Expatriation Angleterre

Notre expatriation en famille en Angleterre

Articles dans cette catégorie :

Notre vie en Angleterre #92 : une histoire de sommet !

Je ne vais pas me plaindre (enfin pas trop, promis !) car nous sommes coincés sur une île vraiment belle mais quel suspens à un mois des grandes vacances ! Quel parcours ubuesque nous faudra-t-il affronter pour espérer rentrer en France et passer des vacances sur le Continent ? J’avoue que je ne m’attendais pas à ce que ce soit plus compliqué qu’en 2020 ! Nous sommes en bien meilleure position que l’an dernier non ? Finalement, c’est comme en rando : plus on s’approche du sommet et plus il nous paraît loin !

Au final, nous ne savons pas à quelle sauce nous allons être mangés : mystère ! Bobo ne veut pas dévoiler le dénouement de l’histoire avant la fin juin parce que ce serait gâcher la surprise :-). Comme vous êtes nombreux à me poser la question, voici le process pour aller en France en ce moment :

Suite de l’article

bluebells

Notre vie en Angleterre #91 : au son des bluebells

Toujours pas de muguet pour nous cette année. Tout un symbole pour moi : la France me semble aussi loin que l’an dernier à la même époque. Pourtant, en octobre dernier nous avions planté du muguet en nous disant que si jamais nous étions encore coincés en Angleterre à cause de la pandémie (optimisme quand tu nous tiens !), nous aurions au moins notre petit brin de muguet pour faire vivre cette tradition française du 1er mai. La fête du travail certes, mais surtout l’anniversaire de ma petite sœur et l’habitude de mon père de nous offrir un petit bouquet. Je ne sais pas si c’est à cause de l’hiver trop rude ou parce que c’est notre première fois mais le muguet n’est pas sorti. Il n’y a même pas de jeunes pousses ! Il est peut-être timide. Ou pire : il n’a pas compris qu’il n’était plus nécessaire de rester confiné ! Cela me rappelle ce superbe film, Underground, de Kusturica. Bref : petit muguet, tu as le droit de sortir ! L’air frais c’est même très conseillé en ce moment !

Mais peut-être es-tu juste intimidé par le royaume des bluebells ! Ces petites clochettes violettes qui te font concurrence dans notre sous-bois, au fond du jardin. C’est vrai qu’elles ont la vedette en ce moment les jacinthes des bois ! Les Anglais en sont fous et nous commençons à devenir aussi fous qu’eux à force de vivre ici ! Ainsi, après deux et demi d’expatriation en Angleterre, nous nous sommes réveillés au lever du soleil (chose que nous faisons rarement !), juste pour admirer les bluebells et les photographier ! Cela mériterait presque l’obtention d’un passeport britannique, non ?

bluebells

Suite de l’article

Notre vie en Angleterre #90 : on the road again !

Si vous avez suivi l’actualité, vous savez que la date du lundi 12 avril était très importante en Angleterre car après 3 mois et demi de confinement, nous avons à nouveau le droit de bouger dans le pays ! Quel gros changement et quel bol d’air après tout ce temps à la maison ! Alors il reste encore pas mal de restrictions en place mais pouvoir bouger et dormir hors de chez soi est quelque chose que nous attendions avec impatience ! Notre campervan se languissait et nous aussi !

 

Les hôtels, eux sont encore fermés et ne pourront ré-ouvrir que le 17 mai donc nous étions contents d’avoir notre maison sur roues ! De toute façon, nous n’aurions rien souhaité de mieux qu’un petit road trip en van car ce mode de voyage offre un beau sentiment de liberté (relire mon article sur la vanlife en famille)… Je précise qu’il est également autorisé de louer un hébergement type Airbnb, la règle étant de séjourner en autonomie et seulement avec les personnes de son foyer…

D’habitude, en campervan nous improvisons totalement mais cette fois-ci, il a quand même fallu s’organiser un peu plus : nous avons réservé notre premier emplacement de camping et nous avons investi dans des toilettes portables parce qu’étrangement, les campings n’ont pas le droit d’ouvrir leurs sanitaires car ce sont des lieux communs clos. Finalement, nous n’avons utilisé nos toilettes portables qu’une fois car nous étions quasi toujours à proximité de toilettes publiques de plage, vraiment très propres (et il se trouve que les toilettes publiques ont le droit d’être ouverts eux !). Bref, comme d’habitude, il ne faut pas chercher la cohérence de tout ça mais juste profiter de ce qui est autorisé, sans traîner, car personne ne sait de quoi sera fait demain. Côté douche, nous avons fait sans (nous avons une petite douche extérieure dans notre van mais avec une température maximale de 10 degrés en journée, nous n’avons pas été tentés). Être libres et propres tous les jours ce sera pour une autre fois ! On ne peut pas tout avoir ! Nous sommes donc partis dès le lundi matin, direction le nord du Devon, à trois heures de chez nous, dans l’ouest, juste avant les Cornouailles. C’était magique !

Suite de l’article

40 auteurs britanniques pour vos lectures en anglais

Le voilà enfin l’article promis sur mes lectures anglaises ! C’est fou le temps que ça m’a pris pour me rappeler tous les auteurs britanniques dont les livres ont croisé mon chemin entre mes années collèges et aujourd’hui ! Je dirais que j’ai eu quatre grandes phases de lectures anglaises : la première, au collège, quand j’ai découvert certains classiques grâce à mes professeurs (pour cette première phase, j’ai surtout lu des traductions en français puisque j’étais nulle en anglais) ; puis, une deuxième grande phase quand je suis partie vivre aux Etats-Unis après mes études pour véritablement apprendre l’anglais (à partir de là, je n’ai lu les livres anglais qu’en anglais) ; une troisième phase, pendant notre premier tour du monde (celui en amoureux car beaucoup moins de temps pour lire pendant notre tour du monde en famille ;-))… Nous lisions ce que nous trouvions dans les auberges de jeunesse donc souvent en anglais ; enfin, une quatrième phase depuis que je vis en Angleterre et surtout depuis que nous sommes confinés ! Évidemment, je suis certaine que j’ai dû oublier certaines de mes lectures car ma mémoire me joue parfois des tours mais j’espère que parmi les 40 auteurs britanniques que je vous présente ci-dessous, vous trouverez quelques nouvelles idées de lecture. Je vous rappelle que j’avais déjà écrit un article sur les livres jeunesse anglais que Ticoeur et Titpuce conseillent à vos enfants, un article sur 10 séries anglaises que j’ai bien aimées et enfin un article sur mes 30 films britanniques préférés. Avec tout ça, vous devriez avoir assez de ressources pour parfaire votre anglais ou découvrir la culture britannique en attendant de voyager de l’autre côté de la Manche !

Suite de l’article

Notre vie en Angleterre #89 : un an dans notre vieille maison anglaise…

Aujourd’hui est un double anniversaire assez particulier : cela fait un an que nous vivons dans notre nouvelle maison. Et ce même jour, en mars 2020, alors que nous venions tout juste de finir notre déménagement à 15h, le premier confinement anglais était annoncé à 17h ! C’est dingue quand on y pense ! Un déménagement de justesse !

Je vous refais la petite histoire : puisque nous avions signé pour trois ans d’expatriation en Angleterre, déménager au bout d’un an et demi était une folie. Nous avions longtemps hésité : est-ce que vraiment nous souhaitions passer des jours à refaire les cartons pour « seulement » dix-huit mois ici. Heureusement, nous avons été fous ! Et je ne peux que faire « l’éloge de la folie » car cela nous a toujours réussi dans la vie !

Suite de l’article