roses

Notre vie en Angleterre #67 : le temps des roses, toujours pas d’école et la New Forest

Tout d’abord, je souhaite une belle fête des mères à toutes les mamans qui passent par ici ! En Angleterre, c’était fin mars donc je n’ai pas eu le droit à un deuxième cadeau aujourd’hui :-). Cela dit, mes plus beaux cadeaux du moment ce sont les centaines de roses qui fleurissent dans notre jardin. C’est juste incroyable ! Le couple qui vivait ici avant nous devait avoir un jardinier extraordinaire ! Chaque jour, il y a du nouveau et le choix des fleurs et de leurs emplacements semble avoir été minutieusement pensé. Un régal !

Je commence donc par cette note positive, histoire de parfumer votre lecture avec ces photos de notre jardin anglais :

roses

roses

rosier

A part ça, c’était pas trop le moral à la maison cette semaine. Mon Ticoeur a eu un coup de mou car il aimerait tant que l’école reprenne. Mais toujours pas de visibilité pour les classes qui concernent Ticoeur et Titpuce. Je sais qu’en France la reprise n’est souvent que théorique car les établissements n’ont pas les moyens d’accueillir tout le monde dans le respect des nouvelles règles sanitaires. Donc vous aussi vous avez peut-être des enfants à qui l’école manque terriblement, notamment pour le lien social avec les camarades de classe (nous ne voyons personne). Nous avons toutes les semaines une réunion en vidéo-conférence avec le directeur : notre école s’est très bien préparée pour accueillir les enfants. D’ailleurs, depuis lundi, les enfants de Year 1 et Year 6 sont retournés à l’école et tout s’est très bien passé (dans notre école, je précise). Comme à la base, il n’y a qu’une dizaine d’enfants par classe, tous les enfants peuvent être accueillis. Et les vastes espaces extérieurs peuvent être utilisés pour faire cours en plein air (l’avantage de vivre à la campagne !). Ils ont même prévu que les enfants mangent dehors à midi. Aussi, comme il ne sera plus possible de pratiquer des sports collectifs, ils ont préparé des terrains de tennis pour les cours de sport. Clairement, ce n’est pas le cas dans toutes les écoles mais la nôtre nous rassure totalement et c’est sans aucune hésitation que Ticoeur et Titpuce y retourneront dès que le gouvernement donnera le GO pour Year 3 et Year 5 !

En attendant, c’est toujours école distance. Je vous avais expliqué ICI que la plupart des cours se font en vidéo live avec les enseignants (même la musique ! Quel joyeux bazar quand ils jouent tous de la flûte !). Certains d’entre vous m’ont écrit pour me demander si cela ne faisait pas trop d’écran. Je trouve que non car bien souvent, sur une heure de cours (par exemple un cours de math ou d’anglais, les premières 20 minutes sont en vidéo-conférence puis la maîtresse laisse les élèves faire leurs exercices. Ils peuvent toujours la contacter brièvement s’ils ont une question. La maîtresse reste donc joignable et connectée mais pas les enfants qui ont des moments où ils travaillent sur leurs cahiers. Quand l’exercice est fini, ils prennent en photo leur cahier et envoient ainsi leur travail à la maîtresse. L’après-midi, les cours sont très ludiques puisqu’il s’agit d’art, travaux pratiques, sciences et sport. Donc très peu d’écran, uniquement le temps du brief. En tout cas, nous trouvons que c’est une grande chance d’avoir une équipe enseignante si impliquée qui arrive à faire vivre l’école à distance. Tout particulièrement pour Ticoeur et Titpuce, les cours en vidéo c’est très important pour qu’ils puissent entretenir leur anglais !

Je ne les remercierai jamais assez ! Ticoeur et Titpuce ont vraiment besoin de ce contact humain que permet la vidéo. En plus, pendant un cours en vidéo-conf’, non seulement ils voient leurs maîtresses mais aussi leurs camarades de classe. Enfin, le directeur a réussi à maintenir deux traditions : celle de l’Assembly (dans toutes les écoles en Angleterre, il y a un moment dans la semaine où toute l’école se réunit pour un speech du directeur sur un sujet d’actualité ou de réflexion) ; et la tradition du show headmaster qui consiste à montrer un devoir qui a obtenu les compliments de l’enseignant. Le tout se fait donc actuellement en vidéo et contribue à garder le rythme et le fonctionnement de l’école, ainsi que la motivation des enfants.

Demain commence cette règle sur la quarantaine à l’arrivée au UK quelque soit le pays de provenance. Si cette règle est maintenue tout l’été, nous ne rentrerons sans doute pas en France. Bref, vivement que tout cela change. Normalement les statistiques devraient largement s’améliorer d’ici deux semaines si mes calculs sont bons :-). En attendant, nous profitons toujours de la nature dans notre sud de l’Angleterre (pour ça, aucun soucis ici !) et nous revenons justement d’une superbe balade dans la New Forest que nous aimons tant !

En ce moment, il y a tout plein de poulains : c’est trop chou !

visiter la New Forest 

Nous avons fait une longue rando dans la forêt. Les enfants participent au challenge de l’école « 100 miles in June » donc nous essayons de cumuler l’équivalent de 100 miles (160 km) que ce soit en marche, course ou vélo pour la « maison » de Ticoeur et Titpuce (plus simple que le Quidditch j’espère !). Nous sommes déjà à 30 kilomètres juste pour ce week-end. Il nous reste 23 jours, ça devrait aller.

la new forest en familleavec leurs nouveaux gilets et chaussures Quechua 😉

la new forest en famille

Et vous ? Quoi de neuf côté école et projets de vacances pour cet été ?

Encore bonne fête à toutes les mamans !

 



Commentaires

  1. Merci pour cette vignette, fenêtre ouverte sur un autre coin du monde. Vu d’ici (Luxembourg) cela semble surréaliste. Les frontières avec nos pays voisins sont réouvertes depuis 3 semaines pour l’Allemagne, officiellement pas encore pour la France mais en tant qu’expat ou frontaliers les gens circulent librement, et pour la Belgique officiellement ce week end mais déjà avant pour les courses, la visite à la famille ect… Quant aux enfants les écoles publiques ont toutes repris (progressivement et en alternance) et les privées mettent en place chacune leurs propres mesures. Nous avons aussi bénéficié de l’école à distance et nous continuons à en bénéficier. Les professeurs ont fait des choses remarquables mais nous avons pu noter que ça prenait énormément de temps aux enfants (= ça les occupe) mais si le programme continue à avancer (les cahiers se remplissent) ce n’est absolument pas nourrissant pour eux en terme d’interactions. Ils sortent fatigués mais non nourris de leurs échanges virtuels et n’ont plus ni le temps ni l’énergie de développer des activités nourrissantes pour eux. Mon ainée (9 ans) aura par exemple tendance à se réfugier dans la lecture (dont elle ressort encore plus désarçonnée par le monde réel) alors que quand elle est disponible elle est très créative. Depuis que le confinement strict est levé nous séchons donc des cours pour que les enfants retrouvent des camarades (en petits nombre, en extérieur dans notre jardin ou dans la forêt, avec masque…) et nous ne sommes pas les seuls, plusieurs groupes de randonnées par exemple se forment. Tout le monde n’ayant pas la même « philosophie » face au virus et au fait de choisir les rencontres en chair et en os versus la virtualité, c’est l’occasion pour les enfants et pour nous d’apprendre à connaitre des camarades de classe qu’ils ne fréquentent pas d’habitude ou de renforcer des amitiés déjà existantes.
    Je m’interroge en tout cas beaucoup sur la négation (méconnaissance ?) des besoins fondamentaux de lien des enfants en cette période et à la façon dont les adultes sensés prendre soin d’eux cautionnent cela. Car pour si nous adulte ce confinement a pu paraître long mais nécessaire, à l’échelle de leur vie et de leurs besoins relationnels pour grandir et pour juste être, le confinement est très très très long pour un enfant.
    La soumission sans discernement et sans grandes protestations de la population européenne à la fermeture des frontières internes m’interroge aussi. Vous avez bien fait d’aller en Allemagne tant que cela était possible.

    • Un grand merci pour votre message et pour votre expérience au Luxembourg. Je suis d’accord avec vous que les impacts sur les enfants ne semblent pas avoir été pris en compte à leur juste mesure. Et j’ai l’impression qu’on aurait pu faire autrement, en ciblant davantage les personnes vulnérables qu’il faut protéger… Mais bon pas simple j’imagine. J’aimerais tant qu’on puisse organiser des retrouvailles avec des camarades de classe mais pas d’occasion pour l’instant. Le soucis c’est qu’il n’est possible de rencontrer à l’extérieur et avec distance uniquement 2 personnes et c’est tout nouveau. Aucune maman ne semble proposer quoique ce soit en ce sens et hélas, en étant expatriée je ne les connais pas assez bien pour oser lancer l’idée.. Surtout parce que j’ai l’impression qu’elles ne voient personne non plus (d’après les conversation sur WhatsApp)… En tout cas, ravie d’échanger avec quelqu’un qui pèse l’importance des relations en vrai ! Et espérons que la situation s’améliore pour nos enfants. A bientôt !

      • Oui nous mesurons notre chance de vivre oui l’expatriation représente la réalité de la moitié des résidents. La diversité des éducations des parents, ou même de nos connaissances, l’habitude de chacun à considérer une autre culture fait que si certains restent très craintifs beaucoup de gens sont contents de ressortir de façon responsable et respectueuse de chacun (j’ai ici une amie dont un membre de la famille est considéré à risque et biensûr pour eux les contacts via les réseaux sociaux and co restent très importants pour le moment). Peut être que les enseignants des enfants pourraient vous conseiller une famille ou un camarade pour chacun ou au moins pour votre ainé, qui serait ouvert à une rencontre dans votre jardin ? Nous avons commencé comme ça, prudemment, avec une famille franco-allemande dont les 2 filles sont dans la même classe que nos 2 ainées, par une balade en forêt… Afin que chacun puisse tester ce qui est acceptable pour lui ou non. Cela a donné de l’air à toute la famille. Je trouve aussi rassurant que le télétravail ait continué à être encouragé ce qui fait que chaque famille peut voir une quantité de personnes limitées et choisies. On n’est pas encore dans le grand brassage de « microbes » de février… Je vous souhaite en tout cas que les mesures deviennent maintenant rapidement moins restrictives que chacun puisse profiter de l’été. Les cousins des enfants (famille de mon mari) vivent aussi à Londres et c’est un crève coeur pour les enfants de se dire que nous ne les verront pas cet été. (Nous envisagerons peut être un séjour « en quarantaine » pour la fin de l’été, car si eux ne peuvent pas partir sans subir 2 quarantaines ils sembleraient que pour nous se soit plus souple… forte incitation aux tests pour les voyageurs de retour mais a priori pas de quarantaine. Mais nous espérons tout de même un assouplissementn pour vous).
        En tout cas merci pour ce blog que je lis depuis … 8 ans ? Nous vous devons un beau séjour dans les Cinque Terre et en aout se sera croisière dans le golfe du Morbihan puis vers Groix, les Glénans alors je relirai avec attention vos billets 😉
        Bonne continuation.

  2. Bonjour, je compatis énormément avec vous, je me pose beaucoup de questions sur les répercussions psychologiques de ce confinement pour les enfants. En France quelques pédiatres ont fait une lettre ouverte, mais le protocole sanitaire est bien trop strict et interprété de façon complètement différente d’une école à une autre…
    Notre grand en CP y est retourné dès la première semaine, seulement 2 matins par semaine vu les possibilités d’accueil, et nous avons vu le changement le jour même, il était radieux en rentrant !
    Notre petite en PS a repris ce matin, 2 matins aussi… elle l’attendait avec tellement d’impatience ! Cela reste très insuffisant mais nous arrivons à voir les copains en dehors heureusement.
    Heureusement votre école gère la situation de façon exceptionnelle, quelle implication ! Courage, la situation va bientôt évoluer au UK aussi… je vous le souhaite évidemment !

    • Merci beaucoup pour ce message ! Je suis tout à fait d’accord avec vous et je me sens totalement impuissante ! Hélas, les rencontres avec d’autres enfants ce n’est pas encore d’actualité ici… Espérons que tout évolue rapidement ! Est-ce qu’avant la fin de l’année scolaire vos enfants pourront aller tous les jours à l’école ?

      • J’aimerais beaucoup que ce soit le cas ! Il y a encore 8 jours j’étais très pessimiste sur le sujet, je me sentais un peu seule avec mes opinions… les choses ont l’air de s’accélérer depuis quelques jours… l’école de mes enfants a revu son protocole vendredi, et ma petite a pu recommencer (on avait fait une croix sur la maternelle !). Apparemment il y aura une phase 3 à partir du 22 juin, et les mesures seront annoncées le 15. Mais je crois toujours que chaque école interprète le protocole avec plus ou moins de sévérité. Pour la nôtre on verra, les parents se mobilisent pour que ça bouge, donc j’ai espoir qu’au moins ils soient accueillis à la journée (seuls les enfants des personnes prioritaires peuvent rester l’aprèm pour l’instant, sans que nous sachions pourquoi). Et tous les jours en septembre !!!
        Pour UK c’est franchement pas cool ce qui arrive (ma belle-famille est britannique). Mon grand devait venir en juillet pour une semaine en centre de loisirs dans la ville des grands-parents, mais c’est annulé. On ne sait pas non plus si on les verra cet été. Mais de France on a l’espoir de pouvoir voyager en Europe en août.
        Les choses changent vite, je croise les doigts pour vous !

        • Pas terrible le manque de plan au UK ! On a du mal à se projeter pour cet été à cause de cette quarantaine. Courage à vous aussi !

  3. Des centaines de roses ! le rêve 🙂 en tout cas toutes les initiatives prises chez toi par l’école sont quand même plutôt pas mal vu le contexte… c’est génial aussi ce défi de marche et de nature…
    ici l’adieu au collège se fera bizarrement, lors de la remise des livres avec créneau dédié… je doute qu’il y ait une reprise d’ici là… ma fille est philosophe et le confinement ne lui a pas pesé, elle revoit ses copines depuis… par contre beaucoup d’ados ont décroché de l’école et ça c’est plus grave…

    • Oui, nous sommes très contents des initiatives de l’école ! C’est chouette que ta fille puisse revoir ses copines ! Ici on ne peut pas encore organiser ça ! Bises !

  4. Impossible de me projeter dans l’été. A part retrouver ma mère, pas vue depuis 6 mois!

    • Je te souhaite de belles retrouvailles ! C’est loin de chez toi ?


Laisser un commentaire

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :C8OGMu

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.