Notre vie en Angleterre (semaine 33) : bateau sur l’eau

Je vous l’ai raconté la semaine dernière : nous nous sommes inscrits au club de voile à côté de chez nous afin de vraiment profiter de ce que notre coin peut offrir. En effet, nous sommes clairement dans une zone très connue pour la voile.

Ainsi, mardi soir après l’école, c’est Ticoeur qui est sorti en voilier. En France, il a suivi des stages de catamaran en Bretagne (ah ! Nos belles vacances dans le Golfe du Morbihan!) mais ici il n’y pas l’ombre d’un cata ! Alors pour sa première fois en dériveur, il est monté à bord avec deux autres enfants habitués du club. Ticoeur savait bien qu’un dériveur tanguerait plus qu’un catamaran mais là, il a été servi ! Quel vent mardi soir ! Depuis le rivage, je tremblais à chaque virement de bord car leur voilier a failli chavirer à plusieurs reprises ! D’ailleurs, un des trois enfants est tombé dans l’eau ! Ticoeur et sa coéquipière ont réussi à le repêcher sans l’intervention du bateau de secours. Bref, une séance mouvementée ! Ticoeur a bien dormi après ça !

Avant que le vent ne se lève…
ça commence à souffler !
Mon Ticoeur à la barre

Puis le jeudi soir, c’était au tour des adultes : Papa Voyage a donc testé la sortie voile pendant que je gardais les enfants. Apparemment c’était top, avec des conditions idéales et heureusement un peu moins de vent que le mardi.

Enfin, dimanche nous avons passé notre journée au club de voile. Ticoeur et Titpuce y ont d’ailleurs retrouvé pas mal de petits camarades de classe. Cette fois-ci, les débutants étaient les bienvenus donc Titpuce a pu essayer l’optimiste avec son grand frère et je suis montée sur un plus grand voilier avec un instructeur.

Equipage frère et soeur !

Il y avait très peu de vent mais pour moi c’était déjà trop ! Titpuce et moi suivrons des cours cet été pour acquérir les bases et tenter de rattraper un peu le niveau de nos hommes ! C’est un défi pour moi car il va falloir affronter ma peur de la mer ! J’aime les sports à sensations sur terre, donc sur un support plutôt stable. Ski, patin à glace, escalade, vélo : sans problème ! Mais sur la mer ou dans les airs, j’ai peur des mouvements trop erratiques à mon goût sur ces « matières » instables ! Finalement, je réalise que ma peur en voilier est proche de ma peur en avion : ce sont les « turbulences » qui me dérangent !

Avec tout ce programme voile nous n’avons pas trop quitté notre estuaire ! Pas de visites des alentours cette semaine. Cela dit, nous avons quand même réussi à caser une balade à vélo en bord de mer samedi après-midi histoire de ne pas faire que du bateau !

Pas simple sur les galets 🙂

Je termine par les autres petites news de notre vie en Angleterre :

  • A l’école, il y a eu une expo des créations artistiques des élèves : le prof d’art assure et les enfants aussi !
  • Je vous l’avais déjà raconté : comme mes petits Parisiens ne sont pas habitués à avoir un jardin ils n’y jouent pas tant que ça. Nous venons donc d’investir dans un jeu de tir à l’arc (de chez Décath’) en espérant qu’ils passent plus de temps dehors. A suivre ! N’hésitez pas si vous avez des jeux d’extérieurs à nous recommander !
  • Une maman que j’aimais bien retourne vivre aux Etats-Unis avec sa petite famille. Je suis toute triste car elle était une des seules autres expats du coin donc on se comprenait par rapport aux différences avec l’Angleterre. Son dîner d’adieu était émouvant. Elle était toujours partante pour sortir ! Bref, elle va me manquer !
  • Nous avons reçu nos cartes d’électeurs donc nous pourrons voter aux Européennes. Se pointer au bureau de vote avec un passeport français en dit peut-être déjà trop ? :-)…
  • Nous avons booké notre prochaine session voile !

Et vous ? Amoureux de la voile ? Ou débutants comme moi ? Est-ce que vous vous y colleriez si l’occasion se présentait ?



Commentaires

  1. Sympas toutes ces nouvelles. Moi la voile ça ne me tente pas du tout… ou alors uniquement en tant que passagère, et avec des médicaments anti mal de mer 😉

  2. La voile est bien ancré dans la famille. Mon père a commencé après guerre à Montréal. Comme j’avais 7-8 ans’ très vite je l’ai accompagnée. Ensuite vu la vie internationale de mon père, j’ai navigué en Belgique, en Australie (baie de Sydney), au Liban, en Hollande et en Finlande. Avec mes premières économies j’ai acheté un 420 et maintenant c’est une de mes petites filles (16 ans) qui vient de s’acheter un voilier. Mon fils fait aussi de la voile principalement avec des handicapés. Chez nous la voile est une longue histoire d’amour!!!!


Laisser un commentaire

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :Y99PSa

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.