Sorties parisiennes #26

Voici un nouvel épisode de nos sorties parisiennes pour vous parler de mes coups de cœur culturels de ces trois derniers mois. Au programme : spectacle, pièces de théâtre, films et un sentiment de vraiment profiter de la beauté de Paris grâce à mes déplacements quotidiens à vélo. Car tous les jours de la semaine, depuis trois mois, je suis un très beau trajet à vélo pour me rendre au bureau (et oui, j’ai repris le chemin du boulot après nos mois en Tour du Monde… Réalité quand tu nous rattrapes ! ;-). Tous les matins, j’ai donc la chance de saluer la Dame de Fer de très près et je ne m’en lasse pas… Et puis même si je suis moins sortie depuis que je travaille, j’ai quand même bien profité de la Capitale et j’ai de belles découvertes à partager avec vous aujourd’hui.

Sorties à Paris sans les enfants :

Mon plus gros coup de cœur des ces derniers mois…

Reversible, le dernier spectacle des 7 doigts de la main : je vous parle chaque année de la troupe des 7 doigts de la main dont je ne rate aucun passage. De talentueux artistes qui viennent de Montréal et qui mêlent avec poésie les arts du cirque et la danse sur une superbe sélection musicale. Comme chaque année, j’ai retrouvé leur fraîcheur et leurs talents d’acrobates, jongleurs, équilibristes ; j’aime aussi la profondeur humaine de leur présence sur scène. Chacun de leur spectacle a toujours soulevé une question. Cette fois-ci le fil conducteur est la retour à nos racines (« Et si le passé était la clé de notre avenir ? »…). C’est Gypsy Snider qui a mis en scène Reversible. Elle avait déjà participé à la direction de Traces donc ce n’est sans doute pas un hasard que ces deux créations soient mes préférées. Les musiques, uniquement composées par des artistes de Montréal ont tout spécialement été créées pour ce spectacle ; elles sont vibrantes, puissantes (je viens de m’acheter la musique du spectacle tant j’ai accroché !). J’ai d’ailleurs apprécié l’excellente qualité du son dans la salle. Les plus belles parties du spectacle selon moi ? La danse avec les cerceaux, les acrobaties sur le mât chinois et le duo aérien et féminin avec corde et rubans. Je vous laisse découvrir la bande-annonce. Dernière précision : prenez des places près de la scène ou au premier rang au balcon ou encore le long des allées car sinon on est vite gêné par les personnes devant nous (il n’y a pas de pente et la scène n’est pas assez haute je trouve).

Reversible c’est jusqu’au 1er avril 2017 au Bataclan. Alors oui, forcément c’est très émouvant de se retrouver au Bataclan. J’ai vécu la poésie des 7 doigts de la main comme un hymne à la vie qui continue, sans jamais oublier le passé…

 

Crédit photos : Alexandre Galliez

La Peur de Stefan Zweig au théâtre Michel : si comme moi vous aimez l’univers de Zweig, allez-y car cette version de La Peur est très réussie. Résumé : « La pièce se déroule au rythme haletant des angoisses d’Irène, jeune femme adultère traquée par l’étrange compagne de son amant ». Pas une pièce pour se détendre mais une pièce qui fait réfléchir et nous hante longtemps après car elle décrit avec force les rouages psychologiques de la peur. Cette sortie était l’occasion d’une soirée avec Magalie, une lectrice que j’ai donc eu la chance de rencontrer grâce au blog et que j’ai plaisir à retrouver le temps de soirées filles. Promis, la prochaine fois on ira voir une pièce plus légère ;-). Jusqu’au 30 avril 2017.

La Dame Blanche au théâtre de la Renaissance : La pièce mérite son succès pour la qualité de la mise en scène, le jeu des acteurs et surtout les effets spéciaux qui ne sont sans doute pas simples à créer dans un théâtre. Par contre, l’histoire ne m’a pas intéressée plus que ça. Résumé : « Cette nuit là , Malo Tiersen n’aurait jamais dû prendre sa voiture. Il n’aurait jamais dû aller dans cette maison au milieu des bois. Il n’aurait jamais dû avoir cet accident. Et vous vous n’auriez jamais dû pousser la porte du Théâtre. » Petit conseil : regardez bien dernière vous, même avant que la pièce ne commence !!! Jusqu’au 29 avril 2017.

Rapidement, côté cinéma…

La La Land : j’ai adoré la musique et je ne voulais pas manquer ce film de Damien Chazelle car j’avais été très touchée par son Whiplash mais là j’avoue que j’ai été déçue car malgré les couleurs et les chansons que je continue d’écouter en boucle je trouve que le film manque de profondeur, qu’Emma Stone et Ryan Gosling sont certes tout beaux tout mignons mais un peu fades. L’histoire ne m’a pas transportée, sauf au tout début et les dix dernières minutes. En tout cas, pour avoir la pêche, je vous conseille d’écouter la première musique du film : « Another Day of Sun ».

Manchester by the sea : superbe mais grave. Le ton, la sensibilité et le milieu social m’ont rappelé les films de Ken Loach mais là il s’agit d’un film américain indépendant. C’est très dur, très vrai, très réaliste, très humain. Si j’avais vraiment connu la raison du drame qui est au cœur de ce film je n’y serais sans doute pas allée mais je ne regrette pas de l’avoir vu car ce film est une perle. Un film qui souligne avec humilité la fragilité et complexité de la vie.

Dalida : le jeu est très juste, l’actrice très émouvante et j’ai aimé retrouver tous les tubes de Dalida tout au long du film. Souvenirs, souvenirs de mon enfance…

Neruda : j’y suis allée car je suis fan de l’acteur mexicain Gael Garcia Bernal mais ce n’est ni son meilleur rôle ni son meilleur film. Des longueurs, des scènes un peu étranges mais au moins cela m’a permis de voir Neruda sous un autre angle que d’habitude (angle moins flatteur que juste son image de poète…).

Your Name : j’ai beaucoup aimé, pas mal de rebondissements dans l’histoire et de très beaux dessins qui m’ont replongée dans mes souvenirs de Tokyo et du Japon en général.

Lion : très beau, même s’il faut trop souvent sortir les mouchoirs parce qu’en plus c’est une histoire vraie. Un film qui comme l’Inde (où se passe une grande partie du film) permet de relativiser et de réfléchir aux chemins de vie… Et puis il est trop mignon le petit Saroo ! (Le grand aussi !? ;-)).

et au ciné avec les enfants…

Vaiana :  c’était sympa pour Noël et dépaysant. Les enfants ont aimé, moi sans plus : je n’ai pas du tout apprécié la musique et j’ai trouvé que le personnage de Te Ka faisait trop peur (ma puce m’a pressé bien fort la main.)

Ballerina : magnifique ! J’ai trouvé que c’était le meilleur dessin animé de ces derniers mois avec de très belles images de Paris et une histoire touchante, pour les petites filles qui rêvent de danser…

Les animaux fantastiques : Ticoeur est allé le voir avec son papa. Les deux ont beaucoup aimé mais il paraît que ce n’est pas un film pour moi ;-).

***

J’espère que vous aurez trouvé quelques idées de sorties dans cette sélection. Avec le tourbillon de la reprise du boulot (qui va de paire avec pas mal de fatigue) j’ai loupé tout plein d’expos : Chtchoukine, Disney, Magritte, le Lab14 et Circulation(s)… C’est que même à Paris les journées ne font pas plus de 24h ! Bref, pour les semaines à venir je me donne comme objectif plus d’expos, plus de sorties avec les enfants et au moins une sortie Spa avec les copines ;-).

Et vous ? Des coups de cœur de sorties sur Paris ou ailleurs ?

Séquence 8 : un spectacle à découvrir ou à revoir !

Vous vous souvenez peut-être qu’il y a un an, j’avais pris des billets pour le spectacle Séquence 8 de la Compagnie Les 7 doigts de la main : j’avais adoré ! Un de mes grands coups de cœur de l’année 2013 ! 

Excellent nouvelle pour ceux qui les avaient ratés : la compagnie québecoise revient à l’Olympia les 24 et 25 février prochains avec son spectacle Séquence 8 pour nous éblouir à nouveau de chorégraphies mêlant les arts du cirques, les acrobaties et la danse, le tout sur de superbes musiques. Je suis encore sous le charme quand je repense à leur chorégraphie sur F.U.Y.A de C2C : on se sent véritablement transporté par la musique et les mouvements si esthétiques des huit artistes. Le tour de jonglage avec des boîtes de cigares est totalement bluffant, la funambule incroyable par son aisance et sa conception de l’horizontalité, les équilibristes et acrobates revisitent les classiques du cirque. Bref, c’est moderne, poétique et aérien ! A voir absolument !

Sequence8_Photo14Crédit photo @Lionel Montagnier

C’est d’ailleurs le genre de soirée pour laquelle vous ne regretterez pas le budget baby-sitting 😉 Et si vos enfants sont un peu plus grands que les miens, c’est un spectacle qui peut tout à fait leur plaire (à partir de 8 ans environ).

Maintenant, voici la deuxième bonne nouvelle du jour : je vous propose de tenter de gagner 2×2 places pour la date du 24 février 2014 ! Pour participer :

– vérifiez que vous êtes disponible le lundi 24 février à 20h30

– laissez-moi un commentaire en me précisant ce qui vous plaît dans ce spectacle et avec qui vous y iriez.

– pour remercier la compagnie de joli cadeau, vous pouvez liker leur page FB : Les 7 doigts de la main

– les deux gagnants seront désignés lundi soir (le 10 février) à minuit

Bonne chance à tous !

Sequence8_Photo12Crédit photo @Lionel Montagnier

Sequence8_Photo04Crédit photo @Sylvie Ann Parel

Sequence8_Photo08Séquence 8

Séquence 8
Les 7 doigts de la main
Réservations sur le site de l’Olympia – Paris
dates : les 24 et 25 février à 20h30

Edit du 11 février : les gagnantes qui auront la chance d’aller voir Séquence 8 à l’Olympia le lundi 24 février sont : Virjee et Une bordelaise à Paris. Merci de m’envoyer par mail vos noms et prénoms pour que le théâtre retienne vos places et merci également de me signaler si vous avez un contre-temps, afin que les places soient réattribuées à d’autres personnes.

Mes dernières Soirées Sans Bébé (SSBB#17)

Cela faisait longtemps que je n’avais pas animé cette rubrique qui me tient à cœur ; pourtant, j’ai fait quelques belles sorties et découvertes à Paris dernièrement lors de soirées sans les enfants. Je vous avais bien sûr parlé de notre première nuit en amoureux pour notre anniversaire de mariage mais nous avons également tenu notre rythme de sorties grâce à notre super baby-sitter et à nos parents.

vue_pomipdou

Côté expo, je suis allée à la nocturne de l’exposition Roy Lichtenstein au Centre Pompidou. Une rétrospective bien complète. Je ne savais pas que l’artiste Pop Art avait eu des phases différentes dans son style. Je ne connaissais que les tableaux en vignettes de BD réalisées avec des milliers de points mais j’ai découvert ses objets Art Déco, ses peintures asiatiques, abstraites et expressionnistes. Jusqu’au 2 novembre. A voir ! Plus de photos sur le blog de mon quartier.

 

Roy-Lichtenstein_pomipdouCrédit photo : Centre Pompidou

Côté théâtre, j’ai beaucoup aimé Bonjour Ivresse ! au Théâtre le Temple. C’est une pièce très légère et très drôle que nous avons vu avec des amis et tout le monde a complètement oublié le stress de la journée. L’histoire : Benoît découvre la liste de ce qu’il voulait faire avant d’avoir trente ans ; or, il a trente ans demain ! Seulement 24h pour tout réaliser mais pourquoi pas ? Le rythme est soutenu, les comédiens sont fort sympathiques et j’ai beaucoup aimé les références aux années 80. Amusant également de retrouver Franck Delay sur scène : c’était un membre des 2be3 ! ça ne nous rajeunit pas ! Remarquons qu’il a bien vieilli 😉 Un très bon moment de détente ! Du mercredi au samedi 21h30 au Théâtre le Temple. Jusqu’au 3 novembre.
bonjour_ivresse

Au cinéma, j’ai adoré Gatsby (quels visuels ! Quels acteurs ! Quelle ambiance ! Quelle musique !), j’ai passé un bon moment avec La Cage Dorée (beaucoup de clichés mais très sympa quand même), j’ai bien aimé revoir la très touchante histoire de Marius et Fanny (un accent marseillais pas toujours au point mais une très belle performance de Daniel Auteuil) ; j’ai été transportée par Insaisissable mais je n’ai pas aimé la fin. Enfin, j’ai vu le très beau Alabama Monroe mais côté tristesse, c’était vraiment insupportable, surtout pour une maman (ce serait à refaire je n’irai pas – jamais autant pleuré !).

cinema

Enfin, pour parler d’une autre soirée sans enfants mais pas en amoureux : début septembre, je suis allée au très sympathique Apéro Blog organisé par @100driiine. Cette fois-ci, il avait lieu à l’hôtel Le Mathurin, dans un très joli salon, bien cosy, à l’atmosphère romantique.

salon_mathurin

salons_hotel_le_mathurinQue j’aimerais tester leur Spa !

spaCrédit de cette photo : Hôtel Mathurin

Et vous ? De belles idées de sorties à partager ?

Soirées Sans Bébé de février (SSBB#16)

Une grande nouveauté ce mois-ci : nous avons trouvé une super babysitteur ! Déjà deux fois qu’elle vient garder les petits à la maison et tout se passe à merveille. Cela va faciliter nos sorties parisiennes en amoureux !

Voici donc nos deux sorties du mois :

Tout d’abord, une soirée au Casino de Paris pour aller voir la compagnie Les 7 doigts de la main. Je suis l’actualité  de ces artistes québécois depuis deux ans car j’apprécie leur originalité : ils mêlent avec brio arts du cirque, danse et acrobaties… Après, leurs spectacles « La vie » et « Psy », voilà qu’ils reviennent à Paris pour leur dernière création : « Séquence 8 »

7D-AfficheCerceau-S8(971x1500)VF

La chorégraphie d’introduction est juste esthétiquement magnifique et la musique formidablement choisie. Dès le début, j’ai été transportée et conquise par l’ampleur des mouvements, leur liberté, leur envol. Par la suite, on redécouvre des « classiques » du cirque  : une funambule qui relativise la notion d’horizontalité (j’ai adoré !), les jongleurs de boîtes à cigares (waouh !), le cerceau, le mât chinois… Mais si l’inspiration est classique, la réalisation est vraiment novatrice et poétique. Rien à voir avec ce que nous connaissons. Encore une fois, j’insiste sur la qualité de la musique qui accompagne chaque numéro (avec notamment F.U.Y.A de C2C ou Bullets de Tunng) et sur l’émotion véhiculée par la troupe : ils sont sympathiques, doués, sportifs et nous intègrent au spectacle, même quand ils jouent avec mon petit cœur en me faisant croire qu’ils vont tomber ! Mon seul bémol : je n’ai pas été fan des transitions entre chaque performance (un peu longuettes et trop parlées) mais je les excuse car il faut bien qu’ils reprennent leur souffle ces acrobates ! Enfin, un mot sur le décor, les costumes : épurés et modernes : le tout sert parfaitement la beauté du spectacle ! Bref, à voir ! Jusqu’au 17 mars (durée : 1h40+ 20 min d’entracte). A noter : j’ai acheté les billets sur Francebillet car il y a une réduction intéressante.

Deuxième sortie en amoureux : un restaurant étoilé pour mon anniversaire… Nous avons testé La Fourchette du Printemps : un bistrot moderne qui propose une carte plutôt courte et simple mais délicieuse, basée sur des ingrédients de qualité, des recettes originales. J’ai particulièrement aimé les entrées. Le tout pour 49€ entrée-plat-dessert : c’est certes un budget mais raisonnable pour un resto étoilé à Paris. Le rapport qualité-prix est très intéressant. Par contre, pour les gros appétits, je pense qu’il vaut mieux prendre le menu dégustation. Le service était très sympathique, c’est appréciable. Demandez à être placés dans la première salle. Désolée parce que je n’ai pris aucune photo des plats et je n’ai pas noté ce que nous avons goûté mais c’était très bon et puis c’était mon anniversaire : j’avais la tête ailleurs !
resto
La Fourchette du Printemps
30 rue du Printemps
75017 Paris
Tél. : 01 42 27 26 97

 

Enfin, je continue à aller au cinéma toute seule le soir quand les enfants sont endormis. Ce mois-ci, mes deux coups de cœur sont :

Django Unchained de Quentin Tarantino

Encore un Tarantino réussi ! J’ai beaucoup aimé le sujet sur l’esclavage dans le sud des Etats-Unis au 19iè siècle. Le tout dans un style western. Dr Schultz (Christoph Waltz) est excellent : chasseur de primes certes mais si moderne dans ses idées ! Il libère Django (Jamie Foxx) de l’esclavage et avec beaucoup d’élégance, il défend ses opinions et méprise les sudistes. Les dialogues sont superbes, la musique toujours aussi bien choisie. Le style de Tarantino, certes souvent trop violent (tu sais Tarantino, tu mettrais un peu moins de sang dans tes films que ça ne nuirait pas à leur beauté;-)) rend formidablement bien l’horreur de la vie dans les plantations, horreur qui se traduit à travers une histoire d’amour douloureuse entre Django et sa femme, à travers les scènes de châtiments infligés aux esclaves et surtout à travers la violence dont les esclaves eux-mêmes peuvent faire preuve entre eux. Tarantino nous montre d’ailleurs que, dans la « hiérarchie » des esclaves, il n’y a rien de pire que le majordome (Samuel L. Jackson) et c’est vrai : donnez à un homme un peu de pouvoir et il l’utilisera même contre les siens. Magnifique et dure leçon de la vie ! Des Oscars bien mérités pour Christoph Waltz (meilleur second rôle) et Tarantino (meilleur scenario original). A voir !

20366454.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Wadjda de Haifaa Al Mansour

Un très beau film qui nous montre le quotidien de la jeune Wadjda à Riyad en Arabie Saoudite. Un film sur la condition de la femme (enfin, du moins, un exemple), un film qui nous permet de découvrir un pays dont on connaît si peu de choses à travers une histoire familiale très touchante : la vie de couple, les rêves d’une enfant de 12 ans, les règles à respecter,  l’hypocrisie autour du respect de ces règles, la place de la religion au quotidien et surtout l’amour universel d’une mère pour sa fille sont autant de thèmes qui m’ont touchée. L’histoire ? Wadjda a du caractère et souhaite s’offrir un vélo en tentant de gagner la prime offerte au concours de récitation du Coran… mais le vélo, ce n’est pas pour les filles…

J’ai d’autant plus été intéressée par ce film que j’ai des amis expatriés en Arabie Saoudite. Ils nous racontent pas mal de choses incroyables sur leur vie là-bas : le film m’a permis d’y apporter des images.

 

20401764.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Et vous ? Des recommandations de sorties à Paris ?

Sorties théâtre pour les tout-petits à Paris

Avec la grisaille de ces derniers temps, rien de tel qu’une sortie au théâtre avec les enfants. Très récemment, nous avons découvert deux spectacles pour les tout-petits :

La fée des chaussettes au théâtre du Funambule :

Une fée se retrouve investie de la mission amusante qui consiste à mettre en peu d’ordre dans le monde des chaussettes, ces adorables petits choses colorées qui aiment se perdre dans vos tiroirs, dans la chambre et qui ne retrouvent pas toujours leur moitié !

Un grand bravo à l’actrice qui est seule sur scène (avec les chaussettes !) et qui réussit à maintenir un joli rythme pendant tout le spectacle en alternant chansons (avec clin d’œil au répertoire des parents), marionnettes et interactions avec les enfants. Quelle belle énergie !

fee_chaussettes

Ce que j’ai préféré ? Les mimiques de la fée, vraiment réussies ! Aussi, j’ai trouvé la pièce très adaptée pour les tout-petits (à partir de 2 ans) et la durée de 40 minutes est parfaite ! Ticoeur était très attentif et amusé pendant toute la pièce. Il a raconté le spectacle à son papa et à sa petite sœur en rentrant à la maison et il continue de me parler de la fée des chaussettes, quand justement, je cherche de partout la deuxième chaussette ! Enfin, par un grand hasard, j’ai croisé Maman on bouge dans la salle donc n’hésitez pas à aller lire sa critique et bien sûr à aller voir la pièce !
affiche_fee_chaussettes

La Fée des chaussettes avec Emilie Pfeffer
Au Funambule Montmartre
53 rue des saules
75018 Paris
A partir de 2 ans – Jusqu’au 30 Mars 2013
Des réductions ICI.

Merci à l’actrice pour l’invitation !

***

Toujours sur un thème coloré, nous sommes allés voir : Nono et les couleurs de l’amitié au théâtre BO Saint-Martin.

L’histoire est bien jolie : pour que Nono retrouve le sourire, il faut qu’il retrouve les couleurs de son costume de clown. Pour cela, ses meilleurs amis doivent lui offrir un objet de leur couleur favorite. Au programme de la pièce, des chansons et de beaux costumes. Mention spéciale pour la perruche, sa voix et son costume au plumage si vert ! Il s’agit d’une pièce pour les 3 à 6 ans et Ticoeur était peut-être un peu trop petit. En tout cas, il a eu peur du personnage du chat mais a beaucoup aimé la fée, le marin et Nono.

nono-et-les-couleurs-de-amitie_1346945904

Nono et les couleurs de l’amitié
Théâtre BO Saint martin
19 boulevard St martin
75003 Paris 3ème
De 3 à 6 ans
Reprise des représentations le 30 janvier

Merci à Allofamille pour l’invitation !

Comme je vais bientôt avoir mes mercredis, je compte emmener Ticoeur au théâtre plus souvent donc je suis preneuse de vos idées !