Escale #5: Santa Margherita, Italie

Dernière escale de notre croisière en Méditerranée : Santa Margherita dans le nord de l’Italie, en Ligurie. C’est une escale que j’ai beaucoup aimée car non seulement la petite ville de Santa Margherita est très agréable mais en plus, à seulement un quart d’heure de bus, se trouve l’adorable petit village portuaire de Portofino. Alors c’est très jetset italienne avec quelques boutiques chics et surtout des bars hors de prix mais c’est si beau !!! Nous avons adoré nous y promener et le photographier sous toutes ses coutures ! Tout à fait dans le style des villages des Cinque Terre qui d’ailleurs ne sont vraiment pas très loin.

Il faut aussi que je vous raconte le côté « aventureux » de cette escale : contrairement aux autres jours, le bateau ne s’est pas amarré dans le port ; il est resté au mouillage devant Santa Margherita. Du coup, nous avons rejoint la terre à bord des chaloupes de secours. C’était plutôt amusant mais il fallait attendre son tour pour monter à bord donc nous sommes descendus moins vite que d’habitude. Néanmoins, comme Portofino est tout petit, nous avons largement eu le temps d’en profiter, de prendre le soleil sur le port, de nous balader dans les hauteurs et de déguster une glace (temps de l’escale : environ 6h).

Voici donc quelques photos de Portofino :

Portofino_view

Portofino_italia

devant_portofino

Portofino

Mes conseils pour une escale zen :

Rien de particulier à signaler car c’est vraiment une escale facile. Le bus pour Portofino se trouve exactement là où on arrive sur le port de Santa Margherita. Pour rentrer de Portofino, nous avons préféré prendre un bateau-taxi, certes plus cher que le bus mais c’était une chouette balade !

chaloupeL’arrivée en chaloupe

Petit mot de la fin :

Après une dernière nuit à bord de l’Horizon, nous sommes arrivés à Marseille qui marque la fin de notre itinéraire. J’espère vous avoir montré comment se déroulait une croisière en famille. Vous retrouverez tous les détails dans mon premier billet « La Croisière s’amuse et nous aussi ! « . Pour notre part, nous avons vraiment apprécié la découverte et nous avons beaucoup aimé nos escales. Ticoeur a totalement été charmé par la formule et par la vie sur le bateau et Titpuce a joué les stars à bord. Nous remercions encore une fois Croisières de France pour son accueil, son professionnalisme, la gentillesse de ses équipes, les délicieux repas et pour tous les bons moments que nous avons passés en famille sur l’Horizon. D’ailleurs, j’ai déjà repéré une croisière qui me plairait bien : la croisière Olé qui permet de découvrir les île Baléares sur 5 jours. Alors, quand est-ce qu’on repart ?

Escale #5: Santa Margherita, Italie

 

Et vous ? Tentés par une croisière en Méditerranée ou ailleurs ?

 

Escale #4 : Civitavecchia, Italie

Notre bateau a continué sa route le long de la botte italienne. Après notre journée à Naples, nous avons enchaîné vers une étape d’exception : Rome ! Je ne compte même plus le nombre de fois où je suis allée à Rome, car quand j’étais petite et que nous partions passer le mois d’août en Sicile, nous passions toujours par la Capitale italienne où nous restions une journée avant de reprendre un train pour le sud. Chaque année, j’avais donc le plaisir d’une balade romaine. Depuis, j’y suis retournée avec mon chéri et même avec Ticoeur quand il avait 4 mois (relire notre article Rome avec bébé ). C’est vraiment une destination que je conseille pour une escapade en famille !

Revenons à notre croisière : le bateau s’amarre au port de Civitavecchia et de toutes les escales de la semaine, c’est celle où le lieu d’excursion est le plus éloigné du port. En effet, pour aller à Rome, il y a 1h de train. Heureusement, l’escale dure 10h donc on a le temps. Évidemment, pour vraiment profiter de Rome il faudrait une semaine ! Mais en une journée on peut voir plein de belles choses ! Nous avons décidé de profiter du soleil et de nous lancer dans une grande balade, sans visites de musées ou d’églises. Avec poussette et porte-bébé, nous sommes passés par nos endroits préférés : fontaine de Trévi, place Navona, place d’Espagne, forum romain et nous avons testé quelques glaces en chemin ! D’ailleurs, nous vous conseillons celles de chez San Crispino.

rues_rome

Rome

Navona

Trevi

cirque_romain

Escale #4 : Civitavecchia, Italie

Mes conseils pour une escale zen :

Prévoyez d’emmener un plan de Rome, voire un petit guide de voyage pour choisir les endroits que vous souhaitez voir pendant votre escale. En effet, il faudra faire des choix étant donné toutes les possibilités de visites à Rome ! Avec de jeunes enfants, nous avons préféré privilégier une simple balade dans la ville sans visites de musées. Enfin, il est important de bien noter les horaires de train pour le retour afin de ne pas rater le bateau !

Prochaine et dernière escale de notre croisière « Tosca » : Santa Margherita, toujours en Italie ! A demain pour la suite !

Etape #2 : La Valette

Malte – La Valette. Une ville que je connaissais déjà. Un plaisir de la retrouver. Son architecture, son ambiance sereine, ses balcons, ses vérandas colorées, ses églises. J’aime La Valette. Je pense que nous passerons de grandes vacances à Malte un jour. Cette deuxième étape de notre croisière en Méditerranée a sans aucun doute été mon étape préférée.

L’arrivée dans le port de La Valette s’est faite vers 7h du matin, au soleil levant. C’était absolument superbe de voir la vieille ville dans la nuit puis de la voir se réveiller…

La grande rue piétonne, le marché, la Co-Cathédrale Saint Jean habillée d’or, le jardin panoramique (upper Baracca) et enfin une balade dans une petite embarcation pour rejoindre les petits villages en face de La Valette : nous avons adoré la promenade maltaise.

Cette escale est d’autant plus facile et agréable qu’à peine sortis du bateau, nous sommes déjà à quelques mètres du centre. Nous avons donc tout fait à pied. Ticoeur a bien marché et Titpuce était dans l’Ergobaby.

Vue_La_Valette

malte_instagram

rue_lavallette

detail_cathedrale

lavalette

port_malte

Nous nous posons dans un café et nous sommes interviewés par une équipe de France 3 (à suivre !). Ticoeur est fasciné par le matériel du preneur de son. Une vocation est peut-être née !

Etape #2 : La Valette

Etape #2 : La Valette

Etape #2 : La Valette

petit_port

Il est temps de regagner notre bateau après 7h d’escale. Il a plutôt la classe, non ?

Etape #2 : La Valette

Mes conseils pour une escale zen avec les enfants :

Pas vraiment de conseils particuliers pour cette escale tant j’ai trouvé la ville de La Valette très zen à la base et si accessible. Donc, la seule chose, serait peut-être de se munir d’un guide de voyage (ou de quelques informations prises sur internet avant le départ) sur la ville, ses incontournables, histoire de choisir les visites que vous souhaitez faire en terme d’églises, musées, ruelles…

Et maintenant, direction l’Italie !

Escale #1 : Tunis

Je commence le récit de nos escales par la première étape de notre croisière en Méditerranée : Tunis.

De tout le voyage, c’est d’ailleurs la seule étape que je ne connaissais pas donc j’étais très curieuse à l’idée de la découvrir. Comme nous n’avions pas l’expérience des croisières, nous nous demandions également comment aller se dérouler une escale… Allions-nous pouvoir bien profiter avec les enfants, sans avoir l’impression de courir ? Durée de l’escale : 6h30.

A 9h, nous descendons du bateau. Nous sommes les premiers à sortir et cela prend à peine le temps du contrôle d’identité par le personnel de bord. C’est déjà une bonne surprise car j’avais peur qu’avec 1000 passagers, le débarquement soit long. En fait, c’est plutôt fluide et comme nous nous présentons en premier, nous n’attendons pas.

Nous marchons environ 900 mètres jusqu’à la gare de trains. Sur le chemin, pourtant assez court, des dizaines de taxis nous proposent de nous emmener au centre de Tunis (situé à 10 minutes de voiture) pour des tarifs exorbitants qui baissent tous les 100 mètres : cela a commencé à 50€ pour finir à 3€ 😉 Même si le dernier prix proposé nous a semblé le bon, nous sommes restés sur notre idée de prendre le train, certes un peu vieillot mais au moins nous avons tout de suite été dans le bain ! A l’arrivée, il nous faut encore prendre un tram pour quelques stops et nous voici au centre de Tunis. Nous marchons au hasard des rues, avec un plan succin à la main et quelques indications de visites (document qui nous a été remis avant de descendre du bateau). Il est surtout conseillé de visiter le célèbre musée du Bardo mais avec les enfants nous ne préférons pas nous aventurer dans l’option visite culturelle. Nous cherchons donc la Médina afin de nous balader dans les souks, de voir la mosquée et de prendre un café au cœur de la vieille ville. Nous marchons beaucoup. Nous nous perdons un peu. Titpuce est dans la poussette et Ticoeur marche d’un bon pas. Tout le monde nous aide à trouver notre chemin dans le dédale des ruelles de la Médina. Nous sentons que les Tunisiens souffrent d’un manque de touristes à cause des récents événements politiques. En tout cas, nous voyant avec les enfants, ils sont adorables et nous proposent fruits secs, pâtisseries et visite de leur stand 😉

tunis_place

mosquee

Escale #1 : Tunis
chaussures

Tunis

Après une pause fort agréable sur la grande place située à l’entrée de la Médina, nous décidons de prendre un taxi pour Sidi Bou Saïd fortement conseillé sur notre fiche.

En effet, ce petit village blanc et bleu est le véritable coup de cœur de notre escale tunisienne. Sidi Bou Saïd est pittoresque à souhait. Certes très touristique mais néanmoins très agréable, avec ses petites rues ensoleillées et ses maisons d’un blanc immaculé. Le village est très bien entretenu. Nous visitons une superbe demeure : le Dar El Annabi, une maison construite au 18ème siècle surnommée le Palais des mille et une nuits. C’est vraiment magnifique ! Nous y prenons un thé à la menthe et les enfants déambulent dans les différents patios. Nous passons également devant le Café des Délices rendu célèbre par la chanson de Bruel : adorable, avec une superbe vue sur la mer mais le personnel est si peu aimable et les prix si parisiens que je déconseille fortement de s’y poser ! A la place, nous nous arrêtons sur une terrasse de la rue principale et nous dégustons une délicieuse citronnade maison accompagnée de makrouds offerts par la maison.

 

vue_sidi_boussaid

patio_sidi

bleu_bleu

porte_bleue

sidibousaid

milleetunenuit

Cafedesdelices

Enchantée par la découverte de Sidi Bou Saïd, nous repartons en taxi vers notre bateau (environ 5€). La voiture passe par Carthage où nous apercevons les ruines.

Nous regagnons notre bateau, l’Horizon, à 15h30. C’est l’heure d’un bain dans la piscine avant de passer prendre le goûter et déposer Ticoeur aux P’tits Loups (club enfants).

Mes conseils pour une escale zen avec les enfants :

Finalement, ce serait à refaire, j’irais directement à Sidi Bou Saïd  sans aller à Tunis. Ainsi, avec une escale de 6h30, il n’y a aucun stress pour la découverte du village. Vous aurez largement le temps d’en faire trois fois le tour, de vous poser dans les cafés, de visiter le superbe Dar El Annabi et de laisser gambader les enfants, le tout dans une atmosphère des plus reposantes. Et vous pourriez même caser une halte à Carthage car c’est sur le chemin.

Enfin, je conseillerais d’emmener un guide de voyage ou quelques notes prises sur internet avant de partir avec des informations pratiques et culturelles concernant cette étape.

Alors ? Charmés par Sidi Bou Saïd ?

Escale #1 : TunisDirection Malte !