Garde partagée : déjà 1 an !

Garde partagée : déjà 1 an !Après avoir bien galéré pour trouver une nounou, gros soulagement quand nous avons trouvé la perle rare. Je vous rappelle ici nos préparatifs pour la garde partagée ainsi que l’adaptation express avant ma reprise du boulot. Alors quel bilan après un an ?

Les « plus » :

L’autre famille est très sympa (…) on se fait régulièrement des apéros dînatoires ensemble.

– « Sissi » est une nounou en or que les enfants accueillent à bras ouverts tous les matins : elle chante beaucoup avec eux, danse, joue, dessine, les emmène au square. Elle est très professionnelle, toujours ponctuelle, douce, attentive, polie, patiente et a su trouver sa place, à la fois proche des petits mais sans prendre le rôle d’une maman.
– Ce n’était pas du tout un critère mais « Sissi » parle anglais donc nos petits anges apprennent pas mal de mots avec elle et je suis très amusée quand j’entends Ticoeur me dire « trousers », « eyes », « flower », « shoe », « banana », « rabbit »… Son petit vocabulaire a été très apprécié des locaux lors de notre voyage en Asie. Bref, grâce à sa nounou, Ticoeur utilise déjà son anglais quand il fait du tourisme !
La logistique du matin est simple car la famille qui partage la nounou avec nous est dans notre immeuble, deux étages au-dessus. Donc pas de perte de temps en terme de trajet et pas la peine d’emmitoufler les enfants dans leur manteau avant de partir. Sans compter, qu’il n’est pas rare que j’oublie quelque chose (tétine, body, compote…) donc facile de rattraper le coup !
Pour le repas, chaque famille prévoit ce qu’elle souhaite pour son enfant en terme de légume, viande, fruits, compote, lait. Chacun emmène donc son petit panier repas et ça nous convient comme ça car on n’a pas forcément les mêmes souhaits entre les deux familles et c’est encore une qualité de notre nounou de savoir s’adapter à des demandes différentes.
L’autre famille est très sympa est c’est important. On se fait régulièrement des apéros dînatoires ensemble pour parler des p’tits bouts. Leur petite fille a 3 mois de moins que Ticoeur et c’est trop mignon de les regarder grandir ensemble.
– Santé : encore un point important. Nos enfants n’ont pas été malades une seule fois. Ok, c’est peut-être un hasard mais notre pédiatre pense que le mode de garde compte pour beaucoup. En crèche, otites, rhino, gastro sont souvent inévitables.

Les « moins » :

Après un an en garde partagée, nous n’avons aucune envie de changer de mode de garde.

Le plus difficile pour moi c’est de garder mon appart super propre et bien rangé pendant toute la semaine où la garde est chez nous. Cela suppose souvent que le soir, avant de me coucher, je me lance dans un petit ménage que je ne ferai pas sinon.
Choisir des dates de vacances communes demande aussi pas mal d’organisation. Heureusement que chaque famille a la chance de pouvoir compter sur les grands-parents quand la nounou est en congés. Par contre, nous avons écrit les dates de vacances de chacun noir sur blanc au début de chaque année afin qu’il n’y ait aucune mauvaise surprise et suffisamment de temps pour s’organiser.
– Enfin, dans une crèche il y a sans doute plus d’activités variées, plus de jeux et plus d’enfants donc c’est peut-être plus amusant… ou pas… Je crois surtout que ce qui m’attirait le plus côté crèche c’est le professionnalisme du personnel. Cela rassure quand on est jeune maman et qu’on doit reprendre le travail en laissant un nourrisson. Mais une fois qu’on a confiance en la nounou, il n’y a plus d’inquiétudes avec ce mode de garde.

Bref, la crèche aurait été mon option préférée si j’avais eu le choix mais après un an en garde partagée avec une nounou et une famille que nous apprécions, nous n’avons aucune envie de changer de mode de garde. Notre dossier de demande de place en crèche peut bien continuer de prendre la poussière au fond d’un tiroir de la mairie !
Donc un bilan largement positif de notre expérience d’un an en garde-partagée. Pourvu que ça dure et un grand merci à notre « Sissi » !

Et vous, quel mode de garde pour votre bébé ?

Garde partagée : déjà 1 an !

20 réponses pour “Garde partagée : déjà 1 an !


  • Nous avons mis notre fille chez une assistante maternelle que mon mari connaissait, c’est la mère d’un ami. Notre fille adore y aller, c’est une maison donc top pour les enfants qui sont 3. Petit hic, faut prendre la voiture pour l’amener mais bon c’est un mal pour un bien. Bon week-end !

    • La mère d’un ami : rien de tel pour avoir confiance ! Et en plus si elle a un jardin, c’est top !

  • tu as trouvé la perle rare, et à mon sens la solution idéale pour des tout petits ! POur la socialisation et des activités plus variées, ça viendra plus tard ! Et en plus, vous avez de nouveaux amis 😉

    • Tu as raison : ma sœur est directrice de crèche et elle me dit en effet qu’il est trop tôt pour parler de socialisation en crèche : les petits ne s’intéressent pas tant que ça aux autres enfants à cet âge-là. Ils se font des amis plutôt vers 3 ou 4 ans. Et puis la garde partagée n’est pas une garde simple, donc Ticoeur doit apprendre à partager avec sa p’tite copine et comprendre que la nounou ne peut pas s’occuper que de lui.

  • Nous avons la chance de pouvoir laisser les enfants chez deux nounous qui travaillent ensemble (donc pas de souci de vacances, des maladie) a deux rues d’ici. Chacun amene son pack lunch, le nombre d’enfant varie dans la journee: les maternelles ne sont pas obligatoire et le gouvernement ne finance que 15 heures par semaine, les primaires finissent a 15h30, bref, les parents jonglent selon les horaires qui les arrangent. La gamme d’age est tres large et c’est tant mieux, ma fille est autant a l’aise avec les bebes que les plus grands qu’elles. L’une des nounous ets assez moderne, l’autre plutot grand-mere: ce sont nos perles rares, toujours faciles a vivre et impeccables avec les enfants…

    • Sympa le « couple » de nounous ! En Angleterre et en Allemagne les systèmes de garde sont moins développés qu’en France. Plus de mères au foyer du coup, je crois.

      • Oui, car les systemes de garde reviennent tres cher. Beaucoup de mamans preferent enchainer 2-3 enfants, mettre tout sur carte de credit pendant quelques annees (la maternelle n’est pas obligatoire et le gouvernement ne finance que 15 heures par semaine, trop leger pour retourner bosser) puis utilisent leurs premiers salaires pour tout rembourser…

  • C’est très bien comme mode de garde 🙂 mon fils est allé chez une nounou, il y a rencontré des enfants de son âge car la nounou allait deux matinées par semaine au relai-maternel de la crêche !

    • ça manque un peu ici : nous n’avons pas de relai maternelle ou autre espace où les nounous pourraient emmener les enfants. Donc quand il fait beau, c’est parc mais quand il pleut c’est à la maison !

  • J’ai d’abord cherché une garde partagée mais ça n’a pas marché, puis une ass mat pendant 3 mois et enfin j’ai eu ma place en crèche… J’ai préféré la crèche, financièrement déjà c’est mieux quand on n’a pas trop les moyens de la nounou puis pour les vacances, jamais de souci, la crèche n’est jamais en vacances! je crois que ça m’aurait gonflé finalement le ménage comme tu dis 😉

    • Tu as eu une place en crèche très rapidement ! La mairie nous avait dit que nous étions 900iè sur liste d’attente donc après quasi 2 ans d’attente nous n’avons toujours pas de nouvelles !

  • Quelle chance d’avoir trouvé un mode de garde qui vous convienne…Je n’ai pas ce problème à gérer, mais, je vois mais amis galérer pour trouver une place en crèche qui, ici, ne s’octroie que par piston…

    • Ici, même le piston c’est difficile : ma sœur est directrice de crèche – le truc c’est qu’elle est super honnête ma sœur : elle ne me laisserait pas passer devant tout le monde comme ça 😉

  • Ah moi j’ai vraiment adoré nos 2 ans de garde partagée, nous sommes devenus vraiment très proches avec l’autre famille : une vraie amitié est née.

      • ah oui, on est encore voisin de 4 stations de bus et ils dinaient encore avec nous samedi soir, eux aussi ont eu un 2e, du coup, les 4 enfants ensemble et les parents c’est super ambiance ! On passera une partie de nos vacances avec eux d’ailleurs !

  • Ici c’est la crèche (petite structure de 20 places dans le village), de frère en soeur puis de sœur en frère… 5 ans sans interruption (encore 2 à venir) et quasiment pas de maladies, mais c’est plutôt une exception.

  • De notre côté on s arrange en famille comme je travaille 3 jours dans la semaine, un jour avec papa un jour chez sa marraine et l autre avec Mamie.
    J avais cherché une nounou mais aucune ne prenais ma Crapule 2 ou 3 jours par semaine, elle voulaient des temps plein, je comprends évidement que pour elles c est mieux mais le système est mal fait, pour moi il était hors de question de laisser ma fille lors de mes jours de repos. Et payer pour rien c était financièrement pas gérable non plus car faut avouer que c est pas donné quand même.
    Le système convient à tout le monde, le Papa gère bien malgré les craintes de se retrouver seul avec notre fille mais ça fait beaucoup de bien à leur relation d être seuls et la marraine et la Mamie sont ravies de l avoir aussi. Au final tout le monde est content.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :iFXI8j