sourire

Après les sourires aux anges le premier vrai sourire est un évènement touchant

Articles avec l'étiquette sourire:

14 mois pas à pas…

14 mois pas à pas...Avec un peu de retard je viens au rapport pour relater les faits marquants du 14iè mois :

– Achat des premières vraies chaussures de Ticoeur. Il fait quelques pas en donnant une main mais n’a pas encore l’équilibre tout seul. Peut-être attend-il Noël pour faire la surprise à ses grands-parents !

– De nouveaux mots (incompréhensibles) dans son vocabulaire : « Xia » (prononcé à la chinoise), « didi » et « i-ha » sont ses petits mots préférés. A nous d’en deviner le sens…

– De plus en plus le rythme dans la peau. Il danse encore plus qu’avant dès qu’on met une musique entraînante. Nous avons eu le droit à un vrai petit show au Maroc alors que nous étions dans un restaurant avec concert live. Il s’est dandiné au son des tam-tams et a bien fait rire son entourage !

– Un véritable intérêt de plus en plus prononcé pour l’iPhone (qu’il manie presque mieux que moi ! « parce qu’il est trop intelligent » dit sa maman gaga, « parce qu’Apple conçoit des produits super intuitifs » dit le papa fan des iBidules ! Surtout, je ne dois pas oublier la passion de Ticoeur pour l’iPad sur lequel il regarde des livres pour enfants, très bien faits, avec animations et sons. Je vous rassure, à côté de ça, il aime les « vrais » livres, ses petites voitures et il devient le roi de l’empilage de pièces en bois.

– Première sortie au Cirque : il a été super sage et attentif, admirant surtout les projections d’étoiles lumineuses sur la toile du chapiteau et observant les animaux avec le sourire. Nous n’avons assisté qu’à la première heure de spectacle pour ne pas rentrer tard et ne pas le fatiguer mais tout s’est bien passé.

– Moins drôle : première petite gastro qui ravira les fabricants de couches culottes car notre consommation a bien triplé depuis 3 jours ! Heureusement pas de fièvre et toujours le sourire… Manque juste d’appétit notre chouchou…

– Enfin, pour ce quatorzième mois, une première molaire a déjà fait son apparition.

Ces petites choses, ces grands bonheurs

Ces petites choses, ces grands bonheursPour ma première Fête des Mères, Ticoeur m’a fait une surprise avec l’aide de son papa : un gribouillage multicolore qu’il a créé en passant ses doigts sur l’écran de l’iPad puis imprimé… Donc si je n’avais pas encore bien compris tous les avantages du nouveau joujou informatique du moment, c’est chose faite : grâce à l’iPad, les bébés peuvent dessiner 😉

De mon côté, j’aimerais profiter de ce jour dédié aux mamans pour lister ces petites choses du quotidien que je trouve trop craquantes chez Ticoeur :

– ses éclats de rire pour un rien, juste parce que je lui fais une grimace, de drôles de bruits ou des chatouilles dans le cou,

– son grand sourire, son immense bonheur quand je lui enlève chaussures et chaussettes

– sa manière douce et sérieuse de passer sa main sur un visage pour le découvrir

– sa fascination pour les plantes vertes, surtout le petit olivier que nous venons d’acheter

– son air angélique quand il s’endort dans mes bras

– ses petits pieds potelés qui frappent le sol comme pour danser

– son mordillement de la lèvre inférieur qui lui donne un air de vieux papi attendrissant

– sa grande concentration quand on lui lit un livre ou quand on le plonge dans l’eau

– ses petits bras qui se lèvent pour dire « prenez-moi dans vos bras »

– sa petite main qui se frotte les yeux ou l’oreille en signe de fatigue

– sa petite bouche qui s’ouvre dès qu’il nous voit manger quelque chose qu’il ne connaît pas encore…

– ses grands yeux aux longs cils qui semblent dire tout ce qu’il ne peut pas encore nous dire

– le son de sa petite voix qui semble dire… »maman » 😉

Adaptation express avec la nounou !

Adaptation express avec la nounou !Demain matin, c’est le Grand Jour : retour au boulot ! Misère, misère… Je suis dans un état de stress ! Un peu comme lorsqu’il y a de grosses perturbations pendant un vol en avion… J’aime pas l’avion… J’aime pas la fin du congé parental !!!!

Au lieu de m’apitoyer sur mon sort… Quoique… ça me ferait du bien…  Non, allez, faut que je sois courageuse… Comme lorsqu’enfant, je décidais de monter sur le grand plongeoir de la piscine et que finalement, arrivée au bout de la planche, c’était la panique, la peur du vide, la peur de la chute mais l’impossibilité de revenir en arrière… Voilà, je suis sur le plongeoir…. Celui qui fait 10 mètres de haut bien sûr ! Vous voyez le stress ? Mais faut plonger… Plouf !

Non, faisons un post utile 😉

Voilà, je voulais raconter comment nous avions organisé une adaptation en 3 jours avec la nounou. C’est un peu rapide mais 1/ la nounou finissait vendredi dernier dans la précédente famille 2/pour une garde à domicile, c’est plus facile de s’adapter qu’en crèche car l’environnement est connu et calme 3/je crois aussi que je voulais profiter de mon Ticoeur pour moi toute seule le plus longtemps possible 😉

Donc, ce programme d’adaptation avec « Sissi » ?

Jour 1 :

  • arrivée de la nounou à 10h
  • je reste à la maison avec elle mais je change de pièce pour que Ticoeur ne me voit pas et joue tranquillement avec « Sissi » (j’ai pu faire un sacré ménage d’ailleurs ! Et j’en ai profité pour cuisiner un peu)
  • j’ai allaité Ticoeur comme d’hab mais on a aussi essayé (sans succès) de lui faire goûter une purée et une compote
  • balade pour montrer à « Sissi » où se trouvent les squares…
  • Fin de la journée à 16h. Tout s’est bien passé. Ticoeur a surtout joué avec « Sissi » et ne s’est pas inquiété quand j’étais dans une autre pièce. Grosse sieste de Ticoeur avant le dîner… ça l’a bien crevé le p’tit bout.

Jour 2 :

  • idem jour 1 mais avec une absence de 30 minutes le matin et d’1h l’après-midi (j’ai choisi des moments où j’étais certaine qu’il n’aurait pas faim)
  • Fin de la journée à 17h. Tout s’est bien passé, comme hier. Grosse fatigue.

Jour 3 :

  • absence 1h le matin (hors repas) –> très bien
  • absence de 2h30 l’après-midi, pendant l’heure du goûter… et là, le drame ! Il n’a pas voulu boire le biberon de lait maternel, ni manger de compote. Quand je suis rentrée, il pleurait à chaudes larmes avec des rivières sur le visage… C’est « cro » dûr !
  • Fin de la journée à 17h (en gros, je l’ai allaité et j’ai ensuite vérifié qu’il retrouvait le sourire avec « Sissi » : et oui ! Il n’est pas rancunier… Par contre, il a dû passer au moins deux heures sur mon sein et a réclamé les bras… Il avait l’air un peu triste et surtout fatigué… Au retour de mon mari, ça a été gros sourire. On a passé une bonne soirée tous les 3 et il s’est endormi… au sein ! Pauvre chou ! Et moi, je suis toute triste aussi. Franchement c’est une expérience dont je me serais bien passée. J’ai eu beaucoup de mal à m’absenter 2h30 donc j’appréhende pas mal pour demain.

Au final, je suis rassurée par rapport à « Sissi » : elle est douce, attentive, soigneuse, rassurante et surtout elle fait sourire Ticoeur… Par contre, côté repas, ça va être difficile et côté chagrin… ben on verra… Faudra qu’on soit bien courageux tous les 2 !

Plouf !

Calendrier de l’Avent fait maison

Calendrier de l'Avent fait maisonComme chaque année, mon mari me prépare un calendrier de l’Avent fait maison (voir photo) – tradition allemande oblige.

Cette année, je savoure tout particulièrement ce calendrier de l’Avent parce que c’est mon dernier…
En résumé, il a peint un gros sapin sur une planche de bois et y a planté 24 clous pour y accrocher des petits cadeaux qui me sont destinés (si je ne suis pas gâtée moi !). C’est de l’art minimaliste à l’allemande mais c’est ce que j’aime… Pas de paillettes, pas de chichis…  simple, original et traditionnel à la fois qui sait mettre en valeur le plus important : les cadeaux ! Alors cette année, je savoure tout particulièrement ce calendrier de l’Avent parce que c’est mon dernier… Et oui, comme me l’a bien fait remarqué mon mari, à partir de l’an prochain, les cadeaux ne seront plus pour moi mais pour notre p’tit bout chéri parce qu’il sera en âge de les apprécier. Et moi ? Beh, j’aurais l’immense joie de voir sa petite bouille bien heureuse quand il ouvrira les p’tits paquets : mes cadeaux de l’Avent seront les 24 sourires de Ticoeur découvrant sa surprise chaque matin… Qu’est-ce qui peut davantage faire plaisir à une mère que les grands sourires de son bébé d’amour ? J’ai bien hâte de le voir découvrir son premier calendrier de l’Avent même si je ne suis évidemment pas pressée qu’il grandisse !

En tout cas, c’est chouette d’avoir un p’tit mari allemand qui a emmené avec lui de jolies traditions… même si je ne dirai plus ça à Noël quand je le verrai manger le foie gras au petit déj avec son café au lait !

Je vous laisse avec les origines du calendrier de l’Avent  :

« Le calendrier de l’Avent est une tradition germanique née pour faire patienter les enfants jusqu’à Noël. À l’origine, on remettait une image pieuse chaque matin aux enfants, comportant une phrase de l’Évangile ou une incitation à faire une bonne action. Plus tard les biscuits puis les chocolats remplacèrent les images. » Wikipédia

Et vous, quel calendrier de l’Avent pour vos petits chéris ?

Les changements du deuxième mois

14542_215775787888_508957888_4057300_1992189_nComme toujours, le temps passe vite, Ticoeur grandit (et grossit !) et je me rends compte qu’on oublie comment étaient les premiers jours, les premières semaines… Je profite donc de ce post pour raconter tous les changements qui sont survenus pendant le deuxième mois de sa petite vie :

ça fait bizarre de voir que certains bodies et pyjamas ne lui vont plus alors qu’il nageait dedans à sa naissance.
– Le gros événements, comme je l’ai déjà dit,  c’étaient les sourires, les vrais… Il en fait de plus en plus chaque jour et parfois, on dirait même qu’il pique un fou rire.

– Courant du 2iè mois, il s’est mis à apprécier le moment où on lui change la couche : avant, c’était pleurs et compagnie… Maintenant, c’est l’éclate ! Il adore les déshabillages/nettoyages/rhabillages, en profite pour nous sourire et pour regarder son mobile « éléphants ».

– Depuis quelques semaines, je lui mets de vraies tenues de petit mec alors qu’avant c’était tous les jours « journée pyjama ». Je me régale avec les petits pulls et les petits pantalons taille 3 mois parce que la taille « 1 mois » commence sérieusement à être trop juste… ça fait bizarre de voir que certains bodies et pyjamas ne lui vont plus alors qu’il nageait dedans à sa naissance.

– Le 2iè mois, ça aussi été le mois des bulles : il nous fait des petites bulles en nous regardant droit dans les yeux… trop mimi…

– C’est aussi le mois des gazouillis… Il cause tout seul pour dire, je ne sais quoi dans je ne sais quelle langue mais parfois, j’ai l’impression de presque entendre un genre de « mama »… Si, si 😉

– Le monde est plus sympa quand on est assis que couché sur le dos. Dernièrement, Ticoeur adore qu’on le tienne en position assise pendant quelques minutes : il en profite pour regarder tout autour de lui (c’est toujours mieux que regarder le plafond !) et il doit être fier de faire comme « les grands », à côté de nous dans le canapé ou sur nos genoux. Le matin, je l’assois dans notre lit en le calant avec des coussins le temps que je nous choisisse nos vêtements pour la journée…

Et puis, il y a tout ce qui ne change pas : la pause « goûter » à 4h du mat, sa bouille tout perplexe quand Matias le soulève par dessous les épaules pour le balancer de haut en bas, son bon appétit et surtout… Surtout… Le bonheur dont il nous comble !