Paris

La plus belle ville du monde

Articles avec l'étiquette Paris:

A Paris, j’aime… La Butte aux Cailles !

Aujourd’hui, je vous fais partager quelques photos de mon quartier préféré à Paris : la Butte aux Cailles, dans le 13iè arrondissement, pas si loin de la place d’Italie mais suffisamment cachée pour que même des Parisiens ne la connaissent pas !

Bien sûr, je ne suis pas du tout, du tout objective car je suis née là-bas (enfin, à 2 pas), j’y ai vécu 9 ans, j’ai dansé au Merle Moqueur, bu des mojitos Champagne au Spoutnik, fini les soirées à « La Folie en Tête », mangé au « Temps des Cerises », « chez Gladine », « chez Nathalie », au « Café du Commerce », à « L’Avant-Goût » et chez les autres ! J’ai aussi profité de l’eau de source disponible dans le quartier, de la piscine en plein air, des brocantes, de la fête de la musique, des expos, de la beauté des maisons, du charme des petites rues, des pochoirs qui les habillent et j’en passe…

La Butte aux Cailles et moi, c’est une grande histoire d’amour. A tel point, que j’avais même créé le blog Paris, Butte aux Cailles (je ne l’alimente plus depuis que j’ai quitté la butte mais vous pouvez encore y trouver des infos utiles – j’espère) et c’est comme ça que j’ai fait mes débuts dans la blogosphère.

Alors, je dédie cette mosaïque photos à mon quartier chéri que j’ai quitté les larmes aux yeux il y a un peu plus d’un an et c’est donc avec beaucoup d’émotion que j’apporte ma contribution à « mes photos préférées de Paris pour le mois de mai », initiative de The Parisienne !

20110527-123917.jpg

Dernier week-end avant notre départ pour la Sicile !

Monumenta 2011 : quand l’art rime avec espace et poésie

Je comptais les jours, maintenant je compte les heures puisque demain, lundi, à 7h30 nous décollons pour Palerme ! Que j’ai hâte de revoir ma famille « mafieuse » et de leur présenter Ticoeur, le « futur Parrain » !

Du coup, on se serait attendu à ce que je passe le week-end à boucler les valises ; c’est ce que toute femme/mère organisée aurait fait sauf que voilà, même s’il est vrai que depuis que nous voyageons avec bébé nous sommes beaucoup plus organisés qu’avant, nous partions de loin !!! Alors, certes, nous réservons nos hôtels et préparons notre itinéraire mais il reste un domaine où nous n’avons fait absolument aucun progrès c’est l’anticipation des valises : ici, on ne se sait pas faire ! Donc, là, il est 17h16 et au lieu de m’y coller, je préfère vous raconter notre dernier week-end parisien avant le départ…

Hier, nous étions les premiers à faire la queue devant le Grand Palais pour aller admirer l’œuvre absolument fascinante et « gigantesquement » originale d’Anish Kapoor dans le cadre de l’expo Monumenta 2011. Aucun autre endroit que la Nef du Grand Palais ne pouvait aussi bien mettre en valeur cette expérience sensorielle offerte par l’artiste anglais (d’origine indienne) qui décrit ainsi l’objectif de son œuvre : « Mon ambition est de créer un espace dans l’espace qui réponde à la hauteur et la lumière de la Nef du Grand Palais. Les visiteurs seront invités à entrer dans l’œuvre, à s’immerger dans la couleur et ce sera, je l’espère, une expérience contemplative et poétique ».
Pas si facile d’y prendre des photos tant l’objet est surdimensionné mais c’est un défi qui ravira les amateurs.
Dans tous les cas, je vous conseille vivement de vous rendre à Monumenta 2011 (jusqu’au 23 juin) pour une expérience moderne, spectaculaire et unique.

Dernier week-end avant notre départ pour la Sicile !
The Parisienne vous propose ici d’autres photos que je trouve très réussies.

Dernier week-end avant notre départ pour la Sicile ! Puis, j’ai profité du sommeil de Ticoeur pour aller voir « Minuit à Paris » de Woody Allen et j’ai aimé : j’ai été charmée par la fantaisie de l’histoire, les images de notre belle ville, les lumières nostalgiques, les surprises du scenario… J’ai regretté que Owen Wilson joue comme aurait joué Woody Allen, j’aurais préféré qu’il ait sa propre personnalité ; là, j’avais envie de dire « Woody, sors de ce corps ! ». Et puis, sans vouloir enlever trop de suspens, apparaissent des personnages assez improbables qui semblent n’être là que pour offrir un vernis de culture littéraire et artistique aux pauvres spectateurs incultes que nous sommes. Mais globalement, j’ai aimé oui, parce que le sujet me touche et que j’ai souvent eu envie de monter dans une Peugeot qui m’emporterait là où elle emporte Gil, à Minuit, à Paris…

Dernier week-end avant notre départ pour la Sicile ! Enfin, ce matin, au Bois de Boulogne, avec trois copines, j’ai participé aux 10km de « Courir ensemble » au profit de Handicap International. Environ 2000 personnes valides et handicapées ont pris le départ dans une ambiance sportive et solidaire, loin du brouhaha marketing de « La Parisienne » (cette course qui devient si commerciale qu’un jour je vais arrêter d’y participer !). Une belle course. A refaire !

Sur ce, je pars faire nos valises !

Un week-end très parisien

Ce week-end nous avons fait « nos Parisiens » en commençant par l’expo des voitures Ralph Lauren au Musée des Arts Décoratifs. De très belles voitures de collection (17 exactement) qui ont su ravir Ticoeur : il criait « AUTO » avec son bel accent allemand en découvrant chaque voiture !
Un week-end très parisien
Tout le monde se retournait sur notre passage ! Une chouette expo dans un cadre agréable (la nef du musée) par contre, on fait vite le tour et hélas il est interdit de prendre des photos.
Un week-end très parisienA midi, nous avons fait une halte au restaurant du musée qui fait pas mal parler de lui autour de moi en ce moment : mes collègues adorent ! J’ai nommé le « Saut du Loup ». A la carte c’est pas donné (on paye le magnifique cadre), donc nous avons juste pris une entrée histoire de nous poser en terrasse pour le déjeuner de Ticoeur. Nous reviendrons tester le menu entier en semaine car le prix devient très intéressant : 22 euros pour entrée-plat-dessert le tout en en terrasse au calme avec vue sur la Tour Eiffel : « what else ? » diraient certains 😉

Je précise, car c’est un sujet qui me tient à cœur, qu’il n’y a pas de chaises hautes mais 1/il est facile de s’installer en terrasse avec la poussette 2/ votre enfant peut gambader sur la pelouse devant les tables.

.Un week-end très parisien

Après la sieste, nous nous sommes baladés dans le quartier des Batignolles direction la petite « galerie ligne 13 » qui exposait les girafes de Mosko (sur les conseils de The Parisienne) : sympa ! J’aurais presque craqué pour un des petits formats que j’aurais bien imaginé dans la chambre de Ticoeur mais c’est quand même pas très raisonnable.
Un week-end très parisien
Enfin, nous avons pris le goûter à la pastelaria de Belem que j’aime beaucoup car on y retrouve une ambiance portugaise authentique et chaleureuse autour de délicieux pasteis de nata.

Sinon, hier je suis allée courir car je m’entraîne pour les 10kms organisés au profit de Handicap International. La course aura lieu au Bois de Boulogne le dimanche 15 mai à 10h. Il reste encore des places ici. N’hésitez pas à m’accompagner !

Et vous, qu’avez-vous fait de beau ce week-end ?
Un week-end très parisien
Un week-end très parisien

Soirées Sans Bébé d’avril (SSBB #3)

Je continue la rubrique « SSBB » pour vous raconter nos soirées sans bébé de ce mois-ci. Parce qu’on a beau être parents, il est essentiel de savoir trouver du temps pour son couple ; et même si j’adore me lover dans le canapé en regardant « Doctor House » dès que Ticoeur est endormi, j’aime aussi profiter de Paris dès que possible.
Donc voici nos sorties en amoureux du mois :

Soirées Sans Bébé d'avril (SSBB #3) Maria Pages et Sidi Larbi Cherkaoui dans leur spectacle « Dunas » à la Vilette : magnifique ! Tous les amateurs de danse contemporaine ne peuvent que connaître Cherkaoui, ce chorégraphe-poète qui nous emporte dans un univers onirique le temps d’une danse. Nous avons adoré (et le mot est faible) son « Dunas » où Marias Pages danse du flamenco tandis que Cherkaoui suit ses mouvements dans un style plus moderne, le tout sur de la musique classique arabe, jouée essentiellement au piano. Une merveille ! La salle était comble. Il n’y a eu que deux représentations à Paris mais n’hésitez pas à guetter son prochain spectacle dans la capitale, en province (en juillet à Marseille) ou en Europe (à Londres la semaine prochaine).

Soirées Sans Bébé d'avril (SSBB #3)

Au moment de la nuit au studio des Champs Elysées : Il s’agit en fait de deux pièces (« La Nuit et le Moment » de Crébillon Fils et « Le Pain de Ménage » de Jules Renard) sur une même thèmatique : le couple. La première pièce nous parle surtout du jeu amoureux, du badinage, de la séduction, de la confidence, de la sincérité et la deuxième pièce aborde le sujet de la fidélité ou disons plutôt de la tentation d’infidélité chez deux personnes mariées. Dans les deux cas, un suspens, une question : cèderont-ils à la tentation ? On les écoute attentifs. La mise en scène est simple mais belle, avec un bon choix musical. Les textes sont à la fois fins et forts, brillament portés par le jeu emouvant, juste et convainquant des acteurs (Anne Charrier et Nicolas Briançon que vous connaissez peut-être car ils jouent dans la série « Maison Close »). Allez-y !
Jusqu’au 29 mai 2011



Un fil à la patte de Feydeau à la Comédie française : un très bon jeu d’acteurs !
Soirées Sans Bébé d'avril (SSBB #3) Pour cette soirée, nous avons eu beaucoup de chance car toutes les dates affichent complet, surtout depuis que Christian Hecq a obtenu le Molière du meilleur comédien (il joue le personnage de Bouzin). Du coup, nous sommes venus 1h30 avant le spectacle et avons espéré obtenir des places suite à de potentiels désistements de dernière minute. Et bien, nous les avons eues et pas des moindres : deux super places au premier rang du premier balcon ! Pour info, statistiquement, 25 places sont ainsi remises en vente chaque soir, donc n’hésitez pas à tenter votre chance ! Pour ce qui est de la pièce, c’est du Feydeau donc par forcément ma tasse de thé car histoire bien légère (le jour de son mariage Bois d’Enghien essaie de rompre avec sa maîtresse Lucette mais celle-ci ne compte pas le lâcher si facilement !). Par contre, le talent des acteurs vaut la peine qu’on se déplace.
Jusqu’en juin 2011

Bref, un programme plutôt culturel pour ce mois d’avril. Du coup, pour mai, j’ai envie de sorties resto ! Vous connaissez le site lafourchette qui permet de réserver des tables avec des promos super intéressantes ? On est fan ! A l’occasion, je vous ferai une petite sélection des restos que nous avons déjà testés.

Et vous, des sorties en amoureux ce mois-ci ?

Les chaises hautes : problème mondial ou parisien ?

La chaise haute est une denrée si rare que je suis étonnée que sa valeur ne soit pas cotée en bourse
chaise hauteComme vous l’avez déjà compris, nous adorons voyager avec Ticoeur… Seulement, évidemment, il y a toujours des petits soucis logistiques qui peuvent apporter quelques nuages au beau tableau idyllique : chaises hautes, lits bébé, tables à langer… tous les pays n’offrent pas les mêmes facilités et loin de là ! Pour moi, le plus gênant est le manque de chaises hautes dans les restaurants. Mais savez-vous quel est le pire endroit que nous ayons vu ? PARIS ! Oui, cette ville que j’adore, où je suis née et à qui je pardonne beaucoup mais pas ça…

C’est simple : dans les restos parisiens, la chaise haute est une denrée si rare que je suis étonnée que sa valeur ne soit pas cotée en bourse ! Et ceux qui vont au restaurant avec bébé/enfants sont si peu nombreux qu’ils passent pour des extra-terrestres. Certains clients nous dévisagent comme si nous nous arrivions avec un éléphant !éléfant

Je ne réclame pas qu’il y ait des chaises hautes dans TOUS les établissements : évidemment, ce n’est pas adapté pour les restos étoilés parce que le menu à 300 euros peut rendre les clients un peu nerveux, je comprends 😉 , ni pour les restos romantiques où les amoureux souhaitent entendre le battement de leurs cœurs etc… Mais bon, il y a quand même des milliers de restos qui se targuent d’offrir une cuisine et une ambiance familiale or, dans « familiale », il y a « famille », non ? Alors oui, la plupart des grandes chaînes sont équipées mais c’est quand même triste d’être obligé d’aller manger dans une chaîne non ? Et enfin, oui, il y a des exceptions, des petites adresses sympas que je chérie mais globalement c’est juste la catastrophe !

Du coup, on voit des familles qui se posent en terrasse, avec les poussettes sauf qu’on fait quoi les jours sans soleil ? Et mon Ticoeur dans la poussette, loin de la table, il est un peu frustré donc il finit par râler. Tout ça est d’autant plus triste que pas mal de restos me disent que nous sommes vraiment les bienvenus avec bébé mais qu’ils n’ont pas de chaises. Alors, nous, dans ce cas, on emmène la nôtre…Si si ! Cette chaise Ikéa à 12 euros qui se démonte en 2 secondes, qui ne pèse trois fois rien et dont nous glissons les pièces détachées dans le panier de la poussette. Autant vous dire que tous le monde nous regarde mais bon, je ne le fais qu’avec l’accord du gérant donc sans complexe ! Sauf que je me dis, cette fameuse chaise à 12 euros, ce n’est pas hors de prix pour un resto, non ? Donc quel est le problème ? Surtout quand le patron est d’accord pour accueillir les enfants ? Je ne comprends pas ! Et je suis d’autant plus intolérante sur le sujet que lors de nos voyages nous avons vu de beaux exemples :
chaise haute
palme d’or pour l’Ecosse où les restos proposent chaises hautes et tables à langer. Nous avons même vu des aires de jeux dans certains pubs ! Oui, cet endroit où vous, parents pouvez déguster une bière, tout décontractés parce que votre bébé joue sagement aux puzzles sur de la grosse moquette.

médaille d’argent pour la Malaisie et pour Phnom Penh au Cambodge où tous les restos, mêmes les boui-bouis dans la rue ou sur la plage avaient des chaises hautes (même rouillées ;-)) ! Et là nous parlons de pays en développement voire sous-développés. Et bien ils auraient des leçons à donner à notre capitale ! D’ailleurs, 90% avaient justement cette fameuse chaise suédoise (ou une copie made in China ;-))…

carton rouge à l’Italie où nous n’avons pas vu l’ombre d’une chaise bébé lors de nos voyages à Rome, Elbe et Cinque Terre. Dans un mois, la Sicile : on verra si je revois mon jugement…

un prix du meilleur espoir à donner aux provinces françaises hors Paris : c’est inégal mais il y a aussi de beaux exemples à citer en France, comme à Saint Malo où toutes les crêperies où nous avons atterri étaient équipées ; ou encore les restos où nous étions allés sur la route des vins près de Bordeaux ; par contre, nous avons galéré à Marseille et à Aix-en-Provence. Après, évidemment, il ne s’agit là que de mon expérience et je serais ravie de connaître la vôtre et vos impressions sur les villes où vous vivez.

chaise haute toilettes– enfin, je décerne le prix de l’équipement le plus insolite à Singapour où en allant aux toilettes, je suis tombée nez à nez avec une chaise haute placée à côté de la cuvette afin que les mamans puissent faire ce qu’elles ont à faire sans être encombrées d’un bébé dans les bras : hallucinant non ? Mais pas bête du tout ! Regardez :

Bref, Paris a beaucoup à apprendre du reste du Monde et du reste de la France. A l’heure de la mondialisation et de la globalisation, il serait temps que ma ville préférée soit à la hauteur ! Ou aurait-elle besoin d’une chaise ?