vue sur Naples

4 jours à Naples en famille

Voici le récit de notre séjour à Naples pendant les vacances de février. C’était notre dernier voyage en date. On ne se doutait pas encore que les suivantes allaient sauter (lire : nos vacances de Pâques à la maison). Pourtant, c’est justement pendant que nous étions Naples que le nord de l’Italie a fait la une des journaux car le virus a commencé à se répandre dangereusement à Venise et à Milan. Sur le moment, loin de nous imaginer la suite des événements, nous nous sommes dits que nous étions sacrément chanceux d’avoir choisi Naples alors que nous avions longuement hésité avec Milan. Notre envie de soleil et de pizzas nous avait momentanément sauvés :-). A notre retour de vacances, l’école des enfants nous a demandé de quelle région d’Italie nous revenions car si nous avions séjourné dans le nord, nous aurions dû nous mettre en quarantaine. Alors j’ai soufflé, soulagée, sans comprendre que le monde entier allait finir en quarantaine !

Bref, après cette longue intro, et même si je sais que personne ne pourra aller à Naples prochainement, j’avais quand même envie d’écrire mon article sur nos beaux souvenirs de Naples. C’était il y a deux mois. Cela me semble il y a une éternité ! J’espère que cette visite virtuelle vous fera autant de bien qu’à moi et que vous garderez cette article sous le coude pour l’an prochain peut-être… En attendant, je vous recommande fortement les quatre livres de la saga L’Amie Prodigieuse (L’Amica Geniale) d’Elena Ferrante. Cette histoire vous plongera dans la vie des quartiers populaires de Naples dans les années 50. Je les ai lus en italien ce qui rajoute à la magie du texte car l’alternance de dialecte napolitain et d’italien est une merveille. Pour moi, c’est un voyage personnel dans la Sicile de mon enfance et dans les histoires que me raconte mon père… Cela dit, les personnes qui l’ont lu en français l’ont beaucoup aimé également donc je pense que dans tous les cas c’est une lecture attachante, réaliste et haute en couleurs (seule le dernier tome m’a déçue). En visitant Naples, on passe inévitablement par certains lieux décrits dans le livre. Une raison de plus pour prévoir des vacances napolitaines !

vue sur Naples La vue sur le centre historique de Naples et sur Capri au loin

Programme de notre séjour à Naples avec enfants :

Je précise qu’il s’agissait de notre troisième séjour à Naples (une fois en amoureux en 2006 et une fois en famille en 2013) donc nous avions une idée précise de ce que nous voulions couvrir cette fois-ci. J’inclurai ci-dessous des remarques sur les autres visites à ne pas manquer et que nous avions déjà faites. 

Jour 1 : nous sommes arrivés la veille au soir (pizza et dodo !). Le lendemain, pour notre premier jour complet à Naples, nous commençons par visiter le Musée Archéologique Nationale. Là-bas, nous aimons la salle avec les mosaïques de Pompéi (quelle finesse !), les colonnes, le petit cabinet secret (pièce à découvrir sans les enfants car il y a des objets et images romaines olé olé car rappelez -vous que Pompéi n’était pas une ville très sage…). La salle des sculptures grecques ainsi que les pierres de la partie Farnèse étaient intéressantes également. cela dit, ce musée n’est quand même pas un coup de coeur et surtout c’est compliqué de le visiter entièrement car certaines salles n’ouvrent qu’à certaines heures de la journée (bien consulter leur site web avant d’y aller pour choisir un moment qui vous permet d’accéder aux plus belles salles). Je trouve qu’en famille, ce n’est pas incontournable sauf si vous avez le temps (vous pourrez voir des mosaïques à Pompéi et Herculaneum).

mosaique pompei

Puis, nous enchaînons avec la visite du Musée Capodimonte : nous avons aimé les jardins et la vue en surplomb de la ville (pour le jardin et les vues c’est gratuit). En payant, on peut visiter l’intérieur du Palais. Il y avait au moment de notre passage, une jolie expo éphémère « Napoli, Napoli » sur le thème de la musique et des volcans. Le Palais est immense. Seules les salles royales nous ont plu pour leur décorations et leurs peintures. Côté tableaux, il y a quelques Caravage et Titien connus mais ils avaient été prêtés. 

Capodimonte Naples

En sortant du musée, nous rejoignons le rione Sanità (« rione » veut dire « quartier » en italien) : un quartier en pleine réhabilitation, de quoi se mettre dans l’ambiance de la ville. Autrefois, c’était le repère de la mafia et c’était dangereux d’y mettre les pieds. A présent, il y a des coins sympas, d’autres encore délabrés. Nos hôtes nous ont dit qu’il n’y avait aucun soucis en journée mais qu’il valait mieux éviter de s’y rendre de nuit. L’axe principale est en tout cas très agréable  et vivant avec commerces et restaurant. Ne surtout pas manquer de goûter aux « Fioco di Neve » (voir bonnes adresses en bas de l’article).

Dans le rione Sanità, nous avons visité les Catacombes de San Gennaro. Les enfants ont été captivés par la visite (en français). Il faut savoir que visiter ces catacombes aide le quartier à se développer. Les guides vous expliqueront le programme en place.

Puis, nous avons enchaîné avec le Cimetière des Fontanelles qui a encore plus fasciné les enfants et nous aussi ! C’est notre hôte qui nous l’a conseillé en nous disant que tous les enfants adorent ! Et c’est vrai ! Mais je préviens : c’est lugubre et original à la fois ! Ossements et crânes de milliers de personnes décédées lors des épidémies de pestes et de choléras sont entassés dans cette grotte-cimetière. Jusque là ok, c’est comme les Catacombes à Paris. Mais depuis, c’est devenu un lieu de pèlerinage et de rites païens… Les gens y déposent des voeux, des objets, des petits mots et fabriquent de petits autels… (remarque : c’est gratuit, c’est un lieu public – je conseille d’y aller quand il fait jour car c’est dans un coin miteux du quartier Sanità).

Jour 2 : Visite du Castel Sant’Elmo qui est situé dans les hauteurs, au niveau d’où nous logions. Il y a de jolis points de vue sur la ville mais le fort en soi n’est pas très intéressant (juste une mini expo d’art). Pas une visite indispensable car il y a d’autres points de vue qui vous offriront de beaux panoramas.

Castel Sant Elmo

Par contre, non loin, nous enchaînons avec la Chartreuse San Martin qui est superbe ! Une top visite à prévoir absolument ! Les différentes salles, les vues sur la ville et enfin le cloître. Tout est beau !

Naples en famille

Nous descendons ensuite à pied à travers le célèbre quartier espagnol qui était le quartier populaire mais entre-temps il est touristique et plus développé qu’il y a quelques années. Puis, nous arrivons dans le centre. Nous faisons un petit parcours classique : Via Toledo, Piazza Plebiscito, via Chiaia, Castel del Ovo, place dei Martiri (où se trouve la boutique de chaussures d’Elena dans le livre l’Amica Geniale). Puis, balade agréable sur la promenade (Lungomare Caracciolo) en profitant de vues sur le Vésuve.

vue sur le vésuve

Naples en famille

Castel del Ovo

Visite du tunnel Borbonica (ancienne citerne qui a servi d’abri pendant la guerre puis de lieu pour abondonner voitures et mobilettes). La visite guidée (en français) était très intéressante. Les souterrains c’est essentiel pour comprendre l’histoire de Naples. Ce tunnel est complémentaire à une visite de catacombes. Une autre possibilité c’est la visite des souterrains Napoli Sotterranea situés à côté de l’église San Paolo Maggiore dans le centre historique. Nous les avions visités en 2006 – c’était très bien aussi, peut-être encore mieux. Prévoir l’une ou l’autre. Pas les deux car cela se répèterait.

Jour 3 : direction les catacombes San Gaudioso que nous trouvons plus intéressantes et plus originales que celles de San Gennaro. Nous sommes captivés par les dessins sur les murs et les crânes encastrés. Nous faisons encore un tour dans le rione Sanità. Le marché est animé via Virgini et via Arena della Sanità. On déjeune dans une super pizzeria du quartier (voir bonnes adresses). Nous redescendons comme hier à travers le quartier Spagnolo et nous complétons notre tour du centre : via Tribunali, puis la rue avec tous les marchands de santons (S. Gregorio Armenà) et la jolie via S. Bagio dei Librai. Puis nous visitons la Chapelle San Severo où se trouve une très célèbre sculpture de Jésus. C’est en effet une superbe pièce d’art mais l’attente et le prix  pour ne voir qu’une sculpture fait que nous ne recommandons pas cette visite, en tout cas pas en famille. Nous retournons dans le Cloître Santa Chiara que nous avions tant aimé lors de notre précédent passage à Naples en 2013. Le cloître avec ses colonnes émaillées et ses orangers est une merveille ! Nous craquons encore pour un Fuoco di Neve à deux pas de la superbe galerie Umberto Ier. Puis nous avons pris le métro à la superbe station Toledo et nous passons par le Palazze Reale (seul l’escalier et les quelques pièces royales valent la visite – pas indispensable).

galerie Umberto Ier Naples

centre de Naples

Jour 4 : Nous prenons le train pour Herculaneum (15 minutes depuis la Gare Centrale). C’est le deuxième site le plus célèbre après Pompéi. Nous avions déjà visité Pompéi en 2006 sans les enfants. Nous avons donc opté pour un site que nous ne connaissions pas. Aussi parce qu’il est plus petit, plus dense, avec plus de salles bien conservées donc cela nous a semblé parfait pour les enfants. Nous avons adoré ! On y voit de belles fresques et de belles mosaïques. Forcément l’histoire du Vésuve et le drame qui s’est joué à l’époque ne peut que fasciner petits et grands ! Si vous n’avez jamais visité Pompéi c’est également incontournable mais sachez que le site est plus grand donc il y a beaucoup d’espace en ruine…. Disons que c’est un peu plus sport mais il y a de jolis vestiges et surtout on peut voir les corps calcinés (ce que je ne voulais pas nécessairement montrer aux enfants d’ailleurs…). Bref, l’un ou l’autre ou les deux sites ! Dans tous les cas, vous ne le regretterez pas ! 

Herculaneum en famille

Herculaneum

 

Herculaneum en famille

***

Notre organisation : notre programme était très dense ! Il faut dire que nous sommes matinaux. Nous décollions de notre hébergement à 9h le matin. Aussi, nous avons quasi tout fait à pied car nous adorons ça ! Mais je précise que c’est très sport ! La ville n’est pas plate. Bien sûr, il y a des transports en commun si vous souhaitez moins marcher.

Les îles en face de Naples : lors de nos précédents passages à Naples nous étions allés sur l’île de Capri. Ce que nous recommandons. C’est très mignon. Il faut éviter le village super touristique, avec ses boutiques de luxe. Le reste de l’île a beaucoup de charme et il est possible de monter au sommet de l’île pour une superbe vue nature sur le golfe de Naples. Procida et Ischia sont également de très belles îles mais il vaut mieux y aller à partir du printemps  afin d’y dormir (en hiver la plupart des hébergements et restaurants sont fermés). 

Si je devais refaire notre programme à Naples : j’enlèverai le musée archéologique, la chapelle San Severo, le Palazzo reale et je ne prévoirai qu’une seule visite de Catacombes.

Quand visiter Naples ? Nous avons eu très beau temps pendant tout notre séjour. Nous avons testé Naples au printemps, Naples à l’automne et donc Naples en hiver cette fois-ci. Nous avons aimé tous nos séjours. J’éviterais juillet-août à cause de la chaleur et de la foule de touristes sur toute la côte amalfitaine.

Quels villages visiter sur la côte amalfitaine ? En 2013, nous avions vu Amalfi et Sorrente. Positano et Ravello sont les autres incontournables que nous ne connaissons pas encore ! Une prochaine fois ! Dans tous les cas, évitez l’été car il y a beaucoup de monde et d’embouteillages !

Bon plan : prendre la Napoli ou la Campania card 

Acheter la carte Napoli 3 jours ou la carte Campania 3 jours : nous avons longuement hésité entre les deux et finalement nous avions pris la Napoli Card car nous n’étions pas certains de sortir de Naples. Or finalement, le dernier jour nous sommes allés à Herculaneum donc la Campania Card nous aurait permis d’avoir une réduction sur cette visite (Remarque : la Campania est le nom de la région d’Italie où se trouve Naples). Avec la Campania Card 3 jours nous aurions dû réorganiser notre programme pour aller à Herculaneum le 3iè jour et non le 4iè jour sinon la carte n’aurait plus été valable. Que ce soit l’une ou l’autre c’est très très vite amorti et ça vaut vraiment le coup ! Voici quelques conseils et précisions :

  • N’achetez des cartes que pour les adultes ! Car la plupart des visites sont gratuites pour les enfants.
  • Retirez la vraie carte en arrivant à Naples. Nous avions opté pour l’impression chez nous (car cela est conseillé sur leur site) mais cela nous a posé problème à deux endroits qui réclamaient la vraie carte. Nous conseillons donc de retirer la carte dès que vous arrivez : c’est possible à l’aéroport ou à la gare centrale.
  • Bien lire comment ça fonctionne car pour rentrer gratuitement dans les lieux qui vous intéressent il faut les visiter en premier (on n’avait pas compris au début…). Les lieux culturels que vous ne visiteraient pas en premier seront accessibles à prix réduits. L’ordre de vos visites est donc important. Bref, il faut s’organiser un peu…
  • Transports en commun : avec la Napoli Card que nous avions choisi les transports ne sont pas gratuits (et pour les enfants il faut payer aussi). Cela nous convenait car nous avons quasi tout fait à pied. Nous avons pris le métro une fois, le funiculaire une fois et le bus une fois donc ça allait côté budget. Avec la Campania Card tous les transports sont gratuits.
  • Pour faire simple : prenez la Napoli Card si vous ne sortez pas de Naples. Si vous comptez visiter Pompéi ou Herculaneum, prenez la Campania Card.

Nos bonnes adresses à Naples pour un séjour avec enfants :

Hébergement : nous avons réservé une petite villa dans le Vomero via Airbnb (voir l’annonce). Un énorme coup de cœur ! Nous avions choisi le quartier du Vomero, dans les hauteurs de Naples car c’est un coin tranquille et familial. Je précise que ce n’est pas central ! Les fois précédentes nous avions logé dans le centre. Nous trouvons que le Vomero est idéal en famille. Et idéal pour les vues sur la ville ! Mais donc, c’est plus loin des attractions touristiques, ce qui nous a bien fait marcher ! Bref, on y retournera sans hésiter mais l’adresse n’est pas pour ceux qui souhaitent être au cœur de la ville. Voyez comme c’est beau ! Je repense souvent à cette vue que nous avions au petit déjeuner, avec Capri juste en face de nous…

Naples en famille

hébergement naples

Gourmandises et restaurants :

  • Chez Popella : pâtisserie qui a inventé les délicieux Fuoco di Neve ! Un régal ! La boutique historique est au coeur du Rione Sanità mais il y a une petite succursale dans le centre à côté de la Galerie Umberto Ier. Vous pouvez aussi tester ici ou ailleurs le baba rhum car c’est une spécialité napolitaine !
  • Mennella : pour de très bonnes glaces. Plusieurs boutiques en ville.
  • Pizzeria Acunzo : très bonnes pizzas dans le quartier du Vomero où nous logions (ne pas y aller exprès).
  • Pizzeria Concettina : super pizza, l’adresse à ne pas rater dans le Rione Sanità.
  • Antichi Sapori Partenopei : pour un déjeuner en terrasse le midi dans le centre.

visiter Naples

***

J’espère que cette visite virtuelle de Naples vous aura plu et qu’un jour vous pourrez découvrir cette ville fascinante !



Commentaires

  1. j’ai vraiment envie d’y aller ! j’avais dans l’idée de faire la côte almafitaine à la Toussaint dernier mais niveau finances j’ai préféré mette de côté pour les Usa cet été et finalement rien de rien ! partie remise mais je ne m’avancerai sur aucune date 🙂 très belles photos !

    • Oui on verra côté dates ! Et toi qui regardes pas mal de séries, il paraît que l’Amica Geniale est sortie en série ! Il faut absolument que je la déniche afin de voyager virtuellement dans Naples !

  2. Ahhhh Naples a été notre premier « grand » voyage à l’étranger en famille (nous ne sommes pas aussi globe trotter que vous 😉 )
    Et c’est un souvenir inoubliable pour tous. Nous y étions fin juin / début juillet. Nous étions logés dans un hotel avec piscine donc c’etait visites et baignades en fin d’après midi, la chaleur n’etait pas si insupportable que ca. L’hotel etait loin du centre (vers la cité des sciences) dans un quartier très authentique. Nous ne sommes rentrés dans aucune eglise, avons marché des kilomètres et tout fait en train style RER avec la campagnia card, nous visité pompei et herculanum, grimpé sur le vesuve (facilement accessible depuis herculanum), marché dans le cratère de solftara, visité procida… que des bons souvenirs !
    L’italie avec des enfants c’est tellement chouette : un coup de mou = une glace.
    Je ne sais pas si vous etes allés à Venise mais c’est merveilleux aussi. Nous y etions une année pour les vacances de Paques et il n’y avait pas grand monde.

    • Ah oui juin c’est très bien car hors saison. Je suis d’origine italienne donc c’est mon deuxième pays ! J’adore ! On y va souvent. Venise est superbe en effet ! Et pour un prochains voyages je vous conseille les Pouilles !

  3. Je reviendrai vous lire plus tard (la tondeuse m’attend) mais j’ai le même ressenti que vous sur l’amie Prodigieuse. n’ayant pas les références historiques, J’ai carrement abandonné au 4e tome. Merci pour vos magnifiques compte rendus. Prenez soin de vous tous.

  4. Bonsoir,
    Suite à la lecture de votre article ci-dessus, j’ai lu L’amie prodigieuse (Elena Ferrante). J’ai peiné à lire ce roman que j’ai trouvé rempli de longueurs lassantes. J’ai tout de même réussi à le terminer mais je ne suis pas sure que je lirai les tomes 2 à 4 qui suivent…
    Une série télévisée, qui semble s’inspirer de ce roman, sera diffusée ce mercredi 1er juillet sur France 2 à 21 h 05.

    Merci de m’avoir fait voyagé en Italie à travers le récit de votre voyage. Je n’ai jamais quitté la France… et ne voyage que très rarement dans l’Hexagone…

    Belle et douce soirée.


Laisser un commentaire

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :j4nCnm

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.