Soirées Sans Bébé d’avril (SSBB #3)

Je continue la rubrique « SSBB » pour vous raconter nos soirées sans bébé de ce mois-ci. Parce qu’on a beau être parents, il est essentiel de savoir trouver du temps pour son couple ; et même si j’adore me lover dans le canapé en regardant « Doctor House » dès que Ticoeur est endormi, j’aime aussi profiter de Paris dès que possible.
Donc voici nos sorties en amoureux du mois :

Soirées Sans Bébé d'avril (SSBB #3) Maria Pages et Sidi Larbi Cherkaoui dans leur spectacle « Dunas » à la Vilette : magnifique ! Tous les amateurs de danse contemporaine ne peuvent que connaître Cherkaoui, ce chorégraphe-poète qui nous emporte dans un univers onirique le temps d’une danse. Nous avons adoré (et le mot est faible) son « Dunas » où Marias Pages danse du flamenco tandis que Cherkaoui suit ses mouvements dans un style plus moderne, le tout sur de la musique classique arabe, jouée essentiellement au piano. Une merveille ! La salle était comble. Il n’y a eu que deux représentations à Paris mais n’hésitez pas à guetter son prochain spectacle dans la capitale, en province (en juillet à Marseille) ou en Europe (à Londres la semaine prochaine).

Soirées Sans Bébé d'avril (SSBB #3)

Au moment de la nuit au studio des Champs Elysées : Il s’agit en fait de deux pièces (« La Nuit et le Moment » de Crébillon Fils et « Le Pain de Ménage » de Jules Renard) sur une même thèmatique : le couple. La première pièce nous parle surtout du jeu amoureux, du badinage, de la séduction, de la confidence, de la sincérité et la deuxième pièce aborde le sujet de la fidélité ou disons plutôt de la tentation d’infidélité chez deux personnes mariées. Dans les deux cas, un suspens, une question : cèderont-ils à la tentation ? On les écoute attentifs. La mise en scène est simple mais belle, avec un bon choix musical. Les textes sont à la fois fins et forts, brillament portés par le jeu emouvant, juste et convainquant des acteurs (Anne Charrier et Nicolas Briançon que vous connaissez peut-être car ils jouent dans la série « Maison Close »). Allez-y !
Jusqu’au 29 mai 2011



Un fil à la patte de Feydeau à la Comédie française : un très bon jeu d’acteurs !
Soirées Sans Bébé d'avril (SSBB #3) Pour cette soirée, nous avons eu beaucoup de chance car toutes les dates affichent complet, surtout depuis que Christian Hecq a obtenu le Molière du meilleur comédien (il joue le personnage de Bouzin). Du coup, nous sommes venus 1h30 avant le spectacle et avons espéré obtenir des places suite à de potentiels désistements de dernière minute. Et bien, nous les avons eues et pas des moindres : deux super places au premier rang du premier balcon ! Pour info, statistiquement, 25 places sont ainsi remises en vente chaque soir, donc n’hésitez pas à tenter votre chance ! Pour ce qui est de la pièce, c’est du Feydeau donc par forcément ma tasse de thé car histoire bien légère (le jour de son mariage Bois d’Enghien essaie de rompre avec sa maîtresse Lucette mais celle-ci ne compte pas le lâcher si facilement !). Par contre, le talent des acteurs vaut la peine qu’on se déplace.
Jusqu’en juin 2011

Bref, un programme plutôt culturel pour ce mois d’avril. Du coup, pour mai, j’ai envie de sorties resto ! Vous connaissez le site lafourchette qui permet de réserver des tables avec des promos super intéressantes ? On est fan ! A l’occasion, je vous ferai une petite sélection des restos que nous avons déjà testés.

Et vous, des sorties en amoureux ce mois-ci ?

Soirées Sans Bébé de février (SSBB #1)

Tout le monde le dit mais avoir un enfant ne veut heureusement pas dire qu’il faut faire une croix sur des petites soirées en amoureux. Bien au contraire ! C’est souvent vital et important pour le couple de se retrouver en tête à tête… Tous les magazines le disent, ça doit donc être bien vrai ?! De notre côté, depuis notre soirée d’anniversaire de mariage en août 2010 nous avons décidé de tenir un rythme d’une fois par mois pour une soirée en amoureux. Cela semble limite routinier et peut-être trop régulier mais le fait de se dire « une fois par mois » nous permet d’y penser et de faire l’effort d’organiser une sortie car mine de rien on se laisse vite embrigader par le diktat du quotidien et passer une soirée à deux nécessite un minimum d’organisation : choisir une date, un programme et surtout vérifier la disponibilité de la babysitter. Ce mois-ci, c’était bien plus simple que d’habitude car nous avons eu la visite de mes beaux-parents puis de ma mère qui nous ont gentiment proposé de garder Ticoeur afin que nous sortions un peu. Nous avons donc dépassé notre « quota » mensuel (parents indignes ;-)) histoire de se retrouver. Ainsi, au programme en février :
terrasse
Nous avons d’abord découvert le restaurant « le Jardin des Cygnes » de l’hôtel Prince De Galles avenue Georges V, Paris 8iè(via une promo 50% sur le site très utile de lafourchette.com) : cadre un peu vieillot mais service attentionné et cuisine traditionnelle copieuse, avec notamment une impressionnante côte de veau normande (attention : depuis le 15 février, l’hôtel est fermé pour travaux…à suivre pour sa réouverture).
Black-Swan
Un autre soir, nous sommes tout simplement allés voir l’excellent « Black Swan » : j’ai adoré ce film, pour la danse, la musique, le talent de la belle Natalie Portman, la psychologie du personnage principal qui a tant de mal à se lâcher et s’enferme dans un trop plein de discipline et d’autocontrôle aux dépens de son épanouissement et bonheur personnel. J’ai également aimé le mélange des genres car bien des scènes sont filmées comme des scènes de films d’horreur. On en a la chair de poule : il s’agit de nous mettre face à des souffrances psychologiques, aucune tronçonneuse au détour d’un couloir et pourtant on ressent une douloureuse violence en suivant l’héroïne prisonnière de son image de « cygne blanc », trop sage, trop petite fille. Une mention spéciale également pour le charme de Mila Kunis avec son tatouage dans le dos et son grand côté «cygne noir», séducteur et guidé par le plaisir.
« Perfection is not just about control. It’s also about letting go. » Black Swan
OneManShow-How to become a parisian
Enfin, nous avons fait une sortie théâtre un dimanche après-midi pour un bon moment de détente avec le one-man show d’Olivier Giraud « how to become a Parisian in one hour » au théâtre de la main d’or dans le 11iè. Belle prestation, remplie de clichés, certes, mais l’acteur est fort en mimiques et imitations des Américains et des Français dans des situations classiques (au resto, dans le métro, dans le taxi, en boîte de nuit…). Le show est en anglais très basique avec un gros accent français donc facile à comprendre. Un chouette divertissement qui nous a fait bien rire.

Et vous, trouvez-vous encore le temps de sortir en amoureux depuis que vous êtes parents ?