Articles avec l'étiquette Provence:

Aix-en-Provence

Balade dans Aix-en-Provence

Après avoir rendu visite à ma famille paternelle en Sicile, nous avons pris la direction d’Aix-en-Provence. C’était l’occasion de retrouvailles avec mon Pépé (côté maternel) et de quelques bons moments de rigolade car imaginez-vous un peu : mon grand-père parle français avec un accent italien, la dame qui s’occupe de lui est Roumaine, mon oncle qui vit juste à côté est marié à une Thaïlandaise (ils parlent anglais et thaï ensemble) et mes enfants discutent en allemand avec mon mari ! Vous voyez l’ambiance à table ? C’était énorme ! A plusieurs moments tout le monde parlait sans vraiment se comprendre : la tour de Babel c’est rien à côté !

En tout cas, c’est toujours avec plaisir que je retrouve Aix-en-Provence, une très belle destination, tout en douceur, idéale pour un séjour en famille !

Visite du centre d’Aix-en-Provence :

Aix-en-Provence

Le samedi matin, nous n’avons pas manqué les différents marchés. Ma puce adore le marché aux fleurs et forcément elle nous a demandé d’acheter un gros bouquet.

marché aux fleurs Aix-en-Provence

Suite de l’article

Les Baux de Provence

Notre week-end en famille à Avignon (Concours Logis !)

Ce week-end nous étions sous le soleil d’Avignon et de ses alentours. Un week-end en famille, tous les quatre, un week-end comme on les aime… Je suis allée quelques fois à Avignon pour mon travail et j’avais eu l’occasion de découvrir quelques petites merveilles : le Palais des Papes, le village des Baux de Provence, le Moulin d’Alphonse Daudet… A chaque fois que j’allais dans le coin je me promettais d’y retourner en famille tant il y a de belles choses à voir. La région est si riche qu’un week-end n’a évidemment pas suffi ! Il nous faudra y retourner absolument !

Le temps de cette petite escapade, nous étions basés à 10 minutes d’Avignon (très pratique quand on arrive par le train). Nous avons été invités à dormir au Petit Manoir, un établissement qui fait partie des Logis (voir concours plus bas).

Sur place, avec une voiture de location, nous avons pu faire le programme suivant (programme construit à la dernière minute dans le TGV en suivant certains de vos conseils d’ailleurs ! Merci, merci !) :

Samedi :

Les Baux-de-Provence : j’avais tellement aimé ce petit village pittoresque que j’ai voulu le montrer à mon chéri et aux enfants. Après un tour dans les ruelles, nous avons pris des billets pour Les Carrières de Lumières. Un spectacle magique qui nous a enchantés ! On pénètre dans d’anciennes carrières et sur toutes les parois intérieures sont projetées des images géantes au rythme d’une superbe sélection musicale. En ce moment, l’exposition met en valeur les Géants de La Renaissance Italienne (Michel-Ange, Léonard de Vinci, Raphaël). Merveilleux ! Nous avons adoré tous les quatre ! Après les tableaux classiques, il y avait une autre projection en hommage à Jules Verne : encore mieux pour les enfants ! Nous ne connaissions pas du tout ; pourtant c’est sans doute très connu étant donné la foule qu’il y avait ! D’ailleurs c’est en voyant tout le monde se diriger vers la carrière qu’on a découvert ce lieu. Malgré la foule on profite du spectacle sans être gênés tant l’endroit est immense. A voir ! (12€ pour les adultes – tarif réduit : 9,50€ et gratuit pour les moins de 7 ans).

Les Baux de Provence

Suite de l’article

Balade et souvenirs à Marseille

Comme je vous le disais dans mon précédent billet, j’ai passé deux jours à Marseille avec Titpuce (du haut de ses 18 mois) pour lui faire rencontrer son arrière-grand-père. Marseille est en effet la ville où vit ma famille côté maternel. J’y ai moi-même vécu quand j’avais l’âge de Titpuce et puis j’y ai passé tous mes étés. On partait un mois à Marseille chez mes grands-parents maternels et un mois en Sicile, dans ma famille côté paternel. Alors, de Marseille, j’ai pas mal de souvenirs d’enfance. Ma grand-mère m’emmenait tôt le matin acheter du poisson au Vieux-Port. L’odeur de la mer nous remplissait les narines dès la station de métro. Ensuite, nous allions au marché très dépaysant de la Rue Longue où nous achetions des sortes de pâtes qu’on ne trouvait pas ailleurs. Parfois, elle m’emmenait choisir des vêtements rue Saint Féréol ou bien nous faisions un saut aux Nouvelles Galeries. L’après-midi, avec ma mère nous prenions le bus pour la plage des Réformés ou pour la Pointe Rouge. J’ai également souvenir du calme et de l’ambiance village aux Goudes et puis des glaces que nous prenions en soirée au Prado. Je me souviens des navettes (délicieux biscuits à la fleur d’oranger) que nous achetions près de L’Abbaye Sainte Victor et puis bien sûr de la vue depuis Notre-Dame-de-la-Garde. Bref ! Le temps d’un grand week-end en famille, il y a de jolis coins à découvrir à Marseille.

Mon dernier passage là-bas a été l’occasion de belles visites mère-fille…

Les incontournables à Marseille :

  • Le Vieux-Port, surtout le matin pour le marché aux poissons.

Suite de l’article

calanque Cassis avec bébé

Notre premier voyage avec bébé : Cassis et les calanques (Ticoeur avait 2 semaines !)

Notre Ticoeur est très vite devenu un « bébé voyageur ». En fait, deux semaines après sa naissance, en septembre 2009, nous sommes partis à Cassis dans une maison que nous avions louée pour une semaine avec ma belle-famille : qu’est ce qui vous étonne le plus ? Le voyage avec bébé ou les beaux-parents ? 😉

calanque Cassis avec bébé

Le paysage de Cassis m’a apaisée et m’a fait rêver. Le voyage nous a paru simple, comme une évidence.
Alors pourquoi un voyage si peu de temps après l’accouchement ? Déjà il y a eu les imprévus : Ticoeur est né une semaine après le terme et à cet âge-là chaque semaine compte. Moi qui imaginais bêtement qu’il naîtrait en avance, je pensais que nous partirions quand il aurait un mois. Loupé ! Puis, j’étais loin de m’imaginer subir une césarienne et je ne savais pas ce que cela impliquerait (fatigue, difficulté pour se déplacer, douleurs…). Bref, j’étais un peu dans le monde de Candide (ou de Oui-Oui … !). Ce voyage n’a donc pas vraiment eu lieu au moment souhaité ni dans des conditions physiques idéales ; cependant, il m’a fait le bien grand bien !

Revenons en effet sur ma motivation pour un tel voyage : j’aime la mer !

Suite de l’article