Articles avec l'étiquette Bretagne:

Bretagne magique : le Poète Ferrailleur et la poésie des menhirs

Dans la forêt de Brocéliande, nous n’avons pas croisé Merlin l’Enchanteur mais nous sommes tombés sous le charme de deux endroits : le Poète Ferrailleur et les menhirs de Monteneuf. Les deux se trouvent près de Ploërmel, donc sur notre route lors de nos vacances en Bretagne. Nous nous y sommes arrêtés juste après notre semaine dans le Golfe du Morbihan. J’ai eu envie de vous en parler dans un seul et même article car j’ai trouvé qu’il y avait des similitudes entre ces deux lieux magiques et poétiques. J’ai ressenti la même émotion en les traversant… Pourtant, ils sont très différents aussi : chez le Poète Ferrailleur, on découvre un univers imaginé par un grand rêveur : Robert Coudray. Que c’est beau ! Et si touchant ! On croise des automates, animés d’une vie mécanique et pourtant presque palpable et on se retrouve tout petit, comme un enfant, au pied d’immenses maisons fantaisistes qui semblent tout droit sorties d’un conte de fées… On a adoré ! Tous : les enfants et les parents. A côté de chaque oeuvre, on peut lire une petite phrase de l’artiste ou des citations qu’il affectionne … Des phrases inspirantes qui reflètent sa philosophie de la vie. En les lisant je me disais : « mais je pense tout pareil ! Je m’entendrais si bien avec ce créateur fou ! ». Et je crois qu’heureusement, nous sommes nombreux à ressentir cette résonnance, parce que Robert Coudray nous parle finalement de quelque chose que nous avons tous au fond de nous : une puissance de réalisation de nos rêves. Parfois, ceux-ci sont enfouis alors il faut les réveiller, les laisser s’exprimer et c’est cet élan que l’artiste espère nous voir (re)trouver à travers la contemplation de ses oeuvres. On devrait tous se réveiller le matin en repensant à qui on rêvait d’être quand on était petit, non ? Pour réaliser ses rêves, il ne suffit pas de claquer des doigts. C’est du courage, de l’énergie, de la sagesse, du travail, de la persévérance… Le Poète Ferrailleur nous le démontre à travers sa patience, sa précision et tout le temps qu’il a consacré à ses créations. Je me suis totalement retrouvée dans ce parcours vers la réalisation des rêves. J’essaie souvent de le suivre mais parfois je m’égare. Alors merci. J’aime quand on me rappelle l’essentiel…

« La vie… comme le vent, enfermée dans un enclos de nos peurs, soucis, accaparements, vivote ou meurt…. réveillée par un sourire, une musique, un projet qui donne sens, s’envole et vibre. » Robert Coudray.

     Suite de l’article

Vue Larmor Baden

Encore le Golfe du Morbihan !

Nous venons de passer une semaine dans le Golfe du Morbihan avec toute ma belle-famille. Mais vous ne deviez pas être en Angleterre me direz-vous ? Et bien oui, on était parti mais on est vite revenu ;-).

C’est juste que notre expatriation en Angleterre n’était pas prévue et que nos vacances en famille étaient réservées depuis Noël. Pour avoir une belle loc’ pour neuf personnes, je m’y prends bien en avance ! Cette fois-ci, j’ai choisi le Golfe du Morbihan, parce que j’aime beaucoup, parce ma belle-famille a visité plusieurs coins de Bretagne mais pas celui-ci ; parce que j’y ai de beaux souvenirs, que j’aime son côté sauvage, sa baie protégée et moi, j’ai l’impression qu’il y fait tout le temps beau ! (En tout cas, plusieurs fois par jour comme on dit !). Alors, si vous suivez le blog, vous savez que, lors de précédents voyages, nous avions déjà découvert le coin de Carnac, que nous avions fait du vélo sur la Presqu’île de Quiberon, que j’avais eu un coup de coeur pour l’Ile aux Moines… Donc, nous sommes retournés à ces endroits et nous en avons découvert d’autres. Cette fois-ci, nous étions basés à Larmor-Baden.

Notre programme en famille dans le Golfe du Morbihan :

  • Balade sur l’île de Berder
  • La plage des 7 îles (merci à la lectrice qui me l’a conseillé)
  • Baignade agitée sur la côté sauvage sur la Presqu’île de Quiberon
  • Le vélo sur l’île aux moines avec une pause pour déguster d’excellentes huîtres chez Ets Martin (là encore, merci à la lectrice qui m’a donné ce tuyau).
  • La crêperie La Goélette à Baden (délicieuses !)
  • Le marché de Vannes pour son ambiance (quel choix impressionnant de poissons ! J’adore !) et la beauté de cette ville
  • Promenade dans le port de Saint-Goustan (Auray).
  • En quittant le Golfe du Morbihan en direction de Rennes nous avons un gros coup de coeur pour les installations créatives du Poète Ferrailleur et nous avons aimé découvrir les Menhirs de Monteneuf : à ne pas manquer !

Vue Larmor Baden

Et puis surtout il y a eu les couchers de soleil face à l’île aux Moines, les moments en famille, les cousins qui jouent et rient ensemble mêlant le français, l’allemand, l’anglais, le polonais… Mais vous êtes d’où nous demande-t-on souvent ? Et bien ça dépend à qui vous posez la question car dans la famille c’est le gros melting-pot ! Et encore, y avait pas mon père pour chanter en sicilien ! Bref, une très belle semaine bretonne et un Golfe du Morbihan toujours aussi magique ! Je peux déjà vous le dire : nous y retournerons encore une prochaine fois car nous n’avons toujours pas arpenté l’île d’Arz, ni celle de Houat. J’aimerais aussi faire quelques randonnées du côté de la Presqu’île de Rhyuis… Les paysages du Golfe du Morbihan, on ne s’en lasse pas, non ?

Suite de l’article

Golfe du Morbihan

Escapade en famille dans le Golfe du Morbihan

Nous avons profité de notre séjour dans les arbres près de Carnac, début juillet pour explorer le Golfe du Morbihan en famille, du moins une modeste partie puisqu’il y a quand même 42 îles dans cette « petite mer » : tout un programme !

Nous avons passé une journée sur l’île aux Moines

Golfe du Morbihan

A Locmariaquer, nous sommes allés visiter le site des mégalithes qui comprend le grand menhir brisé (il mesurait 21 mètres de haut pour un poids de 300 tonnes !), le tumulus d’Er Grah (caveau monumental) et le dolmen de la table des marchands (tombe à couloir). Tous ces monuments très intrigants datent du Viè et IViè siècle avant J-C. Devant le grand menhir, Ticoeur a expliqué à sa sœur qu’il s’était cassé car Obélix l’avait fait tomber (hi ! hi ! Un futur historien mon Ticoeur !). Pour nous remettre de ce voyage dans le temps, nous sommes allés faire trempette sur la plage de Locmariaquer. Un bon bol d’air breton !

Suite de l’article

île aux Moines

Vélo en famille sur l’île aux Moines

Début juillet nous sommes partis dans le Golfe du Morbihan. Un endroit dont je ne me lasserai jamais. Nous en avons profité pour passer une journée sur l’île aux Moines. En plus, nous avons eu un temps magnifique. Nous avons garé la voiture à Port-Blanc et nous avons pris le bateau pour rejoindre notre destination en cinq minutes de traversée.

Une fois sur l’île, nous avons loué des vélos avec une remorque et pour une fois c’est moi qui ai tiré la carriole avec Ticoeur et Titpuce à bord : c’était sport car mine de rien il y a du dénivelé ! Mais bon, même pas peur ! J’aurais quand même apprécié un vélo électrique 😉

île aux Moines

L’île aux Moines est la plus grande des îles du golfe du Morbihan. Elle fait 7 km de long. Elle est surnommée « la perle du Golfe » et c’est bien mérité ! On y découvre de jolies maisons entourées de fleurs multicolores. Les hortensias sont magnifiques. J’aime tout particulièrement les maisons de pêcheurs et surtout les bâtisses blanches à volets bleus.

île aux Moines

Avec la carte de l’île en main (que nous avons récupérée à l’office du tourisme), nous sommes partis pour plus de 3h de balade. Malgré le plan on a réussi à se perdre un peu car ce n’est pas toujours très bien indiqué. Cela dit, comme c’est beau partout, c’est pas bien grave ! Comme je disais, il y a de nombreuses collines : ce n’est pas de tout repos ! En même temps, quand on est en hauteur c’est l’occasion de prendre de belles photos.

vélo île aux Moines

Il y a également de très beaux panoramas depuis la Pointe du Trec’h et la Pointe de Brouel. Nous ne sommes pas allés à la Pointe du Nioul mais c’est sans doute très beau (moins accessible car il faut y aller à pied et le chemin avait l’air escarpé). Dans le sud de l’île nous avons croisé des mégalithes (menhirs et tumulus).

Pour finir l’après-midi en douceur, nous nous sommes arrêtés sur la Grande plage.

île aux Moines

île aux Moines

île aux Moines

île aux Moines

île aux Moines

Enfin, pour une pause sucrée, nous avons fait halte dans le jardin du salon de thé Asphodèle. Les jus de fruits frais sont excellents ! Du côté des gâteaux nous avons juste partagé une tarte poires amandes (Asphodèle, rue du Presbytère 56780 Ile aux Moines).

En fin d’après-midi nous sommes repartis. J’étais bien fatiguée par tant de vélo mais c’était vraiment une superbe journée !

Et vous ? Vous connaissez l’île aux Moines ?

Notre croisière sur le canal Nantes-Brest #2

Je continue le récit de notre week-end en famille sur le canal de Nantes à Brest. Je vous avais raconté la première partie de notre itinéraire en vous donnant tous les détails de la vie à bord avec les enfants. Aujourd’hui, je continue le journal de notre croisière…

Dimanche : nous nous réveillons à Montertelot et après le petit-déjeuner, nous partons vers le village médiéval de Malestroit où nous souhaitons nous balader puis déjeuner. En route, nous passons bien sûr quelques écluses ; certaines sont particulièrement bien fleuries. Le canal est très paisible, très vert. Reposant.

passage d'écluse

Notre accostons au port de Malestroit. La météo est juste parfaite. Nous installons donc le parasol sur la terrasse…

Suite de l’article