Articles avec l'étiquette école en Angleterre:

rugby à l'école

Notre vie en Angleterre #98 : fichu rugby !

En plus d’avoir inventé le Marmite et le Brexit, les Anglais sont à l’origine de ce fichu rugby ! Je vais vraiment finir par leur en vouloir !!

Mercredi dernier, Ticoeur s’est cassé la cheville lors d’un match de rugby à l’école. Le titre vous laisse comprendre mon amour pour ce sport… Ok, je ne suis pas objective mais voilà : je trouve ce jeu bien trop violent pour un sport proposé à l’école (en tout cas dans la version avec plaquages). Que des enfants pratiquent le rugby en club, ok c’est leur choix et ils bénéficient sans aucun doute d’une bonne préparation… Mais faire un trimestre de rugby imposé en cours de sport à l’école, de septembre à décembre, franchement… ! Alors oui, les accidents ça peut arriver dans tous les sports mais la proba est plus haute au rugby et en plus, c’est particulièrement énervant quand il s’agit d’un sport qu’on n’aime absolument pas ! La pilule aurait été moins difficile à avaler si Ticoeur s’était blessé au foot ou au tennis, deux sports qu’il adore… Mais le rugby, il n’a jamais voulu y jouer ! Quoique si, au début, je vous en avais parlé : pendant nos premières années en Angleterre Ticoeur a découvert et apprécié le rugby à l’école car il s’agissait alors de la version touch rugby, beaucoup plus safe et plutôt sympa ! A partir de Year 6, les enfants passent à la version avec plaquages sauf que l’an dernier, Ticoeur n’a joué qu’au touch rugby grâce au… Covid car il fallait garder ses distances ! (Le rugby en version soft et l’absence de poux pendant toute une année scolaire auront été les deux mini avantages que je retiendrai de cette pandémie).

   rugby à l'école 

Cette année, Ticoeur est en Year 7 et il n’y a plus de restrictions concernant les sports donc le rugby c’est du vrai rugby et depuis le début de l’année, Ticoeur n’est pas très heureux de devoir y jouer… Les mercredis, il y a des matchs contre d’autres écoles et bien souvent, il est sur le banc des remplaçants, ce qui lui convient très bien. Mais mercredi dernier, un de ses camarades de classe, un jeune plutôt très bon en rugby d’ailleurs, a fait un début de crise d’asthme sur le terrain ; Ticoeur est alors appelé pour le remplacer ; il joue cinq minutes et vlan ! Plaquage violent d’un joueur deux fois plus grand et plus large que lui. Je suis dans le public. Au visage de Ticoeur, je comprends tout de suite que ce n’est pas une petite foulure et la colère m’envahit car si certes un accident est un accident, le fait que Ticoeur n’ait jamais eu envie de jouer à cette version du rugby me serre le cœur… Je file aux urgences. Pour le coup, la partie médicale s’est très bien passée, comme l’an dernier pour le bras de Titpuce… Il est vraiment difficile d’être reçu par des médecins en Angleterre quand on est malade mais quand on a besoin des urgences, ils assurent !

Maintenant, il va falloir de la patience : sa malléole externe est cassée ; il a une sorte de botte-attelle et des béquilles. Cela va prendre environ 6 semaines.

Avec les béquilles c’est vraiment compliqué dans notre vieille maison anglaise, certes pleine de charme mais « charme » rime avec « biscornue » : des marches séparent chaque pièce de la suivante ! L’architecte avait dû boire trop de gin ! A l’école, heureusement, tout est de plein pied, ouf ! Vous vous doutez bien que louper les prochains matchs de rugby ne l’attriste pas du tout ; par contre, il est déçu de ne plus pouvoir jouer au foot avec ses copains à la récré, de ne plus nager, de ne pas finir la saison de voile et de devoir mettre entre parenthèses ses entraînements de tennis (il venait tout juste d’être accepté dans un super club !). Du coup, il se donne à 200% sur le reste :

  • Il compte bien participer à l’audition pour obtenir un rôle dans Grease, la production théâtrale de l’école cette année (l’audition a lieu samedi). Un John Travolta en béquilles ! ça va donner !
  • Il a plus de temps pour jouer du piano et avance super bien sur ses morceaux pour le Grade 4 : il travaille surtout le Bach car l’avantage c’est qu’il n’y a pas besoin des pédales…
  • Il est très fier de représenter son école aujourd’hui lors d’un concours régional de géographie… C’est à une heure de route. Cela risque d’être une longue journée mais il n’a pas voulu y renoncer… Je suis fière de lui et pour le coup, nos voyages ont certainement aider à son excellente culture générale en géographie :-).

On va dire que j’ai assez pesté contre le ballon ovale… Parlons des bons moments :

Nous avons fêté l’anniversaire de Ticoeur avec toute ma belle-famille venue de Londres et de Stuttgart. Les enfants sont ravis de profiter de leurs grands-parents : jeux de société, spectacles de magie, petits concerts… Ils ont un top public pour la semaine et peut-être pour plus longtemps si nous ne trouvons pas assez d’essence pour les emmener à l’aéroport de Heathrow ! En effet, si vous lisez les news, vous savez sans doute qu’il n’y a plus assez de chauffeurs de camion pour assurer l’approvisionnement des stations services du sud de l’Angleterre ! Quand soudain un camion arrive, il se forme des queues de folie et en moins d’une heure, la station est vidée ! Je précise que pour ce problème ce n’est pas de la faute du rugby mais du Brexit  :-)… Je vous laisse lire tous les détails de ce gros bazar dans vos journaux préférés.

On profite de notre coin et de la belle météo entre les averses :

Titpuce a eu une super session de voile ce week-end. Elle est passé au Laser Pico. Fini l’Optimist, elle est une grande maintenant !

Titpuce a été invitée à plusieurs anniversaires de copines… Cela fait plaisir après toutes les fêtes virtuelles de l’an dernier de les voir s’amuser ensemble et profiter des derniers moments de baignade de l’été (il ne faut quand même pas être frileux !)…

Je me suis mise au golf parce qu’ici c’est une activité accessible et que j’avais envie d’un nouveau défi… à suivre !

Belle semaine à tous !

 

Prologue concernant le rugby :

Note 1 : Vous vous doutez bien que mon cœur de maman ne me fait plus voir les choses très objectivement donc toutes mes excuses à ceux et celles qui me liront et sont fans de rugby. Je sais très bien que cela peut être un beau jeu, avec un bel esprit mais il faut un corps sacrément solide ;-)…

Note 2 : Pour la petite histoire, le rugby a été inventé au milieu du 19iè siècle à Rugby dans le centre de l’Angleterre. Il paraît que l’idée initiale est venue d’une école qui a développé ce jeu pour lutter contre le harcèlement scolaire grâce à l’esprit d’équipe qui émane de ce sport… On dira donc que l’intention était bonne 🙂

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

visiter Dartmoor

Notre vie en Angleterre #71 : fin de l’année scolaire anglaise et les re-premières fois

Alors qu’en France les enfants sont déjà en vacances depuis début juillet et que certains n’ont d’ailleurs pas eu l’occasion de retourner à l’école après le déconfinement et bien en Angleterre, l’année scolaire vient de se terminer… Vous êtes nombreux à me demander si c’est à cause du Covid mais non pas du tout ! C’est toujours comme ça ! Les vacances d’été sont un peu plus courtes mais nous avons des vacances scolaires fin mai… Bref, pour Ticoeur et Titpuce, l’école s’est terminée la semaine dernière. Ils ont ainsi pu profiter d’un mois d’école et cela leur a fait le plus grand bien ! Je vous avais raconté ici à quel point leur école avait super bien géré la reprise.  Je ne remercierai jamais assez les enseignants et le directeur qui ont fourni un travail incroyable que ce soit pendant le confinement ou lors du retour en classe ! MERCI !

Tout comme l’an dernier, l’école décerne des prix pour un peu tout (matières scolaires, sport, comportement, art, etc…). Cette année, mon Ticoeur a gagné le prix… d’anglais ! Anglais ! Incroyable je trouve ! Je suis trop fière ! Et il est également l’enfant de sa classe qui a rapporté le plus de points à sa house ! Lorsque nous sommes allés le chercher à la sortie des classes, son instit’ est venu vers notre voiture avec beaucoup d’enthousiasme et d’emphase pour nous annoncer que Ticoeur était devenu leader boy de sa promo ! Mais en fait, on n’a pas compris ce que cela voulait dire et Ticoeur ne sait pas non plus :-)… Si c’est un genre de « délégué de classe » alors c’est bizarre de le décider en fin d’année… Peut-être en anticipation pour l’an prochain ? A cause de la logistique Covid nous n’avons pas eu le temps de poser la question… Nous demanderons à la rentrée… En tout cas, pour fêter cet « événement », l’instit lui a prêté… sa machine à badges !!! Ils sont drôles ces Anglais !

Quoi de neuf dans notre coin d’Angleterre ? Les « re-premières fois »…

Ces derniers temps, nous avons enchaîné ce que j’appelle les « re-premières fois » : première fois depuis le déconfinement que nous avons organisé un play date à la maison (Titpuce a invité une copine), première fois que les enfants ont pu retourner faire de la voile, première fois que nous sommes allés déjeuner en terrasse, première fois que nous avons pu camper avec notre van… C’est fou non ? Toutes ces choses que nous faisions naturellement et régulièrement et qui soudain nous semblent des événements ! Bref, on savoure ! Et on savoure d’autant plus qu’on ne sait pas combien de temps ça va durer ! Nous avons notamment passé un week-end de rêve dans le Dartmoor National Park, un parc national anglais situé dans le Devon. J’écrirai un article dédié ! De vraies curiosités géologiques qui nous ont totalement séduits !

visiter Dartmoor Notre week-end dans le Dartmoor National Park

Suite de l’article

roses

Notre vie en Angleterre #67 : le temps des roses, toujours pas d’école et la New Forest

Tout d’abord, je souhaite une belle fête des mères à toutes les mamans qui passent par ici ! En Angleterre, c’était fin mars donc je n’ai pas eu le droit à un deuxième cadeau aujourd’hui :-). Cela dit, mes plus beaux cadeaux du moment ce sont les centaines de roses qui fleurissent dans notre jardin. C’est juste incroyable ! Le couple qui vivait ici avant nous devait avoir un jardinier extraordinaire ! Chaque jour, il y a du nouveau et le choix des fleurs et de leurs emplacements semble avoir été minutieusement pensé. Un régal !

Je commence donc par cette note positive, histoire de parfumer votre lecture avec ces photos de notre jardin anglais :

roses Suite de l’article

Notre vie en Angleterre (semaine 4) : RDV avec les maîtresses, les maths et les visites !

Une semaine bien chargée encore, qui a commencé avec l’anniversaire de mon Ticoeur puis la visite de mon père donc nous avons fait un peu de tourisme dans la région. Mais comme toujours, ce qui nous (pré)occupe le plus, c’est l’école et surtout l’apprentissage de l’anglais donc voici nos petites news anglaises de la semaine…

Ticoeur et Titpuce au Portchester Castle (Hampshire – Angleterre)

Rendez-vous avec les maîtresses : lundi soir, l’école a organisé une sorte de speed meetings avec les maîtresses pour que les parents sachent comment a démarré l’année. Les deux maîtresses ont été très positives sur les débuts de Ticoeur et Titpuce en anglais et sur leur intégration dans leurs classes. Mais en discutant avec la maîtresse de Titpuce, je me suis rendue compte que nous avions tellement focalisé sur l’anglais que nous avions oublié les maths ! Or, pour la maîtresse de Titpuce c’est la priorité du moment : elle trouve que Titpuce apprend très vite à lire et à écrire mais par contre, elle nous a parlé de son retard en math… et pour cause ! Je vous explique ça…

Les maths : voici le soucis… Comme je vous l’avais dit, Titpuce aurait dû rentrer au CP en France… Or, ici elle est en Year 2… et au Royaume-Uni, ils commencent les apprentissages académiques avant nous. A 5 ans, en Year 1, ils font grosso modo le programme du CP. A 6 ans, c’est comme si Titpuce débarquait en CE1 ! J’avais bien compris que les camarades de classe de Titpuce savaient lire mais je n’avais pas réalisé qu’en math aussi ils avaient de l’avance. La maîtresse m’a expliqué qu’en sortant de Year 1 les petits Anglais savent manipuler les nombres jusqu’à 100 : les additionner, les ordonner, les décomposer… Elle a vu que Titpuce ne savait pas faire d’additions or cette semaine ils ont commencé les multiplications : le stress ! La maîtresse nous a donc demandé d’être son relai à la maison et de trouver un maximum d’occasions de faire des additions de manière concrète (additionner l’argent, les fruits, etc…). Cette manière de faire je la connais bien car c’est ainsi que nous avions appris les maths à Ticoeur pendant notre Tour du Monde donc on s’y recolle ! La maîtresse nous a aussi dit que pour elle, il était plus difficile d’expliquer à Titpuce des maths en anglais que de l’anglais en anglais donc elle a besoin de notre aide. Ainsi, dès mardi, nous avons fait un peu de math tous les soirs. J’ai eu peur que cela soit pénible pour ma puce qui a déjà pas mal de travail pour apprendre ses mots d’anglais et faire ses lignes décriture mais à ma grande surprise elle adore et en redemande ! Et puis, je lui fais travailler les maths en français donc ça, ça lui plaît ! Elle m’a bien précisé : « maman, je n’aime pas les maths, j’aime les maths EN français ! ». Au cas où vous vous poseriez la question, Ticoeur n’a pas le même soucis en math car si les Anglais démarrent la plupart des apprentissages avant les Français, ensuite ils semblent ralentir le rythme. J’en reviens toujours au même constat : arriver au Royaume-Uni en Year 2 (à 6 ans) c’est pas le bon plan ! Evitez si vous pouvez !

Les amis c’est important : certains m’ont écrit pour me dire si nous n’aurions pas pu négocier que Titpuce soit une classe en dessous mais non, ce n’est pas autorisé : nous avons essayé ! Ce n’est pas un refus de l’école mais un refus du Comté. Nous avions appelé l’équivalent de l’académie et ils nous avaient expliqué que seul l’âge comptait. Et vous savez quoi ? Il y a du positif dans ce raisonnement car quand je vois les enfants en Year 1 ce sont vraiment des « bébés » ; ma puce est de février et donc je ne l’imagine pas trop avec ces petits qui ont entre 1 an et 1 an et demi de moins qu’elle. Donc elle a beaucoup de pain sur la planche ma chérie mais au moins elle se sent très bien dans sa classe et elle a des copines (me demandez pas comment elles font avec la barrière de la langue, en tout cas, elles jouent ensemble !). Et puis tout ira mieux dans quelques mois quand nous aurons comblé le retard… Aussi, comme les maîtresses ont des assistantes, ma puce a des cours de soutien en petit groupe de 3… En tout cas, elle a le sourire ma puce, elle aime son école ; elle fait preuve de beaucoup de courage et de persévérance donc patience ! Remarque : elle trouve beaucoup plus amusant de faire ses devoirs depuis que j’ai eu l’idée de lui faire utiliser son tableau plutôt que de la coller sur une chaise, penchée sur une feuille… C’est plus ludique ainsi !

Le français  : au début, j’ai pensé que je pourrais faire tous les soirs une petite demi-heure de français avec ma puce mais avec tout le travail qu’elle a entre les maths et l’apprentissage de l’anglais, j’ai abandonné l’idée pour l’instant… Je vais attendre qu’elle soit moins sous l’eau la pauvre ! Par contre, elle continue d’aller le samedi matin dans la petite école française à Southampton. Elle adore ! Donc même si 2h par semaine c’est pas beaucoup c’est déjà ça et ça lui plaît beaucoup ! Sa maîtresse française est adorable et elle suit le programme du CP en France pour apprendre aux enfants la lecture et l’écriture du français. Quant à Ticoeur, il lit énormément de livres en français donc pour l’instant ça suffira… Pas d’école française pour lui. Aussi, il est tombé sur une super prof de français à l’école anglaise et pendant qu’elle fait cours de français aux petits Anglais de sa classe, elle lui demande de travailler dans un coin avec un cachier d’exercices spécial CM1. Ticoeur a aussi gardé le contact avec ses amis à Paris : échange de lettres, cartes postales et appels sur Skype… la France est dans la place !

Les autres activités : Titpuce aime ses cours de chant mais aussi ses cours de musique et ça c’est le drame car ils font de la flûte à bec et elle veut s’entraîner à la maison !!! Mes oreilles n’en peuvent plus ! Avec trois séances de foot par semaine, Ticoeur fait de gros progrès ! On n’apprécie vraiment la place du sport dans son emploi du temps scolaire ! En natation, il commence à apprendre le crawl car pour l’instant il ne nageait que la brasse or les Anglais ne font que du crawl…encore une petite différence. Ticoeur est la seule de sa classe à ne pas savoir nager mais elle se débrouille pour suivre les autres avec sa frite en mousse.

Les desperate housewives : j’ai eu ma première soirée entre mamans… Sortie au pub avec des mamans de la classe de Ticoeur. Bon, il faut encore que je trouve mes marques :-). Pour l’instant j’ai sympathisé avec deux… Américaines ! Elles m’ont fait rire et m’ont permis de relativiser car quand je leur ai parlé de la galère pour ma puce à cause du décalage d’un an entre le programme français et le programme au UK,  elles m’ont raconté que quand ils sont arrivés en Angleterre, leurs enfants n’avaient certes pas le soucis de la langue mais ils avaient plutôt 3 ans de retard vu le niveau aux US !… J’espère qu’elles exagéraient un peu mais elles m’ont remonté le moral !

Mon cauchemar = la conduite ! Non franchement j’en peux plus ! Faire le trajet entre la maison et l’école c’est finger in the nose mais pour le reste, je galère ! Dès qu’il faut prendre une Nationale ou une Autoroute je suis en panique et surtout je n’arrive toujours pas à comprendre le fonctionnement des ronds-points ici ! Ils sont immenses, avec plein de files et il faut vraiment suivre un chemin précis dans le rond-point ! J’aime mieux le bazar à la française ! Je préfère même le rond-point de l’Etoile  à Paris ! L’autre chose c’est qu’il faut avoir le coeur bien accroché car il y a de nombreux animaux morts au bord des routes : renards, écureuils, ratons laveurs, blaireaux… Bref, la campagne !

Diverses bizarreries anglaises :

  • Gâteaux : j’ai goûté au « Red Velvet » et j’aime pas tout ! Il y a du vinaigre et des épices dedans… Pas pour moi !
  • Charity : les Anglosaxons adorent les oeuvres de charité. Nous avons eu une matinée de vente de gâteaux à l’école… C’était impressionnant de voir la mobilisation de toutes les familles et des habitants du village.
  • Collège : ce week-end les camarades de classe de Ticoeur allaient visiter des collèges !?… Il n’ont que 8 ou 9 ans mais apparemment il faut s’y prendre tôt (examens, sélections, inscriptions…)… j’ai pas tout compris… j’ai même rien compris mais les mamans ne parlent que de ça !
  • Question : on me demande souvent à combien de kilomètres de la Tour Eiffel on habitait ! Marrant non ? J’avais jamais compté… Quand on aime… 🙂

Tourisme : cette semaine nous avons eu la visite de Nonno (mon père) alors comme il ne connaît que la France et sa Sicile natale il fallait bien que je le sorte un peu ;-)… Voici quelques photos de nos escapades dans les environs…

Visite du Château de Portchester

Balade à Southsea

Journée à Londres (et oui, encore Londres !)… C’est à 1h30 de train…

Et le week-end, comme les Anglais dans notre coin : c’est BBQ en forêt et balade parmi les chevaux de la New Forest… (encore ! Je ne m’en lasse pas non plus !)…

En tout cas, ils gardent le sourire mes amours en Angleterre !

Bonne semaine à tous !