Notre vie en Angleterre #46 : leur 2iè rentrée scolaire !

Pour cette nouvelle année à l’école anglaise, nous sommes beaucoup plus détendus : les enfants parlent anglais, ils ont leurs amis et ils connaissent très bien l’école ! En plus, ils ont de super instituteurs qu’ils connaissent déjà : Titpuce est tombée avec la maîtresse qu’avait Ticoeur l’an dernier et Ticoeur est tombé avec l’instit’ qui est également responsable de la Forest School or Ticoeur a souvent choisi cette activité (feu de camp, construction de cabane, d’objets en bois…) en activité extra-scolaire.

Quand, je vous ai écrit mon petit bilan de notre première année en Angleterre, je vous ai dit que j’écrirai un peu moins souvent mais finalement, cette semaine, j’ai beaucoup de choses à vous raconter ! Qu’est-ce qui est nouveau ?

Et bien, pour commencer, regardez cette photo de la rentrée des classes :

cette année

Et à présent, regardez la photo de l’an dernier :

l’an dernier

Vous voyez l’énorme différence ? Ils ont trop grandi mes amours ! Bien trop grandi ! D’ailleurs, pour Titpuce, il y a changement d’uniforme par rapport à l’an dernier. Elle porte à présent l’uniforme des « grandes » et ce sera celui-ci jusqu’à la fin de l’école primaire.

Ah oui, au fait : dans quelles classes sont-ils ? Year 5 pour Ticoeur (qui aurait dû rentrer en CM2 en France) et Year 3 pour Titpuce (qui serait rentrée en CE1 en France). Au Royaume-Uni, à partir de Year 3 c’est ce qu’ils appellent « Junior School » alors qu’avant c’est « Primary School ». Souvent c’est dans la même école ou juste à côté. Pour nous, c’est dans la même école. Nous avons reçu les programmes pour l’année (j’adore la transparence des écoles à ce sujet ! Chaque école a un site web et offre énormément d’informations aux parents). Voici quelques points du programme qui diffèrent de la France :

  • En Histoire : ce trimestre Ticoeur va étudier la dynastie des Tudors, notamment Henry VIII et ses femmes (moi, j’adore car j’apprends l’Histoire d’Angleterre par l’occasion !). Titpuce va étudier l’Egypte ancienne.
  • Religion/Philosophie : je vous rappelle que cette matière est proposée par toutes les écoles même publiques et même non religieuses. Quand l’école n’est pas religieuse (ce qui est le cas de la nôtre), les enfants apprennent un peu sur toutes les religions, ce que je trouve intéressant. Ce trimestre, pour Ticoeur, ce sera le christianisme et pour Titpuce le judaïsme.
  • Math : je suis en train de creuser et tenter de comparer les programmes entre la France et le UK. Je vous dirai si je vois une différence de niveau…
  • Sports : comme je vous l’ai déjà dit, il y a plus de sport qu’en France (vous voyez, je me répète quand même :-)). Ce trimestre c’est foot et rugby pour Ticoeur ; hockey sur gazon pour Titpuce.
  • Les petits Anglais apprennent le français donc il y a cours de français une fois par semaine. La prof va s’adapter à nos enfants et essayer de leur faire travailler le CM2 et le CE1 dans un petit coin de la classe. La prof est super donc cela devrait les aider même si j’ai bien conscience qu’il faut absolument que Ticoeur et Titpuce lisent des livres en français à la maison. Nous allons essayer ! C’est clairement le point le plus compliqué pour tous les enfants expatriés… Nous avons tendances à mettre la priorité sur l’anglais pour que les enfants suivent bien à l’école et donc le français passe un peu à la trappe. Je pense que quelques pages avant de dormir cela pourrait être pas mal…
  • Cours d’anglais : la particularité pour Ticoeur c’est qu’il a été sélectionné pour la grosse production théâtrale de l’école suite à son succès l’an dernier sur les planches. Il aura donc des heures supplémentaires pour travailler la pièce.
  • Un détail que j’adore en Angleterre : ok, il faut acheter les uniformes et des accessoires pour les différents sports ; par contre, il n’y a pas, comme en France de listes de fournitures qui vous donnent la migraine ! Les enfants doivent aller à l’école avec un crayon de papier et une gomme ! Ceux qui ont le permis stylo (oui, oui, ça existe ! Ticoeur l’a eu l’an dernier) emmènent donc aussi un stylo bille.

Et les activités extra-scolaires ?

Il y a tout d’abord, les activités que les enfants peuvent faire au club à l’école après les cours (équivalent de notre Centre de Loisirs mais en mieux…) : tir à l’arc et natation pour Ticoeur ; gymnastique et natation pour Titpuce. Aucune logistique nécessaire pour ces activités puisque tout se passe à l’école.

En dehors de l’école, Ticoeur continue le tennis ; Titpuce continue la danse classique et a souhaité rajouté les claquettes. Les claquettes c’est une activité très répondue ici ! En France, je ne connais pas d’enfants qui en font. En fait, en Angleterre, les enfants qui font de la danse suivent plusieurs cours de danses (typiquement ballet+moderne+claquettes). D’ailleurs, les cours de danse sont vraiment moins chers ici alors que pour les autres sports c’est équivalent.

En résumé, l’agenda est très chargé ! Plus qu’il ne l’était à Paris mais la grande différence c’est qu’à Paris nous n’arrivions pas à facilement gérer les activités des enfants car nous finissions le travail bien trop tard ! Alors qu’ici, les Anglais finissent leur journée de boulot bien plus tôt et donc nous avons le temps de courir partout pour emmener les enfants à leurs activités… La seule difficulté c’est que Papa Voyage et moi avons des déplacements pro à Londres mais nous sommes assez libres dans la gestion de nos agendas pour faire en sorte que cela ne tombe pas en même temps. A suivre !

Enfin, comme la saison de voile court encore jusque fin octobre, nous irons à la voile de temps en temps le week-end. Mais ce week-end, nous avions quelques achats à faire samedi (pour les activités sportives des enfants justement !) et dimanche, nous sommes partis à Poole dans le Dorset pour profiter des grandes plages de sable fin ! Je vous raconte cette escapade bientôt sur le blog !

Poole – Sandbanks

Et pour vos enfants ? Comment s’est passée la rentrée ?

Notre vie en Angleterre (semaine 30) : la rentrée et la pêche au crabe

Cette semaine, c’était la reprise à l’école, après nos belles vacances de Pâques en Crète et notre week-end dans le Dorset.

L’école en Angleterre :

  • Sport : ce trimestre, c’est le cricket qui au programme pour Ticoeur ! Et après cette première semaine de cours il est déjà totalement fan de ce sport dont je n’ai pas encore compris grand chose à part que c’était calme :-). D’ailleurs, dans leur tenue de cricket toute blanche et toute classe, on dirait plutôt que les enfants sont prêts pour une soirée blanche chez Eddie Barclay ! Hâte d’aller voir un match pour mieux comprendre cette intrigante activité 100% british ! Il paraît que certains matchs peuvent durer des jours !
  • Uniforme : pour ce trimestre d’été, les filles ont un nouvel uniforme… Une robe vichy rose et blanche qui plaît beaucoup à Titpuce ! Et s’il fait froid ? Alors, elles peuvent mettre le pull de l’uniforme d’automne-hiver. Mais pour l’instant, le soleil est de la partie !
  • Cours de théâtre : Ticoeur connaît son rôle par cœur donc il a hâte de travailler sur la mise en scène. La représentation sera fin juin. La pièce de théâtre fait écho au programme d’Histoire de ce trimestre : la Seconde Guerre Mondiale.
  • Poésie : c’est marrant car je me faisais dernièrement la remarque que par rapport à la France, il n’y a pas beaucoup de poésie dans le programme scolaire des Anglais. En France, j’ai l’impression que les enfants apprenaient au minimum une poésie par mois. Ici, depuis que nous sommes là, il n’y a eu aucune poésie à apprendre. Par contre, il y a beaucoup de chants via la chorale de l’école et le théâtre est également à l’honneur. Mais pour ce trimestre, la poésie de non-sens (nonsense poetry) est au programme pour Titpuce. C’est l’occasion pour toute la famille de découvrir des écrivains que nous ne connaissions pas et des poèmes rigolos !
  • Après les cours, comme en France, il y a étude ou activités (after school clubs) – l’équivalent de nos centres de loisirs. Ticoeur reste le lundi à l’étude et le jeudi quand il y a natation. Ce trimestre, Titpuce a choisi de faire de la gym le jeudi soir, activité qu’elle faisait à Paris depuis deux ans.

A la pêche au crabe, crabe, crabe… !

Je crois que je ne vous l’ai pas encore raconté mais dans notre coin du sud de l’Angleterre (peut-être sur les autres côtes anglaises d’ailleurs ??), la grosse activité familiale du week-end c’est la pêche aux crabes ! (crabbing). Avec les beaux jours, tout le monde s’y colle et nos enfants ont eu envie d’essayer aussi ! Nous avons donc acheté le petit matériel nécessaire et nous avons testé ce week-end. Et bien c’est trop facile, même pour des Parisiens ! En 45 minutes, nous avions déjà pêché 20 crabes ! Cela a bien amusé Ticoeur et Titpuce. Moi, j’ai juste pris le soleil assise sur le ponton en espérant qu’un crabe n’atterrisse pas sur mes genoux ! A la fin, nous les avons tous relâchés…

Flippant !


Belle semaine à vous tous !

Notre vie en Angleterre (semaine 26) : première sortie vélo pour fêter le printemps

Une petite semaine bien tranquille et fort agréable en ce début de printemps. Nous en avons profité pour réaliser notre première rando-vélo sous le soleil d’Angleterre ! Titpuce avait eu un nouveau vélo pour son anniversaire, une jolie bicyclette anglaise. Nous n’avions pas encore eu l’occasion de la tester mais cette semaine c’est chose faite ! Nous avons parcouru 20 kilomètres sur une ancienne voie de chemin de fer, à travers la campagne anglaise et le long d’une rivière.

C’était très sympa et les enfants ont assuré ! La piste est réservée aux cyclistes, aux marcheurs et aux cavaliers (le cheval c’est une grande passion dans la région !). Nous n’avons pas l’habitude de partager nos pistes cyclables avec nos amis les chevaux donc nous étions bien prudents pour ne pas les effrayer malgré les trajectoires parfois étranges de ma Titpuce :-).

Il faut dire que le vélo est encore un peu grand pour elle, donc pas simple de bien rouler en ligne droite. Évidemment, il faut conduire à gauche, mais ça on commence à avoir l’habitude !

Pour rebondir sur mon blues de la semaine dernière, je dirais qu’une bonne solution consiste à profiter de ce qu’on peut faire ici et que nous n’aurions pas pu faire à Paris, comme justement rouler en pleine nature, de villages en villages, saluant les chevaux, les poneys et les Anglais…

Les kilomètres, ça donne faim ! Les miles aussi au cas où vous auriez un doute ! L’avantage en Angleterre c’est qu’il y a toujours un pub quelque part au bord du chemin ! Nous nous sommes donc arrêtés pour déguster le fameux Sunday Roast : ici, la coutume du dimanche consiste à manger ce plat à base de viande, de sauce gravy, de légumes et d’un Yorkshire pudding (sorte de soufflé). J’aime bien cette tradition, pas tant pour la recette mais parce que j’aime cette ambiance familiale dans les pubs le dimanche.

La portion enfant du Sunday Roast

A part ça, notre jardin commence à fleurir ; nous pouvons prendre le goûter et l’apéro au soleil et dîner à nouveau dans notre véranda. Bref, les beaux jours sont arrivés ! Titpuce a même décrété qu’on se croirait en été et c’est bien vrai ! Pourvu que ça dure ! La nuit, nous profitons des étoiles… Et ça non plus, ce n’était pas possible à Paris :-).

Les autres news d’Angleterre en vrac :

  • A l’école, il y a eu la représentations de Mary Poppins qu’ont travaillé les plus grands depuis la rentrée. Le résultat était bluffant ! Les chants, la mise en scène, les décors, les costumes et surtout le jeu des enfants : c’était vraiment un spectacle de grande qualité ! Et je ne dis pas ça car je suis gaga devant les enfants ou parce que je suis en manque de culture. Non, non, dans l’absolu, c’était juste vraiment waouh ! Bravo aux maîtresses, profs d’art et de musique ! Ticoeur a de plus en plus envie de faire du théâtre ! (Résultats de son audition la semaine prochaine !).
  • Titpuce nage comme une petite sirène ! Quel contraste avec ses débuts ! Les cours de natation lui ont beaucoup apporté et à présent elle ne veut plus sortir de l’eau !
  • L’agent immobilier auprès duquel nous avons loué notre maison est venu faire son contrôle semestriel. C’est bien pour le propriétaire mais pas très agréable pour les locataires… Disons que nous ne sommes pas habitués à ce genre de visite en France. Le gros stress côté ménage et rangement ! Heureusement qu’il prévient 10 jours avant :-). En tout cas, j’ai bien ri car il n’arrêtait pas de me dire « ça va ? Vous êtes bien en Angleterre ? Vous vous sentez bien ici ? »… En fait, en voyant le peu de meubles que nous avons et les quelques cartons que je n’ai pas encore déballés, il a dû craindre que nous repartions bientôt !
  • Plus aucun doute : Theresa M. a surpassé Agatha C. dans l’art de ménager le suspens. Après tout, nous ne sommes qu’à J-5 !

Belle semaine à tous !


Notre vie en Angleterre (semaine 12) : de l’anglais, du sport et découverte de Salisbury

Notre expatriation en Angleterre apporte bien sûr plus d’anglais dans notre vie mais elle nous incite aussi à faire beaucoup plus de sport car à l’école des enfants, comme je vous l’ai déjà raconté, le sport a vraiment une place privilégiée et nous en sommes ravis ! Ticoeur et Titpuce ont 4 à 5 séances de sport par semaine dans leur emploi du temps (sport co, gym et natation). C’est un aspect de notre expatriation auquel je n’aurais pas pensé mais c’est une belle surprise ! Alors, voici un résumé de cette nouvelle semaine en Angleterre, semaine particulièrement sportive !

Natation : Titpuce persévère en natation et ses efforts commencent à porter leurs fruits. Cela fait maintenant un mois qu’elle suit des cours particuliers le mercredi soir en plus de ses cours à l’école, et nous rajoutons encore une couche en allant en famille à la piscine le week-end. Ce matin, enfin, elle a eu le déclic et elle a mis sa tête sous l’eau ! Il paraît que cela débloquera vite le reste. Alors croisons les doigts pour qu’elle sache nager avant la fin 2018 ! Je demande juste ça au Père Noël cette année ! En tout cas, l’heure de natation avec sa classe n’est plus sa bête noire de la semaine. Au final, elle a  même trouvé amusant d’aller sous l’eau et elle ne voulait plus quitter la piscine ce matin ! On tient le bon bout :  « Just perfect ! » ma chérie !

Compétition de rugby : Ticoeur a participé à ses premiers matchs contre une autre école. Contrairement à ses camarades de classe, il débute en rugby. En tout cas, il essaie de s’y mettre même s’il préfère de loin le foot. Le rugby a été inventé en Angleterre, dans la ville de… Rugby ! Je savais pas… Je l’ai appris car à la maison on a lu les règles du jeu, l’histoire du jeu et on a regardé quelques vidéos sur Youtube : qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour aider ses enfants ! Dire que nous aurions eu l’occasion de voir jouer les All Blacks lors de notre roadtrip en Nouvelle-Zélande mais nous ne nous intéressions pas au rugby à l’époque ! Allez, promis : on ira voir le XV de France à l’occasion !

Tennis & Tea pour maman ! : vous moquez pas, c’est du sport ! Si, si ! Pas autant que le rugby, je le reconnais… Je me suis inscrite à ce cours de Tennis & Tea dans mon village, le lundi matin. En quoi cela consiste ? Et bien, c’est un cours pour les mamans (et les grands-mères !) qui veulent jouer au tennis en douceur, sans match, juste en échangeant quelques balles et en faisant des pauses pour boire du thé et prendre des petits biscuits ! Pas mal le concept, non ? So british!

Danse : en plus des nombreux sports proposés à l’école, ma Titpuce suit des cours de danse classique de la Royal Academy of Dance. Encore une fois, c’est amusant de voir que tout est royal dans ce pays ! Par rapport aux cours qu’elle suivait à Paris c’est trois fois moins cher, il y a moins d’enfants et la prof est aussi bien ! Par contre, cela ne semble pas une activité très demandée car il y a très peu d’écoles de danse dans notre région. Cela me demande donc de traverser quelques villages et croiser quelques renards en chemin. Mais bon, encore une fois : qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour ses enfants !

Vélo : Papa Voyage garde la forme aussi car, comme à Paris, il va au bureau en vélo (20 minutes de trajet). Par rapport à Paris, il n’y a pas de pistes cyclables ; par contre, l’air n’est pas pollué et les Anglais sont très respectueux des vélos (presque trop !) : ils s’écartent de deux mètres quand ils doublent un vélo ! (Et donc personne n’arrive plus à passer sur la route !). Les cyclistes ont tous un casque, un gilet fluo et des lumières. On nous a dit que les amendes étaient élevées si ces points n’étaient pas respectés donc cela explique sans doute cela et c’est plus confortable pour tout le monde.

Point météo : il fait frais (8 degrés) mais plus doux qu’à Paris et surtout nous avons encore eu pas mal de soleil ! Je m’attendais à pire en venant vivre ici ! C’est vraiment une bonne surprise pour l’instant ! Et ça aide pour toutes les activités sportives !

Et à part le sport, quelles news de l’école et de ma vie de maman ?

Suite de l’article

Notre vie en Angleterre (semaine 11) : un anniversaire à l’anglaise et 48h à Paris !

A force de dire que Paris me manquait, il fallait bien que je me lance et que je retourne dans ma ville ! A la dernière minute, j’ai trouvé des billets pas chers et j’ai laissé Papa Voyage gérer boulot et enfants pendant 48h ! (Il s’en est sorti, je vous rassure !). Alors, je m’excuse déjà auprès de tous les amis que je n’ai pas pu voir. Mon passage était bien trop rapide. J’ai vu peu de monde, un peu de famille surtout, et j’ai fait le plein de culture car comme je vous l’ai expliqué, c’est finalement le seul point d’ombre à notre petite vie outre-Manche… Mais commençons par les nouvelles de notre coin d’Angleterre où l’automne est toujours aussi agréable…

Parc à Southampton

L’école anglaise en vrac :

  • Au Royaume-Uni, il existe une matière que nous n’avons pas en France : PSHE (Personal, Social and Health Education). Cela recouvre des enseignements variés relatifs à la santé (par exemple comment se brosser les dents…), à la vie quotidienne (par exemple, savoir compter l’argent, lire l’heure…) et à la connaissance des autres (tolérer les différences, etc…). En fait, on couvre une partie de ces enseignements en France mais pas sous l’étiquette d’une matière spécifique. Bref, en PSHE, cette semaine, ma puce a étudié la vie de Louis Braille et son apport pour les aveugles. Pour ma puce, c’était vraiment sport de préparer un exposé écrit en anglais sur Monsieur Braille mais elle s’y est collée avec beaucoup d’application et j’étais contente que que ce soit un Français à l’honneur cette semaine :-)…
  • En cours de musique, Titpuce faisait de la flûte à bec (classique dirais-je… j’ai eu le droit à la même chose dans mon enfance…) mais pour la seconde moitié du trimestre, toute sa classe a changé d’instrument et découvre le… violon ! Cela me semble un choix ambitieux ! J’ai hâte d’entendre ça (ou pas !). Les instruments sont uniquement à l’école et nous n’avons pas de violon à la maison donc je ne sais pas vous dire comment ça sonne mais ma puce adore ! Dans tous les cas, j’apprécie l’encouragement à découvrir de nouveaux instruments… Toutes les écoles que nous avions visitées dans notre coin mettent l’accent sur la musique. Je ne sais pas si c’est spécifique au Hampshire ou général dans le pays mais j’apprécie !
  • Pour Ticoeur aussi, la deuxième moitié du trimestre est sous le signe du changement mais du côté des cours de sport : les entraînements de foot ont été remplacés par…le rugby ! Cela m’inquiétait un peu car je n’imagine pas trop Ticoeur dans ce sport mais pour l’instant il aime donc à suivre aussi ! Le prof lui aurait même dit qu’il était bon au plaquage !… Comme quoi, on croit connaître son enfant :-)… Je précise que les filles de sa classe ne font pas du rugby mais du hockey sur gazon. Je ne sais pas si cela vous rassure mais ça rassure ma puce qui n’a aucunement envie d’essayer le rugby ! Je vous dis pas l’état des genoux de Ticoeur cette semaine !
  • Le prof de piano de Ticoeur l’a inscrit pour le concours de la Royal Academy Of Music. C’est drôle : quoiqu’on fasse en Angleterre, c’est « royal » ! ça en jette non ? Bref, l’examen est prévu au printemps. Mon Ticoeur est à fond et s’y prépare tous les jours ! Je rappelle que les cours de piano c’est pas dans le cursus commun. Il s’agit de cours particuliers que nous payons et qui ont lieu à la place du créneau de musique  de la classe. Ainsi, quelques enfants sont en cours particuliers de piano, guitare, batterie, ou autre pendant que le reste de la classe a cours de musique (flûte, violon ou chant). Les Conservatoires n’existent pas au Royaume-Uni donc les enfants préparent des concours de la Royal Academy of Music auprès de professeurs particuliers habilités.
  • Enfin, la classe de ma puce monte une pièce de théâtre pour Noël : A Midwife crisisC’est l’histoire d’une sage-femme qui se rend à Bethléhem car elle veut aider à la naissance d’un certain petit Jésus. J’ai hâte de voir à quoi ressemble l’accouchement, si accouchement il y a  ! Il paraît que c’est plein d’humour à l’anglaise… Je n’en doute pas ! Titpuce aura justement une partie du rôle de la sage-femme. Je lui ai demandé si elle s’en sortait avec le texte et apparemment ça va car il s’agit surtout de chansons et depuis le début, elle est plus à l’aise pour apprendre l’anglais en chantant donc pour l’instant l’idée de monter sur scène ne lui fait pas peur !

Pendant ce temps-là, maman est à Paris 🙂

Et bien oui ! J’ai craqué : je suis partie en solo dans ma ville et je l’ai parcourue sous un grand soleil, le long de la Seine, le long de ses grands boulevards, avec un croissant bien beurré dans le ventre et de chouettes expos au programme.

Je suis allée voir l’expo Miró au Grand Palais car c’est la grande expo du moment. C’est très complet, très beau, sans surprise. Etrangement, le reste de mon programme était très anglais : je suis allée voir l’expo Grayson Perry au musée de la Monnaie. Excellent ! Le comble, c’est que cet artiste britannique, complètement décalé a étudié l’art à … Portsmouth ! Ville qui est tout proche de mon village ! Mais c’est ainsi : une capitale comme Paris donne accès à tout alors que dans mon village, la seule expo qu’il y a eu pour l’instant c’était une expo des plus grands haricots verts cultivés dans le village !!! Et à croire que je l’ai fait exprès (mais non pas du tout !), au Théâtre Michel, je suis allée voir La Machine de Turing, qui raconte la vie de cet Anglais surdoué qui a aidé les Alliés à décoder les messages secrets des Allemands pendant la Seconde Guerre Mondiale. Superbe ! Une excellente performance du comédien Benoît Solès dans le rôle d’Alan Turing. Vous aviez peut-être vu Imitation Game au cinéma. C’est de cette histoire qu’il s’agit mais au théâtre c’est tellement plus émouvant ! A voir absolument !

Passer de ma campagne anglaise à Paris a été un choc je dois dire : le bruit, la foule, la circulation bien dense, les gens qui fument (je n’ai pas encore croisé d’Anglais avec une cigarette et je viens de le réaliser !)… Mais le choc était très positif aussi : la vie, le mouvement, les possibilités de visites, l’architecture, les cafés, le tourbillon de la Capitale, de cette ville où j’ai grandi… Cela m’a fait le plus grand bien même si j’ai quasi dormi toute la journée à mon retour tant mon escapade et mes longues heures de marche m’ont épuisée !

Quant à Papa Voyage, il s’en est bien sorti, pour deux raisons qui sont propres à notre nouvelle vie en Angleterre. Ici, les gens ne restent pas tard au travail et donc il n’y a rien de choquant à partir tôt pour aller chercher ses enfants à l’école… Et secondo, le télétravail est plus dans les moeurs donc cela permet également plus de souplesse dans l’organisation.

Un anniversaire à l’anglaise…

Comme j’ai des amis qui ont vécu à Londres, j’étais déjà au courant des coutumes locales mais aujourd’hui nous les avons vécues nous-mêmes car Titpuce était invitée aux 7 ans d’un camarade de classe. Alors comment ça se passe en Angleterre ?

  • La plupart du temps toute la classe est invitée ! Et ça, ça me fait très très peur ! Car je n’étais déjà pas fan de devoir gérer 6 ou 7 enfants à chaque anniversaire mais alors devoir gérer une classe entière !
  • De nombreuses mamans restent pour aider… Ouf ! Cela fait aussi partie de la tradition… Mais quand même ! J’ai encore trois mois pour me préparer psychologiquement avant l’anniversaire de ma puce !
  • Les cadeaux ne sont pas ouverts pendant l’anniversaire. L’enfant qui fête son anniversaire ouvre les cadeaux le soir chez lui. Ma puce était trop frustrée et n’arrêtait pas de vouloir lui mettre son cadeau entre les mains ! Mais rien à faire : le cadeau a atterri sur une table et nous sommes parties sans savoir si ça lui faisait plaisir ou pas… Titpuce avait surtout peur que le cadeau se perde étant donné le bazar entre tous les paquets, les bonbons, les manteaux…etc… Tous ces cadeaux restés empaquetés c’est ce qui a le plus choqué ma princesse ! Du coup, il ne faut surtout pas oublier d’écrire une petite carte pour que l’enfant sache qui a offert quoi…
  • Le gâteau d’anniversaire n’est pas mangé pendant la fête ! On emporte une part en partant, au moment où on prend son petit sac avec les habituels petits goodies
  • La conséquence du premier point c’est que l’anniversaire a rarement lieu à la maison et que les Anglais réservent tout un tas d’activités : bowling, piscine, salle des fêtes, laser game, escape game, château gonflable en été… Aujourd’hui, l’anniversaire avait lieu dans une salle d’escalade et ça, ma puce a adoré ! C’était la toute première fois pour elle et elle a très envie d’y retourner ! Evidemment, je suis restée pour l’aider car primo, la plupart des mamans sont restées mais aussi parce que je m’inquiétais qu’elle ne comprenne pas les instructions de sécurité données en anglais. Les murs font quand même 8 mètres de haut ! Autant vous dire que j’ai bien vérifié le baudrier avant chaque montée !

Au final, nous avons passé un excellent moment et ça met la pression pour l’organisation des anniversaires à venir !!!

Je vous laisse avec une photo prise ce soir depuis la plage à Lee-on-the Solent, avec vue sur Isle of Whight… Cela fait partie des bonheurs de vivre à la mer 🙂

Belle semaine à tous !