maman

Le premier mots d’Alexandre – longtemps avant un deuxième

Articles avec l'étiquette maman:

Pauses café après un retour de congé parental (FAQ)

Pauses café après un retour de congé parental (FAQ)Depuis une semaine, j’ai repris le boulot et je trouve amusant de constater que tout le monde au bureau me pose les mêmes questions qui doivent être les grands classiques à poser à toute maman reprenant le boulot….Donc si vous reprenez le travail prochainement, vous pauses café ressembleront à ça :

  • Question 1 : pas trop dur le retour ?
  • Réponse officielle (pour les chefs et collègues éloignés) : non, super, ça fait plaisir de vous revoir (humm !)
  • Réponse honnête (pour les amis-collègues) : si, c’est l’horreur, je suis trop crevée !
  • Question 2 :  tu ne t’es pas ennuyée pendant ton congé parental ?
  • Réponse officielle : disons que j’en ai bien profité, maintenant ça va car il a 6 mois…
  • Réponse honnête  : non, et d’ailleurs je l’aurais bien prolongé car à 6 mois c’est encore un p’tit bout…
  • Question 3 :  est-ce qu’il fait ses nuits ?
  • Réponse officielle  : pas tout à fait mais je gère…
  • Réponse honnête  : euh, vous avez vu ma tête ??!
  • Question 4 :  c’est pas trop la course ?
  • Réponse officielle  : je m’organise, j’habite à côté du bureau et j’ai une super nounou donc ça simplifie les choses
  • Réponse honnête  : je me sens totalement débordée !
  • Question 5 :  Alors ? Etre maman ça change la vie ?
  • Cette question-là je l’aime pas ; je sais pas pourquoi mais à chaque fois qu’on me la pose ça m’énerve… Donc là, je change de sujet et propose un deuxième café !

A part ça, comme j’ai la photo de Ticoeur sur le téléphone, je n’arrête pas de la montrer fièrement à tous mes collègues mais surtout de la regarder quand j’ai un petit coup de blues, genre petite nostalgie du congé parental 😉

Quand maman reprend le boulot…

Quand maman reprend le boulot...Reprendre le travail après 6 mois avec Ticoeur c’est :

De la fatigue !!!! J’ai jamais été autant fatiguée qu’après ces deux jours de boulot ! Heureusement que j’avais choisi de reprendre un jeudi, je n’aurais jamais tenu 5 jours de suite ! C’est simple, j’avais l’impression de subir un énorme décalage horaire comme si je revenais tout droit du Japon. J’étais dans un semi-coma, fatiguée certainement par les nuits avec réveils-tétées mais aussi par le rythme au bureau : mails, réunions, dossiers urgents, nouvelles têtes dans l’équipe, systèmes d’info en plein changement… Bref, un vrai tourbillon d’information et d’activité. Je n’y étais plus habituée ; j’étais, on peut le dire, un peu larguée 😉

Du stress : Là, je ne parle pas du stress habituel lié aux projets urgents mais du stress de la maman qui a laissé son Ticoeur d’amour à la maison avec une nounou et qui se demande si tout se passe bien, si son chéri n’est pas malheureux, s’il mange, s’il n’est pas trop perdu et surtout si la nounou est bien gentille avec lui. Alors on adopte de nouveaux réflexes : on ne se sépare jamais de son téléphone portable au cas où la nounou appellerait et surtout, on n’hésite pas à partir du bureau en laissant des dossiers brûlants, brûler tout seuls 😉 On rentre à la maison avec des ailes dans le dos en lançant dans l’open space un « bon, je prends l’ordi, je finis à la maison, appelez-moi s’il y a une urgence » (qu’il faut traduire ainsi : « vous êtes tous bien gentils mais mon bébé d’amour m’attend, les réunions après 18h vous oubliez… si vous n’êtes pas contents c’est pareil »).

– Une nounou adorable : Ticoeur a commencé à s’habituer à sa nounou. Il a joué bien sagement avec elle, l’a écoutée raconter des histoires en anglais et a découvert le plaisir des balades en poussette. Quel soulagement de voir que la nounou lui plaît (les sourires que Ticoeur lui fait ne trompent pas…). Par contre, il n’a pas voulu prendre de biberons en mon absence, donc il m’a attendu, le ventre vide… gros pincement au coeur… A mon retour, il était épuisé mais super heureux de me voir (il n’a pas fait la tête) et il a appris un nouveau geste, absolument adorable : il tend les bras vers moi pour que je le prenne… Trop craquant. Comme il m’a manqué pendant la journée de boulot ! J’espère qu’on va s’habituer tous les deux à ce nouveau rythme…

– Quelques points positifs : Je reprends le travail dans de très bonnes conditions car je suis à 5 minutes en vélo du bureau. Du coup, j’en profite pour rentrer le midi, allaiter Ticoeur et jouer avec lui… ça nous fait du bien à tous les deux et comme ça, j’apprends aussi à connaître la nounou, ce qui m’a bien rassurée. J’occupe le même poste qu’avant donc je n’ai pas trop de choses à apprendre et la personne qui me remplaçait va rester quelques semaines avec moi. Petite cerise sur le gâteau, l’équipe a investi dans une Nespresso (ça aide pour se remettre de l’effet « décalage horaire ») et tout le monde est bien sympa me demandant évidemment des nouvelles de mon bébé ; j’ai même eu le droit à un petit déj d’accueil organisé par mon chef. J’ai aussi redécouvert ce qu’était le sentiment de joie à l’approche qu’un week-end de 3 jours  😉

Voilà – je dédie ce post à toutes les jeunes mamans qui retournent travailler car ce n’est vraiment pas facile de laisser son p’tit bout pour partir au boulot… Va falloir un peu de temps pour s’adapter… A suivre… En attendant : Joyeuses Pâques !

Leçons pour maman en herbe (part 2)

Leçons pour maman en herbe (part 2)Les semaines passent et, évidemment, je continue d’apprendre…

Je n’arrive plus à marcher avec des talons ! Du coup, mes pantalons sont trop longs et surtout, je suis devenue toute petite !
– Il faut s’armer de patience pour papoter quelques secondes avec toutes les mamies du quartier qui aiment bien m’arrêter pour admirer Ticoeur et poser quelques questions même quand on se gèle au rayon frais du supermarché. Heureusement que je lui mets un bonnet quand on va acheter des yaourts et du fromage !

– A propos de supermarché : beaucoup plus facile de passer devant tout le monde à la caisse prioritaire que lorsque j’étais enceinte, A croire que les gens ne croient que ce qu’ils voient ! Oui, j’ai un bébé ! Et je ne le cache plus dans mon ventre…

– Le scoop et grand bonheur de la semaine : Ticoeur me fait de vrais sourires… ce n’est plus un mouvement accidentel de la mâchoire, ni un sourire aux anges, ni encore un sourire béat du bébé qui a bien mangé… non, non… un vrai sourire ! Et pour l’instant, ça se mérite ! Il faut que je lui fasse une bonne dizaine de mimiques en le regardant droit dans les yeux et en lui répétant trois ou quatre fois que maman attend un sourire mais ça marche à tous les coups ! Trop craquant !

– Je rentre dans tous mes vêtements d’avant la grossesse (pas mal non ?) mais je n’arrive plus à marcher avec des talons ! Du coup, mes pantalons sont trop longs et surtout, je suis devenue toute petite !!!

– Je m’améliore de jours en jours dans ma capacité à être multi-taches : j’arrive à bercer Ticoeur dans son transat avec mon pied gauche tout en jouant du piano avec mon pied droit sur la pédale… Un bon exercice pour travailler la dissociation des rythmes… et pour faire encore plus de fausses notes !

– J’ai déjà bien compris qu’avec un bébé rien n’était jamais acquis : Ticoeur ne se réveillait qu’une fois par nuit pendant plus d’un mois mais depuis quelques jours on frôle la « demi-nuit » blanche 😉

– Comme toutes les mamans, je veux ce qu’il y a de mieux pour mon fils (Môn fiiils !!) ce qui peut m’emmener à me poser des questions qui pourraient en faire rire certains… par exemple, quand on visite un appart, je m’inquiète certes de la proximité des crèches mais aussi de la qualité du lycée le plus proche et du taux de réussite au bac 😉

Je vous laisse avec un petit mot de Ticoeur :

« Maintenant je pèse 4,2 kg ; j’ai eu tout plein de cadeaux pour ma naissance et j’en profite pour remercier tout le monde ; pour l’instant je suis toujours content de mes parents et je fais même des sourires à maman car elle insiste tellement… !!!! »

Leçons pour maman en herbe (part 1)

Leçons pour maman en herbe (part 1)

Ticoeur adore se balader dans l’écharpe de portage
Voilà une semaine que nous sommes rentrés à la maison et j’ai déjà appris pas mal de choses :

– Quand Ticoeur ouvre grands ses yeux, c’est pas pour m’admirer mais pour me dire que c’est l’heure de téter

– Quand il fait un grand sourire, je suis la seule à penser que cela m’est destiné et que ce n’est pas un sourire aux anges

– Les pyjamas avec les boutons devant c’est bien mieux qu’avec les boutons dans le dos. On évite la moitié des pleurs car bébé n’aime pas qu’on le retourne.

– Faire les soins du cordon, c’est pas pour les âmes sensibles 😉

– C’était bien illusoire de ma part de penser que j’allais rentrer dans mes jeans en sortant de la maternité… Avec le ballon de baudruche à moitié dégonflé qui me fait office de ventre, c’est pas encore gagné…

– Finalement, je ne vois pas pourquoi certaines femmes ont recours à la chirurgie esthétique pour passer du bonnet A à E, il suffit de se lancer dans l’allaitement !

– Désolée pour la pub mais les Huggies c’est bien mieux que les Pampers… Tout est dans le petit élastique au niveau de la taille…

– Ticoeur adore se balader dans l’écharpe de portage mais comme ça le fait dormir, il est impossible de l’avoir en photo avec les yeux ouverts – il faut juste s’habituer aux regards de tous les passants et à leurs petits commentaires « Qu’il est petit ! Qu’il est beau ! »… On sait, c’est nous qu’on l’a fait !

– Qu’il soit sage, en colère, qu’il pleure ou qu’il rit c’est le plus beau bébé du monde… On aurait juste aimé la version auto-nettoyante 😉 Changer environ 6 couches par jour c’est sport… Heureusement que le papa s’y colle !

Enfin, nous avons déjà prévu une petite escapade avec lui : ce sera Cassis dans le sud de la France !