Notre vie en Angleterre (semaine 26) : première sortie vélo pour fêter le printemps

Une petite semaine bien tranquille et fort agréable en ce début de printemps. Nous en avons profité pour réaliser notre première rando-vélo sous le soleil d’Angleterre ! Titpuce avait eu un nouveau vélo pour son anniversaire, une jolie bicyclette anglaise. Nous n’avions pas encore eu l’occasion de la tester mais cette semaine c’est chose faite ! Nous avons parcouru 20 kilomètres sur une ancienne voie de chemin de fer, à travers la campagne anglaise et le long d’une rivière.

C’était très sympa et les enfants ont assuré ! La piste est réservée aux cyclistes, aux marcheurs et aux cavaliers (le cheval c’est une grande passion dans la région !). Nous n’avons pas l’habitude de partager nos pistes cyclables avec nos amis les chevaux donc nous étions bien prudents pour ne pas les effrayer malgré les trajectoires parfois étranges de ma Titpuce :-).

Il faut dire que le vélo est encore un peu grand pour elle, donc pas simple de bien rouler en ligne droite. Évidemment, il faut conduire à gauche, mais ça on commence à avoir l’habitude !

Pour rebondir sur mon blues de la semaine dernière, je dirais qu’une bonne solution consiste à profiter de ce qu’on peut faire ici et que nous n’aurions pas pu faire à Paris, comme justement rouler en pleine nature, de villages en villages, saluant les chevaux, les poneys et les Anglais…

Les kilomètres, ça donne faim ! Les miles aussi au cas où vous auriez un doute ! L’avantage en Angleterre c’est qu’il y a toujours un pub quelque part au bord du chemin ! Nous nous sommes donc arrêtés pour déguster le fameux Sunday Roast : ici, la coutume du dimanche consiste à manger ce plat à base de viande, de sauce gravy, de légumes et d’un Yorkshire pudding (sorte de soufflé). J’aime bien cette tradition, pas tant pour la recette mais parce que j’aime cette ambiance familiale dans les pubs le dimanche.

La portion enfant du Sunday Roast

A part ça, notre jardin commence à fleurir ; nous pouvons prendre le goûter et l’apéro au soleil et dîner à nouveau dans notre véranda. Bref, les beaux jours sont arrivés ! Titpuce a même décrété qu’on se croirait en été et c’est bien vrai ! Pourvu que ça dure ! La nuit, nous profitons des étoiles… Et ça non plus, ce n’était pas possible à Paris :-).

Les autres news d’Angleterre en vrac :

  • A l’école, il y a eu la représentations de Mary Poppins qu’ont travaillé les plus grands depuis la rentrée. Le résultat était bluffant ! Les chants, la mise en scène, les décors, les costumes et surtout le jeu des enfants : c’était vraiment un spectacle de grande qualité ! Et je ne dis pas ça car je suis gaga devant les enfants ou parce que je suis en manque de culture. Non, non, dans l’absolu, c’était juste vraiment waouh ! Bravo aux maîtresses, profs d’art et de musique ! Ticoeur a de plus en plus envie de faire du théâtre ! (Résultats de son audition la semaine prochaine !).
  • Titpuce nage comme une petite sirène ! Quel contraste avec ses débuts ! Les cours de natation lui ont beaucoup apporté et à présent elle ne veut plus sortir de l’eau !
  • L’agent immobilier auprès duquel nous avons loué notre maison est venu faire son contrôle semestriel. C’est bien pour le propriétaire mais pas très agréable pour les locataires… Disons que nous ne sommes pas habitués à ce genre de visite en France. Le gros stress côté ménage et rangement ! Heureusement qu’il prévient 10 jours avant :-). En tout cas, j’ai bien ri car il n’arrêtait pas de me dire « ça va ? Vous êtes bien en Angleterre ? Vous vous sentez bien ici ? »… En fait, en voyant le peu de meubles que nous avons et les quelques cartons que je n’ai pas encore déballés, il a dû craindre que nous repartions bientôt !
  • Plus aucun doute : Theresa M. a surpassé Agatha C. dans l’art de ménager le suspens. Après tout, nous ne sommes qu’à J-5 !

Belle semaine à tous !


Mottisfont

Notre vie en Angleterre (semaine 23) : retour à l’école, Londres, le Brexit et visite de Mottisfont

Cela fait à présent 6 mois que nous vivons en Angleterre. C’est passé à une vitesse incroyable ! J’avais eu la même impression pendant notre Tour du Monde. Comme quoi, expatriation et voyage ont cela en commun d’accélérer le temps. Découvrir et s’adapter, ça occupe !

Cette semaine, c’était retour à l’école après notre semaine de vacances de février (relire mon article sur notre séjour à Amsterdam et sur notre week-end dans le Devon). Avec ce half term qui commence, les enfants ont de nouvelles choses au programme.

L’école en Angleterre

Le hockey sur gazon : pour Ticoeur, fini le rugby et pour Titpuce, fini le netball. A présent, c’est le hockey sur gazon qui est à l’honneur pour ce nouveau demi-trimestre. Ticoeur aime déjà et il a même eu un match contre une autre école cette semaine.

Ticoeur veut faire du théâtre : l’apprentissage du théâtre est une des spécificités de l’école des enfants. Un des enseignants est un vrai pro de la scène et chaque année il aide l’ensemble de l’équipe à monter trois pièces de théâtre, une pour chaque tranche d’âges. Ainsi, vous vous souvenez, Titpuce a joué au moment de Noël ; pour Pâques, les grandes classes sont en train de finaliser Mary Poppins (j’entends parfois les répétitions, c’est très prometteur !) et en juin, ce sont les Year 3 et Year 4 qui monteront sur scène. Ticoeur (qui est en Year 4) vient donc d’avoir des informations précises sur la pièce qu’ils joueront. Il s’agira d’une pièce sur la seconde Guerre Mondiale pour coller à leur programme d’Histoire : Treachery at Traitors’ Quay. Apparemment, cela raconte l’histoire d’enfants qui ont quitté Londres pour se réfugier à la campagne, dans le Devon. Pour Ticoeur, cela fait écho à l’excellent dessin animé « Les grandes Grandes vacances » (sur Netflix) qui raconte la vie de deux petits Parisiens qui sont partis vivre en Normandie chez leurs grands-parents pendant la guerre. Tout ça pour dire que le sujet n’est pas très drôle, mais Ticoeur est extrêmement motivé : il veut jouer un des rôles principaux dans la pièce. Il faisait du théâtre à Paris ; il adore ça. Il va bientôt y avoir des auditions pour la distribution des rôles. Ticoeur a décidé de s’y coller très sérieusement, alors qui sait ? Son anglais est vraiment d’un très bon niveau, il a une excellente mémoire et il aime le théâtre alors je croise les doigts pour lui et je l’aiderai à préparer son audition !

Concours de math : Ticoeur et une de ses camarades de classe ont été tous les deux sélectionnés pour participer à un concours de math régional. Ils représenteront donc l’école mardi prochain. Je me répète mais je suis trop fière de lui !!!

Londres au programme pour Titpuce : après la thématique Titanic, c’est Londres qui sera au programme pour ce half term. Titpuce a déjà visité Londres une dizaine de fois donc le sujet va bien lui parler. Pour ses devoirs du week-end, elle devait d’ailleurs écrire une petite description de ce qu’elle connaissait de Londres. Je suis ravie de voir ses progrès en anglais et son texte était mignon : pour elle, Londres c’est avant tout une ville avec beaucoup de monde, de très jolies maisons et plein de marchés ! C’est vrai que nous passons pas mal de temps à arpenter les marchés londoniens à chacune de nos visites :-). En lecture, Titpuce lit mieux en anglais qu’en français (toujours les diphtongues qui lui posent problème) mais elle progresse tranquillement dans les deux langues. Ses cours de français ont recommencé hier et elle aime toujours y aller.

Ma vie de « Desperate Housewife »

Avec la rentrée, j’ai repris mes petites habitudes locales : cours de tennis avec les mamies, tea time avec les mamans, chorale le jeudi soir, et pendant que ma puce est à son cours de français le samedi matin, je joue au tarot avec les autres parents français :-)… Tranquille, tranquille tout ça ! Trop ! Et quand même un peu de boulot heureusement…

Et puis, vendredi, j’ai passé la journée à Londres pour y retrouver Carole Nipette, une « copinaute » que je connais depuis le début de mon blog. Cela m’a fait trop plaisir de la revoir ! Nous avions rendez-vous dans le quartier de Notting Hill :

Le Brexit : l’humour anglais des uns, les excuses des autres..

Avec la date officielle du Brexit qui approche, la tension monte mais l’humour anglais est toujours au rendez-vous. Chaque jour, que ce soit à la radio ou dans les journaux, présentateurs, humoristes, célébrités ou artistes mettent un peu de piment en usant d’auto-dérision et d’humour sur une situation de plus en plus bloquée… Il y a pas mal de blagues sur l’aspect alimentaire : si les passages de douanes deviennent difficiles pendant la transition, cela pourrait causer une pénurie de produits frais donc tout le monde y va de sa remarque… Certaines mamans en souriant m’ont dit que leurs enfants n’en avaient rien à faire car ils pourraient ne manger que des beans en conserve à tous les repas ;-). Aussi, il nous restera les produits locaux : des pommes de terre, des champignons, du kale, du cheddar et de la rhubarbe… Et comme les enfants du village, nous irons à la pêche au crabe le week-end ! Oh, ben ça me va moi ! Je ne risque pas d’ouvrir une conserve de leurs beans ! Et puis, j’ai acheté des pots de crème de marrons quand nous sommes passés à Calais la semaine dernière en rentrant d’Amsterdam donc nous avons de quoi tenir des semaines ;-). Non, je sais, le sujet est sérieux… mais l’humour anglais est contagieux et permet de lutter un peu contre les tensions grandissantes… Enfin, il y a des Anglais qui s’excusent, c’est mignon aussi… Cette manie de s’excuser pour tout. « We are so sorry » me disent certains parents… mais bon, je les rassure : c’est partout le bordel ; cela prend des formes différentes dans chaque pays mais finalement, les problèmes de fond sont sans doute similaires, et si nous avions eu un référendum en France, ne serions-nous pas dans la même situation?

A part sur le ton de l’humour, les sujets politiques sont clairement évités et c’est tant mieux. Jeudi, à la chorale, il y a quand même une mamie à ma droite qui m’a dit « I wish we can stay at the same table » et ma voisine de gauche, avec un regard extrêmement surpris lui a dit en chuchotant : « are you talking about Brexit here?? » et ensuite, à voix basses, elles m’ont toutes les deux dit qu’il ne fallait pas trop en parler ici car la plupart des membres de la chorale sont certainement des Brexiters (dans mon coin, et étant donné l’âge moyen de la chorale, ce ne serait pas étonnant) mais j’ai trouvé amusant d’avoir à ma gauche et à ma droite les potentielles seules mamies « Remainers » de la chorale, comme des gardes du corps de l’Europe :-)… Cela dit, je vous rassure : aucune animosité, aucune remarque désagréable de la part de qui que ce soit et c’est bien l’essentiel. Chacun ses opinions, du moment que tout le monde reste tolérant, aimable et accueillant. Sur ce point, c’était une de mes craintes au moment de notre expatriation mais après six mois, je peux dire que tout le monde est adorable avec nous. Pourvu que ça dure !

Découverte des environs : visite de Mottisfont

Ce week-end, nous sommes restés dans notre Hampshire et à une heure de chez nous, nous sommes allés visiter Mottisfont : une demeure qui était autrefois une abbaye avant d’être transformée en habitation privée par la famille Russell. La visite des bâtiments est intéressante : on y découvre les sous-sols médiévaux, les salles de bain, les chambres des servantes et les pièces à vivre de la famille. De plus, en ce moment, il y a une exposition du célèbre dessinateur anglais Norman Thelwell (1923 – 2004). Je dis « célèbre » car il l’est ici mais nous, nous ne le connaissions absolument pas. C’est ce que je trouve intéressant dans le fait de vivre à l’étranger : on découvre une autre culture, d’autres référentiels. Nous avons beaucoup aimé la qualité et l’humour des dessins de Thelwell et Titpuce a adoré ses aquarelles de petites filles qui font du poney :

Aquarelle de Norman Thelwell
Mottisfont

Belle semaine à tous !

De retour en Angleterre après nos grandes vacances de Noël !

Si vous nous suivez sur les réseaux sociaux, vous avez dû voir que nous avons profité de très longues vacances à Noël : les enfants avaient trois semaines de vacances scolaires (mais il n’y en aura qu’une en février !) et comme je n’avais pas de mission, j’ai pu également partir tout ce temps. Au programme : pas un seul jour en Angleterre ! Nous ne cherchions pas à fuir le pays je vous rassure… Nous comptons bien explorer l’Angleterre aux beaux jours mais en décembre, bof, bof… En plus, avec les fêtes, nous avons privilégié le retour dans nos pays d’origine. Au programme : France, Italie et Allemagne.

Je n’étais jamais partie si longtemps en fin d’année, d’autant plus que je travaillais en finance donc la clôture des comptes, tout ça… Mais cette année quel long et beau périple !

Ski à Montgenèvre à la frontière italienne :

J’ai d’abord passé une semaine au ski seule avec les enfants à Montgenèvre. Partir seule avec les enfants je l’avais déjà fait mais au ski c’est une autre paire de manches ! J’ai trouvé que c’était épuisant mais j’ai quand même savouré chaque instant car les conditions étaient incroyables : personne sur les pistes, tout plein de neige et un grand soleil ! Papa Voyage a fait l’aller-retour pour skier avec nous le week-end. C’était d’ailleurs un week-end festif car un ami avait organisé ses 40 ans à Montgenèvre avec une vingtaine de personnes (d’où notre choix de station…). Depuis l’Angleterre, pour rejoindre les Alpes, nous sommes passés par Turin en Italie, puis nous avons loué une voiture. Bref, le ski c’était déjà une sacrée logistique depuis Paris mais depuis l’Angleterre c’est pire ! Heureusement, nous avons évité de quelques jours le blocage à l’aéroport de Gatwick (à cause du drone !?…). Depuis Montgenèvre, j’ai aimé pouvoir me rendre en Italie en quelques mètres :-)… C’est mon deuxième pays l’Italie ; ça me fait toujours du bien d’y aller, de parler et de manger italien. Dans quelques jours, je vous raconte les détails de notre séjour à Montgenèvre, une très chouette station ! Bref, une première semaine peu reposante mais magique et puis la joie de voir Titpuce et Ticoeur heureux sur les pistes et fiers d’avoir passé leurs 1ère et 2iè étoiles ! Le ski, c’était un choix pour eux et leurs sourires me l’ont bien rendu !

Noël à Stuttgart dans ma belle-famille :

On a essayé de compter avec mes beaux-parents : on pense que c’était mon 14iè Noël chez eux… A peu près en tout cas ! Ce qui est certain c’est que c’est toujours aussi chaleureux et impressionnant ! Quel sapin ! Et puis toutes les petites coutumes allemandes et les attentions… Quelques jours de cocooning avec un beau programme de sorties concocté par ma belle-mère, une vraie mère Noël ! Le soir de Noël, les enfants ont chanté en anglais toutes les chansons qu’ils avaient apprises à l’école. D’ailleurs, à propos de langues, dans les trains qui nous ont conduits en Allemagne (là encore, tout un périple !), Ticoeur et Titpuce étaient stessés et me disaient qu’ils pensaient avoir oublié l’allemand à cause de l’anglais… Alors ils m’ont réclamé des dessins animés en allemand sur la tablette pendant le trajet. Au final, ils n’ont pas galéré bien longtemps pour retrouver leur allemand et je me demande si ce n’était pas juste une ruse pour que je leur laisse la tablette !!! De mon côté, j’ai profité des soirées éclairées aux bougies pour organiser nos voyages en 2019. Je m’y prends toujours à Noël. J’ai bouclé pour février (Amsterdam), Pâques (la Crète) et mai (Varsovie). Je dois encore finaliser l’organisation de l’été d’ici fin janvier.

Et profiter de Paris !

Nous avons terminé par Paris où j’ai revu ma famille et où, avec les enfants, nous avons dû voir toutes les expos kid friendly de la Capitale ! Car comme je vous l’ai souvent dit, la seule chose qui nous manque vraiment dans notre village anglais c’est l’accès à la culture. Je vous en parle bientôt car nous avons eu pas mal de coups de coeur… Papa Voyage a travaillé au bureau de Paris car il n’a pas beaucoup de congés (moins qu’en France). Je me suis donc occupée du programme pour les enfants et il était chargé ! En plus des expos, j’avais inscrit Ticoeur et Titpuce à un stage de natation car comme je vous l’ai également raconté, ils sont en retard par rapport à leurs petits camarades anglais. C’est amusant d’ailleurs car le prof de natation les a trouvés super et a été étonné quand j’ai expliqué le niveau des Anglais en crawl ! Nous avons aussi profité d’être à Paris pour voir des films bien français au cinéma :  Astérix : le secret de la Potion Magique qui était sympa sans plus et surtout Rémi Sans Famille que nous avons adoré (Daniel Auteuil est très émouvant et convaincant dans son rôle). Je dois également dire que j’ai trouvé l’ambiance à Paris plutôt tristoune, du fait des derniers événements et mouvements sociaux. Les Champs-Elysées étaient plutôt déprimants, bien plus vides que d’habitude. Cela dit, Paris reste ma ville et quelle est belle ! Nous y avons fait de longues balades et les enfants ont apprécié aussi ! Aussi, j’ai emmené Ticoeur et Titpuce chez nos coiffeurs habituels car je n’ai pas encore franchi le cap de confier nos cheveux aux Anglais ! :-)… Pour le Réveillon du 31, aucune envie d’aller voir le feu d’artifices. Nous sommes restés au chaud chez des amis et nous avons décidé de nous souhaiter la nouvelle année à 23h en choisissant arbitrairement l’heure d’Athènes afin de nous éviter les galères pour trouver un taxi ! Enfin, avant de quitter Paris, nous avons mangé de la galette des rois car il n’y en aura pas en Angleterre !

espèces en voie d'illuminationL’expo préférée des enfants : Espèces en voie d’illumination au Jardin des Plantes 

   Paris – rue Crémieux : Ticoeur juste après le coiffeur !

Le retour en Angleterre :

Nous venons de rentrer en Angleterre. Les enfants n’avaient pas de devoirs sauf de la lecture. Ticoeur a encore lu un roman de Roald Dahl. J’ai pas mal fait lire Titpuce en français car nous avions donné la priorité à l’anglais pendant le premier trimestre. Par contre, les enfants n’ont pas trop eu l’occasion de parler anglais sauf un peu pendant leurs cours de ski car sur les pistes il y avait essentiellement des Anglais et des Italiens puisque les vacances des Français n’avaient pas commencé. Je vous raconterai la semaine prochaine si après nos trois semaines hors du Royaume-Uni leur anglais est rouillé ou pas !

Rentrer en Angleterre après trois semaines, c’est se rendre compte qu’ici c’est aussi notre « chez nous ». Nous étions contents de retrouver notre maison. Et puis, le calme de notre campagne c’est pas mal après toute l’agitation des fêtes. Hier soir en arrivant, nous avons levé les yeux au ciel pour admirer les étoiles que nous voyons toujours ici dès que le ciel est dégagé… C’est autre chose, une autre vie…

expatriation angleterre

Quoi de prévu en Angleterre pour nous en 2019 ? Je vais me mettre à fond dans la recherche d’emploi, même si avec l’approche du Brexit, je ne sais pas ce que cela va donner. Mais bon, qui ne tente rien… En attendant, je continue de travailler à mon compte. Côté escapades, nous avons envie de découvrir le pays, en commençant par les Cornouailles, le Devon, le Dorset, le Kent, Lake District… A très court terme, je reste incorrigible et je vais à Londres dans quelques jours avec d’autres mamans pour aller voir la comédie musicale Mamma Mia !

Alors, vous nous suivez dans nos prochaines aventures anglaises ?

Et bien sûr, je vous souhaite une belle et heureuse année de voyages à vous aussi !

 

Notre vie en Angleterre (semaine 11) : un anniversaire à l’anglaise et 48h à Paris !

A force de dire que Paris me manquait, il fallait bien que je me lance et que je retourne dans ma ville ! A la dernière minute, j’ai trouvé des billets pas chers et j’ai laissé Papa Voyage gérer boulot et enfants pendant 48h ! (Il s’en est sorti, je vous rassure !). Alors, je m’excuse déjà auprès de tous les amis que je n’ai pas pu voir. Mon passage était bien trop rapide. J’ai vu peu de monde, un peu de famille surtout, et j’ai fait le plein de culture car comme je vous l’ai expliqué, c’est finalement le seul point d’ombre à notre petite vie outre-Manche… Mais commençons par les nouvelles de notre coin d’Angleterre où l’automne est toujours aussi agréable…

Parc à Southampton

L’école anglaise en vrac :

  • Au Royaume-Uni, il existe une matière que nous n’avons pas en France : PSHE (Personal, Social and Health Education). Cela recouvre des enseignements variés relatifs à la santé (par exemple comment se brosser les dents…), à la vie quotidienne (par exemple, savoir compter l’argent, lire l’heure…) et à la connaissance des autres (tolérer les différences, etc…). En fait, on couvre une partie de ces enseignements en France mais pas sous l’étiquette d’une matière spécifique. Bref, en PSHE, cette semaine, ma puce a étudié la vie de Louis Braille et son apport pour les aveugles. Pour ma puce, c’était vraiment sport de préparer un exposé écrit en anglais sur Monsieur Braille mais elle s’y est collée avec beaucoup d’application et j’étais contente que que ce soit un Français à l’honneur cette semaine :-)…
  • En cours de musique, Titpuce faisait de la flûte à bec (classique dirais-je… j’ai eu le droit à la même chose dans mon enfance…) mais pour la seconde moitié du trimestre, toute sa classe a changé d’instrument et découvre le… violon ! Cela me semble un choix ambitieux ! J’ai hâte d’entendre ça (ou pas !). Les instruments sont uniquement à l’école et nous n’avons pas de violon à la maison donc je ne sais pas vous dire comment ça sonne mais ma puce adore ! Dans tous les cas, j’apprécie l’encouragement à découvrir de nouveaux instruments… Toutes les écoles que nous avions visitées dans notre coin mettent l’accent sur la musique. Je ne sais pas si c’est spécifique au Hampshire ou général dans le pays mais j’apprécie !
  • Pour Ticoeur aussi, la deuxième moitié du trimestre est sous le signe du changement mais du côté des cours de sport : les entraînements de foot ont été remplacés par…le rugby ! Cela m’inquiétait un peu car je n’imagine pas trop Ticoeur dans ce sport mais pour l’instant il aime donc à suivre aussi ! Le prof lui aurait même dit qu’il était bon au plaquage !… Comme quoi, on croit connaître son enfant :-)… Je précise que les filles de sa classe ne font pas du rugby mais du hockey sur gazon. Je ne sais pas si cela vous rassure mais ça rassure ma puce qui n’a aucunement envie d’essayer le rugby ! Je vous dis pas l’état des genoux de Ticoeur cette semaine !
  • Le prof de piano de Ticoeur l’a inscrit pour le concours de la Royal Academy Of Music. C’est drôle : quoiqu’on fasse en Angleterre, c’est « royal » ! ça en jette non ? Bref, l’examen est prévu au printemps. Mon Ticoeur est à fond et s’y prépare tous les jours ! Je rappelle que les cours de piano c’est pas dans le cursus commun. Il s’agit de cours particuliers que nous payons et qui ont lieu à la place du créneau de musique  de la classe. Ainsi, quelques enfants sont en cours particuliers de piano, guitare, batterie, ou autre pendant que le reste de la classe a cours de musique (flûte, violon ou chant). Les Conservatoires n’existent pas au Royaume-Uni donc les enfants préparent des concours de la Royal Academy of Music auprès de professeurs particuliers habilités.
  • Enfin, la classe de ma puce monte une pièce de théâtre pour Noël : A Midwife crisisC’est l’histoire d’une sage-femme qui se rend à Bethléhem car elle veut aider à la naissance d’un certain petit Jésus. J’ai hâte de voir à quoi ressemble l’accouchement, si accouchement il y a  ! Il paraît que c’est plein d’humour à l’anglaise… Je n’en doute pas ! Titpuce aura justement une partie du rôle de la sage-femme. Je lui ai demandé si elle s’en sortait avec le texte et apparemment ça va car il s’agit surtout de chansons et depuis le début, elle est plus à l’aise pour apprendre l’anglais en chantant donc pour l’instant l’idée de monter sur scène ne lui fait pas peur !

Pendant ce temps-là, maman est à Paris 🙂

Et bien oui ! J’ai craqué : je suis partie en solo dans ma ville et je l’ai parcourue sous un grand soleil, le long de la Seine, le long de ses grands boulevards, avec un croissant bien beurré dans le ventre et de chouettes expos au programme.

Je suis allée voir l’expo Miró au Grand Palais car c’est la grande expo du moment. C’est très complet, très beau, sans surprise. Etrangement, le reste de mon programme était très anglais : je suis allée voir l’expo Grayson Perry au musée de la Monnaie. Excellent ! Le comble, c’est que cet artiste britannique, complètement décalé a étudié l’art à … Portsmouth ! Ville qui est tout proche de mon village ! Mais c’est ainsi : une capitale comme Paris donne accès à tout alors que dans mon village, la seule expo qu’il y a eu pour l’instant c’était une expo des plus grands haricots verts cultivés dans le village !!! Et à croire que je l’ai fait exprès (mais non pas du tout !), au Théâtre Michel, je suis allée voir La Machine de Turing, qui raconte la vie de cet Anglais surdoué qui a aidé les Alliés à décoder les messages secrets des Allemands pendant la Seconde Guerre Mondiale. Superbe ! Une excellente performance du comédien Benoît Solès dans le rôle d’Alan Turing. Vous aviez peut-être vu Imitation Game au cinéma. C’est de cette histoire qu’il s’agit mais au théâtre c’est tellement plus émouvant ! A voir absolument !

Passer de ma campagne anglaise à Paris a été un choc je dois dire : le bruit, la foule, la circulation bien dense, les gens qui fument (je n’ai pas encore croisé d’Anglais avec une cigarette et je viens de le réaliser !)… Mais le choc était très positif aussi : la vie, le mouvement, les possibilités de visites, l’architecture, les cafés, le tourbillon de la Capitale, de cette ville où j’ai grandi… Cela m’a fait le plus grand bien même si j’ai quasi dormi toute la journée à mon retour tant mon escapade et mes longues heures de marche m’ont épuisée !

Quant à Papa Voyage, il s’en est bien sorti, pour deux raisons qui sont propres à notre nouvelle vie en Angleterre. Ici, les gens ne restent pas tard au travail et donc il n’y a rien de choquant à partir tôt pour aller chercher ses enfants à l’école… Et secondo, le télétravail est plus dans les moeurs donc cela permet également plus de souplesse dans l’organisation.

Un anniversaire à l’anglaise…

Comme j’ai des amis qui ont vécu à Londres, j’étais déjà au courant des coutumes locales mais aujourd’hui nous les avons vécues nous-mêmes car Titpuce était invitée aux 7 ans d’un camarade de classe. Alors comment ça se passe en Angleterre ?

  • La plupart du temps toute la classe est invitée ! Et ça, ça me fait très très peur ! Car je n’étais déjà pas fan de devoir gérer 6 ou 7 enfants à chaque anniversaire mais alors devoir gérer une classe entière !
  • De nombreuses mamans restent pour aider… Ouf ! Cela fait aussi partie de la tradition… Mais quand même ! J’ai encore trois mois pour me préparer psychologiquement avant l’anniversaire de ma puce !
  • Les cadeaux ne sont pas ouverts pendant l’anniversaire. L’enfant qui fête son anniversaire ouvre les cadeaux le soir chez lui. Ma puce était trop frustrée et n’arrêtait pas de vouloir lui mettre son cadeau entre les mains ! Mais rien à faire : le cadeau a atterri sur une table et nous sommes parties sans savoir si ça lui faisait plaisir ou pas… Titpuce avait surtout peur que le cadeau se perde étant donné le bazar entre tous les paquets, les bonbons, les manteaux…etc… Tous ces cadeaux restés empaquetés c’est ce qui a le plus choqué ma princesse ! Du coup, il ne faut surtout pas oublier d’écrire une petite carte pour que l’enfant sache qui a offert quoi…
  • Le gâteau d’anniversaire n’est pas mangé pendant la fête ! On emporte une part en partant, au moment où on prend son petit sac avec les habituels petits goodies
  • La conséquence du premier point c’est que l’anniversaire a rarement lieu à la maison et que les Anglais réservent tout un tas d’activités : bowling, piscine, salle des fêtes, laser game, escape game, château gonflable en été… Aujourd’hui, l’anniversaire avait lieu dans une salle d’escalade et ça, ma puce a adoré ! C’était la toute première fois pour elle et elle a très envie d’y retourner ! Evidemment, je suis restée pour l’aider car primo, la plupart des mamans sont restées mais aussi parce que je m’inquiétais qu’elle ne comprenne pas les instructions de sécurité données en anglais. Les murs font quand même 8 mètres de haut ! Autant vous dire que j’ai bien vérifié le baudrier avant chaque montée !

Au final, nous avons passé un excellent moment et ça met la pression pour l’organisation des anniversaires à venir !!!

Je vous laisse avec une photo prise ce soir depuis la plage à Lee-on-the Solent, avec vue sur Isle of Whight… Cela fait partie des bonheurs de vivre à la mer 🙂

Belle semaine à tous !

Notre vie en Angleterre (semaine 5) : l’automne, l’anglais, la New Forest et Beaulieu…

Cette semaine c’est la première fois que je me suis sentie en automne : l’air s’est rafraîchi ; le matin, j’entends la corne de brume des bateaux dans le Solent, et le soir, les enfants répètent leurs chansons anglaises sur l’automne (orange and yellow and brown!)… Voici en détails cette nouvelle semaine de vie en Angleterre aux couleurs automnales…

Le Harvest Festival : ici en Angleterre on fête l’automne… c’est le Harvest Festival et c’était donc la fête à l’école. Concrètement, les parents ont été invités à l’Assembly de la semaine (vous savez cette grande réunion d’éléves qui a lieu une fois par semaine dans le grand hall) et nous avons assisté à une petite représentation des enfants : poèmes et chansons au programme. Pour Titpuce ça a été un grand moment ! Elle fait partie de la chorale junior donc elle a chanté une chanson d’automne avec ses camarades. Jusque là tout allait bien car c’était en groupe. Puis, il a fallu qu’elle récite deux phrases d’une poésie devant une centaine de personnes et là gros blanc ! Forcément c’est impressionnant ! La maîtresse et un camarade de classe lui ont soufflé les mots et tout le monde l’a trouvée adorable avec son french accent ! En Angleterre, les enfants ont souvent l’occasion de parler en public et je trouve cela très bien. D’ailleurs, ma puce n’était pas la seule intimidée, du moins parmi les petits. On sent que les plus grands sont rôdés à l’exercice et je trouve que c’est vraiment un plus ! Aussi, lors du Harvest Festival, l’idée est aussi de partager avec les plus démunis donc les familles ont emmené des aliments qui ont été récupérés par des associations caritatives.

Wake and Shake : un matin, je suis restée plus longtemps que d’habitude dans l’école et j’ai donc vu le début de Wake and Shake… En effet, tous les matins, les enfants font une petite chorégraphie dans la cour pour bien commencer la journée. Le Club Med est dans la place ! :-). En tout cas, ça réveille ! Entre la fraîcheur du matin et la musique entraînante !

Les progrès en anglais : avec Ticoeur, on n’arrête pas les surprises ! Il a eu une récompense pour un poème qu’il a écrit ! Donc maintement il nous fait même de la poésie ! J’arrête d’essayer de comprendre comment c’est possible ! Titpuce a commencé sa semaine avec une récompense pour ses talents en flûte à bec ! (Oh my God, pourquoi la flûte à bec !!!). Ticoeur a obtenu un reward en piano. Nos deux amours ont donc eu l’honneur de montrer leurs travaux d’écriture et de musique à leur Head of House. En effet, je vous avais expliqué que, comme dans Harry Potter, il y a des équipes dans l’école. Ces équipes sont utilisées pour le sport mais les enfants gagnent aussi des points quand ils ont fait un bon travail en anglais, en math ou autre matière. Titpuce n’a fait aucune faute à sa dictée (elle a obtenu un sticker-médaille d’or !) et Ticoeur a écrit de jolis vers donc les deux ont remporté pas mal de points pour leur équipe. J’aime ce système qui prévoit de nombreux rewards que ce soit des gommettes, des badges, des mots de la maîtresses, des points pour l’équipe ou l’honneur de montrer son travail au Head of House ou encore au directeur de l’école, récompense suprême ! Concernant Titpuce, j’ai remarqué qu’elle me raconte plus de choses qu’avant : « la maîtresse a dit… », « ma copine a dit… » donc j’en déduis qu’elle doit avoir fait des progrès en compréhension même si pour l’instant elle ne s’exprime pas en anglais. Sa maîtresse nous a expliqué que l’objectif premier est que Titpuce apprennent à lire et à écrire les 100 mots les plus utilisés en anglais. C’était le programme de l’an dernier pour ses camarades de classe. Pour l’instant, nous en sommes au 3/4 donc ça avance bien ! Certaines lectrices m’ont demandé de montrer en quoi consiste l’écriture au UK. Voici donc un site qui présente la manière d’écrire l’alphabet ici. Ma puce a choisi d’écrire avec nos lettres françaises et ça tombe bien car ça épate les Anglais qui trouvent ça très joli !

Vocabulaire : j’ai appris un nouveau mot cette semaine : rugrats… en fait, si on le décompose en rug (tapis) et rats (rats) alors on comprend mieux… il y a même un dessin animé qui porte ce nom : « les raz’moquettes »… donc les rugrats sont les jeunes enfants qui rampent encore par terre ! Forcément, je n’avais pas eu l’occasion de rencontrer ce mot en entreprise !

Les mamans sur WhatsApp : là, j’ai une question pour vous : utilisez-vous WhatsApp pour communiquer entre mamans d’une classe ? Car moi à Paris je n’ai jamais eu ça mais ici c’est impressionnant comme les mamans de chaque classe sont connectées ! Chaque classe a son groupe WhatsApp et c’est super pratique, que ce soit pour donner les devoirs à quelqu’un qui ne les aurait pas, ou pour poser une question sur l’emploi du temps ou tout simplement pour papoter ou organiser des sorties. Bref, les mamans anglaises sont très actives et ça m’aide à m’intégrer et à bien comprendre tout ce qu’il se passe à l’école. Quand on rentrera en France je ferai aussi des groupes WhatsApp de mamans pour les classes de Ticoeur et Titpuce !

Mon shopping Tour : des mamans de la classe de Ticoeur m’ont proposé un shopping tour histoire de faire plus ample connaissance et de me montrer les meilleurs endroits pour le shopping… Alors en vrai, le shopping je n’aime pas ça mais évidemment je n’ai rien dit car j’étais ravie de passer plus de temps avec les mamans. Elles m’ont donc emmenée dans les meilleures boutiques de Portsmouth et nous avons déjeuné ensemble. C’était vraiment très sympa ! Je trouve que les Anglais sont très accueillants et qu’ils font des efforts. J’avais d’ailleurs eu la même impression aux US quand je m’y étais installée il y a quelques années… A Paris, je n’ai jamais vu des mamans accueillir des nouvelles mamans en organisant un shopping tour ou un déj’ ou n’importe quoi d’autre d’ailleurs… mais bon, c’est peut-être juste Paris et quand les mamans travaillent c’est plus compliqué c’est certain… Il y a beaucoup de femmes au foyer ici dans mon coin.

Côté visites : c’est maintenant au tour de Omi et Opa de venir découvrir notre nouveau chez-nous. Je peux donc vous dire que les enfants n’ont pas pas oublié l’allemand malgré leur immersion en Angleterre ! Cela fait trois jours que nous jonglons avec trois langues à la maison et je crois que je suis la seule qui en perd son latin !!! Pour ce premier week-end avec les beaux-parents, nous sommes encore allés dans la New Forest et nous avons également visité la très belle demeure victorienne de Beaulieu ainsi que le musée de l’automobile. Voici en photos, nos visites aux couleurs d’automne…

new forest en automne

new forest

visiter beaulieu

visiter beaulieu

Beaulieu Hampshire

beaulieu

musée automobile

automne

L’automne nous réserve de belles surprises et de belles couleurs dans notre petit coin du sud de l’Angleterre ! Belle semaine à tous !