calanque Cassis avec bébé

Notre premier voyage avec bébé : Cassis et les calanques (Ticoeur avait 2 semaines !)

Notre Ticoeur est très vite devenu un « bébé voyageur ». En fait, deux semaines après sa naissance, en septembre 2009, nous sommes partis à Cassis dans une maison que nous avions louée pour une semaine avec ma belle-famille : qu’est ce qui vous étonne le plus ? Le voyage avec nourrisson ou les beaux-parents ? 😉

Le paysage de Cassis m’a apaisée et m’a fait rêver. Le voyage nous a paru simple, comme une évidence.
Alors pourquoi un voyage si peu de temps après l’accouchement ? Déjà il y a eu les imprévus : Ticoeur est né une semaine après le terme et à cet âge-là chaque semaine compte. Moi qui imaginais bêtement qu’il naîtrait en avance, je pensais que nous partirions quand il aurait un mois. Loupé ! Puis, j’étais loin de m’imaginer subir une césarienne et je ne savais pas ce que cela impliquerait (fatigue, difficulté pour se déplacer, douleurs…). Bref, j’étais un peu dans le monde de Candide (ou de Oui-Oui … au choix selon vos préférences littéraires ;-)). Ce voyage n’a donc pas vraiment eu lieu au moment souhaité ni dans des conditions physiques idéales ; cependant, il m’a fait le bien grand bien !

Revenons en effet sur ma motivation pour un tel voyage : j’aime la mer ! Oui, c’est aussi bête que ça mais j’avais peur de déprimer à Paris dans notre mini appart de la Butte aux Cailles, trop petit pour une vie à trois. Et puis surtout je n’avais pas envie de ces habituelles visites de courtoisies auxquelles tous les parents ont droit parce qu’il faut bien montrer la petite star. J’étais fatiguée. Physiquement, et émotionnellement. Les visites, ça fait trop de monde d’un coup, à un moment où on a envie de se retrouver, de prendre ses marques. Je savais que je ne voulais pas de ça. Alors, on s’est dit pourquoi ne pas partir ? Après tout, un voyage en TGV pour Marseille ne dure que trois heures. Il y a certainement des nourrissons à Paris qui sont restés coincés trois heures dans un embouteillage ! Donc autant faire trois heures de TGV pour voir la mer, le soleil et les magnifiques calanques de Cassis où je suis si souvent allées quand j’étais petite.

Le bilan ? Positif. Ticoeur a été adorable et a eu la chance de prendre ses tétées avec vue sur la mer ! J’ai une belle famille en or qui a su me soulager (tâches ménagères, préparation des repas… tout ce qu’on n’a pas vraiment le temps de faire quand un bébé arrive dans notre vie !) et en même temps, ils ont su nous laisser du temps rien qu’à nous, en partant la journée en excursion dans les environs pendant que je me reposais avec Ticoeur. Pour le moral, cette semaine a été très bénéfique, voire salvatrice car mon humeur était vraiment maussade après les affres de mon accouchement. Le paysage de Cassis m’a apaisée et m’a fait rêver. Le voyage nous a paru simple, comme une évidence. Nous avons même profité de sorties restos en terrasse le soir, au port de Cassis, avec Ticoeur endormi dans l’écharpe comme un ange bercé par le bruit des vagues…

calanque Cassis avec bébé

A voir, à faire à Cassis :

  • Des balades dans les Calanques bien sûr (juste après l’accouchement, je pouvais peu marcher mais Papa Voyage a porté Ticoeur en écharpe et nous avons avancé à petite allure). Le reste de la famille a fait de plus longues randos…
  • Baignades  : l’eau est claire, les couleurs superbes… Cette fois-ci je n’ai pas pu me baigner à cause de ma cicatrice de la césarienne mais le reste de la famille en a profité. La mer était encore bonne en octobre.
  • La route des crêtes en voiture : sublime !
  • Le marché avec ses bons produits provencaux !
  • Visiter des caves à vin : le vin blanc de Cassis est excellent ! (Là encore, c’était pas pour moi cette fois-ci !)
  • Aller dîner dans la Calanque de Figuerolles du côté de La Ciotat.
  • Faire une excursion pour visiter Marseille.
  • Admirer les superbes couchers du soleil sur le Cap Canaille.

Nos bonnes adresses à Cassis :

Restaurant Au Chaudron : bon rapport qualité-prix et très bon accueil (pas de soucis avec bébé). 4 rue Adolphe Thiers, Cassis.

Hébergement : nous avions loué une villa sur Homelidays pour nous tous (nous + belle famille). Superbe ! Voici le lien si cela vous intéresse !

Notre premier voyage avec bébé : Cassis et les calanques (Ticoeur avait 2 semaines !)

Et vous ? Quel a été votre premier voyage avec bébé ? Connais-tu Cassis ?

 

Idées de voyages : mon top 10 d’îles de rêve

Et vous ? Connaissez-vous d’autres îles paradisiaques ?

Une question que mes amis me posent souvent : « quelle est TON île préférée ? » Depuis notre tour du monde, il n’est pas rare qu’on nous demande des idées de voyages, alors je voulais partager avec vous une liste d’îles que j’ai beaucoup aimées. En élire une seule serait impossible donc en voici 10 que je mets ex æquo et qui m’ont marquées par leur beauté ou par les bons souvenirs qui y sont rattachés.

1 – Koh Phi Phi, Thaïlande : une des plus jolies îles de Thaïlande avec ses beaux pics karstiques.
Avec ou sans enfant ? Oui. En Thaïlande en général, on croise de nombreuses familles qui voyagent avec enfants. Vous éviterez juste les « full moon parties » !
Idées de voyages : mon top 10 d'îles de rêve

2 – Koh Lipe, Thaïlande : magnifique île souvent oubliée des touristes car la plus éloignée de Bangkok. Sable ultra blanc !
Avec ou sans enfant ? Oui. Nous y avions d’ailleurs croisé quelques familles.

Idées de voyages : mon top 10 d'îles de rêve

3 – Perhentian Islands, Malaisie : célèbres îles malaises parfaites pour le snorkeling : un véritable aquarium juste au bord de la plage.
Avec ou sans enfant ? Oui. Il y règne une ambiance familiale. Très calme. On y a croisé pas mal de familles avec enfants en bas âges même si les bungalows sont plutôt simples.

Idées de voyages : mon top 10 d'îles de rêve Suite de l’article

Dernière étape de notre voyage en Malaisie : les îles de Tioman et Rawa

Après notre étape à Malacca et notre week-end à Singapour, nous avons fini notre voyage par le plus beau, le plus reposant, par cette raison qui fait que nous avons envie de partir loin parfois : les îles !

La Malaisie possède de nombreuses îles paradisiaques
La Malaisie, tout comme sa voisine la Thaïlande possède de nombreuses îles paradisiaques comme par exemple les îles Perhentianes que nous avions découvertes lors de notre voyage de noces. Cette fois-ci, pour changer, nous avons choisi l’île de Tioman, décrite comme l’une des 10 plus belles îles au Monde selon le Time Magazine. Je ne sais pas vous dire si c’est vrai mais en tout cas, on a aimé son côté sauvage, sa jungle, ses plages, ses cascades, ses montagnes, notre sortie snorkeling qui nous a permis de voir toute une famille de requins et puis la vue de notre bungalow (ci-dessous).
ABC Tioman
Nous avons passé 3 nuits sur cette grande île qu’est Tioman et une nuit sur la toute petite île de Rawa (juste à côté) qui offre des plages d’un blanc envoûtant :
plage Rawa
plage Rawa
Sur ces îles, nous avons croisé quelques familles occidentales : une Allemande avec ses 3 enfants, un couple de Français avec leur petite fille de 3 ans, des Italiens avec une petite fille de 4 ans et des Hollandais avec leurs 4 enfants ! Côté parents, forcément ça crée des liens et on engage facilement la conversation pour savoir comment se passent nos vacances respectives avec bébés (très bien, je vous rassure…). Ticoeur a bien aimé redécouvrir la sensation du sable, se baigner dans une mer à 30 degrés et s’amuser avec les enfants du village qui lui ont gentiment prêté leurs jouets pendant que nous prenions nos repas. Là où il m’a le plus épatée c’est que comme toujours il s’endormait en deux minutes dès que nous le couchions alors qu’il y avait de quoi être impressionné par les bruits de la jungle, des animaux nocturnes, des singes et parfois même des orages ! Rien ne pertubait mon Ticoeur alors que de mon côté, je ne pouvais m’empêcher de penser à toutes les petites bêtes qui nous entouraient…

Le plus difficile, c’est de choisir des photos car je les aime toutes ! En même temps, ce n’est que du sable et de l’eau mais bon, les choses les plus simples, sont souvent les plus belles…
plage Rawa
plage Tioman
Sans compter qu’on ne se lassera jamais d’un apéro au coucher du soleil…
apéro
Après ce séjour de rêve direction Kuala Lumpur (en avion) avant de rentrer à Paris…

Nos bonnes adresses :

RAWA

Rawa Safaris Resort : tout est parfait, accueil, confort, emplacement sur cette île paradisiaque sauf la salle de bain qui serait à moderniser, prix élevé http://www.rawasfr.com/

TIOMAN

Bambou Chalet : beaucoup de charme et magnifique vue car les chalets sont en hauteur, par contre, il y aurait besoin d’un gros rafraîchissement (« Nazri II » semblait une bonne adresse avec des bungalows tout neufs).

Nazri Place Restaurant : parfait pour l’apéro au coucher du soleil et un bon dîner de poisson au BBQ.

KUALA LUMPUR

MiCasa hôtel : superbe, un des plus hôtel que j’ai fait dans la vie (rien que ça !), avec piscine, grand confort, cuisine équipée dans la chambre : pour 80euros c’est un excellent rapport qualité-prix
http://www.micasahotel.com/

Old China Café : pour un dîner malais entouré de belles antiquités chinoises
http://www.oldchina.com.my/

Et vous, vous connaissez la Malaisie ?

Plus de photos dans l’album Asie

Fête des Pères à Saint Malo

Fête des Pères à Saint MaloPetit programme sous le soleil de Saint Malo pour cette première fête des pères : un week-end facile à gérer avec bébé… Départ en train vendredi midi (3h30 de trajet), crêperie le soir, hôtel sans prétention mais bien situé sur la plage du Sillon, Ticoeur laisse à peu près dormir nos voisins de chambre 😉 Matinée du samedi aux Thermes de Saint Malo où nous avons profité de leur service baby sitting pendant que nous testions hammam, bains à bulles et jets d’eau avant un déjeuner en amoureux au resto des Thermes (Cap Horn). Ticoeur a fait une longue sieste au club enfant avant de nous rejoindre pour une baignade dans la piscine d’eau de mer chauffée à 32 degrés. Balade dans la vieille ville et sur la plage dominée par le ballet des kite-surfeurs. Le soir, re-crêperie (d’ailleurs bien meilleure que la veille donc je vous recommande : la « Brigantine »). Le lendemain : promenade sur les remparts, rêveries sur le Grand Bé, près de l’âme apaisée de Chateaubriand, re-crêperie (et oui encore mais faut dire que ce sont des restos très accessibles avec un bébé car personne n’y fait de chichis ; en plus, il y avait toujours des chaises hautes – avantage de taille pour manger sans un ver de terre sur les genoux ! Au fait…encore une crêperie sympa : « la Touline »), énormes glaces chez Sanchez (hallucinant !), shopping pour Ticoeur qui a ramené un bonnet et un ciré breton dans sa valise. Bref, beaucoup de beurre au programme (ah le kouing amman !!!), un magnifique soleil (ce qui n’était pas le cas à Paris, et toc !) et une fête des pères qui avait un grand air de vacances !

Mes premières vacances à la mer (by Ticoeur)

Mes premières vacances à la mer (by Ticoeur)Une bonne chose de faite sur ma longue liste des belles expériences à découvrir dans mon nouveau petit monde : j’ai vu la mer ! Et quelle mer ! La Méditerranée, habillée d’un bleu intense, dans le superbe paysage des calanques de Cassis, avec vue sur le Cap Canaille… mes parents ne se sont pas moqués de moi !

Tout le monde me regardait tout le temps en me mitraillant de photos. Dur, d’être une star…
Très important aussi : j’ai fait plus amples connaissances avec la famille : mes grands-parents, mon oncle P. et de tante A. et j’ai même rendu visite à mon arrière grand-père sicilien. J’étais un peu perdu car personne ne parle la même langue dans ma famille mais je crois que je vais devoir m’habituer 😉

Tout le monde me regardait tout le temps en me mitraillant de photos. Dur, d’être une star… Je ne sais pas pourquoi ils étaient tous en admiration devant moi ; pourtant, je ne faisais pas grand chose à part dormir, téter et remplir mes couches mais bon ils disent tous que je suis trop mignon donc ceci explique cela…

A propos de téter, c’était bizarre parce que le lait de maman avait le goût de l’ail et l’odeur de la sardine pendant toute la semaine. Ce doit être ce qu’ils appellent la cuisine provençale. Heureusement je m’y suis bien habitué et comme dit papa, le poisson ça rend intelligent donc c’est plutôt bien parti pour mon QI.

Ce n’est que le début d’une longue série de voyages car mes parents ont la bougeotte.
J’ai aussi eu la chance de faire mes premières petites randos sur les falaises : c’était papa qui me portait dans l’écharpe car maman pouvait pas avec sa cicatrice ; par contre, elle arrêtait pas de demander à papa s’il était sûr que j’allais pas tomber – je sens qu’elle s’inquiète pour un rien 😉

Un jour, y a eu vraiment beaucoup de mistral, c’est un vent super fort qui décoiffe et comme j’ai déjà des petits cheveux et bien ma coiffure en a pris un coup !

En tout cas, j’ai bien aimé mes vacances à la mer, j’ai été très sage dans le TGV et, si j’ai bien compris, ce n’est que le début d’une longue série de voyages car mes parents ont la bougeotte. Je me demande où ils vont m’emmener la prochaine fois ?

Bébé libre, toujours tu chériras la mer…