Articles avec l'étiquette vivre en Angleterre:

Notre vie en Angleterre (semaine 4) : RDV avec les maîtresses, les maths et les visites !

Une semaine bien chargée encore, qui a commencé avec l’anniversaire de mon Ticoeur puis la visite de mon père donc nous avons fait un peu de tourisme dans la région. Mais comme toujours, ce qui nous (pré)occupe le plus, c’est l’école et surtout l’apprentissage de l’anglais donc voici nos petites news anglaises de la semaine…

Ticoeur et Titpuce au Portchester Castle (Hampshire – Angleterre)

Rendez-vous avec les maîtresses : lundi soir, l’école a organisé une sorte de speed meetings avec les maîtresses pour que les parents sachent comment a démarré l’année. Les deux maîtresses ont été très positives sur les débuts de Ticoeur et Titpuce en anglais et sur leur intégration dans leurs classes. Mais en discutant avec la maîtresse de Titpuce, je me suis rendue compte que nous avions tellement focalisé sur l’anglais que nous avions oublié les maths ! Or, pour la maîtresse de Titpuce c’est la priorité du moment : elle trouve que Titpuce apprend très vite à lire et à écrire mais par contre, elle nous a parlé de son retard en math… et pour cause ! Je vous explique ça…

Les maths : voici le soucis… Comme je vous l’avais dit, Titpuce aurait dû rentrer au CP en France… Or, ici elle est en Year 2… et au Royaume-Uni, ils commencent les apprentissages académiques avant nous. A 5 ans, en Year 1, ils font grosso modo le programme du CP. A 6 ans, c’est comme si Titpuce débarquait en CE1 ! J’avais bien compris que les camarades de classe de Titpuce savaient lire mais je n’avais pas réalisé qu’en math aussi ils avaient de l’avance. La maîtresse m’a expliqué qu’en sortant de Year 1 les petits Anglais savent manipuler les nombres jusqu’à 100 : les additionner, les ordonner, les décomposer… Elle a vu que Titpuce ne savait pas faire d’additions or cette semaine ils ont commencé les multiplications : le stress ! La maîtresse nous a donc demandé d’être son relai à la maison et de trouver un maximum d’occasions de faire des additions de manière concrète (additionner l’argent, les fruits, etc…). Cette manière de faire je la connais bien car c’est ainsi que nous avions appris les maths à Ticoeur pendant notre Tour du Monde donc on s’y recolle ! La maîtresse nous a aussi dit que pour elle, il était plus difficile d’expliquer à Titpuce des maths en anglais que de l’anglais en anglais donc elle a besoin de notre aide. Ainsi, dès mardi, nous avons fait un peu de math tous les soirs. J’ai eu peur que cela soit pénible pour ma puce qui a déjà pas mal de travail pour apprendre ses mots d’anglais et faire ses lignes décriture mais à ma grande surprise elle adore et en redemande ! Et puis, je lui fais travailler les maths en français donc ça, ça lui plaît ! Elle m’a bien précisé : « maman, je n’aime pas les maths, j’aime les maths EN français ! ». Au cas où vous vous poseriez la question, Ticoeur n’a pas le même soucis en math car si les Anglais démarrent la plupart des apprentissages avant les Français, ensuite ils semblent ralentir le rythme. J’en reviens toujours au même constat : arriver au Royaume-Uni en Year 2 (à 6 ans) c’est pas le bon plan ! Evitez si vous pouvez !

Les amis c’est important : certains m’ont écrit pour me dire si nous n’aurions pas pu négocier que Titpuce soit une classe en dessous mais non, ce n’est pas autorisé : nous avons essayé ! Ce n’est pas un refus de l’école mais un refus du Comté. Nous avions appelé l’équivalent de l’académie et ils nous avaient expliqué que seul l’âge comptait. Et vous savez quoi ? Il y a du positif dans ce raisonnement car quand je vois les enfants en Year 1 ce sont vraiment des « bébés » ; ma puce est de février et donc je ne l’imagine pas trop avec ces petits qui ont entre 1 an et 1 an et demi de moins qu’elle. Donc elle a beaucoup de pain sur la planche ma chérie mais au moins elle se sent très bien dans sa classe et elle a des copines (me demandez pas comment elles font avec la barrière de la langue, en tout cas, elles jouent ensemble !). Et puis tout ira mieux dans quelques mois quand nous aurons comblé le retard… Aussi, comme les maîtresses ont des assistantes, ma puce a des cours de soutien en petit groupe de 3… En tout cas, elle a le sourire ma puce, elle aime son école ; elle fait preuve de beaucoup de courage et de persévérance donc patience ! Remarque : elle trouve beaucoup plus amusant de faire ses devoirs depuis que j’ai eu l’idée de lui faire utiliser son tableau plutôt que de la coller sur une chaise, penchée sur une feuille… C’est plus ludique ainsi !

Le français  : au début, j’ai pensé que je pourrais faire tous les soirs une petite demi-heure de français avec ma puce mais avec tout le travail qu’elle a entre les maths et l’apprentissage de l’anglais, j’ai abandonné l’idée pour l’instant… Je vais attendre qu’elle soit moins sous l’eau la pauvre ! Par contre, elle continue d’aller le samedi matin dans la petite école française à Southampton. Elle adore ! Donc même si 2h par semaine c’est pas beaucoup c’est déjà ça et ça lui plaît beaucoup ! Sa maîtresse française est adorable et elle suit le programme du CP en France pour apprendre aux enfants la lecture et l’écriture du français. Quant à Ticoeur, il lit énormément de livres en français donc pour l’instant ça suffira… Pas d’école française pour lui. Aussi, il est tombé sur une super prof de français à l’école anglaise et pendant qu’elle fait cours de français aux petits Anglais de sa classe, elle lui demande de travailler dans un coin avec un cachier d’exercices spécial CM1. Ticoeur a aussi gardé le contact avec ses amis à Paris : échange de lettres, cartes postales et appels sur Skype… la France est dans la place !

Les autres activités : Titpuce aime ses cours de chant mais aussi ses cours de musique et ça c’est le drame car ils font de la flûte à bec et elle veut s’entraîner à la maison !!! Mes oreilles n’en peuvent plus ! Avec trois séances de foot par semaine, Ticoeur fait de gros progrès ! On n’apprécie vraiment la place du sport dans son emploi du temps scolaire ! En natation, il commence à apprendre le crawl car pour l’instant il ne nageait que la brasse or les Anglais ne font que du crawl…encore une petite différence. Ticoeur est la seule de sa classe à ne pas savoir nager mais elle se débrouille pour suivre les autres avec sa frite en mousse.

Les desperate housewives : j’ai eu ma première soirée entre mamans… Sortie au pub avec des mamans de la classe de Ticoeur. Bon, il faut encore que je trouve mes marques :-). Pour l’instant j’ai sympathisé avec deux… Américaines ! Elles m’ont fait rire et m’ont permis de relativiser car quand je leur ai parlé de la galère pour ma puce à cause du décalage d’un an entre le programme français et le programme au UK,  elles m’ont raconté que quand ils sont arrivés en Angleterre, leurs enfants n’avaient certes pas le soucis de la langue mais ils avaient plutôt 3 ans de retard vu le niveau aux US !… J’espère qu’elles exagéraient un peu mais elles m’ont remonté le moral !

Mon cauchemar = la conduite ! Non franchement j’en peux plus ! Faire le trajet entre la maison et l’école c’est finger in the nose mais pour le reste, je galère ! Dès qu’il faut prendre une Nationale ou une Autoroute je suis en panique et surtout je n’arrive toujours pas à comprendre le fonctionnement des ronds-points ici ! Ils sont immenses, avec plein de files et il faut vraiment suivre un chemin précis dans le rond-point ! J’aime mieux le bazar à la française ! Je préfère même le rond-point de l’Etoile  à Paris ! L’autre chose c’est qu’il faut avoir le coeur bien accroché car il y a de nombreux animaux morts au bord des routes : renards, écureuils, ratons laveurs, blaireaux… Bref, la campagne !

Diverses bizarreries anglaises :

  • Gâteaux : j’ai goûté au « Red Velvet » et j’aime pas tout ! Il y a du vinaigre et des épices dedans… Pas pour moi !
  • Charity : les Anglosaxons adorent les oeuvres de charité. Nous avons eu une matinée de vente de gâteaux à l’école… C’était impressionnant de voir la mobilisation de toutes les familles et des habitants du village.
  • Collège : ce week-end les camarades de classe de Ticoeur allaient visiter des collèges !?… Il n’ont que 8 ou 9 ans mais apparemment il faut s’y prendre tôt (examens, sélections, inscriptions…)… j’ai pas tout compris… j’ai même rien compris mais les mamans ne parlent que de ça !
  • Question : on me demande souvent à combien de kilomètres de la Tour Eiffel on habitait ! Marrant non ? J’avais jamais compté… Quand on aime… 🙂

Tourisme : cette semaine nous avons eu la visite de Nonno (mon père) alors comme il ne connaît que la France et sa Sicile natale il fallait bien que je le sorte un peu ;-)… Voici quelques photos de nos escapades dans les environs…

Visite du Château de Portchester

Balade à Southsea

Journée à Londres (et oui, encore Londres !)… C’est à 1h30 de train…

Et le week-end, comme les Anglais dans notre coin : c’est BBQ en forêt et balade parmi les chevaux de la New Forest… (encore ! Je ne m’en lasse pas non plus !)…

En tout cas, ils gardent le sourire mes amours en Angleterre !

Bonne semaine à tous !

semaine en Angleterre

Notre vie en Angleterre (semaine 3) : le docteur, l’anglais et Londres !

Nous venons de passer une nouvelle semaine dans notre nouveau pays d’adoption alors voici nos petites news anglaises :

Docteur : j’aurais mieux fait de ne rien écrire dans mon dernier article sur le fait que nous ne nous étions pas encore inscrits auprès d’un médecin référent, car dès le lendemain, ma Titpuce a été malade ! Grosse angine doublée d’une gastro ! Résultat : nous sommes allés nous inscrire illico et nous avons donc testé le système anglais sans grande surprise. En effet, dès que nous avons franchi la porte du cabinet médical, on nous a renvoyés à la maison sur ces mots « Ah bon, elle n’est pas malade depuis plus de 48h ? Alors vous rentrez et vous reviendrez demain si ça continue… » Elle avait 39 degrés de fièvre, elle ne gardait rien de ce qu’elle mangeait mais non, nous n’avons pas eu le droit à une petite consultation… Au final, cette fois, ils ont eu raison car elle était guérie dès le lendemain… Mais quand même, ça fait bizarre de se faire renvoyer chez soi ! Heureusement qu’on nous avait déjà parlé de cette mode anglaise…

Anglais : Titpuce apprend courageusement ses étiquettes avec des nouveaux mots anglais tous les jours. A présent nous ne passons que 30 minutes au lieu d’une heure tous les soirs pour faire les devoirs. Il y a donc de gros progrès ! Aujourd’hui, lundi, elle aura dictée… On croise les doigts ! Pour ses progrès, la maîtresse lui a fabriqué un petit diplôme avec lequel elle est revenue fièrement à la maison vendredi soir. Quant à Ticoeur, les surprises continuent : il sait déjà écrire des rédactions en anglais ! Il a eu deux essais cette semaine. Alors moi, naïvement, je lui demande comment il fait pour écrire en anglais alors qu’il n’a jamais appris cette langue à l’écrit. Il me répond qu’il écrit à l’oreille… Oui mais bon, depuis quand l’anglais s’écrit comme il se prononce ? Là je lui donne un exemple et il me dit « ah mais pour ce mot je sais l’écrire car je l’ai vu une fois dans le livre que m’avait prêté la maîtresse la semaine dernière ». OK ! Enfin, il nous explique que la maîtresse l’a autorisé à mettre des mots en français s’il ne connaissait pas le mot anglais donc pour sa première rédaction il a mis deux mots en français mais pour sa deuxième aucun ! Je vous ai expliqué qu’il y a des groupes de niveaux qui travaillent séparément grâce aux assistantes des maîtresses. Comme il y a deux classes, cela permet de faire quatre groupes de niveaux. En math, mon Ticoeur est dans le groupe le plus fort mais, en anglais, évidemment, il était dans le groupe le plus faible… Sauf que depuis cette semaine, il est monté dans le groupe de niveau intermédiaire ! Il n’est même pas anglais ! Mais bon, il a réussi ses dictées, ses conjugaisons, ses exercices donc même sans être fluent en anglais il est passé devant certains petits Anglais ! Je suis trop fière ! Pour son excellent travail, il a obtenu une médaille à la fin de la semaine et la maîtresse lui a envoyé une carte postale d’encouragement par la Poste ! Une bien gentille attention ! Toujours ce système de récompense de chaque effort et de chaque victoire… En tout cas, notre Ticoeur est catégorique : l’école en Angleterre c’est bien mieux que l’école en France ! Il est totalement dans son élément ! Quant à Titpuce, quand je lui ai demandé quel avait été le meilleur moment de sa semaine d’école, elle n’a pas hésité et m’a répondu : « la cantine ! » ;-)…

Assembly :  je vous avais parlé de cette particularité à l’école anglaise : il y a des réunions pendant lesquelles tous les enfants de l’école sont rassemblés (ou une partie des enfants si besoin de groupes par tranches d’âges). Pendant ces réunions, des sujets généraux sont abordés. Cela peut être sur les règles de vie ou sur un sujet d’actualité ou autre (je ne connais pas encore bien le concept !). Bref, la semaine dernière, les parents étaient invités aussi et pendant la réunion, il y a eu le témoignage d’une jeune fille du village qui venait de terminer un tour du monde à la voile ! C’était très intéressant : elle est venue avec des photos et des vidéos (l’horreur ces vagues de plus de 10 mètres de haut qu’elle a croisées dans le Pacifique !). Le directeur de l’école et la jeune femme avaient construit l’intervention autour du thème « surmonter ses peurs ». C’était franchement inspirant et émouvant même si j’espère que cela n’a pas donné envie à mes enfants de partir en voilier autour du Monde !!!

Classe de mer : à propos de voile, Ticoeur partira en classe de mer en juin… Enfin je dis « classe de mer » mais contrairement à ce qu’on connait en France, il n’y a pas classe et ça dure beaucoup moins de temps… Il s’agit donc plutôt d’un mini-séjour de classe. Il aura voile pendant 4 jours. Il est ravi ! Il avait adoré sa classe mer l’an dernier. D’ici juin, sa classe aura des cours théoriques de navigation. Titpuce aura aussi un mini-séjour avec sa classe mais heureusement à la ferme ! Je ne l’imagine pas encore en mer ma puce !

Visites : cette semaine, j’ai pas mal bougé dans les environs car mamie était en visite chez nous. Je l’ai notamment emmenée dans la New Forest, dans les villages alentours et dans la ville de Portsmouth. Voici en photos les alentours de notre village…

semaine en Angleterre

semaine en Angleterre

semaine en Angleterre

La ville de Portsmouth…

visiter Portsmouth

 

visiter Portsmouth

La New Forest, toujours peuplée…

new Forest

Enfin, nous avons passé notre dimanche à… Londres ! J’avais hâte ! J’étais en manque de grande ville ;-)… C’était l’occasion d’aller voir la superbe comédie musicale du Roi Lion au Lyceum Theatre : on a adoré !… Par ici, pour relire mes nombreux posts sur Londres.

voir le roi lion à Londres

week-end à Londres

Belle semaine à vous tous !

Notre vie en Angleterre (semaine 2) : l’anglais, le français et le sport !

Voici les nouvelles d’Angleterre ! Et je vous rappelle que ce n’est pas « radio Londres » mais les news d’un petit bled perdu dans le sud du Hampshire ! C’était la deuxième semaine d’école donc nous prenons encore nos marques même si certains les trouvent plus vite que d’autres ! Côté météo tout va bien : il fait encore 18 degrés et on voit le soleil tous les jours même si ce n’est pas forcément toute la journée. Voici nos petites news anglaises :

L’anglais c’est facile : je me répète mais Ticoeur comprend quasi tout ! Il sort de l’école et me raconte ce qu’il a fait, comme s’il avait été à l’école en France et il ne passe qu’une dizaine de minutes pour faire ses devoirs. En conjugaison, c’était l’imparfait au programme, puis il a eu cours d’histoire sur les Vikings et cours de géographie sur les fleuves au UK. Pire : il a eu un cours sur la musique à l’époque des Tudors ! Bref, il a tout assimilé sans problème ! Pour l’anglais, il bénéficie de l’aide personnelle de l’assistante de la maîtresse qui le prend parfois à part pour faire avec lui un petit tour de l’école et du parc afin de lui apprendre du vocabulaire. Je trouve super que ce soutien en langue soit très terrain. On apprend mieux quand on ne reste pas scotché à sa chaise. Approche très anglosaxonne : la pratique avant la théorie !

L’anglais c’est difficile : là c’est ma puce qui le pense et la pauvre ! Comme elle a dû travailler cette semaine ! Elle a eu tous les soirs une dizaine de petites étiquettes à apprendre avec des mots de deux ou trois lettres. Au final, elle a appris 50 mots cette semaine (je me mets à sa place, c’est beaucoup !) et elle aura une dictée lundi portant sur une dizaine de mots. Nous avons passé quasi une heure tous les soirs ensemble pour travailler la lecture et l’écriture en anglais… Elle bénéficie aussi de l’aide de l’assistante et d’ailleurs elle n’est pas seule dans le cours de soutien car quelques enfants n’ont pas encore acquis la lecture. L’autre mauvaise surprise, c’est que la forme des lettres est pas mal différente ici par rapport à la France : ils écrivent en utilisant des sortes de lettres en script attaché (ou détaché d’ailleurs) et non les jolies cursives bouclées de notre écriture française. Alors les maîtresses nous ont dit que Ticoeur et Titpuce pouvaient écrire à la française. Pour Ticoeur l’affaire est réglée puisqu’à son âge il sait écrire donc il continue de faire comme en France… mais pour ma puce qui sort de la maternelle, le tout est confus et complique son apprentissage : à la maternelle elle avait appris quelques lettres cursives mais pas toutes et maintenant elle passe la journée à voir sa maîtresse anglaise expliquer comment écrire à l’anglaise… Au final, pour l’instant on mixe ! Comme je l’avais imaginé, arriver en Angleterre au moment du CP c’est pas le meilleur moment ! Vendredi, ma puce est revenue à la maison avec un badge autocollant « en or » (un « golden award ») pour la féliciter de son dûr labeur ! Elle était fière et nous aussi ! ça fait du bien au moral ! Toujours récompenser, même les petites victoires : un autre truc très anglosaxon. Aussi, ma Titpuce m’a bien fait rire quand, d’un air tout tristoune, elle me dit que sa maîtresse n’a toujours pas compris son prénom… Moi : « ah bon ? Mais comment t’appelle-elle alors ? »… Elle me répond : « Darling… » 😉

Vocabulaire : Jeudi, je vois sur le tableau de la classe de Titpuce, un mot de la maîtresse qui dit « Tomorrow it’s Friday, remember to wear mufti ! ». Mais que veut dire ce mot qui sonne plutôt amusant ? Je me suis demandée s’il s’agissait de mouffles ou d’une tenue excentrique ! En fait, ça veut juste dire que les enfants ne portent pas l’uniforme et s’habillent comme ils veulent. En fait, c’est le « casual Friday » pour les enfants. Et pourquoi ? Car vendredi, c’est école dans la forêt ! Il y en a qui sont carrément venus en grenouillère !

L’école de la forêt : « maman, c’est ma matière préférée ! » a décrété Titpuce quand je l’ai récupérée vendredi soir. Enfin, une journée qui lui a donné le sourire ! Elle a fabriqué une baguette de fée en taillant du bois et la maîtresse leur a lu des livres au milieu des arbres. Elle était heureuse comme tout ma puce ! Ticoeur aussi a eu école de la forêt et il a appris à… faire du feu !!! Bon, c’est pas forcément rassurant pour notre jardin mais ça peut nous être utile lors de nos prochaines sorties camping ! Je me rappellerai toujours comme on avait eu l’air bien bête en Australie en voyant que tout le monde savait faire du feu pour le barbecue au camping, et pas nous. De gentils Australiens nous avaient aidés. Maintenant, notre Ticeur est là ! Et s’il n’y arrive pas, Titpuce pourra sortir sa baguette magique !

Le français c’est mieux ! Encore une déclaration de Titpuce ! En surfant sur le net, j’ai trouvé qu’il y avait une petite assoc’ française dans la ville de Southampton avec des classes pour les petits Français le samedi matin. Alors ça fait encore des kilomètres et je me demandais si Titpuce n’aurait pas préféré se reposer le week-end mais quand je lui ai demandé si elle voulait tester l’école française ce samedi elle a sauté au plafond ! Nous y sommes donc allés hier et elle a beaucoup aimé ! …ça lui a fait le plus grand bien. En terme de confiance en soi je pense que c’est un vrai plus en ce moment. On va donc l’inscrire pour un trimestre. Et donc il y a des Français en dehors de Londres ;-). Dans l’assoc’, il s’agit en fait d’enfants de couples mixtes. Les enfants venaient de toute la région, à environ 1h à la ronde. Aussi, j’ai bien prévu d’apprendre à lire et écrire en français à ma Titpuce mais disons que je vais attendre qu’elle sorte un peu la tête de l’eau !

Musique : Titpuce a aimé le cours de chant et m’a dit : « c’est bien comme cours maman car comme tous les enfants chantent en même temps, je peux dire n’importe quoi ! » ;-)… Moi aussi, j’ai aimé ma deuxième soirée avec la chorale des parents. On prépare une belle chanson du Roi Lion (« Shadowland ») pour la fête de Noël.

Que de sport ! Les écoliers font plus de sport au Royaume-Uni et j’en suis ravie  ! Ticoeur a déjà eu ses premiers matchs de foot contre les écoles voisines et je suis allée encourager son équipe. Il faudra juste que je prévois, comme les autres parents, de venir avec les bottes de pluie, le grand parapluie et la chaise pliante ! Pour Titpuce ce trimestre c’est netball, un sport anglais qu’elle a bien aimé. Les enfants ont aussi eu natation et gym. Alors de mon côté, je me suis également remise au sport et j’ai fait de beaux footings dans la forêt ou en bord de mer. Pour le cadre et l’air pur, je suis gagnante par rapport à Paris !

Et sinon ?

  • Je me dirige souvent vers la mauvaise porte de la voiture quand je veux prendre le volant !
  • Je découvre que les mamans font des groupes WhatsApp par classe et maintenant qu’elles m’ont rajoutée je vois que ça n’arrête pas de papoter !
  • Marks & Spencer a sorti des cookies aux éclats de pistaches ! Une tuerie !
  • On n’a toujours pas de médecin… Faut qu’on s’en occupe avant qu’on ait besoin d’y aller… (il faut s’inscrire pour un médecin référent NHS).
  • Ticoeur a reçu sa première invit’ à un anniversaire. On va découvrir !
  • J’en ai marre de croiser d’énormes araignées velues dans la maison !
  • Je réfléchis à une escapade à Londres car j’ai besoin d’un peu de vie culturelle ! Je pense venir bientôt à Paris aussi ! Ben oui, quand même !
  • J’ai fini de réserver toutes nos nuitées sur Malte où nous partirons aux vacances de la Toussaint.
  • Et on continue la visite des environs… Voici en photos…

Le village de Lyndhurst (Hampshire)

Notre plage de cailloux

Le ferry rose pour passer d’un village à un autre…

Le moulin de Bursledon

L’ancienne usine de briques à Bursledon

Mes amours dans un vieux bus anglais !

Enfin, aujourd’hui dimanche, nous avons fait une excursion vers Stonehenge : superbe ! L’endroit mérite bien un petit article bientôt !

Belle semaine à tous ! Et n’hésitez pas si vous avez des questions à nous poser sur l’Angleterre !

Notre vie en Angleterre : semaine zéro !

Voilà, nous y sommes pour de bon dans notre petit village du sud de l’Angleterre ! Début août, nous étions venus passer une semaine pour réceptionner nos meubles, visiter l’école et mettre un peu les enfants dans l’ambiance anglaise… Et puis nous avons passé nos vacances en Bretagne. Nous avons profité de la France jusqu’au bout, de nos familles surtout. Mais à quelques jours de la rentrée, il fallait bien qu’on la traverse la Manche ! Alors, de la Bretagne, nous avons fait un petit roadtrip en Normandie avant de prendre le ferry à Cherbourg. Partir en bateau a quelque chose de tellement plus émouvant qu’en avion !… Cela rime davantage avec aventure, nouvelle vie, grand vide, grand saut ! Il n’y avait que des Anglais à bord. Toujours cette impression d’avancer à contre-sens… Certaines lectrices m’ont fait remarquer que je semblais surtout y aller à contre-coeur… Oui et non… J’aime l’inconnu, la nouveauté, je suis curieuse et avide d’expériences internationales… Mais c’est vrai que je n’aurais pas nécessairement choisi de vivre dans un mini-village du sud de l’Angleterre et que je n’aurais pas forcément choisi ce timing non plus car professionnellement tout allait pour le mieux pour moi à Paris… Mais je fonce ! J’y vais, pleine d’espoir, d’optimisme et de courage (oui quand même !). En même temps, Paris n’est pas loin du tout ! C’est 50 minutes en avion. Je sais que je viendrai très souvent car si j’ai certes dû quitter mon emploi salarié, j’ai conservé ma société et je vais donc travailler en freelance avec des missions et des clients essentiellement en France. Et puis, comme je vous l’ai déjà dit, l’Angleterre c’est aussi et surtout un choix que nous avons fait pour les enfants. Pour Ticoeur et Titpuce, se retrouver dans une école anglaise ce sera un vrai plus ; pas seulement pour la langue mais pour le système scolaire qui m’a toujours attirée… J’aurai amplement l’occasion de vous parler du sujet ici dans mes prochains billets. Je pense vous écrire chaque semaine, pour vous raconter notre quotidien d’expatriés en Angleterre. A priori, nous allons vivre 100 semaines ici (oui je sais ! Quand on aime, on n’compte pas…): 100 semaines que je vous raconterai donc une à une sur le blog. Et comme le titre l’indique, je commence par la semaine zéro car cette première semaine a été incomplète. Nous sommes arrivés mardi à minuit. Pourtant, en seulement 5 jours, nous avons fait tant de choses que j’ai presque l’impression qu’un mois s’est écoulé ! (Les mauvaises langues pourront dire que je trouve le temps long ;-)…). Alors elle était comment cette semaine zéro ? Tout d’abord, il a fait beau ! Très très beau ! Le temps idéal même ! 22 degrés avec une magnifique lumière ! Ah, cette lumière anglaise ! Vous en entendrez pas mal parler car c’est quelque chose que j’ai toujours aimé ici… Bref, il a fait grand soleil, ce qui ne donnait pas du tout envie de déballer nos cartons !

Et donc cette semaine :

  • J’ai aménagé la véranda qui est ma pièce préférée dans la maison… Le genre de pièce qui semble « hésiter » entre le cocon de l’intérieur et l’aventure de extérieur (ça vous rappelle quelqu’un ?!)… Le genre de pièce qui ne prend pas de décisions ;-)… Bref, nous avons acheté quelques jolis meubles pour compléter le peu de meubles que nous avions (c’est qu’il y a une sacré différence de superficie entre notre appart à Paris et cette immense maison ici !).

  • Il ne s’est pas passé une journée sans que je ne croise une à trois araignées ! Bon, ce n’est sans doute pas la faute aux Anglais mais forcément, ça me change de la vie en appartement et ça me passe l’envie de marcher pieds nus !
  • En petits Parisiens, Ticoeur et Titpuce n’ont pas du tout le réflexe d’aller jouer dans le jardin. J’espère que ça viendra car c’est quand même sympa et pour l’instant je suis la seule à en profiter de ce jardin, pour faire bronzette en buvant du thé !
  • Lors de nos achats de meubles, nous avons pu remarquer la « surpolitesse » des Anglais. Franchement, ça me fait rire car c’est si exagéré ! ça sonne faux d’ailleurs, très hypocrite je trouve mais néanmois on ne peut pas le nier : c’est plutôt agréable au final… En choisissant une table basse qui n’était plus en stock, nous avons eu le droit à une phrase du type « je suis ravi que vous ayez choisi de venir chez nous aujourd’hui et que vous aimiez tant notre collection, et nous faisons tout ce que nous pouvons pour vous satisfaire mais je suis absolument navré de vous annoncer, qu’hélas, pour l’instant, il ne reste plus de table dans ce modèle… » ! Faut l’imaginer en anglais et avec la petite moue qui va avec ! Un régal ! Encore faut-il avoir le temps d’écouter ces phrases à rallonge ;-)… Ah la Parisienne !
  • Nous avons pris un abonnement à internet et nous avons internet. Franchement, après toutes les galères que j’ai eu avec l’installation de différentes box en France, je trouve ça pas mal !
  • Toutes les livraisons sont arrivées avec une ponctualité incroyable ! Les livreurs te disent par exemple qu’ils passent entre 11h37 et 12h37 et ils le font ! En France, c’est déjà une chance quand on t’annonce si le passage est le matin ou l’après-midi ! Quant aux paiements par virements bancaires, ils sont quasi immédiats, ce qui est très pratique.
  • A priori l’assurance va nous rembourser le lit qui a été abîmé pendant le déménagement et nous donner une petite compensation pour les rayures sur le piano…
  • La taxe d’habitation est déjà arrivée ! Et… elle arrivera tous les mois ici ! Après ça, on ne trouvera plus que cette taxe est trop élévée en France !
  • On a reçu une lettre de menace d’amende car on ne s’est pas inscrit aux impôts pour la redevance TV. Forcément, car nous n’avons pas de télé ! Et donc, ils vont nous envoyer une visite de contrôle car ils ont du mal à le croire ! Et bien qu’ils viennent : nous n’avons jamais eu de télé et nous vivons très bien sans ! En même temps, j’allais chaque semaine au ciné et au théâtre à Paris… :-)… Bon, il nous reste internet et Netflix of course !
  • Passage à la bibliothèque du village d’à côté (car il n’y en a pas dans le nôtre…) : c’est la misère côté choix mais pour l’instant, comme les enfants ne savent pas lire en anglais on s’en contente et je prends quelques livres faciles pour les mettre tout doucement dans le bain.
  • Grosses courses chez Waitrose : franchement c’est bien comme supermarché… J’ai vécu aux Etats-Unis. J’avais peur que ce soit la même galère mais non : y a plein de produits de qualité ici !
  • Achat d’une petite voiture avec volant à droite  ! Cela faisait 20 ans que je n’avais pas de voiture. A Paris, je ne me déplace qu’à vélo ou en métro donc la perspective de conduire me stresse et surtout me déplaît… Sauf qu’ici, il n’y a pas le choix ! Alors pour atténuer la galère, on a choisi une vieille petite Polo avec une boîte automatique afin que je n’aie pas à passer les vitesses de la main gauche (sachant que j’ai déjà du mal à les passer de la main droite !). J’ai commencé par de petits trajets. J’essaie de les mémoriser… On y va doucement mais sûrement… La semaine prochaine, ce sera « ma rentrée », celle de maman-taxi ! Pfff !…
  • « Papa Voyage » s’habitue à son travail ici : en résumé c’est le même boulot qu’à Paris mais sans cantine, sans café et avec beaucoup de thé :-). Aussi, la journée est décalée : les Anglais arrivent très tôt au bureau et finissent beaucoup plus tôt. Donc, on peut profiter de plus longues soirées en famille. L’occasion de faire un BBQ chaque soir cette semaine !
  • Un couple de voisins est venu se présenter très chaleureusement en nous disant que l’ambiance était très bonne dans le quartier… A suivre ! On se demande s’il faut faire un pot et inviter quelques voisins ? Une idée des coûtumes anglaises ?
  • Nous avons mangé notre premier « crab sandwich » au bord de l’eau ! L’avantage de vivre à la mer !
  • Evidemment, en grands voyageurs que nous sommes, nous ne risquions pas de rester terrer dans notre petit village alors qu’il fait si beau et que nous avons rapatrié notre van ! Alors ce week-end, nous avons fait notre première sortie en campervan et nous avons passé la nuit dans la New Forest. C’est juste à côté de chez nous et c’est une forêt particulièrement belle, et surtout, comme vous pouvez le voir sur la photo, elle est particulièrement habitée ! Je ferai un billet pour vous en parler, et il y en aura sans doute plusieurs car je pense que nous y irons régulièrement les week-ends où il ne pleuvra pas ;-)…

visiter la New Forest

Et donc notre village anglais ressemble à quoi ?

Je me sens totalement dépaysée ici. Cela peut paraître étrange car nous ne sommes pas si loin de la France mais je crois que c’est le côté sauvage de notre nouvel environnement qui me crée une impression de décalage… Forcément, lors de nos voyages, nous avons vu des paysages sauvages, bien plus sauvages d’ailleurs… mais nous n’étions alors que d’humbles observateurs de passage. Là, je ressens un sentiment différent car notre maison est ici et que je n’ai jamais habité dans un petit village dans ce genre… Quel genre au juste ? Et bien, c’est un village qui me donne une impression de bout du monde… Pourquoi ? Il y a deux pubs, deux mini salons de thé, une église et une cabine téléphonique…

Mais à part ça : rien… la rue principale donne sur la mer…

Mais le bord de mer n’est pas aménagé… En fait, on descend les ruelles, on arrive dans un décor de marais et on attérit dans la boue (je vous le vends bien !) avant d’arriver à la mer !… Regardez et vous comprendrez…

Pas de jolies plages, pas de quai aménagé, pas de petites maisons au bord de l’eau, pas de décor pittoresque… C’est la nature toute simple…ça a son charme aussi. En plus, ça pue les algues dirait Titpuce !!!… Heureusement, il y a tous ces voiliers, si majestieux… Beau ou pas beau, je sais pas, mais ce village c’est chez nous pour les deux prochaines années alors on va en profiter !

Belle rentrée à vous tous et je vous raconterai la nôtre dimanche prochain !

 

Chronique de notre installation en Angleterre

Tout est allé si vite ! Tant de personnes que je n’ai pas eu le temps de voir avant de quitter Paris ! Et nous voici arrivés dans notre petit coin du Hampshire, sur la côte, dans le sud de l’Angleterre !

Comme notre expatriation en Angleterre a été une surprise, nous avons improvisé et géré notre déménagement sans renoncer à nos vacances. En juillet, il a donc fallu :

  • trouver des déménageurs pour faire traverser nos 25m3 d’affaires outre-Manche et me rendre compte que je ne tenais qu’à deux choses : mon piano et mon vélo ;-)… Et aussi à mon citronnier !
  • harceler l’agence immobilière en Angleterre car nous avions trouvé une maison début juin et un mois après nous n’avions toujours pas de bail (on se plaint de l’administratif en France…). Finalement, bail signé la veille de l’arrivée du camion !
  • mettre en location notre appartement en meublé (donc nous avons dû racheter des meubles). Nous avons trouvé des locataires au bout d’une semaine et il s’agit d’une famille très sympa : ça compte !
  • aller chez le coiffeur à Paris (je ne vais quand même pas confier mes cheveux aux Anglais !)
  • faire des visites de contrôles pour toute la famille chez le dentiste et l’ophtalmo… il y aura bien des médecins en Angleterre mais avec la réputation du NHS (la sécu anglaise), on ne sait jamais !
  • désinscrire officiellement les enfants de l’école auprès de la mairie… Et oui, monsieur le maire c’est encore nous qui partons !
  • refaire les passeports et cartes d’identités qui approchent de la date d’expiration car ce sera plus compliqué à gérer à distance.
  • regarder les Anglais perdre au foot ;-)… En vrai, je n’aime pas du tout le foot mais autant arrivés en « champions », non ?
  • ouvrir un compte en banque au UK (c’est super simple !)
  • lire tous les articles sur le Brexit… et se dire que ça craint !
  • faire quelques stocks de bouteilles le temps d’un week-end en Champagne, de quoi tenir 2 ans 🙂
  • partir en voyage comme nous l’avions prévu  : Allemagne, voile à Corfou, la Corrèze et bientôt la Bretagne.

A présent, nous voici en Angleterre :

  • les enfants ont découvert notre immense maison et sont trop contents d’avoir un jardin ! Aussi, vu le nombre de chambres (6 !!!) ils ont décidé de dormir séparément, ce qu’ils ne faisaient pas à Paris… C’est mignon de les voir aménager leur espace.
  • la maison est si grande que nous regardons pour acheter quelques meubles supplémentaires et surtout des lits pour accueillir les amis ! Heureusement, on trouve pas mal de jolies choses chez John Lewis (sorte de BHV anglais) et Ikéa n’est jamais bien loin ;-).
  • nous apprécions les températures plus douces après la canicule en France.
  • nous comprenons déjà qu’il n’y a pas besoin d’arroser la pelouse car la pluie est toujours prévue à un moment de la journée 😉
  • nous avons parcouru notre village en trottinette jusqu’à la mer… Sommes-nous les seuls à avoir des trottinettes ? J’ai l’impression…
  • pendant que Papa Voyage est au travail, on déballe les cartons. Mauvaise nouvelle : le piano a deux rayures et un lit est abîmé (on va tester l’assurance !). Par contre, le citronnier va très bien après une semaine en container sans eau ni lumière…
  • nous sommes allés au pub avec les kids : fish and chips et aire de jeux au programme. Une bonne ambiance familiale…
  • je viens d’inscrire les enfants à la bibliothèque. Nous avons emprunté des livres mais il reste à… apprendre l’anglais !!!
  • vendredi, les enfants vont pouvoir visiter leur école car le directeur n’est pas parti en vacances et nous accueille gentiment. Nous achèterons aussi les fameux uniformes.
  • des voisins nous ont chaleureusement accueillis (ça change de Paris !)
  • nous avons mis des adaptateurs dans toutes les pièces 🙂
  • nous cherchons un opérateur pour avoir le téléphone et internet donc là en vous écrivant j’explose mon forfait Bouygues 😉
  • je viens de tester mes premiers kilomètres en roulant à gauche…  en fait c’est tout comme en France :  j’aime pas conduire !
  • nous faisons les annonces pour acheter une voiture : je pense la choisir petite et automatique pour me faciliter la tâche de « maman taxi ».
  • Titpuce a préparé une lettre pour sa copine à Paris et le texte commence ainsi : « je t’ai déjà un peu oubliée… » 🙂

En tout cas, ça fait très bizarre de voir ses affaires partir dans le camion, de passer d’une grande ville à un petit coin perdu d’Angleterre, de se retrouver dans une grande maison en briques rouges (un peu vieillotte mais sans moquette dans toutes les pièces ouf !)… de commencer cette nouvelle vie qu’on n’avait pas anticipée… Je crois que ça me fait un effet plus étrange que notre départ en tour du monde… Finalement, nous ne sommes pas très loin (à 50 minutes d’avion de Paris !) mais je me sens sur une autre planète, très dépaysée, très décalée, plus « surprise » car moins préparée psychologiquement… Le tour du Monde a été une décision mûrie ; notre départ en Angleterre ressemble davantage à une petite folie. Aussi, la remarque du loueur de voiture m’a laissée perplexe : « What? You’re moving from Paris to here right before Brexit?? »... et il a bien ri ; moi beaucoup moins… j’espère que tout ira bien ! Mais comme dit notre ami Bob « everything’s gonna be alright! »… En attendant, on découvre, on s’installe, on s’adapte et on boit du Ricard à l’apéro ;-). Pour dire correctement au revoir à la France, nous finirons le mois d’août par des vacances en Bretagne ! Non mais !

Alors, vous nous suivez dans nos aventures anglaises ?