À vélo

Le vélo c’est la passion que Papa Voyage et moi avions en commun avant de nous rencontrer ! Alors c’est tout naturellement que nous avons choisi ce mode de voyage en famille. La France est drôlement gâtées côtés pistes cyclables. Quand les enfants étaient encore tout petits nous avions une carriole 2 places mais depuis, ils ont appris à nous suivre sur leurs propres vélos !

Nos aventures préférées à vélo avec les enfants :

La Vélofrancette entre Laval et Angers : 115km en 4 étapes. Ticoeur, 8 ans sur son propre vélo et et Titpuce 6 ans dans le siège-vélo

La Vélodyssée entre La Rochelle et Cap Ferret : 300km en une semaine. Les enfants (4 ans et 2 ans) sont tous les deux dans la remorque vélo.

La Véloscénie en Rambouillet et Chartres : 70 km en 3 étapes. Ticoeur, 8 ans sur son propre vélo et Titpuce 6 ans dans le siège-vélo

Les châteaux de la Loire à vélo : 170km sur 3 jours. Les enfants (3 ans et 15 mois) sont tous les deux dans la remorque vélo.

Vélo en famille autour de Carnac : 170km sur 4 jours. Les enfants (4 ans et 2 ans) sont tous les deux dans la remorque vélo.

Le canal de Bourgogne à vélo :  15km de vélo par jour. Les enfants (8 ans et 6 ans) ont leur propre vélo.

Articles dans cette catégorie :

visiter Chartres

Véloscénie #3 : notre arrivée à Chartres !

Suite et fin de notre périple en famille sur la Véloscénie avec notre dernière étape : Chartres ! Depuis Maintenon, nous avons pédalé sur des chemins bien verts et nous avons même eu la chance de voir enfin le soleil pointer son nez ! Nous nous sommes arrêtés en chemin pour pique-niquer, puis près d’un petit pont tout charmant le temps de quelques photos. Au final, les 29km sont passés bien vite. En arrivant à Chartres nous avons pu apercevoir la célèbre Cathédrale que nous avons eu plaisir à visiter une nouvelle fois. Depuis notre dernier passage, il y a eu du changement : l’intérieur a été entièrement nettoyé. La Cathédrale de Chartres encore plus belle !

visiter Chartres

Puis une visite ludique très appréciée des enfants a été la Maison Picassiette : des mosaïques à n’en plus finir ! Des couleurs, des émotions au sol et sur les murs : vaisselle, verre et faïence comme matières premières. Voilà une maison fort atypique qui appartenait à Raymond Isidore, un artiste excentrique qui a su partager avec nous son riche imaginaire à travers cette œuvre d’Art Brut que je vous conseille fortement si vous passez à Chartres.

Bien sûr, Chartres c’est aussi un très joli centre ville chargé d’histoire. Les enfants ont également aimé la balade au bord de l’eau (des ragondins nous ont salués !) et l’aire de jeux ;-). Ma puce a sagement écouté l’audioguide et allez savoir pourquoi, elle n’a pas voulu enlever son casque vélo de toute la journée ;-).

Le soir, comme tous les soirs entre le 8 avril et le 7 octobre 2017 on peut profiter de Chartres en Lumières. C’est magique ! Nous avions découvert toutes ces mises en scène lumineuses il y a 5 ans. C’est visuellement très réussi, très esthétique. D’ailleurs il y a 5 ans, Titpuce dormait dans l’écharpe de portage et Ticoeur dans la poussette. Cette fois-ci, après une grosse journée de vélo, ils sont tombés de sommeil dans leur lit et nous ne pouvions pas les transporter pour une balade nocturne donc nous sommes sortis mon chéri et moi, chacun à notre tour pour admirer les lumières de Chartres. Si vos enfants se couchent plus tard que les nôtres, la bonne option c’est de prendre le Petit Train afin de parcourir la ville et son architecture illuminée sans se fatiguer. J’ai tout particulièrement aimé les éclairages sur l’église Saint-Pierre et les éclairages sur les lavoirs et petits ponts.

Nos bonnes adresses à Chartres :

  • Le Café Bleu : très joli décor à deux pas de la Cathédrale, service très aimable et une carte style bistrot. Belle adresse. 1 Cloître Notre Dame, 28000 Chartres

  • La Picoterie : bonne crêperie avec beaucoup de choix et service fort sympathique, à côté de la Cathédrale. 36 Rue des Changes, 28000 Chartres

  • La Villa Saint Pierre : à côté de l’église Saint Pierre nous nous sommes posés dans une chambre d’hôte absolument adorable, une excellent adresse au calme complet, très soigneusement décorée et parfaitement équipée pour une petite famille (avec même une kitchenette). En plus, on pouvait garer les vélos dans le jardinet.

Après nos trois jours sur la Véloscénie nous avons pris le train pour rentrer à Paris. Sans faute, une prochaine fois, nous continuerons de suivre cet itinéraire vélo et pourquoi pas jusqu’au bout, au Mont Saint-Michel !

Alors ? Tentés par la Véloscénie ? Et connaissez-vous Chartres ?

chateau de Maintenon

Véloscénie #2 : Maintenon et son château

Je continue de vous conter nos aventures sur la Véloscénie avec comme nouvelle étape Maintenon et son château. Tout d’abord, en arrivant à vélo sur Maintenon nous avons eu le plaisir de découvrir une petite ville fort coquette avec de belles pierres, de petits ponts, un immense aqueduc et le célèbre château, ancienne demeure de Madame de Maintenon.

chateau de Maintenon

Visiter le château de Maintenon :

La visite du château s’imposait et nous l’avons trouvée particulièrement intéressante : les différentes salles sont meublées et richement décorées. Nous n’avons pris qu’un audio-guide pour nous quatre : j’ai quasi tout écouté (car la vie de Madame de Maintenon est passionnante !) et j’ai résumé l’essentiel aux enfants. Titpuce a également utilisé l’audio-guide car il est sur tablette, avec de petites vidéos courtes et très claires. Il n’est pas autorisé de prendre des photos de l’intérieur donc cela vous fera la surprise quand vous irez ;-).

Suite de l’article

Véloscénie #1 : Rambouillet, sa forêt, sa bergerie et ses rapaces…

Rentrons à présent dans le détail de notre roadtrip en famille sur la Véloscénie avec comme première étape Rambouillet. Pour nous c’était une découverte car même si ce n’est pas loin de Paris nous n’avions jamais eu l’occasion d’y aller. Alors qu’avons-nous visité à Rambouillet avec les enfants ?

La Forêt de Rambouillet

En premier lieu c’est la forêt qui nous a plu et que nous avons explorée à vélo. La Véloscénie passe par cette forêt mais il y a tout plein d’autres sentiers que vous pouvez emprunter. Les allées rectilignes obéissent à un plan en étoile qui était prévu à l’époque pour la chasse à courre. Malgré une petite pluie nous avons bien profité de ce cadre très nature et c’était vraiment un plaisir de pédaler au calme, sur des chemins très faciles, sans croiser la moindre voiture, au milieu des chênes et des pins.

La Bergerie Nationale de Rambouillet

Cela faisait longtemps que j’avais envie d’y aller car avec les enfants on aime découvrir les fermes de la région parisienne pour nous évader un peu de la vie citadine. La Bergerie Nationale de Rambouillet a été notre gros coup de cœur à Rambouillet : le cadre est très agréable, les animaux très bien soignés, avec de beaux espaces de vie et puis surtout la ferme est tenue et animée par des passionnés qui nous ont fait une visite des lieux en prenant le temps de tout bien expliquer aux enfants et de leur faire caresser les animaux en douceur. Il y avait même de petits agneaux qui venaient de naître et qui étaient trop choux ! Puis nous avons fait un tour en calèche sur le domaine de la ferme. Enfin, nous avons assisté à une démonstration de chiens de berger : c’est impressionnant ! Entre les moutons, les veaux, les chevaux, les lapins, les poules et les bébés animaux, les enfants ont été enchantés. La magie était au rendez-vous et ce avec beaucoup de pédagogie. Une visite à ne pas manquer ! Avant de repartir nous avons acheté un pot de rillettes de poules en souvenir, pour nos pauses pique-niques vélo ! Miam ! Toutes les infos, sur le site de la Bergerie Nationale de Rambouillet, avec notamment tout le programme des activités : visites guidées, soins aux animaux, traite des vaches, animations saisonnières..

Bergerie Nationale Rambouillet

L’Espace Rambouillet

Le grand plus de l’Espace Rambouillet c’est la rencontre avec les rapaces. On découvre de nombreuses espèces de faucons, vautours, aigles, chouettes, etc… En plus, on les voit vraiment de près. Si vous arrivez au bon moment vous aurez la chance de voir le spectacle des Rapaces. Nous l’avons raté car nous avons été retardés par une averse mais ce n’est que partie remise. Rambouillet n’est vraiment pas loin de Paris donc nous y retournerons. En tout cas, nous avons fait une belle balade au vert et les enfants ont été très intrigués et intéressés par tous ces rapaces dont certains ont de drôles de têtes ! Dans l’Espace Rambouillet, il y a aussi des cerfs, des biches, des sangliers, alors faut ouvrir les yeux ! Enfin, il y a un parcours dans les arbres « L’Odyssée Verte » qui permet d’avoir un autre point de vue sur la forêt : à faire s’il y a peu de monde. Enfin, je vous conseille la petite cafétéria « Pan & Pasti » à l’entrée du parc : c’est bon, frais et pas cher avec de délicieux cocktails de fruits frais maison.

 

Dormir à Rambouillet chez Huttopia

Nous avons dormi aux milieux de la forêt, en pleine nature, chez Huttopia dans une très jolie cabane en bois. Le tout a beaucoup de charme et l’hébergement était très confortable. Il est possible d’opter pour la partie camping (quand le soleil est au rendez-vous hein !) ou encore pour une roulotte, une tente canadienne ou tente trappeur. Les enfants ont profité de l’aire de jeux dans les derniers rayons du soleil et nous avons mangé une pizza sur place (cuite au feu de bois !) avant de profiter d’allumer nous aussi un petit feu de bois dans notre cabane si mignonne et douillette. Nous avons passé une très belle soirée ensoleillée et nous ne savions pas encore que la météo tournerait complètement par la suite… La nuit a été très reposante, totalement au calme. Pour le petit-déjeuner nous avions commandé boissons, pain et viennoiseries à l’accueil d’Huttopia : on a fait le plein d’énergie avant de remonter sur nos vélos ! Nous avons très envie de retourner chez Huttopia avec des amis le temps d’un week-end, surtout quand il fera bien chaud pour profiter de leur grande piscine naturelle !

Côté météo, notre étape à Rambouillet a plutôt été très pluvieuse mais j’ai admiré mon Ticoeur qui n’a pas perdu sa motivation ! Après nos belles visites à Rambouillet et nos kilomètres à vélo à travers la forêt, nous avons mis le cap sur Maintenon, notre deuxième étape sur la Véloscénie :  je vous parle très vite !

Et vous ? Vous connaissez Rambouillet ?

la véloscénie en famille

Nos aventures en famille sur la Véloscénie

Début mai, nous avons eu très envie de reprendre nos sorties vélo en famille. Nous avons déjà testé de nombreuses pistes cyclables en France mais il manquait la Véloscénie à notre liste. Qu’est-ce-que la Véloscénie ? Un beau parcours à vélo qui va de Paris au Mont Saint-Michel. La classe non ? Alors évidemment, sur un week-end de trois jours nous n’avons pas réalisé tout le trajet. Nous avons choisi la partie entre Rambouillet et Chartres en passant par Maintenon. La grande nouveauté par rapport à nos escapades vélo des années précédentes ? C’est que Ticoeur (8 ans) a pédalé lui aussi ! En effet, si vous vous souvenez bien, lors de nos derniers périples à vélo, nous avons voyagé avec les enfants confortablement installés dans une remorque. Mais les enfants ont grandi et la carriole est devenue étroite pour eux. Nous l’avons vendue à l’automne dernier et comme Ticoeur sait faire du vélo, nous nous sommes dit qu’il s’en sortirait si on partait en voyage itinérant. Nous n’avons pas mis la barre trop haute côté longueur des trajets et nous étions rassurés par la possibilité de raccourcir nos étapes si besoin en montant tout simplement dans un train pour quelques kilomètres. Bref, le voyage à vélo que je vous propose ci-dessous est vraiment accessible à tous, même si vous n’êtes pas de grands cyclistes et même pour des enfants débutants en vélotourisme. Alors, c’est parti ?

la véloscénie en famille

70 km en famille sur la Véloscénie

Départ (vendredi soir) : 6km de vélo pour rejoindre Rambouillet en train+vélo.

Pour démarrer votre parcours sur la Véloscénie, vous pouvez tout simplement commencer à Paris mais avec Ticoeur qui débutait en vélotourisme je n’étais pas confiante de le faire pédaler dans le chaos parisien. Comme nous habitons près de la Gare Saint-Lazare, nous avons donc pris un train pour Versailles en montant les vélos dans le train. A Versailles, nous avons pédalé entre la Gare Rive droite et la Gare Chantiers. Alors oui c’est du vélo en ville mais rien à voir avec Paris ! Il nous a fallu 15 minutes et c’était très simple. Si vous ne connaissez pas Versailles, je vous conseille d’ailleurs de choisir cette ville pour votre première étape sur la Véloscénie et ne manquez surtout pas la visite du célèbre Château de Versailles.

Comme nous connaissons déjà bien Versailles, nous avons opté pour un deuxième train qui nous a conduit de Versailles Chantiers à Rambouillet dont j’avais hâte de découvrir la forêt. Ainsi Rambouillet a été notre première étape.

On s’est posé chez Huttopia Rambouillet :

la veloscenie en famille

huttopia rambouillet

huttopia rambouilletNuit à Huttopia Rambouillet.

Jour 1 (samedi) : 23 km de Rambouillet à Maintenon

Visite de l’Espace Rambouillet (célèbre pour ses rapaces) puis visite de la Bergerie Nationale de Rambouillet. Après nos nombreux kilomètres dans la forêt (nous avons fait pas mal de détours), nous avons sorti notre jocker TER ! C’est pratique car le train passe souvent et sans réservation nous avons pu improviser de monter dedans (les vélos sont acceptés bien sûr !). Au total, nous avons quand même parcouru 23 km. Si vous souhaitez tout parcourir à vélo, l’étape officielle de la Véloscénie est de 16 km entre Rambouillet et Epernon + 17km entre Epernon et Maintenon (donc 33km en tout). Vous pouvez également monter dans le train à Epernon. Ainsi, vous modulez la longueur de vos étapes en fonction de votre énergie !

rapaces espace rambouilletLes rapaces de l’Espace Rambouillet

la veloscenie en famille

bergerie nationale rambouilletLa Bergerie Nationale de Rambouillet

Arrivée à  l’hôtel Castel Maintenon (et la joie d’avoir fini une belle étape !) :

Jour 2 (dimanche) : 29 km de Maintenon à Chartres

Visite du château de Maintenon puis étape 100% vélo jusqu’à Chartres (très beau tronçon !). A Chartres, nous visitons la Maison Picassiette. Balade nocturne dans la ville pour admirer Chartres en Lumières.

visiter maintenon en famille

la véloscénie en famille

A Chartres, le soleil sort enfin !

La Maison Picassiette

On se pose à la Villa Saint Pierre, très mignonne chambre d’hôte située dans le centre de Chartres :

Chartres en Lumières : La Cathédrale

 

Jour 3 (lundi) : 12 km à Chartres – retour en train à Paris

Visite de la Cathédrale de Chartres, du centre ville, balade vélo sur la voie verte. Retour en TER à Paris (train direct pour la gare Montparnasse ou si vous préférez arriver à Saint Lazare, vous changez comme nous à Versailles.)

Vieux Chartres

La Véloscénie traverse Chartres

Bien préparer sa sortie vélo en famille :

  • Quel équipement ? Nous avions deux vélo adultes. Sur le vélo de mon chéri : deux sacoches vélo et un siège-vélo pour Titpuce. Sur mon vélo : une sacoche vélo. Pour Ticoeur : vélo enfant. Nous avions aussi quatre ponchos pour la pluie (et ça nous a bien servi !) et enfin, quatre casques bien sûr !
  • Entraînement avant le voyage ? Ticoeur n’avait jamais fait de voyages itinérants à vélo avant ce grand week-end sur la véloscénie ; par contre, nous avions organisé plusieurs sorties vélo de 10 à 15 kilomètres dans le Bois de Boulogne.
  • Longueur des étapes ? Ce n’était pas simple d’évaluer combien de kilomètres Ticoeur pourrait pédaler par jour. Quand nous partions avec les enfants dans la remorque nous fixions nos étapes à 70km or là il fallait clairement s’adapter à son âge. J’ai donc demandé conseil autour de moi, lu quelques avis sur les forum et j’en suis arrivée à la conclusion que 20 à 25km était la bonne dose. C’était parfait ! Pour ce premier essai, nous avons choisi un parcours où il était possible de monter dans un train à chaque étape si nécessaire. A présent, je suis 100% confiante que nous pourrons organiser dans le futur des voyages à vélo avec des étapes de 20 à 25km voire un peu plus.
  • Autres conseils  : nous avons installé sur le vélo de Ticoeur un petit compteur. Ce petit accessoire s’est avéré fort utile car regarder la vitesse et voir défiler les kilomètres ça l’a bien motivé ! Bizarrement, nous avons remarqué que Ticoeur avait chaque jour un petit coup de fatigue au bout de 5 kilomètres mais passer ce cap on ne pouvait plus l’arrêter et il ne cessait pas de nous doubler ! Enfin, pour une première fois, un week-end de 3 jours c’était une durée idéale.
  • Pourquoi choisir la Véloscénie ? Le parcours était simple, bien indiqué, le terrain plat. Nous avons pédalé sur des chemins de forêt, sur des voies vertes, des pistes cyclables et sur des routes de campagne (avec peu de passage de voitures). Finalement, il n’y a que dans les villes qu’il fallait faire un peu attention mais Rambouillet, Maintenon et Chartres sont bien tranquilles par rapport à Paris. Pas d’inquiétude donc, même si comme la maman anxieuse que je suis vous répéterez tout le temps « roule bien à droite » ! Bref, la Véloscénie c’est facile et adapté pour les familles ! Plus d’infos sur le site de la Véloscénie (en chemin, nous l’avons régulièrement consulté pour trouver des aires de pique-nique).

Il me reste à vous dire à quel point j’étais fière de mon Ticoeur qui a pédalé comme un chef, avec sourire et motivation, et ce malgré une météo capricieuse : un vrai petit cycliste ! Dans mes prochains articles, je vous parlerai de chaque étape, de nos découvertes à Rambouillet, à Maintenon et à Chartres !

A lire également : nos autres aventures à vélo avec les enfants.

Et vous ? Motivés par un road trip en famille sur la véloscénie ?

Visite de Dijon

De Dijon à Beaune : mes coups de cœur et bonnes adresses

Nous allons souvent en Bourgogne que ce soit à l’occasion d’un week-end vélo, de vacances entre amis ou encore pour une croisière sur les canaux en famille. Récemment, je suis retournée dans cette jolie région dans la cadre d’un reportage sur l’événement Fantastic Picnic : organisation de pique-niques insolites un peu partout en Bourgogne pendant la Fête de la Gastronomie. Vous avez dû voir quelques photos passer sur mon compte Instagram fin septembre.

Aujourd’hui, je souhaite partager avec vous mes coups de cœur et mes bonnes adresses entre Dijon et Beaune.

A Dijon, mes dernières découvertes :

  • Une visite de la ville avec un Greeter : je connaissais bien le concept des Greeters à l’étranger mais j’ignorais que cela existait en France aussi. L’idée ? Une personne originaire de la ville ou du moins qui y vit et qui la connaît très bien vous guide bénévolement en toute convivialité. Un beau moment de partage. C’est ainsi que j’ai rencontré Sylvie et sa petite fille qui m’ont fait découvrir leurs endroits préférés à Dijon. Nous sommes allées au marché, nous avons fait des emplettes dans une magnifique boutique de pain d’épices (c’est une spécialité de Dijon et c’est pas à la moutarde !) et nous avons suivi le célèbre parcours de la chouette : un itinéraire à travers la vieille ville pour découvrir ses monuments et son histoire. Le tracé au sol correspond à une chouette, symbole porte-bonheur de Dijon. En plus, c’était le jour de la fête des orgues de barbarie. Bref, il y avait de l’ambiance ! Où acheter le délicieux pain d’épices ? Chez Mulot et Petit Jean, 13 place Bossuet, Dijon. Comment trouver un Greeter pour vous accueillir le temps d’un tour dans la ville ? Voici la liste des Greeters de Dijon et de la Côte de nuit mais une fois encore, vous pouvez en trouver dans toute la France. Une belle façon de voyager et de faire de belles rencontres. Un grand merci Sylvie pour toutes les explications, pour nos échanges (qui continuent par mails) et merci pour les délicieuses gougères de Bourgogne dont voici la recette qu’elle partage volontiers avec vous.

Visite de Dijon

Suite de l’article