Cerisiers en fleurs… loin du Japon

J’ai une préférence pour les cerisiers à fleurs blanches, et vous ?
Chaque année, la floraison des cerisiers est un véritable événement pour tous les Japonais. Cette fête s’appelle « Hanami » au pays du soleil levant et hélas je l’avais ratée de peu lorsque j’étais partie en vacances au Japon il y a 10 ans déjà…
Alors, à un moment où le Japon fait l’objet d’une bien triste actualité, j’aimerais poster quelques photos des magnifiques 50 cerisiers en fleurs que vous pouvez admirer en ce moment même au Parc de Sceaux. A dire vrai, nous y étions totalement par hasard, hier, pour pique-niquer et profiter du soleil printanier sans nous douter que nous allions y croiser des centaines de Japonais, venus célébrer la beauté des cerisiers en fleurs. C’est magnifique. Allez donc vite au Parc de Sceaux, pour un voyage au cœur d’une belle tradition japonaise…
J’ai une préférence pour les cerisiers à fleurs blanches, et vous ?
cerisier en fleur blanc
cerisier en fleur blanc
cerisier en fleur rose

Voyage avec bébé : les p’tits conseils

On ne peut pas se permettre d’avoir 10 sacs
images voyageAvec notre année de voyage de noces autour du monde, disons que nous sommes plutôt des voyageurs avertis, habitués au mode « routards », mais bon voilà, un bébé ça a évidemment un peu changé notre manière de voyager donc voici les petits conseils que je donnerais suite à nos vacances en Malaisie avec Ticoeur (18 mois) :

L’avion :
Nous avons eu 12h de vol à l’aller (pour la Malaisie) et 14h au retour. Mes conseils :
– choisir un vol de nuit, le temps passe plus vite
– merci à l’Ipad sur lequel nous avions mis de jolis livres pour enfant
– merci aux papis mamis qui ont joué avec notre Ticoeur
– avoir un petit gilet et une petite couverture car il fait frais dans l’avion (nous avions utilisé l’écharpe de portage)
– emmener eau et repas en plus grande quantité que nécessaire car le vol pourrait avoir du retard
– ne pas oublier la tétine (si besoin)
– donner la tétine ou le biberon d’eau au décollage et à l’atterrissage pour éviter les éventuels problèmes d’oreille…

Le matériel de puériculture :
– prendre un lit bébé ultra léger ou encore mieux : ne réserver ques des hôtels proposant des lits bébé (ce qui est très fréquent).
– nous avions choisi l’écharpe de portage (Ticoeur pèse 11kg) plutôt que la poussette mais nous avons croisé des familles qui avaient pris l’option poussette : ça a aussi ses avantages mais évidemment plus encombrant.
– prendre un sac à langer qui servira de sac à main, sac de plage, sac pique-nique… on ne peut pas se permettre d’avoir 10 sacs !

Dans les valises :
voiture bébéJe vous renvoie vers mon billet sur la liste de ce que nous avons emmené pour Ticoeur. J’avais bêtement oublié sa cuillère mais j’en ai trouvé une sans problème sur place au supermarché (de marque connue).

Jouets :
– nous avions fait le choix d’emmener le minimum (2 petits voitures qu’il adore) ;
– il y avait toujours des enfants pour lui prêter des jouets dans les restaurants où nous mangions, ce qui permettait de l’occuper pendant que nous finissions notre repas. Pratique car au bout d’un moment il en avait bien sûr assez de rester sur la chaise haute.

Les repas :
– emmener un stock de petits pots pour les premiers jours puis achat sur place
– une boîte de lait en poudre puis achat sur place
– toujours mettre de l’eau en bouteille pour préparer les bibs.
– parfois, Ticoeur mangeait comme nous mais nous évitions crudités, viandes pas assez cuites, fruits (sauf banane)
– nous avons rarement trouvé des yaourts donc nous lui achetions des petits pots de glace pour son dessert du midi.
– proposer de l’eau très souvent : avec la chaleur, Ticoeur buvait des biberons entiers d’eau ce qui ne lui arrive jamais à Paris.
– biscuits achetés sur place
– bonne nouvelle : il y avait des chaises hautes de partout !!!

Sieste :
piscine hôtel– RESPECTER le rythme et les habitudes de l’enfant : comme à la maison, nous l’avons mis à la sieste de 13h30 à 15h30 environ. Nous avons profité de ces pauses pour lire à l’hôtel ou surfer sur internet. Finalement ça nous faisait beaucoup de bien aussi de faire un break ; d’habitude, on a tendance à enchaîner et courir toute la journée pour voir un maximum.
– avoir un baby phone pour laisser votre bébé dormir tranquillement dans la chambre pendant que vous êtes juste à côté, dans le salon ou sur votre terrasse, balcon…
– surveiller la température de la chambre
– veiller à ce que les femmes de ménage ne passent pas pendant la sieste du petit !

Hygiène et Santé :
– aller voir le pédiatre avant de partir
– pas de vaccins supplémentaires nécessaires pour la Malaisie
– mettre de l’anti-moustique en fin de journée (pas de palu mais autant éviter quand même les nombreuses piqûres)
– ne JAMAIS oublié la crème solaire ! Vous pouvez également emporter des T-shirts anti-UV.
– prévoir le bob ou la casquette pour éviter les insolations
– aucun problème pour trouver des couches et produits sur place
– pour la trousse à pharmacie, je vous renvoie vers la liste.
– se laver souvent les mains + utiliser du gel antibactérien.

Transports intérieurs :
– pour nous déplacer d’une ville à l’autre, nous avons privilégié le taxi et l’avion pour plus de confort, les prix étant totalement abordables en Malaisie (compter 30 à 50 euros pour un vol intérieur et environ 30 euros pour 100 km en taxi longue distance)
– nous avons fait un seul trajet en bus (de Malacca à Singapour soit 3h) : routes en très bon état et Ticoeur a dormi la plupart du temps dans l’écharpe
– en ville, nous avons utilisé les taxis, ainsi que le métro à Singapour et Kuala Lumpur et le tuk-tuk à Phnom Penh

Dodo :
– aucune perturbation à noter : Ticoeur s’est tout de suite habitué au décalage horaire (6h) et il dormait en 2 minutes quelque soit l’endroit.
– j’ai utilisé mon sac en soie pour le couvrir certains soirs afin d’éviter les piqûres de moustiques et pour lui faire un lit plus douillet sans lui donner chaud.
– au moment de la réservation de l’hôtel, pensez à demander une chambre au calme
– dodo en body vue la chaleur
– encore une fois : respecter le RYTHME de l’enfant donc ça veut dire qu’à 21h nous étions toujours de retour à l’hôtel et nous finissions la soirée sur notre terrasse, dans le jardin ou dans une pièce voisine… (baby phone vraiment utile !)
coucher du soleil
Voilà pour les premiers conseils. Bon voyage !

Dernière étape de notre voyage en Malaisie : les îles de Tioman et Rawa

Après notre étape à Malacca et notre week-end à Singapour, nous avons fini notre voyage par le plus beau, le plus reposant, par cette raison qui fait que nous avons envie de partir loin parfois : les îles !

La Malaisie possède de nombreuses îles paradisiaques
La Malaisie, tout comme sa voisine la Thaïlande possède de nombreuses îles paradisiaques comme par exemple les îles Perhentianes que nous avions découvertes lors de notre voyage de noces. Cette fois-ci, pour changer, nous avons choisi l’île de Tioman, décrite comme l’une des 10 plus belles îles au Monde selon le Time Magazine. Je ne sais pas vous dire si c’est vrai mais en tout cas, on a aimé son côté sauvage, sa jungle, ses plages, ses cascades, ses montagnes, notre sortie snorkeling qui nous a permis de voir toute une famille de requins et puis la vue de notre bungalow (ci-dessous).
ABC Tioman
Nous avons passé 3 nuits sur cette grande île qu’est Tioman et une nuit sur la toute petite île de Rawa (juste à côté) qui offre des plages d’un blanc envoûtant :
plage Rawa
plage Rawa
Sur ces îles, nous avons croisé quelques familles occidentales : une Allemande avec ses 3 enfants, un couple de Français avec leur petite fille de 3 ans, des Italiens avec une petite fille de 4 ans et des Hollandais avec leurs 4 enfants ! Côté parents, forcément ça crée des liens et on engage facilement la conversation pour savoir comment se passent nos vacances respectives avec bébés (très bien, je vous rassure…). Ticoeur a bien aimé redécouvrir la sensation du sable, se baigner dans une mer à 30 degrés et s’amuser avec les enfants du village qui lui ont gentiment prêté leurs jouets pendant que nous prenions nos repas. Là où il m’a le plus épatée c’est que comme toujours il s’endormait en deux minutes dès que nous le couchions alors qu’il y avait de quoi être impressionné par les bruits de la jungle, des animaux nocturnes, des singes et parfois même des orages ! Rien ne pertubait mon Ticoeur alors que de mon côté, je ne pouvais m’empêcher de penser à toutes les petites bêtes qui nous entouraient…

Le plus difficile, c’est de choisir des photos car je les aime toutes ! En même temps, ce n’est que du sable et de l’eau mais bon, les choses les plus simples, sont souvent les plus belles…
plage Rawa
plage Tioman
Sans compter qu’on ne se lassera jamais d’un apéro au coucher du soleil…
apéro
Après ce séjour de rêve direction Kuala Lumpur (en avion) avant de rentrer à Paris…

Nos bonnes adresses :

RAWA

Rawa Safaris Resort : tout est parfait, accueil, confort, emplacement sur cette île paradisiaque sauf la salle de bain qui serait à moderniser, prix élevé http://www.rawasfr.com/

TIOMAN

Bambou Chalet : beaucoup de charme et magnifique vue car les chalets sont en hauteur, par contre, il y aurait besoin d’un gros rafraîchissement (« Nazri II » semblait une bonne adresse avec des bungalows tout neufs).

Nazri Place Restaurant : parfait pour l’apéro au coucher du soleil et un bon dîner de poisson au BBQ.

KUALA LUMPUR

MiCasa hôtel : superbe, un des plus hôtel que j’ai fait dans la vie (rien que ça !), avec piscine, grand confort, cuisine équipée dans la chambre : pour 80euros c’est un excellent rapport qualité-prix
https://www.micasahotel.com

Old China Café : pour un dîner malais entouré de belles antiquités chinoises
http://www.oldchina.com.my/

Et vous, vous connaissez la Malaisie ?

Plus de photos dans l’album Asie

18 mois pour Ticoeur et déjà 7 pays de visités !

18 mois, c’était le mois de son plus grand voyage

18 moisEncore une fois, le temps file et Ticoeur a fêté ses 18 mois, du haut de son petit gabarit, de plus en plus à l’aise avec la marche. Il fait maintenant de grandes distances à pied et n’hésite pas à traverser tout le square sans même se soucier de s’il nous voit ou pas. Il part sans cesse à l’assault de toutes les petites poussettes roses qu’il aperçoit : jouet incroyable que cette petite poussette qui plaît aussi bien aux filles qu’aux garçons et crée donc de véritables guerres des sexes dans tous les squares du pays …ça commence bien !

Ticoeur développe aussi son petit caractère et son 18iè mois aura été le mois du « NON », qu’il prononce bien fermement pour faire valoir ses choix. Notamment, il a décidé, que « non » il ne voulait pas qu’on le prenne en photo donc si on a le malheur de lui poser la question avant de shooter, cela donne ce que vous voyez ci-contre ! Il faut dire qu’il a de quoi faire une overdose notre bébé avec les milliers de photos prises depuis sa naissance. Quand on pense au peu de clichés qu’il y avait pour ma génération… heureusement que la technologie a changé, sinon on pourrait croire que nos parents ne nous aimaient pas 😉

Enfin, 18 mois, c’était le mois de son plus grand voyage : 2 semaines et demi en Asie ; du coup, il en est à 7 pays visités depuis sa naissance : l’Italie (avec un voyage aux Cinque Terre, un week-end à Rome et un tour de l’île d’Elbe), l’Ecosse, l’Allemagne, le Maroc, le Cambodge, la Malaisie et Singapour… Nous espérons que ce n’est qu’un début et que nous continuerons de vivre notre passion du voyage en famille !

Je profite d’ailleurs de ce billet pour vous indiquer que la rubrique « carnet d’adresses » est à jour : vous y trouverez les coordonnées de tous les hôtels, restaurants ou boutiques que nous avons aimés lors de nos voyages ou de nos balades à Paris.

Week-end à Singapour : quand Ticoeur découvre la magie du zoo…

Singapour convient tout à fait à un voyage avec bébé
Après la ville coloniale de Malacca, nous avons poursuivi notre périple vers Singapour où nous n’avons passé que le week-end car primo le budget est plus élevé qu’en Malaise et secondo les îles de rêve nous attendent !

Singapour est une ville très agréable et convient tout à fait à un voyage avec bébé : les rues sont spacieuses, très propres, les maisons parfois si colorées qu’on pourrait se croire à Disneyland. Confort, qualité, hygiène, tout y est.

En ville, nous avons arpenté le charmant quartier de Chinatown où nous avons mangé de délicieux dim-sums (chez Yum Cha – http://www.yumcha.com.sg/) et où Ticoeur a trouvé très amusant de jouer avec les baguettes chinoises. façades Singapour chinatown

Nous nous sommes ensuite baladés autour de la mosquée, dans le quartier de « Kampong Glam » puis dans le « colonial district ». Là-bas, nous avons pris un verre dans la cour du célèbre Raffles hôtel où Ticoeur a fait une bien jolie rencontre…

Raffles
Nous avons assisté au coucher du soleil du haut d’un ensemble architectural absolument étonnant (Marina Bay Sands), composé de trois gratte-ciels avec une sorte de navette posée au sommet des trois buildings, proposant au 57iè étage une allée arborée, un jacuzzi, une piscine avec palmiers, une plateforme d’observation de Marina Bay et un bar (le KU-DE-TA) où nous avons pris un verre (oui encore !!) pendant que Ticoeur sirotait son bib du soir. Ce bar incroyable est situé au 57iè étage, avec une magnifique vue sur Singapour au coucher du soleil.
Ku De Ta s’appelle Ce La Vi maintenant
piscine Marina Bay Sands

Le lendemain, nous avons passé la journée au zoo, réputé pour être l’un des plus beaux du monde et qui ne peut que ravir tous les enfants et les parents. Le cadre est superbe, entre parc naturel et jungle ; les animaux évoluent dans cet environnement naturel, sans grillage, sans cage, juste des fossés pour nous séparer des fauves et autres grosses bêbêtes. tigre blanc

Ticoeur a adoré ! Il est devenu fan d’éléphants qu’il appelle « issipan » 😉 et de tigres…

Après Singapour, direction Tioman !