Notting Hill en famille

Visiter le quartier de Notting Hill à Londres est l’occasion d’une balade très agréable et incontournable qui est tout à fait adaptée avec des enfants. J’ai découvert Notting Hill il y a bien longtemps, en solo, mais j’ai vraiment plaisir à y retourner en famille. Notting Hill est connu pour ses alignements de maisons aux couleurs pastel et pour son marché d’antiquités sur Portobello road. C’est un quartier chic et j’ai même l’impression qu’il devient de plus en plus chic à chaque fois que j’y retourne. Pourtant, à l’origine, il s’agissait d’un quartier populaire et cosmopolite qui a vu naître le célèbre carnaval de Notting Hill (événement musical qui a lieu fin août). Aujourd’hui, Notting Hill est un quartier très touristique, surtout depuis le film Coup de foudre à Notting Hill et surtout les jours de grand marché (vendredi et samedi). Alors, avec des enfants, le premier conseil que je vous donne c’est d’éviter ces jours à moins que vous aimiez les bains de foule ! Le mieux, c’est du lundi au jeudi (il y aura quelques stands aussi – le dimanche : pas de marché du tout). Le deuxième conseil c’est de ne pas limiter votre balade à Portobello road : éloignez-vous et arpentez les rues perpendiculaires qui sont beaucoup plus calmes. Ci-dessous, je vous propose un petit guide pour visiter Notting Hill avec vos enfants :

Visiter Notting Hill en famille : Que voir ? Que faire ?

Démarrez la balade à la station de métro Notting Hill Gate (Circle line ou District Line ou Central Line). A partir de Notting Hill Gate, vous vous déplacerez vers le nord, pour rejoindre et suivre Portobello road, jusqu’à Lancaster road, puis vous bouclerez (ou plutôt zigzaguerez, selon votre inspiration car toutes les rues sont belles !) pour retourner au point de départ en passant par d’autres rues qu’à l’aller. Comptez une demi-journée pour profiter tranquillement de Notting Hill.

  • Portobello road : c’est l’artère la plus connue du quartier, avec ses boutiques, son marché, son ambiance et donc ses touristes !
  • Rentrez chez Alice’s Antiques sur Portobello Road : cette vieille boutique pleine à craquer de petites antiquités est adorable et les enfants seront contents de reconnaître la boutique que l’on voit dans le dernier film Paddington. Même si vous n’avez pas vu le film, la boutique est trop chou !

sur les traces de Paddington

Notting Hill en famille

  • Les maisons aux couleurs pastel, aux couleurs intenses ou les allées toutes blanches : longer par exemple Denbigh Terrace, Colville Square, Arundel Gardens, Pembridge road,… et tant d’autres ! Je vous laisse vous perdre ! Si vous n’êtes pas en overdose de couleurs, vous pouvez aussi explorer le sud de Notting Hill Gate. Du côté de Callcott Street. L’avantage c’est qu’il n’y a pas de touristes de ce côté-là.

parcours dans notting hill

Notting Hill en famille

visiter Notting Hill

  • Les « mews » : Notting Hill ne se résume pas à ses grandes maisons victoriennes. Prêtez attention aux petites impasses (appelées Mews) en anglais… et vous y verrez de petites maisons en briques pleines de charme…. Mignonne celle-ci non ? C’est St Luke’s mews. Je l’ai trouvée par hasard et j’ai vu ensuite sur une pancarte que c’est un des lieux du tournage de Love Actually. Il n’y avait personne. Je pense que tous les touristes sont plutôt sur les traces de Coup de Foudre à Notting Hill.

Notting Hill mews

  • Sur Westbourne Grove : encore un autre style à découvrir avec des boutiques chics et des restaurants sympas .
  • Un stop devant l’Electric cinema dans le nord de Portebello road : c’est le plus vieux ciné de Londres. Selon la programmation et l’âge de vos enfants, vous pouvez tester cette salle qui offre la possibilité de s’allonger sur de grandes banquettes en velour ! En ce moment, il y a la suite des Animaux Fantastiques (Ticoeur et Papa Voyage vous le recommande !). Bon, évidemment, il faut parler anglais. Vous remarquerez que plus on monte Portobello Road, plus on devine comment Notting Hill devait être il y a quelques années…

Notting Hill en famille

  • Initier les enfants au Street Art : juste après le cinéma vous verrez cette adorable oeuvre du célèbre artiste Banksy :

Notting Hill en famille

  • Se poser dans un square : par exemple, nous avions fait une pause avec Ticoeur dans le Colville Square Garden. Attention : certains petits squares ne sont pas ouverts au public car ils ne sont utilisables que par les résidents qui vivent autour (c’est fréquent à Londres). J’ai retrouvé la photo prise dans ce square… Il a grandi mon Ticoeur !

  • Biscuitteers : ils sont spécialistes des biscuits avec glaçage. C’est si joli qu’il faut passer devant leur vitrine. Après, je trouve que c’est très cher, donc je ne le mets pas dans ma liste « où manger ? »… Juste le plaisir des yeux au 194 Kensington Park road.

Notting Hill en famille

Notting Hill à Noël

  • Ramener des souvenirs pas encombrants : dans les boutiques de souvenirs, j’ai bien aimé les bodies Notting Hill ou les petites chaussettes London…

Londres en famille

  • Le pub The Churchill Arms (au sud de Notting Hill Gate) : j’y suis passée cette semaine et j’ai été impressionnée par leur déco de Nöel ! Il faut croire qu’un seul sapin ça suffisait pas. Il faudra qu’on y retourne pour voir la version de nuit !

Notting Hill à Noël

Visiter Notting Hill en famille : où manger ?

  • Gail’s : pour un café ou un petit déjeuner (qui fait office de déjeuner).  L’endroit est simple et familial (il y a des chaises hautes). A la base c’est une boulangerie. Il y en a plusieurs dans Londres. Si vous y allez au moment de Noël, vous pouvez goûter leurs Mince Pies (petits gâteaux de Noël anglais – ceux de Gail’s sont bien acidulés comme j’aime !) – 138 Portobello Rd.

  • Ganger & co : très bons déjeuners et brunchs dans un joli cadre. Le seul hic : c’est bruyant mais comme souvent à Londres ! Mieux vaut y aller tôt. 175 Westbourne Grove, London.
  • Et pour déjeuner dans un pub typique : The Prince Edward, 73 Princes Square, London. Chaises hautes disponibles.
  • Daylesford : une grande épicerie bio où il y a de bonnes petites choses pour le goûter (à droite, ce sont les Mince Pies)…

bonnes adresses en famille

Dormir à Notting Hill ?

A Notting Hill, il y a très peu d’hôtels car c’est résidentiel et c’est un quartier assez cher. Donc si vous avez envie d’y loger, le mieux est de louer un appartement ou une maison. Je vous laisse regarder sur Airbnb, par exemple, ce bel appartement et je vous invite à relire mes conseils pour bien choisir votre hébergement sur Airbnb. Je vous rappelle aussi que je peux vous parrainer (utilisez ce lien ) : vous aurez 25€ de réduction et moi 15€ (je les utiliserai à Londres d’ailleurs !). Pour une location à Notting Hill, il faut prévoir environ 150€ à 200€ par nuit et surtout, mieux vaut réserver bien en avance car Notting Hill est très demandé. Pour baisser le budget, souvent nous choisissons de dormir dans l’est de Londres et nous prenons le métro pour visiter Notting Hill.

A proximité de  Notting Hill :

Pour continuer votre balade dans Londres, près de Notting Hill, vous trouverez :

  • Holland Park : un parc très arboré et valloné qui a beaucoup de charme. Les enfants pourront y gambader. Ne manquez pas de passer devant le petit étang japonais. Et attention aux écureuils qui ne sont pas farouches !

Holland Park en famille

  • Little Venice : j’aime beaucoup ce coin qui me fait penser à Amsterdam et où j’ai l’impression qu’il y a peu de touristes. Vous y verrez des péniches et des canaux. Un chouette café tout bariolé juste à côté (parfait pour déjeuner) :  Beany Green, 6C Sheldon Square, London.

Little Venice Londres

Il ne vous reste plus qu’à revoir, en anglais bien sûr, Coup de foudre à Notting Hill (le film qui m’a fait aimer Hugh Grant) et avec les enfants le super Paddington 2 (le film qui m’a donné envie de quitter Hugh Grant :-)) ! Et ensuite,… direction Londres et Notting Hill !

parcours dans Notting Hill

La prochaine fois, Ticoeur et Titpuce vous emmèneront dans un autre quartier de Londres… Très connu également :-)… Alors, ça vous dit de visiter Londres avec nous, quartier par quartier ? Je vous parlerai des grands classiques mais aussi des plus méconnus.

Coup de foudre ou coup de coeur pour Notting Hill ? That is the question!

Notre deuxième fois aux Studios Harry Potter

Nous avions déjà visité les Studios Harry Potter en 2012, l’année de leur ouverture au public. A l’époque, j’avais offert cette visite à « Papa Voyage » pour ses 40 ans lors d’un de nos passages à Londres. A l’époque, c’était lui le seul fan à la maison. Ticoeur n’avait que 3 ans et Titpuce était un bébé donc ils ne se souvenaient même pas de cette visite. Depuis, j’ai trois fans d’Harry Potter à la maison et c’est pas tous les jours facile de suivre ! Quand nous avons annoncé aux enfants que nous partions vivre en Angleterre pour deux ans, ils nous ont demandé si nous pouvions retourner aux Studios Harry Potter, situés près de Londres. J’ai dû céder à la pression des fans :-). Et surtout j’aurais fait n’importe quoi pour que mes petits amours ne soient pas trop tristes de quitter la France… Alors si Harry Potter a ce pouvoir de leur faire aimer l’Angleterre moi je dis « vive Harry Potter ! ».

La bonne surprise c’est que depuis 2012, les studios se sont agrandis et offrent plus de décors aux visiteurs. Ainsi, nous avons découvert pour la première fois :

  • Le Poudlard Express et le Quai 9 ¾ : on peut rentrer dans le train qui est vraiment celui qui a été utilisé dans tous les films. Ce train se trouve aux studios depuis 2015.

Aragog Studios Harry Potter

visiter les Studios Harry Potter

  • La maison d’enfance d’Harry Potter : depuis 2015, on peut rentrer dans le salon des Dursley.

visiter les Studios Harry Potter

  • La forêt interdite : elle a été rajoutée en 2017… Attention à Aragog !

la forêt interdite Harry Potter

  • Aussi, partout dans les studios on trouve des vidéos explicatives des tournages, des décors, des effets spéciaux ainsi que des interviews des acteurs. Par rapport à 2012, il y a donc plus d’explications, plus de contenus. Je dirais même qu’on peut faire l’économie de l’audio-guide. Si mes souvenirs sont bons, dans l’audio-guide (que nous avions pris en 2012), vous aurez en plus des anecdotes.

Les autres parties des décors sont toujours aussi impressionnantes même pour une non-fan comme moi. J’aime tout particulièrement le grand hall de Poudlard, la salle des potions et le chemin de traverse. Je vous laisse avec quelques photos que vous pourrez comparer à mon article de 2012 : que Ticoeur a grandi !

Potions Studios Harry Potter

Grand Hall Harry Potter

Studios Harry Potter Londres        visiter les Studios Harry Potter

visiter les Studios Harry Potter

Studios Harry Potter en famille

2012 versus 2018 : le plus grand choc pour moi c’est de voir comme Ticoeur a grandi !

Studios Harry Potter Londres

visiter les Studios Harry Potter

visiter les Studios Harry Potter

Comme je le disais, les studios sont très beaux et donc même sans être fan, on apprécie la visite pour la qualité des décors. Evidemment, si vous avez vu les films c’est encore mieux ! Chez nous, Papa Voyage a lu tous les livres et vu tous les films : Ticoeur a lu tous les livres et vu les trois premiers films. Titpuce a également vu les trois premiers films mais en fermant les yeux pendant certaines scènes ; enfin, moi j’ai vu un des films au cinéma mais je ne sais même plus lequel tant c’est pas mon truc :-). Par contre, je suis en train de lire les livres en VO, en audio-book parce que c’est un excellent moyen de progresser en anglais (qualité du texte et qualité du narrateur) et parce que j’aimerais réussir à suivre quelques conversations à la maison :-)…

Voici un petit recoin que j’aime beaucoup, le parfait exemple de cette ambiance créée dans les studios…

Ce qui est également très impressionnant c’est de se dire qu’on est vraiment à l’endroit des tournages. Il ne s’agit pas d’un parc d’attractions, ni de décors factices construits après coup. Les huit films ont été tournés dans ces studios, de 2001 à 2010, en utilisant ces décors, de très haute qualité (quasi des oeuvres d’art !). Le visiteur peut également découvrir tous les accessoires : costumes, perruques, baguettes, meubles etc… Le soin apporté au moindre détail est bluffant ! Ils avaient du budget :-). Aussi, c’est fou de se dire que les acteurs alors enfants ont passé leur vie dans ces studios : ils ont même eu école sur place ! Drôle d’enfance et adolescence en tout cas !

Informations pratiques pour visiter les studios Harry Potter :

Achetez les billets sur le site officiel et pas ailleurs -> Warner Bros Studios Tour – Il existe tout un tas d’arnaques d’agences qui vendent les billets plus chers qu’ils ne sont ! Et comme c’est déjà un budget, autant ne pas en rajouter. Ainsi, pour une famille de 4, l’entrée est officiellement à 140£ (prix 2018). Les enfants de moins de 4 ans ne payent pas.

Réservez longtemps à l’avance -> à peine installés dans notre petit coin du sud de l’Angleterre, mi-septembre, nous avons pris des billets pour les Studios Harry Potter et nous n’avons eu de la place que pour mi-novembre, soit deux mois plus tard ! Il peut même y avoir 3 mois d’attente en haute saison donc le plus tôt est le mieux !

Transport : attention, les Studios Harry Potter sont à 30 kilomètres de Londres ! Vous pouvez prendre le train à Euston Station (proche de St Pancras), jusqu’à la station Watford Junction (ce que nous avions fait la première fois – comptez 50min). C’est environ ~12£ l’aller retour pour un adulte (1/2 tarif pour les enfants à partir de 5 ans) et c’est un peu moins cher si vous utilisez l’Oyster Card pour payer vos billets de train. Une fois à Watford Junction, il y a une navette pour les Studios (2,50£ par trajet – 15 minutes). Au final, il faut partir de Londres une bonne heure, voir 1h30 avant l’heure de votre billet d’entrée. Vous avez 30 minutes pour rentrer dans les studios à partir de l’heure inscrite sur vos billets. Pour notre 2iè fois aux studios, nous avons pris la voiture. Le parking est gratuit.

Temps de visite et autres infos : nous avons passé 3h30 dans les Studios et j’ai vu ensuite que c’était le temps moyen conseillé par Warner Bros Studios. Les enfants auront donc sûrement faim. Sachez que vous pouvez emmener votre pique-nique et le manger dans le café sité au milieu du parcours. Si vous venez en hiver, ne laissez pas vos manteaux aux vestiaires car une partie des décors est en extérieur. Enfin, il y a une très belle boutique qui comblera les fans d’Harry Potter !

Enfin, n’hésitez pas si vous avez d’autres questions !

Alors ? Tentés pour visiter les Studios Harry Potter ?

Tower Bridge

Et fêter les 6 ans de Titpuce à Londres !

Pour mon travail, j’ai dû partir en Angleterre pour une semaine mais Ticoeur, Titpuce et Papa Voyage sont venus me rejoindre à Londres pendant le week-end. C’était absolument nécessaire à ma survie ! En effet, j’ai l’habitude de me déplacer quelques jours régulièrement dans la cadre professionel mais une semaine sans les enfants ce serait bien trop long pour moi ! De plus, ma Titpuce fêtait ses 6 ans donc hors de question d’être loin d’elle pour cette nouvelle année qui commence ! Aussi, vous savez que nous aimons beaucoup Londres où nous allons régulièrement en famille d’autant plus que mon beau-frère et ma belle-soeur y vivent. On ne se lasse jamais de cette belle Capitale et on l’aime encore plus depuis que la livre a baissé ! 😉

Tower Bridge

A Londres, on ne s’ennuie jamais : il y a tant d’endroits à revoir et encore tant d’endroits à découvrir ! Pour ce week-end à Londres avec les enfants nous avons un peu mixé les deux :

Les endroits où nous sommes  retournés :

Le quartier de Hackney : nous y avions loué une chouette maison sur Airbnb, avec jardin et chambre d’enfants pendant que les propriétaires étaient en France au ski. A Hackney, nous avons profité de l’ambiance animée et bon enfant du marché gastronomique qui a lieu le samedi matin (le Broadway Market), hélas sous la pluie cette fois-ci. Nous avons fait un petit tour à la ferme où nous avons pris un café (oui une ferme en pleine ville !). Et nous sommes redescendus jusqu’à Columbia Road où se trouve le célèbre marché aux fleurs (le dimanche matin). Pour l’anniversaire de Titpuce, nous avons acheté de délicieux petits gâteaux chez Violet.

chez Violet

Titpuce soufflant les bougies le matin, dans notre maison très british !

Dans la chambre d’enfants, c’était le paradis !

Et ressoufler les bougies le soir (je précise que le verre de vin est celui de maman ;-))

Dans le Centre de Londres nous sommes retournés à la Tate Modern Gallery pour la vue (gratuite) depuis le 10iè étage, nous avons longé la Tamise puis direction le quartier chinois particulièrement animé à la veille du Nouvel An, nous avons fait du shopping cadeaux d’anniversaire chez Hamley’s, nous avons pris la photo habituelle à Picadilly Circus (les écrans ont été refaits), nous avons flâné à Covent Garden ; enfin, nous avons salué les gardes royaux devant le White Hall et Buckingham Palace de très loin après avoir traversé St James’ Park.

vue Tate ModernVue depuis la Tate Modern

Londres en familleLe long de la Tamise, vue sur the Shard

Tower of LondonTower of London

Niel's yardNiel’s Yard, près de Covent Garden

Picadilly Circus

Hello you!

 

Week-end à LondresLe magasin Liberty

Chinatown LondresChinatown

Quelques découvertes à Londres :

The London Museum : nous avons trouvé la scénographie absolument réussie ! On apprend l’histoire de Londres en se déplaçant dans des décors de chaque époque, des reconstitutions de rues, d’habitations, de commerces. C’est d’une grande qualité et parfait pour les enfants ! Et en plus, c’est gratuit !

La Wallace Collection : nous n’y étions jamais allés et pourtant c’est vraiment incontournable je trouve ! Le bâtiment est superbe et la décoration intérieure donne une bonne idée du cadre de vie de l’élite au XIX siècle. Quant aux enfants, ils ont aimé la grande collection d’armures. Ce musée est gratuit, central et il y a un même un salon de thé agréable à l’intérieur. Bref, une belle découverte !

Londres en famille

***

Finalement, le hasard de notre planning fait que ma princesse a souvent fêté son anniversaire à l’étranger : il y a eu les 5 ans à Barcelone, les 4 ans en Australie, les 3 ans au Sri Lanka

Je te souhaite encore tout plein de beaux voyages dans le futur ma chérie et surtout de garder ton impresionnante énergie et ta joie de vivre ! Ta maman…with love!

Londres en solo

Londres en solo : ma journée heure par heure

Le mois dernier, sur un coup de tête, j’ai décidé de partir pour une journée à Londres en solo. Et oui, je suis comme ça. Je suis verseau 🙂

Voyager seule ça m’arrivait souvent quand j’étais jeune et je n’avais pas peur des grandes aventures : je suis partie vivre à Chicago à 23 ans, je suis partie travailler à Richmond (en Virginie) à 24 ans et je suis partie en mission humanitaire au Pérou à 26 ans. Alors une journée, toute seule à Londres ça n’allait pas me faire peur. Surtout que Londres, je commence à m’y sentir comme chez moi depuis que nous y allons deux ou trois fois par an en famille. Londres avec les enfants on adore et récemment nous y sommes encore allés à la Toussaint. C’était l’occasion de découvrir pour la première fois The View From The Shard et Kew Gardens.

Revenons à ma brève escapade à Londres en solo :

Un mardi matin, j’ai pris l’Eurostar aux aurores et je suis arrivée à Londres à 9h du matin sous un grand ciel bleu (la météo s’est un peu gâtée en milieu de journée). Dans le train, j’ai trouvé une carte de la ville au niveau du bar, je l’ai embarquée et une fois à St Pancras je suis partie en direction du canal qui passe pas très loin au nord de la gare. Pour ne pas avoir la tête plongée dans le plan j’ai tout simplement suivi le Regent’s canal sur de longs kilomètres. Je suis ainsi passée par Camden, Regent Park, Primrose Hill puis je suis redescendue vers Little Venice où se trouvent de nombreuses péniches. Juste avant de quitter le canal j’ai pris un grand café et une part de carrot cake dans un chouette local avant de poursuivre par les grands parcs : Kensington Garden, Hyde Park puis Green Park et St James Park. Enfin, j’ai fini mon périple dans le centre : je suis allée à la Royal Academy of Art pour la superbe expo de l’artiste chinois Ai Wei Wei et j’ai également parcouru l’expo des portraits de Goya à la National Gallery. Enfin, je suis passée par Convent Garden Chinatown, Oxford Street et j’ai commencé la remontée vers St Pancras où je me suis offert un cocktail bien mérité avant de monter dans le train. De retour à Paris, j’ai réussi à embrasser mes chéris avant le passage du marchand de sable et je suis également allée me coucher bien tôt car j’étais lessivée après tant de marche et d’air frais.

C’est que mon City Trip était vraiment sportif. En tout j’ai marché quasi 8 heures non stop pendant cette journée à Londres en solo. Je me suis amusée à vous envoyer une photo par heure sur mon compte Instagram (oui, ok, j’ai trop regardé la série 24h…). ça m’amusait, j’espère que ça vous a plu aussi. C’est dans le train à l’aller que j’ai eu cette idée et que je me suis créée mon petit hashtag #8hoursinLondon.

Voici mon itinéraire en images, heure par heure :

 

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

pause café à Londres

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

Londres en solo

 

Je vous rassure, j’avais pris de super baskets, mes vieilles runnings avec lesquelles j’ai couru le Marathon de Paris. Elles sont devenues mes chaussures fétiches et si je ne les mets plus pour courir, je les emmène souvent avec moi pour de longues marches. Heureusement que je les avais au pied car d’après ma chère petite Apple Watch, il semblerait que j’ai justement marché quasi 40 km. Donc un vrai marathon londonien. Ça m’a fait un bien fou ! Ce genre d’escapade en solo, ça vide la tête et ça fatigue sainement les jambes. En plus, Londres est vraiment agréable avec tous ses parcs. A part à la fin de ma journée dans le centre j’ai plutôt eu l’impression de faire une longue balade champêtre que ce soit au bord des canaux ou dans les différents jardins.

Petit bilan :

J’ai tellement aimé ma journée seule avec moi-même que je recommencerai. Il y a pas mal de destinations à 2 ou 3 h de Paris en train. C’est jouable dans la journée. Pourquoi pas faire un saut à Lyon, à Aix ou tout simplement en bord de mer à Trouville. Peu importe. Côté organisation, cela veut dire que le papa a emmené les enfants à l’école le matin et les a récupérés le soir au centre de Loisirs. Il a donc dû partir plus tôt que d’habitude du travail mais de temps en temps c’est jouable heureusement !

Prendre l’air et se retrouver c’est important. Faire les choses à son rythme, sans contraintes. Prendre du recul. Penser à soi. Alors oui je sais, j’aurais juste pu passer 1h dans un spa à Paris mais parfois on a besoin de grande évasion, d’espace, de distance, isn’t it ? Un besoin de liberté sans doute.

Et vous les mamans ? Vous avez déjà testé l’escapade en solo, sans chéri, sans copine, sans enfant ? Tentées par Londres en solo ?

Londres vu du ciel

The View From The Shard : Londres vu du ciel

La semaine dernière, lors de notre séjour à Londres en famille, nous sommes montés sur la tour la plus élevée de Londres : The Shard.

C’est une œuvre de l’architecte italien Renzo Piano et on peut y monter depuis février 2013. La tour fait 310 mètres de haut. Au moment de son inauguration c’était la tour habitée la plus haute d’Europe. Nous avions suivi l’avancée de la construction de ce bâtiment au fur et à mesure de nos séjours londoniens. D’après la traduction, « the shard » évoque un éclat de verre. Un éclat de verre qui transperce le ciel sans doute ? Avec la météo idéale que nous avons eue pendant nos vacances à Londres c’était vraiment l’occasion de découvrir The View From The Shard.

Nous avons commencé par la plateforme au 69ème étage : il y a des télescopes digitaux qui permettent de s’orienter et de voir sur écran le même point de vue que sous nos yeux mais de nuit, au coucher de soleil, autrefois ou au soleil…;-). Cela amusait surtout les enfants et mon chéri. Je préfère les vraies vues, surtout avec le ciel dégagé que nous avons eu !

Ensuite, nous avons refait un tour dans l’espace en plein air au 72 ème étage. C’était plus impressionnant et plus agréable car on sentait l’air frais et qu’on pouvait aussi admirer les finitions architecturales de la pointe.Nous avons pris des photos à 360 degrés :

Londres vu du ciel

The View From The Shard en famille

The View From The Shard

The View From The Shard

The View From The Shard

The View From The Shard

The View From The Shard

bar the View from the shard

The View From The Shard

The View From The Shard

visiter The View from the shard en famille

The View From The Shard

Les enfants ont aimé les vues et les explications sur l’ipod distribué à l’entrée. La vue sur Londres est vraiment superbe. Seul bémol : c’est cher, comme toutes les visites payantes à Londres. Mais il ne faut pas oublier qu’il y a également beaucoup de musées gratuits donc finalement, il vaut mieux résonner en budget moyen.

Certains m’ont demandé s’il valait mieux aller au London Eye ou monter à The View From The Shard. Je dirais que ce n’est pas comparable.

Au London Eye : il y a les sensations d’une grande roue, avec un peu d’adrénaline si comme moi vous êtes peureux ou si vous avez le vertige. La vue sur la Tamise est top (relisez le billet de ma visite au London Eye l’an dernier) mais vous ne voyez pas tout Londres car vous êtes à 135 mètres de haut. Regardez, on voit le London Eye sur cette photo :

The View From The Shard

A The View From the Shard : vous avez une vue à 360 degrés et on peut même voir à plus de 60km à la ronde par beau temps ; par contre, il n’y a pas le côté « manège » du London Eye.

Les deux visites ont plu à nos enfants (et c’est gratuit pour les moins de 4 ans). Moi aussi j’ai aimé les deux.

Pour info, nous n’avons eu que 15 minutes d’attente à la caisse, un dimanche matin.

Dans tous les cas, n’y allez pas s’il fait gris car pour le prix je trouve qu’il faut des conditions idéales ou rien ! Le mieux est de réserver ses billets la veille après avoir vérifier la météo. Au coucher du soleil, par beau temps, ce doit être le plus beau j’imagine.

Bref, je vous conseille de mettre The View From The Shard sur votre programme de visite à Londres. C’était une belle expérience qui nous a permis de voir Londres autrement !

Comment s’y rendre ?

The Shard se trouve au sud de la Tamise, en face de la City.
Métro ou bus : station London bridge

C’est également tout près du Borough Market : un marché avec de nombreux stands gastronomiques. C’est là que nous avons mangé après la visite.

Informations pratiques sur le site The View From The Shard.

Et vous ? Tentés par The Shard ?

 

*les billets nous ont été offerts.