Rencontre autour de la passion du voyage en vélo avec bébé

Quand Pétoulette du blog « La bougeotte en famille » m’a proposé de participer à son « openblog », échange de blog pour un jour, j’ai tout de suite été conquise par l’idée…
Pourquoi ? Parce que d’abord j’aime son blog : entre autres sujets, elle y parle de voyages en vélo avec bébé ; autant vous dire que ça intéresse la petite famille de routards que nous sommes ! C’est une vraie aventurière qui m’a épatée avec son Paris-Chartres en vélo (avec bébé !) ou encore sa balade le long du canal du midi.
Ensuite, Pétoulette, je l’ai rencontrée dans la vraie vie : il a suffit d’un tweet, et nous voilà parties au cinéma ! Depuis, on a remis ça et j’espère bien que nous continuerons nos petites escapades ciné qui font du bien !

Maintenant, je laisse la parole à Pétoulette : attention, il va falloir pédaler pour la suivre ! Pétoulette c’est à toi !

***

Rencontre autour de la passion du voyage en vélo avec bébéLe vélo ça ne s’oublie jamais dit-on… mais encore faut-il s’y mettre ! J’ai appris à apprivoiser la bête, comme (presque) tout le monde vers 5-6 ans, mais il a fallu que j’attende mes 14 ans pour recevoir mon premier vrai vélo, un VTT increvable. Je m’en suis très peu servie, puisque j’habitais un petit village du Sud où tout se faisait à pied, le vélo n’était donc pas d’une grande nécessité. Une dizaine d’année plus tard, après avoir bougé en Allemagne (tient ça fait un autre point commun avec Xtinette ça !), et aux 4 coins de la France, mes valises se sont définitivement posées à Paris. Il a encore fallu attendre l’arrivée des vélib parisiens en 2007, pour me mettre en selle. Oui tu as bien lu, la grande cyclotouriste que je suis aujourd’hui, a commencé avec des velib il y a seulement 4 ans ! Comme quoi tout est possible !

Rien de tout ça ne serait arrivé sans le Padré, celui que j’ai extirpé de notre sud natal pour monter à la « capitale ». Le vélo, c’est SA passion depuis toujours : les compet’ de cross, les sorties en vélo de route, les rallye VTT, les trajets quotidiens pour aller au boulot… ne l’ont jamais quitté. Il a tout essayé pour que je m’y mette mais après quelques essais peu concluants de vélib (trop lourds, souvent cassés, jamais de places pour les garer), nous avons donc remonté nos vélos du Sud, mon vieux VTT allemand était toujours là, 15 ans après. Le vélo est devenu notre moyen de déplacement des dimanches ensoleillés du mois de mai. Autant dire que j’étais loin d’être accro.

Et puis, la grossesse et la naissance de minipétoulette ont laissé quelques traces. Je ne savais plus quoi faire de mes 23 kilos en trop. Moi, véritable sportive du 3ème dimanche des mois de printemps, je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose. Les régimes, impossible j’allaitais, la gym suédoise, trop loin, des horaires décalées, et pourquoi pas suivre le Padré dans ces périples… L’idée commence à germer!

4 janvier 2010, première sortie vélo pour minipétoulette avec le Padré pour le trajet maison/nounou (5km).

Petit proverbe de chez nous : si tu apprécies le vélo en hiver à -7°C, il ne te quittera plus jamais. C’est ce qui est arrivé à minipétoulette. Du haut de ses 9 mois, tous les jours (sauf en cas de pluie et de neige) elle grimpait fièrement sur le siège arrière du vélo du Padré et enfilait avec aisance son mini casque ! Et puisqu’ils étaient à présent 2 à me mettre la pression, j’ai cédé… Des petits parcours prémédités sur voies cyclables  de 15-20km pas plus, on est vite passés à des trajets « au feeling » près de chez nous 20-30-40 km, et finalement, ce qui devait arriver, arriva, on a eu envie d’aller voir ailleurs sur plusieurs jours (Châteaux de la Loire en vélo et en famille, une boucle autour du Parc du Vexin, 4 jours en vélo le long du Canal du Midi, La baie de Somme, les 110km du Paris-Chartres en vélo…) alors on s’est mieux équipés… et hop 2 nouveaux vélos et une remorque.
Rencontre autour de la passion du voyage en vélo avec bébé
Ça devient vite une drogue! Oui j’avoue je me shoote au vélo et alors? Tu penses que voyager en vélo avec un bébé c’est une mission impossible ? Détrompe-toi!

Tout le monde en redemande, du coup on rallonge encore les distances. Cet été, ce sera 600km en Bretagne sur 10 jours en autonomie partielle (tente, ravitaillement…) mais je pense qu’on ne résistera pas à une petite chambre d’hôte bretonne 🙂  Xtinette vous venez avec nous ? 🙂

Ces gens hors du temps : voyage en Sicile (part 3)

Il est temps que je vous parle de nos quatre jours passés dans la famille, près d’Agrigente, dans le sud de la Sicile, région appelée « la Sicile africaine ». Là-bas, notre guide de voyage parle de villages authentiques et de gens qui vivent hors du temps… Voici pourquoi en images…

Nous avons flâné dans les rues du très joli village de Caltabellotta, méconnu des touristes et c’est tant mieux : une cité perchée sur un rocher qui offre de superbes vues panoramiques…

Ces gens hors du temps : voyage en Sicile (part 3)

…Où certains habitants semblent avoir pas mal d’enfants ;-)…
Ces gens hors du temps : voyage en Sicile (part 3)

Nous avons dormi chez une de mes nombreuses cousines qui a organisé tous les soirs de véritables banquets de famille (jamais moins de vingt à table). Nous y avons mangé une cuisine maison généreuse à base de pâtes à la sauce des tomates du jardin et des pizzas au feu de bois préparées à la chaîne par toute la gente féminine…

Ces gens hors du temps : voyage en Sicile (part 3)

Dans le village de ma famille, les rues sont très typiques mais délabrées. On voit sur les toits des maisons de grosses citernes bleues qui permettent de stocker l’eau puisque, comme je vous disais il n’y a pas d’eau courante…

Ces gens hors du temps : voyage en Sicile (part 3)

Les vieilles femmes portent le deuil et étendent leur linge noir sur le balcon…

Ces gens hors du temps : voyage en Sicile (part 3)

Près de Porto Empedocle, on découvre un paysage déconnecté du temps lui aussi : les « marches turques », curiosité naturelle, impressionnante formation calcaire  qui plonge dans la mer…

Ces gens hors du temps : voyage en Sicile (part 3)

Enfin, je ne peux pas vous laisser sans quelques photos de la célèbre « Vallée des Temples » d’Agrigente…
Ces gens hors du temps : voyage en Sicile (part 3)

Maintenant vous savez presque tout de mon retour aux sources… Pour la dernière étape de notre voyage, je vous ferai découvrir la Sicile baroque...

A la découverte des temples grecs : voyage en Sicile (part 2)

Voici la suite de nos aventures siciliennes en famille…

Après avoir quitté Palerme, nous sommes descendus tout droit vers le sud de l’île en agrémentant notre voyage de pauses archéologiques à la découverte de célèbres temples grecs de Sicile.

Nous nous sommes d’abord arrêtés à Ségeste pour y admirer le temple dorique aux 36 colonnes, devenu un des symboles de la Sicile, ainsi qu’un théâtre grec, le tout au milieu d’un magnifique écrin de verdure (enfin, je ne garantis pas la verdure si vous venez au mois d’août !).

A la découverte des temples grecs : voyage en Sicile (part 2)

Nous avons ensuite enchaîné avec le site de Sélinonte dont le charme réside surtout dans sa situation idéale en bord de mer. Nous avons d’ailleurs tenté de nous baigner mais le vent a refroidi notre chère méditerranée et malgré un temps chaud et ensoleillé, l’eau ne devait être qu’à 16 degrès si j’en crois mes orteils ! Par contre, Ticoeur s’est bien amusé sur la plage en collectionnant des coquillages en tout genre.

A la découverte des temples grecs : voyage en Sicile (part 2)

Le soir, nous avons fait escale à Porto Palo di Menfi chez Da Vittorio (photo en bas à droite) où nous avons profité d’un véritable festin à base de poissons en admirant la pleine lune et le sentier de son reflet sur la mer…

A la découverte des temples grecs : voyage en Sicile (part 2)

Et bébé dans tout ça ? Ticoeur a énormément marché car il a traversé tout le site de Sélinonte à pied (un bon 3km pour ses petites jambes avec quelques pauses portage). Toujours aussi simple de voyager avec lui car il dort aussi bien qu’à la maison. Chez Da Vittorio, il y avait tout pour l’accueillir : chaise haute, table à langer, nombreux jouets. J’en profite enfin pour vous indiquer que vous pouvez trouver ma liste de 10 conseils pour voyager avec bébé, chez Papa Blogueur.

La suite du voyage en Sicile sera dans la région d’Agrigente où vit ma très très grande famille ! Arrivederci !

 

calanque Cassis avec bébé

Notre premier voyage avec bébé : Cassis et les calanques (Ticoeur avait 2 semaines !)

Notre Ticoeur est très vite devenu un « bébé voyageur ». En fait, deux semaines après sa naissance, en septembre 2009, nous sommes partis à Cassis dans une maison que nous avions louée pour une semaine avec ma belle-famille : qu’est ce qui vous étonne le plus ? Le voyage avec nourrisson ou les beaux-parents ? 😉

Le paysage de Cassis m’a apaisée et m’a fait rêver. Le voyage nous a paru simple, comme une évidence.
Alors pourquoi un voyage si peu de temps après l’accouchement ? Déjà il y a eu les imprévus : Ticoeur est né une semaine après le terme et à cet âge-là chaque semaine compte. Moi qui imaginais bêtement qu’il naîtrait en avance, je pensais que nous partirions quand il aurait un mois. Loupé ! Puis, j’étais loin de m’imaginer subir une césarienne et je ne savais pas ce que cela impliquerait (fatigue, difficulté pour se déplacer, douleurs…). Bref, j’étais un peu dans le monde de Candide (ou de Oui-Oui … au choix selon vos préférences littéraires ;-)). Ce voyage n’a donc pas vraiment eu lieu au moment souhaité ni dans des conditions physiques idéales ; cependant, il m’a fait le bien grand bien !

Revenons en effet sur ma motivation pour un tel voyage : j’aime la mer ! Oui, c’est aussi bête que ça mais j’avais peur de déprimer à Paris dans notre mini appart de la Butte aux Cailles, trop petit pour une vie à trois. Et puis surtout je n’avais pas envie de ces habituelles visites de courtoisies auxquelles tous les parents ont droit parce qu’il faut bien montrer la petite star. J’étais fatiguée. Physiquement, et émotionnellement. Les visites, ça fait trop de monde d’un coup, à un moment où on a envie de se retrouver, de prendre ses marques. Je savais que je ne voulais pas de ça. Alors, on s’est dit pourquoi ne pas partir ? Après tout, un voyage en TGV pour Marseille ne dure que trois heures. Il y a certainement des nourrissons à Paris qui sont restés coincés trois heures dans un embouteillage ! Donc autant faire trois heures de TGV pour voir la mer, le soleil et les magnifiques calanques de Cassis où je suis si souvent allées quand j’étais petite.

Le bilan ? Positif. Ticoeur a été adorable et a eu la chance de prendre ses tétées avec vue sur la mer ! J’ai une belle famille en or qui a su me soulager (tâches ménagères, préparation des repas… tout ce qu’on n’a pas vraiment le temps de faire quand un bébé arrive dans notre vie !) et en même temps, ils ont su nous laisser du temps rien qu’à nous, en partant la journée en excursion dans les environs pendant que je me reposais avec Ticoeur. Pour le moral, cette semaine a été très bénéfique, voire salvatrice car mon humeur était vraiment maussade après les affres de mon accouchement. Le paysage de Cassis m’a apaisée et m’a fait rêver. Le voyage nous a paru simple, comme une évidence. Nous avons même profité de sorties restos en terrasse le soir, au port de Cassis, avec Ticoeur endormi dans l’écharpe comme un ange bercé par le bruit des vagues…

calanque Cassis avec bébé

A voir, à faire à Cassis :

  • Des balades dans les Calanques bien sûr (juste après l’accouchement, je pouvais peu marcher mais Papa Voyage a porté Ticoeur en écharpe et nous avons avancé à petite allure). Le reste de la famille a fait de plus longues randos…
  • Baignades  : l’eau est claire, les couleurs superbes… Cette fois-ci je n’ai pas pu me baigner à cause de ma cicatrice de la césarienne mais le reste de la famille en a profité. La mer était encore bonne en octobre.
  • La route des crêtes en voiture : sublime !
  • Le marché avec ses bons produits provencaux !
  • Visiter des caves à vin : le vin blanc de Cassis est excellent ! (Là encore, c’était pas pour moi cette fois-ci !)
  • Aller dîner dans la Calanque de Figuerolles du côté de La Ciotat.
  • Faire une excursion pour visiter Marseille.
  • Admirer les superbes couchers du soleil sur le Cap Canaille.

Nos bonnes adresses à Cassis :

Restaurant Au Chaudron : bon rapport qualité-prix et très bon accueil (pas de soucis avec bébé). 4 rue Adolphe Thiers, Cassis.

Hébergement : nous avions loué une villa sur Homelidays pour nous tous (nous + belle famille). Superbe ! Voici le lien si cela vous intéresse !

Notre premier voyage avec bébé : Cassis et les calanques (Ticoeur avait 2 semaines !)

Et vous ? Quel a été votre premier voyage avec bébé ? Connais-tu Cassis ?

 

Balade en vélo au Bois de Boulogne et Jardins Albert Kahn

Un jardin japonais, un jardin à la française, à l’anglaise, une forêt bleue, une forêt dorée et une foret vosgienne
Avec le temps qu’il fait, nous avons décidé de faire une grande balade en vélo pour nous dégourdir les jambes, direction le Bois de Boulogne où un long chemin sans voiture permet de traverser le bois, en passant devant Bagatelles, devant la Grande Cascade, à travers une forêt de pins et ce jusqu’à Boulogne où nous avons fait une halte pour visiter les très jolis jardins Albert Kahn. Là-bas, vous pouvez admirer un jardin japonais, un jardin à la française, à l’anglaise, une forêt bleue, une forêt dorée et une foret vosgienne. Le tout n’est pas très grand mais vraiment très bien aménagé et idéal pour prendre des photos, surtout la partie japonaise. Nous essaierons d’y retournerons un jour où une animation « cérémonie du thé » est proposée (voir programme sur le site). Ticoeur a adoré marcher à travers tous ces jardins. Il semblait tout fier que nous n’ayons ni poussette ni écharpe à lui proposer. Notre petit bonhomme est heureux de gambader par lui-même ! Il faut juste faire attention qu’il ne tombe pas dans le bassin aux carpes !
Je vous laisse avec quelques photos. Deux petits rappels avant de vous laisser :
– le petit concours pour gagner 2 places de ciné, c’est ici et c’est avant ce soir minuit.
– si vous souhaitez courir avec moi au profit de Handicap International dimanche prochain au Bois de Boulogne, c’est ici.

Sur ce, je pars m’entraîner ! Bon dimanche !

Edit du lundi 9 mai :
Résultat du concours pour gagner 2 places de ciné : bonne nouvelle ! J’ai finalement 4 places et non 2 à offrir donc j’ai pu tirer au sort 2 gagnants… qui sont… attention… Zelda et Michèle ! Bravo ! Envoyez-moi votre adresse par mail et racontez-nous votre sortie ciné !

Merci à tous les participants !

Balade en vélo au Bois de Boulogne et Jardins Albert Kahn