Valloire en famille

Ski en famille à Valloire

Pour bien commencer les vacances de Pâques, nous sommes partis au ski à Valloire le temps d’un grand week-end de quatre jours. C’était notre troisième séjour ski en famille et encore une fois nous avons opté pour le printemps, sans aucun regret car la neige était au rendez-vous (de la bonne neige en plus !) ainsi que le soleil. Côté stations, je vous avais déjà raconté qu’enfant et ado je skiais aux vacances de février, de Pâques et même la première semaine de juillet, toujours en colonie, donc j’ai vraiment pu tester de très nombreuses stations des Alpes mais je ne connaissais pas encore Valloire. Alors quand la station nous a invités à venir y passer quelques jours, nous avons eu très envie de la découvrir d’autant plus que c’est une station qui a la réputation d’attirer les familles. Et en effet, nous y avons croisé de très nombreux couples avec de jeunes enfants donc l’ambiance familiale était clairement au rendez-vous ! C’était d’ailleurs idéal pour Titpuce et Ticoeur qui ont pu sympathiser avec d’autres enfants à l’hôtel ou lors d’activités l’après-midi après le ski.

Valloire en famille

Le ski à Valloire, pour les petits et pour les grands :

Je vous l’avais dit : lors de notre retour de tour du monde, la seule chose qui avait manqué à Ticoeur et Titpuce c’était la neige et le ski donc ils attendaient avec impatience d’y retourner. Ticoeur avait débuté le ski à 4 ans et demi et n’avait pas trop aimé ; puis, la deuxième fois, à 5 ans et demi, il a carrément adoré, et Titpuce qui avait alors 3 ans avait accroché dès le début. Cette année, à 7 ans et demi et 5 ans, j’avais deux enfants très motivés pour suivre leurs cours de ski, le matin à l’ESF, au début dans le même groupe (L’Ourson), puis Ticoeur a progressé en flèche et a changé de groupe. Dès le premier jour, après le cours, il a voulu continuer avec son papa ou avec moi sur les pistes. Pour Titpuce, le cours de l’ESF c’était juste la bonne dose et elle a beaucoup aimé (« maman c’était trop bien le ski » m’a-t-elle dit à la fin de notre séjour), c’est l’essentiel ; je la sentais trop fatiguée pour enchaîner sur les pistes comme son frère. Donc à chaque enfant son rythme… Et quand on ne veut pas skier toute la journée, le printemps c’est idéal pour le choix d’activités possibles l’après-midi (je vous parlerai de notre super rando avec des lamas ! Un coup de cœur !).

Et le ski pour les parents ?

Suite de l’article