écharpe

normalement « écharpe de portage » sur ce site: très grande écharpe utilisée pour porter un bébé

Articles avec l'étiquette écharpe:

Voyage avec bébé : les p’tits conseils

On ne peut pas se permettre d’avoir 10 sacs
images voyageAvec notre année de voyage de noces autour du monde, disons que nous sommes plutôt des voyageurs avertis, habitués au mode « routards », mais bon voilà, un bébé ça a évidemment un peu changé notre manière de voyager donc voici les petits conseils que je donnerais suite à nos vacances en Malaisie avec Ticoeur (18 mois) :

L’avion :
Nous avons eu 12h de vol à l’aller (pour la Malaisie) et 14h au retour. Mes conseils :
– choisir un vol de nuit, le temps passe plus vite
– merci à l’Ipad sur lequel nous avions mis de jolis livres pour enfant
– merci aux papis mamis qui ont joué avec notre Ticoeur
– avoir un petit gilet et une petite couverture car il fait frais dans l’avion (nous avions utilisé l’écharpe de portage)
– emmener eau et repas en plus grande quantité que nécessaire car le vol pourrait avoir du retard
– ne pas oublier la tétine (si besoin)
– donner la tétine ou le biberon d’eau au décollage et à l’atterrissage pour éviter les éventuels problèmes d’oreille…

Le matériel de puériculture :
– prendre un lit bébé ultra léger ou encore mieux : ne réserver ques des hôtels proposant des lits bébé (ce qui est très fréquent).
– nous avions choisi l’écharpe de portage (Ticoeur pèse 11kg) plutôt que la poussette mais nous avons croisé des familles qui avaient pris l’option poussette : ça a aussi ses avantages mais évidemment plus encombrant.
– prendre un sac à langer qui servira de sac à main, sac de plage, sac pique-nique… on ne peut pas se permettre d’avoir 10 sacs !

Dans les valises :
voiture bébéJe vous renvoie vers mon billet sur la liste de ce que nous avons emmené pour Ticoeur. J’avais bêtement oublié sa cuillère mais j’en ai trouvé une sans problème sur place au supermarché (de marque connue).

Jouets :
– nous avions fait le choix d’emmener le minimum (2 petits voitures qu’il adore) ;
– il y avait toujours des enfants pour lui prêter des jouets dans les restaurants où nous mangions, ce qui permettait de l’occuper pendant que nous finissions notre repas. Pratique car au bout d’un moment il en avait bien sûr assez de rester sur la chaise haute.

Les repas :
– emmener un stock de petits pots pour les premiers jours puis achat sur place
– une boîte de lait en poudre puis achat sur place
– toujours mettre de l’eau en bouteille pour préparer les bibs.
– parfois, Ticoeur mangeait comme nous mais nous évitions crudités, viandes pas assez cuites, fruits (sauf banane)
– nous avons rarement trouvé des yaourts donc nous lui achetions des petits pots de glace pour son dessert du midi.
– proposer de l’eau très souvent : avec la chaleur, Ticoeur buvait des biberons entiers d’eau ce qui ne lui arrive jamais à Paris.
– biscuits achetés sur place
– bonne nouvelle : il y avait des chaises hautes de partout !!!

Sieste :
piscine hôtel– RESPECTER le rythme et les habitudes de l’enfant : comme à la maison, nous l’avons mis à la sieste de 13h30 à 15h30 environ. Nous avons profité de ces pauses pour lire à l’hôtel ou surfer sur internet. Finalement ça nous faisait beaucoup de bien aussi de faire un break ; d’habitude, on a tendance à enchaîner et courir toute la journée pour voir un maximum.
– avoir un baby phone pour laisser votre bébé dormir tranquillement dans la chambre pendant que vous êtes juste à côté, dans le salon ou sur votre terrasse, balcon…
– surveiller la température de la chambre
– veiller à ce que les femmes de ménage ne passent pas pendant la sieste du petit !

Hygiène et Santé :
– aller voir le pédiatre avant de partir
– pas de vaccins supplémentaires nécessaires pour la Malaisie
– mettre de l’anti-moustique en fin de journée (pas de palu mais autant éviter quand même les nombreuses piqûres)
– ne JAMAIS oublié la crème solaire ! Vous pouvez également emporter des T-shirts anti-UV.
– prévoir le bob ou la casquette pour éviter les insolations
– aucun problème pour trouver des couches et produits sur place
– pour la trousse à pharmacie, je vous renvoie vers la liste.
– se laver souvent les mains + utiliser du gel antibactérien.

Transports intérieurs :
– pour nous déplacer d’une ville à l’autre, nous avons privilégié le taxi et l’avion pour plus de confort, les prix étant totalement abordables en Malaisie (compter 30 à 50 euros pour un vol intérieur et environ 30 euros pour 100 km en taxi longue distance)
– nous avons fait un seul trajet en bus (de Malacca à Singapour soit 3h) : routes en très bon état et Ticoeur a dormi la plupart du temps dans l’écharpe
– en ville, nous avons utilisé les taxis, ainsi que le métro à Singapour et Kuala Lumpur et le tuk-tuk à Phnom Penh

Dodo :
– aucune perturbation à noter : Ticoeur s’est tout de suite habitué au décalage horaire (6h) et il dormait en 2 minutes quelque soit l’endroit.
– j’ai utilisé mon sac en soie pour le couvrir certains soirs afin d’éviter les piqûres de moustiques et pour lui faire un lit plus douillet sans lui donner chaud.
– au moment de la réservation de l’hôtel, pensez à demander une chambre au calme
– dodo en body vue la chaleur
– encore une fois : respecter le RYTHME de l’enfant donc ça veut dire qu’à 21h nous étions toujours de retour à l’hôtel et nous finissions la soirée sur notre terrasse, dans le jardin ou dans une pièce voisine… (baby phone vraiment utile !)
coucher du soleil
Voilà pour les premiers conseils. Bon voyage !

Préparation voyage en Malaisie

Dans quelques semaines, nous serons là :
Rawa
Rawa, petit paradis en Malaisie où nous avons réservé une jolie hutte. Voyage en amoureux ? Oui, aussi, mais AVEC notre Ticoeur qui va faire son plus long voyage depuis sa naissance : 11 heures de vol ! Pour un tel voyage, on se prépare un peu, même si nous connaissons la Malaisie et sommes donc déjà bien rassurés sur le fait de pouvoir y voyager avec un bébé (nous y avions d’ailleurs croisé pas mal de familles quand nous y étions en voyage de noces il y a 4 ans). A moins d’un mois du départ, voici notre petite checking-list :

– vaccins : le pédiatre nous a confirmé que la Malaisie était un pays sans risque particulier où la prise en charge médicale est de qualité. Côté vaccins, rien à faire non plus. Ticoeur aura 17 mois et aura donc fait tous les vaccins habituels pour un bébé de son âge et c’est suffisant. Bien sûr, nous emmènerons une petite trousse à pharmacie de base.

– réservation avion/hôtels : ce n’est pas forcément dans nos habitudes de routards mais un bébé ça vous change un peu quand même ! Donc nos billets d’avion et quasiment toutes nos nuits sont réservées dans de chouettes endroits plutôt confortables.

– L’itinéraire est également au point : Vol Paris-Kuala Lumpur (en vol de nuit pour que ce soit plus simple) puis aller/retour pour Phnom Penh (Cambodge) où nous rendrons visite à une amie pendant 5 jours (sans escapade en dehors de la capitale pour ne pas avoir à gérer le risque de palu et les routes un peu difficiles). Retour en Malaisie : 3 jours à Malaca (jolie ville coloniale), 3 jours à Singapour et 5 jours sur les îles (Tioman / Rawa) …. trop hâte !!!!

– la valise de Ticoeur : nous avons demandé autour de nous – nous pourrons trouver des petits pots pour bébé sur place (de marques connues) et ses couches habituelles. Nous pourrions aussi trouver du lait en poudre mais nous allons emmener une boîte d’ici. Pour la chaleur, on prévoit un brumisateur et une crème solaire bien forte. Côté équipement, nous emmenons le lit parapluie et notre écharpe de portage : Ticoeur pèse quasi 11 kg mais il est encore bien facile et pratique de le porter en écharpe ce qui est plus adapté pour un tel voyage. Enfin, une amie nous a donné un bon tuyau pour l’avion : avoir des stickers/post its : l’enfant s’amuse à les coller de partout sans rien n’abîmer. Nous emmènerons aussi quelques petites voitures et un ou 2 livres. Bon, c’est un début bien sûr, nous peaufinerons la liste valise dans les jours qui viennent. Vos suggestions et conseils sont les bienvenues !

En tout cas, avec le magnifique temps pluvieux qu’il fait ici, nous attendons ces vacances avec impatience !

Le portage en écharpe : premier bilan

Le portage en écharpe : premier bilanAprès quatre mois d’utilisation intense, voici mes premières  impressions sur le portage en écharpe :

D’abord les « plus » :

J’ai d’ailleurs essayé le porte-bébé classique et sans hésiter je vous assure qu’avec l’écharpe on sent bien moins la charge sur les épaules.
Super pour le bébé dès les premiers jours : Ticoeur s’y est senti comme un bébé dans le ventre de sa maman dès la première fois où nous l’avons porté en écharpe. Il avait alors seulement 3 jours et a visité tout le quartier sagement endormi contre son papa qui avait alors fait un portage en berceau.

Très agréable pour les parents : On sent son bébé tout contre soi, on a bien chaud (moins pratique en cas de canicule !) et on peut marcher des heures sans se fatiguer…

C’est intriguant : dans la rue on vous regarde avec curiosité et les gens sont surtout étonnés et attentifs quand ils me voient faire le nouage, surtout le « kangourou devant » qui étonne par sa simplicité (attention, il faut quand même de l’entraînement pour y arriver en donnant l’air que c’est simple ;-)).

C’est beau : Là, c’est juste mon humble avis personnel mais je trouve ça beau le portage en écharpe et j’ai toujours envie de prendre plein de photos !

De bons souvenirs : souvenirs de notre voyage au Guatemala où les indigènes portent justement leurs enfants en écharpe avec un tissu similaire à celui de la mienne. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai eu envie de porter en écharpe : en voyant tous ces petits bébés guatématèques si sages contre leurs mamans, je me suis dit que l’écharpe devait avoir un quelque chose de magique ! Une fois à Paris, je me suis rendue compte que le portage en écharpe était à la mode voire très tendance parmi les bobos et les amoureux de naturalité… Du coup, j’ai un peu l’impression d’être une « mum-fashion-victim » alors que j’envisageais le portage en écharpe avant même de savoir que je serai dans l’air du temps !

Et les « moins » alors ?

L’hygiène : ce qui me dérange c’est que les extrémités de l’écharpe traînent par terre au moment où je fais le noeud. Selon où je me trouve, ce n’est pas super hygiénique ! Mais bon, on ne met pas l’écharpe à la bouche non plus ! En fait, je me demande si je n’aurais pas dû en acheter une plus courte ? La mienne fait 4,10m. Bien sûr, Ticoeur est encore petit donc j’aurai prochainement besoin de plus de longueur mais je ne suis quand même pas certaine d’utiliser tout mon tissu parce que les noeuds gros consommateurs de longueur sont les « croisés » que je ne fais pas, en grande adepte du kangourou devant.

L’hiver : pas facile de mettre son manteau par dessus l’écharpe. Il faut savoir qu’il y a des manteaux spéciaux mais c’est un budget et faut trouver un modèle à son goût…

Le poids du bébé : Ticoeur approche des 7 kilos et ça commence à être difficile de le porter d’un bras, tout en nouant mon écharpe de l’autre sans trop cambrer mon dos… Par contre, une fois qu’il est installé dans l’écharpe, je ne ressens plus du tout son poids. J’ai d’ailleurs essayé le porte-bébé classique et sans hésiter je vous assure qu’avec l’écharpe on sent bien moins la charge sur les épaules.

Bon, pour ceux qui ont l’impression que je parle chinois avec mes « berceaux », « kangourous » et « croisés », vous pouvez regarder les vidéos de nouages sur you tube. Pour celles qui souhaitent débuter en toute confiance, je conseille d’ailleurs le « croisé enveloppé devant » que j’ai découvert depuis peu grâce à un forum de mamans (merci les filles !) et qui est bien plus simple que le kangourou.

Je referai un petit bilan dans quelques mois quand mon p’tit chou pèsera quelques kilos de plus…

Déjà 1 mois !

Déjà 1 mois ! L’horreur ! Ticoeur a déjà un mois ! Il grandit trop vite !!! Je le vois changer à vue d’œil ! Bon, faut dire que quand on prend plus d’un tiers de son poids en un mois ça passe pas inaperçu (imaginez si ça vous arrivait…).

Tout laisse donc à penser qu’il s’oriente vers une carrière de jardinier…
Ticoeur a donc pris un kilo – il mange avec appétit et remplit ses couches en se concentrant bien fort tandis que son visage devient rouge tomate. Le reste du temps  ? Dodo, balades en écharpes et observation des plantes… Oui, oui c’est étrange mais ce qu’il fixe avec le plus d’intérêt ce sont les plantes vertes et les arbres… Ses parents ? Ses peluches ? Non, non, pas si intéressants à regarder ! Tout laisse donc à penser qu’il s’oriente vers une carrière de jardinier…

Les nuits ? Ben, pas si difficiles : en gros, son rythme de tétées nocturnes c’est :  minuit – 4h- 8h

Et s’il pouvait parler, que nous dirait-il ?

« Aujourd’hui, ça fait un mois que j’ai quitté le paradis ! Ma petite vie est très fatigante car je dois téter toutes les trois heures et après faut digérer tout ça, ce qui me contrarie un peu. Heureusement, y a quand même des trucs sympas dans mon nouveau petit monde : le lait de maman est très bon (il est fait avec amour…), mes parents me font plein de câlins et viennent me voir dès que j’ai du chagrin ; maman me fait de gros bisous qui font plein de bruit et papa me berce en essayant d’imiter les sensations de Space Montain. Bref, je crois que je vais bien réussir à m’adapter… Je vous raconterai ! »

Leçons pour maman en herbe (part 1)

Leçons pour maman en herbe (part 1)

Ticoeur adore se balader dans l’écharpe de portage
Voilà une semaine que nous sommes rentrés à la maison et j’ai déjà appris pas mal de choses :

– Quand Ticoeur ouvre grands ses yeux, c’est pas pour m’admirer mais pour me dire que c’est l’heure de téter

– Quand il fait un grand sourire, je suis la seule à penser que cela m’est destiné et que ce n’est pas un sourire aux anges

– Les pyjamas avec les boutons devant c’est bien mieux qu’avec les boutons dans le dos. On évite la moitié des pleurs car bébé n’aime pas qu’on le retourne.

– Faire les soins du cordon, c’est pas pour les âmes sensibles 😉

– C’était bien illusoire de ma part de penser que j’allais rentrer dans mes jeans en sortant de la maternité… Avec le ballon de baudruche à moitié dégonflé qui me fait office de ventre, c’est pas encore gagné…

– Finalement, je ne vois pas pourquoi certaines femmes ont recours à la chirurgie esthétique pour passer du bonnet A à E, il suffit de se lancer dans l’allaitement !

– Désolée pour la pub mais les Huggies c’est bien mieux que les Pampers… Tout est dans le petit élastique au niveau de la taille…

– Ticoeur adore se balader dans l’écharpe de portage mais comme ça le fait dormir, il est impossible de l’avoir en photo avec les yeux ouverts – il faut juste s’habituer aux regards de tous les passants et à leurs petits commentaires « Qu’il est petit ! Qu’il est beau ! »… On sait, c’est nous qu’on l’a fait !

– Qu’il soit sage, en colère, qu’il pleure ou qu’il rit c’est le plus beau bébé du monde… On aurait juste aimé la version auto-nettoyante 😉 Changer environ 6 couches par jour c’est sport… Heureusement que le papa s’y colle !

Enfin, nous avons déjà prévu une petite escapade avec lui : ce sera Cassis dans le sud de la France !