Ticoeur profite de la vie parisienne

Ticoeur profite de la vie parisienneA son âge, il y a beaucoup de première fois… C’est ainsi que, la semaine dernière, Ticoeur est allé voir ses premières expos : l’expo Tiffany au musée du Luxembourg et l’expo « né dans la rue » à la Fondation Cartier. A chaque fois, Ticoeur a reçu un vrai ticket d’entrée avec « gratuit » marqué dessus (je vais les lui garder en souvenir de ses premiers pas dans la vie parisienne). Pour être honnête, il n’a pas vu grand chose des belles lampes Tiffany ni des graffitis new yorkais car il dormait à poings fermés mais c’est déjà ça. Le sommeil du petit ogre vaut de l’or ! Pendant qu’il fait de beaux rêves, nous pouvons tranquillement profiter des expos. Il est tellement sage dans l’écharpe de portage qu’on pourrait presque tenter d’aller au cinéma 😉

Les sourires continuent… Des dizaines chaque jour… De vrais instants de bonheur !
Ticoeur a également reçu la visite de sa grand-mère paternelle qui lui a permis de pratiquer son allemand mais j’avoue que je ne fais pas encore bien la différence entre des pleurs en allemand et des pleurs en français ! Donc Ticoeur est certainement bilingue, c’est juste que je ne m’en rends pas encore bien compte 😉

A part ça, les sourires continuent… Des dizaines chaque jour… De vrais instants de bonheur !

Moi, je me surprends parfois en train de balancer mon dos d’arrière en avant quand je suis assise, comme si je berçais un bébé alors que m’on p’tit gars est dans son transat : c’est le métier de mère qui rentre 😉

Je continue également d’inspecter tous les squares autour des appartements que nous visitons pour être certaine de leur bonne fréquentation. Je vais bientôt pouvoir établir une carte avec notation de chaque espace vert !

Je me suis mise à la tisane au fenouil pour faciliter le transit de bébé mais je dois dire que le Ricard a meilleur goût… Mon mari en boit à ma place mais pas sûre que ça aide le p’tit ! Cependant, nous avons noté une amélioration : il ne se tortille plus pour remplir sa couche et le moment de le langer est devenu un moment qu’il apprécie particulièrement comme s’il réalisait les joies d’être tout propre !

Une seule chose me panique : à chaque fois que je recroise quelqu’un qui n’a pas vu notre Ticoeur durant une à deux semaines, cette personne me dit « qu’il a changé ! » Donc, sur ce point, tous nos amis parents avaient hélas bien raison : ça passe trop vite ! Profitons !!!

Leçons pour maman en herbe (part 2)

Leçons pour maman en herbe (part 2)Les semaines passent et, évidemment, je continue d’apprendre…

Je n’arrive plus à marcher avec des talons ! Du coup, mes pantalons sont trop longs et surtout, je suis devenue toute petite !
– Il faut s’armer de patience pour papoter quelques secondes avec toutes les mamies du quartier qui aiment bien m’arrêter pour admirer Ticoeur et poser quelques questions même quand on se gèle au rayon frais du supermarché. Heureusement que je lui mets un bonnet quand on va acheter des yaourts et du fromage !

– A propos de supermarché : beaucoup plus facile de passer devant tout le monde à la caisse prioritaire que lorsque j’étais enceinte, A croire que les gens ne croient que ce qu’ils voient ! Oui, j’ai un bébé ! Et je ne le cache plus dans mon ventre…

– Le scoop et grand bonheur de la semaine : Ticoeur me fait de vrais sourires… ce n’est plus un mouvement accidentel de la mâchoire, ni un sourire aux anges, ni encore un sourire béat du bébé qui a bien mangé… non, non… un vrai sourire ! Et pour l’instant, ça se mérite ! Il faut que je lui fasse une bonne dizaine de mimiques en le regardant droit dans les yeux et en lui répétant trois ou quatre fois que maman attend un sourire mais ça marche à tous les coups ! Trop craquant !

– Je rentre dans tous mes vêtements d’avant la grossesse (pas mal non ?) mais je n’arrive plus à marcher avec des talons ! Du coup, mes pantalons sont trop longs et surtout, je suis devenue toute petite !!!

– Je m’améliore de jours en jours dans ma capacité à être multi-taches : j’arrive à bercer Ticoeur dans son transat avec mon pied gauche tout en jouant du piano avec mon pied droit sur la pédale… Un bon exercice pour travailler la dissociation des rythmes… et pour faire encore plus de fausses notes !

– J’ai déjà bien compris qu’avec un bébé rien n’était jamais acquis : Ticoeur ne se réveillait qu’une fois par nuit pendant plus d’un mois mais depuis quelques jours on frôle la « demi-nuit » blanche 😉

– Comme toutes les mamans, je veux ce qu’il y a de mieux pour mon fils (Môn fiiils !!) ce qui peut m’emmener à me poser des questions qui pourraient en faire rire certains… par exemple, quand on visite un appart, je m’inquiète certes de la proximité des crèches mais aussi de la qualité du lycée le plus proche et du taux de réussite au bac 😉

Je vous laisse avec un petit mot de Ticoeur :

« Maintenant je pèse 4,2 kg ; j’ai eu tout plein de cadeaux pour ma naissance et j’en profite pour remercier tout le monde ; pour l’instant je suis toujours content de mes parents et je fais même des sourires à maman car elle insiste tellement… !!!! »

Ma vie sociale (by Ticoeur)

Ma vie sociale (by Ticoeur)J’en ai vu du monde cette semaine : tous les collègues de maman, des amis et j’ai enfin fait connaissance avec mes cousins T. et E.

Je pense que j’ai fait bonne impression à tout le monde. Vivement ma prochaine soirée !
Mes cousins ont 2 et 4 ans : je n’avais pas encore vu d’aussi « petits hommes » et j’ai trouvé que la vie à leur âge était pas mal du tout : ils courent partout, jouent au toboggan et mangent des glaces au chocolat… Par contre, maman n’est pas pressée que je sois si grand et veut encore profiter de moi tout nourrisson. C’est vrai que j’ai encore bien le temps de grandir et que j’ai beaucoup de choses à découvrir : cette semaine par exemple, j’ai commencé à contempler les éléphants suspendus au-dessus de mon lit et j’aime bien regarder les petites peluches-animaux accrochées à mon transat. D’ailleurs, le singe me tombe toujours dessus quand papa secoue trop fort le transat. Maman dit que c’est normal et que les singes sont toujours comme ça à sauter sur les gens pour les embêter – je crois que beaucoup de singes lui ont sauté dessus pendant le grand voyage qu’elle a fait avec papa avant de me fabriquer. Je me méfierai de ces animaux… Les éléphants sont beaucoup plus calmes et gentils, surtout Elmer qui est tout multicolore et qui m’écoute toujours avec ses grandes oreilles, attentif à mes petits chagrins. Mes chagrins ? Ben, c’est toujours difficile de remplir les couches… Un véritable sport qui me fait me tortiller dans tous les sens… Je pleure aussi quand j’ai super faim et quand j’ai du mal à m’endormir mais à part ça, la vie est belle ! Hier, j’ai même été invité à ma première soirée chez des amis de papa-maman et j’ai été vraiment très sage. Je suis resté dans les bras de maman avec mes petits chaussons-moutons pour me tenir bien chaud pendant que je dormais et je pense que j’ai fait bonne impression à tout le monde. Vivement ma prochaine soirée !

Déjà 1 mois !

Déjà 1 mois ! L’horreur ! Ticoeur a déjà un mois ! Il grandit trop vite !!! Je le vois changer à vue d’œil ! Bon, faut dire que quand on prend plus d’un tiers de son poids en un mois ça passe pas inaperçu (imaginez si ça vous arrivait…).

Tout laisse donc à penser qu’il s’oriente vers une carrière de jardinier…
Ticoeur a donc pris un kilo – il mange avec appétit et remplit ses couches en se concentrant bien fort tandis que son visage devient rouge tomate. Le reste du temps  ? Dodo, balades en écharpes et observation des plantes… Oui, oui c’est étrange mais ce qu’il fixe avec le plus d’intérêt ce sont les plantes vertes et les arbres… Ses parents ? Ses peluches ? Non, non, pas si intéressants à regarder ! Tout laisse donc à penser qu’il s’oriente vers une carrière de jardinier…

Les nuits ? Ben, pas si difficiles : en gros, son rythme de tétées nocturnes c’est :  minuit – 4h- 8h

Et s’il pouvait parler, que nous dirait-il ?

« Aujourd’hui, ça fait un mois que j’ai quitté le paradis ! Ma petite vie est très fatigante car je dois téter toutes les trois heures et après faut digérer tout ça, ce qui me contrarie un peu. Heureusement, y a quand même des trucs sympas dans mon nouveau petit monde : le lait de maman est très bon (il est fait avec amour…), mes parents me font plein de câlins et viennent me voir dès que j’ai du chagrin ; maman me fait de gros bisous qui font plein de bruit et papa me berce en essayant d’imiter les sensations de Space Montain. Bref, je crois que je vais bien réussir à m’adapter… Je vous raconterai ! »

Mes premières vacances à la mer (by Ticoeur)

Mes premières vacances à la mer (by Ticoeur)Une bonne chose de faite sur ma longue liste des belles expériences à découvrir dans mon nouveau petit monde : j’ai vu la mer ! Et quelle mer ! La Méditerranée, habillée d’un bleu intense, dans le superbe paysage des calanques de Cassis, avec vue sur le Cap Canaille… mes parents ne se sont pas moqués de moi !

Tout le monde me regardait tout le temps en me mitraillant de photos. Dur, d’être une star…
Très important aussi : j’ai fait plus amples connaissances avec la famille : mes grands-parents, mon oncle P. et de tante A. et j’ai même rendu visite à mon arrière grand-père sicilien. J’étais un peu perdu car personne ne parle la même langue dans ma famille mais je crois que je vais devoir m’habituer 😉

Tout le monde me regardait tout le temps en me mitraillant de photos. Dur, d’être une star… Je ne sais pas pourquoi ils étaient tous en admiration devant moi ; pourtant, je ne faisais pas grand chose à part dormir, téter et remplir mes couches mais bon ils disent tous que je suis trop mignon donc ceci explique cela…

A propos de téter, c’était bizarre parce que le lait de maman avait le goût de l’ail et l’odeur de la sardine pendant toute la semaine. Ce doit être ce qu’ils appellent la cuisine provençale. Heureusement je m’y suis bien habitué et comme dit papa, le poisson ça rend intelligent donc c’est plutôt bien parti pour mon QI.

Ce n’est que le début d’une longue série de voyages car mes parents ont la bougeotte.
J’ai aussi eu la chance de faire mes premières petites randos sur les falaises : c’était papa qui me portait dans l’écharpe car maman pouvait pas avec sa cicatrice ; par contre, elle arrêtait pas de demander à papa s’il était sûr que j’allais pas tomber – je sens qu’elle s’inquiète pour un rien 😉

Un jour, y a eu vraiment beaucoup de mistral, c’est un vent super fort qui décoiffe et comme j’ai déjà des petits cheveux et bien ma coiffure en a pris un coup !

En tout cas, j’ai bien aimé mes vacances à la mer, j’ai été très sage dans le TGV et, si j’ai bien compris, ce n’est que le début d’une longue série de voyages car mes parents ont la bougeotte. Je me demande où ils vont m’emmener la prochaine fois ?

Bébé libre, toujours tu chériras la mer…