traversée de l'outback en famille

Jour 5 : Uluru->Kings Canyon (320km)

Le matin, on se balade encore au pied de Ayers Rocks. On ne s’en lasse pas ! On s’arrête au Visiter Center pour observer l’art aborigène. Pique-nique puis départ pour Kings Canyon.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ayers Rock

On arrive le soir à Kings Canyon. Juste le temps d’entendre les dingos et de les apercevoir au loin !

Nuit au Kings Canyon Resort (50$).

Jour 6 : Kings Canyon->Alice Springs (sud) – 420 km

On commence la journée par la fameuse randonnée de 3h à Kings Canyon. Nous sommes étonnés de voir à quel point les enfants sont à fond sur cette rando qui est clairement la plus difficile que nous aillons entreprise en famille. Je crois que les difficultés amusent les enfants. Je précise qu’on a toujours veillé à ce que Ticoeur et Titpuce restent sur le chemin et on ne les a pas laissés s’approcher des bords du canyons. On allait prendre nos photos l’un après l’autre. En effet, les bords ne sont pas sécurisés. En restant sur le chemin balisé, aucun soucis par contre.

King's Canyon en famille

On doit tous porter des filets sur le visage pour nous protéger des mouches (et ce, depuis Uluru).

traversée de l'outback en famille

Après un déjeuner bien mérité et un plongeon dans la piscine du camping on part pour Alice Springs. En fait on s’arrête quelques kilomètres avant la ville, au niveau d’un site superbe : The Rainbow Valley… Attention : les 22 derniers kilomètres c’est de la piste. Elle était en bon état lors de notre passage donc on a pu la parcourir avec notre petit van mais ce n’est pas toujours le cas.

Rainbow Valley

Nuit devant ce rocher magnifique de la Rainbow Valley (7,70$). Il n’y avait que 2 autres camping-cars.

Jour 7 : Alice Springs (sud)->West MacDonnell Ranges – 230km

En arrivant à Alice Springs cela fait un choc : on n’avait pas vu de ville depuis longtemps ! On y fait nos grosses courses puis on part vers les West MacDonnell Ranges, la très belle chaîne de montagnes située à la sortie d’Alice Springs. On commence par une baignade au Simpson Gap. On a adoré l’endroit ! Les enfants ne voulaient plus partir ! 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Stop dans la vallée des ocres…

east mac donnell ranges

Le soir on atteint Ormiston Gorge où on passe la nuit (15$).

Jour 8 : West MacDonnell Ranges- > East Mac Donnell Ranges (210km)

Randonnée dans Ormiston Gorge. C’est long et le début est difficile je trouve. Après coup, avec enfants, je conseille de ne faire qu’un bout de la rando et à l’envers, c’est-à-dire de rester dans la gorge et de ne pas faire la grande boucle derrière.

traversée de l'outback en famille

Après le pique-nique on part vers les East McDonnell Ranges de l’autre côté d’Alice Springs. On s’arrête à Emily Gap où on peut observer des chenilles dessinées par des Aborigènes :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nuit à Trephina Gorge (7,70$)

Jour 10 : East Mac Donnell Ranges – >Devil’s Marbles (480km)

traversée de l'outback en famille

traversée de l'outback en famille

Nuit devant les Devils Marbles (7,70$)

Jour 11 : Devil’s Marbles->Mataranka (670km)

Une grosse étape. En chemin on passe par une station service étrange (à Wycliffe Well). Il y a des extra-terrestres partout sur les murs, un émeu qui nous tourne autour et des aborigènes qui ont trop bu…

traversée de l'outback en famille

Soudain, on croise un pub mythique : le Daly Waters Pub qui marque clairement la fin du désert. On voit une vraie terrasse, des bières fraîches, des fleurs et des gens ! La serveuse super sympa offre même des glaces aux enfants ! On trinque à la fin de la partie la plus déserte de l’Outback. « Papa Voyage » a bien conduit !

Pub Daly Waters

On arrive à Mataranka juste avant le coucher du soleil. C’est encore le moment de prendre un bain dans la jungle : c’est top ! On se régale ! Par contre c’est un choc de se retrouver dans le climat tropical : c’est humide et les températures sont passées de 28 degrés dans le désert à 38 degré ici ! Du coup plein de moustiques la nuit !

Mataranka

Nuit au BitterSprings Camping Cabins (40$).

Jour 12 : Mataranka->Katherine->Litchfield National Park (410km)

A Katherine, il fait trop chaud pour marcher en famille. On monte chacun notre tour au sommet du point de vue pendant que l’autre reste avec les enfants, à l’ombre, en pleine observation de chauve-souris.

Katherine Gorges en famille

Direction le Litchfield National Park où on passe la nuit (15$). Il y fait trop chaud, trop humide et on n’a jamais vu autant de moustiques de notre vie ! A part ça, le parc possède de merveilleuses cascades. Ouf !

Jour 13 : Litchfield National Park

On profite des cascades et des coins baignade du Litchfield National Park. On y voit aussi des termitières géantes.

Litchfield national park

Jour 13 : Litchfield National Park->Darwin (140km)

Voilà, on retrouve la mer ! Fin de la traversée ! A Darwin, par contre, nous n’avons pas le coup de coeur surtout que ses jolies plages sont interdites pour cause de crocodiles (les « salties ») et de méduses-boîtes en cette saison. Il vaut mieux y aller à partir de mai-juin. La ville est très petite. On fait juste un tour au musée où on peut voir quelques belles oeuvres aborigènes.

Darwin

Au total : 7500 kilomètres et des souvenirs inoubliables pour cette traversée de l’Outback qui restera un des temps forts de notre voyage en Australie !

Informations Pratiques :

Moyen de transport : un petit campervan Toyota.

Saison : nous l’avons fait fin mars donc à l’automne. Nous avons eu 28°C jusqu’aux Devil’s Marbles puis 38°C à partir de Mataranka. Pour le Centre Rouge, 28°C c’était plutôt agréable. Mais pour la partie nord (les 3 derniers jours donc), je pense que mai ou juin aurait été plus adaptés pour éviter les grosses chaleurs.

Autres conseils : j’ai beaucoup de conseils à vous donner concernant l’essence, le coût, la nourriture et les bébêtes donc j’écrirai un article complet pour vous aider à préparer votre traversée de l’Outback en famille !

traversée de l'outback en famille

Et vous ? Est-ce que la traversée de l’Ouback australien est une aventure qui vous tenterait ? En famille ?

14 réponses pour “L’Australie d’Adélaïde à Darwin : notre traversée de l’Outback en famille


    • J’ai prévu de parler du van dans quelques jours ! Je sentais bien qu’il y aurait des réticences 😉

  • Moi qui n’avais jamais placé l’Australie en tête de mes priorités de voyage, tu viens de me faire changer d’avis…

  • Ah, je trouve génial de voir votre parcours. Presque les mêmes arrêts que nous (c’est sûr qu’il n’y a pas mille options non plus!) à part nos deux journées supplémentaires de Melbourne à Adelaïde. Vous avez même été dans les West MacDonnell Ranges (et dans les East ensuite, génial!). Vous avez laissé tombé Kakadu National Park?

    Tu savais que quand tu te baignais à Mataranka, il y avait probablement des dizaines de Golden Orb Spider au-dessus de toi, dans les arbres? J’ai le droit de le dire maintenant que c’est du passé, hein? 😉

    • Si si on les a vues mais elles ne me font pas peur celles-là ! Tu verras, elles sont encore deux fois plus grosses à Bali ;-). Quant à Kakadu, on avait pas le temps et ça coûtait 100 dollars donc bon, Litchfield c’est gratuit et génial pour les baignades !

  • J’avais fait quasi le même parcours avec mon chéri pour mes 25 ans! Tes photos me rapellent de beaux souvenirs! J’ai fait la même que TiCoeur à Devils Marble. Bises

  • C’est une vraie aventure ça ! Tu as raison, ç’aurait été dommage de louper cette incroyable traversée. c’est fou la diversité des paysages sur le chemin quand même !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :4mC1HY