Rando

Articles dans cette catégorie :

ile de batz en famille

Notre journée en famille sur l’île de Batz

Pour le grand week-end du 1er mai, nous sommes partis en Bretagne, dans le Finistère, à Roscoff et Carantec. La Bretagne nous y allons souvent mais le Finistère c’était la première fois que j’y retournais depuis ma classe de mer, en CM1, à Plougasnou. A l’époque, mon expérience avait été intense et inoubliable puisque j’étais tombée à l’eau pendant mon premier cours de voile ! (et oui, j’ai testé, la Manche est très froide au mois de mars !!!). Depuis, j’ai épousé un skipper, j’ai voyagé en voilier et j’ai toujours eu envie de retourner dans le Finistère pour y vivre d’autres aventures… moins tumultueuses !

Au départ de Roscoff, une de nos découvertes de la région a été l’île de Batz, célèbre pour sa beauté et son dépaysement. En effet, malgré une météo peu clémente ce jour-là, nous sommes tombés sous le charme insulaire de ce petit bout de terre… Tout a commencé à 10h au port de Roscoff où nous avons pris le bateau pour l’île de Batz. Une fois arrivés, nous sommes partis en balade à pied. Ticoeur et Titpuce ont assuré. Il faut dire qu’ils adorent marcher quand le terrain est irrégulier : rochers, criques, plages, chemins de terre, sentiers… avec leurs coupe-vent et leurs bottes en caoutchouc ils étaient bien équipés pour nos petites randonnées sur l’île.

ile de batz en famille Suite de l’article

Où randonner en France avec de jeunes enfants ?

Comme vous le savez, nous avons deux grandes passions quand il s’agit des voyages : le vélo et la randonnée. Or, depuis quelques temps, nous avons plutôt privilégié les escapades à vélo que les randonnées en famille, par rapport à l’âge de nos enfants.

Tant que Ticoeur et Titpuce étaient bébés, nous avons continué la randonnée, car il était possible de les porter. Ainsi nous sommes partis sur les chemins de rando suivants (les étoiles représentent le niveau de difficulté) :

  • Les Highlands en Écosse**
  • Les sentiers dans les calanques de Cassis*
  • Le chemin des douaniers dans les Cinque Terre*
  • Et surtout les grandes randonnées sur l’Ile de la Réunion.***

Maintenant que nous ne pouvons plus porter les enfants, nous continuons de faire de petites randonnées mais très courtes, d’une heure ou une heure et demi. Ainsi, nous avons marché en famille en Corse, en Norvège, en Allemagne et en Italie.

Période 1 : on peut encore porter l’enfant…

Où randonner en France avec de jeunes enfants ?

Où randonner en France avec de jeunes enfants ?

Période 2 : les enfants sont assez grands pour marcher sur des chemins faciles pour des randonnées courtes …

Où randonner en France avec de jeunes enfants ?

Où randonner en France avec de jeunes enfants ?

Où randonner en France avec de jeunes enfants ?

La période 3 : quand les enfants peuvent faire de plus grandes randonnées…

Je pense que pour cette phase-là, l’âge idéal doit situer autour de 6 ans, non ?

Du haut de ses 2 ans et demi, Titpuce promet déjà d’être une grande aventurière. Aucun obstacle ne lui fait peur ! Quant à Ticoeur, je le trouve très endurant et surtout il est demandeur. Il réclame de partir marcher en montagne ! Bref, nous réfléchissons à des idées de destinations adaptées à la randonnée en famille. Clairement, je pense que nous privilégierons la France dans un premier temps. Voici quelques unes de nos idées :

  • Les Cévennes : une collègue de bureau adore cette région et m’en a vanté les possibilités de balades en famille en toute quiétude. Une destination que nous avons très envie de découvrir !
  • Une randonnée avec des ânes : plusieurs régions le proposent. Maman on bouge avait testé et approuvé !
  • Le Jura : sans enfant nous avions bien aimé nos randonnées au Mont d’Or. Nous y retournerons avec plaisir avec les enfants.
  • Le Puy-de-Dôme : autour des vieux volcans, de nombreux sentiers de tout niveau.
  • La Corse : nous adorons cette île et là-bas, heureusement, il n’y a pas que le GR20 ! De petites randonnées sont accessibles en famille et la plage n’est jamais bien loin 😉

Je vous laisse relire mes conseils pour randonner avec de jeunes enfants.

Où randonner en France avec de jeunes enfants ?

Et vous ? Avez-vous des bons conseils de randonnées faciles pour les enfants en France ?

* billet proposé en partenariat avec Allibert-Trekking

 

 

 

Le plus célèbre point de vue de Norvège : le Preikestolen

Vous connaissez sans doute cette image du Rocher de la Chaire (Preikestolen) en Norvège : une falaise de plus de 600 mètres au-dessus du fjord d’où il est possible de profiter d’un des plus beaux points de vue du pays, si ce n’est le plus beau !

Le plus célèbre point de vue de Norvège : le Preikestolen

Le Preikestolen est pour moi un des souvenirs les plus émouvants de notre voyage en Norvège. Une randonnée vers un sommet vertigineux, majestueux, symbole du pays. Vertigineux, c’est le mot à retenir car ce rocher impressionnant pointe dangereusement vers le vide ! Pas de barrières de sécurité ; on s’approche à tâtons, en rampant pour certains, les yeux grands ouverts vers le précipice ! Ce n’est vraiment pas l’endroit pour faire un pas de trop ! Mais alors quel paysage ! Quel panorama sur le Lysefjord ! Une moment gravé dans mon esprit. Je suis restée une bonne demi-heure au sommet. Les autres randonneurs ont commencé à arriver.

Preikestolen 1-2

Crédit photo : Zoover

Si le point de vue est superbe, il ne faut pas oublier que toute la randonnée est belle…

Le plus célèbre point de vue de Norvège : le Preikestolen

Le plus célèbre point de vue de Norvège : le Preikestolen

Le plus célèbre point de vue de Norvège : le Preikestolen

Nous approchons du sommet… Nous sommes déjà 600 mètres au-dessus de l’eau…

 

Le plus célèbre point de vue de Norvège : le Preikestolen

Le Preikestolen dans toute sa hauteur…

Le plus célèbre point de vue de Norvège : le Preikestolen

La vue vers la gauche. Il est encore tôt, la lumière est un peu trop éblouissante pour les photos…

Le plus célèbre point de vue de Norvège : le PreikestolenLa vue vers la droite…

Le plus célèbre point de vue de Norvège : le Preikestolen

Alors oui, mais les enfants dans tout ça ? Vous auriez bien raison de me poser la question. Le « Guide du Routard » déconseille d’emmener des enfants de moins de 10 ans au sommet du Preikestolen et je pense que c’est un conseil bien sage. Il s ‘agit d’être raisonnable là-haut et de ne pas gambader n’importe comment ! Du coup, c’est simple, nous sommes montés mon mari et moi à tour de rôle. Mon chéri a fait l’ascension en fin d’après-midi. Il a hélas eu trop de vent pour s’approcher du bord mais il a tout de même pu apprécier une partie de la vue. De mon côté, je suis restée au camping avec les enfants, à préparer la tente, le dîner et à jouer. Le lendemain matin, c’est moi qui aie entamé la randonnée vers le sommet et j’ai eu un temps magnifique. J’ai surtout eu la chance d’être quasiment seule au sommet à mon arrivée car j’ai commencé l’ascension à 7h30 du matin grâce au réveil matinal de ma fille (comme quoi, c’est utile quelque fois !). Sinon, attendez-vous à ce qu’il y ait du monde en haute saison. C’est LA rando à ne pas manquer ! D’ailleurs, en redescendant, j’ai croisé de très nombreux touristes, de toutes les nationalités : cela faisait un peu tour de Babel 😉

En terme de durée, nous avons mis 2h15 aller-retour (sans compter la pause au sommet) mais le guide indique plutôt 4h aller-retour donc à voir, selon votre rythme. J’ai l’entraînement de la course à pied ! L’ascension en soi n’est pas très difficile mais s’il a plu la veille (c’était mon cas), alors attention à ne pas glisser !

Comment se rendre au Preikestolen ?

Depuis la ville de Stavanger, il faut compter environ 1h30 en voiture, incluant une traversée en ferry (13€). Nous avons dormi au camping situé à 5km du départ de la rando : le Preikestolen Camping (bon camping, juste plus cher que les autres campings du pays : 37€ à 4 avec tente+voiture). Enfin, si vous ne souhaitez pas faire la randonnée, vous pouvez observer le Rocher de la Chaire depuis un bateau qui traverse le Lysefjord. Nous avons trouvé que la balade en bateau valait le coup (nous avons pris un simple ferry à Lauvik plutôt que le bateau touristique de Stavanger afin de payer moins cher). En bateau, c’est pratique et sympa avec les enfants. Et puis, le Lysefjord est si beau ! Mais de loin, si vous pouvez, ne manquez pas la vue d’en haut : c’est vraiment la plus belle et la plus impressionnante ! Voici plus d’informations sur le Lysefjord.

Une randonnée et un sommet que je ne suis prête pas d’oublier ! Et vous ? Attirés par le Preikestolen ?

Partir en randonnée avec de jeunes enfants

Si j’essaie de me souvenir d’où me vient ma passion pour la randonnée alors que mes parents n’ont jamais pratiqué cette activité, je pense que cela remonte à mes étés en colonie aux Deux Alpes. J’y allais chaque année début juillet via le Comité d’Entreprise et j’aimais beaucoup ce centre car les activités étaient très variées : escalade, tir à l’arc, tennis, golf, ski sur herbe et… randonnée ! Marcher en montagne a été une révélation : j’aimais les paysages, les défis pour atteindre les sommets et les longues discussions avec les monos ; sans compter les chansons, les pique-niques et les pauses escalade qui me plaisaient tant… Et puis, ma passion a duré : à 17 ans, j’ai fait ma première grande rando aux Etats-Unis au Grand Canyon. Plus tard, il y a bien sûr le fameux GR20, en Corse.

Avec mon mari, je ne compte même pas toutes les ascensions de sommets et de volcans que nous avons partagées ensemble… Alors une fois devenus parents, le virus ne pouvait pas s’en aller…

Finalement, quand les enfants sont petits, ils sont donc légers : il est possible de les porter. Depuis que Ticoeur a 3 ans, nous ne pouvons plus le porter donc nous faisons des randonnées très simples et très courtes (1h environ) et nous avons beaucoup de chance car il adore marcher ! Par contre, pour se lancer dans de plus grosses randos, je pense que nous pourrons nous y remettre dans 2 ou 3 ans, voire plus.

Partir en randonnée avec de jeunes enfants

En attendant, pour ceux qui seraient tentés, je souhaitais vous rappeler nos expériences de la montagne en famille :

Les Calanques de Cassis : Ticoeur venait à peine de naître, il avait 3 mois ; nous sommes partis quelques jours à Cassis et nous avons fait quelques petits parcours de rando dans les calanques.

Les Cinque Terre en Italie : Ticoeur avait 6 mois. Nous avons marché de village en village sur le chemin des douaniers. Magnifiques points de vue et balades faciles.

Les Highlands en Ecosse : Ticoeur avait 11 mois. Nous sommes partis trois semaines en Ecosse, en août et nous avons fait 3 jours de rando autour de Glencoe.

La Réunion : nous avons parcouru les cirques de Mafate, Cilaos et Salazie avec les 2 enfants ! Titpuce avait à peine 4 mois et Ticoeur presque 3 ans. Là c’était sport ! Surtout Mafate où il faut au minimum partir deux jours donc avec un sac à dos et une nuit en gîte. Nous avons adoré mais pour le coup, ne vous lancez pas si vous n’avez pas l’expérience de la montagne. N’hésitez pas à relire toute la liste nos 12 randos à La Réunion.

Partir en randonnée avec de jeunes enfants

La Corse : l’été dernier, en Balagne, pour la première fois, Ticoeur a marché 1h en montagne et il a beaucoup aimé l’aventure !

Oman : nous y étions le mois dernier. A 4 ans et demi, Ticoeur a marché en me tenant la main dans les passages un peu difficiles pour lui. Nous avons fait des randos courtes d’une heure et demi maxi. Nous avons également innové car nous avons même campé en montagne (il faut absolument que je fasse ce billet sur le camping sauvage prochainement !). En terme de matériel, nous avions donc également avec nous : tente, matelas gonflables et sacs de couchage. Vous trouverez par exemple du matériel en ligne via campz.fr.

 

Partir en randonnée avec de jeunes enfants

A chaque fois, nous avons soit porter en écharpe (surtout entre la naissance et 6 mois) soit avec l’Ergobaby spécial rando à partir de 6 mois. Nous avons essayé les porte-bébés de montagne avec armature mais nous n’avons pas aimé. Après, c’est une question de goût, donc essayez plusieurs modèles avant d’investir.

Nous avions toujours sur nous : crème solaire, casquettes, eau, biscuits, lait en poudre et quelques couches, soit un sac de 5 kilos environ.

Pour moi et mon mari, nous avions aussi des vêtements techniques pour la montagne : T-shirts respirants, polaires, coupe-vent (plus de renseignements sur ce site) et bien sûr de bonnes chaussures. Comme je suis frileuse, je m’emmène toujours un collant pour la nuit. Pour les enfants, je leur prends toujours un gros gilet de laine pour le soir et un k-way en cas de pluie.

Nos prochaines randos en famille ? Rien de prévu pour l’instant mais quand je lis la liste des 10 randonnées cultes dans le Monde, ça me donne des idées !

Et vous ? Adaptes de la rando en famille ?

 

 

 

Mes voyages en Corse

De la Corse, on m’a souvent dit que si on y va une fois, on ne cesse plus d’y retourner et c’est vrai !

Je l’ai d’abord découverte par le biais de la rando car je voulais absolument faire le très mythique GR20 : 15 jours de marche à travers l’île, sur environ 200Km avec chaque jour à peu près 6h de randonnée et de beaux dénivelés. Ce trek est d’ailleurs réputé pour être le plus difficile d’Europe. En tout cas, il est très beau, peut-être aussi le plus beau… Pour ceux qui seraient tentés par ne parcourir que la moitié, la partie nord est la plus belle mais aussi la plus difficile avec notamment le passage à travers le cirque de la solitude.

montagne_light

Mes voyages en Corse

montagne_corse

Avec le GR20,  ça a été le coup de foudre et ensuite je suis retournée en Corse, encore et encore… Visite de Bonifacio, Ajaccio, Porto Vecchio, les calanques de Piana, la Scandola, Cargèse, Corte et j’en passe… J’ai tout aimé ! C’est trop beau !

Voici les falaises blanches à Bonifacio :

bonifacioPlage en Balagne :

plage_corse

Et dernièrement ma fréquence de voyages en Corse a augmenté : en moins d’un an, je vais en être à mon quatrième passage en Corse. Il faut dire que j’ai eu beaucoup de chance ces derniers mois.

Avec tout d’abord, en octobre 2012, un joli voyage presse en Haute Corse, organisé par l’office du Tourisme de Bastia et Corsica Ferries : visite de Saint Florent, du désert des Agriates, de Bastia, d’Ile Rousse, du Cap…

Le vieux Bastia…

BastiaSaint-Florent…

saintflorent

Ensuite mon adorable belle-maman a invité toute la famille à Calvi en juin dernier pour y fêter son 70iè anniversaire sous le soleil corse. Et du soleil, nous en avons eu. Trois générations sous le même toit, pour une magnifique semaine en Balagne entre mer et montagnes.

Et puis, toujours en juin, je retourne en Corse pour le travail ! Et encore à Calvi ! Drôle de coïncidence ! Autant dire que j’ai bien profité de la jolie citadelle.

calvi_soleil

Côté hébergement, j’ai expérimenté les nuits en refuges, les chambres d’hôte, les petits hôtels, la location de maison. Vous pouvez d’ailleurs trouver des belles locations en Corse avec Housetrip. Maisonnettes, appartements, villas, cabine en bateau, Housetrip vous propose plus de 400 logements en Corse.

Côté saison, j’aime particulièrement mai-juin et septembre-octobre.

Et justement, très prochainement, début octobre, nous retournons en Corse en famille… Très brièvement… En escale 😉 Vous en saurez plus bientôt !

Mes voyages en Corse

Et vous, la Corse, une histoire d’amour ?