Mes souvenirs de vacances #5

Merci pour vos participations de la semaine dernière. Je suis ravie de constater qu’il y a déjà de grandes fidèles à ce rendez-vous !

Cette semaine, avec Céline du blog Dans la peau d’une fille, nous avons décidé de choisir un thème en rapport avec l’actualité des JO de Londres donc le sujet est… : Le sport ! Racontez-nous ou montrez-nous vos exploits sportifs (ou ceux des autres) pendant vos vacances !

Mes souvenirs de vacances #5

Comment ça marche ?

– Tous les dimanches, nous vous proposons un nouveau thème autour des souvenirs vacances.
– Vous avez jusqu’au dimanche suivant pour participer en publiant un billet sur votre blog
– Vous pouvez publier une photo, un texte, un poème, une anecdote… Comme vous voulez !
– Vous laissez le lien en commentaire
– Nous n’oublions pas nos lectrices non-blogueuses qui peuvent participer en envoyant une photo que nous mettrons dans un album Facebook dédié à notre RDV.

Alors partantes ? Laissez-vous inspirer par notre thème : le sport !

Pour ma participation, je partage avec vous mes souvenirs des JO de Pékin, ville où j’ai passé pas mal de temps en 2008 pour me perfectionner en mandarin…

La piscine olympique, bâtiment que j’ai trouvé le plus réussi, surtout de nuit…

Mes souvenirs de vacances #5

La mascotte (un panda évidemment !) et le compte à rebours sur la Place Tian An Men…

Mes souvenirs de vacances #5

La piscine et le stade olympiques…

Mes souvenirs de vacances #5

Un autre regard sur les JO et la Chine…

Mes souvenirs de vacances #5

Une discipline pas très olympique mais très plébiscitée : le pédalo sur le Yangtsé, près de Yangshuo…

Mes souvenirs de vacances #5

D’autres sportifs du quotidien chinois…

Mes souvenirs de vacances #5

Voilà !

On attend vos participations du lundi 13 au dimanche 19 août. Bon dimanche !

Christine et Céline

Vos participations :

Snorkeling en Thaïlande chez Le coin des voyageurs

Des vacances multi-sports chez Ces doux moments

Petite famille sportive chez Maman au balcon

Accrobranches chez Les Délices d’Anaïs

Activités sportives en Thaïlande chez Baby meets the world

Hockey sur glace chez Les potins du blog trotteur

Rando en Argentine chez Le zoo, la savane et les Moustick

Poney chez Mademoiselle Farfalle

Surfeur chez La Butte aux Cailles à Hong Kong

25 mois ! L’aventure continue…

Ticoeur vient de fêter ses 25 mois. Je pensais qu’après ses 2 ans j’arrêterais de compter en mois mais en fait, j’aime bien cette petite tradition mensuelle donc je continue…
Quoi de neuf ce mois-ci ?

25 mois

  • De nouvelles phrases chaque jour avec un nouveau mot important à son vocabulaire : « OUI » ! Le « NON » lui était venu très vite évidemment mais maintenant je me régale quand j’entends son petit « oui » pour acquiescer quand je lui demande quelque chose. Il est aussi dans sa phase « je veux/je veux pas » et « c’est bien/c’est pas bien »… Bref, Ticoeur nous fait part de son opinion et c’est très mignon. Une discussion type du matin :

« Mon chéri je dois partir travailler
– Non, je veux pas maman travailler, c’est pas bien travailler
– Mais si mon coeur faut que j’aille travailler
– ah bon, c’est bien travailler ? Oui ? »

  • Ce mois-ci, il aime jouer avec le memory et il se défend pas mal
  • Il s’est découvert une passion pour le jus de pomme qu’il boit à la paille
  • Il commence à savoir bien utiliser sa draisienne après pas mal d’appréhension…
  • Enfin, il a découvert la Croatie avec notre voyage à Dubrovnik

Dordogne et Saint-Emilion : à table !

Pour ce dernier volet sur nos vacances d’août en Dordogne et à Saint-Emilion, je finis avec le chapitre « vin et gastronomie ».

A Sarlat notamment, nous avons pu fêter notre anniversaire de mariage dans un resto étoilé fort sympathique : « Le Grand Bleu« . Nous avons choisi le menu à 36 euros (pour une étoile au Michelin, c’est pas un prix parisien !). Le tout était vraiment joliment présenté. De plus, le service n’étant pas du tout prétentieux, nous avons pu emmener Ticoeur avec nous (il n’était d’ailleurs pas le seul bébé). Le service du midi semble en effet plus familial que le soir.

Dordogne et Saint-Emilion : à table !

Dans un tout autre genre, notre « petite cantine » pendant notre séjour à Sarlat a été « L’instant délice » : un resto convivial, familial, au service adorable et des menus très économiques (environ 13 euros entrée-plat-dessert) pour les spécialités du terroir : le canard, le canard et le canard ! Mais aussi les pommes de terre sarladaises, les gésiers, les cèpes et du cabécou et du gâteau aux noix. De plus, pour ceux qui sont en overdose de canard, le restaurant propose de très bonnes pâtes fraîches maison !

Nous avons également aimé manger sur les marchés nocturnes, attablés avec des centaines d’autres convives (notamment à Saint Geniès) ; ainsi que découvrir les différentes spécialités locales en visitant des fermes (foie gras, fromages…).

Petite anecdote : même si nous avons beaucoup aimé la gastronomie locale, le dernier jour, nous avons eu envie de manger dans…un petit resto vietnamien ! Nos estomacs réclamaient quelque chose de plus léger, sans graisse d’oie, sans ail et sans canard 😉

Après toutes ces bonnes choses, nous avons enchaîné avec la découverte des excellents vins de Saint-Emilion : je n’ai pas pu les goûter dans « mon état » mais nous avons ramené quelques bouteilles que je pourrai tester dans quelques mois.

Dordogne et Saint-Emilion : à table !

J’ai beaucoup apprécié les visites de châteaux car nous avons eu la chance de tomber sur des personnes adorables qui nous ont beaucoup appris. Notamment, je vous conseille le Château Haut Lavallade car son propriétaire est une encyclopédie vivante, un homme passionné dont nous avons bu les paroles pendant deux heures et demi ! Dans un tout autre genre, car il s’agissait d’une plus grosse exploitation appartenant au Baron Bich (des stylos BIC), nous avons apprécié la visite du Château de Ferrand, commentée par un sommelier dynamique qui nous a donné un tas de bons conseils pour une meilleure consommation des vins.
Le soir, nous avons aimé dîner au village de Saint-Emilion à « l’Envers du décor » : très bonne qualité et impressionnante carte des vins pour les amateurs.

Pour éliminer les kilos pris en Dordogne, heureusement que nous avons fait la tournée des châteaux en vélo… Remarquez, j’ai quand même pris pas mal de poids mais c’est une autre histoire 😉

Dordogne et Saint-Emilion : à table !


Et vous ? Quel a été votre « régime » estival ?

Y comme… Yangshuo (Chine)

Pour la lettre de cette semaine, je reste en Chine pour vous montrer les alentours de Yangshuo, cette région du sud ponctuée de pics karstiques sur des kilomètres et des kilomètres. C’était encore une des étapes de notre Tour du Monde, une étape que j’ai beaucoup aimée, pour les balades à vélo dans ce décor romantique qui n’en finit pas, entre les rizières, la rivière Li et surtout ces superbes pics calcaires…

Y comme... Yangshuo (Chine)

Y comme... Yangshuo (Chine)

Y comme... Yangshuo (Chine)

Y comme... Yangshuo (Chine)

Y comme... Yangshuo (Chine)

Y comme... Yangshuo (Chine)

Ceci est ma participation au True Color du Boudoir de Nikit@

Un week-end vélo en Baie de Somme avec bébé (2/2)

Maintenant, pour ceux qui seraient tentés par une escapade vélo en Baie de Somme, voici les détails de notre périple :

Samedi matin :

– Train à la Gare du Nord pour Noyelles-sur-mer (2h de trajet) – il s’agit d’un TER dans lequel les vélos sont autorisés.
– Noyelles ne présente pas d’intérêt donc nous montons sur nos vélos et partons vers la jolie petite ville de Saint-Valéry-sur-Somme. 7 km de piste cyclable vraiment facile séparée de la route voiture par une allée d’arbres donc nous sommes bien tranquilles sur notre trajet.
– Arrivée à Saint-Valéry-sur-Somme nous faisons le tour de la ville médiévale, admirons la vue sur la baie et reprenons des forces en choisissant un des nombreux menus moules-frites proposés dans tous les restos.
Un week-end vélo en Baie de Somme avec bébé (2/2)


Samedi après-midi :

– Nous partons pour Hourdel (environ 6km de piste cyclable). Là-bas, nous sommes à la pointe de la Baie de Somme ; des jumelles sont installées sur la plage afin que les touristes puissent observer les phoques (il y en avait une bonne dizaine mais on les voit vraiment de très très loin !). Pour s’approcher, des excursions bateau sont proposées.
Un week-end vélo en Baie de Somme avec bébé (2/2)
– Nous continuons la pistes cyclable vers Cayeux-sur-mer, petite station balnéaire où se trouvent les jolies petites cabanes en bois sur la plage de galets. En chemin, Ticoeur s’endort à l’arrière du vélo (notre siège vélo peut s’incliner ce qui est pratique même si pas le top du confort).
Un week-end vélo en Baie de Somme avec bébé (2/2)
– Dernière étape, nous roulons de Cayeux à Ault en passant par les marécages. Le chemin est difficile (boue, cailloux, bosses, herbes) – nous aurions pu prendre les routes de campagne mais nous voulions profitez d’un décor plus nature avec vue sur les falaises de Ault au loin. Un bien joli bout de trajet mais je suis arrivée absolument KO à Ault Bois de Cise qui en plus se situe en hauteur, au sommet d’une falaise.
Un week-end vélo en Baie de Somme avec bébé (2/2)


Samedi soir :

– Nous nous installons à l’Hôtel Restaurant « Le Cise« . Comme je m’y étais pris un peu tard pour réserver notre week-end, c’est le seul endroit où j’ai trouvé de la place mais si j’avais eu le choix j’aurais choisi un tas d’autres adresses bien moins chères. Je ne recommande donc pas cet hôtel que je trouve trop cher pour la prestation proposée mais je vous en parle quand même car le restaurant était super et vaut le détour. Le menu à 38 euros entrée-plat-dessert propose un prix parisien mais c’était vraiment délicieux, notamment ma salade de raie à la pomme verte !
Un week-end vélo en Baie de Somme avec bébé (2/2)


Dimanche matin:

– Hors de question de prendre le petit déjeuner de l’hôtel proposé à 16 euros ! Nous reprenons donc nos vélos pour le centre ville de Ault où nous dévalisons une boulangerie ! Le vélo ça creuse !
– Nous reprenons la route pour Cayeux mais cette fois nous passons par la départementale qui n’est pas très fréquentée.
– Là-bas, pour ne pas refaire la même piste cyclable pour Saint Valéry et pour varier les plaisirs nous prenons le petit train vapeur de la Baie de Somme : vraiment très chouette, Ticoeur a adoré. En plus on peut y mettre les vélos. On ne roule pas plus vite qu’à bicyclette d’ailleurs mais cela nous a fait une pause bien sympathique.
Un week-end vélo en Baie de Somme avec bébé (2/2)
– A Saint Valery nous optons à nouveau pour un petit menu moules-frites


Dimanche après-midi:

– Nous prenons la piste cyclable de Saint Valery au Crotoy (14 km). Nous finissons ainsi toute la boucle de la Baie de Somme.
Par contre, un vent de face rend l’effort difficile. Je pense déjà au retour où nous serons portés par le vent ! Ticoeur profite de ce trajet pour dormir sur le siège vélo, les cheveux au vent.
– Le Crotoy est une bien jolie petite ville balnéaire avec une belle plage. Bon, l’eau est froide donc on n’y trempera que les pieds mais Ticoeur s’amuse bien dans le sable.
Un week-end vélo en Baie de Somme avec bébé (2/2)
Un week-end vélo en Baie de Somme avec bébé (2/2)
Un week-end vélo en Baie de Somme avec bébé (2/2)
Un week-end vélo en Baie de Somme avec bébé (2/2)
– Après un dernier verre nous faisons les derniers 7km de pistes cyclable pour Noyelles et cette fois fois le vent est derrière nous donc la fin est très facile !
– A Noyelles, un TER pour Paris part vers 18h30 et nous arrivons dans la grisaille parisienne à la Gare du Nord avant de rentrer chez nous en vélo dans un dernier élan !
Un week-end vélo en Baie de Somme avec bébé (2/2)
Un week-end vélo en Baie de Somme avec bébé (2/2)