3verres1bib_banner2
Merci d’avoir été là en 2020
Merci d’avoir été là en 2020
Suite et fin de notre voyage en Guadeloupe : Basse-Terre
Suite et fin de notre voyage en Guadeloupe : Basse-Terre
Les plus belles plages de Lanzarote
Les plus belles plages de Lanzarote
300km de vélo en famille entre La Rochelle et Cap-Ferret !
300km de vélo en famille entre La Rochelle et Cap-Ferret !
Organiser une semaine en Emilie-Romagne avec les enfants
Organiser une semaine en Emilie-Romagne avec les enfants
cornouailles

Notre vie en Angleterre #109 : de plus en plus anglais…

Comme vous le savez si vous nous suivez depuis le début, nous sommes dans notre cinquième année d’expatriation en Angleterre. Cinq ans ce n’est pas rien. Notamment pour ma Titpuce qui atteindra bientôt le point où elle aura vécu autant de temps en France qu’en Angleterre ! Pas étonnant qu’elle se sente la plus anglaise de nous quatre ! De mon côté, même si je me sens toujours autant française (rien qu’en m’écoutant parler anglais je n’ai aucun doute croyez-moi !), je me suis tout de même pas mal « anglifiée » ces derniers temps ! Tout d’abord, il y a eu l’incident avec mon permis de conduire : j’ai perdu mon porte-feuille dans un bus. Il y avait mon permis de conduire français à l’intérieur. Vous savez, ce délicieux petit bout de torchon rose au parfum suranné de mes dix-huit ans :-)… Bref, j’ai dû faire une déclaration de perte à l’ambassade et découvrir ainsi que, parce que je résidais au UK, je n’avais pas le droit de redemander un permis français ! J’ai donc réalisé les démarches pour obtenir un permis de conduire britannique et ça m’a fait un choc quand je l’ai reçu : me voici avec une pièce d’identité anglaise ! Qui l’aurait cru ? Pas moi en tout cas ! Au passage, je précise qu’heureusement, je n’ai pas eu à repasser un test de conduite… Avec tous ces ronds-points étranges, je ne suis pas certaine que je l’aurais eu ;-). Cela dit, j’encourage tout le monde à ne pas avoir peur de la conduite à gauche (relire mon article sur conduire en Angleterre) car cela vous permet,de visiter de bien jolis comtés, loin de la sempiternelle Londres ! Le Dorset, le Devon, Lake District, les Cornouailles et j’en passe ! L’Angleterre vous tend les bras et ne se résume vraiment pas à sa Capitale !

cornouaillesEn Cornouailles, bien bien loin de Londres…

Après le permis de conduire, il y a eu le numéro de téléphone : jusqu’à présent, j’avais gardé mon numéro français parce que j’y suis attachée et parce que mon forfait est moins cher que l’équivalent anglais. Comme il me permet de téléphoner en Europe, cela me convient très bien. Les mamans anglaises ne me contactent que sur Whatsapp donc cela ne les dérange pas. Le seul soucis est pour les services administratifs ou les banques qui parfois exigent un numéro anglais. Dans ce cas, je donne celui de Papa Voyage même si je me fais toujours taper sur les doigts par NHS (le système de santé) car, pour des raisons de confidentialité, ils ne doivent évidemment pas partager les informations médicales au sein du couple. J’ai pourtant signé un document pour leur donner mon accord mais ils continuent de me dire que mon mari ne devrait pas accéder aux résultats de mes examens médicaux. A noter que, pour l’instant, je suis ravie de constater que connaître mon nombre de globules rouges ou mon rythme cardiaque n’a pas tari son amour pour moi :-)… C’est surtout qu’étant donné les rares fois où j’arrive à obtenir un rendez-vous médical (l’autre jour je suis restée sept heures en attente sur la ligne du secrétariat médical ! Welcome in Brexitland!), Papa Voyage n’est pas vraiment inondé de messages pour moi. Donc je m’en sortais plutôt bien avec mon numéro français. Mais cette semaine, j’ai franchi le pas car nous avons trouvé un petit forfait économique qui me permet d’ajouter une e-sim secondaire sur mon téléphone. Ainsi, j’ai un numéro anglais si besoin mais je reste principalement française :-)… Je vais en profiter pour rappeler NHS tiens !

Pour le reste, vous le savez déjà : Ticoeur et Titpuce ne parlent qu’anglais entre eux, depuis déjà trois ans environ ; ils préfèrent également lire en anglais mais trouvent du temps pour les lectures en français (surtout les BDs !) et aussi quelques romans en allemand offerts par Omi et Opa.

La semaine dernière, Titpuce a même passé une soirée avec le Roi !! En effet, Charles était à la même soirée que ma princesse, au Royal Albert Hall, pour le concert de la Navy où la prof de musique a emmené les enfants les plus impliqués dans la chorale de l’école. Royal, non ?

Le Royal Albert Hall

Quant à Papa Voyage ? Depuis le début, il parle anglais comme un Anglais (It’s not fair!) ; par contre, lui aussi, il « s’est anglifié » : il est devenu le roi du jardinage ! Je pense qu’il a atteint le niveau anglais côté main verte : ceinture « vert foncé » je dirais. Avec le printemps qui redémarre, les belles fleurs qui apparaissent chaque jour sont là pour témoigner de sa réussite, n’est-ce pas ?

Mais, mais, mais… Si je repense à ces dernières semaines :

Pour la journée déguisée à l’école, Titpuce a tout de même fait honneur à la France…

 A Londres, Papa Voyage et Ticoeur ont réussi à avoir des places pour le spectacle de Gad Elmaleh, histoire de rire un peu en français (oui oui, avec le nombre de Français à Londres, la salle était pleine à craquer !)…

Et en rentrant du ski en février, j’ai passé deux jours à Paris avec Ticoeur pour lui faire redécouvrir notre ville et manger plein de croissants !

Paris vue panoramique

Voilà-t-il pas que nous avons croisé Queen Elizabeth au détour d’une rue parisienne ! Décidément ! Si même « ma » ville « s’anglifie » ! Où va-t-on ?

En résumé, même si nous devenons de plus en plus anglais, j’espère que nous ne devenons pas moins français, allemands ou italiens ! Olé !

***

PS : j’ai mis le verbe « anglifier » entre guillemets car je ne l’ai jamais entendu et je ne le trouve pas dans le dictionnaire français mais il semblerait que ce mot soit utilisé et correct au Québec. Si vous êtes de là-bas, vous pourrez me le confirmer !

 

conduire en Angleterre, expatriation en Angleterre, le roi d'angleterre, obtenir le permis de conduire britannique, rencontre avec le roi d'angleterre, visiter l'angleterre, vivre en Angleterre

10 réponses à “Notre vie en Angleterre #109 : de plus en plus anglais…”

  1. Comme je vous envie! Après deux ans et demi pendant le Covid qui plus est, nous avons du rentrer… le regret est toujours aussi présent!!! Comme l’Angleterre me manque!!

    • La période Covid était vraiment difficile à passer : jamais l’expatriation n’a été autant « isolante ». J’espère que vous pourrez revenir en vacances pour profiter du pays !

  2. Merci pour cette lecture pleine d’humour et de poésie,par mes deux enfants exilés un à Oslo et l’autre à Montréal,je connais toutes ces petites tracasseries administratives ,le premier a vécu 5 années à Londres ,,nos conversations étaient souvent amusées ainsi que mes visites « vive l’eurostar ».Vos enfants ont une chance inouïe d’avoir ces trois cultures,et vous de les cultiver.Moi ce sont mes enfants qui me font voyager et cultiver avec des randonnées,des concerts et spectacles d’ailleurs.Encore merci pour votre saga familiale.

  3. Cela faisait longtemps que je n’avais pas pris le temps de te lire sur le blog ! J’adore ce mélange éclectique, ce melting pot européen au sein de votre famille ! C est une chance extraordinaire pour tes enfants, pour vous ! Prenez le meilleur de chaque racine ! À bientôt 😉

  4. Guten Morgen, meine liebe Schwiegertochter, das war wieder ein herzerfrischender blog über deine/eure Englanderfahrungen. Die Lektüre hat viel Spaß gemacht! Es ist ja kaum zu fassen, dass unsere Enkelin nun schon fast ihr halbes Leben in England ist! Und es werden wohl noch etliche Jahre hinzu kommen …
    Wir freuen uns, unsere kleinen und großen „Engländer“ bald zu sehen!!
    Gruß, Omi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.