Expatriation Angleterre

Notre expatriation en famille en Angleterre

Articles dans cette catégorie :

Notre vie en Angleterre #76 : et un bras dans le plâtre !

La dernière chose que j’avais envie de tester en ces temps de covid c’était un passage à l’hôpital mais ma puce a joué les intrépides à la récré ! Comme toutes les mamans, quand je vois le numéro de l’école s’afficher sur mon portable, mon cœur commence à se serrer… A l’autre bout du fil, l’infirmier me raconte que ma puce va bien mais qu’il va quand même falloir l’emmener aux urgences car il suspecte que son poignet est cassé (elle est tombée toute seule en courant « trop vite » ! « maman, je courais si vite » ! :-)). L’infirmier a appelé les urgences pour prévenir de mon arrivée (?!), leur a donné les détails du problème et vérifié qu’ils auraient de la place rapidement pour une radio. Quel service ! Il me règle aussi le GPS et hop ! Nous voilà parties pour notre première fois aux urgences en Angleterre !

Finalement, plutôt une bonne expérience : le personnel était adorable, très humain, très rassurant. La salle d’attente était pleine à craquer d’enfants qui s’étaient blessés à la récré ! A croire qu’après tous ces mois sans école, nos petits amours sont un peu rouillés ! Je m’inquiétais du fait de devoir rester des heures dans une salle bondée. La bonne surprise c’est que toutes les fenêtres étaient ouvertes ! C’est rare pour un hôpital non ? Au bout de quasi deux heures, nous sommes passés à la radio et le verdict est tombé : fracture du poignet droit (et oui, elle est droitière !) et on nous annonce 8 semaines de plâtre ! Les infirmiers ont préparé un plâtre provisoire et nous avons rendez-vous dans quelques jours pour voir un médecin, refaire une radio et obtenir le plâtre définitif dont Titpuce va pouvoir choisir la couleur. La consolation du choix de la couleur n’a pas eu un grand effet sur elle. Elle a bien compris qu’il n’y aurait pas de sport pendant les semaines à venir et ce qui l’attriste le plus c’est que les cours de danse reprenaient enfin !

Donc les deux premiers jours ont été difficiles entre la tristesse de ne pas pouvoir danser et la douleur… Et puis la douleur est partie, Titpuce s’est courageusement mise à écrire de la main gauche et tous ses amis promettent de jolis dessins sur son plâtre. Tout le monde est au petit soin à l’école, notamment l’infirmier qui passe régulièrement voir si elle n’a pas mal et me tient au courant. Il est nouveau à l’école. Avec ma puce, il a tout de suite été mis dans le bain et il a assuré ! D’autant plus qu’à l’hôpital ils m’ont dit qu’il n’était pas évident de détecter la fracture et que cela aurait pu durer quelques jours avant qu’on s’en aperçoive, ce qui aurait empiré la situation…

Pour ceux qui se souviennent de nos aventures autour du monde, je peux vous dire que se casser un poignet en Angleterre est moins stressant que s’ouvrir le crâne en Birmanie ! Mais bon, sacrée petite puce quand même !

Suite de l’article

Notre vie en Angleterre #75 : déjà notre 3iè rentrée ici !

Très émouvante cette rentrée scolaire : entre le fait que nous sommes ravis que les enfants puissent reprendre le chemin de l’école et le fait que pour nous c’est le début d’une troisième année en Angleterre, il y avait presque de quoi verser une petite larme… L’émotion est forte mais l’incertitude aussi : que va-t-il se passer cette année ? Les écoles vont-elles rester ouvertes ? Y a-t-il un espoir d’un retour à une quasi normalité (je déteste ce mot mais je n’en trouve pas d’autres !) ? Que va donner ce Brexit sur lequel aucun politique n’a vraiment le temps de se pencher ? Y a-t-il un avenir pour nous dans ce pays auquel nous nous attachons de plus en plus ? Des questions vertigineuses pour lesquelles je vais sortir la carte joker de l’autruche épicurienne ! We will see!Carpe Diem!

Avec ces deux mots de latin c’est la bonne transition pour vous parler des nouveautés à l’école…

Du côté de l’école anglaise de Ticoeur et Titpuce :

Qu’ils étaient heureux mes amours le jour de la rentrée (c’était jeudi) ! Ils avaient certes déjà eu la chance de retourner un mois à l’école à la fin de l’année scolaire mais là disons que c’est le vrai nouveau départ !

Alors quels sont les changements pour cette année ?

Suite de l’article

stage voile angleterre

Notre vie en Angleterre #74 : toutes voiles dehors !

Semaine 100% voile dans notre petit coin d’Angleterre. Je vous l’ai déjà raconté : notre région n’est pas réputée pour ses plages mais c’est clairement une zone privilégiée pour la voile. D’ailleurs, quand nous avons emménagé ici (cela fera déjà deux ans à la fin du mois !!!) des voisins nous avaient demandé si nous avions choisi de venir vivre ici pour la voile…  « Papa Voyage » est certes skipper à ses heures perdues (relire par exemple mes articles sur l’Ile d’Elbe en voilier ou Corfou en voilier) mais, comme vous le savez, il a été envoyé ici par son entreprise et cela n’a absolument rien à voir avec les bateaux ! Quant à moi qui ne savais même pas où était bâbord autant vous dire qu’à l’époque, je n’aurais pas quitter Paris pour un bled réputé pour la voile :-).

Entre-temps, nous nous sommes tous mis au sailing, surtout les enfants qui ont régulièrement des stages intensifs ou des sorties voile le week-end. Titpuce avait eu un peu de mal l’an dernier mais cette année elle est vraiment à l’aise et cette semaine je l’ai vu faire de gros progrès. Oui parce que moi je reste regarder toute la séance depuis la plage avec de petits pincements au cœur à chaque virement de bord (tack) ou empannage (gybe) périlleux (vous remarquerez que j’ai au moins acquis un peu de vocabulaire…). Titpuce est en Optimist et comme ses moniteurs me l’ont dit, elle est courageuse et persévérante. Elle a vraiment assuré en début de semaine alors que le vent était assez fort (Beaufort 5) : c’est pas rien pour une petite puce dans un mini pot de yaourt flottant ! Car finalement ce n’est que ça ! Et le mot « Optimist » n’a rien de rassurant je trouve !

stage voile angleterre

stage voile angleterre   stage voile angleterre   

Ticoeur, lui est totalement à l’aise et nous n’arrêtons pas de recevoir des compliments de ses moniteurs qui lui ont attribué la coupe du club car il était  « best sailor » dans son groupe ! Il navigue sur des Laser Pico pour ceux que ça intéresse :

stage voile angleterre

stage voile angleterre

stage de voile pico

stage de voile pico

En France, Ticoeur avait appris sur des petits catamarans mais les Anglais ne sont pas du tout branchés cata (je ne sais pas pourquoi d’ailleurs…). Par contre, ils sont branchés humour ! Humour anglais évidemment ! J’adore le surnom qu’un des profs de voile a donné aux grosses bouées oranges que les enfants doivent contourner : il les appelle des « Donald »… Il est vrai que la ressemblance est frappante :-).

Quant à moi qui n’ai pas trop le pied marin à la base, j’ai également pu participer à une sortie en laser lors d’une session réservée aux femmes (je ne sais pas comment il faut prendre le fait que les femmes soient dans des groupes à part… Je crois que si les Anglais ne sont à la base pas machos pour un sou, c’est différent dès qu’il s’agit de bateau !

Je m’en suis sortie, sans grand mérite car il y avait très peu de vent. Il n’y avait personne pour me prendre en photo dans mes « exploits » marins mais j’ai au moins immortalisé le Pimm’s post-voile siroté face au coucher du soleil…

sunset et pimm's

Au final, seul « Papa Voyage » n’a pas encore pu faire de sortie (c’est qu’il y en a un qui bosse par ici quand même ! Surtout en ce moment d’ailleurs !).

Hier, il y a eu trop de vent (Beaufort 8) et donc la voile a été annulée. A la place, les moniteurs ont organisé une sortie en paddle board sur la rivière et c’était déjà épique ! Contre le vent, on faisait quasi du sur place, en essayant de contrer les vagues et au retour on a avancé sans ramer ! Incroyable ! C’était un peu comme du kite surf sans kite ;-).

En parallèle de la voile, Ticoeur a suivi un stage de natation avec sa prof habituelle qu’il n’avait pas revu depuis mars ! C’était impressionnant de voir l’effort déployé pour accueillir les petits nageurs en suivant les nouvelles règles sanitaires sans que ce soit pesant : par exemple, au lieu de masques, les profs portent des visières avec des oreilles rigolotes d’animaux de la jungle. C’est pas grand chose, mais ça donne le sourire. L’environnement reste enfantin et convivial ! Aussi, les groupes ont été réduits à trois enfants par cours ce qui est certes appréciable mais on imagine les difficultés financières derrière…

Quant à Titpuce, en parallèle de la voile, elle revoit sa prof de danse classique en cours particulier, dans la vraie vie. Elle est si heureuse de ces leçons réelles après tant de mois sur Zoom !

Notre mois de staycation s’est donc déroulé à merveille avec un beau programme pour les enfants !

***

La semaine qui vient nous devions partir voir famille et amis en France mais nous avons dû annuler ce plan initial car l’Angleterre a remis la quarantaine en place au retour de France. Comme « Papa Voyage » avait posé une semaine de congés et que nous n’allons pas nous laisser abattre, nous avons un plan B !

Alors, je vous laisse car il est temps pour nous de mettre les voiles vers… ! To be continued!

 

 

Notre vie en Angleterre #73 : quand la France vient à nous, c’est chaud !

Je n’ai pas été très présente dernièrement car nous avons reçu des amis venus de France pour nous rendre visite et découvrir notre petit coin d’Angleterre. Nous avions déjà eu la visite de mon père fin juillet mais avec mon père c’était la Sicile qui débarquait à la maison ! Avec nos amis de Paris c’était de belles retrouvailles, pour les grands comme pour les petits. Et si vous avez lu les dernières nouvelles, nos amis sont vraiment venus au bon moment car le UK vient de remettre une quarantaine pour les personnes qui arrivent de France à partir de samedi ! C’était donc chaud côté timing et côté météo aussi ! C’était également compliqué côté avions : nos amis ont eu plusieurs fois leurs vols annulés pour Londres mais après plusieurs modifications et changement de compagnie aérienne (Air France est plus fiable que British Airways sur Paris-Londres), ils ont réussi à venir ! (relire mon article sur l’avion au temps du coronavirus).

La canicule version anglaise

Sincèrement, la canicule version sud de l’Angleterre c’est comme un été normal à Paris :-). Nous avons eu 4 jours à 30 degrés : les Anglais autour de nous étaient au bout de leur vie ! Nous, évidemment, on se souvient très bien qu’il y a pire et que la sensation physique à 30 degrés n’a rien à voir avec la sensation quand il fait 36 !!! Je partage néanmoins l’inquiétude de notre entourage anglais car ils n’ont jamais eu 30 degrés dans notre coin et que c’est évidemment inquiétant… Mais nous n’étions pas à plaindre : les températures étaient fraîches le matin, le soir et la nuit donc à mon avis, il est même exagéré de parler de canicule. Il faisait chaud, anormalement chaud. Et après deux ans d’expatriation ici, nous aussi on trouve que 30 degrés ce n’est pas agréable du tout ! Néanmoins, rien d’insurmontable et surtout une bonne nouvelle : la mer a atteint 20 degrés ! Et ça, c’était top pour la baignade ! Dernièrement, la température de l’eau oscillait entre 18°C et 19°C, ce qui pique un peu ! Mais à 20°C, je trouve même que c’est tiède !!! Les enfants et moi on adore ! Papa Voyage n’est toujours pas convaincu par contre… Il préfère les Caraïbes ! Pfff ! Un faux Allemand je vous dis !

Donc avec cette vague de chaleur, nous avons adapté nos sorties avec nos amis. Au programme : pêche aux crabes, paddle boarding sur la rivière, bodyboard à la mer, balades au bord de l’eau… 

paddle board en famille

Et aussi de longues balades dans la New Forest où il faisait plus agréable…

Suite de l’article

Notre vie en Angleterre #72 : quand la Sicile débarque à la maison !

Mais pourquoi ce titre ? Parce que mon père vient de passer une semaine chez nous et que mon père est Sicilien ! Un Sicilien en Angleterre, croyez-moi c’est quelque chose ! C’est toute l’île qui a débarqué à la maison avec lui ! D’abord il est venu avec des spécialités siciliennes dans sa valise : origan du jardin de ma tante, fromage de brebis et saucisses maison. Et puis, il est vraiment marrant mon père parce que pour lui TOUT ressemble à la Sicile ! Et donc même notre coin d’Angleterre ; alors que très honnêtement, il faut beaucoup d’imagination pour trouver des ressemblances :-)…

Pour la petite histoire, lui et ma sœur n’ont pas pu partir en Sicile voir la famille car leurs vols ont été annulés. Réussir à prendre l’avion au temps du Covid c’est un peu comme jouer au loto ! Il y a quelques heureux gagnants et puis les autres… Heureusement, la liaison Paris-Londres fonctionne plutôt bien avec Air France car je pense qu’il y a les voyages d’affaires. Bref, c’est la toute première fois de sa vie que mon père ne passe pas les vacances sur son île alors peut-être est-ce la raison pour laquelle il a vu la Sicile à chaque coin de rue !

Voici un petit tour de nos visites et sorties :

Nous sommes allés à la mer quasi tous les jours, comme il l’aurait fait en Sicile : « Regarde Christine, c’est comme dans mon village !… Euh… Tu as essayé de tremper les pieds dans l’eau ? – Ah oui, ça réveille ! » :-)…

Partout il y a des petites camionnettes qui vendent des glaces… Donc là encore : oh ! Des glaces ! Comme en Sicile ! Mais si seulement !!! Ici, c’est surtout de la crème fraîche glacée, nature… pas de délicieuses glaces siciliennes au citron ou à la pistache !

Suite de l’article