Préparation voyage en Malaisie

Dans quelques semaines, nous serons là :
Rawa
Rawa, petit paradis en Malaisie où nous avons réservé une jolie hutte. Voyage en amoureux ? Oui, aussi, mais AVEC notre Ticoeur qui va faire son plus long voyage depuis sa naissance : 11 heures de vol ! Pour un tel voyage, on se prépare un peu, même si nous connaissons la Malaisie et sommes donc déjà bien rassurés sur le fait de pouvoir y voyager avec un bébé (nous y avions d’ailleurs croisé pas mal de familles quand nous y étions en voyage de noces il y a 4 ans). A moins d’un mois du départ, voici notre petite checking-list :

– vaccins : le pédiatre nous a confirmé que la Malaisie était un pays sans risque particulier où la prise en charge médicale est de qualité. Côté vaccins, rien à faire non plus. Ticoeur aura 17 mois et aura donc fait tous les vaccins habituels pour un bébé de son âge et c’est suffisant. Bien sûr, nous emmènerons une petite trousse à pharmacie de base.

– réservation avion/hôtels : ce n’est pas forcément dans nos habitudes de routards mais un bébé ça vous change un peu quand même ! Donc nos billets d’avion et quasiment toutes nos nuits sont réservées dans de chouettes endroits plutôt confortables.

– L’itinéraire est également au point : Vol Paris-Kuala Lumpur (en vol de nuit pour que ce soit plus simple) puis aller/retour pour Phnom Penh (Cambodge) où nous rendrons visite à une amie pendant 5 jours (sans escapade en dehors de la capitale pour ne pas avoir à gérer le risque de palu et les routes un peu difficiles). Retour en Malaisie : 3 jours à Malaca (jolie ville coloniale), 3 jours à Singapour et 5 jours sur les îles (Tioman / Rawa) …. trop hâte !!!!

– la valise de Ticoeur : nous avons demandé autour de nous – nous pourrons trouver des petits pots pour bébé sur place (de marques connues) et ses couches habituelles. Nous pourrions aussi trouver du lait en poudre mais nous allons emmener une boîte d’ici. Pour la chaleur, on prévoit un brumisateur et une crème solaire bien forte. Côté équipement, nous emmenons le lit parapluie et notre écharpe de portage : Ticoeur pèse quasi 11 kg mais il est encore bien facile et pratique de le porter en écharpe ce qui est plus adapté pour un tel voyage. Enfin, une amie nous a donné un bon tuyau pour l’avion : avoir des stickers/post its : l’enfant s’amuse à les coller de partout sans rien n’abîmer. Nous emmènerons aussi quelques petites voitures et un ou 2 livres. Bon, c’est un début bien sûr, nous peaufinerons la liste valise dans les jours qui viennent. Vos suggestions et conseils sont les bienvenues !

En tout cas, avec le magnifique temps pluvieux qu’il fait ici, nous attendons ces vacances avec impatience !

16 mois ! Premiers pas, premiers mots…

16 mois ! Premiers pas, premiers mots...Mois ô combien important que ce 16iè mois puisque ça y est : Ticoeur a fait ses premiers pas ! Tout est allé très vite : un soir vers 19h (heureusement que j’étais rentrée du boulot et que je n’ai pas raté THE moment), donc un soir vers 19h, il se lance : trouve d’abord son équilibre debout sans se tenir à quoique ce soit puis il fait 3 ou 4 pas vers moi…mon p’tit gars !!! Pendant une semaine il recommence ce même exploit et soudain c’est le déclic et il se retrouve à traverser tout l’appartement et à me suivre de partout avec sa petite démarche adorablement chaotique.

Le 16iè mois c’est aussi plus de vocabulaire : maintenant il dit clairement « maman ». Ouf ! Je fais partie de ses 10 premiers mots… mais avant ça, il a appris à dire « eyes » (en nous crevant l’œil au passage), « fish » (qu’il reconnaît dans sa forme classique mais aussi cuit dans l’assiette (trop fort mon fils !) et bien sûr, il nous répète toujours cent fois par jour son mot fétiche « auto » ! Enfin, depuis ce matin, il tente le mot « chaussure » mais ce n’est pas totalement au point. Bref, un bon mix d’allemand, anglais et français…pourvu qu’il s’y retrouve dans ce méli-mélo linguistique entre son papa qui lui parle allemand, sa nounou qui lui parle anglais et moi en français… A suivre…

Enfin, le 16iè mois, c’était la première fois que je le laissais quatre jours avec son papa et sa nounou car j’étais en séminaire entreprise à Cuba (oui, je sais, trop dur la vie…). C’était la première fois que je voyageais sans lui. Je crois qu’il l’a mieux vécu que moi. Partir sans enfant demande aussi une certaine préparation, psychologique et logistique (bonjour le nombre de post-its que j’ai pu laisser de partout avec des listes de repas et de recommandations !) … En tout cas, Ticoeur a été tout mignon et n’a pas semblé perturbé. Il n’a même pas boudé à mon retour comme je me le serais imaginé. De mon côté, heureusement que j’avais des petits compte-rendus par sms deux fois par jour et heureusement que les daiquiris étaient bons !

Que souhaite une maman en 2011 ?

Que souhaite une maman en 2011 ?Je lance la question comme ça mais je n’y ai pas trop réfléchi… la santé, le bonheur, évidemment, c’est une condition sine qua non pour une bonne année mais au-delà de ça, la cerise sur le gâteau ce serait…

– des voyages de rêve ! Bon là je triche car on a déjà pris nos billets pour la Malaisie avec petit détour par le Cambodge en mars et on a déjà prévu d’aller quelques jours en Sicile en mai donc le programme 2011 s’annonce prometteur avec de futurs récits de voyages avec bébé…
– des prix de l’immobilier qui commenceraient à s’effondrer pour nous permettre de vivre dans un 4 pièces près d’une station de métro (rien que ça !)
– une baignoire…oh je rêverais d’une baignoire…y en a marre de la douche surtout l’hiver je me caille !
– qu’on ne me vole pas mon vélo une 5iè fois, surtout que la dernière fois c’était le 22 décembre…pas cool ! Je fais des effort pour la planète, la pollution et pour le sport et puis voilà, juste devant mon boulot en pleine banlieue soit-disant pas craignosse !
– avoir le temps et des idées pour des sorties en amoureux… faire appel à la babysitter une fois par mois ce serait pas mal…
– organiser plus de soirées à la maison parce rien de tel que partager quelques verres entre amis…et ça évite de payer la babysitter 😉
– lire plus mais « mieux »… j’en ai marre des « bestsellers », des romans français contemporains, des histoires déprimantes ou des thrillers… je vais plutôt lire des bouquins de fond, sur la société, l’économie, le climat. Je dis ça mais je suis en plein milieu d’un roman allemand très léger et très sympaQuand souffle le vent du nord (Gut gegen Nordwind) de Daniel Glattauer… histoire d’une correspondance par mail qui naît par hasard mais ce prolonge par… amour ?
– continuer de rentabiliser ma carte UGC. Parce que s’il est vrai qu’avec Ticoeur on se fait moins de ciné en amoureux, je continue d’y aller avec des copines, mon frère ou toute seule… Je suis accro et c’est pas un accouchement qui aurait pu changer ça !
– moins fun mais ça me tient à cœur : que tout se passe pour le mieux au boulot sans qu’on me catalogue dans la famille « maman qu’on va mettre au placard » parce les remarques à deux balles, les 0 % d’augmentation et les non promotions sous prétexte que si l’on est maman on n’est pas carriériste, qu’on coûte cher à l’entreprise et qu’on ne peut pas quand même réussir sur tous les tableaux… ben si pourquoi pas !!!
– et puis des surprises, et encore des surprises, des bonnes, des excellentes, des heureuses surprises, colorées, énormes, comme ce gros pot rouge dans la neige…

Et vous, des souhaits de maman ?

15 mois ! (sous la neige…)

15 mois ! (sous la neige...)Notre Ticoeur vient de fêter ses 15 mois, dans le froid glacial du sud de l’Allemagne (-15 °C ! ) avec sa première expérience de luge dans un décor féerique digne d’un conte de Noël.

Bien gâté et choyé par toute la famille, je pense qu’il a passé un Noël digne d’un petit Prince menant tout son petit monde du bout de son petit nez !

Pour ce qui ait de faire la liste des surprises du 15iè mois de bébé, je citerai :

– son premier « vrai » mot : AUTO !  Qu’il prononce à longueur de journée à la vue de la moindre voiture, dans la rue, dans un livre ou dans un magazine. Le plus drôle dans l’histoire c’est sa prononciation ; il va vraiment falloir que je l’enregistre… Il parle d’une voix caverneuse en aspirant le début du mot comme s’il y avait un « H » et marque fortement le  » T « …Bref, vous l’aurez compris, ce petit a déjà un fort accent allemand !!! Alors, oui j’aurais aimé que son mot préféré soit maman, mais il est si craquant quand il prononce fièrement son « HauTTô » que bien sûr je suis sous le charme et patienterai encore avant d’entendre de doux « maman ».

– très gros progrès sur la marche depuis que nous lui avons offert un chariot qu’il pousse avec agilité à travers tout l’appartement, maîtrisant les demi-tours, quart de tours, dérapages contrôlés et autres figures très stylées… Un vrai pilote ! Par contre, Ticoeur ne se lance pas encore tout seul pour faire ses premiers pas… Bientôt !

– il boit son biberon de lait tout seul et souhaite de plus en plus prendre sa petite cuillère pour manger sa purée en réussissant parfois à bien viser. Son appétit est toujours aussi impressionnant : un vrai petit gourmand qui adore les pâtes (surtout raviolis et gnocchis), les crevettes, les apéricubes et puis tout le reste ! Pas encore trouvé ce qu’il n’aimait pas !

– j’ai réussi non sans drame à lui couper quelques mèches de cheveux qui lui cachaient les oreilles mais quel chagrin ! Pourtant ça ne peut pas lui faire mal… Bizarre non ? Il doit être fortement attaché à ses cheveux… Je lui ai pourtant expliqué que ça repousserait !15 mois ! (sous la neige...)

– il souffle à chaque fois qu’il voit un mobile en papier ou une bougie (et des bougies, ça ne manquait pas à Noël). Trop chou !

– étrangement il adore tout les tableaux qu’il peut voir accrochés au mur et les montre un à un du doigt avec beaucoup d’intérêt tout en s’extasiant. On devrait l’emmener faire quelques vernissages parisiens : son engouement flatterait les artistes les plus dépités !

En attendant 2011, je vous souhaite de tous passer une joyeuse fin d’année !

Notre calendrier de l’Avent est prêt !

Avec le froid qu’il faisait aujourd’hui, nous sommes restés au chaud et en avons profité pour finaliser notre calendrier de l’Avent. Je vous propose donc ce petit atelier DIY plutôt facile. Il faut juste être un peu bricoleur.

Notre calendrier de l'Avent est prêt !

Comment fabriquer son Calendrier de l’Avent ?

Pour le fabriquer, il vous faut : une planche en bois (la nôtre fait 60cmX40cm) puis vous peignez un sapin ou un autre motif ; si vous n’aimez pas la peinture vous pouvez aussi acheter des feuilles colorées, plastifiées et autocollantes (au BHV par exemple ou autres grandes papeteries) que vous pourrez découper puis coller sur votre planche. Ensuite prenez un marteau et 24 clous (ou laissez faire papa…) et le tour est joué !

La partie la plus simple commence : shopping de 24 petits cadeaux à emballer bien soigneusement. Voici un exemple d’idées avec nos achats pour Ticoeur :

calendrier de l'Avent maison

Maintenant, j’ai hâte de voir notre Ticoeur découvrir sa première surprise dans 3 jours !
En attendant, comme aujourd’hui est le premier dimanche de l’Avent, nous avons allumé la première des 4 bougies de l’Avent…Notre calendrier de l'Avent est prêt

L’origine du Calendrier de l’Avent :

Je vous laisse avec l’explication de l’origine du calendrier de l’Avent (source : Wikipedia) :
« Le calendrier de l’Avent est une tradition germanique née pour faire patienter les enfants jusqu’à Noël. À l’origine, on remettait une image pieuse chaque matin aux enfants, comportant une phrase de l’Évangile ou une incitation à faire une bonne action. Plus tard les biscuits puis les chocolats remplacèrent les images.

Le calendrier a souvent la forme d’une planche cartonnée dans laquelle sont prédécoupées 24 fenêtres qu’on ouvre progressivement, une par jour. On peut alors y lire la phrase de l’Évangile ou y prendre la confiserie qu’elle contient. Depuis quelques années, surtout en Allemagne, on y trouve des petits jouets. Certains calendriers, plus proches de l’idée originelle, n’ont pas systématiquement 24 jours, mais un nombre de jours variant entre 22 et 28 selon le jour où tombe Noël (dont dépend la durée de l’Avent). Les sujets de ces petits jouets ou illustrations s’éloignent parfois de la tradition religieuse. »

Maintenant, il ne nous reste plus qu’à préparer la crèche de Noël !

crèche de Noël

Et vous ? Vous en êtes où dans les préparatifs ?