chandelles

Notre vie en Angleterre (semaine 14) : Show must go on!

Ce n’est pas un hasard si je choisis le titre d’une chanson de Queen pour mon article de la semaine. Tout d’abord parce que Titpuce et moi-même sommes montées sur scène à l’occasion des différents événements de Noël et secondo parce les chansons de Queen ont vraiment bercé ma semaine comme vous allez pouvoir le constater…

Je commence par les différents shows de Noël :

Le concert aux chandelles à l’école : c’était le gros événement de la semaine à l’école. Le grand hall de l’école était uniquement éclairé aux bougies. C’était très beau. Au programme : des chants de Noël par milliers ! Non, peut-être pas mais beaucoup de chants de Noël, chantés par la chorale des enfants et d’autres chantés par la chorale des adultes, chorale dont je fais partie. Il y a également eu des enfants musiciens qui ont joué des airs de Noël au piano, au violon, à la flûte traversière. Une très belle soirée ! J’étais épatée par le talent des enfants. Aussi, j’ai beaucoup aimé chanter tous ces classiques de Noël, certains que je connaissais et d’autres que j’ai découvert ici en Angleterre. Chanter dans une chorale de 100 personnes c’est très émouvant. Les parents dans le public participaient aussi pour les chansons les plus populaires (Jingle Bells, I wish you a happy Christmas)… Le lendemain, j’ai remis ça à l’église du village car la chorale de l’école était invitée pour y chanter à l’heure du thé. Oui, bizarre, les Anglais prennent le thé dans l’église, en famille, en dégustant quelques mince pies et en écoutant des chants de Noël pendant que les jeunes enfants gambadent dans les allées. C’était convivial ! Un vieil homme m’a d’ailleurs dit qu’il était déjà allé à l’église en France et qu’il avait trouvé ça ennuyeux par rapport à ici :-). Comme je vais bien rarement à l’église, je ne saurais comparer mais j’ai effectivement trouvé l’ambiance très décontractée ici.

chandelles

église anglaise

Nativity Play à l’école : comme je vous l’ai raconté précédemment ma puce jouait dans une petite comédie musicale sur le thème de Noël. Elle a joué le rôle d’une sage-femme qui se rend à Bethlehem pour aider Marie à accoucher :-). Les nativity plays, c’est vraiment une tradition dans les écoles en Angleterre. Il en existe beaucoup. Celle de ma Titpuce s’appelle A midwife crisis (midwife = sage-femme) et c’était bien drôle ! Il y a eu deux représentations et je suis allée aux deux tant j’étais fan ! Je n’étais pas habituée à une telle qualité de spectacle pour des enfants si jeunes ! Il est vrai qu’ils répètaient depuis un mois et demi. Mais répéter ne suffit pas toujours. Les enseignants ont su les diriger. Le résultat était à la hauteur : entre les jolis costumes, les décors créés par les enfants, les chansons travaillées avec la prof de musique et les paroles répétées avec les maîtresses des trois plus petites classes. C’était réussi et trop mignon ! Surtout les enfants déguisés en étoiles, en moutons, en dromadaires… Et puis quelle fierté de voir ma puce chanter tout son rôle en anglais alors qu’elle ne parlait pas encore il y a trois mois ! Elle était très motivée. Je crois qu’elle s’est découvert une passion pour la comédie musicale et apprendre des chansons lui a fait faire d’énormes progrès en anglais ! Les autres mamans étaient étonnées elles aussi de voir à quel point Titpuce était à l’aise avec ses chants. Pourtant le vocabulaire n’était pas simple. Bref, j’en fais trop je sais but… she’s my little girl!

Je pense que c’est en grande partie grâce à cette pièce que Titpuce a franchi encore une marche dans son niveau d’anglais. Sa maîtresse lui propose à présent des livres plus difficiles. Elle a sauté un niveau de lecture sur l’échelle de niveaux à laquelle je n’ai rien compris mais bref : elle lit de mieux en mieux et j’aime sa prononciation (meilleure que la mienne déjà !). Par contre, elle ne parle pas beaucoup, à part si c’est en chantant :-).

Actualité en France versus actualité au Royaume-Uni : à propos des remarques sur la France, un autre vieil homme m’a demandé d’où je venais (ah mon accent !). Quand je lui ai dit que j’étais de Paris, il m’a répondu : « shouldn’t you be there rioting? You crazy French people! »… (-> est-ce que je ne devrais pas être en train de manifester, ah ces fous de Français !…). Je n’ai pas trop su quelle était la part d’humour dans sa remarque mais il est certain que la seule chose retenue ici à propos de l’actualité en France ce sont les voitures qui brûlent… Il ne faut pas croire que tout est rose ici : demain comme vous savez c’est le vote du Parlement à propos du Brexit. Il y a de fortes chances que cela mène à un chaos politique mais bon, disons que c’est dans un autre style que les événements en France. Des amies et des lectrices m’écrivent pour me dire que j’ai de la chance de baigner dans cette belle ambiance de Noël dans mon sud de l’Angleterre car le climat est morose à Paris. Je comprends et oui, je pense que c’est une chance car même si je suis l’actualité française avec beaucoup d’intérêt, être à l’étranger fait une différence, cela met une distance… Cela nous épargne en quelque sorte… Mais bon, voyons ce que donne cette histoire de Brexit avant de pouvoir dire que nous vivons sereinement ici ! Et espérons que le climat social s’améliore en France.

Et Queen dans tout ça ? Je suis sortie au ciné avec des mamans de l’école et nous sommes enfin allés voir Bohemian Rhapsody. Superbe ! La veille j’étais allée passer la journée à Londres pour profiter de l’ambiance de Noël dans la grande ville (je reste une citadine !). Une petite virée en solo que j’ai vraiment appréciée ! Je vais aller plus souvent à Londres. Finalement, 1h30 de train ça le fait ! De tous les décors dans Londres, j’ai particulièrement aimé les éclairages sur Carnaby Street : les paroles de Bohemian Rhapsody m’ont mis les larmes aux yeux ! Je deviens trop sensible avec l’âge…

Carnaby street

Nos visites en famille :

Le marché de Noël de Winchester :

Nous avons eu un week-end bien chargé car il y a tant à découvrir en cette période de fêtes. Ainsi, samedi, nous sommes allés au marché de Noël de Winchester. Ce n’est pas très loin de chez nous et c’est, il paraît un des plus jolis marchés de Noël en Angleterre. Il a lieu au pied de l’immense et célèbre cathédrale. Il y avait beaucoup de stands d’artisanat anglais mais il y avait aussi un french corner avec des stands de crêpes, saucissons, raclettes… tenus par des Français ! Nous avons fait quelques achats :-).

marché de Noël Winchester

Et encore Londres !

Nous y sommes retournés en famille hier, dimanche, car Titpuce et Ticoeur avaient envie de voir leur petit cousin qui vit là-bas et puis je voulais qu’ils profitent eux aussi de l’ambiance de fête dans la Capitale. Ticoeur voulait aller voir la partie sur les Anglosaxons au British Museum car c’est ce qu’il étudie en ce moment en cours d’histoire. C’est le monde à l’envers : c’est lui qui nous commentait les objets dans le musée ! Ma puce a préféré les anges dans la rue aux vestiges anglosaxons :-). Je ne vais pas lui en vouloir ! A propos d’ambiance de Noël à Londres : je prépare un billet à ce sujet car certains d’entre vous iront peut-être pour les fêtes ? N’hésitez pas à me poser vos questions en commentaire !

Londres à Noël

 

***

Je vous laisse car ce soir je chante encore donc je dois répéter. Notre chorale va participer à un concert caritatif pour la lutte contre le cancer du sein. Il semblerait que ce soit un événement de taille car des stars du cinéma et de la télévision seront là ! Apparemment je vais voir certains acteurs de Game of Thrones ! Qui aurait cru que des stars viennent dans notre petit village ! je vous raconterai ça la semaine prochaine ! Comme dit Freddie : Show must go on!

 

Notre vie en Angleterre (semaine 13) : comme un air de fêtes !

Cette nouvelle semaine en Angleterre marque clairement le début des festivités de Noël. Partout, les lumières, les sapins, les décorations et surtout une ambiance très chaleureuse dans les villages et à l’école. Beaucoup de choses sont similaires à la période des fêtes en France mais il y a quand même des coûtumes anglaises que je serai ravie de vous faire découvrir au fil du mois de décembre. Globalement, je trouve les Anglais vraiment à fond sur Noël ! Il y a de nombreux événements organisés pour se retrouver ensemble et célébrer l’approche des fêtes.

Côté météo, nous avons eu trois jours de pluie continue, ce qui m’a donné l’occasion de décorer la maison et de fabriquer un Calendrier de l’Avent sur le thème des voyages. Cela fait du bien de se reposer au chaud dans notre petit cocon anglais ! La période se prête vraiment au cocooning, d’autant plus que les jours sont si courts ici ! Et oui, il y a une heure de décalage horaire avec la France alors que nous sommes au même niveau que Paris : il fait nuit à 16h… Pfff !

Les chaussettes c’était le cadeau de Noël à l’école !

Noël à l’école anglaise :

Les décos et les cartes de Noël : à l’école, les décorations sont en place et le sapin est installé dans le grand hall. Il y a aussi une boîte aux lettres spéciale Noël dans l’entrée. J’ai cru qu’il s’agissait de la boîte aux lettres pour écrire au Père Noël mais pas du tout ! Il y a une tradition anglaise que je ne connaissais pas qui consiste à écrire des cartes de Nöel à tout le monde ! Même à ceux qu’on voit tous les jours ! Et donc chaque enfant écrit des cartes pour tous ses camarades de classe, et aussi pour les maîtresses, pour les profs de sports et pour le directeur. Incroyable ! J’avais du mal à y croire ! Quel travail ! Et franchement, je ne vois pas trop l’intérêt d’écrire juste « Merry Christmas, with Love… » 50 fois ! Surtout si on se voit tous les jours ! Mais apparemment c’est très important ici ! Tout le monde a un coin chez lui avec la tonne de cartes reçues. Une maman me disait qu’avec ses enfants, ils consommaient 250 cartes de Noël par an ! Non mais franchement ! Et les arbres ??? Comme j’avais du mal à croire à cet exercice fastidieux, j’ai interrogé de nombreux parents et il semblerait donc que certains enfants ne donnent des cartes qu’à leurs meilleurs copains de classe… Nous allons donc opter pour cette version plus raisonnable. En même temps, je me plains, mais ce sont les enfants qui écrivent :-)…

Les chorales de Noël : l’autre point très important ici, ce sont les chants de Noël (Christmas Carols)… Oui, vous me direz, en France aussi, on écoute des chants de Noël et les enfants chantent souvent devant les parents un matin à l’école… Mais ici c’est le niveau au-dessus. Déjà, le répertoire de chansons est vaste ! Ensuite, assister à des représentations de chorales c’est l’activité familiale par excellence ce mois-ci. Il y a des concerts dans les villages, dans les églises, dans les écoles, dans les rues, etc. Nous n’arrêtons pas de recevoir des invitations de toutes les églises du coin pour leur service de Noël… C’est chaque week-end ! En plus, comme je fais partie de la chorale de l’école, je vis cela de très près car justement notre chorale est invitée pour chanter un peu partout en décembre. La semaine prochaine nous avons trois concerts ! Un à l’école, un à l’église du village et un pour une association caritative de lutte contre le cancer. Alors, si la cigale chante en été, moi je chante en hiver et c’est intense ! Nos répétitions durent deux heures à chaque fois. J’étais épuisée cette semaine ! C’est physique mine de rien ! Et puis je dors mal car je chante dans mes rêves ! Vous moquez pas ! Vous connaissais la musique de Maman j’ai raté l’avion ? Et bien, il y a un chant de Noël qui s’appelle The Bell Carol : écoutez-le et vous comprendrez pourquoi j’en ai plein la tête ! Ce chant est tout particulièrement difficile pour moi car il faut parler anglais super vite ! Je pense que même en français je ne sais pas parler si vite ! L’autre soucis c’est que nous devons chanter sans partition, or je n’ai plus la mémoire de mon enfance ! Apprendre 10 chants me demande beaucoup d’effort ! Comme dans la chorale il y a aussi de vieilles grands-mères, je leur ai demandé comment elles faisaient pour apprendre tout ça par coeur en si peu de temps (à leur âge ! J’étais jalouse ;-)) et elles m’ont dit que toutes ces chansons étaient connues ! Ah voilà ! Les Christmas Carols, les Anglais ils maîtrisent ! J’ai plus qu’à bosser !

Disco de Noël à l’école : l’école a préparé tout un programme de festivités qui vont s’étaler jusqu’aux vacances de Noël. Le premier événément c’était la disco de Noël pour les enfants hier soir : les enfants ont pu danser comme des fous dans le grand refectoire (zone interdite aux parents !) pendant que nous buvions du vin chaud dans la bibliothèque, près de la cheminée, en dégustant des mince pies (les petits gâteaux que les Anglais mangent à Noël : vous connaissez ?). C’était très sympa de pouvoir papoter avec d’autres parents sans enfants autour de nous. Une soirée gagnant-gagnant ! Les enfants sont repartis avec un petit cadeau : des chaussettes de Noël (celles que porte Titpuce sur la photo).

Comme vous pouvez le constater, ce mois-ci va être sous le signe de la social life version Christmas !

Autres news d’Angleterre en vrac :

  • Titpuce a eu son premier sleepover en Angleterre ! Elle est restée dormir chez une copine qui avait invité toutes les filles de la classe à l’occasion de ses 7 ans. (Toujours cette coûtume d’inviter tout le monde ! J’ai pas hâte de vivre ça !!!). En tout cas, cela s’est très bien passé et d’après la maman, Titpuce était tout à fait à l’aise en anglais ! Heureusement, la maman nous envoyait régulièrement des photos de la soirée sur WhatApp donc j’étais rassurée.
  • Ticoeur continue les entraînements et matchs de rugby et ce sport commence à bien lui plaire ! Jeudi soir, il est rentré à la maison avec un grand sourire car son équipe avait presque gagné (en fait, ils ont perdu d’un point :-)… 8-7…  il était tout content !).
  • En cours d’anglais, Ticoeur devait raconter l’éruption du volcan à Pompéi (pour travailler les temps du passé). Encore une fois, il m’épate ! Il est si à l’aise dans sa nouvelle langue ! Et en math, ils apprennent à réduire des fractions. Je trouve que c’est tôt (à 9 ans) ! Le programme anglais est sans doute en avance sur le programme français… ?
  • Titpuce maîtrise ses 100 premiers mots d’anglais (lecture/écriture/utilisation dans des phrases) ! Elle a été félicitée par toute sa classe pour cette étape clef ! Cela correspond au programme de l’an dernier pour ses camarades de classe.
  • Danse classique : Titpuce est finalement passée à la tenue de danse anglaise. En France, les petites danseuses classiques portent un collant, alors que les petites anglaises ont obligatoirement des chaussettes couleur chair et elles n’auront le droit au collant qu’après de longues années de danse… c’est comme un privilège après les années d’apprentissage… La prof nous avait dit de passer au style anglais dès que la tenue française serait trop petite. C’est le cas depuis cette semaine et finalement Titpuce aime bien ses petites chaussettes anglaises !
  • Natation : Titpuce a réussi à nager 5 brasses, la tête sous l’eau, sans ses brassards ! On va y arriver ! Elle nagera bien pour Noël !
  • Vendredi soir, Ticoeur est allé voir le nouveau Fantastic Beasts au cinéma avec son papa : il a beaucoup aimé et c’était son premier ciné en Angleterre !
  • Papa Voyage était en déplacement à Londres pour le travail… Le chanceux ! Moi aussi je vais me trouver des rendez-vous à Londres… Vous savez, genre des meetings importants avec Liberty, Carnaby Street, Harrods… 😉

Nos excursions dans les environs :

Nous sommes allés dans la New Forest que nous aimons tant car nous ne l’avions pas encore vue en version « fin de l’automne »… (Relisez mon article sur la New Forest en septembre, c’était le top !). Cette fois-ci, nous n’avons pas croisé d’animaux et beaucoup d’arbres se sont dévêtus mais c’était tout de même une belle balade ! Nous avons surtout été en admiration devant les immenses sapins ! Pour le déjeuner, nous nous sommes arrêtés dans un pub situé dans la forêt, lui aussi tout décoré pour Noël. Nous y avons mangé un Sunday Roast (le rôti du dimanche… tradition anglaise…) et nous avons goûté le mulled cider (la version cidre  -et plus anglaise- du vin chaud de Nöel).

Mon grand sapin !

New Forest en hiver

 

Wine Cider Mulled Cider

New Forest en hiver

Et vous ? Déjà dans l’ambiance de Noël ?

 

Notre vie en Angleterre (semaine 12) : de l’anglais, du sport et découverte de Salisbury

Notre expatriation en Angleterre apporte bien sûr plus d’anglais dans notre vie mais elle nous incite aussi à faire beaucoup plus de sport car à l’école des enfants, comme je vous l’ai déjà raconté, le sport a vraiment une place privilégiée et nous en sommes ravis ! Ticoeur et Titpuce ont 4 à 5 séances de sport par semaine dans leur emploi du temps (sport co, gym et natation). C’est un aspect de notre expatriation auquel je n’aurais pas pensé mais c’est une belle surprise ! Alors, voici un résumé de cette nouvelle semaine en Angleterre, semaine particulièrement sportive !

Natation : Titpuce persévère en natation et ses efforts commencent à porter leurs fruits. Cela fait maintenant un mois qu’elle suit des cours particuliers le mercredi soir en plus de ses cours à l’école, et nous rajoutons encore une couche en allant en famille à la piscine le week-end. Ce matin, enfin, elle a eu le déclic et elle a mis sa tête sous l’eau ! Il paraît que cela débloquera vite le reste. Alors croisons les doigts pour qu’elle sache nager avant la fin 2018 ! Je demande juste ça au Père Noël cette année ! En tout cas, l’heure de natation avec sa classe n’est plus sa bête noire de la semaine. Au final, elle a  même trouvé amusant d’aller sous l’eau et elle ne voulait plus quitter la piscine ce matin ! On tient le bon bout :  « Just perfect ! » ma chérie !

Compétition de rugby : Ticoeur a participé à ses premiers matchs contre une autre école. Contrairement à ses camarades de classe, il débute en rugby. En tout cas, il essaie de s’y mettre même s’il préfère de loin le foot. Le rugby a été inventé en Angleterre, dans la ville de… Rugby ! Je savais pas… Je l’ai appris car à la maison on a lu les règles du jeu, l’histoire du jeu et on a regardé quelques vidéos sur Youtube : qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour aider ses enfants ! Dire que nous aurions eu l’occasion de voir jouer les All Blacks lors de notre roadtrip en Nouvelle-Zélande mais nous ne nous intéressions pas au rugby à l’époque ! Allez, promis : on ira voir le XV de France à l’occasion !

Tennis & Tea pour maman ! : vous moquez pas, c’est du sport ! Si, si ! Pas autant que le rugby, je le reconnais… Je me suis inscrite à ce cours de Tennis & Tea dans mon village, le lundi matin. En quoi cela consiste ? Et bien, c’est un cours pour les mamans (et les grands-mères !) qui veulent jouer au tennis en douceur, sans match, juste en échangeant quelques balles et en faisant des pauses pour boire du thé et prendre des petits biscuits ! Pas mal le concept, non ? So british!

Danse : en plus des nombreux sports proposés à l’école, ma Titpuce suit des cours de danse classique de la Royal Academy of Dance. Encore une fois, c’est amusant de voir que tout est royal dans ce pays ! Par rapport aux cours qu’elle suivait à Paris c’est trois fois moins cher, il y a moins d’enfants et la prof est aussi bien ! Par contre, cela ne semble pas une activité très demandée car il y a très peu d’écoles de danse dans notre région. Cela me demande donc de traverser quelques villages et croiser quelques renards en chemin. Mais bon, encore une fois : qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour ses enfants !

Vélo : Papa Voyage garde la forme aussi car, comme à Paris, il va au bureau en vélo (20 minutes de trajet). Par rapport à Paris, il n’y a pas de pistes cyclables ; par contre, l’air n’est pas pollué et les Anglais sont très respectueux des vélos (presque trop !) : ils s’écartent de deux mètres quand ils doublent un vélo ! (Et donc personne n’arrive plus à passer sur la route !). Les cyclistes ont tous un casque, un gilet fluo et des lumières. On nous a dit que les amendes étaient élevées si ces points n’étaient pas respectés donc cela explique sans doute cela et c’est plus confortable pour tout le monde.

Point météo : il fait frais (8 degrés) mais plus doux qu’à Paris et surtout nous avons encore eu pas mal de soleil ! Je m’attendais à pire en venant vivre ici ! C’est vraiment une bonne surprise pour l’instant ! Et ça aide pour toutes les activités sportives !

Et à part le sport, quelles news de l’école et de ma vie de maman ?

Suite de l’article

Notre vie en Angleterre (semaine 11) : un anniversaire à l’anglaise et 48h à Paris !

A force de dire que Paris me manquait, il fallait bien que je me lance et que je retourne dans ma ville ! A la dernière minute, j’ai trouvé des billets pas chers et j’ai laissé Papa Voyage gérer boulot et enfants pendant 48h ! (Il s’en est sorti, je vous rassure !). Alors, je m’excuse déjà auprès de tous les amis que je n’ai pas pu voir. Mon passage était bien trop rapide. J’ai vu peu de monde, un peu de famille surtout, et j’ai fait le plein de culture car comme je vous l’ai expliqué, c’est finalement le seul point d’ombre à notre petite vie outre-Manche… Mais commençons par les nouvelles de notre coin d’Angleterre où l’automne est toujours aussi agréable…

Parc à Southampton

L’école anglaise en vrac :

  • Au Royaume-Uni, il existe une matière que nous n’avons pas en France : PSHE (Personal, Social and Health Education). Cela recouvre des enseignements variés relatifs à la santé (par exemple comment se brosser les dents…), à la vie quotidienne (par exemple, savoir compter l’argent, lire l’heure…) et à la connaissance des autres (tolérer les différences, etc…). En fait, on couvre une partie de ces enseignements en France mais pas sous l’étiquette d’une matière spécifique. Bref, en PSHE, cette semaine, ma puce a étudié la vie de Louis Braille et son apport pour les aveugles. Pour ma puce, c’était vraiment sport de préparer un exposé écrit en anglais sur Monsieur Braille mais elle s’y est collée avec beaucoup d’application et j’étais contente que que ce soit un Français à l’honneur cette semaine :-)…
  • En cours de musique, Titpuce faisait de la flûte à bec (classique dirais-je… j’ai eu le droit à la même chose dans mon enfance…) mais pour la seconde moitié du trimestre, toute sa classe a changé d’instrument et découvre le… violon ! Cela me semble un choix ambitieux ! J’ai hâte d’entendre ça (ou pas !). Les instruments sont uniquement à l’école et nous n’avons pas de violon à la maison donc je ne sais pas vous dire comment ça sonne mais ma puce adore ! Dans tous les cas, j’apprécie l’encouragement à découvrir de nouveaux instruments… Toutes les écoles que nous avions visitées dans notre coin mettent l’accent sur la musique. Je ne sais pas si c’est spécifique au Hampshire ou général dans le pays mais j’apprécie !
  • Pour Ticoeur aussi, la deuxième moitié du trimestre est sous le signe du changement mais du côté des cours de sport : les entraînements de foot ont été remplacés par…le rugby ! Cela m’inquiétait un peu car je n’imagine pas trop Ticoeur dans ce sport mais pour l’instant il aime donc à suivre aussi ! Le prof lui aurait même dit qu’il était bon au plaquage !… Comme quoi, on croit connaître son enfant :-)… Je précise que les filles de sa classe ne font pas du rugby mais du hockey sur gazon. Je ne sais pas si cela vous rassure mais ça rassure ma puce qui n’a aucunement envie d’essayer le rugby ! Je vous dis pas l’état des genoux de Ticoeur cette semaine !
  • Le prof de piano de Ticoeur l’a inscrit pour le concours de la Royal Academy Of Music. C’est drôle : quoiqu’on fasse en Angleterre, c’est « royal » ! ça en jette non ? Bref, l’examen est prévu au printemps. Mon Ticoeur est à fond et s’y prépare tous les jours ! Je rappelle que les cours de piano c’est pas dans le cursus commun. Il s’agit de cours particuliers que nous payons et qui ont lieu à la place du créneau de musique  de la classe. Ainsi, quelques enfants sont en cours particuliers de piano, guitare, batterie, ou autre pendant que le reste de la classe a cours de musique (flûte, violon ou chant). Les Conservatoires n’existent pas au Royaume-Uni donc les enfants préparent des concours de la Royal Academy of Music auprès de professeurs particuliers habilités.
  • Enfin, la classe de ma puce monte une pièce de théâtre pour Noël : A Midwife crisisC’est l’histoire d’une sage-femme qui se rend à Bethléhem car elle veut aider à la naissance d’un certain petit Jésus. J’ai hâte de voir à quoi ressemble l’accouchement, si accouchement il y a  ! Il paraît que c’est plein d’humour à l’anglaise… Je n’en doute pas ! Titpuce aura justement une partie du rôle de la sage-femme. Je lui ai demandé si elle s’en sortait avec le texte et apparemment ça va car il s’agit surtout de chansons et depuis le début, elle est plus à l’aise pour apprendre l’anglais en chantant donc pour l’instant l’idée de monter sur scène ne lui fait pas peur !

Pendant ce temps-là, maman est à Paris 🙂

Et bien oui ! J’ai craqué : je suis partie en solo dans ma ville et je l’ai parcourue sous un grand soleil, le long de la Seine, le long de ses grands boulevards, avec un croissant bien beurré dans le ventre et de chouettes expos au programme.

Je suis allée voir l’expo Miró au Grand Palais car c’est la grande expo du moment. C’est très complet, très beau, sans surprise. Etrangement, le reste de mon programme était très anglais : je suis allée voir l’expo Grayson Perry au musée de la Monnaie. Excellent ! Le comble, c’est que cet artiste britannique, complètement décalé a étudié l’art à … Portsmouth ! Ville qui est tout proche de mon village ! Mais c’est ainsi : une capitale comme Paris donne accès à tout alors que dans mon village, la seule expo qu’il y a eu pour l’instant c’était une expo des plus grands haricots verts cultivés dans le village !!! Et à croire que je l’ai fait exprès (mais non pas du tout !), au Théâtre Michel, je suis allée voir La Machine de Turing, qui raconte la vie de cet Anglais surdoué qui a aidé les Alliés à décoder les messages secrets des Allemands pendant la Seconde Guerre Mondiale. Superbe ! Une excellente performance du comédien Benoît Solès dans le rôle d’Alan Turing. Vous aviez peut-être vu Imitation Game au cinéma. C’est de cette histoire qu’il s’agit mais au théâtre c’est tellement plus émouvant ! A voir absolument !

Passer de ma campagne anglaise à Paris a été un choc je dois dire : le bruit, la foule, la circulation bien dense, les gens qui fument (je n’ai pas encore croisé d’Anglais avec une cigarette et je viens de le réaliser !)… Mais le choc était très positif aussi : la vie, le mouvement, les possibilités de visites, l’architecture, les cafés, le tourbillon de la Capitale, de cette ville où j’ai grandi… Cela m’a fait le plus grand bien même si j’ai quasi dormi toute la journée à mon retour tant mon escapade et mes longues heures de marche m’ont épuisée !

Quant à Papa Voyage, il s’en est bien sorti, pour deux raisons qui sont propres à notre nouvelle vie en Angleterre. Ici, les gens ne restent pas tard au travail et donc il n’y a rien de choquant à partir tôt pour aller chercher ses enfants à l’école… Et secondo, le télétravail est plus dans les moeurs donc cela permet également plus de souplesse dans l’organisation.

Un anniversaire à l’anglaise…

Comme j’ai des amis qui ont vécu à Londres, j’étais déjà au courant des coutumes locales mais aujourd’hui nous les avons vécues nous-mêmes car Titpuce était invitée aux 7 ans d’un camarade de classe. Alors comment ça se passe en Angleterre ?

  • La plupart du temps toute la classe est invitée ! Et ça, ça me fait très très peur ! Car je n’étais déjà pas fan de devoir gérer 6 ou 7 enfants à chaque anniversaire mais alors devoir gérer une classe entière !
  • De nombreuses mamans restent pour aider… Ouf ! Cela fait aussi partie de la tradition… Mais quand même ! J’ai encore trois mois pour me préparer psychologiquement avant l’anniversaire de ma puce !
  • Les cadeaux ne sont pas ouverts pendant l’anniversaire. L’enfant qui fête son anniversaire ouvre les cadeaux le soir chez lui. Ma puce était trop frustrée et n’arrêtait pas de vouloir lui mettre son cadeau entre les mains ! Mais rien à faire : le cadeau a atterri sur une table et nous sommes parties sans savoir si ça lui faisait plaisir ou pas… Titpuce avait surtout peur que le cadeau se perde étant donné le bazar entre tous les paquets, les bonbons, les manteaux…etc… Tous ces cadeaux restés empaquetés c’est ce qui a le plus choqué ma princesse ! Du coup, il ne faut surtout pas oublier d’écrire une petite carte pour que l’enfant sache qui a offert quoi…
  • Le gâteau d’anniversaire n’est pas mangé pendant la fête ! On emporte une part en partant, au moment où on prend son petit sac avec les habituels petits goodies
  • La conséquence du premier point c’est que l’anniversaire a rarement lieu à la maison et que les Anglais réservent tout un tas d’activités : bowling, piscine, salle des fêtes, laser game, escape game, château gonflable en été… Aujourd’hui, l’anniversaire avait lieu dans une salle d’escalade et ça, ma puce a adoré ! C’était la toute première fois pour elle et elle a très envie d’y retourner ! Evidemment, je suis restée pour l’aider car primo, la plupart des mamans sont restées mais aussi parce que je m’inquiétais qu’elle ne comprenne pas les instructions de sécurité données en anglais. Les murs font quand même 8 mètres de haut ! Autant vous dire que j’ai bien vérifié le baudrier avant chaque montée !

Au final, nous avons passé un excellent moment et ça met la pression pour l’organisation des anniversaires à venir !!!

Je vous laisse avec une photo prise ce soir depuis la plage à Lee-on-the Solent, avec vue sur Isle of Whight… Cela fait partie des bonheurs de vivre à la mer 🙂

Belle semaine à tous !

Notre vie en Angleterre (semaine 10) : feux d’artifice, retour à l’école et coquelicots bleus.

Cette semaine, c’était le retour à l’école : les enfants ont remis leur uniforme qu’ils portent à présent dans la version hiver : tous les jours avec le pull. Fini les chemisettes ! Et pour Titpuce, les collants ont remplacé les chaussettes. En même temps, nous sommes en novembre ! Et les Anglais ne sont quand même vraiment pas frileux car pour le sport, les enfants sont encore en short et en t-shirt ! Mais bon, personne ne tombe plus malade qu’en France donc tout va bien. Juste avant nos vacances à Malte, vous avez dû sentir que j’avais moins le moral qu’au début car la vie dans la campagne anglaise est parfois trop calme pour moi. Notre voyage m’a redonné de l’énergie. J’ai passé une bonne semaine outre-Manche, une semaine plutôt chargée !

Les feux d’artifices de Guy Fawkes : ils sont bizarres ces Anglais à fêter la non réalisation d’un complot ! N’est-il pas plus naturel de fêter des victoires plutôt que des échecs d’événement négatifs ? Guy Fawkes n’a pas réussi à mettre le feu au Parlement le 5 novembre 1605 lors de la Conspiration des Poudres et donc c’est jour de fête avec feux d’artifices (fireworks) et grands feux (bonfires) dans tout le pays ! Etrange mais bon… Nous avons participé à la fête ! Cette semaine, quasiment chaque jour il y avait un feu d’arficice organisé quelque part. Nous en avons choisi un qui était tiré depuis la plage. Il y avait une super ambiance. Par contre, un feu d’artifice un 5 novembre c’est la garantie d’avoir bien froid ! On a mieux fait les choses en France avec notre 14 juillet :-). Ticoeur et Titpuce ont adoré l’expérience et ils ont gambadé sur la plage avec les autres enfants avant d’admirer le spectacle dans la nuit qui fort heureusement tombe très tôt en cette saison !

L’école anglaise : franchement, je ne pensais pas que je le dirais si tôt mais nous sommes vraiment sur un rythme de croisière. Ticoeur et Titpuce n’ont pas besoin de beaucoup de temps pour faire leurs devoirs. Titpuce fait sa lecture du jour et ses quelques lignes d’écriture sans difficulté. Elle écrit toujours en utilisant les lettres cursives françaises. Par contre, je me suis rendue compte que Ticoeur vient d’abandonner l’écriture française pour l’écriture anglaise. J’en étais un peu triste, d’autant plus que sa maîtresse lui avait laissé le choix mais il se trouve qu’il écrit bien mieux en script lié qu’en écriture cursive donc je le laisse faire… L’essentiel c’est que ce soit joli finalement :-). La maîtresse a, elle aussi, pu constater que son écriture était devenue plus soignée et elle lui a donné le « permis d’écrire avec un stylo ». C’est vraiment une petite carte, au format permis de conduire et elle ne l’a attribuée qu’à 5 élèves pour l’instant. Bravo mon Ticoeur ! Aussi, quand la maîtresse a vu tous les livres que Ticoeur avait lus en anglais pendant les vacances (les enfants ont un carnet pour marquer leurs letures), elle a décidé de passser à la vitesse supérieure et donc elle vient de prêter à Ticoeur The Twits de Roald Dahl (Les deux gredins) pour sa lecture de la semaine. Aucun élève n’a les mêmes devoirs en lecture. Le choix des livres est adapté au niveau et aux goûts de chaque enfant. Pour l’oral, je vois que Titpuce comprend de plus en plus, jour après jour, mais la maîtresse me dit qu’elle ne parle toujours pas… Cela dit, moi je l’ai entendue parler anglais avec ses copines : des bouts de phrases juste, mais c’est un début… ça commence ! Aussi, à l’école, il y a toujours ces récompenses qui encouragent : cette semaine mes amours ont remporté des rewards en anglais et en musique. Quant au sport, pour Ticoeur, les entraînements de foot ont été remplacés par le rugby pour la fin de ce trimestre. C’est une découverte pour lui. A suivre ! En tout cas, comme les devoirs ne nous occupent pas trop, nous avons le temps de faire un peu de français chaque soir. Depuis cette semaine, les enfants tiennent leur journal de bord en français. J’avais également fait tenir un journal à Ticoeur pendant notre tour du monde et cela avait porté ses fruits donc je reprends l’idée. Et bien sûr, on lit aussi en français. Titpuce a encore du mal avec nos diphtongues. Elle a l’occasion de les revoir à l’école française le samedi matin à Southampton où sa maîtresse fait un travail remarquable. Bref, tout roule pour l’instant et l’école est toujours le plus gros avantage que je vois à notre expatriation en Angleterre !

Ces Anglais qui nagent trop bien ! Je savais que le niveau de natation à l’école anglaise était meilleur qu’en France mais j’ai été complètement bluffée cette semaine quand j’ai vu tous les élèves de l’école nager le crawl super bien ! De futurs Michael Phelps ! En effet, lundi il y a eu une rencontre entre les différentes houses (il y a trois maisons dans l’école) et donc tous les enfants à partir de Year 3 ont participé à des courses en relais tandis que les parents hurlaient au bord de la piscine pour les encourager. C’était impressionnant ! Ils sont à l’école primaire et même quand j’étais au collège quasi personne ne nageait aussi bien que ces petits anglais ! Comme Titpuce est en Year 2, sa classe ne participait pas à l’interhouses mais si l’an prochain elle est sensée avoir ce niveau de natation on n’est pas rendu !!! Nous l’avons inscrite à des cours en plus de sa session hebdomadaire à l’école mais la route est longue… Après avoir vu le niveau de tous ces enfants, nous pensons que nous allons aussi inscrire Ticoeur à des cours car il nage certes très bien la brasse coulée mais il est quasi-débutant en crawl or le crawl est vraiment la nage reine à l’école. Seuls deux ou trois enfants ont nagé la brasse pendant la compétition. Il faut dire, que pour la vitesse, le crawl bien exécuté est plus efficace (je précise « bien exécuté » car moi je suis plus lente en crawl qu’en brasse ! Mon côté français peut-être…). Bref, on se met la pression sur la natation ici !

Remembrance Day : cette année, on fête les cent ans de la fin de la Grande Guerre. En Angleterre, ils n’ont pas attendu le centenaire pour célébrer le 11 novembre : c’est un jour important chaque année. Il y a beaucoup plus de mobilisation qu’en France. Quasi tout le monde porte des coquelicots (poppies) en souvenir des soldats. Dans toutes les écoles, c’était clairement le thème de la semaine, que ce soit pendant l’Assembly (cette grande réunion hebdomadaire avec tous les enfants) ou pendant les cours d’Histoire. En France, la fleur symbolique en ce jour est le bleuet, non le coquelicot. Je n’ai jamais vu personne le porter d’ailleurs, pourtant il paraît que cela s’est répandu en France depuis quelques années (ou peut-être cette année avec le centenaire ?). Bref, j’ai parlé de ces bleuets aux enfants et savez-vous ce que ma puce a fait ? Quand sa maîtresse a distribué des coloriages représentant des coquelicots pour décorer l’école à l’occasion de Remembrance day, et bien ma puce a colorié ses coquelicots en … bleu !!! La maîtresse a été très très surprise ! J’aurais dû expliquer à Titpuce qu’un bleuet ne ressemblait pas à un coquelicot mais bon ! Finalement la maîtresse a compris et a adoré l’idée de mixer le coquelicot et la couleur pour la France ! Ma Titpuce va encore gagner un reward pour ses talents d’artiste :-). Hier matin, il y a eu une très belle cérémonie dans le grand hall de l’école. La chorale (dont je fais partie) a chanté : 100 personnes qui chantent c’est drôlement émouvant ! Les enfants ont chanté aussi avec nous. Nous avions pas mal répété pour ce jour de mémoire et je pensais que j’étais prête. La prof de chant nous avait dit qu’elle espérait qu’on ferait pleurer le directeur mais elle n’avait pas prévu qu’il nous devancerait ! Il a fait un tel discours que nous étions nombreux à verser des larmes ; je n’ai même pas réussi à chanter les premières phrases quand le piano a commencé à retentir dans le grand hall ! A chaque fois qu’il y avait des notes aigües j’ai chanté tout bas pour qu’on ne sente pas les tremblements dans ma voix. Je n’avais pas pensé à ce problème technique : comment chanter quand on est ému ? J’avais pleuré comme une madeleine quand au lycée nous avions passé une journée à Verdun (tout le monde devrait aller une fois à Verdun…). Depuis, je n’avais jamais rien fait de spécial le 11 novembre. C’était juste un jour férié. Point. Je ne m’attendais donc pas à tant d’émotions ce jour-là. Mais quand le directeur nous a montré les photos des 13 enfants qui ont été élèves dans notre école et qui sont morts pendant la Seconde Guerre Mondiale, comment ne pas craquer ? Devant ces images en noir et blanc, d’enfants heureux, drôles et chamailleurs… Parce qu’en plus, le directeur avait fouillé dans les archives, dans un journal tenu par le directeur de l’école à l’époque et il a trouvé quelques anecdotes à propos de ces enfants… Avec ces histoires pleines d’innocence et ces vieilles photos, les victimes ne sont plus anonymes, ne sont plus juste des chiffres, ne sont plus inconnues… Nous avons pleuré pour elles. Puis, trois enfants des plus grandes classes ont lu de très beaux textes qu’ils avaient écrits sur le thème de la paix. Enfin, pour clore la cérémonie il y a eu la minute de silence, à 11h, heure à laquelle la guerre s’est terminée. Là encore, le directeur l’a rendue particulièrement forte : il nous a passé la bande-son enregistrée par un soldat anglais. Nous avons ainsi écouté les 45 dernières secondes de bombardements et les 15 premières secondes de paix quand les oiseaux chantent, quand l’eau clapote, quand la vie repend son cours.

Remembrance Day

 

Je vous laisse avec des photos paisibles de mes balades de la semaine, dans mon petit coin du sud de l’Angleterre…

vivre dans le sud de l'Angleterre

 

expat en angleterre

expat en angleterre

Belle semaine à tous !