L’Ecosse en famille : une semaine dans l’Argyll

Fin juillet, nous avons passé une semaine en Ecosse en famille, avec les enfants et les grands-parents. Nous avions déjà testé l’Ecosse avec bébé alors que Ticoeur n’avait que 11 mois. A l’époque, nous avions choisi de visiter les Highlands et de découvrir Edimbourg, la capitale écossaise. Pour ce deuxième voyage en Ecosse, nous avons choisi l’Argyll, la région juste au sud des Highlands. Vous en connaissez sans doute la ville principale : Oban.

L’objectif était pour nous de découvrir un coin différent et aussi d’éviter les zones les plus touristiques de l’Ecosse. En tout cas, nous étions bien tranquilles, souvent seuls ou avec peu de monde. Cela dit, dans les Highlands, et partout en Ecosse, je trouve qu’il n’est vraiment pas difficile de sortir des sentiers battus car cela ne manque pas de coins sauvages et déserts !

Kerrera Island – Argyll – Scotland

Notre programme d’une semaine dans l’Argyll :

  • Visite d’Inveraray et de son château : la petite ville historique d’Inveraray est très agréable avec ses maisons toutes blanches et sa vue sur le Loch Fyne. Nous avons visité le château qui est encore habité. Il appartient au Clan Campbell et nous avons bien aimé les intérieurs pour les meubles et les objets, témoins de l’histoire de la famille du duc d’Argyll. En plus, certaines scènes de l’épisode de Noël de Downton Abbey ont été tournées dans ce château. Petite parenthèse : nous n’habitons pas loin de « Downton Abbey » dans notre sud de l’Angleterre mais l’entrée de cette demeure se fait à un prix prohibitif (plus de 100 euros par personne !) donc la version écossaise de l’épisode de Noël c’était parfait pour se plonger dans l’univers de la série. A Inveraray, il y a d’excellents restaurants (voir nos bonnes adresses ci-dessous).
Inveraray Castle
Inveraray Castle
Inveraray Castle
Sur la rive du Loch à Inveraray
  • Oban et notre superbe rando sur l’ile de Kerrera : la petite ville d’Oban est connue pour son whisky et ses fruits de mer. Pour nous, c’était l’occasion d’une excursion sur la petite île de Kerrera située juste en face à 5 min de ferry (que nous avons pris au sud de Oban et non au port car moins cher et plus tranquille). Nous avons adoré notre longue balade sur Kerrera, île piétonne, sauvage, comme une mini Ecosse. Nous avons opté pour le sentier qui mène aux ruines du Gylen Castle. La-bas, les vues sont à couper le souffle ! En chemin, nous nous sommes arrêtés pour manger au salon de thé que vous ne pourrez pas manquer car il suffit de suivre les théières ! Comptez une grosse demi-journée pour profiter de l’île. De retour a Oban, nous sommes montés vers l’amphithéâtre qui surplombe la ville. L’architecte s’est inspiré du Colisée à Rome… Bon, ce n’est pas encore le Colisée mais la vue vaut le coup !
Oban
Oban
Direction l’île de Kerrera
Suivez les théières pour trouver le super salon de thé sur Kerrera
Kerrera Island
Kerrera Island
Kerrera Island
Kerrera Island
Oban
Vue sur Oban depuis l’amphithéâtre
  • Le canal de Crinan et ses jolies écluses : une autre jolie balade, très facile car sans dénivelé. Nous avons marché le long de la seconde moitié du canal car nous souhaitions voir l’arrivée sur la mer. Les écluses sont très fleuries et à l’embouchure, il y avait encore un sympathique salon de thé pour nous poser.
Crinan Canal
Crinan Canal
  • Les ruines du Kilchurn castle situées en bordure du Loch Awe. J’ai adoré l’esthétique de ces ruines ! Nous étions quasi seuls en fin de journée pour admirer les lieux (accès gratuit). Non loin du château ne manquez pas de visiter l’église St Conan.
Kilchurn castle
St Conan Church
  • A Kilmartin, nous sommes aussi montés vers un petit château en ruines (ben oui c’est l’Ecosse !) et nous nous sommes baladés du côté des menhirs et autres pierres mystérieuses (sympa mais moins impressionnants que ceux que nous avions vus en Bretagne dans le Morbihan).
Kilmartin
  • La péninsule de Kintyre : à partir de cette étape, nous avons quitté notre hébergement ainsi que les grands-parents et nous continuons en campervan. Direction la péninsule de Kintyre. Nous avons commencé par le petit village de Tarbert avant d’atteindre les belles plages de la côte ouest. Je vous parlais de coins déserts en introduction de mon article : en voici un ! Plus nous allions vers le sud, plus nous avions l’impression d’être seuls au monde. Afin de nous dégourdir les jambes, nous sommes montés vers un point de vue choisi au hasard. Je suis ravie que Ticoeur et Titpuce aiment de plus en plus la rando ! Sur le retour, nous sommes passés par la distillerie de Glen Scotia : accueil très sympathique et il fallait bien voir une distillerie mais leur whisky n’est pas mon préféré… Je les préfère plus tourbés (comme le Lagavulin).
Tarbert
La péninsule de Kintyre
La péninsule de Kintyre
La péninsule de Kintyre – pause déjeuner avec notre camper
La péninsule de Kintyre
La péninsule de Kintyre
Distillerie
  • Loch Lomond : toujours en campervan, nous faisons étape au Loch Lomond que nous connaissions déjà de notre précédent voyage en Ecosse. Les bords du lacs offrent de beaux panoramas pour un pique-nique !
au bord du Loch Lomond
au bord du Loch Lomond
  • Enfin, entre Loch Lomond et Glasgow, nous avons atteint le Devil’s Pulpit, un lieu absolument magique mais attention, attention c’est une balade périlleuse ! Les lieux ne sont absolument pas sécurisés ; le chemin est glissant et il ne faudrait surtout pas tomber au fond de cet espèce de ravin ! Papa Voyage est descendu seul en éclaireur (il faut compter 10-15 min de descente) ; puis, je m’y suis aventurée très lentement, avec Ticoeur, pendant que Papa Voyage est resté en haut avec Titpuce car cela nous semblait trop difficile pour elle. Nous étions équipés de bottes de pluie. Bref, ce n’est pas infaisable mais il faut être très prudent pour ne pas tomber dans l’escalier, ni depuis les bords du ravin. Ticoeur est un enfant très attentif et je suis toujours passée devant lui pour sécuriser ses pas. Pour les fans de la série Outlander : je ne le savais pas mais il parait que l’on voit le Devils’ Pulpit dans un épisode de la saison 1.
Devils’ Pulpit
la descente raide, glissante et boueuse : Devils’ Pulpit

Si vous pouvez rester plus d’une semaine en Ecosse c’est mieux :-). A l’origine, nous devions partir deux semaines mais comme je venais de trouver du travail, il n’était pas évident de poser deux semaines. Si vous restez plus de temps dans l’Argyll, le top c’est de découvrir d’autres îles : Arran me tente beaucoup ; ou pourquoi pas Mull (mais celle-ci est plus touristique).

L’Ecosse en famille : informations pratiques

  • Le transport : pour l’Argyll, l’aéroport le plus proche est Glasgow mais c’est également faisable depuis Edimbourg. Nous concernant, nous avons traversé toute l’Angleterre, depuis notre village de la côté sud, en campervan avec une nuit en chemin.
  • Le décalage horaire : 1h de moins qu’en France
  • Quand partir en Ecosse ? De mai à octobre c’est la meilleure saison. Nous étions partis en août la première fois et en juillet cette fois-ci. C’était parfait ! Surtout cette année car l’Europe souffrait de la canicule mais pas nous ! Nous avons eu 26 degrés le jour du pic de chaleur ce qui est très rare en Ecosse ! Sinon, il faisait autour de 18-20.
  • Les repas : j’adore les fruits de mer en Ecosse !
  • Les dépenses sur place : budget similaire à la province en France.
  • Les midges ! La plaie ! Sorte de mini moustiques. Les piqûres démangent beaucoup et sont souvent petites mais nombreuses. Nous y avons échappé pendant tout notre séjour sauf le dernier soir ! Titpuce et moi avons été dévorées ! Heureusement ce n’est pas dangereux et ne transmet pas de maladies. Mettez juste un répulsif par prévention (sur place, en pharmacie, on trouve des produits spécialement conçus contre les midges).
  • En campervan en Ecosse : c’était très sympa même si pas toujours évident de dénicher le bon spot. Il y a néanmoins plus de possibilités gratuites qu’en Angleterre.
  • Visite de distilleries : lors de notre premier séjour en Ecosse, dans les Highlands les enfants n’étaient pas admis dans les distilleries. Dans l’Argyll, les distilleries que nous avons croisées acceptaient les enfants. Dans tous les cas, vérifiez avant d’entreprendre la visite d’une maison de whisky.

Nos bonnes adresses dans l’Argyll :

  • Hébergement : une grande maison trouvée sur Airbnb (9 couchages) en bord de loch – c’était parfait pour un séjour avec ma belle-famille : Tigh na Bruiach lodge. Si vous n’êtes pas encore inscrits sur Airbnb, utilisez mon lien de parrainage et vous aurez une remise de 25 euros sur votre séjour. Les enfants étaient fans du jacuzzi en rentrant le soir :-).
Notre hébergement
  • Restaurant à Inveraray : The George. Un vieux pub, très typique et cuisine excellente !
  • Salon de thé sur Kerrera : Kerrera Tea garden and Bunkhouse, un lieu très mignon. Des plats légers et gourmands pour le déjeuner ou une pause sucrée. Vous pourrez vous poser au soleil ou à l’intérieur avec une déco voyage.
  • Cabane de poissons à Oban : sur le port à Oban, il ne faut pas manquer la cabane de fruits de mer (elle est verte et vous verrait du monde devant). On se pose comme on peut sur le quai pour déguster des barquettes de crevettes et de coquillages.

Alors tentés par l’Ecosse ? Et tout particulièrement par l’Argyll ?

Notting Hill en famille

Visiter le quartier de Notting Hill à Londres est l’occasion d’une balade très agréable et incontournable qui est tout à fait adaptée avec des enfants. J’ai découvert Notting Hill il y a bien longtemps, en solo, mais j’ai vraiment plaisir à y retourner en famille. Notting Hill est connu pour ses alignements de maisons aux couleurs pastel et pour son marché d’antiquités sur Portobello road. C’est un quartier chic et j’ai même l’impression qu’il devient de plus en plus chic à chaque fois que j’y retourne. Pourtant, à l’origine, il s’agissait d’un quartier populaire et cosmopolite qui a vu naître le célèbre carnaval de Notting Hill (événement musical qui a lieu fin août). Aujourd’hui, Notting Hill est un quartier très touristique, surtout depuis le film Coup de foudre à Notting Hill et surtout les jours de grand marché (vendredi et samedi). Alors, avec des enfants, le premier conseil que je vous donne c’est d’éviter ces jours à moins que vous aimiez les bains de foule ! Le mieux, c’est du lundi au jeudi (il y aura quelques stands aussi – le dimanche : pas de marché du tout). Le deuxième conseil c’est de ne pas limiter votre balade à Portobello road : éloignez-vous et arpentez les rues perpendiculaires qui sont beaucoup plus calmes. Ci-dessous, je vous propose un petit guide pour visiter Notting Hill avec vos enfants :

Visiter Notting Hill en famille : Que voir ? Que faire ?

Démarrez la balade à la station de métro Notting Hill Gate (Circle line ou District Line ou Central Line). A partir de Notting Hill Gate, vous vous déplacerez vers le nord, pour rejoindre et suivre Portobello road, jusqu’à Lancaster road, puis vous bouclerez (ou plutôt zigzaguerez, selon votre inspiration car toutes les rues sont belles !) pour retourner au point de départ en passant par d’autres rues qu’à l’aller. Comptez une demi-journée pour profiter tranquillement de Notting Hill.

  • Portobello road : c’est l’artère la plus connue du quartier, avec ses boutiques, son marché, son ambiance et donc ses touristes !
  • Rentrez chez Alice’s Antiques sur Portobello Road : cette vieille boutique pleine à craquer de petites antiquités est adorable et les enfants seront contents de reconnaître la boutique que l’on voit dans le dernier film Paddington. Même si vous n’avez pas vu le film, la boutique est trop chou !

sur les traces de Paddington

Notting Hill en famille

  • Les maisons aux couleurs pastel, aux couleurs intenses ou les allées toutes blanches : longer par exemple Denbigh Terrace, Colville Square, Arundel Gardens, Pembridge road,… et tant d’autres ! Je vous laisse vous perdre ! Si vous n’êtes pas en overdose de couleurs, vous pouvez aussi explorer le sud de Notting Hill Gate. Du côté de Callcott Street. L’avantage c’est qu’il n’y a pas de touristes de ce côté-là.

parcours dans notting hill

Notting Hill en famille

visiter Notting Hill

  • Les « mews » : Notting Hill ne se résume pas à ses grandes maisons victoriennes. Prêtez attention aux petites impasses (appelées Mews) en anglais… et vous y verrez de petites maisons en briques pleines de charme…. Mignonne celle-ci non ? C’est St Luke’s mews. Je l’ai trouvée par hasard et j’ai vu ensuite sur une pancarte que c’est un des lieux du tournage de Love Actually. Il n’y avait personne. Je pense que tous les touristes sont plutôt sur les traces de Coup de Foudre à Notting Hill.

Notting Hill mews

  • Sur Westbourne Grove : encore un autre style à découvrir avec des boutiques chics et des restaurants sympas .
  • Un stop devant l’Electric cinema dans le nord de Portebello road : c’est le plus vieux ciné de Londres. Selon la programmation et l’âge de vos enfants, vous pouvez tester cette salle qui offre la possibilité de s’allonger sur de grandes banquettes en velour ! En ce moment, il y a la suite des Animaux Fantastiques (Ticoeur et Papa Voyage vous le recommande !). Bon, évidemment, il faut parler anglais. Vous remarquerez que plus on monte Portobello Road, plus on devine comment Notting Hill devait être il y a quelques années…

Notting Hill en famille

  • Initier les enfants au Street Art : juste après le cinéma vous verrez cette adorable oeuvre du célèbre artiste Banksy :

Notting Hill en famille

  • Se poser dans un square : par exemple, nous avions fait une pause avec Ticoeur dans le Colville Square Garden. Attention : certains petits squares ne sont pas ouverts au public car ils ne sont utilisables que par les résidents qui vivent autour (c’est fréquent à Londres). J’ai retrouvé la photo prise dans ce square… Il a grandi mon Ticoeur !

  • Biscuitteers : ils sont spécialistes des biscuits avec glaçage. C’est si joli qu’il faut passer devant leur vitrine. Après, je trouve que c’est très cher, donc je ne le mets pas dans ma liste « où manger ? »… Juste le plaisir des yeux au 194 Kensington Park road.

Notting Hill en famille

Notting Hill à Noël

  • Ramener des souvenirs pas encombrants : dans les boutiques de souvenirs, j’ai bien aimé les bodies Notting Hill ou les petites chaussettes London…

Londres en famille

  • Le pub The Churchill Arms (au sud de Notting Hill Gate) : j’y suis passée cette semaine et j’ai été impressionnée par leur déco de Nöel ! Il faut croire qu’un seul sapin ça suffisait pas. Il faudra qu’on y retourne pour voir la version de nuit !

Notting Hill à Noël

Visiter Notting Hill en famille : où manger ?

  • Gail’s : pour un café ou un petit déjeuner (qui fait office de déjeuner).  L’endroit est simple et familial (il y a des chaises hautes). A la base c’est une boulangerie. Il y en a plusieurs dans Londres. Si vous y allez au moment de Noël, vous pouvez goûter leurs Mince Pies (petits gâteaux de Noël anglais – ceux de Gail’s sont bien acidulés comme j’aime !) – 138 Portobello Rd.

  • Ganger & co : très bons déjeuners et brunchs dans un joli cadre. Le seul hic : c’est bruyant mais comme souvent à Londres ! Mieux vaut y aller tôt. 175 Westbourne Grove, London.
  • Et pour déjeuner dans un pub typique : The Prince Edward, 73 Princes Square, London. Chaises hautes disponibles.
  • Daylesford : une grande épicerie bio où il y a de bonnes petites choses pour le goûter (à droite, ce sont les Mince Pies)…

bonnes adresses en famille

Dormir à Notting Hill ?

A Notting Hill, il y a très peu d’hôtels car c’est résidentiel et c’est un quartier assez cher. Donc si vous avez envie d’y loger, le mieux est de louer un appartement ou une maison. Je vous laisse regarder sur Airbnb, par exemple, ce bel appartement et je vous invite à relire mes conseils pour bien choisir votre hébergement sur Airbnb. Je vous rappelle aussi que je peux vous parrainer (utilisez ce lien ) : vous aurez 25€ de réduction et moi 15€ (je les utiliserai à Londres d’ailleurs !). Pour une location à Notting Hill, il faut prévoir environ 150€ à 200€ par nuit et surtout, mieux vaut réserver bien en avance car Notting Hill est très demandé. Pour baisser le budget, souvent nous choisissons de dormir dans l’est de Londres et nous prenons le métro pour visiter Notting Hill.

A proximité de  Notting Hill :

Pour continuer votre balade dans Londres, près de Notting Hill, vous trouverez :

  • Holland Park : un parc très arboré et valloné qui a beaucoup de charme. Les enfants pourront y gambader. Ne manquez pas de passer devant le petit étang japonais. Et attention aux écureuils qui ne sont pas farouches !

Holland Park en famille

  • Little Venice : j’aime beaucoup ce coin qui me fait penser à Amsterdam et où j’ai l’impression qu’il y a peu de touristes. Vous y verrez des péniches et des canaux. Un chouette café tout bariolé juste à côté (parfait pour déjeuner) :  Beany Green, 6C Sheldon Square, London.

Little Venice Londres

Il ne vous reste plus qu’à revoir, en anglais bien sûr, Coup de foudre à Notting Hill (le film qui m’a fait aimer Hugh Grant) et avec les enfants le super Paddington 2 (le film qui m’a donné envie de quitter Hugh Grant :-)) ! Et ensuite,… direction Londres et Notting Hill !

parcours dans Notting Hill

La prochaine fois, Ticoeur et Titpuce vous emmèneront dans un autre quartier de Londres… Très connu également :-)… Alors, ça vous dit de visiter Londres avec nous, quartier par quartier ? Je vous parlerai des grands classiques mais aussi des plus méconnus.

Coup de foudre ou coup de coeur pour Notting Hill ? That is the question!

Notre vie en Angleterre (semaine 12) : de l’anglais, du sport et découverte de Salisbury

Notre expatriation en Angleterre apporte bien sûr plus d’anglais dans notre vie mais elle nous incite aussi à faire beaucoup plus de sport car à l’école des enfants, comme je vous l’ai déjà raconté, le sport a vraiment une place privilégiée et nous en sommes ravis ! Ticoeur et Titpuce ont 4 à 5 séances de sport par semaine dans leur emploi du temps (sport co, gym et natation). C’est un aspect de notre expatriation auquel je n’aurais pas pensé mais c’est une belle surprise ! Alors, voici un résumé de cette nouvelle semaine en Angleterre, semaine particulièrement sportive !

Natation : Titpuce persévère en natation et ses efforts commencent à porter leurs fruits. Cela fait maintenant un mois qu’elle suit des cours particuliers le mercredi soir en plus de ses cours à l’école, et nous rajoutons encore une couche en allant en famille à la piscine le week-end. Ce matin, enfin, elle a eu le déclic et elle a mis sa tête sous l’eau ! Il paraît que cela débloquera vite le reste. Alors croisons les doigts pour qu’elle sache nager avant la fin 2018 ! Je demande juste ça au Père Noël cette année ! En tout cas, l’heure de natation avec sa classe n’est plus sa bête noire de la semaine. Au final, elle a  même trouvé amusant d’aller sous l’eau et elle ne voulait plus quitter la piscine ce matin ! On tient le bon bout :  « Just perfect ! » ma chérie !

Compétition de rugby : Ticoeur a participé à ses premiers matchs contre une autre école. Contrairement à ses camarades de classe, il débute en rugby. En tout cas, il essaie de s’y mettre même s’il préfère de loin le foot. Le rugby a été inventé en Angleterre, dans la ville de… Rugby ! Je savais pas… Je l’ai appris car à la maison on a lu les règles du jeu, l’histoire du jeu et on a regardé quelques vidéos sur Youtube : qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour aider ses enfants ! Dire que nous aurions eu l’occasion de voir jouer les All Blacks lors de notre roadtrip en Nouvelle-Zélande mais nous ne nous intéressions pas au rugby à l’époque ! Allez, promis : on ira voir le XV de France à l’occasion !

Tennis & Tea pour maman ! : vous moquez pas, c’est du sport ! Si, si ! Pas autant que le rugby, je le reconnais… Je me suis inscrite à ce cours de Tennis & Tea dans mon village, le lundi matin. En quoi cela consiste ? Et bien, c’est un cours pour les mamans (et les grands-mères !) qui veulent jouer au tennis en douceur, sans match, juste en échangeant quelques balles et en faisant des pauses pour boire du thé et prendre des petits biscuits ! Pas mal le concept, non ? So british!

Danse : en plus des nombreux sports proposés à l’école, ma Titpuce suit des cours de danse classique de la Royal Academy of Dance. Encore une fois, c’est amusant de voir que tout est royal dans ce pays ! Par rapport aux cours qu’elle suivait à Paris c’est trois fois moins cher, il y a moins d’enfants et la prof est aussi bien ! Par contre, cela ne semble pas une activité très demandée car il y a très peu d’écoles de danse dans notre région. Cela me demande donc de traverser quelques villages et croiser quelques renards en chemin. Mais bon, encore une fois : qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour ses enfants !

Vélo : Papa Voyage garde la forme aussi car, comme à Paris, il va au bureau en vélo (20 minutes de trajet). Par rapport à Paris, il n’y a pas de pistes cyclables ; par contre, l’air n’est pas pollué et les Anglais sont très respectueux des vélos (presque trop !) : ils s’écartent de deux mètres quand ils doublent un vélo ! (Et donc personne n’arrive plus à passer sur la route !). Les cyclistes ont tous un casque, un gilet fluo et des lumières. On nous a dit que les amendes étaient élevées si ces points n’étaient pas respectés donc cela explique sans doute cela et c’est plus confortable pour tout le monde.

Point météo : il fait frais (8 degrés) mais plus doux qu’à Paris et surtout nous avons encore eu pas mal de soleil ! Je m’attendais à pire en venant vivre ici ! C’est vraiment une bonne surprise pour l’instant ! Et ça aide pour toutes les activités sportives !

Et à part le sport, quelles news de l’école et de ma vie de maman ?

Suite de l’article

Notre deuxième fois aux Studios Harry Potter

Nous avions déjà visité les Studios Harry Potter en 2012, l’année de leur ouverture au public. A l’époque, j’avais offert cette visite à « Papa Voyage » pour ses 40 ans lors d’un de nos passages à Londres. A l’époque, c’était lui le seul fan à la maison. Ticoeur n’avait que 3 ans et Titpuce était un bébé donc ils ne se souvenaient même pas de cette visite. Depuis, j’ai trois fans d’Harry Potter à la maison et c’est pas tous les jours facile de suivre ! Quand nous avons annoncé aux enfants que nous partions vivre en Angleterre pour deux ans, ils nous ont demandé si nous pouvions retourner aux Studios Harry Potter, situés près de Londres. J’ai dû céder à la pression des fans :-). Et surtout j’aurais fait n’importe quoi pour que mes petits amours ne soient pas trop tristes de quitter la France… Alors si Harry Potter a ce pouvoir de leur faire aimer l’Angleterre moi je dis « vive Harry Potter ! ».

La bonne surprise c’est que depuis 2012, les studios se sont agrandis et offrent plus de décors aux visiteurs. Ainsi, nous avons découvert pour la première fois :

  • Le Poudlard Express et le Quai 9 ¾ : on peut rentrer dans le train qui est vraiment celui qui a été utilisé dans tous les films. Ce train se trouve aux studios depuis 2015.

Aragog Studios Harry Potter

visiter les Studios Harry Potter

  • La maison d’enfance d’Harry Potter : depuis 2015, on peut rentrer dans le salon des Dursley.

visiter les Studios Harry Potter

  • La forêt interdite : elle a été rajoutée en 2017… Attention à Aragog !

la forêt interdite Harry Potter

  • Aussi, partout dans les studios on trouve des vidéos explicatives des tournages, des décors, des effets spéciaux ainsi que des interviews des acteurs. Par rapport à 2012, il y a donc plus d’explications, plus de contenus. Je dirais même qu’on peut faire l’économie de l’audio-guide. Si mes souvenirs sont bons, dans l’audio-guide (que nous avions pris en 2012), vous aurez en plus des anecdotes.

Les autres parties des décors sont toujours aussi impressionnantes même pour une non-fan comme moi. J’aime tout particulièrement le grand hall de Poudlard, la salle des potions et le chemin de traverse. Je vous laisse avec quelques photos que vous pourrez comparer à mon article de 2012 : que Ticoeur a grandi !

Potions Studios Harry Potter

Grand Hall Harry Potter

Studios Harry Potter Londres        visiter les Studios Harry Potter

visiter les Studios Harry Potter

Studios Harry Potter en famille

2012 versus 2018 : le plus grand choc pour moi c’est de voir comme Ticoeur a grandi !

Studios Harry Potter Londres

visiter les Studios Harry Potter

visiter les Studios Harry Potter

Comme je le disais, les studios sont très beaux et donc même sans être fan, on apprécie la visite pour la qualité des décors. Evidemment, si vous avez vu les films c’est encore mieux ! Chez nous, Papa Voyage a lu tous les livres et vu tous les films : Ticoeur a lu tous les livres et vu les trois premiers films. Titpuce a également vu les trois premiers films mais en fermant les yeux pendant certaines scènes ; enfin, moi j’ai vu un des films au cinéma mais je ne sais même plus lequel tant c’est pas mon truc :-). Par contre, je suis en train de lire les livres en VO, en audio-book parce que c’est un excellent moyen de progresser en anglais (qualité du texte et qualité du narrateur) et parce que j’aimerais réussir à suivre quelques conversations à la maison :-)…

Voici un petit recoin que j’aime beaucoup, le parfait exemple de cette ambiance créée dans les studios…

Ce qui est également très impressionnant c’est de se dire qu’on est vraiment à l’endroit des tournages. Il ne s’agit pas d’un parc d’attractions, ni de décors factices construits après coup. Les huit films ont été tournés dans ces studios, de 2001 à 2010, en utilisant ces décors, de très haute qualité (quasi des oeuvres d’art !). Le visiteur peut également découvrir tous les accessoires : costumes, perruques, baguettes, meubles etc… Le soin apporté au moindre détail est bluffant ! Ils avaient du budget :-). Aussi, c’est fou de se dire que les acteurs alors enfants ont passé leur vie dans ces studios : ils ont même eu école sur place ! Drôle d’enfance et adolescence en tout cas !

Informations pratiques pour visiter les studios Harry Potter :

Achetez les billets sur le site officiel et pas ailleurs -> Warner Bros Studios Tour – Il existe tout un tas d’arnaques d’agences qui vendent les billets plus chers qu’ils ne sont ! Et comme c’est déjà un budget, autant ne pas en rajouter. Ainsi, pour une famille de 4, l’entrée est officiellement à 140£ (prix 2018). Les enfants de moins de 4 ans ne payent pas.

Réservez longtemps à l’avance -> à peine installés dans notre petit coin du sud de l’Angleterre, mi-septembre, nous avons pris des billets pour les Studios Harry Potter et nous n’avons eu de la place que pour mi-novembre, soit deux mois plus tard ! Il peut même y avoir 3 mois d’attente en haute saison donc le plus tôt est le mieux !

Transport : attention, les Studios Harry Potter sont à 30 kilomètres de Londres ! Vous pouvez prendre le train à Euston Station (proche de St Pancras), jusqu’à la station Watford Junction (ce que nous avions fait la première fois – comptez 50min). C’est environ ~12£ l’aller retour pour un adulte (1/2 tarif pour les enfants à partir de 5 ans) et c’est un peu moins cher si vous utilisez l’Oyster Card pour payer vos billets de train. Une fois à Watford Junction, il y a une navette pour les Studios (2,50£ par trajet – 15 minutes). Au final, il faut partir de Londres une bonne heure, voir 1h30 avant l’heure de votre billet d’entrée. Vous avez 30 minutes pour rentrer dans les studios à partir de l’heure inscrite sur vos billets. Pour notre 2iè fois aux studios, nous avons pris la voiture. Le parking est gratuit.

Temps de visite et autres infos : nous avons passé 3h30 dans les Studios et j’ai vu ensuite que c’était le temps moyen conseillé par Warner Bros Studios. Les enfants auront donc sûrement faim. Sachez que vous pouvez emmener votre pique-nique et le manger dans le café sité au milieu du parcours. Si vous venez en hiver, ne laissez pas vos manteaux aux vestiaires car une partie des décors est en extérieur. Enfin, il y a une très belle boutique qui comblera les fans d’Harry Potter !

Enfin, n’hésitez pas si vous avez d’autres questions !

Alors ? Tentés pour visiter les Studios Harry Potter ?

semaine en Angleterre

Notre vie en Angleterre (semaine 3) : le docteur, l’anglais et Londres !

Nous venons de passer une nouvelle semaine dans notre nouveau pays d’adoption alors voici nos petites news anglaises :

Docteur : j’aurais mieux fait de ne rien écrire dans mon dernier article sur le fait que nous ne nous étions pas encore inscrits auprès d’un médecin référent, car dès le lendemain, ma Titpuce a été malade ! Grosse angine doublée d’une gastro ! Résultat : nous sommes allés nous inscrire illico et nous avons donc testé le système anglais sans grande surprise. En effet, dès que nous avons franchi la porte du cabinet médical, on nous a renvoyés à la maison sur ces mots « Ah bon, elle n’est pas malade depuis plus de 48h ? Alors vous rentrez et vous reviendrez demain si ça continue… » Elle avait 39 degrés de fièvre, elle ne gardait rien de ce qu’elle mangeait mais non, nous n’avons pas eu le droit à une petite consultation… Au final, cette fois, ils ont eu raison car elle était guérie dès le lendemain… Mais quand même, ça fait bizarre de se faire renvoyer chez soi ! Heureusement qu’on nous avait déjà parlé de cette mode anglaise…

Anglais : Titpuce apprend courageusement ses étiquettes avec des nouveaux mots anglais tous les jours. A présent nous ne passons que 30 minutes au lieu d’une heure tous les soirs pour faire les devoirs. Il y a donc de gros progrès ! Aujourd’hui, lundi, elle aura dictée… On croise les doigts ! Pour ses progrès, la maîtresse lui a fabriqué un petit diplôme avec lequel elle est revenue fièrement à la maison vendredi soir. Quant à Ticoeur, les surprises continuent : il sait déjà écrire des rédactions en anglais ! Il a eu deux essais cette semaine. Alors moi, naïvement, je lui demande comment il fait pour écrire en anglais alors qu’il n’a jamais appris cette langue à l’écrit. Il me répond qu’il écrit à l’oreille… Oui mais bon, depuis quand l’anglais s’écrit comme il se prononce ? Là je lui donne un exemple et il me dit « ah mais pour ce mot je sais l’écrire car je l’ai vu une fois dans le livre que m’avait prêté la maîtresse la semaine dernière ». OK ! Enfin, il nous explique que la maîtresse l’a autorisé à mettre des mots en français s’il ne connaissait pas le mot anglais donc pour sa première rédaction il a mis deux mots en français mais pour sa deuxième aucun ! Je vous ai expliqué qu’il y a des groupes de niveaux qui travaillent séparément grâce aux assistantes des maîtresses. Comme il y a deux classes, cela permet de faire quatre groupes de niveaux. En math, mon Ticoeur est dans le groupe le plus fort mais, en anglais, évidemment, il était dans le groupe le plus faible… Sauf que depuis cette semaine, il est monté dans le groupe de niveau intermédiaire ! Il n’est même pas anglais ! Mais bon, il a réussi ses dictées, ses conjugaisons, ses exercices donc même sans être fluent en anglais il est passé devant certains petits Anglais ! Je suis trop fière ! Pour son excellent travail, il a obtenu une médaille à la fin de la semaine et la maîtresse lui a envoyé une carte postale d’encouragement par la Poste ! Une bien gentille attention ! Toujours ce système de récompense de chaque effort et de chaque victoire… En tout cas, notre Ticoeur est catégorique : l’école en Angleterre c’est bien mieux que l’école en France ! Il est totalement dans son élément ! Quant à Titpuce, quand je lui ai demandé quel avait été le meilleur moment de sa semaine d’école, elle n’a pas hésité et m’a répondu : « la cantine ! » ;-)…

Assembly :  je vous avais parlé de cette particularité à l’école anglaise : il y a des réunions pendant lesquelles tous les enfants de l’école sont rassemblés (ou une partie des enfants si besoin de groupes par tranches d’âges). Pendant ces réunions, des sujets généraux sont abordés. Cela peut être sur les règles de vie ou sur un sujet d’actualité ou autre (je ne connais pas encore bien le concept !). Bref, la semaine dernière, les parents étaient invités aussi et pendant la réunion, il y a eu le témoignage d’une jeune fille du village qui venait de terminer un tour du monde à la voile ! C’était très intéressant : elle est venue avec des photos et des vidéos (l’horreur ces vagues de plus de 10 mètres de haut qu’elle a croisées dans le Pacifique !). Le directeur de l’école et la jeune femme avaient construit l’intervention autour du thème « surmonter ses peurs ». C’était franchement inspirant et émouvant même si j’espère que cela n’a pas donné envie à mes enfants de partir en voilier autour du Monde !!!

Classe de mer : à propos de voile, Ticoeur partira en classe de mer en juin… Enfin je dis « classe de mer » mais contrairement à ce qu’on connait en France, il n’y a pas classe et ça dure beaucoup moins de temps… Il s’agit donc plutôt d’un mini-séjour de classe. Il aura voile pendant 4 jours. Il est ravi ! Il avait adoré sa classe mer l’an dernier. D’ici juin, sa classe aura des cours théoriques de navigation. Titpuce aura aussi un mini-séjour avec sa classe mais heureusement à la ferme ! Je ne l’imagine pas encore en mer ma puce !

Visites : cette semaine, j’ai pas mal bougé dans les environs car mamie était en visite chez nous. Je l’ai notamment emmenée dans la New Forest, dans les villages alentours et dans la ville de Portsmouth. Voici en photos les alentours de notre village…

semaine en Angleterre

semaine en Angleterre

semaine en Angleterre

La ville de Portsmouth…

visiter Portsmouth

 

visiter Portsmouth

La New Forest, toujours peuplée…

new Forest

Enfin, nous avons passé notre dimanche à… Londres ! J’avais hâte ! J’étais en manque de grande ville ;-)… C’était l’occasion d’aller voir la superbe comédie musicale du Roi Lion au Lyceum Theatre : on a adoré !… Par ici, pour relire mes nombreux posts sur Londres.

voir le roi lion à Londres

week-end à Londres

Belle semaine à vous tous !