Notre vie en Angleterre #63 : l’école à distance, humeurs et bluebells

Voici des nouvelles de notre petite vie dans le sud de l’Angleterre. Encore une semaine de grand soleil : nous profitons toujours autant de notre jardin et nous avons fini de déballer tous nos cartons. Nous pouvons donc dire que nous sommes bien installés dans notre nouvelle maison et que nous nous y plaisons énormément.

Cette semaine, l’école à distance a repris et je voulais faire un focus sur ce point car je suis épatée par les efforts et la qualité de ce qui est mis en place par l’école de Ticoeur et Titpuce. J’espère que cela pourra donner des idées à d’autres :

L’école à distance version réussie :

  • En début de semaine, le directeur a organisé une réunion des parents, en conférence call afin de nous annoncer les améliorations sur lesquelles l’équipe enseignante avait travaillé suite aux retours d’expérience de la période avant les vacances de Pâques. 
  • Le point qui est apparu primordial à tout le monde était d’avoir plus de contact vidéo avec les enfants. Les meilleurs moments pour les enseignants et pour les écoliers sont les moments en live. Titpuce avait d’ailleurs envoyé ce petit mot à sa maîtresse :

  • Donc, depuis la reprise, toutes les leçons de Ticoeur et Titpuce commencent par un minimum de 15 minutes en vidéo, en direct avec la maîtresse (1 leçon = 1 heure). Le reste du temps, l’enfant a du travail à réaliser et à soumettre à la fin du cours. A tout moment, l’enfant peut recontacter la maîtresse en vidéo ou en chat si quelque chose n’est pas clair (Titpuce l’a souvent fait – c’est pratique car elle ne dérange donc pas les parents :-))… Les maîtresses sont donc disponibles 100% du temps d’école et certaines sont d’ailleurs dans leur salle de classe, à l’école ! Pour nous, ces cours en direct sont d’autant plus importants qu’ils permettent à Ticoeur et Titpuce de toujours profiter d’une immersion dans l’anglais.
  • Pour certaines leçons, dont l’anglais, c’est l’heure entière qui était en vidéo. J’ai été épatée de voir comment l’enseignant assure pour faire participer toute la classe. J’ai écouté d’une oreille le cours de Ticoeur sur l’explication de texte du roman qu’ils étudient. C’était passionnant ! Il faut dire que sa maîtresse est également prof de théâtre donc elle a le don pour captiver son auditoire !
  • Pour les matières plus manuelles (art et travaux pratiques), les enseignants ont pré-enregistré des vidéos de démonstration. Cette semaine, Titpuce devait par exemple dessiner sa maison dans le style de l’artiste Hundertwasser. Le prof avait donc préparé une vidéo avec des exemples et des démos de techniques. J’aurais presque eu envie de m’y coller aussi !
  • Les cours de musique sont également 100% réalisés en vidéo live. Toute la classe de Titpuce a flûte ! Vous imaginez nos oreilles !
  • L’assembly du mercredi matin est également maintenue afin que le directeur puisse comme avant s’adresser à tous les enfants sur des sujets généraux, notamment pour remonter le moral des troupes en cette période de confinement. Par exemple, il a demandé à chaque enfant de réaliser un RAK chaque jour pour leurs parents. Le RAK est un truc très anglais. Cela veut dire « Random Act of Kindness ». Bref, il faut faire un petit truc gentil, comme débarrasser la table, arroser le jardin, nettoyer la voiture…

  • Pendant la réunion des parents, il nous a également été clairement dit que tout est optionnel. Oui, il y a un programme chargé de 8h30 à 16h mais si l’enfant ou les parents ne peuvent pas gérer cette organisation avec tous ces cours en live, ce n’est pas grave. Les travaux à rendre sont toujours disponibles dans l’outil Google Classroom. Les enfants peuvent rendre leurs exercices à tout moment, même très en retard. Dans tous les cas, les enseignants prennent la peine de tout vérifier et de faire un compte-rendu écrit. 
  • Récompenses : Comme avant, pour un bon travail, les enfants peuvent obtenir un « show headmaster » ou un « show head of house ». Une petite cérémonie en vidéo est organisée le vendredi pour que les enfants concernés puissent être félicités par le directeur.
  • Enfin, dans les nouveautés, il a été décidé que chaque enfant bénéficierait d’un créneau d’un quart d’heure en tête à tête avec son enseignant pour faire le point sur son travail mais aussi sur son moral.
  • Bref, je suis épatée de toutes ces bonnes idées et de l’implication de tout le monde. Je suis totalement alignée sur l’idée que le plus important c’est le contact en direct !
  • Si polis ces petits Anglais ! Depuis le début, vous le savez, Ticoeur et Titpuce adorent leur école ici et notamment ils nous ont souvent dit que par rapport à leur école à Paris ils sont enchantés par le comportement des enfants. Et bien, après avoir vu et entendu ces classes en direct, je ne peux que confirmer leurs impressions : les enfants sont super adorables, motivés et extrêmement polis quand ils s’adressent à l’enseignant : « Please Miss C, would you mind explaining again how… » (S’il vous plaît Mademoiselle C, pourriez-vous à nouveau nous expliquer comment…). Un plaisir à écouter de loin ! Ils parlent chacun leur tour, écoutent les autres, participent, etc…

Avec une telle qualité d’enseignement à distance pas étonnant que quasi tous les enfants soient présents. Il y a parfois 1 ou 2 élèves qui manquent quelques cours pour des raisons d’organisation familiale mais globalement tout le monde est là ! Malgré tous ces aspects positifs, RIEN ne remplacera les bonnes récrés, les séances de sport (normalement si nombreuses), le théâtre, la chorale… Les enfants aimeraient tant jouer dehors avec leurs camarades de classe, grimper aux arbres et allumer des feux de camp avec leur prof de Forest School… mais, dans la contrainte du confinement, l’école a véritablement fait de son mieux. Chapeau !

Le télétravail tant bien que mal :

Même si l’école à distance est top, la cohabitation avec le télétravail des parents s’avère parfois compliquée :

  • Je suis dans la même pièce que Ticoeur et Titpuce afin de pouvoir les aider au cas où et donc j’entends leurs maîtresses ou du moins j’entends Ticoeur et Titpuce quand ils parlent à leurs enseignants. C’est un peu comme un open space jamais silencieux… 
  • Il y a parfois des soucis techniques, notamment sur le son donc il faut intervenir. Je dois aussi faire les photos des créations des enfants (pour l’art par exemple) et les télécharger sur l’ordi pour qu’ils puissent les transmettre aux enseignants. Ticoeur est autonome pour tout. Il connaît tous les mots de passe et sait tout gérer. Titpuce a encore besoin d’aide. C’est d’ailleurs Ticoeur qui intervient parfois quand aucun des parents n’est dispo. Il travaille très rapidement et réussit donc à trouver du temps pour aider sa petite soeur. Un amour !
  • Certaines réunions de boulot tombent pendant la pause déj (mais quelle idée !!) et donc comment préparer le déjeuner pour les enfants et assister à une réunion ??
  • Le plus sport que j’ai fait : tenir l’iPad pendant le cours de piano de Ticoeur en suivant ses mains afin que le prof voit bien ce qu’il joue tout en participant à une réunion boulot sur Skype !
  • En plus de mon travail salarié et en plus du blog, je suis à présent membre du board de l’école associative française de Southampton. J’ai été élue virtuellement et le premier projet auquel je participe est la mise en place des cours de français à distance ! Le tout via des réunions de travail qui ont lieu le soir tard… à distance ! Zoom est devenu mon meilleur ami… Mon emploi du temps est donc super chargé mais je dois dire que ce travail bénévole est gratifiant car UTILE : la mission de l’école française de Southampton est l’enseignement de l’anglais pour des enfants nés en Angleterre dont l’un des parents au moins est français. Ces enfants ne parlent donc pas ou peu français dans leur quotidien. Je suis ravie de participer à l’apprentissage de notre jolie langue et c’est possible même confiné !… Alors que pour mes autres activités c’est très compliqué : je n’ai plus de travail via le blog et mon boulot salarié n’a pas beaucoup de sens en ce moment…

Desperate houseworking wife :

  • J’ai passé du temps à trier les photos et à préparer un album. Je vous le montrerai ici mardi. J’aurai même une offre promo pour vous !
  • Avec tout ce que je fais, je ne vois pas le temps passer mais paradoxalement je trouve le temps extrêmement long !
  • Aussi, je me sens oppressée par la multitude d’offres de « choses à faire » que je vois passer. Je sais que toutes ces listes d’activités partent de bonnes intentions et il y a clairement tout plein de jolies idées dans tout ça mais la quantité me stresse car cela justifierait le confinement de… toute une vie !
  • J’en ai tout simplement super marre du confinement. Je ne suis pas la seule je m’en doute. Je n’ai juste pas envie de faire semblant que ça va… Perso, je n’avais absolument pas besoin de ce virus pour savoir que la santé c’est le plus important et que passer du temps avec mes enfants est super important. Alors vivement la fin de ce chapitre !
  • Aujourd’hui, il faut faire preuve de beaucoup de patience et demain il nous faudra sans doute beaucoup d’énergie pour rebondir donc je me ressource tant que je peux auprès de la nature… Avec la mer, la campagne et la forêt à notre porte, je réalise toujours autant notre chance…

Les bluebells : une des fleurs sauvages préférées des Anglais !

A propos de nature, c’est la saison des bluebells (jacinthes des bois). Les Anglais en sont complètement fans et partent se balader en forêt pour les admirer. Nous avons la chance d’en avoir pas mal au fond du jardin. C’est vrai que ce lit violet au pied des arbres apporte beaucoup de douceur et de beauté aux paysages ombragés… En hiver, les Anglais attendent avec impatience les snowdrops (perce-neige dont je vous en parlais ici) et donc au printemps, les bluebells c’est le graal du promeneur anglais !… Les voici en photo :

bluebells

bluebells

bluebells

Bon dimanche à tous ! Et à bientôt !

 

 



Commentaires

  1. Bravo pour le bénévolat c’est chouette ! en effet tu as un emploi du temps de ministre !
    ce qui me manque c’est le cinéma, les concerts et surtout de ne pas pouvoir partir cet été… tout le reste ça va et je n’ai pas du tout envie de faire « j’ai testé pour vous le covid 19″… courage ! Bisous

  2. Impressionnant tout ce que proposent les enseignants de l’école. C’est génial! C’était ma grosse frustration de cette école à distance, ne plus interagir avec les élèves. Déjà parce que j’étais seule avec les enfants (les miens!). Mon réseau faiblard avait du mal à supporter une simple réunion visio avec les collègues. Et tous mes élèves n’étaient pas forcément équipés pour ça. Mais c’est génial tout ce qu’ils ont réussi à faire.
    Je te comprends pour le ras-le-bol du confinement. J’ai ressenti le même oppressement sous l’offre de livres, lives de sport, émissions à regarder, à écouter, recettes à tester, bricolage à faire avec les enfants, nouvelle technique artistique à tester… On avait déjà plein d’idées d’activités et on savait déjà très bien savourer le temps à 5. On sera contents de recommencer à faire un peu autre chose. Doucement, par petites touches pour commencer.
    Super que le bénévolat t’apporte un peu de fraicheur pendant cette période pas évidente.

    • Et si les connections et équipements avaient été aux rendez-vous, aurais-tu eu le droit de faire cours en vidéo ? Je te demande car plusieurs amis à Paris l’ont suggéré aux écoles de leurs enfants et on les a envoyé balader en disant que ce n’était pas safe la vidéo et qu’ils avaient des consignes de ne pas le faire… En tout cas, nos enfants adorent ! On se croirait à l’école dans notre salon 😉


Laisser un commentaire

Merci de copier/coller ce code dans la case juste dessous :ONfwpd

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.