Visiter Ferrare Italie

Et partir me ressourcer en Italie… Du côté de Ferrare…

En mai, j’ai eu besoin de retourner dans le pays de mes origines : l’Italie. Entre de gros changements au boulot et le stress d’avoir mon Ticoeur en classe de mer, je me suis dit que la Dolce Vita me permettrait de me ressourcer un peu. Alors, rien de tel que partir une semaine pour rendre visite à mes cousins italiens ! Plus exactement, je me suis posée à Ferrare, très belle petite ville médiévale située à 40 minutes de Bologne, capitale d’Emilie-Romagne. Je vous ai souvent parlé de cette région que j’aime beaucoup et où il y a tant à découvrir. Je vous ai déjà montré pas mal de photos de mes week-ends à Bologne ; aujourd’hui, j’avais donc plutôt envie de vous montrer Ferrare… C’est parti pour la visite !

Que voir à Ferrare en Italie ?

A Ferrare (Ferrara en italien…oui c’est facile !), vous croiserez d’abord le Château d’Este, datant du 14iè siècle et qu’il est possible de visiter pour avoir de belles vues sur les toits de la ville…

Visiter Ferrare Italie

Visiter Ferrare Italie

La rue la plus connue et la plus médiévale de la ville est la Via delle Volte où se trouvaient autrefois tous les commerçants…

Visiter Ferrare Italie

Visiter Ferrare Italie

La Cathédrale est superbe (mais façade en travaux en ce moment), ainsi que les arcades qui la longent : c’est la loggia des Marchands

Visiter Ferrare Italie

Un des bâtiments les plus connus est le Palazzo dei Diamanti. Pourquoi le mot « diamants » ? Car les pierres de sa façade sont taillées en forme de diamants, ce qui est assez impressionant !

Visiter Ferrare Italie

Ce gros vilain c’est Savonarola, un prête réformateur, anti-humaniste du 15iè siècle. Pourquoi ériger une statue pour lui ? Bizarre mais le bonhomme a bien été puni pour sa méchanceté puisqu’il est mort pendu puis brûlé à Florence ! En tout cas la statue est terriblement expressive !

Visiter Ferrare Italie

Ne manquez pas non plus de faire le tour de la ville le long des remparts qui datent du 12iè siècle…

remparts Ferrare

Le cimetière vaut aussi le coup d’oeil car son architecture est fort originale…

visiter Ferrare

Autre lieu à visiter : le Palazzo Schifanoia, mais il est fermé en ce moment.

Que voir dans les alentours de Ferrare en Italie ?

En partant de Ferrare, on peut longer le Pô à vélo. A une heure de route en voiture, on peut visiter Comacchio surnommée la Petite Venise, connue pour son pont particulier : le Trepponti qui, comme son nom l’indique est un pont à trois côtés.

Comacchio

Comacchio

A une heure de route de Ferrare, il y a aussi l’abbaye de Pomposa dont les fresques du 14iè siècle sont superbes.

fresques Pomposa

Bien sûr, il faut aller à Bologne, la capitale de la région. A ne surtout pas manquer ! Très belle architecture et paradis de la gastronomie ! Et puis, toutes les autres belles villes d’Emilie-Romagne vous tendent les bras : Parme (et ses jambons !), Modène (et son vinaigne balsamique !) et Reggio Emilia…

Bonnes adresses à Ferrara :

  • Le restaurant Il Mandolino pour goûter aux délicieuses spécialités locales : les cappellacci (sortes de gros raviolis) à la courge ou aux épinards & ricotta (52 via delle Volte). Les pâtes sont fabriquées sous nos yeux.
  • Le Jazz Club Ferrara : de bons concerts de jazz au pied du château.
  • Al Brindisi : pour apprécier un verre de vin italien dans une des plus vieilles oenoteca de la région.
  • Hébergement économique : l’auberge de jeunesse Ostello Estense, qui possède des chambres familiales (simples mais petit budget et très propres).

Visiter Ferrare

***

Enfin, de manière générale, en Italie, j’aime les petits prix au restaurant et surtout le concept d’aperitivo : vous connaissez ? A l’heure de l’apéritif, vous payez juste le prix d’un verre et vous avez accès à tout un buffet à volonté de charcuteries, fromages, petits fours… ! Inutile d’aller dîner après ça !

l'aperitivo en Italie

J’aime aussi la langue italienne et puis l’accueil chaleureux de mes cousins ;-). Enfin, je suis rentrée à Paris avec de gros stocks de parmesan (c’est 2 fois moins cher qu’en France) dans l’idée de tenir les six prochains mois mais deux kilos ce n’était pas assez : nous l’avons déjà bien descendu ! J’aurais dû opter pour les plus gros exemplaires de la boutique :

Visiter Ferrare Italie

Informations pratiques visiter Ferrara :

Trajet : depuis Paris, j’ai pris l’avion jusqu’à Bologne (1h40 de vol), puis, de l’aéroport il y a des bus directs pour Ferrare (1h de trajet – 15€). Ou bien, vous pouvez prendre une navette de l’aéroport jusqu’à la gare centrale de Bologne (30 minutes – 6€) puis un train pour Ferrare (40 minutes – 4€).

Guide de voyage : pour l’ensemble de l’Emilie-Romagne où je vais régulièrement, j’utilise le guide Italie du Nord (collection « Coup de coeur » Géo Guide) qui présente l’essentiel avec de belles photos.

Quelle saison pour visiter Ferrare ? Dans toute la plaine du Pô il peut y avoir pas mal de brouillard en hiver donc mieux vaut y aller aux beaux jours. Et si vous pouvez, allez-y pour le festival des Montgolfières qui a lieu chaque année en septembre.

Alors, tentés par Ferrare ?

 

cinque terre

Nos voyages en Italie… côté mer !

L’Italie est mon deuxième pays, le pays de mes origines paternelles et je n’en suis pas peu fière car c’est vraiment un pays magnifique où nous allons très souvent avec les enfants. Je vous ai déjà parlé sur le blog de  nos citytrips à Rome, Milan, Venise, Vérone, Turin, Florence, Naples, Bologne et j’en passe ! Aujourd’hui, je voulais vous proposer un récapitulatif de nos vacances à la mer en Italie pour vous donner quelques idées de voyages à l’approche de l’été. Si vous cherchez à réserver des séjours en Italie pour votre famille, vous pouvez par exemple regarder les dernières offres sur Voyage-privé.com et relire tous mes billets italiens sur le blog (voir liens ci-dessous).

Voici donc un tour d’horizon de tous les bords de mer que nous avons testés en Italie avec les enfants. Pour certains de ces voyages, Ticoeur et Titpuce étaient bébés donc il s’agit de destinations 100% famille quelque soit l’âge de vos enfants…

Les Cinque Terre

Nous avons aimé les Cinque Terre pour le côté pittoresque de ces villages colorés en bord de mer. Il est possible de passer d’un village à l’autre à pied sur un petit chemin ou même de prendre le train entre certains villages. Je dirais juste qu’il vaut mieux éviter la poussette et choisir le portage si votre enfant est tout petit. Ticoeur avait 6 mois quand nous y sommes allés. Notre voyage dans les Cinque Terre.

cinque terre

Juste au-dessus des Cinque Terre, lors d’autres séjours, nous sommes aussi allés à Gênes pour visiter le très bel aquarium en bord de mer ainsi qu’à Portofino, très joli village de pêcheurs version chic :

Portofino

Les Pouilles

Les Pouilles c’était un gros gros coup de cœur ! Nous avons d’ailleurs très envie d’y retourner, que ce soit pour les plages, les villages en bord de mer, les fameux trulli dans l’arrière-pays (petites habitations étranges – voir deuxième photo) et aussi la cuisine : les orechiette toutes fraîches sont excellentes ainsi que la mozzarella locale et les gambas ! A relire : Notre voyage dans les Pouilles.

PouillesTrani

PouillesAlberobello

Naples et la côte amalfitaine

Rien que pour la pizza, il faut aller à Naples ! C’est la seule ville où je l’apprécie ! Mais Naples, c’est aussi un dépaysement total, un joyeux bazar, de beaux musées et surtout des alentours incroyables, entre le Vésuve, les vestiges de Pompéi, l’adorable île de Capri (je conseille de monter au sommet de l’île pour une vue incroyable) et toute la côte amalfitaine, à commencer par la jolie ville d’Amalfi… A relire : Notre halte à Naples.

Amalfi

La Sicile

C’est l’île de mes origines donc je vous en ai déjà beaucoup parlé. J’en ai visité quasi tous les recoins car j’y vais depuis toujours. En famille, c’est une super destination qui permet de mêler plages, histoire, volcan et les sites archéologiques (ne manquez surtout pas la vallées des temples d’Agrigente !). Côté cuisine, j’aime le mix entre les pâtes et les produits de la mer, sans oublier les cannoli au dessert, ou encore les glaces à la pistache locale… Avec les enfants, je trouve que Castellammare del Golfe et ses alentours constituent une très bonne première étape balnéaire, non loin de l’aéroport de Palerme et de nombreux centres d’intérêt (voir aussi mon billet récapitulatif sur la Sicile).

la mer en ItalieCastellammare del Golfo

La Sardaigne

C’est en Sardaigne que nous avons vu les plages les plus paradisiaques d’Italie, voire d’Europe ! Avec sable blanc et eaux limpides… Aucun trucage sur mes photos ! Je dirais que par rapport à la Sicile, il y a beaucoup moins de choses à visiter et c’est moins dépaysant ; par contre, pour la mer c’est vraiment le top du top ! Relire mon billet sur les plages de Sardaigne.

la mer en Italie

L’île d’Elbe

Pour nous rendre à l’île d’Elbe, en Toscane, nous avons pris un bateau à Piombino. L’île d’Elbe est très petite mais chaque port est très mignon. Nous en avons fait le tour en voilier et nous nous sommes baignés dans des eaux très claires, au niveau de jolies criques. Les plus belles plages sont sur la face nord de l’île. Il est également possible de faire de petites randonnées (par exemple, jusqu’au Mont Capanne). Enfin, comme vous savez, l’histoire de l’île est liée à notre cher Napoléon Bonaparte ! Relire : notre périple en voilier autour de l’île d’Elbe.

Après toutes ces belles vacances sur les plages italiennes, nous avons encore beaucoup à découvrir ! Sur notre to-do list pour de futurs voyages en Italie côté mer, il y a  :

  • Les Marches : pour son côté sauvage et ses plages sur l’Adriatique…
  • La Calabre : il parait qu’il y a peu de tourisme là-bas… ça nous tente !
  • Ischia : une autre île située face à Naples, juste parce que je viens de finir la saga L’Amica Geniale d’Elena Ferrante (« l’amie prodigieuse » en français…) et qu’une partie du livre se passe sur cette île…

Et vous ? Des coins préférés pour des vacances à la mer en Italie ?

***

*article proposé en partenariat avec Voyage-privé mais contenu 100% personnel et vécu… comme d’habitude !

visiter Vérone

Vérone sous le signe de l’amour.

J’imagine que pour tout le monde Vérone évoque l’amour puisque Vérone est la ville des célèbres amants Roméo et Juliette dont l’histoire si passionnellement dramatique est le symbole d’un amour éternel ou d’un amour impossible, à vous de décider. Dans tous les cas, depuis que Shakespeare a repris cette légende (ou peut-être histoire vraie) qui existait déjà dans la littérature italienne et dans les récits du Moyen-Age, le monde entier a le cœur gonflé de poésie quand il pense à ces deux jeunes-gens et donc quand il pense à Vérone. Je ne déroge pas à la règle. Ainsi, si Venise est clairement la ville des amoureux ; Vérone est la ville des deux amoureux les plus inspirants, les plus parfaits, les plus absolus. Et maintenant que je suis allée à Vérone, je peux vous dire que la ville vit clairement sous le signe de l’amour mais pour bien d’autres raisons que Roméo et Juliette et j’espère vous le montrer à travers quelques photos et impressions.

visiter Vérone

Comment me suis-je retrouvée à Vérone ? Et bien, souvenez-vous que j’étais allée rendre visite à mes cousins près de Bologne début novembre. Or, un matin, mon cousin me fait la surprise de dire qu’on part à Vérone parce que je commence à avoir bien exploré la zone autour de Bologne et qu’il FAUT voir Vérone ! Alors on a changé de région, on a quitté l’Emilie-Romagne et en 1h30 de voiture nous avons atteint Vérone en Vénétie. Ah oui, parce que comme Venise sa grande sœur, Vérone est en Vénétie… Il y a vraiment quelque chose avec l’amour dans ce coin d’Italie ! J’en profite pour bien expliquer que Vérone est une petite ville. Il ne faut pas la comparer à Venise à part pour son ambiance chargée d’amour. A Venise, il vous faudra rester quatre jours minimum. A Vérone, une escapade à la journée permet de déjà réaliser un bon tour de la ville.

***

En arrivant à Vérone je suis tout de suite tombée sous le charme de son architecture. On commence par traverser l’immense Piazza Brà où se trouve le théâtre et déjà on passe devant un grand cœur. J’inscris mentalement sur ma to-do list : « aller voir un opéra dans l’arène de Vérone un soir en été »…

visiter Vérone

visiter Vérone

Puis on déambule à travers de très jolies ruelles. C’est si calme car encore une fois, comme souvent en Italie, le centre est interdit aux voitures et croyez-moi ça change la vie ! La Piazza delle Erbe est superbe, c’est la plus ancienne de la ville et elle a un charme fou !

visiter Vérone

Pour le déjeuner nous nous sommes posés à la Trattoria al Pompiere (Vicolo Regina d’Ungheria 5, Vérone) : c’était excellent. Je vous recommande cette adresse !

Juste après, nous sommes passés par la Piazza dei Signori, le Palazzo di Cansignorio et le Palazzo del Comune avec sa Torre dei Lamberti (la prochaine fois il faut que j’y monte pour la vue).

visiter Vérone

visiter Vérone

visiter Vérone

visiter Vérone

En suivant quelques touristes on se retrouve sous le pseudo balcon de Roméo & Juliette. Sans nul doute, l’endroit est charmant et la scène du balcon aurait pu y prendre place. La statut de Juliette est touchante également. Par contre, les touristes sont vraiment étranges car pour rendre hommage à ce « temple de l’amour » ils collent leur chewing-gums sur les murs !!! Et pire (oui c’est possible !), les hommes se prennent en selfies en touchant la poitrine de Juliette ! Moi je mettrais un panneau : interdit aux chewing-gums imprégnés de votre grossière salive et interdit aux grossiers goujats qui touchent et abîment la sculpture de Juliette. Vous croyez quoi les gars ? Que ça va vous rendre romantiques ? Je crois que ça commence mal pour vous ! D’après mon cousin, heureusement que nous étions en novembre car parfois il y a une queue impressionnante pour atteindre le balcon… Bref, vous l’aurez compris : passer par-là est anecdotique et vous trouverez plus d’amour dans tous les autres coins de Vérone. Petite parenthèse : il paraît que Shakespeare n’est jamais allé en Italie alors chapeau bas à ce grand homme pour avoir réussi à traduire l’âme de Vérone dans ses textes.

visiter Vérone

Juliette à Vérone

visiter Vérone

Nous avons marché jusqu’au Castelvecchio où nous avons traversé le Ponte Scaligero au-dessus du fleuve Adige…

visiter Vérone

visiter Vérone

visiter Vérone

 

Vérone romantique

Puis nous avons continué la balade vers la Basilique di San Zeno Maggiore puis vers l’église Sant’Anastasia avant d’atteindre le Ponte Pietra où les vues sur l’Adige sont absolument romantiques.

Vérone ville de l'amour

Enfin, les rayons du soleil sont devenus plus bas, plus cuivrés. Il était temps de quitter Vérone en me promettant d’y retourner avec mon chéri. Et en repassant sous le porche qui marque l’entrée de la vieille ville, il n’y avait qu’une seule question qui volait au-dessus de nos têtes : To love or not to love, that is the question ! 😉

visiter Vérone

Et vous ? Amoureux de Vérone ?

 

Mon escapade à Bologne

Début novembre, sur un coup de tête, je suis partie retrouver mes cousins près de Bologne dans le nord de l’Italie. J’ai ainsi revu cette ville que j’aime beaucoup et qui mérite qu’on lui consacre un week-end, trois jours ou même une semaine si vous explorez les environs. Bologne est une ville qui offre énormément au voyageur : une belle architecture, un grand centre piétonnier, de majestueuses arcades, un voyage dans l’histoire et une ambiance étudiante très conviviale, sans oublier les délicieuses spécialités gastronomiques !

Sans les enfants et sans mon chéri j’ai donc arpenté les rues de Bologne en commençant par les anciennes ruelles où se trouvent les commerces de bouche, autour de la Via Pescherie Vecchie : mortadelle, parmesan, jambon de Parme (on est juste à côté !) et tortellini (les pâtes de Bologne) ont la part belle dans les vitrines. On a envie de tout acheter et de tout goûter ! Vous ne mangerez plus de mortadelle bas de gamme après ça ;-).

visiter Bologne

visiter Bologne

Ces délicieuses boutiques se trouvent à deux pas de la Piazza Maggiore où je me suis dirigée pour visiter le Duomo.

A l’entrée de la place, trône la fontaine de Neptune qui est le lieux de rendez-vous des locaux :

Week-end à Bologne

Après le déjeuner, j’ai continué vers une place que j’aime beaucoup (Santo Stefano) avec ses églises, son couvent et ses terrasses de café.

visiter Bologne

Non loin se dressent les deux célèbres tours de Bologne (Asinelli et Garisenda). Cette fois-ci je ne suis pas montée au sommet de la tour Asinelli car nous l’avions fait la dernière fois avec les enfants mais si vous découvrez Bologne pour la première fois il ne faut surtout pas manquer la vue depuis là-haut.

Bologne Italie

visiter Bologne

Bologne Italie

On poursuit la balade : direction la via dell’Archiginnasio pour apprécier l’élégance des ses anciennes arcades. Puis je suis rentrée dans le Palais de l’Archiginnasio, bâtiment de la Renaissance où se trouvait le siège de l’université de Bologne. A propos d’université, la plus ancienne d’Europe est née au Moyen-Age à Bologne justement. Aujourd’hui encore, Bologne est clairement une ville universitaire.

visiter Bologne

Via Piella j’ai fait un passage obligé devant la « fenêtre » qui donne sur les anciens canaux de Bologne. Par contre, il n’y avait pas d’eau car il n’avait pas plu depuis longtemps. La photo est plus jolie avec de l’eau. Je vous laisse imaginer…

visiter Bologne

J’ai également profité de mon escapade à Bologne pour visiter la Pinacoteca Nazionale di Bologna avec ses œuvres classiques de peinture italienne. Vous y verrez des tableaux de Raffaello, Perugino, Giorgio Vasari, Bartolomeo Cesi, …

***

Avec mes cousins, nous nous sommes baladés dans les ruelles de l’ancien ghetto juif, quartier fort animé en soirée… C’est l’endroit idéal pour dénicher une petite trattoria. Au passage, je précise que parler de « spaghettis à la Bolognaise » fait rire les locaux…  Car on ne dit pas « à la bolognaise » mais « al ragù », c’est-à-dire « au ragoût » , sous-entendu de viande et tomates. Les pâtes associées à cette célèbre recette sont les tagliatelle et non les spaghetti ! Bref, si vous ne souhaitez pas passer pour un touriste vous demanderez des tagliatelle al ragù et non des spaghettis à la bolognaise !

***

Informations Pratiques sur Bologne :

Comment s’y rendre ? Depuis Paris c’est 1h40 d’avion. J’avais pris des billets low costs à 20€ l’aller-retour !

Combien de temps prévoir à Bologne ? Je dirais que 3 jours c’est très bien si vous vous limitez à Bologne. Vous pourrez tout découvrir à pied. Son centre est piéton, c’est si reposant ! D’ailleurs, je déconseille de s’aventurer dans la ville en voiture car c’est très compliqué : il y a pas mal de zones à trafic limité. Si vous avez plus de temps, je vous conseille de prévoir une bonne semaine pour visiter d’autres villes d’Emilie-Romagne : Ferrara, Parme et Modène doivent impérativement faire partie de votre itinéraire ! En famille, je recommande clairement de louer une voiture (comme nous l’avions fait il y a deux ans). Seul ou à deux, le train est très pratique depuis Bologne (cette fois-ci, en solo, je me suis déplacée en train).

Restaurant : Osteria dell’ Orsa,Via Mentana, 1, Bologne. Une trattoria fréquentée par les étudiants. Ambiance locale et petits prix garantis. C’est le QG de mon cousin ;-).

Hébergement : si vous connaissez de bonnes adresses à Bologne, n’hésitez pas à partager vos bons plans en commentaires. Personnellement, je logeais à Reggio d’Emilie où habite un de mes cousins. C’est une jolie petite ville située à 40 minutes de Bologne, petite vile que je vous invite à découvrir si vous passez plus de temps dans la région.

Avec ou sans enfants ? Bologne et toute la région d’Emilie-Romagne sont totalement adaptées à un voyage avec enfants. Je vous laisse relire mes billets sur notre semaine en Emilie-Romagne il y a deux ans, avec Ticoeur (5 ans) et Titpuce (2 ans). Cette année, j’ai laissé les enfants et mon chéri à la maison car c’était début novembre et donc il y avait école. Et puis, de temps en temps, c’est bien quand maman s’échappe un peu, non ? 😉

visiter Bologne

visiter Bologne

visiter Bologne

Bologne Italie

Et vous ? Vous connaissez Bologne ? Envie d’y aller ?

 

 

belles plages de Sardaigne

Nos 2 semaines en Sardaigne : une histoire de plages

Ah qu’elles sont belles les plages de Sardaigne ! Et si nombreuses ! La Sardaigne, nous ne connaissions pas encore : comme j’ai la moitié de ma famille en Sicile, nous avons souvent opté pour l’option sicilienne. Depuis quelques années, nous avons également pris l’habitude d’aller en Corse régulièrement et l’île de Beauté nous a toujours enchantés ; cette année, pour une fois, on a tenté la Sardaigne et c’est encore une expérience différente. Je ferai d’ailleurs un billet pour comparer Sicile-Sardaigne et Corse pour ceux qui hésiteraient entre ces trois destinations méditerranéennes. Je peux déjà vous dire que ce qui nous a le plus marqués en Sardaigne ce sont les plages, d’où ce billet pour partager avec vous celles que nous avons testées et approuvées le mois dernier.

Je précise que je n’ai pas retouché les photos ci-dessous. Oui, les couleurs sont vraiment si belles, l’eau si claire et ça ressemble parfois aux Maldives !

belles plages de SardaigneCala Brandichi

Pour resituer dans notre itinéraire autour du monde : nous sommes rentrés de Rio début juillet par un vol pour Francfort, puis nous sommes montés dans un train pour Stuttgart où nous avons récupéré mes beaux-parents avant de nous envoler le lendemain pour Olbia en Sardaigne, première étape de notre petit Tour d’Europe qui terminera notre Tour du Monde.

Pendant nos 2 semaines en Sardaigne, nous avons choisi 3 points de chute, à partir desquels nous avons rayonné :

  • Costa Paradiso (au nord) -> je vous conseille d’ailleurs notre villa car c’était le meilleur hébergement de notre séjour sarde : détails ici.
  • Bosa (à l’ouest) -> nous avons loué une petite maison de ville dans Bosa.
  • Posada (à l’est) -> nous étions à l’hôtel Sale.

SardaigneNos 3 points de chute en Sardaigne

Plages près de Costa Paradiso :

La crique de Costa Paradiso, accessible par un agréable sentier (10 minutes). Le chemin pour y aller est agréable à condition que vous évitiez les heures chaudes. Les enfants ont aimé se baigner dans le bras de rivière qui arrive sur cette plage.

belles plages de SardaignePlage de Costa Paradiso

Cala Sarraina (accès très facile, à deux pas du parking). Petit bar de plage très agréable. 

belles plages de SardaigneCala Sarraina

Lu Litarroni/Naracu Nieddu : plusieurs accès possibles. Nous recommandons celui qui arrive devant les restaurants/bars avec le petit chemin ombragé pour s’y rendre (10 minutes). Parking payant (2€/h). Très grande plage de sable blanc. Bar agréable avec vue sur le plage. Un peu trop de vagues pour les enfants quand nous y étions.

belles plages de SardaigneLu Litarroni

belles plages de SardaigneMeilleur chemin d’accès pour Lu Litarroni

Plages près de Bosa :

La plage Compoltitu : en fait on a testé 3 plages près de Bosa mais celle-ci a été notre gros coup de coeur donc nous y sommes allées tous les jours et c’est celle que nous recommandons ! Remarque : pour y descendre c’est un peu sport mais tout à fait faisable (compter 10 minutes). C’est la plage qu’ont préféré Ticoeur et Titpuce car la mer était très calme et le niveau d’eau descend progressivement.

belles plages de SardaigneCompoltitu (Bosa)

belles plages de SardaigneCompoltitu (Bosa)

Plages près de Posada :

belles plages de SardaignePlage de Posada

belles plages de SardaigneCala Brandichi

belles plages de SardaigneIsuledda (San Teodoro)

belles plages de SardaignePorto Taverna

Nous avons également fait un tour sur les jolies plages suivantes mais nous avons moins aimé, essentiellement parce qu’il y avait trop de monde : La Cinta et Porto Istana.

Informations pratiques pour profiter des plages avec les enfants :

  • Prévoir un parasol car il y a rarement de l’ombre.
  • Nous avons privilégié la plage le matin avant 11h et l’après-midi après 16-17h pour éviter les fortes chaleurs. De plus, le matin, il y a peu de monde  (remarque : nous y étions mi-juillet – je pense qu’en août il y a beaucoup plus de touristes).
  • Nous avons bien profité des petits kiosques et bars de plage qui sont moins chers qu’en France. L’idéal pour prendre un café et offrir des glaces aux enfants.
  • Comme d’habitude, on n’oublie pas chapeaux, eau et crème solaire.
  • Je ne sais pas si c’est le hasard des plages où nous sommes allées mais aucune n’était surveillée :-(. De toute façon, on ne lâche pas les enfants des yeux.
  • Je vous donnerai le nom exact des plages sur les photos dès que j’aurai remis la main sur mes notes. C’est fou comme c’est le bazar dans nos sacs en cette fin de voyage !

plage sardaigneCala Brandichi

A part nos découvertes de plages nous avons visité des villages, en bord de mer ou dans l’arrière-pays. Nous avons également profité de la bonne cuisine locale. Je vous raconterai tout cela une prochaine fois. Je voulais surtout commencer par vous montrer la beauté des plages sardes car c’est vraiment ce que nous avons trouvé exceptionnel. Peut-être connaissez-vous déjà la Sardaigne et ses plages ? Des coins à conseiller ?