14 mois pas à pas…

14 mois pas à pas...Avec un peu de retard je viens au rapport pour relater les faits marquants du 14iè mois :

– Achat des premières vraies chaussures de Ticoeur. Il fait quelques pas en donnant une main mais n’a pas encore l’équilibre tout seul. Peut-être attend-il Noël pour faire la surprise à ses grands-parents !

– De nouveaux mots (incompréhensibles) dans son vocabulaire : « Xia » (prononcé à la chinoise), « didi » et « i-ha » sont ses petits mots préférés. A nous d’en deviner le sens…

– De plus en plus le rythme dans la peau. Il danse encore plus qu’avant dès qu’on met une musique entraînante. Nous avons eu le droit à un vrai petit show au Maroc alors que nous étions dans un restaurant avec concert live. Il s’est dandiné au son des tam-tams et a bien fait rire son entourage !

– Un véritable intérêt de plus en plus prononcé pour l’iPhone (qu’il manie presque mieux que moi ! « parce qu’il est trop intelligent » dit sa maman gaga, « parce qu’Apple conçoit des produits super intuitifs » dit le papa fan des iBidules ! Surtout, je ne dois pas oublier la passion de Ticoeur pour l’iPad sur lequel il regarde des livres pour enfants, très bien faits, avec animations et sons. Je vous rassure, à côté de ça, il aime les « vrais » livres, ses petites voitures et il devient le roi de l’empilage de pièces en bois.

– Première sortie au Cirque : il a été super sage et attentif, admirant surtout les projections d’étoiles lumineuses sur la toile du chapiteau et observant les animaux avec le sourire. Nous n’avons assisté qu’à la première heure de spectacle pour ne pas rentrer tard et ne pas le fatiguer mais tout s’est bien passé.

– Moins drôle : première petite gastro qui ravira les fabricants de couches culottes car notre consommation a bien triplé depuis 3 jours ! Heureusement pas de fièvre et toujours le sourire… Manque juste d’appétit notre chouchou…

– Enfin, pour ce quatorzième mois, une première molaire a déjà fait son apparition.

Grand week-end à Fès avec bébé (Maroc)

Grand week-end à Fès avec bébé (Maroc)Pour le pont du 11 novembre nous sommes partis avec Ticoeur au Maroc, dans la ville impériale de Fès qui possède la plus grande médina du Maroc et le plus grand espace piéton du monde. Au programme, longues balades dans la médina avec visite de musées, de médersas, du quartier des tanneurs et bien sûr marchandage (agréable) dans les souks. Je précise « agréable » car je n’avais pas eu une très bonne expérience des souks lors d’un précédent voyage à Marrakech que je trouve peu accueillante, oppressante, trop habituée au tourisme. Bref, Fès c’est beau, c’est plus authentique, c’est impressionnant avec de très belles vues sur la médina à partir des terrasses des riads ou du haut de la colline avec les tombeaux.

Donc un super week-end, sous un grand soleil et encore une destination à recommander avec bébé : les Marocains sont complétement émerveillés par les enfants, nous demandant la permission de lui faire un bisou, posant des questions sur la petite star et lui offrant de petits cadeaux gourmands : cornes de gazelles, dattes, bananes… Le petit pacha est passé dans les bras de nombreuses gentilles mamas marocaines et a eu le droit à des centaines de sourires. Il a lui-même bien rit et même si comme disent certains « à quoi ça sert de voyager avec un bébé il ne se souviendra de rien ? », beh moi je vous garantie qu’il a passé un très bon moment sur place et que c’est bien l’essentiel de voir son enfant rire, sourire et s’amuser de ce qu’il voit autour de lui. Il a été très observateur pendant nos balades, en croisant des moutons et des ânes dans la rue et il a aimé trotter dans les vastes cours des riads.

En résumé, les « bébé plus » :
– l’accueil marocain quand on est avec un enfant
– la nourriture : on n’a très peu utiliser les petits pots que nous avions prévu car Ticoeur a aimé couscous, sortes de crêpes marocaine, yaourt maison, bananes et cornes de gazelle ! Il a sans doute pris du poids pendant ces 4 jours !
– il fait beau donc idéal pour se balader (avec Ticoeur en écharpe…et je ne recommande pas la poussette dans les souks…) et pour laisser bébé jouer dehors ou dans les patios
– c’est seulement à 2h d’avion de Paris

« les bébés moins »
– en fait je n’en vois qu’un : l’appel de la mosquée à 5h du mat ! bon beh ça l’a un peu effrayé. Mais seulement le soir où nous étions à Meknès dans un riad proche d’un haut parleur enflammé. Les autres nuits, le bruit plus lointain n’a gêné personne !

Pour le logement, un petit tuyau pour d’authentiques riads à prix avantageux tout en aidant les Marocains à profiter du tourisme (car il faut savoir que la plupart des riads sont sinon tenus par des Européens) : les Ziyarates, chambres d’hôtes marocaines, tenues par des locaux qui vous accueilleront bien chaleureusement.

Calendrier de l’Avent pour bébé !

Le calendrier de l’Avent est une tradition qui vient d’Allemagne. Un joli moyen de patienter avant Noël…

Je vous avais déjà raconté l’an dernier que mon chéri (allemand, donc ça aide…) avait fabriqué un joli calendrier de l’Avent maison dont la réalisation est toute simple : il vous faut dessiner puis peindre un sapin de Noël sur une planche en bois, puis vous y plantez 24 clous pour y accrocher les 24 petits cadeaux.

Calendrier de l'Avent pour bébé !

Après ce petit bricolage, il faut trouver des idées de cadeaux qui plairont à votre enfant alors n’hésitez pas à me laisser des messages si vous avez de bons tuyaux car il ne reste plus que 2 semaines pour le finaliser. Pour l’instant, dans la liste des 24 mini cadeaux nous avons pensé à : p’tits biscuits, mini livre, petite voiture, fruits secs (il a découvert les dattes récemment et il aime beaucoup)… Vivement notre escapade à Stuttgart pour les fêtes !
Calendrier de l'Avent pour bébé !

En tout cas, ces préparatifs sont un véritable plaisir qui me plonge déjà dans l’ambiance de Noël !

Calendrier de l'Avent pour bébé !
D’autres idées pour un calendrier de l’Avent ?

Première bougie !

Première bougie !On m’a pas mal dit « ça fait quoi d’avoir 30 ans ? » Question classique, bateau et quasi agaçante, quoique pas vraiment puisque justement ça ne m’a pas fait grand chose… Par contre, personne ne demande : « ça fait quoi de voir ton bébé souffler sa première bougie ?  » et pourtant… Mon p’tit bout qui grandit, trop vite évidemment et puis un p’tit coup de vieux pour les parents au passage… un moment plus marquant que les 30 ans en fait… La véritable impression que le temps passe….parce qu’au final quand on a 30 ans, un an de plus ou de moins ça ne se voit pas alors qu’à l’âge de Ticoeur, le poids triple en un an et la petite crevette est maintenant un p’tit bonhomme plein d’énergie qui dévore ses repas et fonce à quatre pattes en babillant des « dji dji dji, da da da, gado gado gado, mum mum ».
Donc une première page tournée pour mon bébé d’amour, et quelle année, riche en nouveautés, en découvertes et en sourires. De la fatigue ? Oui aussi mais l’équation est équilibrée : un bébé ça fatigue plus que pas de bébé (qui me contredirait ?) mais d’un autre côté ça donne de l’énergie qu’on n’aurait pas sinon, une envie de réaliser plein de choses, de se dépasser, pour lui, pour notre petite famille, pour lui faire plaisir, l’entendre rire… En tout cas il a été bien gâté notre Ticoeur avec d’abord une semaine de vacances à Cassis pour fêter son anniversaire en famille, et puis tout plein de cadeaux et le plaisir de jouer sur la plage face au Cap Canaille, entouré d’adultes ébahis par ses progrès et sa bonne humeur : un vrai petit ange !
Alors mon bébé, ça fait quoi d’avoir un an ?

Quand maman court La Parisienne

Quand maman court La ParisienneLa Parisienne ? Vous connaissez ? sans doute avec tout le tralala médiatique qui est fait autour de cette course. Donc, une course, à Paris, pour les femmes (22 000 nanas !) et objectif pas trop difficile : 6,5km.

Donc ce matin à 9h, j’étais toute motivée sur la ligne de départ et pourtant j’avais longtemps hésité avant de m’inscrire. Pourquoi ? Beh, parce qu’après une grossesse, un accouchement par césarienne et pas de sport depuis la naissance de Ticoeur j’avais un peu peur de ne pas y arriver. Et finalement, motivée par les copines, et parce que des mamans qui courent y en a quand même tout plein et que maman ET sportive c’est pas forcément antinomique… bref, je me suis finalement lancée… Je me suis donc péniblement entraînée en allant courir une fois par semaine pendant un mois (tout doux la reprise) et ce matin, beh je l’ai fait ! J’ai franchi la ligne de départ et celle d’arrivée 😉

Mes impressions : pour vous refaire un peu l’histoire, avant, quand j’étais très jeune (d’ailleurs il faut croire que je le suis encore un peu car la moyenne d’âge des participantes était de 37 ans et demi et moi j’ai moins, na !), donc avant, disais-je, je courais beaucoup ; j’avais même fait le Marathon de Paris et j’avais participé, il y a 15 ans à la toute première Parisienne ! A l’époque, on était seulement 1 500 coureuses et ce n’était pas si sponsorisé, médiatisé, ni si cher d’ailleurs !  (mais bon, c’est pour la bonne cause puisque soutien de la lutte contre le cancer). Donc, ma première impression c’était d’être toute émue de refaire une course que j’avais faite il y a longtemps. Ma deuxième impression : contente d’y être arrivée malgré mes craintes. Troisième impression : c’est super d’être maman parce que dans la foule de supporters, beh soudain on voit son p’tit bout, tout mignon, blotti contre son papa et là, tout de suite on se sent pousser des ailes ! Bref, si comme moi vous aviez peur de vous remettre au sport, n’hésitez pas, ça revient vite. Pour les mamans sportives : hip hip hip.. houra !!!