Fête des Pères à Saint Malo

Fête des Pères à Saint MaloPetit programme sous le soleil de Saint Malo pour cette première fête des pères : un week-end facile à gérer avec bébé… Départ en train vendredi midi (3h30 de trajet), crêperie le soir, hôtel sans prétention mais bien situé sur la plage du Sillon, Ticoeur laisse à peu près dormir nos voisins de chambre 😉 Matinée du samedi aux Thermes de Saint Malo où nous avons profité de leur service baby sitting pendant que nous testions hammam, bains à bulles et jets d’eau avant un déjeuner en amoureux au resto des Thermes (Cap Horn). Ticoeur a fait une longue sieste au club enfant avant de nous rejoindre pour une baignade dans la piscine d’eau de mer chauffée à 32 degrés. Balade dans la vieille ville et sur la plage dominée par le ballet des kite-surfeurs. Le soir, re-crêperie (d’ailleurs bien meilleure que la veille donc je vous recommande : la « Brigantine »). Le lendemain : promenade sur les remparts, rêveries sur le Grand Bé, près de l’âme apaisée de Chateaubriand, re-crêperie (et oui encore mais faut dire que ce sont des restos très accessibles avec un bébé car personne n’y fait de chichis ; en plus, il y avait toujours des chaises hautes – avantage de taille pour manger sans un ver de terre sur les genoux ! Au fait…encore une crêperie sympa : « la Touline »), énormes glaces chez Sanchez (hallucinant !), shopping pour Ticoeur qui a ramené un bonnet et un ciré breton dans sa valise. Bref, beaucoup de beurre au programme (ah le kouing amman !!!), un magnifique soleil (ce qui n’était pas le cas à Paris, et toc !) et une fête des pères qui avait un grand air de vacances !

A Rome avec bébé !

A Rome avec bébé !Du haut de ses 4 mois et demi, Ticoeur a découvert la superbe ville de Rome. Comment s’est passé ce premier week-end touristique avec bébé ? Impeccable !

Ticoeur a eu beaucoup de succès auprès des Romains.
Tout d’abord l’avion : on passe devant tout le monde à l’embarquement (trop cool !), le personnel de bord nous donne une ceinture spéciale pour que Ticoeur soit en sécurité sur nos genoux… J’ai un peu peur du décollage mais au moment où l’avion quitte le sol, les petits yeux de Ticoeur se sont fermés… Pas perturbé le petit ! Pareil à l’atterrissage c’était gros dodo alors que le stewart nous avait signalé que tous les bébés pleuraient à l’atterrisage… ben non !

Puis l’hôtel : on avait pris soin de demander un lit bébé mais au final nous avons dormi tous les 3 dans le grand lit pour le plus grand bonheur de Ticoeur qui du coup s’est plutôt senti en confiance et a gardé le même rythme de tétées qu’à la maison.

Les visites culturelles : ben, la plupart du temps, Ticoeur ronflait dans l’écharpe, notamment pendant toute la visite de la galerie Borghèse et pendant celle du Colisée. Il a quand même sans doute apprécié les tétées dans un jardin d’orangers, au sommet de la place d’Espagne ou encore parmi les ruines du forum romain.

La cuisine italienne : les Italiens sont vraiment trop bruyants au restaurant ce qui ne plaisait pas trop à Ticoeur mais à côté de ça, le lait de maman avait un bon goût de pizza bianca, de glaces italiennes et de pasta al dente !

Star système ? Ticoeur a eu beaucoup de succès auprès des Romains mais aussi avec les groupes de touristes japonaises, sans parler de ses parents qui comme d’habitude ont pris bien trop de photos ! Et puis il y avait tonton J. et tata S. qui étaient là pour le faire rire à chaque pause café !

Bref, une expérience à renouveler…

Où sera le prochain week-end ? Des idées, des bons plans ?

Nos bons plans dans le « Carnet d’adresses »

et plus de photos ici

Mes premières vacances à la mer (by Ticoeur)

Mes premières vacances à la mer (by Ticoeur)Une bonne chose de faite sur ma longue liste des belles expériences à découvrir dans mon nouveau petit monde : j’ai vu la mer ! Et quelle mer ! La Méditerranée, habillée d’un bleu intense, dans le superbe paysage des calanques de Cassis, avec vue sur le Cap Canaille… mes parents ne se sont pas moqués de moi !

Tout le monde me regardait tout le temps en me mitraillant de photos. Dur, d’être une star…
Très important aussi : j’ai fait plus amples connaissances avec la famille : mes grands-parents, mon oncle P. et de tante A. et j’ai même rendu visite à mon arrière grand-père sicilien. J’étais un peu perdu car personne ne parle la même langue dans ma famille mais je crois que je vais devoir m’habituer 😉

Tout le monde me regardait tout le temps en me mitraillant de photos. Dur, d’être une star… Je ne sais pas pourquoi ils étaient tous en admiration devant moi ; pourtant, je ne faisais pas grand chose à part dormir, téter et remplir mes couches mais bon ils disent tous que je suis trop mignon donc ceci explique cela…

A propos de téter, c’était bizarre parce que le lait de maman avait le goût de l’ail et l’odeur de la sardine pendant toute la semaine. Ce doit être ce qu’ils appellent la cuisine provençale. Heureusement je m’y suis bien habitué et comme dit papa, le poisson ça rend intelligent donc c’est plutôt bien parti pour mon QI.

Ce n’est que le début d’une longue série de voyages car mes parents ont la bougeotte.
J’ai aussi eu la chance de faire mes premières petites randos sur les falaises : c’était papa qui me portait dans l’écharpe car maman pouvait pas avec sa cicatrice ; par contre, elle arrêtait pas de demander à papa s’il était sûr que j’allais pas tomber – je sens qu’elle s’inquiète pour un rien 😉

Un jour, y a eu vraiment beaucoup de mistral, c’est un vent super fort qui décoiffe et comme j’ai déjà des petits cheveux et bien ma coiffure en a pris un coup !

En tout cas, j’ai bien aimé mes vacances à la mer, j’ai été très sage dans le TGV et, si j’ai bien compris, ce n’est que le début d’une longue série de voyages car mes parents ont la bougeotte. Je me demande où ils vont m’emmener la prochaine fois ?

Bébé libre, toujours tu chériras la mer…